The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Feel so close -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 11:56
Mal aux jambes ? Lui demanda Jeff en amenant un traversin pliée par ses soins qu'elle lui avait demandé.

Liv releva le regard vers lui pour le scruter un temps. Elle avait encore du mal à se déplacer, et pourtant, ça la démangeait de le faire. Ses muscles semblaient atrophiés, à force de ne pas les utiliser. Et la douleur était le pire à supporter. Le fait de marcher lui ferait probablement du bien, mais elle avait du mal à tenir debout sur ses jambes sans s'épuiser en quelques minutes. Elle avait une endurance à regagner, la petite brune avait vraiment l'impression d'avoir suffisamment profité de la gentillesse de tous pour rester aliter plus longtemps. Se redressant sur son lit, elle rehaussa son coussin avant de lui répondre :

Mal partout, à vrai dire... Jeff lui adressa un sourire avant de relever doucement ses jambes. Caroline lui avait dit que les remonter légèrement permettrait de rétablir la circulation, elles seraient moins douloureuses. Mais la manœuvre était pénible pour elle, et l'homme ne tarda pas à le comprendre : Je ne sais plus comment faire pour soulager la douleur. Avoua-t-elle.

Son regard suppliant lui demandait de l'aider à se relever et à sortir d'ici. Mais il fallait croire qu'elle avait perdu de son air de chipie et de son charme à l'extérieur pour faire céder les hommes. Yeux brillants, regards profonds, l'homme en fut un peu gêné de ne pas pouvoir répondre à sa demande.

Caroline t'a donné quelques jours de repos, tu ferais bien de l'écouter et de ne pas trop en faire. Rétorqua-t-il.

Elle pinça les lèvres, détourna les yeux. Bien essayé, mais pas suffisamment pour obtenir ce qu'elle voulait. A croire que Caroline était plus terrifiante qu'elle adorable avec cette bouille. Olivia ne chercha pas plus loin, Jeff l'avait sauvé et elle ne tenait pas à le mettre dans une situation discutable.

Bien... Souffla-t-elle en retombant sur son coussin.

Le rouquin ne tarda pas à sortir en lui demandant à nouveau de ne rien faire qui aggraverait son cas. Elle hocha la tête, et lorsqu'il poussa la porte, elle lâcha un soupir. Les yeux fixant le plafond de l'infirmerie, à compter les lattes qui le recouvraient. Tout ça était grotesque et à la fois nécessaire, apparemment. Elle s'y plierait. Mais la porte s'ouvrit à nouveau, et sans baisser le regard pour voir à qui elle avait à faire - sûrement Jeff qui avait oublié un truc, ou Caroline qui passait la voir. Peut-être même l'hispanique qu'elle avait déjà croisé - elle souffla :

Tu peux reprendre le traversin, je n'en ai pas besoin... Elle se contenterait de souffrir en silence, se promit-elle.




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 14:23
Des oiseaux blessés, des âmes solitaires, leur groupe les avait toujours accueilli. Il en arrivait régulièrement. Certaines se refaisaient une santé avant de reprendre la route. D'autres profitaient de la communauté pour s'attacher et finalement rester. D'autres encore … N'avaient pas la chance de survivre assez longtemps pour faire un choix.

Pour ce qui était de cette nouvelle venue, l'issu n'avait pas été si dramatique. Elle et son bébé avaient survécu. À présent, la jeune femme, une certaine Olivia, était en convalescence, et en avait bien besoin. D'après Caroline, il en était fallu de peu avant que sa santé ne soit vraiment alarmante.

Ce jour-là, la vétérinaire était venue le voir pour lui expliquer un peu la situation. Olivia était épuisée même si elle était en bon chemin, mais elle nécessitait encore beaucoup de soins et d'attentions. Ce fut naturellement que Caroline demanda au libraire s'il n'avait pas quelques crèmes naturelles ou autres huiles pouvant la soulager un peu.
Leur voyage précipité lui avait fais perdre une bonne partie de son matériel, mais heureusement, Ludwig était prévoyant. Il avait préféré prendre le plus d'affaire de soins possibles plutôt que ses propres effets ou même ses bouquins.

- Je passe la voir dès que possible.

Sa sacoche en cuir pleine, il avait poussé la porte de l'infirmerie de fortune un peu plus tard. Son regard se posa pour la première fois sur la jeune maman. Une petite femme brune au teint pâle, qui lui tendit immédiatement un traversin.
Soucieux de son bien-être, il l'attrapa et le posa sur le fauteuil, de l'autre côté de la pièce.

- Je le laisse là, au cas où, se contenta-t-il de répondre.

Il déversa ensuite le contenue de son sac sur la petite table, en face de la fenêtre, et disposa son matériel méthodiquement, avant de se tourner vers elle et de lui offrir un petit sourire timide. C'était difficile pour lui de s'ouvrir, encore plus maintenant. Ludwig s'était fermé au monde qui l'entourait sans vouloir vraiment renouer, se complaisant dans son petit monde à lui.

- S-salut.

Son regard, une fraction de secondes, se perdit dans le vide, avant de brusquement se replanter sur elle.

- Ludwig. Enchanté.

Il désigna ensuite toutes les petites fioles, spray, tubes de crème qu'il avait étalé.

- J'ai quelques produits qui peuvent … te soulager. Fait main. Naturels. Si le cœur t'en dit.


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 14:49
Olivia fronça les sourcils en entendant un timbre différent de ceux dont elle avait l'habitude. Des gens qui gravitaient désormais autour d'elle, très peu avaient vraiment accès à cette chambre de fortune - qui n'était pas celle définitive où elle s'installerait. Du coup, entendre une voix qu'elle ne connaissait pas l'obligea à se redresser et à prêter attention à ce qui se déroulait autour d'elle. Ses yeux s'arrondirent en voyant la silhouette haute de ce rouquin, d'autant plus en croisant ses pupilles bleues. De ses taches de rousseurs ou de son regard, tout la frappa comme une claque en plein visage.

Elle sentit son monde se réduire soudainement, et bafouilla un peu bêtement en le regardant déballer ses affaires. Elle était habillée, mais un peu démunie devant cette troublante ressemblance avec son époux, la brune ne sut trop où se mettre. Dans les faits, elle avait même l'impression d'être nue, et elle tira doucement la couverture sur ses jambes pour s'en couvrir et se protéger. Que se passait-il ?

Ludwig, se présenta-t-il. Elle ne répondit rien, se contentant de le scruter sans le lâcher du regard. Ca devait être particulièrement dérangeant pour lui, et elle dût se faire violence pour parvenir à sortir de cette contemplation. Son cerveau se mit alors en marche forcée, et après avoir secoué la tête pour se remettre les idées en place, elle se racla la gorge :

Euh, oui. Je... Oui quoi ? Les mots restèrent coincés dans sa gorge, alors qu'elle décrocha enfin les yeux de lui pour les pencher vers son dispositif. De là, elle se pencha légèrement pour mieux admirer le lot. Des produits pour la soulager ? Elle n'imaginait pas ça possible, à part s'il se décidait à la faire marcher pour de bon. Je sais pas trop, qu'est-ce que c'est ? Demanda-t-elle avec une petite moue.

Pourquoi tout ça ressemblait à un piège ? Un rêve éveillé ? Ou alors un cauchemar ? Elle fit de son mieux pour garder contenance, avant que le souvenir de son époux s'impose à elle dans la pièce. Ses yeux sombres passèrent de Ludwig à Calvin, qui lui adressait un sourire. Et ce fut comme s'il saisissait son trouble. Au rire qu'elle entendit, elle le chassa d'une pensée :

C'est... C'est Caroline qui t'envoie ? Demanda-t-elle franchement cette fois en rassemblant contenance. Parce que je ne pensais pas voir trop de gens avant d'avoir l'autorisation de sortir. Tu es quoi ? Infirmier ou quelque chose dans ce genre-là ?




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 15:11
Il releva les yeux vers elle, interpelé par son trouble. Il avait beau ne pas être pas bien doué en relationnel, il pouvait reconnaître aisément la gêne chez ses pairs. Et Olivia avait l'air d'être mortellement gênée. À tel point qu'il faillit sortir sans plus de cérémonie, de crainte de l'avoir surpris en mauvaise posture. Pourtant, il avait bien frappé à la porte, deux petits coups, avant d'entrer, sans attendre de réponse de l'autre côté …

Elle le regardait fixement, à tel point qu'il redouta que quelque chose sur lui ne dérange. Il n'avait pourtant pas de sale cicatrice sur son visage, il ne louchait pas – enfin, sans ses lunettes, il n'était pas tout à fait sûr, mais tout de même … -, et ne présentait pas un regard de tueur en série, alors … ?

Il toussota, désigna son matériel, prit chaque fiole une part une pour les lui montrer.

- Huiles essentielles … De rose, amande douce, framboise, citron vert … Et des crèmes à base d'huile, aussi. Selon ce que tu recherche. Jambes lourdes, douleur et irritations à la poitrine, nervosité ou anxiété … Les vertues sont … sont multiples.

Le trouble de la jeune femme était inexplicable et se répercutait sur l'attitude de Ludwig qui n'en menait pas large. Il avait l'impression que l'atmosphère s'était alourdie dans la pièce, et craignait que sa présence la dérange.
D'ailleurs, ses derniers mots le frappèrent de plein fouet. Il redressa la tête, ouvrit la bouche et recula d'un petit pas.

- Euh … oui, c'est elle. Je … Je ne savais pas que je dérangeais. Je comptais pas rester longtemps de toute manière, juste t'expliquer …

Elle lui demanda s'il était infirmier. Ludwig pinça les lèvres, chercha ses mots au milieu de tout son bazar de savant fou.

- J'ai … quelques notions. Je suis plus herboriste qu'infirmier.

Il déglutit, se força à respirer lentement pour se calmer. Sûrement qu'elle devait avoir besoin de calme et de solitude. Le libraire ne savait pas ce qu'elle avait vécu, ni ce qu'elle avait traversé. Il se sentait alors honteux et irrespectueux.

- Je suis désolé. Tu veux peut-être que je repasse plus tard ?

Ou que je ne repasse pas ?


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 15:42
Non ! Répondit-elle dans la précipitation en l'arrêtant d'un geste de la main.

Non, elle ne voulait pas qu'il repasse plus tard. Elle ne voulait pas qu'il s'en aille tout court d'ailleurs. Cette mise en bouche n'était pas comme à son habitude : elle savait se montrer accueillante, bienveillante même. Ludwig l'avait juste un petit peu perturbé, rien d'insurmontable. Elle fit tous les efforts du monde pour rassembler ses esprits dans l'immédiat, essayant de passer sa gêne. Même son "non" était trop vif, comme s'il s'agissait d'un impératif. Il ne pouvait pas la laisser. Comprenant que ça avait tout de bizarre, elle se racla la gorge et fit de son mieux pour chasser cette folle à lier qu'elle lui présentait là :

Non, pardon... Elle ferma les yeux et prit une profonde inspiration. En les rouvrant, elle fit en sorte de sortir les jambes des draps pour avoir l'air plus accessible : Reste, c'est bon. Fit-elle en l'invitant à se rapprocher.

Il avait probablement toutes les raisons de s'enfuir : elle comprendrait probablement s'il s'échappait par la porte, ou pire ! Par la fenêtre. Mais elle fit un effort formidable pour ne pas avoir l'air davantage d'une bonne femme à enfermer au plus vite. Elle était fatiguée, elle avait mal absolument partout. Elle avait donc toutes les excuses du monde pour fonctionner à l'envers... Mais elle allait se reprendre d'ici quelques secondes.

Qu'est-ce que tu as contre les courbatures ? Lui demanda-t-elle avec un petit sourire. Loin d'être forcé, elle scruta ses flacons un instant supplémentaire, dégageant ses jambes pour se poser au bord du lit en position assise. Les bras soutenant son buste, elle avait déjà l'air essoufflé par la tâche, mais être redressée lui faisait du bien : Je n'ai... Pas trop l'autorisation de courir et j'ai mal aux jambes à force de rester allonger.

Elle n'était d'ailleurs vêtue que d'un T-shirt bien trop grand pour elle. Sur la chaise où Ludwig avait posé le traversin, il y avait un gilet et un jean qu'elle enfilait à l'occasion, lorsqu'elle avait besoin de sortir. Ça n'arrivait jamais sans qu'elle soit sous la tutelle de Caroline d'ailleurs, à son grand désespoir. En fait, ça faisait tellement longtemps qu'Olivia était alitée qu'elle commençait à se demander si ça se terminerait un beau jour :

Tu penses que tu peux m'aider à me relever ? Demanda-t-elle alors d'une voix douce à Ludwig. Ses yeux se firent brillants : si elle n'avait pas eu de chance avec Jeff, peut-être que l'herboriste se montrerait plus sensible à sa douleur : J'ai besoin d'être debout un peu. Ajouta-t-elle dans un murmure.




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 830
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 16:46
Il s'arrêta net, pas sûr de vraiment comprendre ce qu'il était en train de vivre. Décidement, les êtres humains avaient le chic pour le troubler plus que de raison. Pour ce qui était du cas d'Olivia, au fond de lui, il ne pouvait que la comprendre, et il ressentait une grande compassion pour elle. Pas seulement parce qu'elle était enceinte il y a peu, juste parce qu'elle faisait parti de tous ces infortunés qui croisèrent le chemin de Ludwig.

Il resta, alors, à sa demande. Hochant un coup la tête dans un sourire pincé.
Son nez se replongea dans ses mixures alors qu'Olivia s'extirpait de ses draps en lui demandant s'il n'avait pas quelque chose contre les courbatures.

- Si, je dois avoir des restes des précédentes grossesses …

Shawna bénéficia un long moment de ses soins avec qu'elle ne mette Liam au monde. La plupart des huiles essentielles étant nocives pour les femmes enceintes, le libraire avait dû chercher un moment avant de parvenir à mettre la main sur les produits qu'il convoitait.

- Citron jaune et lavandula angustifolia. Lavande vraie si tu préfère.

Il s'arrêta une seconde, hésita à lui demander si elle allaitait son enfant et se fit la déduction qu'à leur époque, les femmes ne devaient pas vraiment avoir le choix.
Ses doigts vinrent attraper un pot en acier empli de crème au pH neutre qu'il était parvenu à conserver. Il rajouta cinq gouttes des deux huiles essentielles, récupéra sa touillette en bois et mélangea la mixture, sentant vaguement Olivia se redresser et regarder ce qu'il faisait. Être concentré lui permettait de ne pas être trop gêné.

À sa question, il se tourna vers elle, mélangeant toujours sa crème, et l'avisa distraitement.

- Hm... Je sais pas si Caroline serait d'accord …

Mais en même temps, il se rappelait la fois où, gravement malade, il avait dû rester allité des jours entiers. Ça ne lui avait pas fais du bien, et il eut l'impression que tous ses muscles se faisaient la malle.
Il hésita, gardant son regard baissé vers son pot. Lui, était plutôt partisan de l'écoute de soi. Si Olivia pensait que se mettre un peu debout lui ferait du bien …
Un petit soupir filtra entre ses narines tandis qu'il reposait sa mixture et se mettait debout.

- Juste quelques pas, alors. Le corps a besoin de se rétablir petit à petit et n'a pas besoin de traumatisme supplémentaire. Skyler pourra sûrement s'occuper de te refaire une santé lorsque tu iras mieux, il est coach sportif.

Même si le contact, ce n'était pas sa tasse de thé, il se pencha sur elle pour l'attraper doucement et l'aider à se mettre sur ses jambes. Elle n'était pas bien grande, et ne devait pas être bien lourde non plus. Au moindre soucis, il n'aurait aucun mal à la remettre sur son lit.
Il la laissa elle choisir sa prise, craignant d'être trop envahissant s'il mettait un bras sur elle ou s'il l'attrapait par la taille.


"Apart we are alone...
Together we are infinite"


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 538
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Feel so close   Jeu 22 Nov 2018 - 17:07
Il y en a eu beaucoup ici ? Demanda-t-elle pour faire la conversation. Des enfants... Précisa-t-elle ensuite d'une petite voix.

Il lui semblait entendre parfois des cris, des voix jeunes, à travers la fenêtre de l'infirmerie. Même si tout ça était confus pour elle, elle se disait que l'endroit devait être suffisamment sûr pour que des enfants en bas âge y viennent. Tant mieux. Au moins, son fils serait en sécurité et entouré des personnes qui s'occuperaient très bien de lui. Olivia ne se compta malheureusement pas dans le lot. Et les discussions interminables avec Caroline n'y changèrent pas grand chose : elle ne parvenait pas à se voir en tant que mère.

Devant le regard fuyant de Ludwig, elle le chercha un instant en essayant de capter son attention. Le nom de la vétérinaire revint sur le tapis, et elle eut un sourire amusé. Le genre qui ne marchait pas sur Jeff, mais qui aurait sûrement son effet pour peu qu'elle parvienne à raccrocher ses yeux :

Caroline ne le serait pas vraiment, mais elle n'a pas conscience que si je reste allongé plus longtemps, je vais finir par manger ce matelas. Littéralement. Fit-elle en essayant d'avoir l'air de plaisanter.

Manger des plumes d'oie ne lui disait rien, mais elle finirait sûrement par le faire si personne ne l'aidait à se tirer de son piège de mousse. Ludwig se décida à venir l'aider, se relevant à son tour pour venir à son niveau en posant déjà les conditions. Quelques pas ! Pas plus. Immédiatement, les yeux d'Olivia s'illuminèrent :

Bien sûr. Le temps de faire le tour de l'infirmerie. Et celle-ci n'était pas bien grande, alors ils tiendraient paroles l'un comme l'autre ! La brune fut presque soulagée de trouver enfin quelqu'un qui daignait l'écouter. Lorsqu'il se mit à son niveau, elle s'aida de ses épaules pour s'accrocher à lui et se hisser sur ses jambes. Ce fut comme glisser sur le bord du lit, trop haut pour elle. Ses jambes battaient le vide lorsqu'elle s'installait là. Aie... Murmura-t-elle en sentant les muscles de son ventre se tendre.

Elle tenta de se redresser complètement, ça donna l'impression de réaligner ses vertèbres les unes après les autres. Une grimace plus tard, Olivia se tint à lui d'une main ferme, sans parvenir à relever le regard :

C'est bon, je tiens debout. Souffla-t-elle pour le rassurer, même si elle sentait sa tête lui tourner doucement. Elle se garda bien de le dire, quand bien même les vertiges se firent pressant dans son propre corps. Forçait-elle trop sur ses capacités ? Ça fait tout drôle. J'ai l'impression d'avoir quatre vingt cinq ans. Plaisanta-t-elle.

Sa main qui ne tenait pas le rouquin se porta sur son ventre, comme par réflexe. Et en ne sentant plus cette forme qui l'avait pourtant tant handicapé ces dernières semaines, elle se fit la pensée que ce passage était terminé.

Alors comme ça, tu es herboriste ? Demanda-t-elle pour essayer de faire la conversation. Son bras s'agrippa à celui de Ludwig, assez fermement pour y concentrer toutes ses forces. Il n'y verrait pas la différence, vu que ces dernières avaient été drastiquement réduites depuis son accouchement.




I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel so close   
Revenir en haut Aller en bas  
- Feel so close -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Close to my fire [Keane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: