The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- I just came to say hello -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6230
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Mar 29 Jan 2019 - 13:27
- Je suis désolée, souffla la jeune femme après que son interlocuteur se soit confié sur leur ancien refuge.

C’était sincère. Elle avait mis tous les locataires du ranch dans le même sac, sans soupçonner que certains étaient aussi des pièces rapportées. Ça ne rendait pas Finan similaire aux habitants de la prison mais elle comprenait mieux ce qu’il ressentait pour leur ennemi commun. Combien d’abris ces gens avaient-ils détruits ? Combien détruiront-ils avant que quelqu’un ne mette un terme à leurs agissements ? Les mots de Duncan lui revenaient en tête, témoin des doutes qui subsistaient encore : et si ne s’inquiéter que de leur sûreté ne suffisait pas ? Et s’il fallait aller au bout de cette guerre et anéantir les colonisateurs pour que le monde puisse avoir la paix ?

L’irlandais interrompit ses pensées en la prenant à partie. Elle ne répondit pas tout de suite mais le transperça de ses yeux glaciers. Que croyait-il ? Qu’elle débarquait ? Qu’elle n’avait pas préparé tout ce qui était en train de se passer ? Si c’était ce qu’il soupçonnait, alors il se fourvoyait complètement. Selene était certainement celle qui avait le mieux anticipé la situation, quitte à instrumentaliser certains de ses propres amis. Mais c’était ainsi qu’elle les sauverait tous. Le cœur avait ses priorités et les siennes étaient prises.

- Non, dehors, répliqua-t-elle machinalement à la demande pour fumer.

Au fond, elle s’en fichait, c’était peut-être simplement pour l’emmerder. La musicienne suivit Finan, triant les émotions contradictoires, entre la contrariété et l’appel à être sincère. Il avait l’air de chercher à lui lancer un défi, comme s’il s’attendait à ce qu’elle se débine ou qu’elle n’avoue ne pas savoir où elle en était. Sauf qu’elle savait parfaitement et elle répondit à ses questions hargneuses après avoir expiré brusquement par le nez.

- Je suis prête à me battre pour notre liberté et la vôtre, nuança-t-elle de façon énigmatique, je ne suis pas là pour une mission suicide.

Ça, elle l’avait défendu auprès du magasinier. Des enfants l’attendaient, un lieu plus sûr les attendait. Elle ne se lancerait pas dans une guerre totale pour la simple satisfaction de voir le sang couler. Par le passé, elle avait déjà donné dans la vengeance démesurée et le fait est que ça ne l’avait apaisée en rien. Ou du moins, une fois passée la sensation éphémère d’avoir rendu justice, il ne restait que le vide absolu des disparus. Les morts étaient morts, quoique l’on fasse. Mais elle pouvait encore sauver les autres – sauver sa fille. C’était pour elle qu’elle sacrifierait le ranch tout entier si nécessaire.

- Si tu nous connaissais, tu ne poserais pas ces questions là, reprit-elle, le regard porté sur l’horizon automnale, on a déjà eu affaire à… quatre autres groupes, et elle n’en comptait pas certains, comme les fanatiques de Brinnon, ils n’existent plus aujourd’hui, ses yeux désincarnés délavés par les horreurs se posèrent alors sur Finan, je sais exactement dans quoi je m’embarque, alors on peut arrêter cette… comparaison de kiki pour savoir qui est le mieux préparé.

Ce n’était pas un secret, c’était juste une vérité qu’elle n’avait pas souhaité ébruité. La prison n’était peut-être pas moins criminelle que ceux qu’ils combattaient. Au fond, ils vivaient dans une jungle moderne : ceux qui ne mangeaient pas étaient mangés. Parfois au sens propre du terme. Elle rejeta en arrière sa longue chevelure. Ironiquement, ce geste dévoila la cicatrice de quelques mois à la base de son cou.

- Tu devrais faire plus confiance à Elena et Ashley, conseilla-t-elle sans filtre, douter de leur détermination et… te mettre en tête que tout ça sera forcément une boucherie, ça n’aidera personne, la pianiste devait au moins essayer de le raisonner : il avait l’air du genre de personne à vite se faire aveugler dans le feu de l’action, le but des décideuses c’est qu’un maximum de personnes s’en sortent en vie, pas de tout foutre en l’air pour se soulager en tuant quelques gars.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Finan O'Malley
Martine d'or
Finan O'Malley
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette, un 9mm et un Colt hérité de Megan
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/06/2017
Messages : 2504
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Mer 13 Fév 2019 - 17:44
Désolée ? Elle n'avait pas à l'être, elle pouvait néanmoins mais l'irlandais en avait sa claque de tout ces gens qui utilisaient ce terme qui commençait à lui trouer les oreilles. Combien de fois l'avait-il entendu durant la léthargie délirante qui l'avait pris après l'assassinat sordide de Meg ? Cependant malgré son manque de manière et de courtoisie, il ne pouvait que lui concéder. Ce n'était pas elle qui avait tabassé Megan et avait obligé les Northern Creek a fuir la ferme, ni elle qui les avait enlevé pour finir par exécuter sa leader.

Si Erika avait pris soin de lui, si elle avait fait chavirer son coeur alors même qu'il ne pensait plus s'enticher d'aucune fille après ce qui s'était passé avec Alainna, c'était pour qu'il remonte la pente. Ce qu'il avait fait, en finissant par rejoindre la rébellion de toute son âme. Il pouvait comprendre... Que les deux femmes doutent encore de sa stabilité émotionnelle au point de refuser qu'il en sache trop, d'éviter qu'il ne perturbe leur plan à cause d'une information malencontreuse qu'il pourrait mal interpréter mais c'était ce dont il avait besoin pour continuer sur cette voie. Mais il en avait ras la quequette qu'on le mette à l'écart. Il avait besoin de sa vengeance et il était en droit de s'interroger concernant la possible réalisation de celle-ci. Pas qu'on soit une nouvelle fois désolé pour lui si sa brune finissait par y passer, si Nathaniel finissait d'y passer, si Amy et Liam... Non, c'était hors de question.

De jolies tourbillons de fumées s'infiltrait quelques secondes dans l'air avant que l'oxygène ne les dissipe, à chaque lever de bras pour porter sa cigarette au bec. L'irlandais fixait l'horizon de son regard haineux, un point invisible au dessus des arbres avant qu'il ne baisse la vue vers quelques membres des Messiah s'affairant à des tâches qu'il ne cherchait pas à comprendre, écoutant sa cadette, en silence pour une fois avant de répliquer, ton ferme et regard dur. Il avait l'air de lui taper sur le système à l'entente des bruyants soupirs qu'elle faisait à chaque fois qu'il parlait mais il s'en fichait bien.

- Mmh... On peut arrêter oui.

Ses billes teintés de la même couleur que les siens semblaient en dire davantage que les propos qu'elle venait de tenir. Pour le coup, elle n'avait pas l'air de rire. Enfin, si tenté que cette fille soit capable de le faire. Nul besoin de lui rappeler que son groupe était plus prêt que le sien, ça il le savait. Sarah lui avait fait le topo concernant ce qu'il s'était passé à la prison et il se doutait bien que la musicienne n'avait rien d'une rigolote ou d'une inconsciente.
Bloquant quelques secondes sur la cicatrice qu'elle arborait, l'invitant à penser qu'elle avait dû faillir égorger pendant cette même bataille, l'irlandais soupira.

- J'ai confiance en Elena, répliqua-t-il, exposant tacitement que la réciproque n'était pas valable pour sa meilleure amie, Ashley. Malgré un timbre plus complaisant à son égard, la provocation résidait surtout dans ce sous entendu pour le coup. J'doute ni de votre détermination, ni que vous écoutiez vos pulsions ou je sais pas quel idée je t'ai donné mais permets moi de douter que vous ayez tous les inconnus de l'équation. Moi j'y ai été, enfermé là bas... Avec Meg. Mon amie. Ils nous ont fait bosser pour eux.

S'il avait transférait sa fidélité sans failles à la grecque, c'était avant tout par rapport aux confessions que la métisse lui avaient faites concernant l'européenne, l'estime que cette première avait pour la seconde. Contrairement à Ashley, qui ne faisait que l'éviter depuis quelques mois, qui n'avait fait que lui balbutier ce fameux "Désolé" avant de s'enfuir pleurer pour sa fille captive, enfin, du moins se l'était-il imaginé grossièrement dans sa vexation concernant la mère d'Hope. Elena elle, lui avait promis la vengeance de Meg et il avait senti dans ses yeux qu'elle ne la faisait pas dans le vent. Depuis la mort de la botaniste et son retour à la raison, l'irlandais avait mis un point d'honneur à se fier à son avis. Comme il le faisait de son vivant. Pour cela qu'il s'emportait peut-être un peu trop dans ses explications à sa cadette mais ce qu'il voulait qu'elle comprenne bien, c'est qu'il se sentait légitime à demander des comptes, à s'impliquer un peu plus que d'accoutumée dans les divers plans établis, changeant son attitude de retrait quand aux plans, ne suivre que les ordres. Pour ce combat ci, il n'avait pas envie de n'être que l'homme de main qu'il était seulement capable d'être.

- C'est du beau matos que vous avez en tout cas... lâcha-t-il en lâchant son mégot sur l'herbe humide et en l'écrasant énergiquement du pied pour en arrêter la combustion en relâchant de nouveau ce duel de regard pour le porter de nouveau sur la cime du bois qui les entouraient. Il venait d'avouer implicitement la raison de sa présence alors pour éviter de tourner autour du pot, il poursuivit plus fermement. J'espère que les tiens sauront s'en servir. Au ranch, ils ont beau s'améliorer chaque jour, tuer ça ne s'improvise pas. Tu vois, comme tu m'as dit. Quatre groupes et vous les avez décimé... Les nôtres ne sont que des bouseux, pour reprendre les termes de ces fils de pute hein ! Loin de lui l'idée d'insulter les siens, malgré sa personnalité à part, j'pense qu'Ash et Elena sont trop satisfaites de leurs efforts pour comprendre que certains pourraient chier dans leur froc au moment de faire le taff.

Toute sa condescendance, toute son agressivité avait disparus. Il s'en surprenait même, à s'épancher de ses doutes et attendre les conseils de cette "inconnue", parce qu'au final, c'est ce qu'elle était malgré l'alliance. Son avis, sa réponse concernant ce fait qu'elle ne pouvait nier l'intéressait finalement.



I'd love to go back to when we played as kids, but things changed, and that's the way it is
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6230
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Ven 15 Fév 2019 - 0:04
Selene n’aimait toujours pas les réponses de son aîné mais alors qu’elle suivit des yeux le sort de la cigarette, ils tombèrent d’accord sur une chose : tuer ne s’improvisait pas. Alors qu’ils n’étaient que des inconnus, ils partageaient le même avis sur les habitants du ranch et la musicienne fut – paradoxalement – soulagée de savoir que ses inquiétudes n’étaient pas stériles. Elle les avait vus, elle avait brièvement analysé leurs personnalités. Il s’agissait de gens bien, mais elle n’imaginait pas Shawna, Simon, Ludwig ou même Ashley sur le front. Elle ne doutait pas de la détermination de sa meilleure amie à se battre pour la vie de sa fille, mais elle gardait en tête l’image d’une brunette à moitié adolescente. Une nana au grand cœur, malgré les apparences. Sa complice de toujours n’était pas de celles qui pressaient la détente. Elle aurait du mal à le croire.

- Je pense aussi… qu’il ne suffit pas d’apprendre à tirer sur des canettes – ou même sur des rôdeurs – pour savoir ce que c’est que de se battre contre d’autres personnes…, reconnut-elle dans un souffle.

Il n’y avait rien qui pouvait simuler la peur qu’on ressentait dans un moment pareil. Lorsqu’on voyait ses amis se faire tuer, lorsqu’on n'était plus qu’à quelques secondes de la mort. L’une des mains de la jeune femme caressa machinalement son cou. Combien de fois l’avait-on serré jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus respirer ? A combien de millimètres étaient passée la lame de Joy qui avait manqué de lui sectionner la carotide ? Il y avait eu aussi le couteau de Zack, profondément planté dans son flanc, épargnant ses intestins par miracle. Et la torture, et les passages à tabac, et les affrontements féroces, … son corps était meurtri de ses rencontres avec les vivants et rien ne saurait imiter ce qu’elle avait ressenti dans ces moments-là.

- Mais on ne sait jamais comment on réagira face à des gens qui veulent nous tuer que quand on y est… il y a toujours une différence entre ce qu’on se veut capable de faire, ce qu’on est capable de faire et ce qu’on fait.

Selene parlait désormais en fixant un point à l’horizon. Avant, elle n’aurait jamais imaginé mettre fin à la vie de toutes ces personnes. La rage de survie s’était imposée à elle quand elle n’avait plus eu le choix. Les rues de Seattle étaient pleines de loups aux premières heures de l’épidémie et pour ne pas se faire dévorer, elle n’avait eu d’autre choix que d’en devenir un.

- Je comprends ce que tu ressens, défendit-elle finalement, mais la position d’Elena et Ashley n’est pas facile. Tu penses que ce serait mieux qu’elles disent à tout le monde qu’ils ne sont que des bouseux qui allaient perdre leurs moyens sur le terrain ? Ses orbes désincarnés se posèrent sur Finan, elles doivent souder le groupe, leur donner une raison de ne pas baisser les bras, les impératifs de chef de groupe, elle ne les connaissait que trop bien, un groupe uni a plus de chances qu’un groupe déprimé, acheva-t-elle avec clairvoyance.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Finan O'Malley
Martine d'or
Finan O'Malley
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette, un 9mm et un Colt hérité de Megan
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/06/2017
Messages : 2504
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Lun 4 Mar 2019 - 12:21
Elle lui ôtait les mots de la bouche. Tuer ne s'improvisait pas. Ca arrachait même une partie de l'âme qu'on ne retrouvait jamais et il faudrait tirer les premiers lorsque les véhicules blindés des trous du cul débarqueraient de nouveau. Sans réfléchir, il n'y aurait pas d'Addison ou de d'Elena pour donner les consignes et faire le décompte. Surtout que les barricades de tôles installés sur le balcon du ranch donnerait vite à leur ennemis l'idée de ce qui se préparait.

- Certainement. Il ne pouvait que lui concéder. Effectivement et je les trouve fortes... Réellement, surtout miss Grant qui semblait combative comme jamais là où lui avait pleuré comme une madeleine pendant des mois après son propre coup dur. Elles ont réussi à nous souder. Ces doutes sont les miens et... j'évite grandement de les ébruiter au ranch.

Malgré ses manières abruptes, la jeune femme n'était pas si conne que ça finalement. Ils se comprenaient bien plus qu'il n'y aurait pensé. Ca faisait plaisir de pouvoir discuter de tout ça, enfin, sans tabous ou craintes qu'on ne l'entende ou ne l’envoit bouler pour éviter qu'il ne plombe le moral des autres. A quelques points près néanmoins mais la tension palpable des premiers mots échangés avait finit par redescendre. Il avait foi en son groupe, les entraînements de Serena portaient leurs fruits, les siens se soudaient, se préparaient mais elle aurait bien beau s'acharner, Jesse ne ferait aucun miracle avec une arme de poing tout comme Shawna ou Erika ne seraient pas plus prêtes à tuer le moment venu, à son humble avis.
Ces bouseux dont il parlait, il en faisait lui-même parti, bien qu'il ait omis de le préciser. Aux yeux de ces enfoirés, ils n'étaient tous qu'une poignée de fermiers incapables de leur tenir tête et ils avaient raison, bien que l'idée qu'un citadin de sa trempe, pur et dur, puisse se faire insulter de ploucs par des Seattlites l'aurait probablement fait marrer, en d'autres circonstances. Il comptait bien plus de personnes bonnes que de futurs tueurs parmi les leurs.
Ce n'était pas le manque de confiance aux siens, ni en leur capacité et leur motivation pour cette révolte qu'il préparait depuis un moment maintenant mais la conviction qu'ils l'obtiennent réellement. Ces dernières semaines, il était pris d'angoisse à l'idée que ce jour fatidique allait arriver... Prêts ? Tous semblait l'être mais l'étaient-ils assez ?

- On est prêt, ils sont prêts... Mais vous l'étiez aussi non ? Et vous vous retrouvez ici ? intonna-t-il de manière déclarative alors qu'il s'agissait pourtant d'une réelle question. Il avait plus ou moins ouï dire les choses mais que s'était-il réellement passé à la prison ? Le prends pas mal, j'veux juste m'assurer qu'on aura pas à fuir nous aussi.

Il en avait assez de quitter des endroits qu'il commençait à considérer comme chez lui. Après tout ces événements, tout les efforts fournis pour cette nouvelle communauté, l'irlandais n'aspirait plus qu'à y prospérer maintenant qu'il avait fait le deuil de son amie, maintenant qu'il se sentait à sa place parmi les autres ranchers. C'était la dernière chose dont il voulait s'assurer auprès de la cheffe de leur alliés, après ça, il avait bien compris qu'il n'aurait pas plus de réponses que lui fournissait les siennes.



I'd love to go back to when we played as kids, but things changed, and that's the way it is
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6230
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Mer 13 Mar 2019 - 10:11
Pensive, la musicienne laisse à nouveau ses yeux plonger vers l’horizon. Finan lui donnait l’impression d’avoir besoin de vider son sac plein de frustration mais qu’au fond, il n’avait de rebelle que l’apparence. Ça ne le rendait pas plus agréable mais disons… plus fiable. Il risquait peut-être moins de saboter tous leurs efforts – volontairement en tout cas. Toutefois, il la tira de ses songes en insinuant que la prison avait échoué en se retrouvant dans une ferme au milieu de nulle part. Les sourcils froncés, elle rétorqua plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu :

- Nous n’étions pas prêts à nous faire trahir par ceux que l’on essaye d’aider.

Elle aimerait bien que les habitants du ranch n’oublient pas ce détail. Que l’un d’entre eux avait vendu son groupe et que malgré tout, ils étaient venus pour les aider. Selene ne pouvait pas dire qu’elle leur en voulait vraiment mais ça suffisait à lui faire revoir ses niveaux de confiance. Il y avait certaines choses qu’elle ne révélerait pas, pour le bien commun. Même si ça la tuait de jouer double jeu avec sa meilleure amie.

- Et on les a repoussés. On est partis par précaution. Dans la prison, on faisait des proies trop faciles s’ils revenaient plus nombreux.

Leurs défenses étaient prévues pour tenir un siège de rôdeurs mais pas une invasion commanditée par les vivants. Même avec leur zone de repli, ils n’auraient fait que se terrer dans un piège en attendant de se faire cueillir. La perte de sa maison lui laissait toujours un goût amer sur la langue mais la pianiste était bien obligée d’aller de l’avant. Un jour, peut-être, ils pourraient y retourner.

- Je peux pas te garantir qu’on aura pas à fuir encore une fois. Être prêt ne veut rien dire au fond. Ce qu’il faudra, c’est faire les bons choix au bon moment.

Le ranch n’était peut-être pas le point final de leur voyage, tout comme la prison n’était pas le leur. S’il y avait en tout cas une chose que ces années de survie avaient appris à Selene, c’était que les problèmes devaient être traités les uns après les autres. Ils verraient bien ce que devient leur foyer une fois le conflit avec leurs ennemis résolu…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Finan O'Malley
Martine d'or
Finan O'Malley
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette, un 9mm et un Colt hérité de Megan
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/06/2017
Messages : 2504
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Dim 17 Mar 2019 - 17:33
- C'est pas moi... C'est pas nous... C'est... Celle qui vous a trahi est morte !

Il n'avait rien à voir avec ça ! D'ailleurs il aurait bien high five Victoria pour l'avoir soulagé d'un poids ce jour là. Qu'aurait pensé les autres s'il avait abattu froidement Arleen à sa place ? Parce que c'est ce qu'il aurait fait suite au départ de leur oppresseurs. Il n'aurait pas laissé la mise en danger de Sarah, sa dernière amie de... la vie d'autrefois impunie ! Il avait même bêtement tenté de sacrifier le groupe de sa soeur, parce que ces tocards n'étaient pas les siens, les siens étaient au ranch désormais, sa vengeance passerait par ses alliés et non pas par une cadette qui a priori ne rêvait que le voir mort... Même si celle-ci avait bien balisé en observant les dégâts causés à l'oreille de son imbécile de frère. Oui, imbécile il l'était mais là. Bien que sa décision était irréfléchie ce jour là, bien qu'il aurait pu la regretter ou même succomber à la rage des deux pétasses si elle l'avait suivi dans ce guet-apens, il pensait avoir fait ce qui lui semblait juste.

- Mais je comprends... Où tu veux en venir...

Bien loin de l'impertinence des premiers mots échangés, l'irlandais ne pouvait que comprendre la musicienne. Et se taire, continuer d'observer l'horizon et de se noyer dans ses doutes. Car elle répondait à ses incertitudes par d'autres incertitudes. Mais il était clair, désormais, que la fuite de leur propre foyer leur étant dû, ne l'obligeait en rien à se montrer honnête et confiante envers lui. Ca le vexait. Beaucoup. Mais que pouvait-il y faire ? Elle avait ses raisons.

- J'veux pas fuir moi. Pas encore. J'suis désolé que vous ayez dû le faire. C'est pas moi j'ai essayé de...

Ca n'avait pas d'importance. Finan continuait de fixer l'horizon, encore et toujours parce que les yeux de serpents froids de sa cadette le déstabilisait. Pourtant il était franc. S'il esquivait son regard, c'était simplement parce qu'il se sentait tout de même coupable. Pourtant, jamais il n'avait voulu risquer la vie de son amie, jamais il ne voudrait quitter ce nouveau foyer, jamais il ne voudrait s'éloigner de cette sépulture. C'est tout ce qu'il lui restait de Megan. Malgré tout, Selene avait raison. Il devrait. Peut-être. Sûrement. Tout dépendrait des réactions de chacun. Et les Messiah, moins nombreux, semblait davantage opérationnel que les ranchers pour ce qui viendrait.

- T'as l'air d'avoir fait les bons choix pour les tiens. Espérons... Espérons que grâce aux vôtres, la chance finisse par nous sourire cette fois.

Ils les avaient repoussés avait-elle dit, il semblait mieux organisé. Pouvait-il faire confiance à cette femme ? L'avenir et la bataille à venir le lui dirait.

- Je vais rentrer... Merci pour les vêtements. déclara-t-il, osant enfin porter ses yeux clairs sur les siens, la voix toujours éteinte, Selene l'ayant mis en position de faiblesse, l'irlandais comprenait qu'il n'en saurait pas plus quand aux plans à venir, il en avait été tenu éloigné, parce qu'Ashley et Elena savait la haine qu'il portait à ce groupe et ce n'est pas cet inconnue qui lui en apprendrait plus. Tu veux que je passe un mot au ranch ?Ash ? Elena ? J'ai qu'ça à foutre de toute manière aujourd'hui. Savait-on jamais, s'il pouvait éviter de s'être déplacé pour rien, ce qui était plus ou moins le cas pour le coup, plus ou moins. Mais s'il pouvait avoir une excuse pour expliquer sa courte absence à Rika, ce serait toujours ça de gagné.



I'd love to go back to when we played as kids, but things changed, and that's the way it is
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6230
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   Lun 18 Mar 2019 - 20:15
Ses lèvres s’étaient pincés quand il avait tenté de mettre Arleen en dehors du ranch – en plus de souligner sa mort. Une fois de plus, elle voyait d’où l’irlandais voulait en venir et pourtant… elle ne cautionnait pas vraiment. La cinquantenaire avait, certes, fait un mauvais choix, mais devait-on renier les siens dès lors qu’ils faisaient une erreur ? Selene ne dirait pas qu’elle lui pardonnait, mais elle pensait – assez naïvement parfois – que l’unité était la force la plus absolu dont disposait les communautés. La prison était si solide parce qu’en dépit de leurs différences, et de leurs différents, ils se soutenaient toujours. Dans les bons comme dans les mauvais moments.

- Je ne sais pas…, souffla-t-elle à propos de savoir si elle avait pris les bons choix, et ça n’a pas vraiment à voir avec la chance…

Elle n’était pas pessimiste, elle s’estimait juste… effroyablement réaliste. Rien n’était joué et le destin ne leur sourirait pas parce qu’ils pensaient être dans leur droit. Les guerres commençaient par des idées mais se terminaient par des hommes, des plans et des armes. Restait à savoir s’ils auraient ce qu’il fallait pour gagner au moins une manche de celle-ci. Ces pensées moururent dans un profond soupir. Inutile de s’y attarder, les réponses ne viendraient pas à force de spéculation.

- C’est rien, assura-t-elle au sujet des vêtements, et… dis leur simplement qu’on est encore en phase de repérage, mais qu’on ne vous abandonne pas, Selene se pinça légèrement les lèvres avant d’ajouter, je sais que ce n’est pas facile mais… il faut juste supporter ce rythme un peu. Dès qu’on aura un bon plan pour vous tirer de là, on agira.

Et par ça, elle voulait bien sûr parler de secourir les otages. Dans cette manœuvre, la pianiste entendait bien que la fille d’Ashley survive. Elle savait ce qu’elle ressentirait si Elizabeth payait le prix de leurs conflits d’adultes et admirait même le sang-froid de son aînée. A sa place, peut-être aurait-elle déjà capitulé – ou au moins n’aurait-elle pas pris autant de risques. Au moins faux-pas, ils perdaient gros. Bien plus que ce qu’ils avaient encore à offrir, très certainement…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I just came to say hello   
Revenir en haut Aller en bas  
- I just came to say hello -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: