The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Tell me about them -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack M. Atkins
Administrateur
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4139
Age IRL : 26
MessageSujet: Tell me about them   Tell me about them EmptyVen 16 Nov 2018 - 23:51

Jeudi, 8 Novembre 2018





Les prunelles orientées sur ce foutu plafond, le quarantenaire suivait pour la énième fois les craquelures désordonnées qui lézardaient la peinture déjà jaunie par le temps. Depuis combien de jours déjà étaient-ils ici ? Il n'en n'était même pas certain. Les débuts avaient été compliqués, oscillant entre état d'éveil et pertes de consciences régulières. Il avait perdu beaucoup de sang, lui avait-on dit, il ne devrait pas s'agiter s'il ne voulait pas que sa blessure au flanc se rouvre mais ''il devait être habitué'' au vu de toutes les marques que présentait déjà son corps. Il y était habitué oui, mais la chose à laquelle il ne l'était pas était que la moitié des siens soit dans le même état alarmant. S'en faire pour sa propre personne ne lui était pas familier, ravaler la douleur oui, prendre sur lui et rester ''calme'' pour ne pas qu'Ansel lui tombe dessus aussi, mais s'en faire pour tous les siens sans pouvoir rien y faire le rendait malade. Il n'avait d'autre choix pour dormir que de prendre des calmants et était la plupart du temps amorphe, pour autant, la migraine était quasiment récurrente. Mais ce n'était rien, rien à côté des inquiétudes qu'il avait pour ses proches, même ceux qui n'étaient pas blessés. Qu'adviendrait-il d'eux après ça ? Pourraient-ils seulement repartir d'ici ? Refaire leur vie ? Ou devraient-ils s'adapter à tous ceux qui évoluaient sur l'île ? Cette idée le rendait malade, anxieux, mais pour l'instant il devait rester focalisé au maximum sur sa rémission et celle des siens, le reste arriverait en temps et en heure.

Et ces foutus souvenirs qui ne revenaient pas... Il se rappelait de plusieurs explosions sans être pour autant capable de les resituer, il se rappelait de Nate qui avait tabassé ce type à mort, de Ludwig qui l'avait empêché de tirer sur ses petits copains, d'être allé chercher Ela. Mais c'était tout. Le reste n'était que néant. Comment étaient-ils partis de là-bas ? Comment Kyle était-il réellement mort ? Avait-il seulement été près de lui ? Avait-il pu le voir une dernière fois ? Ce trou dans son esprit le rendait fou, enragé également. Pour une fois, il devait apprendre à ne pas avoir un contrôle sur tout ce qui l'entourait. Et Dieu savait combien se rendre à cette évidence lui coûtait.

Durant ces quelques jours, le blond avait entendu les voix autour de lui. Les voix de ses proches, de quelques personnes qu'il ne connaissait pas. Il savait qu'ils étaient là, les siens, que Morgan n'était pas loin, May et Vic non plus, mais il n'avait pu aller les voir. Parce-qu'il était trop faible et qu'à chaque fois qu'il essayait de se relever sa vue se noircissait à vue d’œil. De quoi le mettre encore plus en colère et accentuer son foutu mal de crâne. Pourtant, certains venaient le tenir au courant de l'état des siens, Ansel passait régulièrement les voir tous, mais hormis lui, le blond n'avait pas encore eu de longue conversation avec qui que ce soit. Sans doute que les médocs y étaient pour beaucoup. Les rideaux qui entouraient son coin de la pièce l'empêchait d'ailleurs de voir quoi que ce soit d'autre que ce cher plafond et la table de nuit à côté.

Aujourd'hui pourtant, il se sentait éveillé, suffisamment pour fixer ce putain de plafond depuis quoi... une heure ? Deux heures ? Trop longtemps. S'il se concentrait il pouvait même percevoir le son des vagues non loin. Putain d'île.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 740
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptySam 17 Nov 2018 - 0:23
Tell me about them


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Saloperie d'atèle … Ça démangeait, c'était désagréable aussi désagréable que de se sentir piégé ici, scruté comme un babouin dans une cage. C'était ça nan ? Tous ces gens, qu'il connaissait pas pour les avoir jamais vu pointer leur gueule au District, les fixaient comme s'ils n'étaient rien de plus que des rebuts. Là, parce qu'ils avaient pas eu le choix. Soignés parce qu'ils avaient pas eu le choix. Nate n'avait de cesse de ressasser cette matinée chaotique dans le creux de sa caboche, il revoyait tout, à la perfection, mais à chaque fois que le film arrivait à cette scène, il fermait les yeux pour éviter de revoir le regard ce mec ou, pire, d'entendre ces derniers mots.

Une fois encore, et tandis que May se rendormait après avoir discuté avec lui, Fuller tenta de passer l'index entre l'espèce de plâtre improvisé et sa peau. Rien n'y faisait, ce bordel à la con était serré, et si les premiers temps il avait cru que son bras allait éclater, la pression faisait désormais partie intégrante de lui. Cinq jours putain, cinq putains de jours qu'ils étaient là. Aucun d'eux – valides – n'avaient quitté le dispensaire. C'était certes pas confortable quand on était pas au creux d'un plumard, mais qu'importait et ce même si, visiblement, ils auraient ou avaient – qu'en savait-il pour ne pas avoir tout suivi – une baraque à disposition, le clan restait soudé encore ici et malgré toute les saloperies qu'ils s'envoyaient joyeusement à la tronche quand tout allait pour le mieux.

May dormait, et lui, il attendait. Quoi au juste ? Sans doute qu'ils soient tous sur pieds, qu'ils se remettent tous pour ensuite se barrer de cette île de merde. Tout confort, ouep, électricité et eau à dispo, néanmoins c'était pas chez eux, c'était pas leur territoire et il avait pas forcément envie que ce le soit. Pas après la première image déplorable qu'il avait eu de la manière dont l'autre coincée rousse gérait son putain de groupe. Un soupir fila ses lèvres, puis le trentenaire se redressa avant de jeter un regard à Morgan qui discutait avec Will, à Lance auprès de Vic et sur le tatoué plus loin qui passait le temps à veiller la blonde qui s'était toujours pas réveillée. Donovan, c'était bien le seul type qu'il pouvait blairer de tout ce ramassis de connards abrutis par leur île aux plaisirs. Ça rendait con nan, de plus avoir les pieds dans le chaos ? D'être protégé par une enceinte quasi imprenable ? De vivre quasiment comme si rien avait changé ? Peut-être, mais pour l'heure, et comme il le faisait souvent, le journaliste passa devant le pieux d'Atkins pour jeter un œil à ce qui resterait son leader quoi qu'il arrive. Si d'accoutumé Zack pionçait, là Nathan fronça les sourcils en le scrutant qui contemplait le plafond. Un coup d’œil à celui-ci, quelque fois que la grande tige ait eu une vision divine capable de l'absorber de la sorte, et il revint à lui avant de tirer une chaise pour la ramener près du plumard médical.

- T'as une apparition ? Connerie, juste pour détendre l'atmosphère, après tout si eux n'avaient perdu aucun être cher, c'était pas le cas pour ce type qu'il voyait, pour la première fois, dans cet état là. Ç'dérange pas si j'viens squatter ? Sans vraiment attendre de réponse, Nate croisa les jambes et colla les pieds sur l'armature de métal du lit. May dort, Vic ouvre à peine les yeux mais Lance est avec elle ….. Will discute avec Mo, Discuter, c'était un bien grand mot. Après tout depuis un certain temps, et il savait pas réellement pourquoi, la rouquine était aux abonnés absents, quasiment muette. Il en émit un rictus avant de conclure. 'fin discuter, il essaye d'la faire parler, c'pas gagné. Un soupir fila sa gorge puis la pointe de sa langue chatouilla l'une de ses canines. Comment tu t'sens ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administrateur
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4139
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptyVen 23 Nov 2018 - 1:15

Si le blond n'avait pas remarqué que quelqu'un s'était arrêté dans l'interstice du rideau et l'observait, il décrocha cependant rapidement son regard du plafond en entendant qu'une personne tirait une chaise pour la rapprocher de lui. Nathan. Sa tension retomba immédiatement, tout comme son envie d'envoyer paître quiconque viendrait taper la discute. Il ne se défaisait pas de cet air fermé, pas encore, mais au moins était-ce l'un des siens qui était là, en face de lui, et c'était suffisant pour qu'il daigne se redresser un peu contre l'oreiller. « Si seulement » avait-il simplement soufflé concernant l'apparition. Il aspirait à en avoir à dire vrai, une apparition de ses putains de souvenirs perdus, de ce qu'il s'était passé là-bas, mais rien ne venait. Sa tête restait simplement vide de toute explication logique sans toutefois être dénuée d'une culpabilité qui n'était que grandissante.

Déglutissant difficilement, il secoua brièvement la tête à la seconde question du brun. Depuis quelques temps déjà avant que le vent ne tourne pour eux, l'ancien homme d'affaires s'était fait un peu plus bavard, moins distant, même s'il n'était toujours pas de ceux qui parlaient d'eux à tout va alors non, que Nate vienne ''squatter'' ne le dérangeait pas le moins du monde. Si tout ce bordel avait au moins eu un point positif, c'était qu'il s'était définitivement rendu compte que ces gens qui l'entouraient, ceux qu'il considérait comme siens, étaient sa famille. Une famille bien plus importante que quoi que ce soit d'autre, à protéger et à garder soudée autant que possible. Et en cet instant, maintenant qu'ils n'avaient plus rien, il ne pouvait que se rendre à l'évidence qu'il avait besoin d'eux, sans doute plus qu'il n'avait voulu se laisser croire jusqu'alors.

Écoutant alors ce que son cadet lui racontait concernant les siens, il hocha la tête, soulagé d'entendre que tous restaient ensemble, qu'ils se soutenaient malgré tout ce qui était arrivé. Ils étaient là et en vie, presque tous. « Bien » avait-il soufflé en esquissant l'ombre d'un sourire lorsqu'il fut question de Morgan. Il n'avait jamais été simple de la faire parler, mais il se doutait bien qu'avec la manière dont il l'avait jetée quelques jours plus tôt, sur la route, elle devait être au plus mal psychologiquement parlant. Il l'avait sans détruite, tout comme il avait senti une part de lui se briser. Mais il était impossible de digérer certaines choses, pas ça, pas alors qu'il ne se souvenait de rien et que sa seule mémoire était reconstituée par ses mots à elle : elle avait merdé.

La nouvelle question de Nathan le laissa une seconde pantois. Comment il se sentait ? Sans le quitter des yeux, il avait inspiré profondément, tâchant de rejeter la peine qui devait s'être immiscée dans ses prunelles, accompagnée de déception et de culpabilité. « Je sais pas quoi répondre à cette question Nate » avait-il rétorqué sur un ton sans doute un peu trop amer avant de soupirer en fermant les yeux. Peut-être pour une fois pourrait-il simplement parler sans craindre de briser la barrière de protection dans laquelle il s'abritait ? Parce-qu'il avait suffisamment confiance en lui pour le faire, et qu'il risquait fort d'exploser s'il gardait ses ressentis plus longtemps. Le regardant à nouveau, il reprit. « Je me sens... soulagé de vous savoir tirés d'affaire, de savoir qu'on aura pas à encaisser d'autres morts pour l'instant. Mais je me sens aussi en colère d'avoir perdu tout ce qu'on avait. En colère et déçu. » Il marqua un temps de silence, détournant cette fois le regard, son ton se faisant bien plus lourd, bien moins froid et inaccessible. « Mais par dessus tout cela je me sens coupable. Parce-que je n'ai pas pu vous préserver tout de ça, vous tirer de ce merdier avant que ça dégénère, tous... » Serrant les dents, il secoua la tête, ravalant difficilement la colère envers sa propre personne. « Je ne vais donc pas te mentir en te disant que je me sens bien, Nathan, mais vous êtes en vie et c'est ce qui importe. » Il l'avait regardé à nouveau. Sans doute le brun saurait-il lire dans ses prunelles combien il était désolé mais aussi rassuré de voir qu'ils ne s'étaient pas perdus eux. Il ne craquerait pas, il les porterait toujours aussi longtemps qu'il le pourrait mais en cet instant, peut-être était-il bon de ne plus s'obstiner à garder des barrières entre lui et ceux qu'il lui restait.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 740
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptyVen 23 Nov 2018 - 15:45
Tell me about them


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il s'attendait pas à ce que Zack lui sorte qu'il pétait le feu, mais c'était sans doute ce qu'on demandait le plus souvent aux convalescents, enfin, quand on tenait à eux … Pour les autres, comme Amrani, elle pouvait bien claquer que ça lui serait complètement égal. Songeant à elle, le regard dardant le rideau derrière lequel elle se trouvait plus loin, Fuller serra les dents. Si Atkins et Raven étaient dans cet état là, c'était pas la faute au destin ou à cette connerie de providence, encore moins au Karma qu'avait décidé de la leur mettre profond, mais celle de l'architecte. Les prunelles aux fibres claires du voilage opaque, la voix du grand blond le ramena à son regard vide. Soulagé pour eux, eux tous, mais déçu et en colère d'un autre côté. C'était compréhensible, lui même avait une pointe de rage qui persistait dans son cœur, parce que peut-être n'auraient-ils dû accepter le deal de la reine des glaces chez laquelle ils étaient forcés de crécher le temps que les blessures des leurs se résorbent.

Dégageant ses cannes du plumard de son leader, Nate les ramena près de la chaise puis déposa les coudes sur ses genoux. Ce fameux discours lui revenait en tête, et si personne avait posé de question, lui si. Ça l'avait légèrement rassuré, même si la perspective d'être incarcéré ici, semblait bien plus probable que d'imaginer pouvoir remercier leurs hôtes pour mieux se barrer le temps venu. Néanmoins les mots de Zack le poussèrent à froncer les sourcils. Bordel à cul, il était coupable de rien, ils avaient simplement rien vu venir, peut-être trop sûrs d'eux depuis que ces types de Brainridge jouaient à qui avait la plus grosse sur [b]leur[/i] territoire. A voir tant de moyens, sans doute avaient-ils cru à la victoire assurée … C'était pas sa faute, c'était juste l'idéologie qui était mauvaise, et s'ils s'en étaient pas rendus compte plus tôt, c'était uniquement parce qu'humainement, ils avaient été aveuglés par le pouvoir de leurs alliés et s'étaient, comme le disait le proverbe, endormis sur leurs lauriers. A la conclusion de la grande tige, le journaliste glissa la langue sur ses lèvres étirées en un sourire perplexe, trop franc sans doute.

- Tout c'qui compte hein ? Qu'eux soient en vie, mais aux yeux des autres, à son regard à lui, Fuller était plus que satisfait que l'ancien homme d'affaire soit encore de ce monde. Ils avaient beau conserver leur libre arbitre, aussi peu nombreux étaient-ils en comparaison du nombre de gens dans cette île pourrave, ils avaient besoin de lui. Zack était plus qu'un leader à ses yeux, plus qu'un guide, c'était la figure fraternelle, ou paternelle même, qu'il avait pas eu gosse. C'qui compte c'est qu'tu sois encore là, avec nous ! Parce que sans toi y a plus d'clan Zack. C'était brutal, honnête et terriblement brusque, mais si y avait bien quelqu'un qui avait pas droit de sombrer, pour se relever, pour les relever eux les American Dream, c'était bien lui. C'pas ta faute, mais même si ces p'tins d'enculés ont détruit notre baraque, le quartier, ils nous ont pas détruit nous ! Le plus fort là dedans, parc'que y a toujours du positif à r'tirer d'la merde, c'est qu'on est plus soudés qu'on l'était d'jà. Reprit le brun. Son timbre était fluide, mais suffisamment mesuré pour que nul autre que son interlocuteur entende. Il croisa son regard, sérieux comme il l'était rarement. Fuller mûrissait grâce à lui, grâce à Morgan, Will, May …. Quant à Vicky, c'était un peu sa part d'adolescent débile qu'elle faisait perdurer mais ça, il l'appréciait tout autant. Même Lance comptait pour lui, sans doute car même s'il paraissait pas, ce mec prenait soin de son ex sans rien demander à quiconque et que, bien que fraîchement débarqué chez eux, il avait pas chié dans la colle une seconde pour les aider. Tu vas t'battre, j'sais qu't'a perdu plus qu'nous encore, j'me doute qu'c'est pas évident, j'peux peut-être pas imaginer c'que tu ressens mais …. T'ferme pas, surtout pas maint'nant.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administrateur
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4139
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptyMar 11 Déc 2018 - 0:26

Son regard un peu vague fixant tantôt Nathan tantôt le plafond lézardé au dessus de lui, le blond se fichait bien que ses paroles passent ou non. L'homme lui demandait comment il se portait, se souciant de son état et, peut-être pour la première fois depuis qu'ils évoluaient ensemble, Zack ne cachait pas ce qu'il ressentait et mettait des mots clairs sur ce qui le rongeait littéralement. D'une parce-qu'il leur devait bien cela, à tous, et de deux parce-qu'il estimait suffisamment le scribouillard pour ne pas l'éjecter de cette bulle censée le protéger de tout ce qui serait susceptible de le détruire. Pour autant, le quarantenaire entendait clairement cette petite voix tout au fond de lui, celle qui l'accablait de reproches, ajoutant également que s'il laissait qui que ce soit entrevoir une quelconque faiblesse, il risquait fort de signer son propre arrêt de mort. Et si une autre voix le persuadait que les siens n'étaient pas n'importe qui, et que cette famille méritait qu'il ne se cache pas constamment derrière ce masque d'impassibilité, dire clairement à Fuller ce qui pesait sur ses épaules lui coûtait bien plus qu'il ne voulait s'en persuader.

Pour autant, la réponse qu'il avait fournie au brun ne sembla en effet pas convenir au concerné, en témoignait la manière dont il avait répété ses mots. Zack s'était pourtant contenté de hocher la tête afin d'appuyer ses dires, et il ne démordrait pas de son propre point de vue : les siens lui importaient, leurs vies, la sienne seule était bien moins précieuse à ses yeux. Égoïste, sans doute. Parce-qu'il préférait y passer lui qu'avoir à porter d'avantage de deuils sur ses épaules, et y passer revenait à laisser les siens ici, leur infliger sa propre mort. Totalement égoïste donc, mais Atkins était ainsi, et il ne gérait que difficilement cette faiblesse qu'amenait l'attachement envers les siens.

Les nouveaux mots de Nathan le poussèrent à poser définitivement ses prunelles claires sur lui. Son ton était brusque, tout comme ses paroles, sans doute pour lui faire réellement comprendre l'ampleur de la situation, de ses propres mots. Le quarantenaire aurait voulu pouvoir douter de ce qu'avançait son cadet, dire que même sans lui ils sauraient rester soudés, mais il le savait : Nathan avait totalement raison. Morgan les dégagerait tous, sans doute Will resterait-il avec elle, Victoria poursuivrait sa route suivie de Lance, May et Nate, jusqu'à finir par les abandonner pour sauver sa peau, Ansel quant à lui reprendrait probablement son bout de chemin. Plus de clan. Et entendre le journaliste le dire de la sorte permis au blond d'en prendre réellement conscience. Aussi gratifiant que terrifiant à bien y penser, parce-qu'il avait su s'entourer de personnes totalement différentes et les souder face au reste du monde, mais elles étaient aussi bien trop semblables s'il n'était pas là pour tempérer l'une ou l'autre situation.

« Je sais » avait-il alors soufflé en réponse à son cadet avant que ce dernier ne lui arrache un bref sourire. Amusé ou un brin amer, sans doute un peu des deux. Ils n'avaient pas été détruits en effet, même s'ils avaient perdu l'un des leurs, et Zack aimait à penser que tant qu'ils sauraient rester soudés, ils pourraient bien s'en sortir, même en ayant perdu leur chez-eux, même en étant bloqués ici. Et chaque épreuve qu'ils avaient eu à traverser n'avait en effet fait que les souder d'avantage, comme s'il fallait qu'ils se retrouvent dans une situation alarmante pour enfin décider de mettre leurs différends de côté. C'était ça, cette famille qui l'entourait : une vraie famille avec des engueulades et des taquineries constantes, jamais sur la même longueur d'onde, sauf lorsque l'un des membres se retrouvait en mauvaise posture. « On a en effet fait preuve d'une meilleure cohésion qu'Amrani et les siens » fit-il remarquer, une certaine acidité perceptible dans son ton à ses derniers mots. Si son sourire avait disparu, son regard lui n'avait de cesse de sonder Nathan, affirmant silencieusement que oui, il voulait le croire. Croire que tout n'était pas de sa faute, que le matériel qu'ils avaient perdu n'était rien, mais il savait pertinemment que la culpabilité pèserait pendant un temps encore sur ses épaules.

Concentré sur ce que lui disait le scribouillard, Zack inspira finalement en détournant le regard, fixant à nouveau le plafond comme pour éviter que son cadet ne puisse lire dans ses deux orbes clairs. Ne pas se fermer. Difficile à faire, beaucoup trop. Mais il ne pourrait en effet pas tout garder pour lui et force était de constater que Nate avait acquis une place suffisante dans son estime pour qu'il fasse l'effort de ne pas dresser de mur entre eux, pas maintenant. Après quelques secondes, l'ancien homme d'affaires inspira. « Je ne me rappelle pas de tout. Peut-être le choc de l'explosion, peut-être que je déraille tout simplement... Morgan m'a dit que Kyle... » Dire leurs prénoms lui serrait le cœur, sentiment qui accompagnait son ton sans doute un peu trop morne, contrairement à son regard tourmenté. « Je suis incapable de me souvenir Nate, comme si ce n'était même pas arrivé. » Serrant les dents, le blond avait dégluti difficilement avant de se passer une main lasse sur le front. Autant dire qu'avouer tout ceci à voix haute lui coûtait, mais il ne pourrait espérer y voir clair s'il ne se décidait pas à en parler. Restait qu'à espérer que le brun ait des réponses à lui apporter et qu'il n'ait pas à composer définitivement avec un sentiment de deuil inexpliqué.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 740
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptyJeu 13 Déc 2018 - 10:41
Tell me about them


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était pas le moment de flancher, pas quand ils étaient plus chez eux, pas quand ils venaient de perdre ce qu'était matériel, pas quand on venait de les reléguer aux rangs de vulgaires sous-fifres. Nate était pas à l'aise ici, il le serait pas et ça viendrait pas, pas même avec le temps. Ce que le trentenaire appréciait c'était le libre arbitre, sa liberté, faire comme il l'entendait tout en respectant ceux de sa fratrie. Les autres pouvaient bien aller se faire mettre s'il avait aucun intérêt à retirer d'une quelconque relation avec eux. A Fort Ward y avait le confort ouais, l'électricité et l'eau courante mais, y avait plus cette importance que chacun avait auprès de Zack, là bas à Renton. Ils étaient plus rien, au mieux des invités présents parce qu'ils avaient pas eu le choix. Parce que la rouquine frigide avait pas pu faire autrement. Et il était persuadé d'avoir raison là, dans ce qu'il servait à son leader, c'était que matériel et le temps qu'ils restaient ensemble, soudés, alors ils sauraient faire face à ce qui les attendait. Fuller imaginait parfaitement qu'ils se relèveraient, se reconstruiraient ailleurs. Alliance merdique ou non, c'était rien ça, c'était qu'une goutte dans l'océan le temps que le groupe, les American Dream, restait uni.  Zack le savait, il lui disait le savoir, mais y avait un trou dans le cœur de l'ex homme d'affaire. Il avait perdu Kyle, l'équivalent de ce que May était pour le journaliste.

La blonde aurait pu y passer elle aussi, rien que l'idée le fit serrer les dents en jetant un œil vers l'endroit où Goldenberg était alitée. Cette perle là, pour la grande tige, ça passerait pas aisément, ça passerait même pas du tout. Au mieux Atkins apprendrait à faire avec, à vivre avec une balafre qui cicatriserait jamais vraiment. Mais ouais, ils avaient géré, ensemble, même en épargnant le cul de cette abrutie d'Israélienne. Un rictus fila ses lèvres alors qu'il glissait les doigts à ses tempes. Si Vic et lui étaient dans cet état lamentable, c'était pour le cul de princesse de l'autre passive de service.

- Trop bon trop con, j'pense pas qu'elle aurait manquée à la rouquine si elle y était passée. De ce qu'il avait pu entrevoir du comportement de cette Phelbs, est-ce qu'au moins un truc, une mort, un blessé, pouvait véritablement la toucher ? Le journaliste en roula des yeux. Après tout cette femme avait pas sourcillé en parlant de leurs pertes, si Amrani avait cassé sa pipe, qu'ils s'étaient tirés sans l'aider, ça aurait pas changé grand chose. Dommage collatéral, excuses toute trouvée.

Un rictus, creusant les ridules aux coins de ses mirettes brunes, étira ses lèvres avant que le sérieux revienne l’envelopper. Zack se souvenait plus, du moins il avait peut-être un truc avec sa mémoire, le choc post-trauma, une connerie du genre. Mémoire sélective comme aurait dit une clique de pro, et c'était pour ça qu'il en voulait à la rouquine étendue plus loin, en pleine conversation avec Will. 'Fin, c'était plutôt le Californien qui meublait parce que Cole desserrait pas vraiment les dents depuis cette engueulade, sur la route, avec celui auquel on aurait pu la greffer tant elle en était proche. Un soupir fila ses lèvres tandis qu'il s'affalait un peu plus sur l'assise. Il était là, avec May, Will … Morgan avait tenté d'activer l'autre journaleux de la bicoque, mais les enfoirés de pécores s'étaient pris d'affection pour le tir de roquette. Fuller les savait derrière May et lui, mais peut-être que si l'instant avec été différent, que si Cole et Kyle avaient dévalé les marches les premiers, alors Mitchell serait encore là. Mais peut-être pas toi ou pire, ta nana. Le regard dans le vide, où plutôt rivé sur la perf' de son interlocuteur, Fuller glissa la pointe de langue contre sa canine puis haussa une épaule.

- J'pense pas qu'c'est l'explosion, plutôt qu'tu voulais pas l'admettre. Il était pas médecin, mais sur certaines recherches qu'il avait faites – quand ça lui arrivait de bosser -, le trentenaire avait entendu parler de ça. C'était comme se foutre la gueule dans le sable, rester dans le déni pour vivre mieux une perte, quelle qu'elle soit. J'pige hein …. J'sais pas si j'serai capable d'encaisser c'que tu vis. Fuller glissa la main sur ses traits et rabattit ses mèches brunes avant de reprendre, les yeux rivés dans le bleu de ceux de son leader. T'crois qu'cest sa faute ? Qu'parce qu'elle porte pas grand monde en estime, elle l'a laissé …. Mais, j'étais là Zack, la première chose qu'Morgan a fait c'est agripper Mitchell pour l'faire sortir d'la baraque, sauf que ces fils d'putes ont tiré. La suite j'ai pas vu, j'ai balancé May à terre et j'ai juste calé que Cole était plus avec lui. Le souffle, le bordel ….. Kyle a dû lui lâcher la main j'sais pas ….. C'qu'des suppositions mais ouais, elle était avec lui ça s'est sûr. Avant l'explosion, avant que la façade se fasse défoncer, Morgan veillait sur le jeune homme ça, et même si elle pouvait pas le blairer, c'était attesté. Nathan l'avait vu, de ses yeux vu.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administrateur
Zack M. Atkins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4139
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:17

Trop bon trop con. Des mots qui restaient ancrés dans l'esprit du quarantenaire. C'était précisément ce qu'il avait été oui, borné à sauver le cul d'Amrani parce-qu'il avait une parole alors que la laisser et laisser ses camarades se débrouiller aurait été tellement plus simple. Ils seraient loin désormais, lui et ses proches, loin de cette île et de ces putains de lit d’hôpitaux. Mais ce qui était fait était irréversible, rien ne lui permettrait de revenir en arrière pour changer la donne. Rien ne les tirerait de cette situation aussi rapidement qu'il le souhaitait, et rien ne ramènerait Kyle. Ce dernier point était d'ailleurs bien trop sombre dans l'esprit de l'ancien homme d'affaires. Bien sûr, il comprenait que son compagnon n'était plus, qu'il n'avait pas survécu, chez eux, mais sa mémoire lui faisait salement défaut et sans doute était-ce bien cela le plus difficile : accepter quelque chose dont il n'avait même pas réellement conscience.

Le blond se décida finalement à faire part de cette amnésie partielle à son cadet. Lui qui avait toujours tout gardé pour lui, évitant soigneusement les sujets qui le touchaient de la sorte pour se protéger, ne laisser entrevoir aucune faiblesse, voilà qu'il parlait. Mais Nathan était digne de confiance, suffisamment désormais pour qu'il accepte de s'ouvrir enfin, laissant entrevoir dans ses prunelles le trouble qui l'habitait. Le brun l'avait dit : ils s'en sortiraient tant qu'ils restaient ensemble, soudés, et comment pourraient-ils l'être pour de bon s'il se bornait à sans cesse tout garder pour lui ? Il n'avait plus besoin d'élever de barrières avec eux, parce-qu'ils étaient sa famille et avaient déjà prouvé à de nombreuses reprises leur loyauté à son égard, tout comme lui n'avait aucune intention de les lâcher, quitte à privilégier leurs vies avant la sienne.

Le silence avait suivi son aveu et il n'avait d'autre choix que d'attendre une quelconque réaction de la part de son vis-à-vis. Cherchait-il le meilleur moyen de lui expliquer les choses sans avoir à trop décrire ce qui était arrivé ? Non sans doute pas, il était inutile de prendre des pincettes avec Atkins dans ce genre de cas et lui cacher un quelconque élément, même pour le protéger, ne ferait que nourrir sa colère. Il doutait d'ailleurs du fait que Nathan chercherait à le protéger de quoi que ce soit, mieux valait qu'il sache tout dans les moindres détails afin de passer outre au plus vite. Aux premiers mots du brun, Zack haussa brièvement les épaules, ou du moins tenta de le faire malgré la douleur. Le déni plutôt qu'un contre-coup de l'explosion ? Peut-être bien oui. Quelle importance cependant ? Les faits étaient ce qu'ils étaient, les raisons qui avaient poussé son esprit à oublier n'étaient que des détails dont il se fichait royalement en cet instant. Tout ce qui importait était d'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre que la rouquine ce qui était arrivé.

Lorsqu'enfin Nate planta son regard dans le sien, l'ancien homme d'affaires ne détourna pas ses prunelles, les gardant bien ancrées dans celles de son cadet comme s'il pourrait lire en lui et déceler ce qu'il ne lui dirait pas, ce qui serait trop difficile à entendre. Il inspira légèrement à la question du journaliste, pinçant les lèvres avant de rétorquer un bref « c'est ce qu'elle a dit » qui justifiait que les accusations qu'il pouvait porter n'étaient que le fruit des propres paroles de la jeune femme. Bien sûr, il n'avait pas cherché à en savoir plus à ce moment là, tout comme il n'avait pas daigné ne pas lui en tenir rigueur, mais lui avait-elle simplement laissé le choix ? Elle s'accablait seule de tous ces reproches, le blond ne faisait que les entendre et, bien qu'il l'avait rejetée elle, la haine qu'il éprouvait était bien plus virulente envers sa propre personne que tous les reproches qui pouvaient être faits à Morgan. Inutile cependant de laisser entendre cela, sa propre culpabilité n'avait pas la moindre foutue importance dans les états d'âme du groupe, leur situation compliquée l'était bien plus que ses remords.

Le quarantenaire écouta alors attentivement son cadet, serrant inconsciemment les poings au fur et à mesure du récit de son interlocuteur. La première chose que Morgan avait faite avait été d'agripper Kyle pour le sortir de la maison ? Le plus jeune lui aurait lâché la main ? Zack déglutit difficilement en imaginant la scène en question, toujours incapable de se rappeler réellement de ce qui était arrivé. Kyle serait mort dans l'explosion de leur maison ? Et Morgan avait tout fait pour le sortir de la, l'entraînant à sa suite jusqu'à ce qu'il ne soit trop tard. Si le blond garda le silence, l'expression de son visage totalement figée, ses prunelles devaient clairement retranscrire toute l'horreur qu'il ressentait en cet instant : Kyle était mort là-bas, dans leur maison, et lui où était-il ? Pourquoi n'avait-il pas été celui qui avait essayé de le tirer de là ? Avait-il seulement pu le voir avant qu'ils n'aient à fuir ? Tant de questionnements qui restaient encore sans réponses mais la finalité était la même : son compagnon était bel et bien mort, et ce n'était en rien de la faute de l'ex-barmaid. Pour autant, elle semblait prendre toute cette responsabilité sur ses épaules. Pourquoi ? Parce-qu'elle supposait que ce serait plus simple à digérer pour l'aîné que d'avoir à se blâmer lui de n'avoir été là ? Ou simplement parce-qu'elle culpabilisait réellement de n'avoir su tirer Kyle de cette fin tragique ? Peut-être un peu des deux, peut-être d'avantage de choses ; elle serait la seule à pouvoir répondre à ces questions.

Se passant alors une mains lasse sur le front, Zack inspira à nouveau, détournant un bref instant son regard de celui du plus jeune. « Est-ce que... j'ai pu aller le voir, après l'explosion ? » Peut-être Nathan n'en savait-il rien, sans doute avait-il déjà tiré May loin du bordel à ce moment là et ç'aurait été un acte des plus légitimes, mais le blond ne perdait rien à demander. Juste savoir s'il avait pu le voir une dernière fois, lui dire au revoir. Simplement savoir s'il avait pu s'assurer que tout était terminé.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tell me about them   Tell me about them Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tell me about them -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: