The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Porcelain -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Sam 8 Déc 2018 - 12:03
Morgan attendait une réponse, elle savait qu'on ne l'appréciait guère, Zack ne venait pas la voir, et malgré son refus de le voir, de l'entendre ça la tuait à petit feu. Il l'avait brisé parce qu'il était blessé, elle le savait, elle connaissait par cœur. Et c'était toujours aussi douloureux d'être fusionnel avec lui dans cette situation.
La rouquine regardait Will s'installer, observant chacun de ses mouvements, il lui ressemblait un peu, de loin, de très loin, mais sûrement était-ce son esprit qui divaguait, qui voulait lui faire voir des ressemblance là où il n'y en avait pas pour lui rappeler sans cesse : elle ne peut vivre sans lui. Mais étrangement, elle appréciait doucement sa présence, ça lui évitait d'être encore plus seule au monde. Morgan avait toujours eu ce sentiment de solitude depuis le début de cette fin du monde, même accompagnée elle s'était sentie seule, errant dans son esprit et son âme, n'étant là que physiquement. Et en ayant retrouvé Zack et Stew elle avait été moins seule, puis sans le vouloir le blond et elle étaient devenu le miroir de l'un et l'autre et aujourd'hui, aujourd'hui elle se retrouvait à nouveau physiquement là, mais seule. Alors oui, elle faisait peut-être un effet miroir entre Zack et Will comme pour ne pas être totalement seule. Peut-être que le blond arrivait doucement à vouloir lui faire remonter la pente, mais c'était encore trop difficile, trop complexe.

Will ne avait pas pourquoi il venait. Étrange. Si elle avait pu elle aurait arqué un sourcil mais rien ne se produisit sur son visage d'une étrange neutralité. Il n'avait pas grand chose à faire ici, ça pouvait se comprendre, après tout ils n'étaient que "les gens de Renton". Et ça Morgan le sentait, le savait, il y avait une différence. Elle savait qu'on les percevait différemment. Etre à sa place, ça n'était pas gagné et ça ne le serait sûrement jamais. Morgan n'aimait pas les changements d'environnement aussi brusque soient-ils.
Will repris, lui disant que si elle voulait il pouvait aller voir ailleurs et dans sa tête un "non" fit surface. Un non qui venait se poser brutalement, comme si elle ne voulait pas partager Will avec d'autres. Pourquoi ? Elle n'en savait rien, c'était ainsi c'était tout.

L'homme bougea et elle aussi, elle essaya même de se redresser un peu dans le lit au matelas inconfortable qui lui faisait mal au dos et au coccyx. Morgan commençait même à vouloir retrouver un vrai lit, mais elle en était incapable, incapable car reliée à des poches de liquides pour la maintenir en vie encore et encore. Un soupir passa ses lèvres et elle retomba sur le coussin qu'elle trouvait trop chaud derrière son crâne, ça n'était pas agréable mais elle devrait faire avec. Une fois de plus.
Il parla à nouveau lui transmettant son ressenti, avec une certaine franchise ce qui la surprise et l'intrigua à la fois. Ca l'angoissait d'être ici, pourtant de ce qu'elle avait compris, ce groupe avait plus de moyen que n'importe qui. Ils menaient une vie de luxe, ça devait plaire à certains en effet, et a bien y penser Morgan se conforta dans cette sensation : elle ne serait pas à sa place ici. Et Will qui était calme, pacifiste même semblait dire la même chose le concernant. Alors cet aveu fit émerger une autre interrogation. Le trentenaire face à elle attisait toujours sa curiosité, alors peut-être qu'elle pouvait le laisser faire comme il voulait avec elle, mais il devrait répondre à ses questions.

"Pourquoi t'es angoissé, Will...."

Nouveau chuchotement, comme s'il lui était encore difficile de parler de vive voix, comme si elle ne voulait pas être entendue, comme si elle voulait que cette discussion n'appartienne qu'à eux, qu'on ne la voit pas parler à Will, comme si elle voulait se protéger et les protéger du monde extérieur. Mais d'un côté la barmaid attendait des réponses pour mieux le cerner, car il avait face à lui une Morgan totalement démunie, totalement vide, écorchée vive même. Et sûrement qu'il allait rapidement mettre le doigt sur ce qui clochait chez elle, alors elle voulait qu'il parle encore mais de lui, pas d'elle, pour se protéger encore un peu, garder encore un peu de cette armure fragilisée comme jamais. Unique espoir de ne pas être totalement mis à nue.
Son regard foncé était toujours posé sur celui clair de l'homme, neutre, juste à le regarder en silence, à essayer de le comprendre, juste happée par ce flot de mystère qui l'entourait. Will était une énigme à résoudre, à comprendre, et le fait qu'il angoisse devenait important aux oreilles de la cadette.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Dim 9 Déc 2018 - 13:51
Pourquoi il parlait autant ? Will n’en savait trop rien, peut-être pour l’aider elle à parler, pour qu’elle s’ouvre, qu’elle réussisse à sortir la tête hors de l’eau pour ne pas finir noyée par toutes les angoisses, les peurs. Parce que là, c’était ce qui se passait, il en était témoin sans pouvoir y faire grand-chose. Morgan se laissait emporter, elle se laissait engloutir jusqu’à sentir ses poumons manquer d’air, le poids de tout ce qu’elle gardait pour elle qui ferait pression sur sa poitrine comme des litres et des litres d’eau qui l’enveloppaient. Et peut-être que ça marchait, au moins Morgan avait l’air de prêter attention à ce qu’il déblatérait depuis qu’il était entré à défaut d’avoir montré le moindre intérêt pour le livre.

Sa question en revanche le poussa à se reculer un peu plus, recollant son dos au dossier de la chaise qui craqua sous sa stature. Il était mitigé là, Morgan parlait, c’était ce qu’il voulait mais la question le laissait perplexe. Que pouvait-il lui dire exactement ? Que le monde de vie qu’offrait ce camp lui flanquait une peur panique de replonger après des mois de cure forcée ? Will inspira longuement, ses épaules s’affaissant lorsqu’il expira cet air qui lui donnait l’impression de brûler ses poumons. Sa main droite se cala à l’arrière de sa nuque, le regard légèrement fuyant, le blond finit par secouer la tête. « Chais pas … cet endroit c’est comme là où j’vivais. A Los Angeles … Le petit quartier tranquille où je vivais avec Leah. C’est comme ce quartier tranquille où j’ai grandi aussi. C’est … pas normal, pas naturel, ça l’est plus. »

Parce que depuis qu’il avait quitté la Californie, Will n’avait croisé que des villes désolées, des groupes en fin de parcours, qui n’attendaient que la mort. Puis il avait croisé Morgan à Renton, il avait trouvé ce groupe dans lequel il avait fini par se faire une place, par trouver sa place. « J’ai jamais trop eu ma place dans ces quartiers à clôtures blanches … » avoua-t-il finalement avec un rire amer. Il avait tenté, il avait donné le change, joué la comédie, de son boulot à sa chambre à coucher. Will avait tenté d’être à sa place mais il avait toujours manqué de quelque chose de vital. Cette vraie envie de vivre plutôt que se laisser vivre, porter par les événements, par les décisions des autres.

« Après j’dis pas, l’électricité, l’eau courante et une douche à l’eau chaude, ça j’crache pas dessus. » Le problème, c’était qu’il n’aurait pas craché sur les boites dans l’armoire à pharmacie qu’il avait vue sur le chemin. « Et toi ? T’en penses quoi de cet endroit ? Enfin pour ce que t’en as vu depuis ici … J’suis sûr t’aimerais bien certains trucs … » Son regard clair se reposa sur la rousse, s’il réussissait à l’amener à parler même un peu, ça serait déjà pas mal. Une petite réussite. La porte de la pièce s’ouvrit, un des personnels entrant pour déposer un plateau avec de quoi manger. Ils continuaient encore à lui amener de la nourriture solide même s’ils étaient obligés de l’alimenter avec ces perfusions à la con ? Ils étaient optimistes.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Dim 9 Déc 2018 - 16:44
Morgan avait besoin de savoir, de le comprendre, elle ne voulait pas parler d'elle. Alors parler de Will était comme un échappatoire. Et de manière générale, depuis qu'elle l'avait rencontré il l'avait intrigué. Mis à part Zack ou cet idiot de Rafael, aucun hommes ou femmes de la faction ne savaient la contenir, la maîtriser. Will, dès leur rencontre avait su la retenir, la tenir, se montrer plus fort qu'elle, ou presque. Sa curiosité envers lui était donc venue avec naturel.
La rousse ne quittait des yeux le trentenaire, elle patientait sa réponse. espérant qu'il se ne renferme pas, ne fasse pas son Zack à se renfrogner, à se fermer comme une huître pour la dégager au final parce qu'un fois de plus, la rouquine se montrait franche, malgré sa voix un peu enrouée. Sa jambe la lançait un peu, tant pis elle s'y habituait un peu. Comme elle s'habituait à la présence du blond chaque jour.

Will finit par répondre, au début comme s'il s'en fichait, puis sa réponse se fit plus précise.Il nomma le prénom d'une femme. Leah. C'était qui celle-là ?! Sûrement une personne qui avait due compter beaucoup pour l'homme. Morgan ne le questionnera pas dessus, il avait droit à ses secrets, elle-même en avait, elle-même n'en disait que trop peu la concernant, c'était ainsi. La peur de se prendre une tôlée en retour. Mais dans ce que disait l'aîné, elle percevait une sorte de souffrance, de mal-être. Morgan avait beau être ce qu'elle était, ce qu'on lui disait être, elle savait écouter. Et surtout elle savait faire preuve de finesse parfois. Après tout, elle savait bien lire en Zack comme dans un livre ouvert, elle avait bien ce lien si particulier avec lui. Alors là encore, et pas avec Zack, elle allait se montrer attentive, observatrice aussi.

Le blond parlait, expliquant ce qui le dérangeait, osant même dire qu'il ne se sentait pas à sa place ici. C'était surprenant, Morgan ne s'était pas attende à entendre ça de sa part. Elle cligna alors des yeux, lentement, le regard toujours aussi vide, même si intérieurement elle était étonnée. Will paraissait faire parti de ceux qui savent s'adapter à chaque environnement, aux divers changements, à peut-être même les apprécier. Hors, elle semblait se tromper, et bizarrement le fait de se tromper la rassura un peu. Morgan avait souvent eu raison. Trop souvent à son goût. Soupirant doucement elle ne le quittait toujours pas des yeux. Intriguant. Il l'était et c'était ce mot là qui lui venait en tête. Et il se dévoilait un peu, c'était intéressant, Morgan était même pratiquement prête à le laisser encore et encore parler de lui, juste pour ne pas parler d'elle, y échapper.

Pourtant ça ne semblait pas être dans la suite du programme puisqu'il l'interrogea à son tour sur son avis concernant ce lieu. Et à dire vrai, elle n'en savait rien, Morgan restait la plupart de son temps cachée derrière les rideaux, ne regardant qu'à peine au travers de la fenêtre, alors elle ne savait comment était-ce dehors. Mais de ce qu'elle se souvenait à leur arrivée, avait été le désordre et les coups que s'étaient donnés certains de ce groupe entre eux. Sauvages, babouins. C'étaient bien en ces termes qu'elle pouvait les décrire. elle avait vu aussi l'autre cul-serrée qui avait négocié avec Zack pour transformer leur territoire en district. Et là, la voyant péteuse et sèche elle avait eu le sentiment d'avoir servie de chair à canon. Et elle n'appréciait pas cela, mais en ce moment elle était incapable de s'énerver vraiment. Mais elle savait, elle savait que si elle en avait la possibilité un jour elle n'hésiterait pas à lui dire sa façon de penser. A l'heure actuelle, simplement elle était loin, très loin de se sentir la force de faire ça. Et puis si cela se trouve, elle ne pourrait peut-être jamais le dire.

On vint troubler l'échange, l'odeur du plat lui souleva le cœur. Morgan savait, parce qu'elle les produits étaient dit frais, elle l'avait entendu par le personnel soignant, mais cela ne l'empêchait de ne pas vouloir manger. A quoi bon quand on en a pas envie et que l'on préfère se laisser porter vers le vide, tout en imaginant faire des choses que l'on savait impossible pour le moment, ou pour toujours. Soupirant doucement une nouvelle fois elle revint porter son regard sur l'homme et s'humecta les lèvres de la pointe de sa langue, lèvres sèches et gercées. Elle devait faire peine à voir mais tant pis.

"Mange si t'as faim... Et..."

Et c'était tout, elle n'avait pas envie de répondre à sa question, le clerc n'était pas stupide, il devait bien se douter de son point de vue concernant les lieux où ils étaient. Elle ne voulait pas être là, elle ne s'y sentirait jamais à sa place alors autant tout stopper.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Lun 10 Déc 2018 - 21:50
Visiblement le plateau repas qu’on venait d’amener à la rousse n’attirait pas plus son attention que ça. Will soupira, elle refusait toujours de manger et ils étaient toujours obligés de la nourrir avec ces perfusions. C’était une perte de ressources, quelqu’un s’en rendrait compte parce qu’elle était capable de manger comme une grande fille et faisait simplement un caprice. « J’ai pas faim, j’ai bien mangé ce matin. Tu te rends qu’ici, ils ont de quoi faire trois repas par jour ? Bon faut aimer les légumes, ça manque un peu de viande mais ils peuvent sans doute pas se permettre de chasser tous les animaux de la région pour leur petit plaisir. » Son regard clair sa posa d’un air absent sur la fenêtre, un coup d’œil vers l’extérieur.

« Et ? T’allais dire un truc j’crois, j’m’en voudrais de te couper parce que c’est rare que tu causes. » Will reposa ses iris clairs sur Morgan, affichant un air pensif avant de reprendre. « Non attends, on va faire un jeu, j’essaie de deviner ce que tu penses de cet endroit, si j’ai juste tu mangeras un morceau de … au moins la compote-là, elle a pas l’air mauvaise. » Ce n’était pas un gros risque pour lui, parce qu’il le voyait dans son regard sombre ce qu’elle pensait de cet endroit.

Will se cala de façon plus décontractée dans sa chaise avant de reprendre. « J’pense que t’aime pas cet endroit même si t’en as rien vu, et que c’était déjà le cas avant que moi j’te fasse le portrait pas super passionnant de ce quartier de bourgeois chanceux. T’as pas envie d’être ici, t’aurais préféré que je te laisse là-bas, tiens peut-être même que t’aurais préféré échanger ta place avec Kyle en fait ? » C’était plus mesquin ça, mais ça la ferait réagir, peut-être ? « Seulement c’est pas le cas Morgan, t’es là, Zack est là, alors tu vas te remettre sur pieds, reprendre des forces, et tu vas essayer d’arranger les choses, et si t’es sage, peut-être que t’auras le droit d’essayer de planter un ou deux bourgeois dans les fesses ? »

Lui ne se porterait pas volontaire, il avait déjà assez donné. Récupérant le petit ramequin de compote et la cuillère, Will tendit le tout à Morgan. « T’as le choix, tu la manges toute seule ou j’m’occupe de te donner ce maigre repas, et j’le ferai, j’suis plus grand, plus costaud et plus en forme que toi. » Il ne plaisantait pas, s’il fallait la forcer à manger, Will le ferait, quitte à ressortir d’ici avec des griffures ou des morsures. Qui ne tentait rien n’avait rien, et le blond était résolu à aider la rousse à se remettre de cette blessure et de ce mal, même s’il devait la chahuter un minimum. Elle ne s’était pas privé pour le réveiller quand il avait failli y passer, ce ne serait qu’un juste retour des choses.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Mar 11 Déc 2018 - 1:33
Il n'avait pas besoin de manger, il n'avait pas faim, soit. Lui aussi semblait se priver, à croire que les habitudes du monde extérieur ont la vie dure ici. Mais bon, elle ne dit rien, le laissant faire, elle n'était pas sa mère, pas sa femme, pas sa nana, elle n'était rien pour lui. Rien c'était bien, ça signifiait qu'elle ne lui ferait pas trop de peine si elle partait un jour. Partir, pour Morgan ça ne voulait pas dire se barrer de cette île, même si intérieurement, si elle parvenait à s'en remettre elle n'hésiterait pas à s'en aller. Zack ne la suivrait pas, elle le savait, ce serait comme ça, elle retomberait des mois, des années en arrière même. Elle retournerait comme au départ, et elle savait où elle irait, où elle trouverait refuge. Refuge qu'elle connaissait par coeur. Le Reign'. Le Reign c'était son chez elle, c'était tout ce qui lui restait malgré le fait que ce lieu de fête, ne soit plus que ruine. C'était son chez elle, ce qu'elle avait bâti, ce qu'elle avait tenu encore et encore, elle aimait son bar, elle avait adoré son métier, elle y avait fait les plus belles rencontres de sa vie : Zack et Stew. Enzo aussi, et au souvenir de son ami, son coeur se serra, Enzo, elle n'y avait pas pensé depuis des années... Elle n'en avait aucune nouvelles, ne savait pas s'il était toujours en vie, ou mort. Alors elle espérait qu'il soit mort, en paix, dignement. Ce serait sûrement mieux pour lui.

Un soupire passa à nouveau la barrière de ses lèvres tandis que la voix de Will se faisait à nouveau présente, il causait beaucoup, à nouveau de cette façon détachée, pratiquement avec humour. Will, elle avait l'impression qu'il restait le même malgré tout, mais Morgan n'était pas sotte, elle se souvenait bien de ses mots précédents, de cette angoisse dont il parlait. Angoissé, il l'était, et elle aussi, c'était étrange de voir ici un point commun. Comme si l'homme avait aussi des difficultés avec les changements d'environnements. Mais il avait changé de sujet lorsque qu'elle lui avait dit de manger sa part, les légumes elle n'en avait rien à cirer. Elle ne voulait pas manger, même cette compote que le plus âgé mettait "en jeu". Il n'y avait rien de drôle, rien de bien dans ce qu'il disait. Mais les argument avancés par le blond étaient véridiques, il avait raison en tout point. Elle n'aimait pas être là, aurait voulu y passer à la place de Kyle pour ne pas trop peiné Zack. Il aurait pu se consoler auprès du journaliste de sa perte. C'aurait été tellement plus simple.

Will voulait la forcer à se nourrir, la menaçant de lui enfourner de force la compote dans le bec. Et quoi encore, il n'avait pas le droit de la forcer. La rouquine l'observa alors longuement, toujours aussi neutre. Non, elle n'en voulait pas de son machin aux fruits. Même si ses arguments concernant son physique plus imposant que le sien tenaient parfaitement la route. Alors pour toute réponse elle secoua négativement la tête. S'humecta à nouveau ses lèvres sèches et souffla quelques mots.

"Si je bois, tu me forces pas à manger."

Soif, elle avait soif elle le sentait, sa bouche était sèche, sa gorge aussi, alors elle faisait l'effort de lui réclamer un verre d'eau contre le fait ne pas manger. elle négociait, comme une enfant sans repère. Et elle se détestait aussi d'être tombée aussi bas.

"Will... C'est qui Leah ?"

Morgan le regardait, elle ne voulait plus parler d'elle et de son mal être, elle voulait en connaître plus sur le blond. Apprendre à le connaître, pourquoi ? Elle n'en savait rien, elle ne ferait pas long feu; mais elle désirait en savoir plus sur l'homme qu'elle avait ramené avec elle huit mois auparavant. Elle ne s'était jamais vraiment penchée sur qui il était alors peut-être était-ce en cet instant que se présentait ce moment opportun. Elle ne le quittait des yeux, comme pour se raccrocher aussi à quelque chose de façon inconsciente. Elle n'en savait rien mais voulait le connaître un peu.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Porcelain   Mer 12 Déc 2018 - 7:15
Will s’en voulait presque de passer par des menaces si infantilisantes, mais la rousse devait manger, ce n’était pas ces perfusions à la noix qui l’aideraient à aller mieux. Et aller mieux, c’était primordial. Quelque chose lui soufflait qu’ils ne seraient pas toujours aussi patients pour qu’elle se remette ici, Morgan ferait mieux de ne pas jouer à ce jeu. Pour un peu le blond aurait parié qu’ils avaient un sous-sol de sujets de test, de cobayes, comment auraient-ils fait pour trouver ce sérum sinon ? Son esprit lui-même lui souffla que ce n’était pas possible, que même en ces temps, personne ne s’abaisserait à ce genre de tests immoraux. Mais ça ne changeait pas le fait que la rousse devait manger, au moins un peu.

A ses mots, Will plissa les yeux, dardant sur elle son regard clair, l’air pensif. « Pour commencer ouais. » répondit-il finalement en lui servant un verre d’eau qu’il lui tendit. Sa langue glissa sur ses lèvres alors qu’il se redressait un peu dans sa chaise. Bordel, cette chaise n’était pas confortable, il aurait mieux fait de s’asseoir sur le lit, mais forcément, le format du lit n’était pas adapté, il manquait de place pour sa stature. Le fil de ses pensées se cassa à la question de Morgan. Qui était Leah ? « Si je réponds, tu manges une cuillère de compote ? » Ca ne coutait rien d’essayer de la faire manger, de marchander, de négocier, après tout c’était ce qu’elle avait fait avec l’eau.

Pourtant, Will répondit avant de savoir si elle prenait part à la négociation. « Ma femme, j’crois que je t’en avais parlé, ma petite vie parfaite à Los Angeles. » Leah en faisait partie de cette vie parfaite, elle était parfaite d’ailleurs. C’était la fille que tous les garçons convoitaient, la femme que tous les hommes voulaient. C’était la femme qu’il n’avait pas su aimer comme il aurait dû, dont il n’avait pas su apprécier la présence. « C’est l’ancien monde, elle est morte aujourd’hui. » Encore cette neutralité dans son ton, pourtant la pointe dans son cœur était bien là. Will avait souffert de la voir comme ça, de voir ce cadavre réanimé qui portait son visage. C’était à ce moment-là qu’il avait réalisé ses erreurs, ses manques.

« Et toi Morgan ? A part Zack, il y avait qui dans ta vie avant ? » Oh il savait bien que Zack et Morgan ce n’était qu’une amitié fusionnelle, destructrice comme il pouvait le voir depuis leur arrivée ici, mais ça ne voulait pas dire qu’il était le seul homme de sa vie pour autant. Et la rousse n’avait trop rien confié sur elle. Barmaid, propriétaire de son propre bar, c’était à peu près tout ce qu’il savait d’elle, de sa vie avant tout cela. Et là, il espérait que c’était ce fil qui permettrait de tisser la corde qui la ramènerait à la surface. Mais vu le peu de succès de ses tentatives, la corde servirait peut-être à se pendre, allez savoir avec Morgan.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8887
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Porcelain   Mer 12 Déc 2018 - 21:25
Will n'avait pas contredis sa négociation, tant mieux en sens, ça lui permettait de rester en vie sans manger, juste pour découvrir un peu plus de l'homme gesticulant sur sa chaise. La rousse se redressa alors, forçant sur ses bras et poussant dessus tout en remuant et prenant appui sur sa jambe valide afin de s'asseoir sur le lit. Ca lui demandait des efforts, tant pis, elle avait perdu en muscles à force d'être alitée, tant pis aussi, mais elle y était parvenue. Et c'était sûrement la première fois que le blond devait la voir assise sur le lit. Elle replia ensuite sa jambe non blessée vers elle sous le draps et saisit un peu tremblante le verre d'eau sur l'adaptable et le porta ses lèvres pour boire un peu, et constater qu'hélas, sa langue était tout aussi sèche, c'était un peu douloureux mais sans plus. Morgan reposa le verre tandis que le blond répondait à sa question.

Leah, c'était sa femme, elle se souvenait simplement du fait qu'il avait dit avoir eu une vie bien rangée, son métier, mais il n'avait jamais nommé sa femme. Ca devait être douloureux de perdre un être cher... Ca l'était oui, Morgan ne le savait aussi que trop bien. Le deuil faisait parti de leur quotidien, c'était ainsi, les aléas de la vie de survivants en pleine fin du monde. Savoir vivre avec le deuil, la perte des êtres chers et de tous repères. Elle soupira doucement et sans rien dire baissa un peu les yeux. Perdre sa femme, son compagnon ça devait marquer et être encore bien présent et difficile à digérer. Morgan venait aussi de perdre l'homme de sa vie, son meilleur ami, le seul qui lui restait alors elle pouvait comprendre que Will soit peiné de parler de sa femme, de son ancienne vie dans cet ancien monde où tout semblait si simple, si facile.

Puis comme pour le remercier, elle saisit la cuillère et le ramequin de compote et plongea la cuillère dedans pour en prendre un peu et le porter à sa bouche et en manger un peu. Il avait accepté pour l'eau, alors elle pouvait bien lui rendre la pareille et sans rien dire. Du donnant-donnant. Ils se l'étaient dit il y a plusieurs mois, que ce serait ainsi. Elle reposa la coupelle sur le plateau, en ayant pris deux cuillères puis elle bloqua net à l'interrogation du plus âgé.
La rouquine posa son regard sur le sien un instant, longuement, sans parler, essayant de comprendre pourquoi il lui posait cette question, il avait une bonne partie de la réponse déjà. Morgan n'avait eu personne réellement dans sa vie d'avant. Sa relation la plus longue avait durée au mieux deux mois, mais voilà, la barmaid était trop prise par son travail, alors pour entretenir une relation avec elle il fallait s'armer de patience et de compréhension.

La cadette soupira alors et regarda ailleurs. Comment dire que les seuls hommes de sa vie étaient des amis importants, dont deux étaient morts. Et que le dernier vivant venait de la jeter comme une vieille chaussette ? Elle déglutit et chercha ses mots durant plusieurs secondes.

"Devine. J'étais gérante d'un bar qui ne désemplissait pas, alors d'après toi."

Elle avait aligné plus de trois mots, c'était un record, mais un en sens elle forçait aussi Will à se faire sa propre idée sur ce qu'avait pu être sa vie sentimentale dans cet ancien monde, avec un Zack toujours aussi possessif, toujours aussi protecteur, à vouloir savoir aussi qui elle fréquentait. Stew avec qui elle avait commis l'erreur d'avoir un flirt avant de savoir qu'il était le compagnon du blond. Et Enzo qui restait son ami de longue date aussi. Alors autant dire que la vie amoureuse de Morgan avait été assez inexistante. Elle avait eu des aventures bien entendu, mais jamais rien de concret. Trop compliqué.

"Tu sais, avant... Avant j'étais pas comme ça."

Elle se livrait un peu ne sachant vraiment pourquoi, peut-être motivée par l'envie de l'éclairer un peu plus tout en restant vague sur ce qu'elle avait ou être et comment elle était devenue ainsi. C'était du Morgan, parler sans trop en dévoiler.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Porcelain   
Revenir en haut Aller en bas  
- Porcelain -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [ EN COURS ] My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel. | DELAI ACCORDE 28-04|
» Alya ✿ My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: