The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Tell me about them -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan E. Fuller
leader | American Dream
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 795
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them - Page 2 EmptyMar 26 Mar 2019 - 9:27
Tell me about them


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


De ce qu'il avait capturé, Kyle se faisait traîner comme un pantin par la rouquine. Peut-être que l'autre journaliste du clan était dépassé par les événements. Peut-être bien ouais, parce que Mitchell avait jamais été un fonce dedans, il était plutôt... passif. Du fait quand une merde arrivait c'était pas le genre de gars à réaliser directement que c'était vraiment la merde. Installé sur le siège près du plumard médical, Fuller inspira en fixant Zack. Il se souvenait pas, ou mal, ou alors il niait pour mieux le supporter. Personne lui demandait de faire front à ça, à ce que lui même supporterait pas parce que la blonde comptait pour lui, plus qu'il voulait bien l'admettre, plus que toutes celles de la palette de nénettes qu'il s'était envoyée au cours des années. Même pour Vic c'était pas pareil, il l'appréciait mais l'avait jamais aimé.

Sérieux, davantage qu'il pouvait l'être en temps normal, le trentenaire pinça les lèvres en voyant Atkins opiner. C'était ce que Mogo lui avait dit, elle lui avait pas menti, là le grand blond pouvait s'en assurer grâce à ce que venait de lui confier Nate. Mais c'était pas pour autant que les choses lui revenaient pleinement. C'était peut-être mieux nan ? Pas vraiment savoir, pas être sûr, pas revivre, par flashs et inlassablement, ce putain de moment où on avait perdu la personne qui, malgré vos divers liens positifs, était la plus importante de toutes.

Le silence perdura, comme si Fuller lui laissait le temps d'encaisser, pour pas le brusquer, pour pas l'enfoncer plus qu'il était déjà enterré là, dans ce putain de lit sans pouvoir bouger, diriger ou décider quoi que ce soit. Autant pour lui que pour eux tous. Nate allait pas lui enfoncer les infos dans le crâne pour le forcer à réaliser, c'était pas son genre, enfin pas quand il tenait aux gens. S'il avait détesté ses parents de lui préférer son frangin, s'il les avait pas vraiment considérés comme sa famille alors qu'ils l'étaient pourtant, l'entité American-Dream, ses membres, était ce qui se rapprochait le plus de l'idée qu'il se faisait de ça. Renfonçant le dos contre l'assise, le trentenaire frotta le creux des paumes contre ses cuisses. C'était pas évident de parler à cœur ouvert, parce que jusqu'ici Zack, Morgan, Will, Ansel... Ils devaient le penser tout juste bon à raconter de la merde et à être efficace en cas de merdier, rien de plus. Et pour ce qu'il avait fait à May, en s'envoyant l'autre brune quadra, le groupe devait pas penser qu'il était sensible, même doté d'une quelconque morale ou d'un cœur capable d'absorber les sentiments propres aux hommes.

Pourtant le grand blond le tira de ses pensées en posant une simple question, sans doute nécessaire à la reconstitution d'une partie de sa mémoire. Il l'avait vite fait capturé du coin de l’œil en emmenant May à l'extérieur, par cette nouvelle sortie creusée par le tir de roquette, alors ouais, Fuller supposait que Zack avait fait face au corps sans vie de son mec.

- T'es arrivé dans la bicoque quand j'me suis tiré pour coller May à l'abri. Dans ses souvenirs à lui, il pensait que Morgan et Will suivaient. J'pensais qu'Mo et l'Californien me collaient au cul, mais vu l'temps que ça a mis et qu't'a débarqué avec eux, alors que t'étais pas là quand ça a pété, ouais... J'suppose que t'as dû le … voir, Le journaliste avait rapidement calé que Kyle était cané, mais parce que c'était la merde, que la blonde était auprès de lui, il avait pas tergiversé dix plombes. Entre un cadavre et un cœur battant, le choix était vite vu. ça faut d'mander à Will, s'tu veux pas lui parler à elle. Mayfield était là, avec eux, s'tu veux un témoin fiable, j'pense qu'il t'filera les pièces manquantes.

Il lui mentait pas, pas une seconde, même si c'était son dada de baratiner la plupart du temps, ici le journaliste avait pas la moindre envie de raconter de la merde. Comme si il s'était mangé une putain de gifle, capable de lui secouer les neurones pour les remettre à la bonne place, ou... pas. Mais ça, il le pigerait plus tard, quand les nerfs seraient retombés, quand il cesserait de sentir les fourmillements dans sa main droite. Celle qui avait tenu le couteau, celle qui avait égorgé ce mec sans même hésiter.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administrateur
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4241
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them - Page 2 EmptyVen 5 Avr 2019 - 11:02

C'était presque étrange, à bien y penser, ce silence qui pesait dans la pièce, cette atmosphère lourde entre les rideaux qui lui servaient de murs pour une pseudo-chambre qu'il aspirait à quitter au plus vite tout en sachant pertinemment que son état physique ne le lui permettait pas encore. Sûr qu'il aurait tué pour une foutue clope mais ce manque n'était qu'une infime partie de tout ce bordel dans sa tête. Comment pouvait-il se trouver aussi tourmenté alors que, là-dedans, tout était flou ? Sa mémoire lui faisait défaut, ne restant qu'un vide qu'il cherchait à combler, pas bien certain pour autant d'avoir réellement envie de le faire. Mais il ne parviendrait pas à se remettre sur pied s'il ne savait pas, pas psychologiquement du moins. Et, pour une fois, Fuller était resté parfaitement sérieux. Aucune blague vaseuse n'avait été déversée par sa bouche, pas même une brève moquerie. Il était juste sérieux. Dans d'autres circonstances, le quarantenaire aurait presque pu trouver ça amusant, au moins ''bizarre'', mais il n'était pas d'humeur à s'amuser de quoi que ce soit, encore moins maintenant que d'habitude. À dire vrai, il avait fini par s'habituer au caractère du brun -voire même à l'apprécier-, à sa grande-gueule et ses pics constants, sa loyauté faisant sans doute son poids dans la balance. Et là encore, Nate était là.

Peut-être le blond aurait-il dû ne pas poser d'avantage de question et attendre simplement que les souvenirs reviennent, si toutefois ils revenaient un jour. Mais il avait besoin de savoir. Savoir s'il avait au moins pu le voir une dernière fois. S'il était -une fois encore- simplement arrivé trop tard. Et la réponse était évidemment positive. Comment aurait-il pu en être autrement de toute façon ? Il était un putain de pro pour ne pas arriver à temps quand il s'agissait de sauver ses proches. Bien sûr, il avait su être là au bon moment à plusieurs reprises mais, pour l'instant, tout ce qu'il voyait était qu'il s'était pointé après. Les sourcils froncés, l'ancien homme d'affaires écoutait sans mot dire, son visage gardant cette indifférence lasse qui était bien plus simple à porter que l'inquiétude, le vide et tout le reste. Il supposait qu'il avait dû le voir mais n'avait pas tous les éléments pour en être certain. Pour autant, un détail s'ancra dans son crâne : il n'était en effet pas là à l'explosion.

Inspirant profondément, le blond hocha la tête, montrant ainsi qu'il avait bien entendu, qu'il était toujours là et que son cerveau n'avait pas fait un shut down aux mots du journaliste. Demander à Will pour en savoir plus oui, à voir si ce serait réellement nécessaire après tout ce qu'il venait d'apprendre. Mais il était évident que demander directement à Morgan ne faisait pas partie des options, parce-qu'il avait merdé, encore, qu'il l'avait dégagée de sa vie quand elle lui avait dit que Kyle était mort par sa faute. Il fallait bien trouver un coupable à toute cette histoire et, sur l'instant, il avait été bien plus simple de croire en les paroles de la rouquine. Maintenant ? Il ne savait plus. Les vrais coupables étaient évidemment ces pécores, parce-que c'était eux qui avaient lancé cette putain de rocket mais... qui était responsable de ne pas avoir été là à temps ?

Zack déglutit difficilement avant de replanter ses prunelles claires sur le brun. « Ok. » Un simple mot qui voulait à la fois tout et rien dire, qui pouvait contenir autant de rage que de peine. Mais qu'y avait-il à dire d'autre ? Inutile de poser plus de questions. « Merci » ajouta-t-il sans déloger son regard du sien. Pas un merci dans le vent non, mais ça le scribouillard devait le savoir à force de le côtoyer. Il finit finalement par se relever afin que l'aîné puisse se reposer, digérer tout ça peut-être aussi. Alors qu'il arrivait au niveau du rideau, le blond s'adressa de nouveau à lui. « N'oublie pas de dormir toi aussi, t'en as besoin. » Une manière de dire qu'il avait une gueule de merde tant la fatigue cerclaient ses yeux ? Sans doute oui. Mais aussi une manière de lui dire qu'il pouvait souffler un peu, que Zack savait pertinemment qu'il veillait sur eux pendant que lui ne le pouvait pas. Et pour ça aussi, il lui était reconnaissant.

L'instant d'après, Fuller avait disparu du décor, laissant l'ancien homme d'affaires à son état précédent. Fixer le plafond en attendant que quelque chose se passe. Que le sommeil vienne. Que les souvenirs se délogent doucement de ces zones d'ombres dans son crâne. Ils ne tarderaient pas à revenir, imagés par des cauchemars qui sembleraient bien trop réels, trop destructeurs, mais mieux vaudrait cela que l'ignorance, qu'un vide inexpliqué. Le tout serait d'encaisser, encore.






-FIN-


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
- Tell me about them -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: