The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Porcelain -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Mar 20 Nov 2018 - 8:26
Qu’est-ce qu’il allait devoir faire pour qu’elle daigne parler, faire le moindre geste qui montrerait qu’elle était encore vivante à l’intérieur de ce corps blessé ? Will tentait tout là, il n’y avait pas de main morte, sans pour autant chercher à la blesser. Est-ce que c’était ce qu’il devrait faire ? Non, Morgan était déjà en morceaux là, est-ce qu’un coup de plus ne serait pas de trop ? C’était complexe, et ça lui prenait la tête. Mais plus encore, ça lui évitait de penser à sa propre angoisse d’être là dans ce camp où il y avait tellement de visages inconnus, tellement de personnes susceptibles de vouloir le percer à jour, et en voyant leur pharmacie, tellement de trucs pour le faire replonger. La désintox forcée, c’était quand même le point positif de ce monde.

Je peux pas. Elle parla enfin, c’était un souffle, une complainte, c’était douloureux à entendre. Will soupira, rassuré qu’elle ait enfin ouvert la bouche, mais triste de la voir ainsi. Morgan n’était certes pas un rayon de soleil au quotidien, mais où était passé sa fierté, sa fougue ? Elle était où la furie qui l’avait attaqué sans raison particulière ? Elle était où celle qui s’était démenée pour le ramener en vie. Elle ne pouvait pas quoi au juste.

Son regard clair se posa sur elle, ce qu’il devinait d’elle, cette aura de mal-être autour d’elle, avant de filer par la fenêtre pour voir dehors la vie de ce camp qui continuait. Ils avaient perdu un paquet des leurs aussi, ils n’avaient pas pu en faire le deuil, pas de funérailles parce que toutes les dépouilles étaient là-bas. Ils n’étaient pas un groupe uni, pas pour l’instant à ses yeux, mais ils étaient tous unis dans cette douleur, dans ce choc. C’était peut-être pour ça qu’il se sentait mal en voyant Morgan, parce que sa peine il l’a partagée. Kyle avait été un ami pour lui, et ce lien qu’elle entretenait avec Zack c’était ce qui lui avait permis de rejoindre le groupe.

Will déglutit, sa langue glissa sur ses lèvres. « Tu peux Morgan, vous êtes encore tous les deux vivants, tu peux encore arranger les choses. Zack … pour toi, c’est … j’en sais foutre rien ce qu’il représente pour toi, un ami, un frère, l’homme de ta vie … » C’en était même déloyal pour toute autre personne dans sa vie, parce que l’homme d’affaires avait su s’accaparer tout ce qu’elle était capable de donner. « C’est ta moitié, ton autre toi, et là … là t’es détruite parce qu’il t’a repoussée. Mais bordel Morgan, demain, quand vous irez mieux tous les deux, il sera encore là, tu seras encore là. Tu souffres, il souffre, c’est comme ça que ça marche non, cette espèce de lien fusionnel entre vous ? »

Ses mains jointes sur ses genoux, le blond laissait son regard balayer le vide entre eux. « Je sais ce que c’est ce vide quand tu perds un morceau de toi, je prétends pas savoir exactement ce que tu ressens. Mais baisse-pas les bras, tu peux encore arranger les choses. » Lui, il n’aurait jamais l’opportunité d’arranger les choses, parce que son autre n’était pas, qu’il n’avait jamais réellement été. Et ça le tuait depuis plus de trente-cinq ans. Alors il ne laisserait pas Morgan souffrir la même peine aussi longtemps. S’il fallait qu’il trimballe l’un et l’autre dans une pièce pour les forcer à parler, il le ferait. En attendant, comme la rousse lui tournait le dos, enfin la tête parce qu’elle ne pouvait pas vraiment se mouvoir à sa guise dans son état, Will se rapprocha du lit, du bout des doigts il effleura sa tempe. « Je te l’ai dit, j’te lâcherai pas, et j’lâcherai pas l’affaire. » Le geste était simple mais elle était capable de lui arracher la main pour ça, même si elle le faisait, il ne lui en voudrait pas, au contraire.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Mar 20 Nov 2018 - 14:30
C'était trop, trop pour une seule personne. Trop pour elle, elle avait trop pris de choses, trop ronger son frein, et à force tout avait éclaté. C'était de sa faute à elle, à personne d'autre. Elle aurait du être plus prudente. C'était tout. Et Morgan ne s'en remettrait sûrement jamais. Ca resterait ancré en elle, ce serait un énième fardeau, un fardeau de plus mais qui pèserait lourd dans la balance lorsque le moment sera venu de faire peser son âme. Mais elle savait où elle terminerait ça ne serait pas en haut. Morgan en était parfaitement consciente. Alors elle ne pouvait pas, ne pouvait pas se reprendre de A à Z. Ne pouvait pas lutter contre le fait que Zack avec sa douleur la rejette, c'était sa décision, il était têtue. Elle le savait. Elle était coupable.

La voix de Will lui parvenait toujours et ses mots la heurtaient plus que de raison sûrement. Mais elle pouvait comprendre pourquoi il agissait ainsi. Elle se doutait bien que ça devait paraître étrange de la voir aussi éteinte. Morgan était bien plus réputé pour son impulsivité, sa façon de se protéger de manière brutale envers les autres. Mais là, il n'y avait plus rien, alors oui on pouvait se demander comment elle allait, pourquoi elle était ainsi. Mais la rousse ne dirait rien. elle n'avait pas envie. Et Will continuait de parler, lui disant ce qu'il voyait et penser de son lien avec Zack et hélas il avait parfaitement raison. Si seulement elle n'était pas aussi liée à lui, peut-être qu'elle aurait su se relever, peut-être qu'elle serait moins écorchée vive. Will lui parlait de lendemain, des lendemains auxquels elle ne croyait pas. A quoi bon lui parlait d'avenir lorsque l'homme qu'elle aimait le plus au monde ne voulait plus d'elle comme amie...

Un nouveau soupire quitta ses lèvres gercées par le manque d'hydratation, et elle ne bougeait toujours pas. L'envie de croire en la parole de Will n'était pas là, et puis pourquoi pourrait-elle croire en lui ? Il l'avait aidé, il la supportait, peut-être que pour tout ça, il méritait qu'elle fasse attention à ce qu'il disait. Déglutissant péniblement elle ferma les yeux un nouvel instant. Essayant de digérer tous ces mots. C'était difficile, elle n'y arrivait pas, comme si tout restait bloqué dans sa gorge. Et elle en voulait un peu au blond à ses côtés d'essayer de la raisonner ainsi; tout en ayant compris leur fonctionnement entre elle et l'ex homme d'affaire. C'était difficile, tellement difficile à entendre, de voir que lui avait compris mais qu'elle ne pouvait pas justement faire comme si rien ne s'était passé.

Les yeux toujours clos, elle r'ouvrit en l'entendant lui dire que lui avait perdu une partie de lui. Ah. Quoi donc ? Sa bite ? Même si au fond d'elle Morgan était curieuse par ses mots, elle était en ce moment bien incapable d'y prêter une attention réelle. Elle ne savait pas comment réagir, alors elle écarquilla les yeux de surprise lorsqu'elle sentit les doigts chaud de Will sur sa tempe, et doucement, sans qu'elle le veuille, elle laissa filer d'autres larmes silencieuse. Morgan ne comprenant pas en cet instant l'attention que Will lui portait et pourquoi avec cette douceur, elle avait toujours était désagréable avec lui, sauf pour le tirer d'affaire, mais le reste du temps elle l'avait toujours envoyé sur les roses. Alors oui, Morgan ne comprenait pas cet élan de gentillesse et d'inquiétude envers elle.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Mer 21 Nov 2018 - 16:15
Elle n’avait pas bronché, pas d’un pouce, pas même alors que ses doigts effleuraient sa tempe. Will s’était attendu à une réaction, n’importe laquelle, mais une réaction du genre que la rousse savait avoir quand on l’approchait trop. Là, le blond aurait préféré l’entendre hurler, le menacer de mort. Pour un peu il aurait préféré que Morgan l’agresse comme à leur rencontre dans cette baraque abandonnée de Renton. Au lieu de cela, le californien fronça les sourcils en voyant quelques larmes de plus. Ça lui brisait le cœur sans qu’il ne sache s’expliquer pourquoi, peut-être parce que cela avait un côté rassurant de savoir que Morgan avait cette force et cette fierté d’ordinaire. Peut-être parce que ça ne faisait que lui renvoyer son propre reflet.

Dans le fond, est-ce que c’était si mal de pleurer ? Depuis quand lui n’avait pas pleuré ? La mort de Leah. Comme une chape de plomb qui lui tombait dessus, le visage de sa femme, sa douleur à lui, ce qu’il avait dû faire pour ne pas y passer. C’était déjà trop tard quand Will avait réalisé qu’en fait, il l’aimait sa femme, qu’elle le soutenait, qu’elle l’avait toujours soutenu. Et il l’avait perdue, comme tous les autres, comme cet a utre. C’était exactement ce que Morgan avait perdu au moment où Zack avait perdu Kyle. Son autre.

« Ça m’va même si tu veux pas parler pour l’instant … T’es pas obligée de parler mais … t’es obligée de t’accrocher. » Et sans se faire prier, le blond vint s’asseoir sur le bord du lit, il essaya de ne pas trop la déranger parce que malgré tout il se doutait que là elle ne pourrait pas fuir à cause de sa jambe. Il était simplement là. Comme on avait été là pour lui et qu’il n’avait pas su voir qu’on était là pour lui. Peut-être que Morgan ne le verrait pas non plus qu’il était là, ou alors elle ne comprendrait pas pourquoi, après tout il n’était pas certain lui-même de comprendre pourquoi.

Inspirant longuement, le californien reposa sa main sur l’épaule de la rousse, la pressant doucement. S’il n’y avait pas eu cette sorte de retenue chez lui, cette pudeur, Will aurait sans doute opté pour un câlin. Sans doute que le fait que ce lit d’hôpital était trop petit et qu’elle était blessée, jouaient aussi. « Tu mérites pas la mort Morgan, peut-être pour l’instant c’est du vent ce que je raconte, mais je sais qu’un jour tu t’en rendras compte, alors j’vais rester là, pour pouvoir te dire que je t’l’avais bien dit. » Un sourire triste étira ses traits avant qu’il ne reprenne. « D’ici là, ça me va si tu veux juste pleurer. Parfois, c’est suffisant. »

Et il resterait là, lui il serait là. Si elle décidait qu’elle avait envie de parler, quand le choc serait passé, que le temps commencerait à faire son travail. « Peu importe combien de temps ça prendra, je suis là … » Le blond hésita à rajouter qu’il n’avait rien d’autre à faire, rien de mieux, pour la plaisanterie, mais là elle n’était pas vraiment réceptive, déjà qu’en temps normal les blagues et Morgan cela faisait soixante-six à peu près. Non, Will était simplement là.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Mer 5 Déc 2018 - 21:52
Elle devait lui paraître tellement pitoyable, elle devait faire pitié, et ça l'agaçait contre elle, elle avait envie de lui dire de ne pas la regarder, pas comme ça. Comme si Morgan préférait que Will lui adresse ces regards moqueurs, en colère, noirs aussi. qu'il la déteste, qu'il la méprise, qu'il se montre comme d'habitude avec elle. Juste que Will ne lui montre pas l'état dans lequel elle était et qu'elle choisissait de suivre plus encore, de s'enfoncer encore plus loin dans les profondeurs du rejet. Will était trop doux, trop tendre avec elle, et Morgan n'avait pas besoin de ce genre d'attention, n'avait pas besoin de lui, même s'il semblait en dire le contraire. Il avait un espoir, quel espoir ? Celui quel se batte pour vivre encore un peu ? Rêverie stupide. La rousse était têtue, très têtue, trop têtue. Elle tenait tête qu'elle soit en tord ou non. Cela faisait parti d'elle, et se devait t'être une des rares choses qui lui restait. Peut-être devrait-on au moins se réjouir de cela. Mai non, même de cela, Morgan s'en fichait et se répétait encore et encore que c'était de sa faute. Kyle était mort, elle avait été incapable de le protéger. Elle aurait due être à sa place. Zack aurait moins souffert peut-être, et même si elle se berçait d'illusion, elle savait au fond d'elle, qu'il aurait été en colère contre elle, contre son cadavre. Mais au moins elle serait morte avec le navire, Kyle serait encore en vie. Et au moins, elle aurait eu une sorte de mort digne, express, même.

Soupirant encore une fois elle écoutait les mots du blond qui lui parvenaient aux oreilles sans vouloir les comprendre vraiment. Crétin. Il savait être têtu semblait-il, mais elle aussi. Pas obligée de parler, encore heureux. Obligée de s'accrocher, là ça coinçait, elle ne voulait pas l'entendre dire ces mots là. Le clerc ne la connaissait pas, ne savait pas ce qu'elle avait vécu, ne savait pas ce qu'elle ressentait, personne ne pouvait le savoir, juste observer, et sûrement que certains se réjouissait déjà à la vue de sa mort, de son état. Sûrement que Zack serait simplement désolé en apprenant son décès un matin. Qu'il se dirait ensuite qu'elle avait réparé son erreur. Elle n'en savait rien, ne savait même pas si elle désirait réellement connaître une réponse.

Morgan ne bougeait toujours pas d'un pouce, fuyant toujours le regard clair de l’aîné. Elle sentie néanmoins un poids se faire près d'elle, le matelas qui s'affaisse  non loin de sa jambe viable et et non douloureuse. La rouquine la bougea doucement, difficilement même, la rapprochant de sa patte blessée sans pour autant la toucher. Alors elle finit se demander ce qu'il faisait, pourquoi diable, Mayfield se faisait aussi proche d'elle, le cœur battant fort, elle craignait u'il ne lui fasse quelque chose, mais elle ne savait quoi, puis Will ne l'avait jamais réellement blessé, ou fait le moindre mal, il était sûrement de ce qui se disent "pacifiste". Serait-il capable d'abattre un homme vivant ? Elle ne savait pas.  Mais elle savait que Will l'avait tiré de là bas, l'avait mené hors d'atteinte de cette bande de cul terreux frappés du bulbe. Il l'avait porté sans se faire prier, même si ça pouvait l'agacer. Puis elle se souvenait qu'il l'avait empêché de se faire croquer par un Adams. Pourquoi ? Pourquoi était-il encore là ? Pourquoi pressait-il soudainement son épaule ?

Ses mots vinrent encore frapper son ouïe et elle ferma les yeux; s'il avait du temps à perdre alors qu'il fasse. S'il voulait la voir pleurer c'était son délire, elle ne comprenait pas grand chose à ça. Particulier, il pouvait l'être, peut-être même autant qu'elle par moment. Borné, têtu, étrange, curieux. Will dégageait quelque chose  que Morgan ne parvenait à vraiment saisir, cette empathie qu'il dégageait avait quelque chose de troublant, mais à l'heure actuelle; l'ancienne barmaid était incapable de le questionner, et Will lui certifia  qu'il serait là, autant de temps qu'il faudrait. Elle soupira, se pinça les lèvres et se demanda encore une fois, pourquoi ? Lentement elle dirigea son regard inquisiteur vers lui, chercher à comprendre, on ne pouvait pas être aussi gentil envers elle d'un coup d'un seul, loin de là, et ça l'étonnait plus que tout.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Mer 5 Déc 2018 - 22:06
Bon là normalement c’était le moment où Morgan allait le frapper, le forcer à tomber du lit d’hôpital pour avoir l’air d’un abruti fini par terre. Et il devrait expliquer au personnel soignant du dispensaire ce qu’il venait de se passer. Sauf qu’il ne se passa rien, si ce n’est que la rouquine se décala un peu, sans doute pour qu’il ne lui fasse pas mal avec ses gros sabots ? Will soupira, pour qu’elle reste aussi impassible, c’était que vraiment ça ne devait pas aller, et ça le foutait en l’air sans qu’il sache s’expliquer le pourquoi du comment. C’était simplement comme ça, Morgan lui avait sauvé la vie, c’était la moindre des choses de s’inquiéter pour elle en retour.

Cette main sur son épaule, c’était le maximum qu’il pouvait faire, parce que finalement il était comme elle. Sauvage et pudique, sauf qu’il s’arrangeait pour le cacher, et qu’il n’y avait que peu de personne qui le savaient vraiment. Tout comme il n’y avait que peu de personnes qui connaissaient les travers de sa personnalité, aussi nombreux que profonds. Il croisa un instant son regard, presque rassuré qu’elle le dévisage avec cet air aussi curieux qu’inquisiteur. Elle irait mieux, Morgan irait mieux c’était certain. Elle était forte, elle irait mieux.

[…]


Quelques jours étaient passés depuis leur arrivée à Fort Ward, quelques jours de plus depuis qu’il avait promis à Morgan de l’aider. Will avait aussi tenté de faire preuve d’ouverture, de s’intégrer à ce groupe de personnes dont il ne connaissait au final que quelques visages, si peu qu’il se sentait comme un étrange en terre inconnue. Le blond termina de griller sa cigarette devant le dispensaire avant d’écraser le mégot sous sa chaussure pour le jeter dans un vase prévu à cet effet, grimaçant en constatant que tout le monde n’avait pas le même savoir vivre que lui vu le nombre de mégots par terre. C’était sans doute le grand tatoué sec comme une brindille, Evy la petite blonde était là depuis leur retour aussi, dans le coma. Ce n’était jamais bon.

Soupirant, parce que cet endroit comme les hôpitaux ça lui foutait le cafard. Il y avait cette odeur, celle des produits qu’on utilisait que dans ces endroits, les désinfectants, l’odeur de la colle des sparadraps, l’odeur du sang peut-être ? Il en savait rien de ce qui provoquait cette odeur, mais elle lui retournait l’estomac, d’ailleurs pour ça qu’il s’autorisait quelques petites pauses dehors à entretenir son cancer. Il fallait bien mourir d’un truc de toute manière et vu le nombre de dangers au mètre carré dans ce monde, quel intérêt à faire gaffe ? D’ailleurs … Non, mieux valait qu’il évite de penser aux stocks de pilules et comprimés en tout genre.

Dans la baraque qu’on leur avait attribuée, Will avait remarqué une bibliothèque plutôt bien fournie, les anciens propriétaires ou locataires étaient des grands lecteurs sans doute. Alors il avait ramené un livre avec lui pour le refiler à la rouquine, elle ne parlait toujours pas ou pas beaucoup mais peut-être qu’elle aurait davantage le cœur à lire, même un truc aussi bateau que l’histoire d’amour entre un pilote de jet-ski et une serveuse de cocktails en bikini. « Okay je sais c’est pas l’œuvre du siècle, mais ça t’occupera … » s’excusa-t-il en déposant le livre sur la table de chevet. « Comment ça va ? Toujours pas lassée de ma présence rayonnante ? »


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Jeu 6 Déc 2018 - 14:26
Will était toujours présent, jour après jour, comme s'il ne se lassait pas de faire face à Morgan, bornée, butée dans son silence approximatif. Elle savait que son état n'allait en s'arrangeant. On l'avait finalement perfusé pour lui donner des nutriments, qu'elle puisse reprendre du poids de la bête. Ca ne changerait rien, elle le savait, elle ne voulait pas, et étrangement la rousse mettait une grande volonté à refuser quasiment tous les soins qui lui étaient prodigués. Il fallait négocier avec elle, et au final on optait simplement pour augmenter les dose d'anti douleur et changer les pansements sur sa jambe. Morgan le savait, elle en sortait groggy à chaque fois, et étrangement ça la confortait dans son envie de ne pas remonter à la surface.

Mais voilà, face à elle, chaque jour elle avait Will. Le blond avait l'air de s'acharner à vouloir lui faire sortir la tête de l'eau, il avait cet air déterminé. Un air qu'elle ne lui connaissait pas, et une fois de plus sans qu'elle ne s'en rende réellement compte, il avait su attiser sa curiosité. Déjà le premier jour de ses visites quotidiennes il avait su la surprendre. Will avait été tactile, Morgan ne l'était pas, mais elle était simplement trop atteinte pour se rebiffer.
Là encore elle vit la silhouette du clerc proche de son lit. Elle leva son regard vers lui quand il déposa le livre sur la table de chevet hospitalière. La rousse observa le titre avant de soupirer. "Pas l'oeuvre du siècle", oui ça se voyait, et surtout ça n'était absolument pas le type de livre vers lequel elle se dirigeait. Mais quelque part et ne sachant pourquoi elle apprécia l'attention. Mais ce ne fut pas un "merci" qui franchit la barrière de ses lèvres, mais plus un soupire de lassitude. Will faisait des efforts, elle ne lui envoyait rien en retour. Rien de positif du moins, rien de négatif non plus, une sorte de neutralité quasiment absolue. Son air de reine des neiges avait aussi disparut pour laisser place à un visage neutre, un regard morne. L'ombre d'elle-même c'était ce qu'elle était en cet instant. Depuis plusieurs jours et elle pouvait aussi comprendre que cela devait en inquiéter plus d'un.

Morgan observait Will, longuement, sans jugement, sans parler, juste elle l'observait suivant ses gestes du regard. A force de voir sa présence elle se disait que le jour où ne viendrait pas, peut-être qu'elle s’ennuierait pour de bon. En attendant, elle ne savait pas réellement sir la présence "rayonnante" de l'aînée la lassait. Peut-être que non. Will apportait un certain rythme à ses journées. Soupirant encore elle plongea son regard dans le sien, se demandant alors pourquoi il voulait venir la voir elle et pas une autre personne. Ca lui échappait totalement. Pourquoi voulait-il venir chaque jour, u'est-ce qui pouvait bien le pousser à agir ainsi envers elle ? Le laissant alors s'installer elle bougea doucement et souffla ces quelques mots :

"Pourquoi tu viens me voir ?"

C'était là, la première phrase u'elle prononçait réellement, que Morgan disait dans un souffle mais où elle sortait de son silence. Elle cligna des yeux, comme pour lui dire qu'elle attendait vraiment une réponse de sa part. Will était un mystère et elle ne parvenait pas à totalement le déchiffrer. Pourtant elle se souvenait du jour où il avait traversé la coupole de verre et u'elle l'avait aidé à s'en sortir, le ramener en vie, c'était la chose la plus important. Sûrement l'avait-elle fait pour elle, mais elle l'avait aussi fait pour lui parce que les mots u'il avait utilisé pour désigner les antalgiques l'avait fait tiquer. Il avait nommé ces derniers : les bonbons. Et même si l'ancienne barmaid ne l'avait pas questionné là dessus, elle s'en souvenait. Et là Will l'intriguait encore, à croire u'il se sentait à l'aise ici. Sûrement devait-il combattre l'ennui en venant la voir, ou bien cela lui permettait d'échapper aux autres personnes dans ce camp. Ce camp... Ca lui donnait la nausée d'être ici, de voir trop de monde, du moins dans son souvenir il y en avait trop. Une fois de plus elle venait de changer d'environnement et une fois de plus elle en était perturbée. Le phare lui revint en tête, tout lui paraissait plus simple. La vie presque plus jolie. Morgan soupira, encore et encore, voulant quitter ce lieu pour aller au phare et ne plus en bouger, s'allonger dans son lit dans sa petite chambre et ne plus la quitter. Elle se laisserait submerger par les souvenirs et les angoisses jusqu’à ce ne plus être capable de respirer et elle pourrait mourir bercer par le vrai son des vagues. Dans un lieu qu'elle avait, malgré ses dires, apprécié et aimé. Morgan se souvint de son arrivée là bas, en force, brutale, agressive. Stew... Stew lui manquait. Elle se rappela ensuite sa prise de tête violente avec Rafael, Zack qui les avait foutu dehors. Le jour où elle avait fait chier Kyle pour le taquiner avant d'exploser d'angoisse. Neil, qu'elle avait pris en chasse durant deux jours avant de rentrer un peu abîmée mais pas tant que cela. Et puis ce soir d'été où tout avait été détruit. Une fois de plus. Stew était mort, et elle revoyait encore ses deux amis enlacés en train de se dire adieu. Elle se revis incapable d'aller les aider, retenue par Rafael. Alors oui, la perte de Renton l'accablait à nouveau. Ils avaient perdu Kyle et c'était de sa faute à elle.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Sam 8 Déc 2018 - 10:13
Morgan aurait pu faire l’effort de cacher sa joie débordante face au chef d’œuvre qu’il venait de lui ramener, mais au moins elle avait daigné poser son regard dessus, c’était une victoire, non ? Le blond n’obtint pas plus de réponse à sa question, comment elle allait, est-ce qu’il ne l’agaçait pas à venir tous les jours, à la même heure à peu de choses près. Will ôta sa veste qu’il déposa sur le dossier de la chaise qui allait finir par prendre la forme de ses fesses tant il y était vissé depuis leur arrivée à Fort Ward. Ses iris clairs croisèrent ceux bien plus sombres de Morgan, il avait cette sensation qu’elle allait dire quelque chose, c’était assez rare pour être souligné puisqu’elle était presque muette depuis l’attaque de leur foyer à Renton.

Pourquoi tu viens me voir ? Le californien haussa les épaules, réfléchissant en même temps qu’il s’installait un peu mieux sur la chaise, croisant ses longues quilles avant de soupirer. « Pourquoi pas ? » Tu parles d’une réponse, mais la réalité c’était que Will ne savait même pas pourquoi il continuait à venir alors que la rousse refusait toujours de parler, de s’en sortir. Il y avait bien cette histoire de dette, cette promesse de ne pas lâcher l’affaire en retour, mais il n’était même plus sûr que ce soit la seule raison. « J’en sais rien Morgan, simplement … ici … j’ai pas grand-chose d’autre à faire. » C’était une façon détournée de dire qu’ici elle faisait partie des seuls points de repère qu’il avait. Ceux de leur groupe qui étaient arrivés ici, cette famille recomposée, dysfonctionnelle par moment, c’était tout ce qu’il avait ici. Et ces visites à Morgan, c’était sans doute ce qui l’empêchait d’aller faire les réserves de jolis petits cachetons pour passer le temps.

« Si tu préfères que j’arrête de venir alors j’trouverai quelqu’un d’autre à saouler de paroles, mais y’a déjà du monde qui s’assure que May et Victoria vont pas tenter un marathon donc … » Alors qu’elle, elle n’avait pas parlé à grand monde ici, Zack n’était pas venu la voir, et sans doute que cela faisait partie de ce qui la maintenait là, clouée dans ce lit alors qu’elle aurait pu se remettre plus vite vu tous les moyens qu’ils étaient capables de déployer ici. C’était autre chose que l’infirmerie sommaire d’Ansel, peut-être qu’il n’aurait pas eu cette sale balafre de part et d’autre du torse s’ils avaient été ici plutôt qu’à Renton.

Décollant son dos du dossier, Will décroisa ses jambes et posa ses coudes sur ses genoux, mains jointes. « Plus sérieusement Morgan, j’t’ai dit que je te lâcherai pas jusqu’à ce que t’ailles mieux, donc j’reste là pour m’assurer que tu ailles mieux, un jour. Et ici, tout le monde a tellement à faire, ils sont tous dans leur vie, presque leur routine c’est … putain ça me colle une de ces angoisses de les voir dans leur Wysteria Lane de mes deux … » Ce bled, c’était peu ou prou ce petit lotissement tranquille où il vivait avant, sans le soleil californien qui brûlait tout sur son passage puisqu’ici la pluie était davantage répandue. « J’préfère être ici, c’est tout. » Ca le rassurait d’être ici, il avait une mission ici à lui tenir compagnie, ça lui éviterait sans doute de vriller.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Porcelain   
Revenir en haut Aller en bas  
- Porcelain -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [ EN COURS ] My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel. | DELAI ACCORDE 28-04|
» Alya ✿ My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: