The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Black Friday -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Mar 27 Nov 2018 - 23:05
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était pas si loin l'épicerie hein ? Non, sauf qu'il avait passé son temps à ramasser de la caillasse sur le chemin du retour. Enfin du retour, sur le chemin pour aller vers son chez elle. Foster avisa le ciel une minute, ça allait se jouer à peu pour voir encore clair dehors, d'ici un bon quarante cinq minutes le soleil aurait disparu à l'horizon. Bha, il savait faire non ? Bien sûr que ouais, Zed lui avait suffisamment remué le fessard, nuit et jour, pour qu'il se fasse pas croquer comme un débile. En un rien de temps, le jeune homme se faufila entre les épaves et autre merdes qui traînaient, terminant par glisser sur le capot d'une bagnole rouillée pour se baisser derrière un vieux distributeur à journaux. Un coup d’œil dedans, par pure curiosité. En gros titre ça parlait des émeutes de 2015, dernière édition avant que les presses aient cessé de tourner et que les journalistes soient renvoyés chez eux. C'était son monde ça, l'attention, l'observation, la discrétion. Finalement il s'était pas tapé autant d'heures de console pour des clopinettes !

Plus loin, y avait quelques nerds, il entendait vaguement leurs râles, et d'après ce qu'il pigeait ils faisaient un sitting devant le magasin. En silence, langue entre ses pétales pincés, l'étudiant agrippa son fusil avant de froncer les sourcils en entendant son prénom. C'était peut-être que le vent, peut-être ….. Puis elle l'avait pas suivi, nope. Lunette devant l’œil, le jeune homme compta combien de charognards fallait dégager du passage avant de rapidement virer le doigt de la détente quand il sentit une pression sur son bras plus qu'il n'entendit ses pas.

- What ? Mais …... Qu'est qu'elle foutait là ? Pourquoi elle l'avait suivi, pour sa veste ? Il l'observa rapidement, remarquant même pas qu'elle avait failli se ramasser, et que c'était pour ça qu'elle s'était retenue à son bras, que s'il avait pas eu de reflex le coup serait parti. Julian passa rapidement la langue contre ses lèvres. Gardes la …. Pis tu d'vrais pas être là en vrai. Concentration oblige, il avait pas le temps de la regarder, mais maintenant qu'elle lui demandait où ils allaient, un soupir fila ses narines. Dans sa bulle, en mod survie là, il logea l'index de sa main libre contre sa propre bouche avant de lui indiquer la direction de l'épicerie quittée des heures plus tôt. Sont trop loin pour les caillasser ….. Et j'ai plus d'conneries pour les éloigner donc...

Donc quoi ? Il réfléchissait, vite, bien, comme le vieux lui avait appris. Y avait pas le temps de tergiverser dix plombes dans ce monde là, ça il le savait, en dix secondes on pouvait passer de vie à trépas comme le sortait Zed. Il lui manquait Zed. Il aurait plu à Lily. For sure Ouais que c'était sûr, elle l'aurait bien aimé même s'il gueulait souvent et avait du mal à sourire. Mais là, avec elle tout près, Julian oubliait un peu ce qu'il avait appris, il fixait son profil, son nez, sa joue rosie par la fraîcheur, pinçant les lèvres parce que elle était même plus du tout pas moche mais vraiment, vraiment, vraiment très jolie et que, s'il l'avait quittée plus tôt, c'était juste pour qu'elle fane pas mais qu'elle reste jolie. Qu'elle le devienne peut-être plus. Hey, ho, qu'est-ce qui te prend Jul ? Foster secoua la tête avant de soupirer parce qu'il avait pas le choix finalement.

- Bha, comme t'es là, j'vais leur éclater la théière quant tu vas avancer, t'en fais pas, ils seront raides dead avant d'te toucher, mais au moins, ça va les éparpiller si t'avance, j'les verrai mieux. Woooh, il lui demandait de lui faire aveuglement confiance là, c'était pas rien pour elle, mais c'était le mieux à faire s'ils voulaient rejoindre la benne et faire sortir ceux à l'intérieur. Elle risquait rien, il en avait pas chié autant avec Zed pour se foirer, encore plus si sa vie était en jeu. Tu fais attention, hein. Elle avait peut-être peur aussi, alors pour sans doute faire passer ça pour un jeu plutôt qu'une corvée dangereuse, il plissa les paupières en un petit sourire de coin. Cap ou pas cap Dimples?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 6:48
Bon, Julian avait l’air étonné qu’elle suive, et alors ? Lily allait certainement pas lui expliquer qu’elle avait eu peur qu’il revienne pas, comme Nelson. Et elle allait certainement pas faire demi-tour, non, elle était là donc elle l’aiderait. Sa main droite froissa un pan de la veste que le brun lui souffla de garder, prête à le remercier et insister qu’elle resterait là mais finalement Lily se tut, pinçant ses lèvres avant de suivre le point désigné plus loin. « T’as Mister Twinky … Non ? » Enfin elle en savait rien, peut-être que Twinky faisait pas de bruit, auquel cas ça servirait à rien, et dans un coin de son esprit Lily nota qu’en plus de sa veste qu’elle devrait lui rendre, elle devrait lui trouver de nouvelles conneries pour les éloigner, selon les mots de Julian lui-même.

Nouveau petit flottement, il comptait faire quoi ? Lily si ça tenait qu’à elle, elle aurait été courir dans l’allée derrière pour se faufiler par la fenêtre et refaire ses courses, les monstres avaient dû s’éloigner, se disperser, c’était rare qu’ils restent en groupe quand le goûter s’était fait la malle. « Pardon ? » demanda la brunette dans un murmure, pas certaine de comprendre ce qu’il suggérait. Leur éclater la théière quand elle avancerait ? Tu vas servir d’appât ma p’tite. Ah ouais carrément, et ça lui foutait carrément la trouille, mais c’était peut-être la seule chose qu’elle pouvait faire sans se blesser là, sans se faire mordre. Parce que même si elle savait se défendre contre un ou deux, là ils étaient nettement plus nombreux.

Oui fais attention Lily hein ? Brrrrrrrr ça parlait, parlait, parlait, dans sa tête et Lily hocha la tête vivement, sans trop d’assurance non plus. Elle ferait attention oui, sans que le Prince Harry lui dise, elle avait pas envie d’y passer si un jour elle voulait rentrer à Chicago. Mais punaise, elle avait les miquettes là. Finalement, elle allait peut-être faire demi-tour, Julian avait l’air bien parti avant qu’elle débarque avec ses voix intérieures et sa peur panique de tout ce qui faisait peur, les monstres en tête. Et là elle était plantée, comme une nouille au milieu d’une assiette, à le regarder, le dévisager.

Sa dernière question la sortit de ses pensées. Cap ou pas cap ? Pchhhhhhhhhhhht. Et puis ce surnom là … il se prenait pour qui, sérieusement. La gamine s’entendit bégayer quelques syllabes sans aucun sens avant de reprendre. « Carrément cap ! » Bien, c’était bien l’assurance. Et le piolet que Julian lui tendit c’était sans doute mieux. Lily le jaugea du regard un instant, le piolet, puis inspira un grand coup avant d’avancer vers les monstres agglutinés devant la vitrine en mode Pretty Woman. « Cap, ouais, ouais, carrément cap. » Un pas, deux pas, trois pas, encore trois ou quatre et elle serait relativement proche d’eux.

Un premier regard se tourna vers elle, pâle, vide. Grblbrbrl. C’est à peu près ce qu’il raconta dès qu’il ouvrit la bouche, à peine le temps de gargouiller que son crâne éclatait en une gerbe de sang. Les autres tournèrent la tête vers elle qui avançait lentement, mais juste deux ou trois. Il restait encore le gros du groupe qui refusait de bouger leur popotin. « Hey les mochetés ! Vous connaissez la différence entre un chewing-gum et un avion ? » Ah voilà, Lily savait qu’ils apprécieraient l’humour, ils commençaient à tourner la tête vers elle. Tous. Et comme certains semblaient toujours pas bouger, l’adolescente continua. « Le chewing-gum il colle et l’avion décolle ! » Fière de sa blague, elle esquissa un sourire avant de pousser un cri face au monstre qui avançait un peu trop vite vers elle. Bang. Il s’écrasait au sol. Bon, elle était armée, elle pouvait se battre ici, en espérant qu’il lui tirerait pas dessus. En plus c’est son arme Lily, il te fait confiance pour te donner sa veste et son arme. Ouais tu parles, il avait besoin d’aide surtout. La gamine repoussa maladroitement un rôdeur trop proche avant de lui planter le piolet dans la tête, avança encore un peu vers le magasin alors que les monstres tombaient comme des mouches. C’est plutôt cool en fait … » Ouais, cool.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 13:01
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était sérieux là, comme s'il était bien plus doué pour tout ça que pour le reste. Finalement c'était le cas non ? Ouais, parce qu'hormis avec une manette dans les mains, ou alors un crayon, Julian était pas non plus le type le plus doué de l'univers mais, depuis Zed et ces heures fatigantes, il savait faire et le faire bien. Carrément Cap ! Okay, elle se prenait au jeu ou, alors et c'était peut-être con mais il y pensait pas vraiment là, elle voulait lui montrer qu'elle était pas qu'une gamine fragile et apeurée.

- Wait !, d'un geste bref, il délogea le piolet de sa loge et le lui remit.

Lily n'avait qu'un couteau, elle pourrait pas les repousser à moins qu'ils soient quasiment sur elle, mieux valait lui prêter ça juste au cas ou. Au cas ou tu t'foires ? Un rictus fila ses lèvres, sûrement pas, il réussissait à chaque fois mais, malgré cette assurance en béton, il se souvenait que le vieux lui avait dit d'anticiper. De garder en tête que, bien qu'à l'aise avec l'arme et sûr de ses gestes, y avait pas que ses capacités dans la balance mais le vent, la clarté, les sons alentours. N'importe quoi pouvait interférer et faire qu'un petit pourcent de rien du tout allait tout faire capoter. Donc ouais, là, il y pensait jusqu'à replacer le fusil, lunette devant l’œil droit, tandis qu'elle avançait vers les nerds qui tardèrent plus à s'y intéresser. Pression sur la gâchette et le crâne du premier devant elle explosa comme un fruit trop mur. Prêt à en dégommer un autre, il visa plutôt celui qu'il vit au dernier moment. Elle venait de crier en plus.

- Headshot ! Blam, le nerd s'écroula devant elle, raide pour de bon. Un troisième ? Pas tout de suite, elle en démontait un avec le piolet et déjà un sourire étirait ses lèvres qu'il termina par pincer pour s'occuper d'un autre. Encore dans le mille. Quatrième ? Le visant, son doigt pressa la détente. Rien ? What the fuck ? Quatre balles il en avait tirée que trois et …... Shit, Juju, t'as tiré aussi dans la boutique, t'as pas rechargé hein ! Putain de ….. spèce de Dumbass de.....

Il redressa le nez, et son cœur se mit à pulser comme un malade en voyant que là, occupée à en dégager un autre, elle avait pas vu celui qui se ramenait derrière elle. Sa main glissa dans la poche de sa veste pour agripper d'autres bastos, afin de recharger au plus vite mais … Ses yeux s'ouvrirent grand, c'était elle qu'avait sa veste. Shit ! Julian se redressa, vite, repassa par dessus le capot de la caisse dans le rétro de laquelle il fila un bon coup de pied. Allez, vite vite …. Frappe jamais avec la crosse, ou alors correctement, sans quoi tu vas foutre en l'air ton arme p'tit. Zed … Bien pour ça qu'il défonçait le rétro, qu'une fois ce dernier au sol il l'agrippa et se magna le fessard jusqu'à elle pour écraser les restes de plastique et de verre brisé en pleine tempe du nerd. Le vautour humanoïde râla, mais le coup avait pas été assez fort pour le faire vaciller, il tendait les mains vers les cheveux de Lily. Julian l'agrippa elle, la ramenant sèchement près de lui sans faire gaffe et sortit le flingue. Bim, un bon coup de pompe lui brisa le genou. Blam, et une balle à bout touchant dans la tête. Il reprit mal sa respiration, il tremblait pas comme ça d'habitude, mais au moins y avait plus de nerds et.... Lily ? Julian se tourna vers elle et glissa la main à sa joue, dégageant précipitamment le sang pour constater, soulagé, que c'était juste du sang de nerd.  

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 15:45
C’était sacrément flippant, c’était grisant et elle avait cette impression d’être une super héroïne du genre action, courage et piolet – un peu Lara Croft finalement – mais Lily faisait pas la fière pour autant. A chaque détonation, la gamine sursautait légèrement, manquant plusieurs fois de repartir en arrière ou de se vautrer sur l’asphalte. Mais elle tenait bon, Julian surveillait ses arrières, elle avait confiance en lui. Pourquoi ça d’ailleurs ? Tu sais que ça te perdra cette naïveté maladive. T’es super paradoxale en plus comme fille Lily, t’as peur et t’as confiance en lui en même temps, c’est genre super bizarre, SU-PER bizarre. Oui c’était bizarre, comme ses deux yeux chacun d’une couleur différente. « Aaaah ! » Reste concentrée andouille !

Ca tirait plus dans son dos, il se passait quoi ? Le Prince Harry avait des problèmes de chargeur ou pire ? Et puis c’était même pas ça le pire, le pire c’était le cadavre qui avançait dans son dos sans qu’elle le calcule, en mode décontracté et dégingandé – parce que oui ça s’écrivait vraiment comme ça – pendant qu’elle achevait un vilain pas beau. Du bruit derrière elle la força à tourner la tête pour voir Julian frapper le cadavre dans son dos avec … un rétroviseur ? Ecartée des doigts crochus et griffus du monstre, Lily hoqueta de surprise avant de sursauter aux détonations nettement moins discrètes qui achevèrent le cadavre.

Immobile, parce que les armes à feu comme ça si près d’elle, c’était peut-être ce qui lui faisait le plus peur, pour ça que la sienne était bien rangée au fond de son sac là où elle la récupèrerait jamais. L’adolescente déglutit en sentant sa main à sa joue, bredouillant un simple « Ca va … » avant de le pousser vivement sur le côté quand un nouveau rôdeur approcha. A son tour de lui sauver la mise, encore tremblotante, et un coup de piolet dans la mâchoire du macchabée, un ! La brunette souffla un grand coup avant de reprendre son souffle, c’était beaucoup d’émotions là, elle tremblait encore, de peur, pas de froid, parce que sa joue lui donnait l’impression de brûler. C’était toujours bizarre qu’on la touche, en fait c’était sans doute pas arrivé depuis que ces deux types l’avaient embarquée de force dans les premiers mois. Nelson les avait retrouvés et il les avait tués. The End.

« Ton plan c’est qu’on entre par là ? » De son index elle désigna la porte qui se dégageait un peu, simplement cachée de façon erratique par la silhouette d’un monstre qui avançait vers eux. « Et pour eux, on fait quoi ? » Déglutissant à nouveau, la petite Thomas désigna dans le dos du brun un petit groupe de mochetés qui approchaient, sans doute attirés par tout ce bruit. Là, ça craignait, genre grave, un max, à balle. Et Lily dans ces cas-là, elle avait qu’une seule solution, fuir. Ses doigts saisirent ceux de Julian pour courir vers le magasin, bousculer le monstre claudiquant et finalement pousser la porte du supermarché et s’engouffrer là, dans la pénombre. Brillante idée. souffla sa conscience, moqueuse. Très brillante idée en effet, dans son dos derrière la porte ça cognait. Devant elle, près d’elle, c’était … étrangement rassurant. Elle le devinait plus qu’elle le voyait là, parce qu’il faisait sombre avec tous les journaux qui obstruaient la lumière, mais Lily resta encore bloquée un instant. « On fait quoi maintenant ? » demanda-t-elle dans un murmure, le nez à hauteur de son cou.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 16:47
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Ça va ... Quelle idée de con franchement, pourquoi est-ce qu'il avait pas réfléchi, pourquoi est-ce qu'il avait pas rechargé le winchester plus tôt, comme Zed lui avait appris ? Et, fucking shit, pourquoi lui avait-il balancé ce cap ou pas cap ? Ça se bousculait dans sa tête là, vite, bien trop vite. Anticipation zéro pointé, enfin non, il avait zigouillé le nerd avant qu'elle se fasse croquer mais, si le vieux avait été là, il aurait pris le plat de sa paume contre la nuque. Tu rêvasses Jul, ouais, c'était le cas, parce qu'il vit même pas arriver le charognard derrière lui et qu'il comprit même pas pourquoi elle le repoussait si fort, ou si, juste en entendant les crans du piolet traverser la chair du cadavre qui retomba à deux centimètres de ses pompes. T'es littéralement à côté de tes pompes justement. Blague mentale qui lui arracha un smile de crétin mais qu'il ravala bien vite, sans pouvoir répondre à sa question, parce qu'elle lui choppa la main à l'approche d'un groupe de vautours décharnés. Un nerd se fit balayer comme pour rire sur leur passage et Julian eut à peine le temps de dire ouf qu'ils se retrouvaient là, dans le magasin, adossé au battant, avec elle. L'obscurité pleine pour décor, uniquement leurs souffles courts brisaient le silence.

- God, Ponctua-t-il entre deux inspirations sifflantes. t'es pas cap pour rien toi. Il sourit, pourtant elle pouvait pas le voir là et il réfléchissait déjà à sa dernière question, la main encore glissée dans la sienne sans s'en rendre compte que lorsqu'il y sentit les pulsations vives de son propre palpitant. Wooooh c'était bizarre ça, aussi bizarre que de savoir qu'elle était là sans vraiment la voir. Puis, s'il était encore suffisamment lucide, y avait encore la troupe de nerds agglutinée dans la réserve. Ils se repéraient aux bruits, pas à la lumière, un avantage pour eux tandis qu'il ramenait le sac devant son torse, après avoir remballé le flingue, pour en extirper la torche. Un peu de lumière et enfin il pouvait à nouveau s'attarder sur ses traits. Elle avait rien, ça de pris au moins, pas comme les balles qu'il savait présentes dans la poche intérieure de sa veste. Sans prévenir, parce que après tout, bha ce manteau était à lui, Julian approcha la main du pan de tissu pour la plonger dans la poche avant de croiser son regard, puis de sentir son souffle, ou plutôt l'absence de souffle, qui rebondissait pas sur sa peau. Tu respires pas beaucoup, t'es sûre que ça va ?

Qu'est-ce que tu fous ? Tu penses pas à ce que ça peut signifier pour elle ça ? Bha quoi ? Il cherchait juste de quoi recharger le fusil pas ..... Agrippant quatre douilles, il recula vivement les phalanges avant de tapoter les fibres contre elle. T'as raison c'est mieux, bravo Juju. C'était pas mieux non, pas du tout parce que même s'il en avait pas conscience, y avait sa poitrine sous le tissu qu'il venait de tapoter comme on filait une tape sur l'épaule d'un pote. Enfin, déjà il rechargeait le winchester après lui avoir collé la torche entre les doigts.

- Faut bloquer la porte d'la réserve, sont tous dedans, enfermés, ça s'ouvre d'notre côté mais ….. Mais fallait prévoir, anticiper. Un coup d’œil au battant contre lequel elle était encore adossée, et qui vibrait lui aussi, même topo en gros. Pousses toi. Plus un pour le tact, toujours aussi nul, mais quand elle le fit, il tira sur le premier truc, suffisamment lourd et à portée, pour condamner l'accès avant de l'inviter à le suivre vers la réserve. Là encore, même ouvrage pas besoin de plus avant d'avancer vers les rayons pour y chopper de quoi boucher un creux. Vu l'monde dehors, on va d'voir veiller ici un coup, ils s'lasseront et demain matin tu pourras rentrer chez toi.

« Tu », il suivrait il lui avait dit qu'il resterait, mais c'était pas chez lui alors il se voyait pas dire nous. Y avait pas de nous, si ? Haussant les épaules, après une vérification des coins et recoins libres de la boutique, Julian agrippa ce qui restait de bougies décoratives et les disposa sur le vieux comptoir. Briquet sorti, il alluma les mèches. Au moins il aurait pas à trop bouffer les piles de la torche.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 19:30
Pas cap pour rien. Lily esquissa un sourire, s’autorisant même un bref éclat de rire, nerveux principalement. La vache elle avait flippé là-dehors, entre les moches qui avançaient vers elle, ceux qui tombaient, ceux qui tombaient pas, ceux qui arrivaient et cette fuite du genre pas mémorable. Son regard glissa vers le brun qu’elle devinait plus qu’elle le voyait à cause du manque de luminosité. C’était flippant mais amusant avec lui, tout compte fait. Hey Lily, ta main. Ah oui, effectivement, elle tenait toujours celle de Julian, bah c’était rien hein, pas grave, juste une main, pas une arme ou quoique ce soit d’autre. Oui, quoi hein ? Pouffant de rire, la brunette leva les yeux au ciel pendant que le Prince Harry récupérait une lampe torche.

Ah oui bonne idée la lumière. Lily en fronça les sourcils, le temps de se réhabituer à ce maigre faisceau lumineux, juste le temps de dire ouf et Julian glissait sa main dans la poche de sa veste. Ola garçon ! Je sais que c’est ta veste sur ses épaules, mais t’es sûr de ce que tu fais là ?! Elle en arrêta de respirer, suffoquant, hoquetant de surprise. Mais qu’est-ce qu’il fout ce pervers, là, oh ?! Tétanisée, c’est qu’en entendant sa voix, qu’elle parvint à tenter d’articuler un truc, mais sans y parvenir. Non ça allait pas, le type se permettait de la tripoter sans pression, dans la pénombre, si elle avait voulu finir comme ça elle aurait squatté les placards à balais du lycée. Merde ! Il recula finalement sa main, ou pas, elle en savait rien. Oh misère mais c’est quoi ce type … Lily, fuis, maintenant. Non, il était pas méchant Julian, il était juste … bizarre. Un peu comme elle finalement.

« Bloquer … oui … » Bloquer, oui. Clairement, ça avait fait pouf dans sa tête, choquée, chamboulée, bouleversée, agacée. Lily savait plus quoi penser là, tantôt elle le voyait comme un type cool, plutôt cool ouais, tantôt elle le voyait comme un pervers, carrément ouais. Qu’elle se pousse ? Lily mit une fraction de seconde à comprendre, se décalant finalement pour le laisser bloquer la porte. T’es enfermée dans un magasin avec un pervers. Merci pour l’info, elle avait pas remarqué. Sans trop réfléchir, parce qu’à son âge on réfléchit rarement des masses, Lily le suivit jusqu’à la réserve pour bloquer de la même manière la porte.

Elle ouvrit grand ses yeux clairs en l’écoutant parler, alors qu’il installait des bougies sur le comptoir. Oh misère c’était pas ce que t’avais imaginé Lily … Il est pervers mais romantique. « La ferme ! » Réalisant qu’elle venait de crier, la brunette s’excusa avant de reprendre à voix basse. « Tu veux dire … qu’on va rester la nuit ici ? » La nuit ici, tous les deux, à la lumière des bougies ? Whaaat … Noooo … What ? « T’es sûr que … enfin … oui t’as raison sans doute mais … » Comment lui demander s’il comptait la violer à la lumières de bougies pour la laisser en guise de snack pour les monstres ? « J’te préviens, j’ai un revolver dans mon sac et j’ai aussi mon couteau et j’ai ton piolet … Alors si tu tentes quoique ce soit … » Ouais hein ! Elle avait presque l’air impressionnante là à chiper un paquet de guimauves sur le comptoir pour se hisser sur ce même comptoir.

Un guimauve en bouche, Lily garda son regard posé sur lui. Une guimauve, deux guimauves, à elle les joues de hamster. « Tu viendras avec moi demain hein ? » Enfin il fallait décrypter, parce qu’avec la bouche pleine c’était pas forcément clair. Et puis c’était pas clair non plus parce qu’elle menaçait quelques minutes avant, mais c’était pas clair dans sa tête. La solitude ou la compagnie d’un pervers bizarre ? C’était ça, son dilemme.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Mer 28 Nov 2018 - 20:19
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Voilà c'était mieux non ? Fier de son idée, qu'était pas non plus la trouvaille du siècle, après tout c'était juste des bougies, ça existait depuis Mathusalem, ou d'un peu moins de temps quand même, Foster sourit pour lui même avant de dégager le fusil de son épaule, puis le sac, qu'il déposa contre un mur avant de froncer les sourcils à ses remarques. C'était quoi le problème ? Ils allaient juste pioncer là, derrière le comptoir, avec un peu de chance il pourrait même trouver de quoi pas geler, parce que pour le chauffage on repasserait, mais pas de quoi tirer une trogne pareille ou de s'étrangler avec sa salive, si ?

- Ouais, S'il voulut ajouter un truc, il trouva rien de bien probant alors autant la fermer et jeter un œil aux étales de conneries en bout de gondole là, enfin, jusqu'à tirer une moue perplexe, clairement très perplexe même, quand elle lui parla de ses armes et qu'elle hésiterait peut-être pas à s'en servir s'il tentait un truc. Hein ?

Bha ouais quoi, c'était quoi son délire d'un coup, qu'est ce qu'il pourrait bien tenter qui lui vaille de se prendre du plomb dans le bide ou encore un coup de lame, ou de sentir les crans de son propre piolet lui mordre les chairs ? Elle était pas nette, pire encore juste avant de baragouiner tout ça elle lui avait encore balancé de la fermer. Enfin ça lui était pas vraiment destiné, parce qu'il était quasiment sûr de pas parler quand elle avait crié. Mais y avait que lui ici. Du moins lui et les nerds prisonniers de la réserve, puis ceux qui attendaient impatiemment que la boutique s'ouvre, comme des clients ravagés le premier jour des soldes. L'image le fit rire, même pouffer avant de croiser son regard. Elle allait penser qu'il se foutait d'elle là. Pis merde hein, il avait bien le droit de vivre un peu, de se faire des blagues perso en privée, après tout elle se privait pas pour rabrouer, ou bavarder - dépendait le moment – avec les autres là. Ces autres qu'elle devait avoir dans le crâne, il en aurait mis sa main au feu. Non, c'était qu'une façon de parler, les mains c'était utile, sans il ferait quoi ? A ton avis Dumbass ? Il serait déjà plus là, voilà tout.

Jul haussa les épaules, la laissant s'enfiler ses chamalows tout en cherchant sur les étales en bordel ce qui pouvait lui servir. Petit laser, tien, c'était con que les nerds y voient pas vraiment, quoi que, il pourrait bien tester, ça pouvait être fun. Encore une fois il rit, et pas au bon moment puisqu'elle lui demandait s'il viendrait avec elle.

- Bha ouais, à moins qu'j'fasse un truc qui m'vaille un trou quelque part. Hilare cette fois, Julian agrippa le laser puis le colla dans sa poche avant de parcourir les autres rayons, quelques petites bouteilles d'eau qu'avaient roulé sous les étagères, des chips, des friandises et, miracle, des espèces de plaids tout doux là. Enfin deux, de quoi les coller sur le carrelage pour pas chopper la mort. On va mettre ça par terre, comme ça t'auras pas froid.

Elle ouais, lui il comptait pas fermer l’œil de longues minutes, les micro siestes c'était son quotidien depuis perpette maintenant. Il garderait un œil sur les deux portes, parce qu'autant les charognards pouvaient pas rentrer, autant des gars si, et elle lui avait parlé de trois personnes dans le coin. Un plaid au sol, Foster sur se hissa sur le comptoir, à l'autre bout et tira une cigarette tordue de la poche de son jeans pour l'allumer à la flamme d'une bougie, repoussant les chips et une bouteille d'eau vers elle. Lèvres pincées au filtre, l'étudiant fixa un peu plus le laser pour ensuite faire courir le pointeur sur le sol. Il s'attendait pas à une réaction de la part de sa voisine, c'était pas un chat, mais étant donné la demoiselle. L'idée le fit exploser de rire avant que son regard croise des minuteurs à cuisson en bout de caisse.

- Cool, personne s'en sert et ohhhhhhh, Mieux encore, des pétards, de l'or en barre ça, suffisait d'un pour attirer un paquet de cadavres plus loin. perfect ! Le jeune homme ôta la cigarette de ses lèvres; souffla la fumée du coin de ces dernières, puis ramena tout ça vers lui avant de froncer les sourcils quand il sentit son regard peser sur lui. La politesse Jul ? Ah ouais, clope entre les doigts à semi couverts de cuir, il la lui tendit. Hep, tu m'préviendras si j'fais un truc qui vaudrait qu'tu t'changes en Miss Hulk ou Electra ou … Harley Quinn. D'ailleurs, il passa habilement sa seconde tige pour se retrouver à califourchon, sur ce qui servait de caisse autrefois, face à elle, puis ramena le piolet vers lui en un petit sourire taquin. Puis j'le récupère, t'reste que la lame et ton flingue Dimples. Foster ouvrit une bouteille d'eau et avala une gorgée avant d'arquer un sourcil. Pourquoi tu t'en es pas servi t'tal ? Il est enrayé ton flingue ? T'as plus de balle ? Elle savait peut-être pas s'en servir non plus remarque.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Black Friday   
Revenir en haut Aller en bas  
- Black Friday -
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: