The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Black Friday -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Black Friday   Ven 23 Nov 2018 - 15:33
Soleil éblouissant, froid mordant. C’était la recette de cette journée qui débutait. Lily avait ouvert les yeux après une courte nuit de quatre heures, cinq tout au plus. La veille, l’adolescente avait fait l’inventaire de ses stocks de vivres et force était de constater que … C’était la dèche. Encore deux bouteilles d’eau, la neige n’était pas encore là, et plus qu’un paquet de cookies, un paquet de chips, bref pas de quoi tenir jusqu’au printemps, pas même jusqu’à l’arrivée du vrai hiver, l’hiver blanc et glaçant. L’inventaire, rapide, fait, la jeune fille s’était plongée dans la lecture d’un des bouquins qu’elle avait ramené de la librairie plus bas dans la rue, musique dans les oreilles.

C’était ça son quotidien désormais, et elle s’en sortait pas si mal finalement. C’était pas la grande vie, c’était même pas la vie, mais c’était une forme de survie qui lui convenait. Seule, entourée de ce qui lui suffisait, comme quand elle était gamine. Au réveil, son esprit se perdit un instant entre les souvenirs de la maison, à Chicago, et les derniers de son père. N’y pense pas Lily. Pas tout à fait midi, après de longues heures à émerger, principalement parce que l’appartement qu’elle occupait au-dessus du Starbucks était plus chauffé depuis belle lurette, Lily quitta l’appartement.

Sac à dos vide, couteau, la grande adolescente, jeune adulte, vraie survivante ! quitta Alki Beach pour rejoindre le Metropolitan Market plus à l’intérieur de la ville. Elle y avait déjà fait plusieurs sorties, prudente à chaque fois, évitant les morts comme les vivants. Et quel risque y avait-il aujourd’hui que cela soit différent ? « Aucune chance ! » Non, aucune, la petite Thomas était rôdée, Nelson lui avait tout appris. Il serait fier d’elle là, s’il la revoyait. Il serait fier d’elle quand il la reverrait.

Arrivée devant le magasin, calme olympien. « Royal … Pour un Black Friday … » Sourire nostalgique aux lèvres, parce que sa propre bêtise lui rappelait la belle époque, la course aux soldes, les courses de Noël, les repas en famille, ou les repas devant la télé, en visioconférence avec papa à l’autre bout du globe. Là, elle aurait tout donné pour revoir le visage de son paternel sur un écran de télé. N’y pense pas Lily. La jeune fille se hissa sur une poubelle, toujours la même poubelle, puis par une fenêtre haute. Elle connaissait l’endroit, elle avait balisé le chemin. Lily ne s’écorchait plus sur les morceaux de verre brisé, elle n’avait plus peur du noir. Enfin … plus trop.

Lampe torche calée entre les lèvres, l’adolescente récupéra son couteau. Le silence était presque plus effrayant que leurs râles qu’elle entendait d’habitude, la dernière fois qu’elle était entrée ici. N’y pense pas Lily. Pourquoi est-ce qu’elle ne les entendait pas cette fois ? Ils étaient au moins une trentaine dans ce magasin, entre les produits frais, plus très frais – les produits et les monstres – et les produits d’entretien. Pourquoi est-ce qu’ils ne râlaient pas ? Pourquoi est-ce qu’ils ne grognaient pas ? N’y pense pas Lily.

C’était la première fois peut-être qu’elle avait peur dans ce bâtiment, dans ce magasin qu’elle avait appris à connaître comme sa poche. N’y pense pas Lily. A pas de chat, Lily avança entre les rayons, trouvant son bonheur, l’épicerie, les biscuits, tout pour une alimentation équilibrée. Cinq fruits et légumes par jour, ou presque. « Onion rings, chips goût barbecue … Ouh des Cheetos ! » Le bruit d’une conserve roulant au sol attira son attention. Merde. Quelqu’un ou quelque chose était là, les conserves ça ne bougeait pas tout seul. Aussitôt Lily finit d’embarquer tout ce qu’elle put de crackers, tant pis pour les courses, sa vie valait plus que leur profit, enfin que les chips. Marche arrière, peur panique. Il était pas tout seul Jack Skellington, il y avait tous ses petits copains décharnés, et ils observaient tous l’adolescente d’un regard … vide mais affamé. Courage, fuyons. Lily prit ses jambes à son cou, obligée à des détours qu’elle n’avait pas prévu, sans parvenir à retrouver son chemin dans ce labyrinthe de ténèbres et de grognements, jusqu’à atterrir dans un genre de patio. Faite comme un rat, pourquoi d’ailleurs cette expression ? « Zut ! »

Lily repoussa un premier rôdeur, un deuxième. Au troisième, cela devint plus compliqué pour elle, ils étaient encore quatre ou cinq là, ils avançaient vers elle, on aurait dit un clip de Michael Jackson, sauf que là c’était la vraie vie. C’était peut-être la fin de la vraie vie ? Pourquoi est-ce qu’elle avait laissé le Beretta dans l’appartement déjà ?




   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Ven 23 Nov 2018 - 16:49
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il l'avait trouvé où déjà ce vieux skate ? Ah ouais, dans une vieille boutique de comics, un ado décharnés le tenait entre ses doigts crispés, si refermés dessus qu'en le lui arrachant des mains, quelques phalanges étaient restées collé à la planche à roulettes. Donc ouais, il perdait pas encore la boule, pas même si les températures plus fraîches avaient tendance à lui geler le cerveau, et pas que …. Le matin c'était ce genre de questions que se posait Foster, comme un petit check-up, un contrôle technique mental, histoire d'être certain de pas avoir viré barge en l'espace d'une nuit. Alors la journée débutait de la même manière, chaque jour même rengaine depuis que Zed était plus là pour lui demander quel jour on était. En se redressant d'avoir fermé l’œil quelques bonnes minutes à l'arrière d'un vieux van rempli de cartons, ses yeux clairs filèrent à la plaque de matricule qui pendouillait autour de son cou. Souvenir du vieux, unique souvenir de ce type qui lui avait fait se sortir les doigts pour pas crever sous le dentier d'un nerd. Le cœur lourd de penser à la manière dont son ami avait fini, le jeune homme glissa la main sur ses traits avant de rembarquer tout ce dont il avait besoin. Chaque jour un endroit différent et chaque nuit la même chose, il perdurerait pas dans cette vielle bagnole, mieux valait bouger et puisqu'il avait personne sur qui veiller, et plus personne pour assurer ses arrières, autant pas tenter le diable.

En ville y avait plus de survivants, du moins peut-être qu'il était parano, peut-être pas, mais y avait sûrement plus de chanceux que dans les bois, et étant donné l'état du monde, fallait pas être doué pour imaginer que les âmes charitables courraient plus les rues. Non, ce qui courrait les rues, ou plutôt les hantaient étant donné leur extrême lenteur depuis qu'il commençait doucement à geler, c'était eux : les nerds. Sortes d'humains métamorphosés en machine à tuer, ou à bouffer selon le point de vue de la personne – surtout si celle-ci était l'un des plats de leur menu -, et super laids. Outre la dangerosité de ces bestioles, y avait aussi l'odeur qui rendait leur présence plus qu’insupportable. Et dès le matin là – enfin le midi d'après sa montre -, avec rien dans le bide, fallait clairement pas s'étonner avoir la gerbe quand vous aviez la malheur d'en croiser un, ou plusieurs. Plusieurs c'est pire. A qui le disait-il ? Personne puisqu'il était seul depuis la fin Août. Mais ouais trop de rôdeurs, c'était comme s'enfiler trop de pop-corn au cinoche, ça filait la gerbe.

Trois près d'une vitrine, occupés à se mirer dans le reflet de la vitre dégueulasse, comme des chatons pensaient croiser le reflet de congénères alors qu'il s'agissait juste de leurs propres bouilles, cinq autres à l'angle de la rue qu'il convoitait après avoir ouvert les portes arrières de la vieille caisse. Sniper en bandoulière sur l'épaule droite, le jeune homme passa lentement la langue contre ses lèvres avant de quitter l'habitacle, le plus discrètement possible. Main dans la poche du jeans, constat ? Lui restait plus que trois caillasses et ça avait pas grande utilité de dégommer ceux en pleine contemplation de leurs gueules de biais. Okay, système D, ça le faisait chier de l'utiliser maintenant mais ouais, s'il décidait d'aller dans le coin des cinq autres, valait mieux la jouer fine. Julian ramena donc le sac devant lui et en extirpa une boite cylindrique qui lui arracha un sourire avant d'armer le bras et de la balancer à l'autre extrémité de la rue. Planqué, le fameux « meuhhhhh » joua de ses notes et, bingo, les deux clans de nerds n'en forma plus qu'un pour aller voir si, par hasard, une vache s'était pas paumée plus loin. Le skate au sol, le grand brun y déposa le pied et se laissa rouler jusqu'à destination.

Une boutique, y avait peut-être plus grand chose dedans mais ça valait le coup de fouiner, plus encore parce que son estomac l'y invitait. Porte ? Non, Lucarne arrière mieux, puis c'était visiblement accessible. Hissé, habile et svelte c'était pas bien compliqué, il alluma sa torche, glissa le skate entre son dos et le sac puis prêta l'oreille avant d'arquer un sourcil. Il l'avait rêvé la couse rapide d'une silhouette et celles, plus lente mais malgré tout plus agile, que ceux de l'extérieur ? Calant la lampe comme il put, Foster ramena le fusil puis glissa l’œil droit dans la lunette en suivant l'attroupement qui se formait plus loin. Pour que les morts s'excitent de la sorte, y avait au choix un animal ou, pire ou mieux – selon qui – un être humain. Sans attendre il visa, pinça les lèvres un temps, cala parfaitement la première cible et pressa la détente. La balle traversa le canon et la pièce pour traverser la tempe du premier puis mourir dans la mâchoire d'un second.

- Deux en un comme l'shampoing. Et ça rime. En restait trois. S'il aurait pu les mettre à terre avec une autre balle, mieux valait pas en attirer d'autres. L'étudiant abandonna le fusil, glissa les doigts dans sa poche et arma la fronde pour terminer les finir tout en se rapprochant afin de la voir : Une fille ….. Bon ouais il savait ce qu'était une fille, mais là, il s'attendait plutôt à une bestiole, pas une fille comme ça, pas une fille du tout en fait. En plus, sans le vouloir, il lui avait calé le faisceau de lampe en pleine face. Sorry …. T'es …. Toute seule ? Non, puisqu'il avait tiré plus tôt, d'autres nerds criaient famine, leurs pas traînants faisaient écho dans le bâtiment et déjà, sans prévenir, Foster écrasait ses phalanges couvertes de cuir sur le poignet fin de la brune pour la faire cavaler à sa suite.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Sam 24 Nov 2018 - 8:29
Tu t’es encore fourrée dans un beau merdier Lily ! Pas besoin de le hurler à voix haute, le hurler dans sa tête était suffisant, enfin … tenter de le hurler dans sa tête, parce qu’il parait qu’on peut pas hurler dans sa tête. Du moins Lily avait lu ça dans un magazine qu’elle avait trouvé dans ce même supermarché, au rayon librairie, journaux, bref ce rayon-là. Tu crois que c’est le moment d’y penser Lily ? Oui, non, effectivement, c’était pas le moment, genre pas le moment du tout. Ça grognait, ça râlait, ça menaçait de l’attraper, l’odeur du sang noirci qui s’échappait des crânes de ceux qu’elle avait déjà tués lui remontait aux narines à l’en faire grimacer, mais là c’était pas le moment d’être précieuse Lily.

Et puis l’adolescente l’entendit, ce sifflement, presque imperceptible, en fait c’est à se demander comment elle l’a entendu, peut-être parce que c’était aussi rassurant que c’était effrayant ? Quelque chose, qui venait sans doute de quelqu’un, se logea dans le crâne d’un des monstres, le faisant exploser dans une gerbe de mélasse dégoûtante qui lui éclaboussa le visage à elle. Le projectile décrocha la mâchoire d’un deuxième. Vision d’horreur, envie de crier, envie de vomir, mais vomir en criant c’était pas évident donc Lily garda tout à l’intérieur, le cri et le contenu de son estomac.

Et le pire dans tout ça ? Il restait encore des monstres qui avançaient vers elle, d’un côté l’adolescente les admirait parce qu’ils étaient sacrément têtus, si elle avait été aussi têtue avec Nelson, ils seraient déjà à Chicago à l’heure qu’il était. Et le pire du pire dans tout ça ? « Putain mais ! » Les mains devant le visage, comme si la bouillie de rôdeur – qui soit dit en passant était même pas bonne pour la peau – était pas suffisante, maintenant elle était aveuglée par le faisceau d’une lampe. « Aveugle ! Je suis aveugle maintenant ! » C’était les nerfs qui parlaient, la peur, l’angoisse, et aussi un peu, la douleur parce que la lumière lui brûlait la rétine.

Pas le temps de dire ouf, Lily se retrouva embarquée dans une course poursuite pour sortir de là. Okay, okay … Bon y’avait des monstres un peu partout, elle les entendait, donc rester là était clairement la plus mauvaise idée, mais il se prenait pour qui … lui ? Elle avait même pas vu sa tête, trop aveuglée par la lumière, mais elle avait vu et senti sa main sur son poignet qui l’entrainait pour gambader à travers le dédale de rayons en tout genre. Oh du shampoing, j’aurais bien aimé  du shampoing là … Pas le temps, son esprit était clairement ailleurs. Dans chaque ombre qui pouvait être un mort qui déboulait, dans chaque seconde de cette course qui peut-être l’amenait droit dans la tanière d’un détraqué.

Et enfin, rideaux sur les cadavres, lumière. Celle naturelle du soleil, qui réchauffa à peine ses angoisses. Une ruelle à l’arrière du magasin, si elle prenait à gauche, elle pouvait rapidement filer vers son repaire à elle plutôt que celui du détraqué. « Lâche-moi ! » Espèce de pervers. Mais bon, dans le fond elle en savait rien et il lui avait sauvé la vie, alors la gamine préféra garder ça dans sa tête, comme les cris, vous vous souvenez ? Elle dégagea rapidement son poignet de la prise du brun. Brun, il était brun, là elle le voyait mieux. Jeune, il avait aussi l’air jeune. Ramenant ses doigts à son visage et ses mèches cuivrées, Lily grimaça. « Baaaah ! J’en ai partout … Ca fait chier, je vais encore prendre du temps pour nettoyer ça … » Réalisant qu’elle était pas seule, et que sa routine capillaire intéressait sans doute pas le brun, Lily recula d’un pas ou deux, vers l’issue qui partait du bon côté. Ses billes claires glissèrent sur l’inconnu, armé. « Merci. » Il fila ses lèvres aussi rapidement qu’elle aurait pu l’insulter s’il avait tenté quoique ce soit.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Sam 24 Nov 2018 - 9:33
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle était vraiment aveugle ? La question lui traversa le crâne aussi vite que le sang pompé par son cœur permettait aux muscles de ses grandes tiges de se carapater vite fait dans le dédale de rayons. Qu'est-ce qu'elle était venue faire ici au juste ? Elle a rien à foutre là si elle est aveugle. Julian secoua brièvement la tête, évitant de justesse un nerd sorti de sous une gondole avant de bifurquer rapidement vers la droite. Il la sentait brusquée derrière lui, aucune douceur mais y avait pas le temps là, c'était certainement pas le moment de prendre des pincettes. Pas le temps de lui préciser ce qu'il foutait, c'était suffisamment clair pour qu'elle le voit. Pas si elle est aveugle Dumbass. Peu importait, fallait les sortir de là, parce que les sept bestioles, qui l'entouraient plus tôt, étaient visiblement pas les seuls squatteurs de la boutique aux odeurs diverses et variées. C'était pas l'idée du siècle d'avoir jeté son dévolu sur ce truc, s'il avait pas eu dans le crâne d'y venir, sans doute serait-il tranquille, perché sur le rebord d'un toit à mâchouiller des dragibus pour calmer les grondements furieux de son estomac.

Les doigts pressés contre son poignet frêle, il se stoppa une seconde et manqua de se vautrer quand, par l'élan pris sans doute, elle s'encastra brusquement dans son dos. Un regard à droite, une dizaine de laiderons, un regard à gauche et Jul grimaça plus encore. Comment pouvait-on entrer dans un endroit pareil sans prévoir un repli, sans même s'assurer que les nerds étaient pas capables de vous chopper ? Zed l'aurait injurié de crétin là, de bonne poire sans doute aussi, parce qu'au lieu de foutre le camp et de sauver son petit cul de roast-beef, il assurait le train arrière d'une fille qui lui avait rien demandé et qu'il connaissait pas. C'était rien, elle avait pas l'air dangereuse de ce qu'il avait vu, trop rapidement, avant de la pousser à cavaler à sa suite.

L'habit fait pas le moine Joule... Il l'entendait le vieux, comme s'il était là et le guidait vers le filet de lumière extérieur. Blam, son épaule heurta brusquement le battant de secours et il la relâcha sans cérémonie avant de tirer sur la porte pour la refermer sur les charognards avant de tourner sur lui même. Ça s'ouvrait de l'intérieur, si la masse de nerds s’agglutinait là dessus, à coup sûr ils sortiraient à leur tour.

La fille parlait près de lui, se plaignait, enfin ça y ressemblait mais il y faisait pas gaffe. Le plus important était de trouver de quoi bloquer le passage. Julian croisa brièvement son regard clair tandis qu'elle le remerciait, Ouais ... Cool !. Foster la repoussa sans cérémonie pour s'activer vers une vieille benne à roulettes. Mains posées dessus, il poussa avant de froncer les sourcils. Pourquoi ça bougeait pas ? Un coup d’œil aux roues et la solution s'offrit à lui. Suffisait de virer le système de sécurité. Chose faite du bout de la boots, il pinça les lèvres puis poussa le bordel vers la porte avant de redresser le nez. Qu'est-ce qu'elle foutait ? Deux secondes plus tôt elle était sauve et là, y avait une saloperie qu'avait ses doigts crochus pris dans ses cheveux. Pas le temps de réfléchir, ni même de la prévenir, l’étudiant agrippa la garde du piolet et abattit les crans sur la paume putréfiée pour enfin refermer la porte. La benne !

Elle y arriverait, c'était pas lourd, les éboueurs étaient sûrement passés avant que les zombis décident de s'approprier le monde. Les yeux ronds comme des billes, parce qu'elle semblait pas réagir, Julian donna quelques coups de menton vers la poubelle mobile. C'était plus que sûr, Zed l'aurait insulté là, parce qu'il pensait pas au plus logique, parce que, si elle voulait, elle pouvait se tailler et le laisser se démerder.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Sam 24 Nov 2018 - 14:30
Elle devait avoir l’air fine là, tiens. Comme si elle venait de se rouler dans un cadavre fraichement éviscéré, comme si elle venait de se déguiser pour Halloween. C’était passé Halloween et Lily avait pas été frapper aux portes pour un bonbon ou un sort, parce que tout ce qu’elle aurait trouvé ça aurait un seul sort, la mort. Ouais … Cool ! Cool ? La gamine fronça les sourcils, il l’écoutait même pas Tony Œil-de-Lynx Hawk avec son fusil sur l’épaule et son skateboard dans le dos. Pire même, il semblait l’envoyer sur les roses pour s’intéresser à la poubelle, super, bravo l’ambiance. Lily était prête à se carapater dans son coin, elle avait pas besoin de son aide, elle en avait déjà pas besoin plus tôt, elle s’en serait sortie comme une grande, comme elle le faisait depuis un an. Brrrrrr …

Hésitante une seconde, Lily le regarda galérer à pousser une poubelle. « Ça marche mieux en enlevant le frein … » bougonna-t-elle sans l’aider, il l’entendrait pas de toute manière vu qu’il écoutait pas. Oh si Tony réalisa qu’il y avait les freins sur les roulettes, et Lily, elle, trop occupée à se demander si ce type était digne de confiance ou si elle devait fuir, réalisa trop tard qu’il y avait un monstre qui avançait vers elle, ou juste sa main, bref un truc dangereux ! Du moins quand elle le vit, Tony était déjà en train de foncer vers elle avec un piolet. « Aaaaaaah !! » Cri de donzelle, check. Presque en ultrason, à lui en vriller les tympans mais là elle venait de voir la mort de près, entre le cadavre et ce détraqué qui la menaçait elle. Lorsque la main décharnée se détacha du bras qui la tenait sous le coup de piolet, Lily réalisa. Oooh … Donc c’était pas elle la cible, elle se sentait bête là et elle se serait excusée d’avoir paniqué si elle était pas déjà occupée à se retenir de vomir.

« Mais putain ! C’est une manie chez toi d’en mettre partout ! » La petite Thomas râlait mais déjà Œil-de-Lynx lui demandait de l’aide. Levant les yeux au ciel, Lily colla son épaule à la belle pour la repousser contre la porte que le brun tenait difficilement fermée. Pourquoi ? Pourquoi pas partir directement sans demander son reste ? Parce qu’elle avait pas eu l’occasion de parler à quelqu’un de bien vivant qui n’était pas dans sa tête depuis quelques semaines, c’était pas si mal de parler, même pour râler, même pour geindre sur le sang qui maculait son visage à cause de monsieur Jeratejamaismoncoup.

La benne devant la porte, Lily riva un instant ses mains à ses hanches, observant les alentours le temps de souffler. Maintenant tu peux partir Lily, vite, ce type est pas net. « Okay … c’est cool ils sortiront pas par-là, mais bon tu m’excuseras, je vais pas trainer ici moi … » Elle préférait pas rester dans le coin pour les voir pousser la benne et sortir de là comme du dentifrice qu’on sortait d’un tube en plastique quand il en restait plus beaucoup. Dentifrice et shampoing, c’était sur ma liste ça aussi. L’adolescente avança vers la sortie de la ruelle, s’arrêtant aussi net à l’angle du mur pour voir un attroupement de rôdeurs autour de … « Une boite à meuh ? » Son regard passa des rôdeurs au brun. « C’est toi qu’as fait ça ? » Vraiment pas net … Mais au moins ils étaient occupés.

Qu’est-ce que tu fais encore là Lily ? Tu sais qu’ils sont tous dangereux en dehors du No Man’s Land. « Oui mais là-bas c’est dangereux aussi parfois … » Quoi ? Elle parlait toute seule, problème ? Levant les yeux au ciel, Lily alla saisir la main du brun. « Faut pas rester ici, suis-moi. » Mais qu’est-ce que tu fous ma grande ? Aucune idée, mais il pourrait être utile si jamais elle avait besoin d’un bouclier humain jusqu’à son appartement au-dessus du Starbucks. Oui, c’était juste pour ça.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 195
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Black Friday   Sam 24 Nov 2018 - 15:20
Black Friday


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Pilotage automatique, souvent le cas lorsqu'il était dans la merde … Enfin c'était pas arrivé depuis un moment finalement, ni le pilotage automatique et encore moins se retrouver dans la mouise infernale parce qu'il faisait gaffe à tout. Comme Zed te l'a enseigné. C'était ça ouais, mais forcément s'il était simple de se préserver seul, c'était plus le cas quand on tombait sur quelqu'un qui, visiblement, avait du mal à réagir comme fallait le faire. Y avait vraiment une manière de survivre ? Un manuel qui enseignait comment pas se faire bouffer par des nerds en dix leçons ? T'sais bien que non Dumbass, alors soit sympa avec l'inconnue ….. enfin la fille. C'était pas juste une inconnue, c'était une fille et, il avait clairement pas l'habitude avec ces trucs là. Oh non il était pas macho, juste qu'il avait jamais su comment leur parler et qu'il avait non plus jamais trouvé le temps, ou un intérêt quelconque, pour le faire. Bref, elle comprit enfin après l'avoir fait froncer les sourcils. En foutre partout ?

- Tu m'excuseras s'ils saignent pas des confettis ou des paillettes. Sourit-il à semi avant de s'écarter de la porte pour caler, comme elle l'avait visiblement dit plus tôt sans qu'il y prête vraiment attention, le frein pour éviter que les nerds s'extirpent de la boutique. Un soupir fila ses lèvres, et elle, elle parlait encore et il arqua un sourcil en scrutant sa tignasse avant de piger qu'elle s'adressait de nouveau à lui après avoir dit qu'elle préférait se tirer. D'quoi tu parles ?, l'étudiant traversa l'espace qui les séparait en deux enjambés, puis opina pour lui seul en passant doucement la langue contre sa lèvre qu'il termina par pincer entre ses dents. Oh ça ? Il avait déjà oublié, mais ouais c'était efficace, étonnant qu'elle y ait pas pensé, n'importe quelle connerie bruyante pouvait vous sauver la mise et, finalement, peut-être qu'il aurait dû se la garder pour l'intérieur de l'épicerie afin d'en ressortir avec de quoi grailler. C'juste un imitateur de vache, et ….

Ah, elle parlait toute seule maintenant, il en resta con une seconde, pire encore quand elle reprit. Elle voulait aller où au juste ? Jamais une fille lui avait demandé de l'accompagner où que ce soit, d'ailleurs jamais une fille s'était approchée aussi près de lui et là, malgré l'attirance visuelle qu'il avait vers ses cheveux bruns, le fait qu'il tenta de la prévenir d'un truc qui, franchement, lui donnait envie de rire, il pouvait pas dire qu'elle était moche. Foster en plissa le nez d'un air niais, enfin niais et surtout con à souhait. C'était pas moche une fille en fait, vue de près du moins, elle, elle était pas moche même plutôt ….. Les râles plus loin le poussèrent à dévier les cils de ses traits et à étouffer un rictus en voyant les nerds se battre pour bouffer la fameuse boite. La frimousse de service se carapatait déjà vers la gauche. Il avait le choix non ? Se barrer, après tout elle avait plus besoin de lui, ou la suivre. Réflexion rapide, dernier coup d’œil aux vautours humanoïdes et le choix était fait.

Jul lui adressa quasi pas la parole sur le chemin, préférant remonter le sac sur son dos, ramasser quelques cailloux sans se soucier de ses regards à elle, et de fixer les alentours en faisant quelques tours sur lui même. C'était la base ça, enfin sauf quand on manquait de se payer une fille de plein fouet, parce qu'elle venait de s'arrêter devant une porte. Julian ouvrit la bouche puis plissa les paupières pour fixer le bâtiment. Complexe d'apparts, elle pensait que c'était safe ? Elle avait un groupe ? Non, si elle avait un groupe l'un d'eux l'aurait accompagné. A moins qu'ils soient tous demeurés. Ça aussi, désormais, ça courrait les rues : les demeurés. Bref, il lui emboîta le pas et fronça les sourcils quand elle referma la porte de son squat après qu'il l'eut passée. Qu'est-ce tu fous là ? Haussant les épaules, le jeune homme traversa la pièce et observa par delà les vitrages. On voyait rien de là, la fête aux angles morts, n'importe qui pourrait lui tomber dessus sans qu'elle ait pu le voir venir. C'est pas ton problème. De nouveau il se tourna vers elle, avant de l'observer avec insistance, enfin, ses cheveux surtout. Autant lui dire, même si elle allait sûrement couiner encore, parce que les filles ça couinait, ça… elle l'avait prouvé plus tôt, c'était pas des préjugés ou du machisme, pas une seconde. Hésitant, le jeune homme pinça les pétales avant d'approcher la main de ses mèches, forcé de la reculer quand elle sembla le fusiller de ses deux billes claires.

- Heyyy, doucement, ... Juste un doigt.. Forcément son air crédule le fit rire à moitié mais il était grave sérieux. T'as un doigt dans les ch'veux.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 163
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Black Friday   Sam 24 Nov 2018 - 15:46
Un imitateur de vaches ? Qui appelait ça comme ça ? Qui se promenait avec ça ? Le détraqué de service visiblement et tu viens de l’inviter à la maison. « Oh ça va … » maugréa Lily pour elle-même alors qu’ils avançaient à travers les rues désertes du quartier vers son repaire à elle. Silencieuse, l’adolescente lui jeta des coups d’œil par moment. Qui l’avait invité déjà le neuneu qui ramassait des cailloux. « Normalement le Petit Poucet il les ramasse pas les cailloux, il les sème sur la route … » Elle parlait encore une fois pour elle-même, levant les yeux au ciel alors qu’ils passaient devant sa librairie favorite du quartier, sans doute parce que c’était la seule et qu’elle avait pas encore fini de vider les rayons.

Finalement devant le Starbucks, Lily poussa la porte qui menait à l’étage, juste au-dessus de l’enseigne de cafés hors de prix et de pâtisseries toutes aussi hors de prix. Pas étonnant qu’ils aient fait faillite. Oui je sais c’est la faute de la fin du monde. « Fais … pas comme chez toi. » souffla-t-elle en refermant la porte derrière lui, fermant toutes les sécurités pour éviter que des rôdeurs ou des vivants parviennent à entrer. Ah oui, ça serait problématique si c’était vraiment un détraqué et qu’il tentait de s’en prendre à elle, mais il l’aurait pas sauvée pour la tuer après, ça serait pas très logique ? « Ouais sans doute. »

Perdue dans ses pensées, la gamine le vit approcher, levant aussitôt la main vers celle qu’il approcha de son visage. « Wow wow wow ! » Juste un doigt ? Mais de quoi il parlait cet imbécile heureux ? Elle avait … un … doigt … dans … les … cheveux ? Lily se mit à secouer la tête, agitant ses mèches cuivrées jusqu’à voir un doigt en tomber. « Je vais vomir … » Ou pleurer, ou les deux. Portant sa main à ses lèvres, Lily réalisa quelle idée stupide c’était depuis qu’elle avait frotté le sang sur son visage de ses doigts. Nouvelle nausée. Direction la fenêtre qu’elle ouvrit pour respirer un instant l’air frais de la baie. Ses yeux clairs sondèrent le paysage, le lac, la plage. Oh Norbert est là. Norbert c’était un monstre qui trainait dans le coin, elle avait vu l’étiquette sur son tablier à l’effigie du Starbucks. Alors elle avait pas tué Norbert, il avait une identité, c’était quelqu’un avant. Comme tous les autres nounouilles.

Soupirant, Lily referma la fenêtre et planta son regard clair sur l’inconnu avant de lui tendre sa main. « Lily. » Oui t’as raison vaut mieux qu’il connaisse ton prénom s’il prévoit de te tuer, c’est toujours mieux de connaître le nom de ses victimes. « T’as pas prévu de me tuer hein ? Ça serait pas logique mais y’a plus grand-chose de logique. » Récupérant rapidement sa main, Lily se déplaça, en crabe, jusqu’à la petite cuisine de l’appartement où elle avait stocké toute la nourriture, l’inventaire notée sur un mur. Déposant le contenu de son sac sur le bar qui séparait la cuisine du reste de la pièce, son regard clair resta rivé sur le brun. Il est mignon finalement. « Ouais c’est ça … »

Récupérant une bouteille d’eau, la jeune fille imbiba à peine un tissu propre pour le passer sur son visage avant de grimacer. « Ewww … je déteste ça … » Elle allait vomir là, non, elle tiendrait le coup. C’était plus une gamine apeurée, elle avait appris à se débrouiller, à tenir son estomac en place. Saisissant le paquet de Cheetos, elle en versa la moitié dans un petit bol en verre et attrapa deux verres pour y verser de l’eau. « Tiens. » Il l’avait aidée, alors il mangeait et puis il repartait. Ouais, c’était un bon plan. « Sauf si tu comptes me tuer, là tu peux t’asseoir sur les Cheetos, ils sont à moi. Faudra me passer sur le corps. »


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Black Friday   
Revenir en haut Aller en bas  
- Black Friday -
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: