The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Feel so close -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 867
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Dim 25 Nov 2018 - 15:54
Et la journée était passée, semblable aux autres depuis qu'ils étaient tous au Fort. Ludwig tentait avec peine de se rendre utile, n'osant pas ouvrir la bouche de peur de gêner, d'avoir l'air idiot ou d'arriver au mauvais moment. Il avait passé tellement de temps dans le potager pour enlever les mauvaises herbes qu'à présent, le jardin était parfait au centimètre prêt, et le dos de Ludwig, en compote.
Ensuite … Qu'avait-il fait, ensuite ? À par errer comme une âme en peine, souriant vaguement lorsqu'il croisait des proches, nez sur ses chaussures le reste du temps. Pas grand chose, au final. À tel point qu'il se disait avoir hâte de retourner voir Olivia. Parce que ça lui donnait un but, un vrai but, et qu'au moins, il était réellement utile. Du moins, il en avait l'impression.

Finalement, Ludwig fut recruter, le soir, pour préparer le dîner. Et cela lui prit plus longtemps que prévu. Maladroit, mal à l'aise, il s'était retrouvé avec ces gens qu'il ne connaissait pas, qui faisaient bonne figure avec lui mais qui ne parvenaient pas à le dérider. Ça avait été un moment difficile pour lui, et une fois le repas terminé, il avait dû prendre quelques minutes pour se reprendre.

- Tu devrais pas marcher toute seule.

Il la regarda, du haut de son mètre quatre-vingt douze, et referma la porte derrière lui. Ça n'était pas son style, de faire la morale aux autres. Mais déjà qu'il ne devrait pas la lever de son lit, si en plus elle le faisait seule … Si elle était tombé, elle se serait sentie bien bête.
Dans un petit soupir, il vint poser sa fameuse sacoche sur la table basse, ainsi qu'une boîte en plastique pleine de buée. Il s'approcha ensuite d'elle et lui offrit son bras pour l'accompagner jusqu'au sofa. Quitte à avoir quitté sa chambre … De toute manière, ce n'était pas à lui de l'engueuler. Olivia restait une femme adulte et maîtresse de ses actions. Si elle ne voulait pas écouter les conseils, c'était tout à son honneur.

- Comment tu te sens ? Tu … Tu as faim ? On ne m'a pas dis si tu avais eu à manger. Caroline t'as sûrement apporter quelque chose mais je me suis dis, on sait jamais … Je t'ai gardé une part.

Il désigna du menton le tupperware.

- C'est un genre de lapin à la moutarde.

La jeune femme semblait moins pâle qu'au matin. Peut-être était-ce seulement dû aux douces lumières des lampes à huile.
Au-dehors, les hennissements d'un cheval leur parvint. L'endroit paraissait presque calme.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Dim 25 Nov 2018 - 16:46
« Il fallait bien que je m’habille. » Se défendit-elle en douceur, avec un sourire amusé.

Elle ne bougea pas d’un pouce, pour ne pas qu’il puisse lui reprocher plus. Le fait qu’elle soit ailleurs que dans sa chambre de fortune ne faisait pas partie du contrat d’une certaine manière, et Olivia ne compta pas abuser de sa gentillesse. Alors, elle baissa le regard, un peu comme une enfant prise en faute, avant de se justifier un peu plus devant lui :

« Et tu n’arrivais pas, alors… » Alors je suis venue te chercher, eut-elle envie de rajouter, s’abstenant de le faire. Elle laissa en suspend sa déclaration avant de hausser les épaules.

Déjà, Ludwig était à son niveau et lui prêta son bras pour la soutenir. Elle leva les yeux vers lui pour lui adresser un sourire et le remercier silencieusement. Prenant place sur le sofa, elle admira cette nouvelle pièce avec bien plus de curiosité. Enfermée depuis un moment dans la même salle, elle en avait exploré tous les coins et recoins depuis de longues heures ! De la nouveauté lui mettait du baume au cœur.

« J’ai pu dormir. » Fit-elle après une grande inspiration. Il faisait bon ici, une chaleur enveloppante et rassurante, sans doute dû au poêle à bois. « Je me sens bien. » Ajouta-t-elle pour rassurer l’homme.

Lorsqu’il lui désigna le Tupperware, Olivia fronça un sourcil. Elle n’avait pas mangé non, mais la cuisinière était capable de se contenter d’un repas par jour à cause de la fatigue. Parfois deux lorsqu’elle se forçait. Si bien qu’en mangeant le matin et le midi, ça lui suffisait. Il n’y avait que Caroline pour la forcer à boire au moins une soupe avant de se coucher, histoire qu’elle ne soit pas le ventre vide jusqu’au matin. Et puis, elle le savait : manger lui permettait de se remettre au plus vite de tout ça, elle en avait grandement besoin.

« C’est toi qui l’as préparé ? » S’enquit-elle avec une pointe de curiosité dans le regard. « Je n’ai pas très faim, mais je vais goûter ton plat quand même. »

Elle se pencha et avec lenteur attrapa les couverts et le contenant. Toujours aussi doucement, elle leva le regard vers la fenêtre en entendant le bruit du dehors, avant qu’un sourire ne prenne place sur ses lèvres :

« Vous avez des chevaux ici ? » Sans doute pour ça que Caroline était aussi occupée à l’extérieur ! Le temps d’enfourner une bouchée, de mâcher, et de lâcher avec une certaine satisfaction : « C’est très bon. Tu as donc aussi des talents en cuisine. » Ajouta-t-elle. « Il y a un domaine où tu n’excelles pas, Ludwig ? »



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 867
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Dim 25 Nov 2018 - 21:08
Satisfait, il hocha la tête. Effectivement, Olivia semblait même enjouée. Ce devait être une véritable renaissance que de pouvoir être posée sur ses deux jambes sans tituber à chaque pas. Il était réellement content et soulagé pour elle.

- Hm, pas tout seul, non … rectifia-t-il.

Il suivit son regard vers la fenêtre lorsque le cheval se fit entendre de la jeune femme, la faisant largement sourire, si bien que Ludwig sourit aussi un peu.

- On a des chevaux, oui. Enfin, ils ont des chevaux. Des poules, aussi. Tu verras, quand tu sortiras, on se croirait presque au Moyen-Âge.

Une petite pause sépara sa remarque.

- Sauf que personne ne traîte personne de sorcière.

Olivia goûta finalement le plat qu'il lui avait apporté. Son compliment le fit hausser les épaules, et ses derniers mots, carrément rougir. Stupidement rougir. Il eut un petit rire et détourna le regard, toujours planté sur ses jambes, à côté du canapé. Il redressa vaguement son dos désespérement courbé et croisa les bras contre son buste, gêné.

- Hm, oui, y'en a. Plus que tu ne le crois. Mais … merci.

Il se tut de crainte d'en faire trop, et accepta finalement de s'asseoir, histoire d'avoir l'air un peu moins coincé. Au bord du canapé, comme s'il était prêt à sauter sur ses jambes. Vieux réflexe, peut-être.
Il faisait bon dans le salon de l'infirmerie. Ludwig devait l'admettre : c'était un bel endroit, et ils avaient eu beaucoup de chances qu'on les accepte ici. Néanmoins … ils restaient des intrus. Il avait bien vu la fille de Deaglan férocement râler contre ces inconnus, même si elle tentait de faire bonne figure. Et, au fond, Ludwig ne pouvait que la comprendre. S'il pouvait, il partirait sur le champs, sans dire un mot à personne, quitte à crever dehors, seul, dans la nuit. Parce qu'il commençait à en avoir assez de se reposer sur le dos des autres.

- Tu as meilleure mine, remarqua-t-il après un silence.

Il avait beau voir flou sans ses lunettes, il remarquait bien que les traits d'Olivia étaient moins tirés.

- Caroline a pu te dire dans combien de temps tu pourras sortir ?


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Dim 25 Nov 2018 - 21:38
« Tu as failli me faire peur. » Souffla-t-elle avant d’en rire.

Ça n’était pas vraiment le cas, mais elle voulait aussi jouer sur les mots. Rebondir sur la conversation. Montrer qu’elle avait retenu le moment elle aussi, et qu’elle n’oubliait pas leur discussion de l’après-midi. Elle replongea sans s’en rendre compte la fourchette dans le Tupperware, reprenant une bouchée de sa préparation. Presque immédiatement, sa petite tête se mit à tourner pour imaginer comment l’améliorer. C’était déjà très bon ! Elle ne pouvait pas le remettre en question. Mais tout était améliorable…

« De rien. » Murmura-t-elle, un peu distraite. « Tu sais avec quoi ça serait mieux encore ? » Lui demanda-t-elle un peu rhétoriquement : « Des carottes et des pommes de terre cuites dans le jus du lapin. Avec, tu rajoutes un peu d’herbes de Provence, et tu fais un léger bouillon pour laisser mijoter les légumes. »

Oui, comme ça, ça serait plus que parfait. Mais il faudrait des légumes frais et des herbes aromatiques du même acabit. Olivia n’avait pas encore eu accès au potager du groupe et n’avait donc aucune idée de comment ils produisaient. Elle poussa un petit soupir, avant de reposer la fourchette pour de bon cette fois. Sans doute que réchauffé, ça serait encore meilleur. Mais pour l’instant, elle picorait plus qu’elle ne mangeait.

« Encore deux trois jours alitée ici. Ensuite, je pourrais rejoindre les dortoirs. » Affirma la brune avec un sourire : « Mais pour des expéditions à l’extérieur, il faudra attendre encore une grosse semaine apparemment, voire plus le temps que je me remette en condition. » Avec ce Skyler dont il lui avait parlé d’ailleurs. Si elle avait bien retenu son nom évidemment ! « ça va avoir l’air très long mais c’est vraiment important. Si j’y retourne trop tôt, c’est prendre de trop gros risques. Et puis au moins, j’aurais le temps de connaître tout le monde à l’intérieur en restant sur place. »

Mieux valait voir le bon côté des choses dans l’immédiat. De toute façon, Olivia était suffisamment patiente pour se dire que ça valait la peine d’attendre. Cette communauté était prometteuse, Caroline très ouverte et à l’écoute. Elle ne voulait pas que les efforts de la vétérinaire soit vain…

« Tu n’es pas trop fatigué ? » S’enquit-elle soudainement, comme si elle sursautait. Ses yeux se posèrent sur Ludwig, elle quitta brutalement ses pensées pour se concentrer sur lui : « Je te fais veiller tard, excuse-moi… » Fit-elle un peu maladroitement. « On a qu’a dire encore dix minutes et je te ficherais la paix. »

Un peu compromis pour ne pas tirer trop sur la corde. Lui qui s’était montré si gentil avec elle jusque-là, elle ne voulait pas en abuser.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 867
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Lun 26 Nov 2018 - 18:35
Il hocha la tête, totalement d'accord avec elle sur les ingrédients qui auraient pu être rajouté dans le plat. Il y avait même pensé, mais n'avait rien osé dire en cuisine. On lui avait demandé son aide, pas à ce qu'il joue le grand chef cuistot. De toute manière, lui en était à un point où tant qu'il pouvait se nourrir, peu importait le goût et qualité de ce qu'il y avait dans son assiette.
Et encore. Son séjour chez leurs ennemis lui avait permis de pouvoir manger de grosses proportions, de plats presque succulents. Il en avait repris du poids, son visage était plus rempli, et ça avait permi à toutes ses heures d'exercices avec Skyler de faire développer sa masse musculaire. Ou du moins, sa force. C'était déjà pas mal.

- Vaut mieux repartir sur de bonnes bases, acquiesça-t-il quand elle parla de sa longue remise en forme. C'est pas non plus comme s'il n'y avait rien à faire au sein du camp.

Voyant qu'elle avait cessé de manger, il remit le couvercle sur la boîte, soucieux de conserver la nourriture. Sur son visage, cet air constamment ailleurs, qui, peut-être, vint inquiéter Olivia.
Le libraire redressa immédiatement la tête, comme si on le réveillait.

- Oh, non, ça va, t'en fais pas ! Je … je suis pas un grand dormeur.

Il se mordilla une seconde la lèvre inférieure alors que ses mains venaient lisser distraitement son jean noir, lentement. Pour se justifier, il choisit d'utiliser la dérision : il se rendait compte qu'il n'était pas si mauvais à ce jeu-là.

- Certains ronflent comme des camions.

La jeune mère n'avait pas besoin de connaître ses terreurs nocturnes et autres paralysies du sommeil faisaient de ses nuits un enfer. À vrai dire, ça ne lui avait même pas effleurer l'esprit d'en parler à Caroline ou même à Skyler. Pas qu'il avait honte … Mais il savait que chacun peinait à dormir sereinement. Et il avait l'impression que c'était, à chaque mauvaise passe, pire encore.
Alors, passer plus de temps avec elle, même jusqu'au milieu de la nuit, ça l'arrangeait presque. Au moins, il n'avait pas à se retrouver avec lui-même.

- C'est … c'est surtout toi qui a besoin de te reposer. Mais d'ici demain, tu n'auras plus besoin d'aide pour tenir debout.

Il eut un petit sourire en coin.

- Comment va ton dos ?

Subitement, il attrapa sa sacoche, comme s'il venait de se souvenir d'une chose capitale.

- Oh … et je t'ai apporté deux livres … J'ai pas vraiment fais attention au titre, je sais pas non plus si tu lis, mais le temps est peut-être long ici. Alors voilà. S'ils ne te plaisent pas, dis-le moi, je verrai si je peux pas en trouver d'autres.

Il lui tendit deux ouvrages. Les maîtres d'Ecosse de Robyn Young et Salem de Stephen King.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Lun 26 Nov 2018 - 21:13
« Beaucoup de repères à prendre et de choses à construire, visiblement. » Affirma-t-elle à son tour, en tournant le regard vers lui. En effet, le campement avait besoin d’être construit, peaufiné, amélioré. Surtout pour autant de personnes, à priori. « Un four à pain, par exemple. » Glissa-t-elle avec humour en détournant les yeux. Ça n’était pas vraiment un message subliminal, mais si Ludwig avait dans l’idée de proposer quelque chose pour la communauté, elle se disait que ça pourrait être un bon début.

Parce qu’un four à pain serait toujours utile à ses yeux ! Elle pourrait y faire chauffer autre chose que du pain, évidemment, et beaucoup en profiterait. Pinçant les lèvres, la remarque de Ludwig sur les ronfleurs du groupe lui arracha un rire amusé :

« Oh. Ouais, je comprends. » Elle scruta la pièce un instant avant de lui proposer : « Le canapé de l’infirmerie est vide, tu sais ? Si tu veux tricher un peu et gagner quelques heures supplémentaires. Je n’assure pas le confort par contre. »

Il y avait probablement mieux que ça pour dormir sur ses deux oreilles. Mais elle se doutait que ça n’était pas seulement une question de ronflement bruyant, également de nouveautés, de nervosités, d’appréhensions. Elle-même n’avait pas forcément un sommeil très reposé, et ça n’était pas la faute à des voisins à la respiration chantante.

« Bien, je me sens moins engourdie. Ton massage a été efficace. » Répondit-elle avant de se pencher. Olivia admira la couverture des deux bouquins qu’il lui proposa, avant de les saisir. Dans ses petites mains, les deux semblaient très grands. Elle les retourna pour lire le dos, se faire une idée vague de ce qu’ils racontaient. « Merci… » Souffla-t-elle un brin distraitement avant de relever les yeux vers lui : « Tu les as déjà lus ? Qu’est-ce qu’ils valent ? J’aime beaucoup Stephen King, même si je ne suis pas une lectrice très assidue. »

Le pauvre libraire à ses côtés en serait peut-être déçu. La seule chose que la brune parvenait à lire jusqu’au bout, à user jusqu’à voir les feuilles se détachaient de la reliure, c’était les bouquins de cuisine. Et ça faisait quelques mois qu’elle n’en avait pas vu la couverture.

« Je suis plus… Musique que lecture en fait. Au No Man’s Land, j’avais sans arrêt un baladeur CD. J’étais en train de rayer un Best Of de David Bowie à force de l’écouter… » Plaisanta-t-elle à moitié. « Je l’ai laissé là-bas en suivant Caroline, au moins il profitera probablement à quelqu’un d’autre. Tu as des artistes que tu aimes par-dessus tout ? »



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 867
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Lun 26 Nov 2018 - 23:08
- C'est étonnant que personne ait songé à venir dormir ici, même.

Parce qu'il était persuadé ne pas être le seul à avoir du mal à dormir dans une salle collective. Ou alors, peut-êrte que ça arrivait, en effet, que quelqu'un vienne à l'infirmerie, sans que personne ne le sache.
Il hocha la tête, satisfait, lorsqu'elle affirma se sentir mieux grâce à son massage. Bien. Il se serait senti bien bête s'il l'avait massé sans que ça ne fasse rien. Il n'y avait rien de pire pour passer pour un gros guignol un brin pervers.

Olivia prit le temps de parcourir les bouquins qu'il lui avait apporté. Pendant ce temps, Ludwig avait accepté de se détendre légèrement. Il s'enfonça un peu plus dans le canapé et fit un petit mouvement circulaire de la tête pour soulager sa nuque raidit par le stress.
Il se sentit néanmoins bien pris au dépourvu lorsque la jeune femme lui demanda s'il avait lu les livres.

- Hm … Je ne sais pas, avoua-t-il après un silence. Je n'ai pas mes lunettes.

Un léger rire jaune lui échappa. Il se pencha vers Olivia et plissa un peu les yeux dans l'espoir de déchiffrer les titres. Lentement, la mise au point se fit, mais ce n'était pas fameux. Il constatait avec tristesse qu'en trois ans d'apocalypse, sa vue s'était détériorée. À cette allure-là, c'est des culs-de-bouteilles qu'il allait devoir porter.

- Oui, oui, je les ai lu, finit-il par souffler.

Son indexe tapota celui de Stephen King.

- Je suis un grand fan. C'est de la lecture facile, mais bon … On s'en fiche un peu, maintenant.

Apparemment, Olivia n'était pas une grande lectrice. Comme beaucoup, malheureusement. C'était quelque chose qu'il aurait aimé changer, dans son ancienne vie. Il aurait aimé pouvoir écrire et faire aimer lire au monde entier. D'ailleurs, il restait persuadé que le bouquin qu'il écrivait avec Nigel aurait pu faire quelque chose pour ça. Ce n'était pas une pensée modeste, il en avait conscience. Mais, encore une fois, personne ne lui en voudrait aujourd'hui. De toute manière, ce bouquin ne verra jamais le jour, maintenant.

Il se redressa un peu pour venir s'appuyer sur le dossier du canapé. Tournant le haut de son corps vers la petite brune, il fit passer son bras par-dessus le dossier. Attentif à ses mots. C'était rafraichissant, de parler avec elle. De musique. Ça faisait une éternité – et plus encore -, qu'il n'avait pas écouté de musique. Il n'avait même jamais pensé à se trouver un baladeur.

- Ca risque de te manquer, non ? S'enquit-il.

À sa question, il ouvrit de grands yeux pris au dépourvu. Il se passa une main dans les cheveux, un peu honteux.

- Oh, ça fait longtemps maintenant … Je sais qu'on est pas censé oublier la musique mais … j'ai un peu oublier quand même.

Son regard vint chercher des artistes au niveau du plafond.

- Hm … j'écoutais beaucoup de classique. Mozart, Chopin, Bach … C'est un peu cliché, quand même.

Après une petite seconde, il eut une petite moue.

- C'est très cliché, pour un libraire.

Mais pour lire, il n'y avait rien de mieux qu'un bon petit vinyle de Vivaldi, parole de Ludwig !
Il réfléchit encore, considérant la question peut-être un peu trop sérieusement. Au final, c'était pour lui un exercice de tenter de se rappeler. À croire que l'apocalypse lui avait fait un vrai lavage de cerveau.

- Après, il y avait Mogwai, ou Alison Sudol. Ou les anciens artistes. Ben E King, John Denver, Connie Allen … D'ailleurs, il y a une chanson de The Ink Spots qui me revient.

Il ferma les yeux et fronça les sourcils. Le rythme lui revenait vaguement. Il l'avait eu longtemps dans la tête, au début de l'épidémie.

- Je sais plus, les paroles étaient très simples … I don't want to set the world on fire, I … just want to start …

Il la fredonnait à peine, marmonnant les paroles sans vraiment s'en souvenir.

- Tu connais ?


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel so close   
Revenir en haut Aller en bas  
- Feel so close -
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Close to my fire [Keane]
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: