The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Let’s business rule again! -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaycee Barnett
Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1785
Age IRL : 17
MessageSujet: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyVen 23 Nov 2018 - 12:14
Ces dernières semaines avaient été animées, c’était certain ! Il y avait eu des frissons, du drama et quelques rebondissements, mais rien qui n’avait au final laissé un souvenir impérissable à Kaycee et sa copine. C’était peut-être triste, mais elles en avaient vu d’autres… Aussi avaient-elles repris leur train-train à peine étaient-elles revenues sur Mercer Island. La pêche, les tours de gardes, etc. Puis elles avaient préparé avec Matthew leur future expédition vers cet entrepôt dont il leur avait parlé ! Un No Man’s Land visiblement pas si désert, puisqu’à priori, c’était un endroit où se croisaient des survivants venus de toutes parts ! Une sorte de lieu de rassemblement pour les solitaires en mal de compagnie. Sans chef, sans règle, si ce n’était d’assurer la pérennité de l’endroit.

- Tu imagines, si on y croisait certains de ceux qu’on a braqués ? Au cours de leurs longues soirées d’automne, dans l’intimité de leur chambre, les filles avaient bien entendu fantasmé longuement sur celui-ci et son potentiel. Sans oublier de se demander quel était réellement leur intérêt à vouloir découvrir cet endroit ? Après tout, elles savaient d’expérience que le monde était petit. Tu crois qu’on pourra compter sur Matt pour jouer les renforts ?!

Elle rigola finalement peu intimidée par l’idée de recroiser un rageux ou deux. Quant au nain, il avait mauvaise presse au sein de la faction, à cause de son addiction à l’alcool qu’il ne parvenait pas toujours à réfréner. Mais la petite blonde l’aimait bien. Il avait ce physique fascinant sans pour autant être une demi-portion. Du moins sur le terrain.

Ce fut finalement, quelques jours plus tard, que notre trio prit la route. Les parents de Kaycee n’étaient certainement pas jouasses de voir l’adolescente partir en compagnie de Roxanne et Matthew, mais ils avaient bien compris depuis le retour de leur fille qu’ils n’avaient pas toujours leur mot à dire ! Puis ils avaient eu l’occasion de juger les ressources des deux amies et devaient admettre qu’en matière d’auto-défense et de survie, elles se défendaient finalement aussi bien que n’importe qui. Mieux même peut-être, non ?


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyDim 25 Nov 2018 - 15:15
Les semaines n'avaient plus rien de bien extraordinaire en matière de frisson, la maison de retraite se portait presque à merveille à l'exception de quelques tumultueuses aventures. Trop peu pour la bouclée dont l'ancien rythme de vie commençait à la travailler, cette fameuse époque où elles survivaient au jour le jour en rackettant un certain nombre de survivants. Les gains n'étaient que rarement maigre à cette époque et pour le présent elles devaient se contenter de la pêche et de quelques missions ravitaillements dans des lieux abandonnés, pas le plus palpitant. La présence des adultes dans leur entourage apportait néanmoins un certain équilibre de vie qui n'était pas que désagréable. Un mal pour un bien.

Pour cette journée, les filles se rendaient enfin au No Man's Land, ce fameux entrepôt censé recueillir les vagabonds de Seattle. Elles ne savaient pas vraiment à quoi s'attendre si ce n'était une possible insécurité, rien de bien nouveau quand on avait pour habitude de côtoyer des rôdeurs à chaque sortie finalement. "Parle pas de malheur ! Si ça nous arrive, faudra tracer très loin et à toute vitesse !" Matthew, de part son physique et sa très petite taille ne risquait pas d'être le renfort le plus utile qu'il soit en cas de débordement. Les adolescentes arborant une certaine vitesse de pointe, la canadienne ne doutait pas vraiment de leur propre survie, le nain de leur nouveau groupe, en revanche, elle le voyait plus comme un poids plus qu'autre chose. Malheureusement c'était le seul de la bande à connaitre l'endroit, elles n'avaient plus qu'à mettre toute leur chance de leur côté pour que tout se passe bien.

Le véhicule garé aux abords du quartier industriel, Roxanne prit son arme ainsi que les trois poissons séchés destinés au troc. Le trio continua sa progression à pieds et Matt en profita pour briefer les deux jeunes avec quelques règles d'or : ne pas chercher la merde, se faire discrète, chercher des choses à troquer et le prévenir si elles trouvaient de l'alcool à vendre. Pas le meilleur des plannings pour ces deux rebelles mais elles sauraient s'y plier, ne serait-ce que pour combler leur curiosité sur l'endroit et les ressources qui pouvaient s'y trouver. Après un défilé d’entrepôts, le duo s'arrêta devant le plus reculé et avisa les deux grandes portes de métal rouillé où le nom du lieux y était tagué à la va vite. "Wah ! C'est là d'dans ? C'est stylé !" Dans un large sourire, elle s'en retourna vers la blonde puis vers les quelques âmes qui rôdaient en peine autour de l’entrepôt. Elle en posa par réflexe sa main à sa crosse de hockey équipé d'un pic à glace, celle-ci reposait sagement dans sa house ouverte qu'elle portait à son épaule, prête à être dégainée au moindre doute.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyLun 17 Déc 2018 - 18:48
    Fin novembre 2018.

    L'air froid lui cisaille le bout des doigts que ses mitaines ne couvrent pas. Même à l'intérieur de l'entrepôt la température ne dépasse guère les dix degrés là où elle s'est installée et pour plus de confort, elle a du retirer son gros manteau doublé. Une situation qui ne la fait pas regretter son choix de quitter le hangar. Une situation qui la fait d'autant plus apprécier le petit cocon simple qu'elle s'est fabriquée et dans lequel elle squatte et compte passer l'hiver. Si ça ne tenait qu'à elle, la mécanicienne se passerait volontiers de continuer les réparations maintenant que les journées d'ensoleillement sont aussi courtes et que les risques s'en trouvent augmentés. C'était bien connu : temps froids équivalaient à moins de proies, moins de proies à moins de bouffe disponible au troc, moins de bouffe disponible, plus de violences et de vols au sein des survivants. Le No man's land n'échappait en rien à la règle, bien au contraire. Monroe n'a donc pas vraiment le choix si elle veut pouvoir continuer seule sans intégrer de groupe, dilemme qui lui tiraille l'esprit dès qu'elle se retrouve seule.
    Aujourd'hui néanmoins ce n'est pas seule qu'elle travaille et bien que les deux jeunes femmes se contentent d'échanger le strict minimum, chacune affairée à son affaire, la présence de Kara est toujours rassurante et commence à avoir ce petit quelque chose de familier non désagréable.

    Couchée sur le dos, son manteau est la seule barrière qui la protège du béton brut et froid du hangar, et, les mains perdues sur une pièce quelconque, elle tend machinalement le bras vers ses outils disposés entre elle et la forgeronne. « La clé à pipe s'il te plaît ! » Concentrée sur ce qu'elle fait, elle ne lance même pas un regard à sa partenaire et ne lance qu'un simple « merci » quand elle sent le métal froid lui arriver dans la paume de la main. Quelques tours plus tard, la pièce est démontée et la jeune femme se redresse, s'essuyant distraitement le front sur lequel elle laisse une trace noir de cambouis.
    Ses deux pieds à nouveau au sol et sa pièce en main, elle s'assoit aux côtés de la blonde, farfouillant dans ses outils pour continuer sa manœuvre. « Il pèle ici. » Et louchant sur ce que porte son amie, elle plante un instant son regard dans le sien avant de rétorquer.  « Faut que je capture combien de lapins pour que tu me fasses un truc comme ça ? » Évidemment, la saison des lapins était passé depuis plusieurs semaines maintenant et il lui faudrait se contenter de son blouson actuel, qui lui tenait finalement chaud quand elle pouvait le porter sans qu'il n'entrave ses mouvements. D'ailleurs, plus vite elle aurait terminé sa réparation, plus vite elle pourrait le remettre. « On va chez toi ce soir ? » Elle ne détourne pas les yeux de sa pièce, continuant de la décrasser avec un vieux chiffon usé. Cette question, il y a encore quelques semaines, aurait sonné comme incongrue. Mais depuis, les choses entre elle et Kara avaient évolué d'une manière beaucoup plus... intime. Du genre.... très intime. Et ce qui était incongru il y a un mois ou plus était devenu une sorte de petit rituel tout à fait délicieux, duquel, pour la première fois de sa vie de survivante, elle ne voulait pas fuir. Monroe n'aurait su dire exactement ce qu'elles étaient l'une pour l'autre, les deux jeunes femmes n'en avaient jamais vraiment parlé. Rien d'officiel en tout cas. Mais ça lui plaisait comme ça. Sa présence, les moments passés ensemble, sans la pression des règles qui s'imposent en général dans ce genre de relation. Leur petite bulle personnelle qu'elle chérissait depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 325
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyMer 19 Déc 2018 - 11:03

La forgeronne est bien conservée du froid, son épais manteau en fourrure de rat musqué au duvet très dense la protège et lui évite de grelotter, un idéal quand une partie de sa journée se résume à attendre le client en optant pour du sur place. Ses cheveux comptent davantage de tresses et de dreadlocks à mesure que les semaines passent, la blonde n'est pas fan des bonnets et sa structure capillaire - bien qu'impressionnante - lui assure un très bon maintient et l'ensemble tient solidement. D'ordinaire au côté du géant Idriss, celui-ci a préféré déplacer son imposante carrure pour trôner non loin des lourdes portes de l’entrepôt, préférant laisser aux femmes un semblant d'intimité. Magnum à la ceinture, il assure néanmoins ce pour quoi il est payé et veille sur les marchandes. Rien de nouveau à l'horizon, les habitués ne sont pas sans ignorer son rôle dans le bon fonctionnement du troc ici bas.

Ses iris clairs s'en retournent vers la mécanicienne vautrée au sol sous un bolide à deux roues. Ils glissent ensuite vers les outils étalés entre elles et l'outil demandé rejoint vite ses doigts rugueux et abîmés. Elle l'observe quelques secondes, le sous pesant et avisant le fer qui le constitue d'un œil envieux avant de le poser au creux de la main tendue. Elle repousse tant bien que mal l'envie de le faire fondre pour en faire une arme digne de ce nom et s'en retourne son silence, peu envieuse à l'idée de déconcentrer la brune. Cheffe chirurgienne qui quitte enfin sa table d'opération pour revenir à ses côtés afin de nettoyer le précieux organe retiré. Son nez se relève lentement vers elle et un sourire se dessine au coin de ses lèvres quand elle dévisage la barre noire sur le front de son amante. Elle l'écoute en étirant encore ses lèvres tout en extirpant un mouchoir en tissu propre de la poche de son manteau. "On ira t'en trouver un, ce sera bien plus rapide." Les personnes plus qu'aisées ne manquaient pas à Seattle et la blonde sait précisément dans quelle demeure se rendre pour dégoter un second manteau de fourrure.

Elle ouvre la bouteille d'eau à ses pieds, y colle le chiffon et la retourne une demie seconde, assez pour en imbiber légèrement le tissu. "Bien entendu." Souligne t-elle en y exagérant l'évidence même de la chose. L'hivers était là, à leurs portes, une occasion bénite pour se conforter dans les bras de la mécanicienne. "Bouge pas." Délicatement, elle attrape le menton de la mécanicienne entre son pouce et son index. Le bout tout juste humide de son chiffon s'invite sur le front crasseux qu'elle gratifie de légers aller et retour pour en enlever l'épaisse trace noire. Ses pupilles descendent lentement jusqu'à à ses lèvres qu'elle dévisage quelques millisecondes avant de s'en détourner. "Mieux." C'était dur de résister à la tentation mais c'était la règle qu'elles s'étaient fixées au No Man's Land pour mieux s'y protéger. Moins on en savait sur elles et sur leur relation et mieux elles se portaient.

Elle retourne sur le tapis de sol recouvert d'une épaisse peau de vache, un assemblage brut mais efficace pour ne pas geler son précieux derrière contre le bitume de l'entrepôt. C'est également sur cette même peau que sont exposés ses objets en vente, un couteau papillon, une machette, une hachette, un lot d'accessoires de chirurgie, un rasoir à l'ancienne, un poing américain et enfin une batte de baseball entouré de fils barbelés fait maison. Sa machette en acier de Damas n'est pas à vendre, cette pépite est un assemblage de plus d'une centaine de couche de fer qui lui assurait une solidité conséquente et un motif plaisant, le must pour une lame. Elle repose à sa gauche, hors de son fourreau, prête à faire effet de dissuasion pour quiconque oserait ce servir dans son râtelier. "Par contre, je dois à tout prix finir le meulage et l’affûtage de la dague ce soir." Elle ne forge et ne fait tourner ses appareils que la nuit, un bout de la soirée à venir serait donc malheureusement coupée. Une tâche qu'elle ne pouvait pas repousser car l'intéressé viendrait demain au No Man's Land récupérer sa commande et le retard ne faisait aucunement parti du professionnalisme de la blonde. "Trois petites heures et ce sera bouclée." Ce n'était pas toujours facile de la suivre, elle et son rythme décalée à dormir au lever jour et à cravacher la nuit. "Je pourrai aussi m'en charger quand tu seras avec Morphée." Elle n'a rien contre le fait laisser la brune décider de l'organisation de la soirée, ce qui n'était pas vraiment le cas ces dernières semaines car la coutelière est du genre à aimer décider et contrôler. Avec Clarke, elle venait de passer ce stade, confiante et soucieuse de son bien être, elle pouvait maintenant très bien passer la main.

Les lourdes portes résonnent face à elle et s’entrouvrent lentement, la grande blonde s'en retourne pour mieux dévisager ce qui se prépare à entrer dans leur sanctuaire. À chaque entrée, elle nourrit silencieusement l'espoir d'y voir Zack. Ce sera donc une nouvelle déception mais qui ne l'empêchera pas d'analyser avec attention le trio de survivants qui semble entrer pour la première fois dans leur repère.


Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Kaycee Barnett
Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1785
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyVen 4 Jan 2019 - 14:06
La route, pourtant relativement longue, se fit sans trop de difficulté. Le jour était cependant bien entamé quand le trio quitta le véhicule à un kilomètre ou deux de leur destination. Kaycee avait pris son sac à dos et elle dégaina sa batte de baseball. Impossible de ne pas évoluer dans les rues sans cette dernière. Elle posa quelques questions supplémentaires au nain, alors que ce dernier leur donnait des dernières recommandations.

- On peut garder nos armes en évidence ? Ça doit quand même faire mauvais genre d’être armé jusqu’aux dents, non ? Ajouta-t-elle, se demandant si elle ne devait toutefois pas mettre en évidence l’arme à feu qu’elle avait dans son sac à dos. Histoire de montrer qu’ils n’étaient pas sans défense. Elle n’avait pas amené son AR-15 qui il fallait l’avouer en jetait un max ! Mais qui pouvait aussi drôlement intimider, ce qui ne serait probablement pas idéal pour simplement commercer…

Ils arrivèrent finalement au niveau de l’entrepôt. Un bâtiment comme ses voisins, en dehors d’un grand tag. La gamine repensa une seconde à Eli, qui aurait sûrement fait un boulot un peu plus poussé sur ce dernier, mais son attention fut détournée par Roxanne qui s’exclamait. Juste avant de suivre son regard vers la rue et quelques rôdeurs qui erraient là. Elle haussa les sourcils avisant cette fois-ci Matthew.

- Ils nous ont sentis, ajouta le bonhomme, ce qui ne signifiait qu’une chose : ils devaient s’en charger pour préserver le repaire. Une broutille qui ne prit à nos trois compères que quelques secondes seulement. Coup de batte, coup de crosse, coup de massue. Aucun d’entre eux ne se laissait intimider par quelques clampins isolés. L’instant suivant, ils poussaient la lourde porte du No Man’s Land…

En entrant, Kaycee retint son souffle, si bien que l’odeur piquante du lieu ne la saisit pas immédiatement. Dans tous les cas, elle était suffisamment accoutumée à la puanteur des morts pour ne pas se trouver incommodée par celle des vivants. Ses yeux clairs balayèrent rapidement l’immense hangar, s’arrêtant cependant rapidement sur un immense type afro-américain au physique imposant, qui se tenaient non loin de l’entrée. Idris. Ça posait les bases. Un sourire étira ses lèvres quand elle prit le temps de regarder davantage les autres personnes dans la pièce. C’était tellement… tellement…

- Trop cool, murmura-t-elle en attrapant le bras de sa copine, excitée, et en se penchant vers son oreille. Il y avait là une dizaine de personnes, de différents âges et différentes origines. Ils avaient pour la plupart des allures de clodos, mais pas tous. Le trio propret ne jurait donc pas de trop… d’autant qu’ils restaient loin d’être parfaitement rutilant pour autant !

Si elle s’était attendue à voir le nain prendre ses aises dans cet endroit qu’il connaissait, celui-ci leur laissa le champ libre pour se mettre à l’écart. Il n’était ici que guide, pour le reste, les filles se débrouilleraient. Les deux copines restèrent un peu idiotes, plantées là sans bien savoir quoi faire. Finalement, la petite blonde donna un coup de coude vers la bouclée.

- Regarde ça, lui glissa-t-elle de nouveau, tout en faisant un mouvement du menton en direction de Kara et sa sacrée tignasse. Pour le look de cette dernière, mais aussi pour la peau sur laquelle se trouvaient diverses armes blanches, comme sur l’étal d’un marché. Elle croisa le regard de la forgeronne.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyLun 7 Jan 2019 - 13:38
Leur accompagnateur expliqua aux jeunes femmes qu'il ne valait mieux pas montrer leurs armes à feu dans un endroit pareil, ça pouvait au contraire attirer l'attention et créer le besoin pour bien des vagabonds à la recherche de ce type d'équipement. Pour l'arme de Roxanne, sa crosse de hockey équipée d'un pique à glace, il ne devrait cependant pas y avoir de problème, on était pas dans le top niveau. Aussi, la petite la dégaina de la house qui pendait à son dos pour la garder en main. Elle allait s'en servir plus tôt qu'elle ne le pensait, la trio avait attiré quelques affamés dans leur sillage. Une affaire qui roulait, en terme d'extermination les adolescentes savaient ce qu'elles faisaient au même titre que Matthew.

Le ménage fait, ils passèrent les lourdes portes et les yeux de la bouclée filaient partout où ils le pouvaient. Des épaves humaines, des tentes, des sortes de stands improvisés, le lieu était vraiment original et surtout peuplé de survivants, ça changeait de l'ordinaire. Plusieurs barils crachaient quelques flammes, ça arrangeait un peu l'odeur d'ailleurs, c'était pas plus mal. Son bras attrapé, elle dégaina un large sourire à sa copine et opina vivement, ouais, ce lieu était vraiment cool !

Délaissées de leur guide, le coup de coude de sa copine suffit à focaliser l'attention la jeune vers le râtelier d'armes qui reposait sur une grande peau. C'était à vendre ? Sans doute, niveau armes, elle avait déjà ce qu'il fallait et un bref regard lui suffit pour passer à autre chose: la moto juste à côté. La mécanique était un sujet qui la passionnait, Matthew avait déjà pu lui apprendre quelques grandes lignes pour tout ce qui concernait les véhicules à quatre roues, mais les deux roues en revanche, elle avait encore tout à apprendre. "Allons voir ! La brune et la moto m'intéresse !" Kaycee n'était pas sans ignorer cette nouvelle passion pour la mécanique, un choix pareil ne devrait pas la surprendre.

Elle s'approchèrent du duo et la bouclée s'approcha de la moto, c'était vraiment stylé comme moyen de locomotion et forcément plus pratique que ses rollers, quoique, plus bruyant également."M'jour." Voilà, la politesse est faite, faut vite passer à autre chose maintenant ! Tout en tournant autour de la moto, elle enchaîna sans vraiment regarder son interlocutrice. "Tu nettoies quelle pièce ? Elle sert à quoi ? " C'est qu'elle était curieuse sur le sujet la petite bouclée et l'engouement pour la chose ne faisait aucun doute avec le ton employé.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 325
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! EmptyVen 1 Fév 2019 - 12:05
Les petites avançaient vers elles, le nain qui les accompagnait fila dans une direction opposée pour voguer à ses propres affaires. Elle l'avait déjà vu traîner dans le coin, les deux adolescentes en revanche, c'était tout le contraire. Ce ne fut pas pour autant qu'elle osa les juger, leurs âges étaient certes une chose mais leur état de survie suffisait à la blonde qui voyait quotidiennement bien des jeunes subsister bien  plus aisément que des quadragénaires dans les environs. Ces deux là représentaient l'évolution de leur société, l'avenir. La bouclée semblait s'intéresser à Clarke et à son bidouillage de moto, la petite blonde, elle, préféra visiblement les nombreuses armes qui trônaient sur la peau de vache étalée au sol.

Leurs regards se croisèrent et la blonde bascula la tête sur le côté pour mieux la dévisager en retour de haut en bas. Des fringues propres et une mine propre, c'était un bon début pour une éventuelle négociation, à voir si elle possédait encore un semblant d'éducation, c'était toujours un plus car sa copine lui faisait presque défaut pour le coup à squatter ainsi la mécanicienne sans plus de gêne. S'en retournant à son regard de curieuse, elle lui rendit un signe de tête en guise de salutation, c'était le minimum.

"Ta tête me dit rien." Froid et calme, ça annonçait la couleur, il fallait plus qu'un duo de gamines pour la troubler. "Tu es là pour faire du tourisme ou du shopping ?" Elle avait déjà remarqué la batte de l'adolescente et son regard coula naturellement vers la sienne de batte, celle faite maison, le barbelé qui l'entourait pouvait faire la différence et potentiellement intéresser la jeune femme. "Elle t'intéresse ?" Et d'un coup, elle se souvint du pari qu'elle avait lancé avec la mécanicienne le soir de la conception de cette arme, comme quoi elle vendrait cette batte à un homme en manque de testostérone, prêt à tout pour prouver au monde qu'il était bad-ass. La brune, avait, elle, misée sur une jeune fille et la forgeronne lui lança un regard amusé en conséquence, elle allait possiblement gagner pour ce coup-ci... Quoique, rien n'était joué encore. "La merveille que tu dévisages répond au doux nom de Dolores Barnett. 800 grammes au compteur et 81 centimètres de bonheur. Tu peux l'essayer si tu veux." Valoriser l'objet, c'était la base de la vente après tout.


Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let’s business rule again!   Let’s business rule again! Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Let’s business rule again! -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Haïti : développement et système de savoirs
» Unfinished Business [ Punk / Henry / Husky./ Nash / ]
» Gotta Rule 'em All
» we rule our universe ➺ Olive&Ollie.
» osaël (♠) divide and rule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: