The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Black Friday -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 21:27
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il aimait pas parler de Zed, puis finalement il en avait jamais parlé puisqu'il parlait à personne, qu'il croisait aussi personne en vrai. Ouais en vrai, il était quasiment asocial et depuis longtemps, enfin, pas vraiment si ? Bha si, parler avec des inconnus en ligne c'était pas faire preuve d'ouverture, pourtant il était plutôt avenant. Enfin c'était peut-être juste la situation chez lui, avec son père surtout, qui l'avait fait se replier sur lui même. Tu te perds là, encore ouais, souvent même, en plus elle reprenait, enfin elle avait répété sa question et s'était éloignée pour chopper un carnet. Elle boudait encore ? Peut-être hein, après tout il en savait pas trop à son sujet sinon qu'elle était pas moche, mais jolie, vraiment jolie, et que c'était une bonne personne. Donc ? Donc une belle personne, CQFD. Ovation de la foule inexistante pour cette perspicacité à toute épreuve, et enfin il revenait à elle. Plus d'un an donc ….. Plus d'un an et elle voulait partager le chocolat. Julian haussa les épaules. Si ça lui faisait plaisir alors il allait pas dire non. Doucement, en faisant même gaffe à pas lui faire peur, il s'approcha pour s'asseoir à l'autre bout du canapé et colla le morceau qu'elle venait de lui tendre entre ses lèvres. C'était bon le chocolat, ça lui manquait …. ouais parfois ça lui manquait parce qu'il repensait à celui, chaud et velouté, que faisait sa mère quand il faisait froid.

Heureusement Lily rouvrit la bouche pour terminer son récit, ça lui évita de bader sur sa pauvre maman chérie adorée, qu'il aimerait toute sa vie sans jamais défaillir d'une fraction de seconde. C'était ce qu'elle lui avait appris ça aussi, et il en sourit pour lui même avant de rire, plus franchement, à ce que la gamine racontait sur le compte du fameux Neslon. Rien que ce prénom là, lui permettait pas de se faire une idée du type, mais alors pas du tout. Dans sa tête là, son copain, enfin ce qui devait l'être, il avait juste la trogne de Nelson Muntz, celui dans les Simspons. Alors il riait là, autant parce qu'elle était drôle en disant que son ami avait dû être vieux toute sa vie, que parce que l'image qu'il se faisait de lui était faussée complet. Il l'écoutait, et ça faisait autant de bien que le chocolat, puis ça durait plus longtemps finalement parce que le carré il l'avait quasiment gobé comme un gros morfale avant de l'entendre parler d'un endroit qu'il connaissait pas.

Ouais, ça faisait peu de temps qu'il avait rejoint la ville, et en y pensant, il se disait que Zed aurait jamais dû quitter les bois. Parce qu'il serait encore avec lui. Pas leur parler, sauf pour demander l'heure ? Là encore il étouffa un rire en regardant sa montre. Elle avait pas de montre Lily ? T'es bête c'est juste une façon de dire que, là-bas, les gens sont pas très cool. Sûrement oui, mais ce qui l'intéressait plus dans ce truc, ce lieu là, c'était qu'il y avait peut-être des affaires à y faire. Bref, elle filait de nouveau pour étendre ses vêtements trempés et mieux revenir lui tendre un écouteur en frissonnant – visiblement – dans son plaid. Surpris, après tout vingt minutes plus tôt, ou plus, elle faisait encore sa Zoidberg, Julian croisa son regard et agrippa l'oreillette pour écouter avec elle. Oh il aimait bien ça, c'était vieux et pas de sa génération mais c'était cool, puis pour son i.pod, lui avait bien gardé son smartphone juste au cas ou. Au cas ou le courant reviendrait un jour, quand les nerds bosseraient dans la centrale électrique la plus proche. Sur son nuage, dans sa bulle encore, Julian fronça les sourcils à sa question. Woooow, elle était space hein... Mais t'y as pensé plus tôt aussi. Aussi ouais. Jul haussa une épaule, nonchalant encore, pourtant ça lui faisait plaisir qu'elle puisse vouloir qu'il reste, mais comme d'accoutumé, il paraissait s'en foutre comme de l'an quarante.

- Si tu veux …. on sera seuls à deux comme ça. C'était même pas tendancieux dans sa tête, pas une seconde parce qu'il pensait pas à ça, qu'il y avait jamais pensé, et que, post apocalypse, il avait carrément plus le temps d'y penser. Malgré tout il était bien là, avec elle, et elle semblait bien avec lui, enfin mieux que plus tôt non ? Il sourit niaisement en tournant les traits vers elle. Ah bha non, elle allait pas bien, elle grelottait. Sans mot il retira l'écouteur de son oreille, quitta le sofa et fila chercher sa veste pour la lui tendre avant de se replacer puis de remettre l'oreillette d'où il l'avait dégagée. J'sais même pas pourquoi tu l'as retirée, mais faut pas que t'attrapes froid. Lâcha-t-il en ramenant les doigts – dénués de mitaine de cuir – à ses lèvres. Anxieux ouais, anxieux quand il repensait à comment avait terminé Zed. Elle savait peut-être pas, autant lui demander non ? Si t'attrapes la mort, qu'on sait pas te soigner et que tu meurs tu ….. enfin tu vas finir comme Norbert. Ses yeux sondèrent les siens. Ils étaient beaux ses yeux, enfin elle était belle toute entière, on aurait dit une poupée Dimples. enfin pas avec un caillou dans le crâne mais, comme il était avant de partir là. Il espérait qu'elle savait, parce qu'il serait pas foutu de lui expliquer comment ça se faisait, comment c'était possible sans avoir été mordu ou griffé. Zed, ouais le vieux il s'appelait Zed, ça devait être un surnom il m'a jamais dit son prénom, mais Zed il a fait une crise cardiaque. Il est tombé d'un coup comme ça, il était vraiment mort hein, j'suis resté avec lui deux heures, peut-être plus, puis il a rouvert les yeux. Là, Julian se rongeait vraiment les ongles, un sourire nerveux rivé aux lèvres, parce que c'était stressant et que c'était sa faute, puis que c'était aussi la première fois qu'il en parlait. J'ai cru qu'il était plus mort, mais si, il était comme eux, comme les nerds. Pourtant il avait pas été mordu rien du tout. Donc bha, j'suppose que quand on claque, même normalement, on d'vient comme ça. On devient un nerd. Alors faut pas que t'attrapes froid ... Lily.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 153
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 21:58
Mais pourquoi … Pourquoi est-ce qu’elle venait de lui demander de rester avec elle ? Parce que tu es toute seule et que tu parles toute seule Lily, persuadée qu’une voix dans ta tête te pose des questions et t’apporte des réponses. Pas faux. Puis … il était pas méchant finalement, il faisait moins peur depuis qu’il lui avait rendu le chocolat, depuis qu’il lui avait parlé un peu. Julian avait même l’air gentil, derrière son air de pas écouter, avec son sourire. Ou ais et si tu pouvais tu collerais des posters du Prince Harry sur les murs hein Lily ? Oh la ferme, elle avait d’autres choses à penser que ces deux jolis yeux différents l’un de l’autre. C’est bizarre hein Lily ? C’est pour ça que t’as demandé ? « Peut-être … » bredouilla-t-elle en se mordillant les lèvres pendant ces quelques secondes à attendre une réponse.

Et finalement il répondit, elle était prête à lui dire que c’était pas grave, qu’elle était habituée à être toute seule de toute manière. Mais non, en fait Julian avait accepté. Seuls à deux. Mamma mia ! C’est presque une déclaration, respire Lily, respire ! Oh mais elle allait la fermer cette voix dans son crâne qui ressemblait étrangement à sa propre voix. Et puis elle le vit se lever. Ah finalement il allait partir, en fait il plaisantait, mais c’était pas grave elle était habituée à la solitude, sa propre voix lui tenait compagnie. Levant le nez vers la veste tendue, Lily souffla un simple « merci » en la récupérant pour l’enfiler et s’enrouler à nouveau dans le plaid. « Parce que … tu risques d’avoir froid aussi, toi. » Elle était pas du genre à laisser les autres mourir pour sauver sa peau, en fait les autres ça avait toujours été quelque chose d’obscur dans sa vie.

La musique avait changé, elle avait pas fait attention, non elle était concentrée là. Occupée à l’écouter. C’était bien d’écouter quelqu’un, et ici c’était mieux que là-bas, dans ce hangar où l’adolescente avait toujours eu la peur au ventre de se faire tuer, ou pire. Ouais, grave pire. Finir comme Norbert ? Il voulait dire quoi par là le prince Harry ? Lily l’observait, croisant ceux du brun. Très bizarres oui. Elle faillit s’en déconcentrer, mais non, la petite Thomas écoutait attentivement, pas sûre de comprendre pour autant. Tu te changeras en monstre quoiqu’il arrive, voilà ce qu’il veut dire. « Non … C’est … C’est pas possible ça … » Elle voulait pas que ça soit vrai, parce que ça voulait dire que … tout était fini dans tous les cas.

Et le pire ? Bah lui aussi il avait pas l’air bien à cette nouvelle. Alors faut pas que t'attrapes froid ... Lily. « Et toi non plus donc … » Hésitante, Lily avança sa main pour saisir celle du brun. « Faut pas se ronger les ongles … » souffla-t-elle avec un sourire triste. « Je suis désolée pour … Zed. Et je mettrai toujours six couches de vêtements. Tu veux un plaid ? Il en reste peut-être d’autres en fait, j’ai pas fouillé tout l’appartement mais … » Elle se tut en faisant attention à la chanson qui résonnait dans son oreille et donc aussi dans celle de Julian. Oh elle la connaissait par cœur vu qu’elle écoutait la même cassette depuis plusieurs mois. Il y avait une coupure dans trois secondes et le son d’un jingle de radio à la fin, parce que l’ancien propriétaire avait dû enregistrer ça à la hâte.

« C’que c’est kitsch … pffff … » Récupérant aussitôt sa main, Lily ramena ses genoux contre sa poitrine avant de sortir une petite boite de jeu de société. Un Puissance quatre format voyage qu’elle avait trouvé dans un ancien appartement, mais bon y jouer seule c’était compliqué. « J’ai essayé pourtant ! Euh … je veux dire … j’ai essayé d’y jouer seule mais pffff … bonjour l’angoisse, j’arrivais pas à me faire des sales coups pour gagner et donc j’étais sûre de perdre … ou de gagner … Enfin … euh … merci de rester avec moi. » Quoi ? Il voudrait peut-être bien faire une partie de Puissance Quatre avec elle ?  


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 22:28
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


- Bah grave que si c'est possible. Répondit-il en ouvrant grands ses billes claires. Carrément pour le coup il était vraiment sûr de lui, même s'il se bouffait les ongles.

Au final il en savait quoi au juste ? Peut-être que Zed était particulier, peut-être qu'il lui avait pas dit et qu'il s'était fait griffer ou mordre. Nope, c'était pas possible car le vieux il squattait avec H24, genre tout le temps, enfin pas quand il allait pisser, non ça c'était glauque. Il en grimaça d'ailleurs, avant de l'écouter reprendre tout en lui chopant la main. Heyyy là, sérieux c'était bizarre, il était pas vraiment tactile lui, juste quand il fallait peut-être parce qu'au final il l'avait agrippée dans la boutique, l'avait de nouveau saisie par le poignet pour descendre, et lui avait frictionné les bras plus tôt. Ouais bon, il avait sa main dans la sienne et elle avait froid, puis lui, il avait juste le nez rivé sur leurs mains jointes. Elle le fit rire à le sermonner sur ses ongles. Il s'en foutait en fait, il en crèverait pas de se bouffer les ongles et les petites peaux qu'étaient autour. Bha si tu pourrais t'étouffer avec Dumbass, ah ouais finalement. Enfin peu importait, il avait sa main dans la sienne et elle semblait se réchauffer, enfin il lui semblait qu'il y avait une espèce de truc chaud qui se formait dans leurs paumes là. T'as fumé la moquette Juju ? Il redressa mollement les yeux vers elle. Il voulait bien un plaid ouais, pourtant en guise de réponse il haussa les épaules avant de froncer les sourcils quand elle eut un bug. Elle foutait quoi ? Il pigeait vraiment pas là, sans doute car il faisait pas gaffe à la musique qui défilait dans son oreille, sinon il aurait pigé. Puis il aimait assez ça aussi, donc ça le dérangeait pas, enfin ça le dérangea pas jusqu'à ce qu'elle dise que c'était nul.

- Ouais, genre c'est vraiment naze. Ses yeux se révulsèrent une seconde. Menteur ? Non, il allait juste dans le sens de la demoiselle, peut-être parce qu'elle l'avait invité à rester, peut-être parce qu'elle lui avait pris la main et que c'était agréable. Enfin ça le fut le temps que ça dura parce qu'elle la dégagea rapidement pour se mucher de nouveau dans le plaid après avoir agrippé un jeu de voyage. Est-ce qu'il avait déjà joué à ça ? Non, mais bon s'il lui disait elle se foutrait probablement de lui, tout comme lui se privait pas de rire à ce qu'elle lui expliquait. Puis elle parla plus, et il l'observa longuement, laissant l'occasion à un blanc magistrale de s'installer. Elle avait pourtant pas posé de question là, si ? Bha non, ou alors il était trop occupé à regarder ses fossettes, son nez et ses yeux, et il avait pas fait attention. Puis elle lui avait demandé s'il voulait un plaid, il avait répondu, à sa manière certes, mais finalement il avait toujours pas de plaid. Dans son oreille une musique le fit réagir et arquer les sourcils. Fini le blanc malaisant ! Et ça c'est d'chez moi. Les Spice Girls, c'est Anglais sûrement pas les Amerloques qui l'ont créé. C'était vexant de dire les Amerloques ? Pas qu'un peu oui, pourtant il fit pas gaffe à l'air qu'elle tirait et se contenta de se pencher vers elle pour lire vite fait ce qu'y avait de noté sur la boîte qu'elle tenait encore. Visiblement suffisait d'aligner quatre pions de la même couleur avant l'autre. Ça ressemblait au morpion mais avec des pions. Tu veux y jouer ? C'était sûrement ça qu'elle voulait, sans quoi pourquoi aurait-elle tenue la boîte si longtemps ? Pour lui faire un câlin ? Foster lui sourit, encore intrigué par ses yeux qui semblaient changer de couleur au grès de ses humeurs. Il savait bien que c'était pas possible, que c'était juste la lumière qui faisait ça mais, ça lui plaisait de penser comme ça. Et il emmerdait personne à penser en plus. Cependant, une autre musique dans le creux de son oreille là, enfin une autre des Filles épicées le poussa à froncer les sourcils quant aux paroles. Two become one J'ai pas dit que c'était bien hein, juste que c'était Anglais. Les paroles sont débiles en vrai.. Pas tant en fait, c'était juste gênant là, maintenant tout de suite, parce qu'en relevant le nez un peu plus, il put sentir son parfum. Elle sentait les poupées là, les baigneurs pour les gamines, elle sentait ça ouais. D'un geste rapide, il vira l'écouteur et agrippa la boite. Autant jouer si c'était ce qu'elle voulait.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 153
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Lun 26 Nov 2018 - 6:53
« Bah grave que j’aimerais voir ça pour y croire … » Enfin façon de parler, Lily avait envie de voir personne se relever d’une sieste éternelle causée par un rhume, le froid ou un couteau à beurre. Et finalement mieux valait que ça soit pas elle, premièrement parce qu’elle le verrait pas, deuxièmement parce que même si tout lui manquait, que cette vie lui faisait peur, Lily préférait encore savoir qu’un sang à température ambiante coulait dans ses veines plutôt que la mélasse noircie qui animait les monstres. Et puis t’as pas envie que lui il y passe non plus hein. Pfffff … L’adolescente leva les yeux au ciel pour elle-même, avec son Puissance Quatre de voyage entre les mains.

Et ce boys band dont elle ignorait le nom là, qu’est-ce que c’était kitsch et ringard, et surtout tellement gênant. Oui surtout, mais c’est toi qui as proposé la musique Lily. Oui, elle s’en rappelait, merci bien petite voix inutile. Et puis elle avait sorti le jeu aussi, et proposé un plaid, elle s’en rappelait aussi, et alors ? Pas pour autant qu’elle allait déballer le plateau et les jetons ou aller chercher un plaid. Tu devrais pourtant, tu as l’air idiote. La chanson changea, celle-ci aussi elle la connaissait par cœur et visiblement Julian était un grand fan. « Oh … Nous on avait quoi … Les Destiny’s Child, juste le groupe qui a révélé Beyoncé hein … » Elle pouvait jouer à ce jeu-là aussi, monsieur Nouslesanglaisonestlesmeilleurs. Tu dois bien avouer qu’ils sont pas mal dans plusieurs domaines. Elle roula à nouveau des yeux.

« Oui c’est pour ça que je l’ai sorti du sac. » répondit la brunette en lui tendant la boite de jeu avant d’avancer la petite table tabasse devant eux pour pouvoir y disposer le jeu. C’est sans doute pour ça qu’elle prêta pas de suite attention à la chanson suivante, qu’elle connaissait aussi par cœur et qui se trouvait encore être un morceau phare de la pop britannique pour le plus grand plaisir de sa majesté le Prince Harry. « Carrément débiles ouais … » C’était quoi ça ? La déclaration d’amour une fille pour sa moitié et la promesse de … Pffffff c’est vraiment débile hein … comme tu la trouve mignonne cette chanson, hein Lily. Se relevant d’un bond, Lily laissa tomber son plaid sur le canapé.

« T’as qu’à prendre celui, je vais en récupérer un autre. » Et elle disparut dans la chambre des anciens propriétaires, à peine décorée, pour le coup c’était clairement pas cosy comme certaines autres qu’elle avait visitées en trois ans à fuir dans l’état. Debout face au placard, Lily trouva son bonheur, le même plaid que l’autre mais bleu, sa couleur préférée. Elle le déplia et le secoua un peu avant de revenir dans la pièce principale, le plaid en cape sur les épaules façon Supergirl. « Faut faire une ligne de quatre pions de la même couleur. » Elle désigna le jeu de société sur la table avant de venir s’asseoir à nouveau sur le canapé.

Peut-être un peu trop près de lui, mais c’était un jeu de voyage, pas une version XXL d’un jouet pour enfant. Aucun des deux arriveraient aux pions s’ils étaient trop loin. Oui c’est juste pour ça. « Je prends les rouges ! » Alanis Morissette chantait sur l’ironie du sort dans leurs oreilles, ça Lily elle aimait vraiment bien, même avant, elle demandait au chauffeur de monter le son quand ça passait à la radio parfois. « Ca faisait longtemps que t’étais parti de chez toi quand ça a commencé ? » Ça devait lui manquer chez lui, comme ça lui manquait à Lily, ce chez-elle qui paraissait être à l’autre bout du monde, alors qu’il était juste presque à l’autre bout du pays.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Lun 26 Nov 2018 - 11:16
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


- Beyoncé pffffff, Il l'aimait pas elle, elle était vulgaire, ouais elle l'était, à twerker ou dieu savait quoi d'autre.

Il l'aimait pas, les filles comme ça en vrai ça existait pas, c'était juste pas possible d'être vulgaire comme ça. Mais Lily reprenait déjà sur autre chose et bougeait la petite table basse là, il avait viré l'écouteur de son oreille parce que ça le gênait, enfin jusqu'à ce qu'elle lui donne le plaid qu'elle avait sur elle pour aller en chercher un autre. Julian se pencha un peu pour être bien sûr qu'elle était partie, puis replaça l'oreillette où elle se trouvait avant qu'il lui raconte des conneries, des mensonges à la con pour pas qu'elle le prenne pour un débile. Et le plaid il sentait la poupée aussi, il en sourit avant de ravaler cette esquisse de demeuré à peine fut elle revenue. Ah merde il avait oublié de virer l'écouteur aussi, mais la musique était déjà mieux. Ironic, c'était vieux, pas de son époque plutôt de celle de sa mère mais c'était cool, puis les paroles étaient moins gênantes. De nouveau installée près de lui, trop près au point qu'il fixa leurs cuisses qui s'embrassaient là, Lily lui expliquait les règles du jeu. Bien ce qu'il avait cru comprendre en regardant la boîte plus tôt, et directement ses doigts filèrent au petit sachet de pions rouges, glissant sans le vouloir sur sa main à elle qui décrétait qu'elle voulait cette couleur là. Immédiatement Foster ramena les phalanges vers lui, comme si le simple fait de la frôler le brûlait.

- Normalement on laisse les invités choisir en preums. Combien de fois sa mère lui avait sorti ça : « Julian te sert pas en premier laisse les invités le faire en premier. » Ouais ouais bon, c'était rien, il prendrait les jaunes, même s'il aimait pas le jaune. Peu importait c'était qu'un jeu en plus, il jouait pas sa vie là, alors la teinte des espèces de jetons à caddies ça influencerait pas la partie si ? Non Dumbass. Pions entre les doigts, il la laissa installer la sorte de grille bleue avec des trous, puis fronça les sourcils à cette autre question. Juin, après la dernière s'maine de cours là. Il avait quand même eu son diplôme et était inscrit dans une fac de Londres où il aurait dû porter un super Blaser tout aussi débile que l'écusson de l'école dans laquelle, forcément, son père avait tenu à l'inscrire avec des options dont il voulait même pas. J'devais entrer à l'ICL,, elle savait sûrement pas ce que c'était donc il précisa. Imperial College London. La super école de la mort qui tue choisie par papa, où il aurait dû se plomber le moral, des heures durant, pour apprendre un métier qu'il voulait absolument pas faire. mais j'avais pas envie, alors en un sens hein, mais j'dis pas qu'ça me plaît la situation, au moins j'ai pas fait ce que j'avais pas envie d'faire.

Ce qu'il voulait lui, c'était créer des BD. Peut-être qu'il aurait bossé un temps dans un magasin de BD, ou une librairie comme celle qu'était pas loin de chez Lily et sur laquelle son regard clair s'était attardé, mais ouais, il voulait dessiner et créer des trucs, pas allait fouiller dans la bouche des gens pour voir s'il avait des abcès ou, pire, allait trifouiller dans leur bide pour leur retirer des trucs qui devaient pas être là mais qu'étaient là quand même. Bon, elle avait choisi les rouge alors tant pis, il commençait le jeu et laissa un pion jaune retomber dans le fond. C'était saoulant comme truc nan ? D'instinct il compta les trous et puisqu'elle s'amusait à le contrer avec ses jetons rouges, ça mettrait des plombes avant qu'un d'eux face un puissance quatre. Il soupira, c'était pas son truc de rester en place, ou si, quand il dessinait mais, ça aussi, il l'avait pas fait depuis perpette. Il avait bien encore un carnet à croquis qu'il griffonnait quand Zed était avec lui, il l'avait dessiné en plus le vieux, à défaut d'avoir un appareil photo, au moins il oublierait jamais sa trogne à défaut de pouvoir se souvenir pour toujours de sa voix. Se penchant pour remettre un pion, il vit que la plaque de matricule de papy était sortie à l'air libre et l'agrippa pour la remettre en place.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 153
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Lun 26 Nov 2018 - 19:50
Beyoncé, pffff. Ouais, gros pfffffff même, en vrai Lily aimait pas du tout ni le groupe ni la chanteuse en mode solo, c’était pas son style. Mais bon, fallait bien qu’elle essaie de clouer le bec à monsieur Parfait. Pas qu’tu penses qu’il est parfait hein ? Oh non loin de là même mais bref, visiblement ils allaient devoir se contenter d’un désaccord niveau musical, comme d’autres sujets finalement, mais ça c’était juste la faute au fait que les filles et les garçons c’était siiiiii différent. Quel cliché là … Ouais on fait ce qu’on peut hein. Le regard sur les diverses pièces du jeu, Lily ouvrit grand ses billes bleues lorsque ses doigts frôlèrent ceux du brun. « Tu m’excuseras … j’ai pas vraiment l’habitude d’avoir des invités … »

Noyer le poisson, vite, une question. Depuis quand il avait quitté la maison, c’était une bonne question ça. Pas du tout déprimante, non, pas du tout. « Oh … je vois. » Donc il était venu là pour les vacances en somme ? Et finalement le monde avait décidé de se prendre les pieds dans le tapis et il était coincé ici. Un peu comme elle finalement, sans ce match, ce weekend avec son père, Lily serait à Chicago. C’était bien fait quand même, ou mal fait, très mal fait. C’était encore dur de se prononcer sur la finalité, c’était peut-être pire à Chicago, peut-être qu’elle aurait vu mourir ses deux parents alors que là, elle pouvait garder cet espoir idiot et naïf que sa mère allait bien. « ICL ? » souffla-t-elle en se mordillant la lèvre, écoutant ses paroles comme s’il avait prêché l’Evangile selon Saint Julian. Et pourtant elle était pas croyante hein !

Donc Julian avait l’air enfermé dans une vie dont il voulait pas, c’était étrange pour elle. Lily elle avait été enfermée, dans une cage dorée, chérie, protégée et là-dessus elle le comprenait sans doute, mais pour la suite, ses parents avaient surtout jamais été capables de lui dire non. « J’aurais été en Europe après mon diplôme moi … Mes vieux étaient okay pour … » Et ils avaient l’argent, très largement, pour l’envoyer étudier en Europe. L’art, la littérature, sans doute la littérature. En fait elle en savait trop rien, tout ce qu’elle voulait c’était quitter Chicago et découvrir le monde. Cruelle ironie du sort. Son minois se renfrogna un instant alors qu’elle s’amusait à bloquer l’avancée des pions jaunes.

« C’est quand même bête … je venais enfin d’entrer au lycée … enfin, une année à peine et … pouf ! Plus rien. » A peine le temps de se faire des amis, le temps d’apprendre à travailler dans un groupe, le temps de rencontrer d’autres adolescents. A peine le temps de commencer à s’intéresser aux garçons aussi que zip ! Tout s’effondrait. Penchant un instant la tête sur le côté avec une moue triste collée au visage, Lily haussa les épaules. « Peut-être on se serait croisés là-bas ? Au lieu de me sauver d’un groupe de monstres, tu m’aurais peut-être évité de me perdre dans les couloirs d’une fac trop grande pour moi … » C’était amusant sans l’être, c’était ce concours de circonstances qui menait à ce que deux personnes puissent se rencontrer.

Un nouveau jeton rouge s’écrasa dans le plateau vertical. « Gagné ! » L’adolescente afficha un sourire fier, elle remportait la première manche. « T’aurais voulu faire quoi si t’avais pas été dans ce truc-là ? » demanda-t-elle alors, en déversant les jetons pour les trier à nouveau. Rouge d’un côté et jaune de l’autre. Ramenant les jaunes vers elle, Lily fit glisser les rouges vers Julian. « Tiens, à défaut d’être polie, je suis gentille. » Elle leva un instant les yeux vers lui avant de rebaisser le nez vers tous les jetons. C’était intimidant de parler avec quelqu’un, aussi proche, aussi longtemps. Elle avait plus peur Lily là, elle avait juste cette drôle d’angoisse qui lui grignotait le ventre.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Lun 26 Nov 2018 - 20:30
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Bien sûr qu'elle savait pas ce que c'était l'ICL, pour ça qu'il avait précisé après sa question. C'était qu'une école de bourges finalement. Pas qu'il avait une dent contre eux, non clairement il était issu de ce genre de famille qu'avait jamais manqué de rien, ou si, manqué d'une figure paternelle digne de ce nom et qu'emmerdait pas son monde parce que son fils refusait de bosser dans la même branche que lui, mais plutôt de laisser parler sa créativité, comme sa mère. Un vague sourire étira la commissure de ses lèvres, juste parce qu'il se souvenait de la manière dont ça l'avait fait chier, son vieux, de piger qu'il lui préférait sa maman dans tous les domaines. Asshole, ouais il l'avait jamais vraiment aimé hein, enfin un peu, juste le nécessaire, juste de quoi être un peu dégoûté quand il était mort devant ses yeux. Enfin, il avait surtout eu les miquettes sévère pour finir.

Mais Lily le sortit de ses pensées en jouant et en parlant encore de l'Europe. C'était vaste ça, il l'imaginait traverser la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne ouais, mais sans savoir pourquoi , ni si c'était ce qu'elle envisageait, il la voyait surtout poser les pieds en Angleterre. Peut-être parce que c'était rassurant d'imaginer qu'il aurait pu l'y croiser. C'était débile surtout, il la connaissait pas... Pourtant, alors qu'il laissait tomber un pion au dessus des siens, ce qu'il pigea dans l'une de ses phrases l'invita à tourner deux billes rondes et curieuses vers son profil. God, elle avait quel âge au juste ? D'un geste rapide, il déplia les phalanges de sa main droite, une à une, jusqu'à faire le compte comme les mioches qu'aimaient pas les maths et qui savaient rien foutre sans une calculatrice. Elle avait quoi ? Dix sept, peut-être dix huit ans. C'était un bébé en fait, un bébé Dimples qui sentait le baigneur pour les petites filles avec des couettes. Bon, il était plus vieux qu'elle mais elle avait démarré dans ce monde de merde plus jeune aussi, c'était triste... Et là, à regarder sa joue, en la voyant pencher la tête sur le côté, il arqua un sourcil avant de croiser ses yeux quand elle se remit à supposer des machins sur lui. Il en émit un rictus avant de passer la langue contre ses lèvres. En plus elle venait de gagner, c'était juste un jeu de con pour passer le temps mais bon ….. Il allait mieux faire s'ils refaisaient une partie, et c'était exactement ce qui allait se passer là parce qu'elle récupérait les pions et glissait les rouges vers lui.

- J'ai pas dit qu't'étais mal polie, juste qu'on faisait pas comme ça. Toujours zéro tact et ça allait certainement pas s’améliorer même si oui, c'était gentil de sa part de lui filer les pions de la couleur qu'il aimait bien. T'sais j't'aurais sûrement pas parlé, on se serait même pas croisés ça tombe, et même si on s'était croisés. Ce serait dur à entendre pour elle ça, mais ça avait pas la signification – dans son crâne – que ça pouvait avoir dans la tête de Lily. Juste qu'il savait parler pas aux filles, s'en approchait pas et que ça l'intéressait pas. Après sûr si elle était venue lui poser des questions il l'aurait sûrement aidée, avec sa nonchalance naturelle. Peut-être le flegme Anglais allez savoir, pourtant il avait rien des mous du genoux qui savaient pas se saquer ou se bouger le train, ça non. Et merci. Pour les pions rouges, il avait pas besoin de lui préciser, cependant il la laissa commencer cette fois, juste parce qu'il avait entamé la première partie et que c'était peut-être la technique pour gagner de passer en second. Enfin, ça passait le temps c'était tout, et ils auraient vite fait le tour du jeu. J'voulais créer des BD, mon vieux il voulait que j'sois médecin, 'fin chirurgien, comme lui mais ça m'a jamais fait rêver ça.

Et parce qu'elle lui ouvrait un peu les portes de son univers, il se redressa sans prévenir et fila farfouiller dans son sac pour lui filer le carnet où y avait le portrait de sa mère, celui de Zed. D'autres trucs plus fantaisistes, des super-heros et autre machins qui lui passaient par la tête quand il avait encore le temps. Y avait juste pas la trogne de son père là dedans.

- C'est lui Zed, lui aussi il a dû être vieux toute sa vie. Sourit-il en reprenant ses mot précédents. Parce que même s'il paraissait pas, il avait écouté et imprimé, puis aussi parce qu'elle l'avait fait rire en disant ça. Là, c'est ma mère …. J'ai dessiné ça avant que mon smartphone ait plus d'batterie, pour pas oublier peut-être, Il haussa les épaules avant de croiser ses yeux clairs. J'dessine pas les trucs moches, j'pourrais peut-être te dessiner toi. Qu'est ce qui te prend Juju ? C'est un truc masqué pour lui dire qu'elle est jolie ? Ouais, peut-être bien, ou peut-être pas finalement parce qu'il baissa les yeux. C'était très con ce qu'il venait de lui dire, puis, ça servait à quoi au juste ? A rien ou si, à passer pour un crétin.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Black Friday   
Revenir en haut Aller en bas  
- Black Friday -
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: