The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Holding on and letting go -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesse O. Lewis
Administrateur
Jesse O. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1719
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Holding on and letting go   Holding on and letting go - Page 2 EmptySam 13 Avr 2019 - 11:50

La peine de la jeune femme était réellement lourde à encaisser pour le boxeur qui était une vraie éponge à sentiments. Trop empathique, trop compatissant, trop à fleur de peau aussi. Mais ce n'était pas à lui de craquer, il n'avait pas le droit de le faire. Alors il faisait ce qu'il savait faire de mieux : porter le masque. Le garder coûte que coûte pour la soutenir elle et ne pas devenir le miroir de cette souffrance qui l'étouffait. Sûr que dans ses prunelles sombres, elle pourrait voir l'inquiétude mais aussi et surtout l'espoir, cette demande silencieuse de ne pas sombrer. Il s'y était entraîné Jesse, depuis bien trop longtemps déjà, à ne pas laisser entrevoir ce qu'il se jouait en lui, à inoculer dans son regard des émotions qu'il ne ressentait même pas réellement lui-même. Il n'était qu'un adolescent à l'époque mais déjà il avait dû apprendre ce tour de passe-passe, pour Ryan et Milow. C'était devenu une habitude au fil des années, un moyen de protection pour lui ou ses pairs, et, aujourd'hui, c'était une nécessité, pour Ashley.

Il pouvait comprendre sa peine, cette impression d'avoir tout raté, de ne pas avoir été à la hauteur de ce rêve qu'ils avaient, de ne pas avoir su préserver sa fille de tout cela. Il le comprenait notamment parce-qu'il n'avait lui même pas été capable de protéger les deux personnes qui comptaient le plus dans sa vie avant de les perdre pour de bon. Il connaissait la culpabilité, le désarroi, le vide aussi. Inspirant profondément alors qu'elle serrait un peu plus ses mains, il secoua la tête. « Tu l'es. Tout n'est pas perdu, c'est une nouvelle chance ici, et Hope a besoin que tu y crois. Si tu n'y arrives pas pour toi, fais-le au moins pour elle » répondit-il de cette voix calme. Elle devait le faire pour la blondinette, et elle finirait par y croire elle aussi. Il le faudrait, parce-que la voir sombrer et baisser les bras n'était pas une option acceptable, pas même envisageable.

L'instant d'après, les prunelles sombres du réceptionniste se perdirent à nouveau dans ces grands océans qui lui faisaient face. Et ils se gorgeaient de larmes, ces grands yeux, à l'instar de son propre cœur qui se faisait encore plus lourd aux mots de son amie. Sa gorge s'étaient nouée malgré le fait que son expression reste inchangée. Il ne lui tenait absolument pas rigueur du fait qu'elle dise se foutre de tout le monde, ne pouvant que comprendre la peine que représentait la perte de Jon. Une seule personne vous manque et tout est dépeuplé qu'ils disaient, et ce n'était que pure vérité. Rien ni personne ne remplacerait le livreur ou n'effacerait la souffrance qu'elle ressentait. Elle devrait apprendre à vivre avec, même si elle perdrait des plumes en route. « Je sais » souffla-t-il alors d'un air compréhensif. S'il pouvait prendre cette foutue peine et la garder pour lui il le ferait, pour la libérer elle de tous ces poids, mais qu'importait sa dose d'empathie, rien ne serait suffisant.

Les mots qui suivirent lui firent froncer les sourcils. Il partirait ? Reena ? Tout le monde ? Qui savait ce que leur réservait l'avenir après tout, peut-être ne seraient-ils même plus sur cette terre dans une semaine, ou un mois. Tragiquement, leur sort ne semblait même plus entre leurs mains et le bouclé avait bien conscience de cela. Mais s'il y avait bien une chose dont il était certain c'était que tout le monde ne partirait pas. Lâchant les mains de la jeune mère, il vint passer ses pouces sur ses joues, en ôtant une partie de ces larmes qui n'avaient de cesse d'y ruisseler. Se relevant un peu, il se rapprocha pour déposer son front contre le sien, la regardant toujours de ce regard sombre mais gorgé de sincérité. « Tout le monde ne partira pas, Ashley, je ne partirai pas. Depuis que je les ai perdus, vous êtes tout ce qu'il me reste, et je vous suivrai jusqu'au bout, je te suivrai toi, comme beaucoup d'autres le feraient. » Des paroles qu'il pensait, qu'il avait prononcé sans le moindre amusement, sans le moindre filtre. Certes, sa présence n'était pas grand chose comparé au vide qu'avait laissé Jonathan mais il n'avait malheureusement pas mieux à lui offrir.

Se reculant un peu en gardant tout de même une main sur sa joue, il déposa la seconde sur son poignet. « On sait pas combien de temps il nous reste, personne ne sait, mais s'il y a une chose qui est sûre c'est que les regrets seront là. Et si on avait agit autrement ? Et si on avait pu construire plus de souvenirs ensemble ? Les regrets, c'est ça le plus difficile, et c'est pour ça qu'il faut profiter de chaque minute avec les personnes qui sont encore là, celles qui comptent. Vivre maintenant pour que les regrets, plus tard, soient plus supportables. » Peut-être qu'elle n'entendrait pas ses paroles, peut-être serait-elle trop aveuglée par l'absence de sa moitié pour le comprendre, l'accepter, peut-être même qu'elle n'avait plus aucune envie de se mêler à ceux qui étaient encore là, mais Jesse ne pouvait qu'espérer qu'elle se ferait à cette idée parce-qu'elle aurait besoin de ces souvenirs pour ne pas tomber.

Rompant tout contact avec son amie, il ramena vers l'avant le sac qu'il portait sur le dos et le déposa prudemment sur ses genoux. « Ce sont ses affaires. Ce que j'ai pu prendre avant de partir. Ce sera compliqué mais je me disais qu'il valait mieux ça que juste du vide. » Son porte-feuille contenant sa pièce d'identité, quelques photos, des dessins que la blondinette avait fait pour son père, un sweat, et un collier orné de plusieurs pierres précieuses qui avait été emporté dans le vêtement où il était sans doute caché. Il n'y avait pas grand chose mais au moins pourrait-elle se rappeler de lui quand la douleur serait plus supportable, partager ces souvenirs avec Hope et se rappeler combien cet homme avait eu du courage. Celui de sauver leur enfant, de se battre pour leur donner la chance à elles d'évoluer dans un monde meilleur. « Si tu préfères le garder de côté pour plus tard tu peux, ne te sens pas obligée d'affronter ça tout de suite, mais quand ça arrivera, si tu en as besoin, je serai là. » Une nouvelle promesse qu'il ne la laisserait pas derrière eux, qu'il serait présent jusqu'à ce qu'elle se relève, et qu'importait s'il devait sombrer d'avantage, ce qui concernait ses propres démons ne concernait pas ses pairs.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Holding on and letting go   Holding on and letting go - Page 2 EmptyDim 14 Avr 2019 - 18:51
Elle voulait y croire mais elle n’était même pas certaine d’avoir la force de le faire, de croire aux paroles de Jesse. De croire que cet endroit serait une nouvelle chance pour elle, pour Hope. De croire qu’elle était assez forte pour les semaines, les mois qui allaient suivre. Parce que finalement, le plus dur c’était dès à présent, passé le choc, passée la colère, passée l’envie d’en finir pour, à défaut de le retrouver, ne pas avoir à subir son absence. Cela ne faisait que quelques jours à peine que Jon lui avait été arraché et à l’échelle de tout ce temps durant lequel ils avaient été séparé, ce n’était rien. Pourtant il lui manquait, tant, tellement, tellement plus et tellement plus cruellement que lorsqu’elle avait claqué la porte des années auparavant. Parce que cette fois il n’y avait qu’une seule certitude, rien ni personne ne la ramènerait près de lui. C’était fini. C’était pour toujours.

Cette certitude que tout le monde finirait par partir, par la laisser, de gré ou de force. Vivant ou mort. Son propre père l’avait rejetée, sa mère était morte, Jon était mort. Ces amis, cette famille qu’elle avait rencontrée depuis le début de la fin n’avait de cesse de se décomposer, de se recomposer pour mieux s’effriter. Une nouvelle crise de larmes incontrôlables, Ash’ prit une longue inspiration au front du bouclé contre le sien. Cela valait-il la peine ? Valait-elle toute la confiance que lui et d’autres plaçaient encore en elle ? Rien n’était moins sûr, parce qu’elle, elle les aurait abandonné sans ciller pour rester là-bas, près de lui. « J’essaierai … » souffla-t-elle, sans pouvoir promettre d’y parvenir, à simplement vivre.

Ashley le suivit du regard lorsqu’il se redressa pour lui présenter son sac. Son regard passa de Jesse au sac, ses mots faisant peser sans le vouloir un poids immensément lourd sur son cœur. Ses affaires. C’était tout ce qu’il restait désormais, elle, Hope, et ce sac. « M-merci. » Faiblement, elle tendit la main pour saisir le sac, l’ouvrant péniblement. Trop pour un geste pourtant si simple. Comme elle aurait ouvert un cadeau, précieux, fragile, Ash’ sortit de là son portefeuille. Hésitante, elle l’ouvrit, ses doigts parcourant la pièce d’identité, cette photo datée qui lui faisait l’effet d’un coup de couteau en plein cœur. « C’est ce Jon là que j’ai rencontré … » A peu de choses près, c’était de ce Jon-là qu’elle était tombée amoureuse.

Continuant de fouiller dans le sac, elle en sortit le sweat, le ramenant contre elle. Il avait son odeur. Apaisante et douloureuse en même temps. La brune enfila le vêtement, glissant ses mains dans les poches comme s’étreindre de ce qu’il lui restait de lui. Ses doigts trouvèrent le bijou dans l’une des poches, lui arrachant un sourire triste, un sanglot lui nouant la gorge. « Je rattraperai jamais le temps que je nous ai fait perdre … rien changera le fait que je l’ai privée de son père pendant … trop longtemps et que … c’est déjà fini … » Et désormais, elle le savait, quel père merveilleux il aurait fait, quelle famille ils auraient été. C’était cruel de le lui avoir enlevé après cet aperçu de ce qu’ils auraient pu être. « J’espère qu’elle me pardonnera … » Sans doute l’avait-elle déjà fait, parce que jamais Hope n’avait montré la moindre colère envers elle pour tout ça. « J’espère que moi je me pardonnerai … Merci Jesse pour … pour ça. » Les larmes ne roulaient plus sur ses joues, pas parce qu’elle n’était plus triste, mais parce que la fatigue finalement aurait sans doute raison d’elle avant la fin du chagrin.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administrateur
Jesse O. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1719
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Holding on and letting go   Holding on and letting go - Page 2 EmptyMer 8 Mai 2019 - 1:45

Elle essaierait. Ce n'était pas grand chose, ce n'était pas suffisant, mais c'était mieux que rien et sans doute le maximum qu'elle pouvait faire pour l'instant. Juste essayer. Le réceptionniste espérait sincèrement que le temps l'aiderait à porter plus facilement le vide, le regret, la culpabilité et, s'il savait pertinemment qu'il ne pouvait -malheureusement- pas prendre ces poids sur ses propres épaules à sa place, il s'engageait à être là pour l'épauler, la relever si elle tombait, la porter si tout devenait trop dur. Peut-être que ça non plus, ça ne suffirait pas, mais rester les bras croisés et la regarder s'enliser dans ses tourments était bien au delà de ses capacités.

Il lui avait alors donné le petit sac contenant les affaires de Jonathan. Un nouveau coup dur qu'elle aurait à encaisser mais à quoi bon retarder l'échéance ? Il ne servait à rien d'attendre qu'elle n'aille plus aussi mal pour lui donner tout cela, ça ne ferait que la replonger dans ses tourments alors autant le faire là, maintenant, même si ce serait douloureux tant pour elle que pour lui qui était une réelle éponge à émotions. Il les encaissait et les rangeait dans ce coin sombre de son esprit, celui où étaient tapis ses démons, ces derniers bien plus virulents depuis qu'ils avaient perdu leurs repères, qu'il avait eu à tuer, qu'il avait manqué de perdre ceux qui avaient pris une importance considérable ces derniers mois. La différence était là cependant : il avait juste failli les perdre. Ashley, elle, devait vraiment vivre avec l'absence de sa moitié.

Restant en face d'elle, attendant de voir ce qu'elle comptait faire, le bouclé inspira en la voyant ouvrir le sac. Maintenant donc. Ses gestes lents, presque minutieux, témoignaient bien de la difficulté qu'elle avait à accomplir cela et, pourtant, c'était une étape nécessaire. Ne disant plus un mot, principalement pour ne pas la brusquer dans cette bulle qui l'enveloppait, le boxeur avait néanmoins souri doucement à ses mots concernant la photo d'identité. Ce n'était pas un sourire joyeux, pas même un sourire poli. C'était un sourire peiné, compréhensif, lourd d'une nostalgie qui n'était pourtant pas sienne. Avec du recul, leurs vies semblaient si simples, avant, si seulement ils avaient pu s'en rendre compte à cette époque là. Relevant le nez vers elle alors qu'elle reprenait la parole, Jesse senti une nouvelle fois sa gorge se nouer. Il n'en montra pour autant rien, se contentant de lui adresser ce regard qui parlait pour lui. Il comprenait et compatissait à sa peine. Tout s'était déroulé à une vitesse folle, Jon était parti si vite, trop vite.

Malgré la peine perceptible dans son regard sombre, un nouveau sourire étira ses lèvres. « Sûr qu'elle l'a déjà fait » répondit-il calmement avant de reprendre cette expression sérieuse. Elle n'avait pas à le remercier pour ça. Il ne faisait que lui rendre la pareille pour ce toit qu'elle lui avait donné au moment où c'était lui qui avait tout perdu, ce groupe qui, bien que déchiré suite aux récents événements, était tout ce qu'il lui restait. Lui rendre la pareille oui, mais pas que. Il le faisait aussi et surtout parce-qu'elle comptait. Alors non, elle n'avait pas à le remercier. Se redressant, il lui accorda une dernière étreinte. « Laisse-toi du temps, rien ne se fait en un jour » murmura-t-il avant de se détacher d'elle. Après un bref coup d’œil vers le coin où était la blondinette il reposa ses prunelles dans celles de son amie. « Va, elle a besoin de toi. » Ses mots furent ponctués d'un sourire rassurant alors qu'il lui serrait doucement le bras pour bien lui laisser entendre qu'elle n'était pas vraiment seule. Et il s'éloigna, la laissant rejoindre sa fille, ne doutant pas du fait qu'elle avait des choses à lui dire, à partager avec elle.






-FIN-




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Holding on and letting go   Holding on and letting go - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Holding on and letting go -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» { I'll show you that I can change a thousand destinies, I'm holding the futur faraway overhead }
» HOLDING OUT FOR A HERO
» Filiales, Holding et PME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: