The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Partagez
- Feel so close -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptyVen 23 Nov 2018 - 18:48
Pourquoi tu n'en as plus envie ? S'inquiéta-t-elle en le fixant, un peu soucieuse. Vu comment il en parlait, ça revenait à la voir elle ne plus avoir envie de préparer quelque chose à manger. Actuellement, Olivia rêvait de faire du pain ! Tant pis s'il fallait construire un four pour ça, improviser totalement, alors qu'à la base elle détestait tout particulièrement la boulangerie et ses arts. De la même manière, éplucher dix kilos de patates au point de s'en nouer les mains lui vendait du rêve... Ca te prend trop de temps, c'est ça ? Demanda-t-elle.

Peut-être s'était-il lassé, mais il n'en avait pas l'air. Ludwig semblait davantage fermé et fuyant que vraiment en train de renoncer à une passion en particulier. De l'homme qui discutait de son expertise, il ne restait pas grand chose sinon un garçon renfrogné qui n'osait pas développer son ressenti. Et pour Liv, c'était étrange. C'était dans ces moments-là qu'elle sentait qu'elle était arrivée récemment, et qu'elle ne connaissait pas la moitié des ennuis autour de ce groupe. Ce qu'ils avaient partagé, traversé, vécu...

Parce que si c'est une histoire de matériels, ça se retrouve je suis sûre... Fit-elle sans cacher son innocence et ses encouragements.

Elle se disait que, lorsqu'on avait quelque chose comme ça, une passion, qui permettait de garder la tête hors de l'eau, laisser tomber revenait à mourir un petit peu. Et il aurait été regrettable que Ludwig s'assèche, se perde. Il avait vraiment l'air d'une personne gentille, bienveillante. Un brin timide peut-être. Qu'elle pourrait, peut-être, prendre sous son aile pour le porter où il le voulait. Elle ne se rendit pas compte qu'elle était plus jeune que lui, ni que son sentiment était probablement injustifié à son égard. Olivia avait beaucoup de chemin à faire pour parvenir à le connaître.

Comme ça, ça te convient ? Fit-elle en lui tournant le dos complètement. L'homme sortit de son champ de vision totalement, et elle se sentit un peu seule sur l'instant. Le fait que son mari ne soit pas là, puisqu'elle l'avait chassé, avait ce quelque chose d'un brin troublant. Encore plus depuis que Ludwig s'était mis à bafouiller comme un enfant.

Tant pis ! Relever ne ferait que les gêner tous deux, et dans cette tenue, c'était bien la dernière chose qu'elle voulait. Ca pourrait même être trop humiliant sinon. Se redressant, elle sentit comme un noeud sur sa colonne. Et sans doute se crispa-t-elle légèrement lorsqu'elle sentit les mains de l'homme sur ses épaules :

Tu es là depuis longtemps dans son groupe, alors ? S'enquit-elle immédiatement pour détendre l'atmosphère. Tu dois connaître tout le monde. Tu as... Des membres de ta famille ici ? Un frère ? Ou des parents ? Une femme même ? S'enquit-elle avec un sourire complice qu'il ne vit pas.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 888
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptyVen 23 Nov 2018 - 21:30
Il retint un soupir et se contenta de se mordiller l'intérieur des joues.

- La lassitude, sans doute.
- Ca te prend trop de temps, c'est ça ?

Il acquiesça d'un petit mouvement de tête. Voilà, du temps. Et ils n'avaient plus le temps pour ses futilités. En vérité, il trouvait que la lassitude était réellement un terme qui exprimait bien sa pensée. Las. Il était las de tout ça. Il n'avait même plus envie de faire d'effort.
De nouveau, Olivia parvint à lui arracher un sourire. Elle était mignonne, innocente. Elle faisait pure. Mais sûrement que ce dernier point était lié au fait qu'elle ne connaissait rien de l'histoire du groupe.

- Il faudrait trouver une distillerie, ou être attentif au matériel qui peut se trouver encore dans les hôpitaux, éventuellement, hasarda-t-il sans grande conviction.

Il avait l'impression de parler de tout ça seulement pour lui faire plaisir à elle plutôt qu'à lui. Pour éviter des questions supplémentaires auxquels, peut-être il ne trouverait pas de réponse. Parce qu'être démuni comme il l'était était un état nouveau, et il avait du mal à y faire face.

Olivia préféra rester assise, dos à lui.
Alors qu'il commençait à masser, les sourcils de Ludwig se froncèrent de concentration. Il relâcha une seconde la pression en sentant la jeune femme se tendre sous ses doigts avant de reprendre. Ses mains partaient de la nuque pour glisser dans un point de pression jusqu'à la base des épaules.
Il parvint finalement à se concentrer sur son travail et à oublier sa gêne, tout juste lorsqu'Olivia reprit la parole, ne tarissant pas en questions.
Elle pouvait passer pour indiscrète, mais le grand rouquin n'en était plus à là. La jeune femme avait l'air assez honnête et spontanée pour ne pas se montrer moqueuse. Mais Ludwig se méfiait toujours un peu. Même si, étrangement, elle parvenait à le mettre à l'aise, d'une certaine manière.

- Hm, depuis le début. Même si le groupe a beaucoup évolué depuis. Enfin, évolué … Y'en a qui sont partis, d'autres qui sont arrivés, d'autres …

Il eut une petite moue triste dans le dos d'Olivia. Ses prunelles suivaient l'ascension de ses mains qui à présent, s'attaquaient à la colonne vertébrale.

- On est arrivé y'a pas longtemps, ici. Je... pensais que Caroline t'en aurais parlé. On a dû s'associer à un autre groupe. Du coup, non, je ne connais pas tout le monde. Je … je cherche pas non plus vraiment le contact.

À sa dernière question, il laissa planer un silence.

- Non, personne, souffla-t-il simplement.

Il songea immédiatement à son petit frère, qu'il n'avait pas revu depuis des années. Il osait encore espérer qu'il soit vivant. C'était impossible que Tomas ne soit pas parvenu à s'en sortir. Il était bien trop dégourdi, futé et habile pour se faire avoir.
Le visage de Lena, également, lui revint en tête, et ce souvenir était plus triste encore. Il subsistait toujours cette part de regret, de culpabilité, de sentiment d'inachevé. Un jour, il avait parlé de cette femme qui avait été son amie, à Jeff, et plus tard, à Skyler, pour ensuite la mentionner dans une conversation avec Elena. Sans même se concerner, les trois avaient été d'accord : Lena et lui ont loupé quelque chose. Il n'y avait pas que Ludwig qui l'aimait. C'était dommage. Fort dommage. Et Ludwig se maudissait terriblement pour sa couardise.

- Ils sont ma famille, maintenant.

Il n'osa pas lui retourner la question. Olivia était arrivée ici seule avec son enfant. Mal en point. Elle parlerait, peut-être, si elle le souhaitait. Lui, était bien trop pudique pour oser lui demander.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptySam 24 Nov 2018 - 16:02
« Je vois. Et toi, tu es là depuis le début donc. Ça veut dire que tu fais partie des murs. » Souffla-t-elle en jetant un petit coup d’œil en arrière avant de se repositionner correctement. Elle pouvait être bavarde, stimulée par cette conversation, sans pour autant le gêner dans ce qu’il faisait. Mieux valait retrouver une position logique : « Enfin, pas techniquement, vu que vous venez d’arriver ici. Disons plutôt que tu y es un pilier, le cousin sympa qui a toujours fait partie du paysage. »

Elle eut un sourire amusé à cette remarque. Ludwig ne se voyait peut-être pas ainsi, mais c’était ce qu’elle comprenait de son discours. Elle l’écouta en tout cas, se détendant au passage. Ses yeux se fermèrent même brièvement lorsqu’elle sentit la chaleur des huiles contre sa peau, et l’effet que ça pouvait lui faire. Lorsqu’elle rouvrit les pupilles, ce fut pour répondre au rouquin derrière elle. Elle haussa les épaules – un peu bêtement, depuis qu’elle était rentrée d’Italie, elle parlait également beaucoup avec les mains :

« On m’a parlé de beaucoup de choses, j’ai du mal à tout retenir. Et surtout, les détails sont maigres. » Expliqua-t-elle à Ludwig : « Je sais surtout que votre arrivée ici est récente, que vous avez eu des problèmes avec d’autres personnes, un autre groupe, avant ça… Et c’est ce qui vous a obligé à bouger jusque dans ce fort. »

Comme quoi, l’histoire était en effet maigre. Mais Olivia ne fouillerait pas plus que ça, ça n’était pas à elle de se montrer intrusive. Elle était de toute façon là pour construire autre chose. Essayer d’oublier, si c’était seulement possible, l’absence de Calvin. Et en parlant de lui, la brune eut l’impression de sentir sa présence et son regard dans son dos. Elle se raidit sensiblement avant d’essayer de chasser cette pensée.

« Pourquoi ça ? » Fit-elle pour détourner ses songes, alors qu’il parlait du fait de ne pas chercher le contact avec ceux du groupe qui les avaient rejoints.

Il y avait-il quelque chose à craindre d’eux ? Ou était-ce juste de la timidité de la part de Ludwig ? Elle ne lui posa pas plus de questions que ça, se disant qu’il y viendrait tout seul, qu’elle aurait un début d’explication. Dans tous les cas, ça lui faisait beaucoup de choses à retenir, et à réfléchir. Un soupir lui échappa. Elle se décida plutôt à lâcher prise pour quelques minutes. Le message parvenait à soulager la douleur, la chaleur contre sa peau aussi. Sa nuque se courba, elle ferma les pupilles à nouveau en prenant une profonde inspiration avant de se relâcher à nouveau.

Ici, ça allait. A cet instant en tout cas, elle ne craignait rien du tout.

« Tu es sûr que tu es libraire ? Pas magicien, plutôt ? » Demanda-t-elle dans un murmure qui ne manqua pas de la faire sourire.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 888
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptySam 24 Nov 2018 - 21:17
- Sûrement, oui, répliqua-t-il dans un sourire. Un cousin …

Un cousin un peu concon, sans doute, que toute la famille apprécie comme ça. Le cousin seul, sans famille, avec une vie pas terrible, mais qu'on aime bien quand même parce qu'il fait chier personne. C'était sûrement ça.

Olivia expliqua que les explications concernant l'histoire du groupe étaient un peu flous pour elle, et qu'il n'y avait que peu de détails.
Tout ça était encore trop frais, probablement, pour que n'importe qui du groupe parvienne à en faire le récit sans trembler. Chacun, pour le moment, voulait oublier. Et peut-être était-ce mieux que la jeune mère n'en sache pas plus pour l'instant, pour la préserver, elle qui avait dû en vivre aussi.

- En gros, oui.

Lui non plus, n'ajouta rien. Parce que la douleur et les émotions lui nouaient encore la gorge lorsqu'il pensait à ça et qu'en parlaient ne ferait que rendre le passé plus présent encore.
Il se perdit un instant dans la contemplation de son travail. Ses prunelles glissaient sans aucune arrière-pensée sur la peau de la jeune femme, retraçaient les muscles et les reliefs qui marquaient son dos. Distraitement, effectuant sa tâche avec la minutie d'un horloger.

- Hm ?

Il s'humidifia les lèvres. Pourquoi quoi ? Ah, oui.

- Oh, euh … J'ai besoin de faire le point. De … m'isoler un peu, je pense. Pour me recentrer, et faire la part des choses.

Il hocha la tête même si elle ne le voyait pas, satisfait des mots qu'il avait employé et qu'il jugeait assez justes et neutres.

Lentement, il sentit Olivia se détendre, et cela le rassura un peu. La dernière remarque de la petite brune lui arracha d'ailleurs un petit rire troublé. De nouveau, une légère couleur rosée vint rehausser ses pommettes.

- On peut tout apprendre avec les livres. C'est une magie à par entière, oui !

Il attrapa une petite serviette éponge qu'il avait sorti de son sac pour venir tapoter très légèrement le dos d'Olivia et enlever le surplus de crème. Les huiles la rendait grasse et la sensation, après coup, pouvait être désagréable.

- La cuisine aussi, c'est un peu de la magie, quand on y pense. Tu ne t'es jamais sentie l'âme d'une sorcière quand tu préparais certains plats ? Ajouta-t-il, le sourire de nouveau sur ses lèvres.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptyDim 25 Nov 2018 - 11:24
« Je vois. » Souffla-t-elle en douceur, les yeux toujours fermés mais curieuse de comprendre pourquoi. Elle n’osa pas cependant poser la question tout de suite, laissant comme un flottement pour voir si Ludwig désirait couper court à tout ça ou non. Après tout, son déménagement ici était aussi récent que le sien. A quelques jours près, finalement. Il avait aussi besoin de repères, peut-être d’avantage qu’elle tout compte fait : « Et tu as pu arriver à des conclusions sur cette mise au point ou tu es toujours en pleine réflexion ? » Questionna-t-elle.

Devait-elle, elle aussi, s’inquiéter de tout ça ? Si un des membres de ce groupe perdait la volonté d’y séjourner, d’y exister ou de s’y impliquer, était-ce un point sérieux à prendre en compte pour sa sécurité ? Rejoindre les gens du fort s’était avéré évident l’espace d’une seconde pour avoir le temps de se rétablir. De faire « comme si » tout allait bien. Mais Olivia avait une incroyable capacité à se mentir. C’était une femme broyée que Caroline avait ramenée, et elle était toujours faite de gravats même si elle arrivait à maintenir l’illusion que non.

« Donc, si j’ai besoin d’un truc à lire, c’est vers toi que je dois me tourner ? » S’enquit-elle avec optimisme, repassant son haut sur ses épaules quand Ludwig termina son massage.

Elle le réajusta sur elle, venant se retourner pour le fixer avec son air de chipie. Un sourire perça d’ailleurs sur ses lèvres, en réponse à celui du rouquin. Ils parlaient magie désormais, ou en tout cas, de cette magie qu’ils mettaient dans les aspects anodins de leurs métiers :

« Un peu. Tu sais, on disait que les sorcières étaient les féministes du Moyen-Âge. Libres, indépendantes, habiles, avec le Savoir et la Connaissance. » En tout cas, c’était la lecture d’aujourd’hui, celle qu’elle trouvait intéressante. Nombre de femmes s’étaient trouvées invisibilisées par l’histoire. Lorsque l’apocalypse s’était déclarée, on commençait tout juste à en entendre davantage parler. Et ces points d’histoires prenaient alors un autre tournant : « C’est le genre de trucs qui me plait. » Avant de se reprendre : « Si on enlève les risques de se faire brûler ou noyer, évidemment. »

Evidemment, oui. Elle eut un petit rire amusé en y pensant, avant que les voix de l’extérieur n’attirent son attention :

« Tu tiendras paroles, tout à l’heure ? » Lui demanda-t-elle franchement. Parce que cette idée lui permettait de gagner en patience. C’était un compromis qu’elle trouvait vraiment plus qu’acceptable.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 888
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptyDim 25 Nov 2018 - 12:50
- Je cherche encore, répliqua-t-il doucement.

Son dernier souhait était d'inquiéter les nouveaux venus. D'une certaine manière, ça ne les regardait pas, et Ludwig aurait aimé rester, comme d'habitude, imperméable à ce qu'il a vu et vécu. Le fait de ne pas en dire plus n'aidait sûrement pas Olivia à rester sereine quant à ce nouveau groupe qui l'avait accueilli, mais le libraire ne pouvait pas, pour l'instant, en parler de manière neutre. En parler sans pleurer, aussi, peut-être. Il se disait que, pour l'instant encore, du moins, il devrait se préserver, autant lui-même que la jeune mère qui n'avait pas besoin de tourments supplémentaires.

- Je suis en plein combat avec moi-même, ajouta-t-il histoire de rendre ses paroles moins dramatiques.

Un petit sourire amère répondit à la question concernant les livres de Ludwig.

- Il me faudra un peu de temps pour me refaire une collection, malheureusement !

Inutile de lui dire que sans lunettes, il était incapable de lire et qu'avoir des bouquins seraient plus une torture qu'autre chose. De plus, il n'avait eu le temps d'en emporter que trois, ceux qui traînaient sur sa table de nuit. Trois bouquins qu'il connaissait par cœur. C'était mieux que rien, direz-vous, mais … Sans lunettes, de toute manière, ça ne servait à rien.

- Fut un temps j'étais parvenu à recréer une véritable bibliothèque, confia-t-il avec une pointe de fierté, songeant encore une fois au chalet. Tout le monde y apportait sa trouvaille, se servait, rangeait … C'était vraiment super. Ça faisait comme avant.

Son sourire s'élargit un peu plus lorsqu'elle se tourna vers lui avec cette petite lueur dans le regard. Elle lui faisait vaguement penser à un petit lutin. Et Ludwig avait toujours été friand des livres de fantaisies. Dans son pays, d'ailleurs, la mythologie des elfes, fées, lutins et leprauchaun était très répandue. En vérité, certaines personnes croyaient réellement en ce petit peuple invisible. Ludwig en faisait parti, d'ailleurs. Il avait passé la moitié de sa vie à rêver de rencontrer l'une de ses petites créatures. Et ça le faisait doucement rire de se dire qu'il avait aujourd'hui l'impression d'en avoir une devant lui.

Elle avait d'ailleurs naturellement réagi à la pointe d'humour du libraire concernant la magie et la cuisine. Les sorcières, au Moyen-Âge, furent mentionnées, et le grand rouquin ne pouvait qu'être d'accord avec elle.

- Certains hommes s'arracheraient les cheveux, maintenant. Ce sont des femmes qui ont les plus grandes responsabilités, dans notre camp.

Lui, de toute manière, était un partisan de l'égalité. Il était tellement détaché de tous ces conflits qu'il n'arrivait même pas à s'énerver contre ceux qui creusaient la différence. Il les trouvait juste … Stupides. Ignorants. Les hommes et les femmes étaient différents, c'était un fait. Mais chacun avait quelque chose à apporter à l'autre. C'était d'ailleurs pour cela qu'il y avait et les hommes, et les femmes. C'était logique, parfaitement logique. Du moins, pour lui.

- Elena, Ashley … Selene aussi, maintenant. Et ce sont deux hommes qui sont leurs bras droits, pas l'inverse. Et le pire, c'est que ce s'est fait naturellement. Pas de 'girl power' au rendez-vous. Les femmes semblent être plus qualifié pour cela.

Il se tourna partiellement pour ranger son matériel dans sa sacoche en cuir, avant de lui jeter un petit regard en biais, un brin mutin.

- L'instinct maternel, sans doute, plaisanta-t-il.

La crème qu'il venait d'utiliser resta sur la table, au cas où. Dans un bref soupir, Ludwig se mit sur ses jambes et balança la sangle sur son épaule. Après quelques pas vers la porte, il se tourna une dernière fois vers Olivia, et son regard balaya le tableau qu'offrait l'instant présent. C'était généralement ainsi qu'il voyait le monde: il s'en faisait mentalement des tableaux.

- Promis. Mais pas un mot à Caroline.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 EmptyDim 25 Nov 2018 - 13:37
Elle eut un sourire, mutin toujours, lorsqu’il parla des femmes du campement. Du fait qu’elles géraient les lieux, d’une main de fer, dans un gant de soi. Qu’ici, la majorité leurs faisait confiance, les yeux fermés s’il le fallait, et que ça semblait tout à fait naturel. Cette domination passée existait toujours, et il était encore si facile de mettre des préjugés sur les femmes qui vivaient – beaucoup auraient tôt fait de les estimer plus faibles, fragiles, soumises à leurs hormones aussi – mais les trois en tête ne se laissaient pas faire.

Olivia se réinstalla gentiment sur son lit, comme une élève appliquée qui faisait très attention à ne pas déborder sur le temps de ses enseignants. Ses yeux suivirent la silhouette de Ludwig jusqu’à ce qu’il aille jusqu’à la porte, et renouvelle sa proposition en la transformant en promesse. Une qui serait facile à tenir. Mais Liv avait un étrange point de vue sur les promesses depuis : était-ce vraiment un synonyme de fiabilité, de conviction profonde ? Calvin, son propre époux, n’avait pas tenu la sienne, après tout… Alors, sans doute se montra-t-elle plus mesurée qu’elle n’aurait dû.

« Croix de bois, croix de fer. » Fit-elle en redressant le coussin derrière elle pour pouvoir s’asseoir convenablement. Elle était détendue, vraiment. « Merci Ludwig. »

Et lorsqu’il quitta la pièce, elle poussa un long soupir. Retour à cette solitude étrange.

___________________________


Olivia avait réussi à dormir, presque profondément. Ça n’était que quelques heures grappillées, mais en rouvrant les yeux, il faisait déjà nuit et l’agitation du campement avait cessé. Quelques minutes après, peut-être un quart d’heure, Caroline vint la visiter pour prendre de ses nouvelles. Sa température, sa respiration, écouter les battements de son corps. La vétérinaire semblait rassurée et confiante, demandant tout de même à sa patiente de rester au calme durant deux trois jours encore. Dans la foulée, elle lui confia des nouvelles de Nicolas, auxquelles Olivia ne répondit pas forcément. Se contentant d’un sourire, elle discuta quelques minutes de plus avec sa sauveuse, jusqu’à ce qu’elle lui annonce partir se coucher.

Ce fut après quelques instants supplémentaires qu’elle sortit de son lit avec précaution. Malhabilement, certes, elle enfila des vêtements, ainsi que le gros gilet propre et chaud qu’on lui avait confié au cas où. Son pantalon trop large nécessita qu’elle resserre d’un cran sa ceinture avant d’aller jusqu’à la porte qu’elle ouvrit légèrement. Un simple coup d’œil à l’extérieur lui permit de voir qu’il n’y avait personne. Ni Jeff, ni Caroline… Encore moins Ludwig.

Elle dut s’extirper de là en se tenant d’une main précautionneuse pour rester debout, avant que le rouquin n'arrive. Il venait tout juste de rentrer pour rejoindre le semblant d’infirmerie aménagée. Prêt à tenir parole :

« Caroline est partie se coucher. » Lui annonça-t-elle.

Oh, elle aurait dû être dans son lit à l’attendre. Mais Olivia avait envie d’en voir davantage.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel so close   Feel so close - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Feel so close -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Close to my fire [Keane]
» AMY & ELEANORE Ҩ « le doux parfum d'une fleur à peine éclose. »
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: