The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Black Friday -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 12:00
Il l’agaçait fortement le prince Harry, mais en brun. Il était désagréable, il lui faisait peur, et pour être honnête envers elle-même, Lily savait absolument pas pourquoi elle l’avait invité. Qui l’a invité hein ?! Bah elle hein … Mais pourquoi … Parce que la solitude ça pèse Lily, et que tu veux pas rester au No Man’s Land. « Non c’est pas si sûr là-bas … » murmura-t-elle pour elle-même après avoir évoqué les raisons qui avaient fait qu’elle était ici et pas à Chicago près de sa mère. Pourquoi est-ce qu’elle était seule d’ailleurs ? Certes le No Man’s Land c’était pas le havre de paix qu’on voulait faire croire aux survivants solitaires, mais là-bas elle avait pu rencontrer cette fille, Olivia, elles avaient discuté. C’était plutôt chouette maintenant qu’elle y repensait. Parce que tu le sais Lily, les gens ils disparaissent trop facilement maintenant. Tu es mieux toute seule. Elle hocha la tête, le menton posé sur ses genoux, pour elle-même à nouveau alors que Julian parlait d’un … Mister Twinky ?

« Mister Twinky ? » Lily reposa son regard clair sur lui, haussant les sourcils d’un air curieux. De quoi il parlait ? C’était qui Mister Twinky hein ? Il était pas seul finalement et quelqu’un allait débarquer d’une minute à l’autre, c’en était fini d’elle, c’était bien ça ? Peut-être pas. Elle le vit agripper l’espèce de peluche qui pendait à son sac. Julian se moquait d’elle, et l’adolescente en soufflant. « Ouais … génial. » Il la prenait pour une truffe en fait. D’ailleurs il le dit lui-même, il était pas débile lui. « Ah parce que moi j’suis débile ? Okay super sympa l’ambiance … » Elle lui ouvrait la porte de chez elle, prenait un risque énorme sans vraiment comprendre pourquoi et il la traitait de débile. Chapeau Harry, elle les pensait mieux éduqués que ça les pantins de sa Majesté.

Lily détourna le regard, reposant sa joue contre ses genoux pour pas croiser son regard à lui. Bah ouais, elle boudait là au cas où c’était pas clair. Il est pas débile lui, il a compris que tu boudais, hein monsieur jesaistout. Ou alors il avait pas compris non puisqu’il continuait de parler. Soufflant comme une gamine agacée, Lily fit mine de pas l’écouter, ça l’intéressait pas ce qu’il racontait. Pourtant elle avait envie de parler, un peu au moins, parce qu’elle avait jamais été trop bavarde dans le fond. La gamine effacée, celle qui avait pas d’amis, celle qui passait son temps avec des écouteurs dans les oreilles pour pas entendre les autres.

« C’est pas mon copain … » commença-t-elle avant de hausser les épaules, tournant finalement à nouveau la tête vers lui. « Mais c’était sans doute celui de quelqu’un … avant … Et puis j’ai jamais eu besoin alors … » Et puis Norbert, c’était Norbert. Elle l’avait vue en un regard, cette vie qu’il avait dû avoir dans le quartier avant tout cela. Alors elle avait pas eu la force de le tuer. C’était pour ça aussi qu’elle évitait les morts et les vivants autant que possible, parce que tuer, même un monstre, ça lui faisait peur. Ça lui rappelait ces personnes que Nelson avait tuées sans ciller, pour la protéger. « Il est coincé là depuis des semaines, il a les pieds pris dans des roches ou de la vase je sais pas trop … l’hiver arrive, il va geler et il représentera plus un danger. »

L’hiver arrivait, ce serait le deuxième qu’elle passerait seule, le troisième sans son père, sans sa mère. Sa gorge se noua, Lily se mordilla nerveusement la lèvre avant de planter son regard dans celui du brun. « Tu l’aurais … tué toi ? » Même s’il représentait danger, il faisait partie de ces gens-là Julian, comme Nelson ? Ceux qui étaient capables de faire ce qu’elle savait pas faire, ce qui causerait sa perte sans doute, même très certainement. Ceux qui lui faisaient peur, un peu.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 16:34
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il avait même pas vu qu'elle s'était renfrognée, parce que pour lui ce qu'il venait de dire la visait pas le moins du monde. Après qu'elle détourne le regard c'était pas non plus un très bon indicateur d'humeur. Lui le faisait aussi parfois et c'était juste quand il sentait son cœur se chiffonner mais elle, Lily, il la connaissait pas encore une demie heure plus tôt. Ouais, déjà trente minutes passées qu'il l'avait tirée hors de la boutique et qu'elle l'avait invité chez elle, enfin dans un appartement dans lequel elle aurait sûrement jamais habitée si la vie s'était pas pétée la gueule. J'ai pas dit ça ! Sérieusement il l'avait pas dit, il avait jamais dit « Lily t'es débile », c'était quoi ce revirement de situation soudain ? Julian pigeait pas, ou il pigeait plus parce que, dix secondes avant qu'il se permette une blague qu'elle avait visiblement pas trouvée drôle, ils s'entendaient plutôt bien non ? Enfin aussi bien que deux personnes qui venaient d'échapper à un lot de nerds et qui venaient de partager un bol de Cheetos périmés. Il savait peut-être pas parler aux filles, ça se confirmait même, parce que s'il avait sorti ça à un de ses potes, jamais le gars en question aurait soupiré comme ça ou tiré la tête. Y avait peut-être vraiment des différences entre les filles et les garçons, comme ce foutu bouquin que sa mère lisait, juste avant de divorcer de son père : les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus, enfin un truc dans le genre.

Mais elle disait plus rien là, et il se sentait légèrement con, le blanc dans les conversations ça le foutait mal à l'aise. Aussi le jeune homme fixa sa montre et se gratta l'arrière du crâne, prêt à lever le camp, du moins avant de la toiser quand elle reprit. Quelqu'un avant, ouais bha ils étaient tous quelqu'un avant de finir en gastéropodes friands de chair humaine, pourtant dans son regard là, y avait une sorte de lueur mélancolique, une croyance qu'il panait pas bien mais qui lui fit pincer les lèvres. Qu'est-ce qu'il pouvait répondre à ça, qu'il y croyait pas, que c'était mieux de les libérer de leur sort ? Elle lui parlait de Norbert comme d'une personne, un type pour lequel elle avait comme …. De la compassion. Ouais, c'était ça, surtout quand elle sembla émue du fait qu'il s'était coincé là, des semaines plus tôt, et que d'ici peu il allait geler sur place. Surpris, Julian redressa les yeux vers la fenêtre par laquelle il voyait le fameux cadavre alors qu'elle lui posait une dernière question.

- J'ai bien tué ceux qui voulaient t'manger. Alors ouais, il l'aurait tué, comme ceux qu'il pouvait pas éviter, comme ceux qui le mettaient en danger. Comme Zed, ouais, comme Zed. Foster ravala sa salive et glissa les doigts contre sa veste noire pour sentir les contours de la plaque de matricule, qu'il avait gardé du vieux, avant de s'approcher d'elle pour lui agripper la main. Une idée germait, c'était peut-être con mais elle avait peut-être peur des nerds, ou alors elle avait une vision différente de la sienne, pourtant ouais là, au travers de ses dires et de son regard plus brillant, il pigeait un peu mieux ce qu'elle pouvait ressentir pour ce pauvre gars muté en vautour humanoïde. Viens !

La sentant se tendre, il relâcha sa main, ou alors, c'était juste l'espèce de frisson qui remontait le long de son bras qui l'y obligea. Regard insistant, il l'interrogeait silencieusement. Elle pouvait le suivre, il allait rien lui faire puis, si elle voulait pas, bha, il s'en occuperait tout seul. Peut-être qu'il aurait aimé qu'on le fasse s'il avait pas pu pour Zed, peut-être qu'elle avait besoin qu'on l'aide pour s'y plier. Il en savait rien mais là, sur le coup, et parce qu'il savait pas quoi faire d'autre, qu'il l'imaginait peut-être pleurer d'une seconde à l'autre, Julian avait rien trouvé de mieux. Il passa la porte après avoir viré les verrous, dévala les marches, zieuta à droite et à gauche et traversa la voie pour ancrer les pieds dans le sable. Il fallut pas longtemps au fameux Norbert, coincé entre les rochers, le sable trempé et la flotte, pour grogner en les apercevant.

- T'as pas envie qu'il pourrisse sur pieds, enfin qu'il gèle c'est ça ? J'vais le sortir de là, mais, L'étudiant pinça les lèvres avant de passer la langue contre, les yeux rivés aux siens, suffisamment proche pour que sa voix puisse passer au dessus des remouds de la mer. vraiment l'libérer ce serait mieux, parce que si tu penses qu'il avait une famille, ou une copine, bha ….. Il pourra les rejoindre, enfin, si t'es croyante j'pense que c'est comme ça que tu l'vois nope ? Elle choisirait, il ferait ce qu'elle voulait, peut-être sa manière de la remercier pour le verre d'eau et les crackers.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 17:38
J’ai pas dit ça. Encore heureux qu’il l’avait pas dit, enfin pas clairement sinon la gamine aurait pris encore plus la mouche, déjà que. C’était bête quand même, discuter pour la première fois depuis des semaines et se vexer aussi vite Mais il avait qu’à pas dire de trucs pareils le Prince Harry sur son skateboard même pas blanc. T’as jamais rêvé au prince charmant Lily, donc tu savais à quoi t’attendre. La brunette secoua la tête, avant de repenser à ce pauvre Norbert, aux morts, aux vivants et aux vivants morts. C’était un vrai boxon dans sa tête, le genre qui faisait qu’elle avait peur de tout mais qui faisait en même temps qu’elle était pas capable de se défendre convenablement. Bref, pourquoi vous croyez qu’elle fuyait autant les vivants que les morts, hein ?

« Oui … eux il le fallait … Je l’aurais fait aussi. Mais Norbert … » Norbert, il était là, immuable, il faisait partie de son triste quotidien. Elle l’avait vu depuis l’hiver dernier, il trainait là, et Lily avait tout fait pour l’éviter, éviter d’avoir à se battre contre ce pauvre type qui avant devait avoir une vie comme elle, mais ici à Seattle, près d’Alki beach. L’adolescente se perdit dans ses pensées, encore, avant de sentir la main du prince pas charmant du tout – allez, juste un peu – saisir la sienne. Il faisait quoi ? Viens. « Où ça ? » souffla-t-elle en récupérant sa main, peureuse au possible qu’il ait changé d’avis quant au fait de la tuer, ou pire. Pire ? Oui bah je sais pas moi, je suis sûre qu’il y a pire !

Il voulait aller où exactement ? Qu’est-ce qu’il faisait ? Lily resta immobile quelques secondes, le regardant démonter sa porte et son système de sécurité. Ah bah d’accord fais comme chez toi ton Altesse. Soupirant et roulant des yeux, l’adolescente se releva et lui emboita le pas, non sans avoir récupéré son couteau avant. Juste au cas où. Le froid saisissant lui mordit la peau, pourtant emmitouflée dans son manteau en laine. Rue déserte, elle prit quand même la peine de regarder des deux côtés de la route avant de traverser pour le suivre sur la plage.

Norbert commençait à s’agiter. Ses iris clairs se rivèrent à ceux du brun un instant, avant de glisser vers le rôdeur qui râlait plus loin. « Je … » Ils étaient bizarres ses yeux, c’était bizarre ça … Elle faisait quoi là au juste ? « Le libérer ? » Il avait pas l’air méchant là Julian, et à la lumière du soleil qui réchauffait pas vraiment l’atmosphère, elle les trouvait vraiment bizarres ses yeux. Bizarres mais jolis. « Chut toi ! Non, pas toi … laisse tomber ! » Etait-elle croyante ? Non, pas vraiment, mais depuis la fin elle s’était fait une raison, sa propre croyance que derrière chaque monstre, il y avait encore un être vivant, qui errait simplement pour retrouver les siens, pour survivre. Comme elle. Hochant faiblement la tête, Lily lui fit signe de s’en occuper avant de changer d’avis alors qu’il s’éloignait.

Du bout des doigts elle agrippa la main du brun. Tu ferais mieux d’arrêter ça Lily et lui aussi, ça devient bizarre. « Je vais le faire… » Peu assurée, elle marcha vers Norbert qui râlait toujours plus, tendant les bras vers elle. Le clapotis de l’eau qui s’écrasait sur la plage peinait à couvrir les râles ou même les pulsations de son cœur. « Tu vas les retrouver Norbert, tu seras plus seul. C’est promis. » Déglutissant, Lily saisit son couteau et leva le bras pour tenter de le planter dans la tempe. Raté, pire que raté même. Norbert parvint par elle savait pas trop quel miracle à se sortir du piège de vase et de pierres pour se jeter sur elle qui chuta, les fesses dans l’eau glacée, le tout accompagné d’un cri de donzelle encore une fois.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 18:21
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Où ça ? Il avait failli lui balancer sur Tatouine mais non, c'était limpide dans son crâne, aussi clair que les yeux de Lily. Elle avait les yeux clairs ouais et là, aux lueurs du soleil tristoune de Novembre, il voyait un peu mieux leurs couleurs. Bon il savait toujours pas si c'était vert, gris ou bleu, mais y avait peu-être un peu des trois dedans finalement. Tu fais quoi là ? Lui ? Rien, il faisait simplement un freeze sur les mirettes de sa voisine et, elle, visiblement, elle attendait la suite non ? La suite de quoi au juste ? Les râles plus loin lui rappelèrent ce qu'il était venu foutre sur la léchée de sable. Ah ouais.

- Norbert commis d'office. Bon, ça clairement elle devait pas connaître mais ça le fit rire, comme un crétin, avant de ravaler le tout quant au sérieux dont elle faisait preuve. Elle avait peut-être même pas entendu, ou si, parce qu'elle lui demanda de la fermer avant de se raviser. God, faudra qu'tu m'dises à qui tu parle comme ça, on est qu'toi et moi. Par acquis de conscience, Foster jeta un coup d’œil par dessus son épaule avant de dégager le piolet de sa loge. Elle voulait qu'il le libère, il le ferait pour elle. C'était con hein ? C'était clairement con car, quarante cinq minutes plus tôt, il était juste allé dans cette épicerie pour trouver de quoi caler le creux de son estomac et, que là, il s'apprêtait à éliminer un nerd pour qu'une fille, qu'il connaissait même pas, se sente mieux. Lèvres pincées, il fit un pas, puis deux, les yeux braqués sur le cadavre qui s'agitait, histoire d'anticiper ses mouvements un minimum, avant de frissonner quand elle agrippa sa main sans prévenir. Immédiatement Julia dévia les cils sur ses petits doigts avant de redresser le cap vers ses yeux. Elle voulait le faire ? Okay, enfin bon il s'en foutait un peu, elle avait rien à prouver, toi non plus Dumbass exact, mais si elle voulait. Puis au final, si elle avait survécu jusqu'à maintenant, elle avait forcément dû le faire, elle lui avait dit plus tôt. Bah vas y.

Ah bravo, même pas un petit mot d'encouragement non ? Non non, l'étudiant haussa les épaules, nonchalant au possible, avant de la regarder s'avancer vers son pote le préparateur de café. Vrai qu'il devait bosser au Starbuck au dessus duquel elle squattait, le tablier vert là, le badge, elle avait l’œil, truc auquel il faisait jamais gaffe, pour lui les nerds étaient juste des nerds. Sauf Zed, ouais, sauf Zed parce que Zed avait pas été mordu, ni griffé, et que malgré tout il avait changé juste après avoir passé l'arme à gauche. Est-ce qu'elle savait ça, Lily ? Pas qu'il en ait vu d'autre muter comme ça, de la même façon que le vieux, mais ça devait pas être un truc rare, après tout vu l'état du monde, ça l'aurait pas étonné que la transfo, façon power-ranger version rôdeur, soit récurrente et pas réservée à simplement quelques humains plus « spéciaux » que d'autres.

Fais gaffes à elle là au lieu de penser. Ouais, il la suivit du regard et termina par grimacer sévère quand elle manqua son coup. Il aurait pu se marrer quand elle se vautra, les fesses dans la flotte salée, mais il rit pas une seconde, pas quand il vit son copain se déloger de son piège de vase et d'algues pour se jeter sur elle. Julian lâcha directement le piolet et empoigna la fronde. God, heureusement qu'il avait ramassé des cailloux plus tôt. La garde du lance pierre bien en paume, il cala le projectile et tira suffisamment fort la lanière extensible. Lèvres pincées, le jeune homme visa et relâcha le tout. La petite pierre siffla dans l'air et traversa le cortex du rôdeur dont le dentier n'était plus qu'à quelques centimètres d'elle. Splash !!!!, la dépouille s'échoua à côté d'elle dans une gerbe de flotte noirâtre alors qu'il se ramenait rapidement pour l'aider à se relever, et ce avant que les fluides lui maquillent les doigts. Surtout pas qu'elle touche ça, on avait vite fait de ramener les mains à sa bouche, comme lui quand il était anxieux, et dans le cas d'un contact avec du sang de nerd, elle ferait pas long feu avant de changer elle aussi. Elle était trempée, elle allait chopper froid non ? Déjà ses mains frictionnaient le haut de ses bras.

- C'est rien, il est parti c'est bon. Elle avait vraiment froid là. Julian vira son sac, le lâchant plus loin, avec le skate sur le sable, puis retira sa veste pour la lui coller sur le dos avant de l'attirer plus loin. Tu …... Tu veux qu'on l'enterre ou, ….. Enfin j'sais pas si t'as envie mais …. Tu vas attraper froid là, t'as de quoi t'changer avant ? Avant de quoi ? Bha avant de possiblement enterrer son copain Norbert là, quoi d'autre ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 19:01
Evidemment, bien joué Lily, dix sur dix, championne toute catégorie. Pourquoi il fallait que ça tombe sur elle ? Pourquoi est-ce qu’elle avait pas juste laissé Norbert tranquille hein ? C’était sa faute à Harry, parce qu’il lui avait mis dans le crâne que peut-être Norbert serait mieux ailleurs. Et qu’elle y avait cru. Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. Elle se débattit dans la flotte un peu, juste un peu, pour éviter de se faire croquer, juste le temps qu’il la sauve. S’il la sauvait, rien l’y obligeait après tout à Julian. Il lui devait rien, le seul qui l’avait sauvée, protégée, c’était Nelson. Et il l’avait fait parce que son père le payait pour ça. Pas toujours, plus à la fin. Ça changerait quoi de toute manière qu’elle meure maintenant ? Il la libèrerait elle aussi et elle retrouverait son père, sa mère, toute sa famille de sang ou grassement payée. Non, il t’a sauvée lui aussi Lily.

Entre le bruit de l’eau, les râles de Norbert et son cœur qui battait à tout rompre dans ses tempes, Lily entendit rien, elle sentit juste le sang l’éclaboussait avant de voir la dépouille du monstre s’échouer dans l’eau à côté d’elle. La brunette rampa plus loin, enfin elle essaya, pataugeant comme elle le pouvait avant que Julian vienne l’aider à se relever. Choquée, se retenant de pleurer, Lily le regarda, jetant un coup d’œil à ses mains qui frottaient ses épaules et le haut de ses bras. Ca y’est, elle avait envie de pleurer. T’es qu’un bébé Lily … « Oui ! Et alors ?! » s’exclama-t-elle avant de réaliser qu’il allait pas comprendre, pourquoi elle criait et surtout à qui elle parlait, d’autant qu’il était en train de lui parler là.

Il essaie de te rassurer nunuche ! Son regard se posa sur lui, son visage, son air de chien battu. Oui il avait un air de chien battu, c’était mignon un animal qui avait besoin d’aide en plus. Lily secoua la tête comme pour dire non avant de rajouter. « Non … Il … l’eau l’emportera, ça se fait dans certains pays … je crois … » L’adolescente regarda la veste sur ses épaules avant de relever ses yeux clairs vers lui. « Merci. » Pourquoi il l’aidait ? Pourquoi elle l’avait pas fui comme tous les autres ? C’était compliqué et effrayant les vivants, ils étaient pires que les morts, parce que les morts … ils seraient toujours là, alors que les vivants … ils pouvaient partir, du jour au lendemain, disparaître. « Je ferai mieux de revenir au chaud.  » Et comme ça elle lui rendrait sa veste, même si elle était confortable sa veste.

D’un pas pressé, la gamine traversa la rue, courant presque à l’étage jusqu’à se débarrasser de la veste qu’elle jeta sur le prince Harry qui elle l’espérait suivait. Sinon la veste finirait par terre, pas sa veste, pas son problème. Elle était confortable et elle sentait bon cette veste quand même. Hein Lily, hein ? Sortant un sac plastique format XXL de derrière le sofa, Lily récupéra un pantalon sec et un chemisier pour remplacer le pull qui avait aussi pris la flotte, avant de disparaître dans la pièce attenante. Une salle de bain qui avait plus servi depuis longtemps. Changée, au sec, elle revint dans la pièce, les bras croisés sous la poitrine, la mine basse. Elle avait eu peur là dehors, seule elle y serait passée mais seule, elle aurait pas eu l’idée de libérer Norbert. « Je crois qu’il me reste un peu de chocolat. » En guise de merci.

Toujours sur ses gardes mais peut-être un peu moins, Lily traversa la pièce pour aller fouiner dans le placard où elle stockait toute sa nourriture. Deux carrés de chocolat dans un aluminium, voilà ce qu’il restait. Se mordillant la lèvre, elle les tendit à Julian. « T’es tout seul depuis longtemps ? »  


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 19:49
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Pourquoi elle avait crié là ? Elle parlait encore aux supposées voix dans sa tête ? Ouais bon elle avait été secouée, c'était peut-être pas une bonne idée de la laisser faire, c'était même peut-être pas une bonne idée tout court de lui avoir proposé le faire. Elle aurait pu se faire mordre en plus. Et ensuite ? Ouais, il la connaissait même pas et pourtant il avait réagi comme s'il elle lui était pas étrangère. D'habitude, quand il croisait des gens, d'une il s'en approchait pas et leur parlait pas, de deux, s'il avait pas le choix de s'en approcher, il copinait pas avec eux. Mauvaise expérience avec les trois petits cochons du drugstore y a deux mois Juju ? C'était ça oui, eux, c'était vraiment pas des bonnes personnes. Pas comme, elle. Pas comme Lily oui. Lily elle méritait de vivre, enfin de survivre, parce que y en avait plus beaucoup des gens comme elle, et même si elle boudait ou autre chose. Forcé de la relâcher quand elle secoua la tête, en reculant, il avisa le cadavre qui flottait déjà, emporté par le courant ou les vagues. Il allait pas devoir creuser de trou donc, bon nouvelle non ? Pas vraiment, parce que la gamine se dépêchait de rejoindre la voie et surtout son domaine en le laissant là comme un con. Il aurait pu se tirer finalement, pas lui faire plus peur encore, parce qu'en définitive, depuis qu'il lui était tombé dessus, il avait fait que ça : lui foutre les miquettes.

Ah bha non, en ramassant le sac, le piolet et le skate, il se rendit compte qu'il avait plus sa veste, qu'elle était sur ses épaules à elle, donc il pouvait pas se barrer. Il allait geler d'ici peu, d'ailleurs il avait froid et la chair de poule sur ses bras, simplement couverts des fibres grises de son t.shirt, lui somma de la suivre. A peine arrivé à la porte qu'il reçut la veste en pleine trogne. Reflex ? Fervex ! La plaisanterie le fit rire, mais en la voyant fuir à nouveau vers une autre pièce, après avoir farfouillé dans un sac plastique, Julian ravala son sourire. Elle t'a remercié quand même, tu vas vraiment te barrer ? Bonne question, mais il pouvait faire quoi d'autre au juste ? S'incruster ? C'était pas son genre. Il eut juste le temps de réfléchir, déposant sa veste dans un coin, sur son sac et le reste, avant de retrousser les manches de son t.shirt pour la voir revenir et lui proposer du chocolat. Tentant, mais y avait plus que deux carrés dans ce qu'elle lui filait là. L'alu entre les doigts, Julian redressa les yeux vers les siens.

- Depuis fin Août. S'il avait hésité à répondre, qu'un petit blanc s'était logé entre eux, c'était juste parce qu'elle était la première à qui il avait l'occasion de le dire. Parce qu'elle était une bonne personne et que, finalement, même si elle était perchée et qu'elle entendait – possiblement – des voix, c'était pas quelqu'un dont il devait se méfier. Le petit paquet entre les doigts, il soupira et agrippa sa main pour le loger à l'intérieur de sa paume, avant de l'inviter à refermer les phalanges dessus. C'est à toi, y en a plus que deux. Pis j'ai pas besoin de ça, T'as déjà dit merci c'est assez. Un sourire étira le coin de ses lèvres avant qu'il revienne sur sa question précédente. J'avais un ami, enfin il était vieux, mais c'était un ami quand même, il est mort à la fin Août. Il n'en dirait pas plus, sans doute parce qu'il se sentait coupable et que ça, il aurait beau tourner et retourner le moment dans son crâne, ça changerait pas. Peut-être pour ça que t'as aidé Lily ? Peut-être oui, mais il l'avait fait sans réfléchir. Comme pour se répondre à lui même, Julia tira une moue et haussa les épaules avant de reprendre. Et toi ? Depuis quand t'as plus personne ?

Est-ce qu'il avait vraiment envie de partir ? Peut-être, peut-être pas, mais il resterait pas si elle lui demandait pas, si elle proposait pas. S'il elle demandait, et même s'il aimait bien errait à sa guise, il pourrait peut-être l'aider. Comme Zed avec toi. Comme Zed l'avait fait pour lui oui.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Dim 25 Nov 2018 - 20:40
Depuis fin août, alors ça faisait pas longtemps qu’il était seul. Pas comme elle, parce que Lily ça faisait bien plus longtemps. Trop longtemps Lily, pourquoi t’es pas restée au No Man’s Land hein ? Parce que. Julian soupira, pourquoi ? Qu’est-ce qu’il avait encore ? Il aimait pas le chocolat ? Sans doute puisqu’il lui remit le petit aluminium dans la main, refermant ses doigts sur les siens. Pchhhhhhhhhhhhht … C’est à peu près le bruit que ça fit dans son crâne de piaf, son regard passant de sa main à ce petit sourire. Réveille-toi Lily, tu vas gober une mouche. L’adolescente secoua la tête et déjà Julian expliqua un peu plus son histoire, pourquoi il était seul surtout. Enfin dans les grandes lignes, parce qu’elle avait pas demandé trop de détails non plus et que les détails, elle le savait, ils étaient toujours sordides. On disait que la beauté était dans les détails, mais dans leur monde, c’était surtout la laideur qui était dans les détails.

Un ami plus âgé, mort fin août. Lily afficha une moue désolée, elle comprenait sa tristesse, enfin qu’il devait être triste, elle l’avait été aussi. D’ailleurs le brun lui retourna la question. Depuis quand hein ? « Depuis quand … » Elle répéta la question à voix basse avant d’aller récupéré son carnet dans son sac à dos pour se laisser tomber sur le sofa, en tailleur. Feuilletant les pages en les comptant rapidement, la brunette releva son regard vers Julian. « Un peu plus d’un an. » Refermant le carnet, elle le posa sur la table, à côté des carrés de chocolat qu’elle désigna de son index. « Tu sais on peut les partager … ça me fait plaisir. » Associant le geste à la parole, la gamine cassa le reste d’une tablette qui durait depuis des mois pour en croquer un morceau.

Sourire rivé à ses lèvres scellées, c’était quand même top le chocolat. Ca réparait pas mal de choses, il paraissait que ça réparait les cœurs brisés, les mauvaises notes, les engueulades avec les parents. T’as pas oublié un truc Lily ? « Quoi ? Ah oui … pardon. Hum … Le tremblement de terre … C’est … Il a disparu à ce moment-là, Nelson. C’était … mon ami et il était vieux aussi, très vieux genre … il avait été vieux toute sa vie je pense. » Et il râlait, qu’est-ce qu’il râlait Nelson. Mais c’était pas vraiment son ami, pas vraiment sa famille non plus, c’était difficile de décrire ce qu’il était parce que tout ce qu’il avait fait c’était soit pour l’argent soit par acquis de conscience.

« Mais j’ai pas toujours été toute seule pendant un an ! » Se défendit-elle finalement, pour éviter qu’il la prenne pour une folle, déjà trop tard de toute manière. « Il y a cet endroit aussi, le No Man’s Land. C’est … comme une aire de repos ou le hall d’un aéroport. Y’a plein de gens et tu leur parles pas sauf si t’as un souci ou besoin de savoir l’heure. » Ou alors c’était juste elle parce qu’elle était pas habituée à parler aux gens. Pourtant tu lui parles à lui, Lily. Oui et alors ? Alors rien … Se relevant d’un bond, la jeune fille récupéra son jean et son pull dans la salle de bain pour les étendre sur le dossier d’une chaise et leur permettre de sécher, c’est qu’elle aurait pas l’occasion de faire les boutiques de si tôt et son chemisier là il tenait pas très chaud.

D’ailleurs, elle commençait à avoir froid, si c’était pas contre toutes les mesures de sécurité de base, elle aurait allumé un feu mais au lieu de cela elle avait juste son plaid pour se couvrir en attendant que son manteau comme le reste finisse de sécher. Enroulée dans le plaid, Lily revint s’asseoir sur le canapé et sortit son baladeur de son sac, tendant un écouteur à Julian. « C’est un vieux truc avec une vieille cassette et tout mais … mon iPod a plus de batterie alors … là je peux trouver des piles. » Et puis ça meublait le silence, surtout quand elle était seule. T’es pas seule là. Et alors ? Ecouter de la musique à deux c’était cool aussi, non ? Bon alors. Oui ça va, ça va … Les premières notes lui donnèrent le sourire, qu’il écoute ou pas, c’était déjà bien. « Tu voudrais pas rester avec moi ? » C’était sorti tout seul, elle le regrettait presque.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Black Friday   
Revenir en haut Aller en bas  
- Black Friday -
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: