The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Feel so close -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 19:21
- Ca commence, oui … On a eu une période avec trois femmes enceintes en même temps.

Il sourit, un peu tristement en se rappelant l'époque du chalet.
Un petit rire lui échappa lorsqu'Olivia avoua qu'elle allait finir par manger le matelas. Comme il la comprenait ! Il arrivait un moment où même le lit le plus confortable au monde semblait se changer en lit de fakir. Il ne pouvait pas la laisser ainsi alors qu'il savait quelles autres douleurs cela pouvait déclencher.

Il prit le temps pour la redresser, tout le temps qu'elle souhaitait. Après tout, Caroline ne lui avait pas dis qu'il devait la soulager ? Et bien, voilà. Olivia avait besoin de marcher un peu, alors elle marcherait. Dans le pire des cas, elle se rendra compte que ce n'était pas une bonne idée, dans le meilleur des cas, ces quelques petits pas pouvaient être très très bénéfiques pour qu'elle se remette sur pieds.

- Prends ton temps, murmura-t-il.

Au moins, il avait l'impression d'être utile en étant là, même s'il s'agissait-là d'un exercice de sociabilisation ô combien difficile pour lui. Ça lui faisait penser à autre chose qu'à sa triste vie.
Il attendit qu'elle amorce le premier pas pour bouger, ne souhaitant pas la brusquer. Elle avait vraiment l'air mal en point, et la seule chose qu'il espérait était que le fait de marcher lui fasse plus de bien que de mal. Autrement, il s'en voudrait éternellement.

- Hm … Libraire. Mais j'ai toujours été passionné par la phytothérapie, l'aromathérapie et tout ce qui est à base de naturel. J'en pratique depuis pas mal d'années maintenant. Je sais ce que je fais même si ce n'est pas mon métier.

Il eut un petit sourire et haussa une épaule, amusé d'avance par sa tentative d'humour.

- Normalement.

Lentement, il bougea un pied, attentif aux mouvements de la jeune femme.

- A notre époque, tout le monde se tourne de plus en plus vers le naturel. On a plus vraiment le choix. Et beaucoup se rendent compte de la qualité de ces médecines seulement maintenant.

Après un petit silence, il renvoya la balle :

- Et … et toi, alors ? Tu faisais quoi, avant ?


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 8:25
« Libraire ? » Fit-elle en levant le regard vers lui. Liv, légèrement penchée déjà, le scruta quelques secondes supplémentaires en semblant le détailler. Avec la même lueur amusée dans ses yeux, comme si elle cherchait à certifier ses dires : « C’est vrai, maintenant que je te regarde, tu ressembles vraiment à un libraire. » Et elle eut un sourire taquin.

Le métier des gens était rarement écrit sur leurs fronts. Mais certains dénotaient par leurs modes de vies, qui les transformaient. Est-ce que Ludwig était grand parce qu’il avait dû attraper nombres de livres en hauteur ? La question se posait. Le principe aurait sans doute été très amusant :

« Et tu as d’autres talents que les livres et les plantes ? » Demanda-t-elle. Quant à elle : « J’étais… » Elle sentit sa voix s’éteindre, en même temps qu’un vertige l’obligea à fermer les yeux. Sa tête lui tournait de plus en plus, mais c’était sans doute pour s’y habituer. Elle pouvait sentir que sa tension remontait légèrement ! « Hm. » L’essentiel était de faire illusion pour ne pas se retrouver refourgué sur le lit encore une fois : « Chef dans un restaurant de Seattle. »

L’aqua. Elle ne savait pas si ce restaurant avait encore de la réputation. En quasiment quatre ans d’épidémie, beaucoup avaient dû l’oublier. Pas elle ! Evidemment. Ses cuisines lui avaient donné une belle réputation, et les gérants avaient gonflé son estime à bloc en faisant tout pour la recruter elle ! Il fallait dire que son parcours était complet et atypique, qu’elle avait testé beaucoup de choses durant ses voyages.

« J’ai pas mal vadrouillé pour ma formation, alors j’ai été beaucoup de trucs. Mais toujours en cuisine cependant. » Stagiaire, préposée aux sauces, aux grilles, aux plaques, aux desserts… « Je t’avoue que ça me manque pas mal de ne pas avoir une vraie plaque avec de vrais aliments. C’est frustrant de se contenter des conserves et des légumes à peine mûrs dans le meilleur des cas. »

Un soupir lui échappa. Là, elle se rendit compte que même avec son rythme de grand-mère, ils étaient déjà arrivés loin du lit. Ça n’était que de quelques pas, d’un contour d’obstacle, et elle avait été aidé tout du long. Mais elle se sentait fière tout de même :

« On a déjà fait la moitié de l’infirmerie. » Fit-elle avec enthousiasme en relevant le nez vers lui : « Et je me sens prête à le faire une deuxième fois. »




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 14:43
Il eut un petit rire gêné lorsqu'elle affirma qu'il ressemblait vraiment à un libraire, sans savoir trop comment se positionner face à cette remarque. Préférant, du coup, ne rien ajouter de crainte d'être à côté de la plaque. De plus, il avait croisé vaguement ses yeux, et avait été quelque peu troublé de la légère différence de couleur entre les deux. C'était léger, vraiment, mais ça l'avait stupidement frappé, lui qui aimait les choses symétriques, carrées, et qui était relativement maniaque. À présent, ses prunelles à lui n'arrêtaient pas de revenir sur les siennes. Il se sentait comme un effronté.

La jeune maman lui demanda s'il avait d'autres 'talents'. De base, Ludwig ne pensait pas être talentueux, en quoique ce soit. Ses compétences n'étaient dû qu'à de longues heures de travail. Le talent, c'était réservé aux autres. Même si pour beaucoup, ses qualités de dessinateur en étant un, lui ne voyait là que des gribouillages sans âme et sans saveur.

- Hm, non, répliqua-t-il en se pinçant les lèvres. Pas que je sache.Hé, ça va ?

Il raffermit sa prise de crainte qu'elle ne tombe et se demanda s'il avait bien fait d'accepter sa demande.

Il redressa le visage à l'entente de son métier et eut une petite moue aussi brève qu'impressionnée. Ça, la cuisine, il aimait aussi beaucoup. Et, comme quoi, l'apparence ne faisait pas le moine. Olivia n'était pas bien grande, mais elle l'était assez d'esprit et d'ambition pour devenir cheffe.

- La cuisine c'est plus trop ça en effet … Mais ça permet d'exploiter de nouvelles techniques aussi, et de nouvelles saveurs. Retour au naturel, une fois de plus.

Il sourit, se remémorant une fois de plus le Chalet, et les longues journées d'hiver où Ludwig sortait vadrouiller à la recherche de mousse, d'écorces, de feuilles comestibles ou utilisables en médecine. Il aimait ce sentiment de solitude renforcé par toute cette neige qu'il y avait. À l'époque, il avait même la chance d'avoir sa propre chambre. Être dans un dortoir, ici, ce n'était pas évident.

- Une fois, déjà, c'est bien, souffla-t-il après un petit rire.

Olivia était une battante, cela se ressentait. Elle était encore faible, très faible, mais galvanisée par cette envie de vivre, de marcher.

- Si tu te sens en forme ce soir, on pourra recommencer. Sans rien dire à Caroline. Ça plus les huiles, ça devrait être efficace.


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 15:39
Les produits naturelles, ça fait tout. Confirma-t-elle à Ludwig sans cacher son engouement. Son vertige était passé, et elle tentait bon gré mal gré de le distraire de ce qu'il s'était passé. Elle avait pu sentir la prise de l'homme plus ferme sur son bras, et ne dit rien contre. Il était là pour la tenir, et mieux valait qu'elle n'aille pas trop vite en besogne : A l'époque, je préchais que par ça. Le local, le bio, la qualité. C'est comme ça qu'au restaurant, on avait toujours salle comble et des réguliers.

Le bon temps ! Elle aurait aimé cuisiner pour toutes les personnes qui l'aidaient. Les remercier à travers un plat délicieux, leur offrir un moment de partage et de satisfaction. Caroline et Jeff le méritaient par exemple, alors peut-être qu'à l'occasion, elle verrait pour leur faire un diner en tête à tête. Ca prendrait un peu de temps, mais puisqu'Olivia était destinée à rester dans le coin, ça importait peu. La gratitude serait forcément de rigueur pour elle, quoi qu'il arrive entre temps.

Quand l'appêtit va, tout va. Ajouta-t-elle avant de rire doucement : C'est ce que me disait ma grand mère.

Et bon sang, ce que cette femme lui manquait ! Elle l'avait élevé avec douceur et attention, lui transmettant ses plus belles valeurs. Le meilleur de ce qu'elle avait. C'était sa présence, ses mots rassurants, sa bonne humeur systématique. Les relations avec sa mamie étaient tellement différentes d'avec sa propre mère ! Un soupir lui échappa alors, chassant cette pointe qu'elle ressentait dans son corps depuis son décès. Au moins n'avait-elle pas vécu l'apocalypse et tout le tort qu'elle avait causé à tout le monde. Est-ce que quelque part, sa grand mère n'était pas un peu là pour veiller sur elle et rendre cette vie moins pire ?

C'est fou les émotions qu'on peut créer juste en mangeant. Un bon plat, fait avec des choses simples, c'est parfait. Ajouta-t-elle pour terminer de chasser ses idées sombres.

Même l'oeillade qu'elle sentait dans son dos disparu soudainement. Calvin n'était plus dans cette pièce, tout du moins, elle lui intima de la laisser quelques heures. Parce que Ludwig avait réussi à piquer sa bonne humeur :

Vraiment ? Tu le ferais ? Demanda-t-elle avec un sourire : Montre-moi tes huiles alors.

Elle le hata d'une pression sur son bras de le faire. Revenant s'asseoir sur le bord du lit, elle se hissa pour se maintenir, et le regarda comme une enfant attendant un spectacle. Si jamais, la brune se décala même pour lui laisser la place de s'installer à côté d'elle.




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 16:59
- Je regrette de pas être passé dans ce restaurant alors, lâcha-t-il dans un sourire.

Il n'était pas du genre, à l'époque, à aller dans des lieux très fréquentés. Les boîtes de nuit et bars, déjà, il les évitait comme la peste. Les restaurants, ça lui arrivait en de rares occasions. Peut-être même qu'au final, il était déjà passé dans celui d'Olivia. Tous ces souvenirs remontaient à trop loin pour être assez nets dans sa tête. Il oubliait, doucement mais sûrement.
La citation de la grand-mère d'Olivia le fit sourire.

- Ta grand-mère est une grande philosophe.

Durs souvenirs pour la jeune maman, apparemment. Elle changea vaguement de sujet, et Ludwig hocha la tête, docile.

- Au moins, maintenant, on apprécie réellement ce qu'on mange.

Olivia fut enjouée de sa proposition. Être couché devait réellement commencer à lui taper sur le système. Le libraire était stupidement heureux d'avoir l'impression d'apporter le sourire à quelqu'un. Il avait l'impression … d'exister.

Il l'aida à s'asseoir au bord du lit et lui glissa la crème qu'il venait de préparer sous le nez pour qu'elle renifle.

- Celle-là, elle sent assez bon, t'as de la chance, la lavande et le citron se marient bien. Puis l'odeur est un peu noyée dans la crème. J'ai … j'ai aussi ça...

Il attrapa une nouvelle fiole pour le lui montrer.

- Mentha Arvensis. Contre l'hypotension artérielle, les douleurs locales comme le mal de tête, les nausées …

Une autre.

- L'Elletaria Cardomomum, ou la Cardaomome. Contre les crampes musculaires et digestives, l'acidité de l'estomac, tout ça.

Il soupira en regardant son matériel, et les autres fioles qu'il ne présenta pas.

- J'avais bien plus, avant. Mais à force de fuir, j'ai dû en laisser en route. Enfin ! Avec tout ça y'a moyen de soulager pas mal de maux encore.

Récupérant le pot de crème, il le serra entre ses doigts.

- Contre les courbatures, donc. Mais la lavande aide à mieux dormir aussi et réduit l'anxiété. C'est l'une de mes préférées. En crème, il faut l'appliquer en légers massages et tapotements.

Il hésita une seconde. C'était idiot, il se présenta en tant que 'médecin' d'une certaine manière. Pourtant, il n'avait que moyennement l'envie de masser Olivia. Un vieux litige avec Connor le freinait beaucoup à présent. Il s'était rendu compte que les 'adultes' n'étaient pas innocents comme lui pouvait l'être.

- Tu peux te le faire toi-même. Ou Caroline peut s'en charger.


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 17:37
Tu en as trouvé toi-même ? En reprenant le pot qu'elle huma une seconde fois. Elle appréciait, parce que l'odeur n'était justement pas entetante. C'était souvent le risque avec la lavande ! Elle avait un chef qui ne jurait que par elle, et qui refusait de voir à quel point elle accaparait le goût de tous les plats qui se préparaient avec. Des desserts même pour la plupart qui perdait de leur douceur. Vrai que ça sent bon, c'est pas trop fort. Complimenta-t-elle avec un sourire.

Ses jambes battaient le vide alors qu'elle attrapa une autre fiole pour la sentir à nouveau. Lorsqu'il utilisa le nom latin de la menthe, elle eut un sourire. S'il savait combien de fois elle avait cuisiné avec ! ça se résumait sûrement en centaine de fois.

Très bon dans la cuisine indienne, ou dans le thé. Comme la menthe d'ailleurs. Fit-elle à la mention de la Cardaomome. En Italie, elle en utilisait souvent. Moins ailleurs en Europe cependant. Ca lui fit penser au fait que si elle n'avait pas dû rentrer à Chicago pour sa grand-mère, elle aurait poursuivit son tour du monde en Orient, et surtout en Inde. Le japon aurait été son arrêt final avant de revenir à la maison. Mais elle n'aurait pas manqué de faire l'Afrique avant ça, voire même l'Amérique du sud ! Et tu les fais toi-même du coup ? Tes crèmes et tes huiles ?

Ce qui devait lui prendre un temps fou ! Dans le sud de la France, ou on adorait l'huile d'olive, c'était déjà compliqué, alors là ! Extraire quelque chose des plantes, ça devait être une sacrée plaie.

Vous avez un potager ici, non ? Tu comptes faire pousser tes plants pour continuer tout ça, n'est-ce pas ? Encouragea-t-elle pour chasser de son regard cette pointe de tristesse qu'elle pressentait.

Il en était au même point qu'elle qui n'avait plus son outillage de cuisinière en chef. Ni même la force de concocter des plats délicieux pour ses proches ! Elle comprenait donc parfaitement son trouble, ou le fait que tout ça devait lui faire un peu de mal. Mais il ne s'agissait de rien n'irréversible non ? Dès que l'occasion se présenterait, lui comme elle retrouveraient un espace ou ils pourraient s'épanouir comme avant !

Ne t'en fais pas. Souffla-t-elle. Olivia n'avait jamais eu honte de ce qu'elle était, et si elle s'était montrée solitaire, elle n'en était pas intouchable. Par contre, tu peux... Fermer la porte ? Demanda-t-elle.

Elle n'avait aucune envie que quelqu'un rentre et se fasse des idées. Ni qu'on puisse voir son trouble alors qu'elle scrutait le visage de son voisin avec attention, en essayant de noter tout ce qui était différent de lui pour s'y accrocher.
Ludwig semblait assez connaisseur pour ne pas profiter de ce moment pour autre chose. Peut-être se fourvoyait-elle, mais une part d'elle se disait que ça irait. Et alors qu'elle dégageait ses cheveux courts de son cou et de ses épaules, elle releva le T-shirt pour le faire passer par-dessus sa tête sans le retirer totalement. Elle couvrait l'essentiel ainsi.

Mes épaules sont nouées, et j'ai l'impression d'avoir une boule dans le milieu du dos. Précisa-t-elle alors quand il revint.




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Ven 23 Nov 2018 - 18:32
- La crème hydratante, ça a pas été compliqué. J'avais une réserve de savon en bloc. Il suffit de mixer avec d'autres ingrédients, selon ce qu'on recherche. Celle-ci est l'une des plus neutres niveau pH. Pour les femmes enceintes, c'est l'idéal.

À présent, c'était plus compliqué. Et il n'en avait même plus l'envie. Au chalet, il était le premier à utiliser de ses mixtures, que ce soit ses plantes séchées, ses mélanges, ou n'importe quoi, pour les autres survivants. Dans les plats pour donner plus de goûts, ou en produits d'hygiène faits maison. Tout le monde y trouvait son compte, et certains appréciaient même de mettre la main à la pâte. C'était un petit luxe que beaucoup ne pouvaient plus s'offrir et que Ludwig tentait avant ça de conserver au quotidien.

Il souffla du nez, amusé.

- J'ai oublié que je parlais à une cheffe. J'aime bien rajouter un peu de poivre dans certains de mes thés. Je ne sais pas si tu le fais aussi. Ça ajoute une p'tite pointe de piquant, c'est pas désagréable.

Le dialogue venait naturellement, il en était presque étonné. Depuis son arrivé, il n'avait presque pas ouvert la bouche, et encore moins daigné sourire. Olivia apportait une touche de nouveauté, de … neutralité qui n'était pas désagréable. Ludwig n'avait pas l'impression d'être jugé. Il parlait juste avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Faire connaissance, simplement, était un exercice aussi compliqué qu'agréable lorsque le courant passait bien.

- Hm … Fut un temps, oui. Puis j'ai perdu tout mon matériel, et … un peu mon envie, aussi, avoua-t-il dans un haussement d'épaule.

Elle mentionna le potager du fort. Ainsi, il pourra peut-être recommencer ses préparations.
Le nez dans sa crème, qu'il mélangea encore alors qu'elle était totalement homogène, il répondit, du bout des lèvres.

- Sans doute, oui.

À la dernière remarque de Ludwig, elle répondit par la positive, et cela l'embêta un peu, même s'il n'en laissa rien paraître.
Il fit quelques pas pour fermer la porte, non sans jeter un regard distrait à l'extérieur, et lorsqu'il se retourna, il eut un bref sursaut de surprise.
Stupidement, il détourna la tête alors qu'il se sentit violemment rougir. Il en était presque à s'excuser de la surprendre ainsi, alors que c'était bien des suites de sa proposition qu'elle faisait cela.

Idiot. Gros gamin.

Il secoua la tête et se mit une gifle mentale et s'approcha en forçant son regard à ne pas s'attarder sur elle sans qu'il ne s'en rende compte. Dieu qu'il se maudissait, lui et sa peau de roux, à subir toutes ses émotions !

Ce n'est rien d'autre qu'une femme qui a besoin de soins. Comme Elena en eut besoin, comme Shawna en eut besoin. Connor n'est pas là, et il n'est pas l'homme d'Olivia. Tout va bien. C'est une femme, un pair, une égale.

Il se racla la gorge, regrettant de ne pas avoir de gant afin de limiter le contact.

- Okay, okay … T-tu peux te mettre sur le ventre, ou … ou juste te mettre à moi – dos à moi. Comme tu préfère. Comme tu te sens à l'aise.

Ses doigts vinrent attraper une noisette de crème, qu'il fit chauffer entre ses deux mains, avant de se tourner vers Olivia tout en prenant une longue inspiration par le nez. Il se rappelait ce qu'il avait lu sur le sujet, sur les massages, sur son expérience. Les points de détente, les nerfs, les muscles. Il avait devant lui une énigme qu'il fallait résoudre, voilà.

Il se concentra et posa finalement ses mains sur chaque épaule de la jeune femme avant d'amorcer des mouvements précis au niveau des trapèzes, pressant le muscle et lissant les nerfs.


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel so close   
Revenir en haut Aller en bas  
- Feel so close -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Close to my fire [Keane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: