The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- I just came to say hello -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyJeu 1 Nov 2018 - 14:12
Le temps passe et les choses changent pourtant le passé reste le passé, dur à accepter parfois selon nos actes, nos échecs mais toujours le même, impossible à modifier, la marche arrière n'existe pas dans l'habitacle de la vie. Le présent n'enlevait rien au spleen baudelairien ressenti depuis le dernier passage des trous du cul et ce qui en avait suivi pour leur alliés, ce qui en suivrait pour les ranchers. Il ne restait que le futur, celui-ci ne changerait rien au passé mais il pouvait certainement le lui faire oublier, oublier cette oreille déchiré qui ne repousserait certainement pas comme la tête d'une hydre. Oublier que Kiara refusait de les aider, elle avait été claire à ce sujet, ce n'était pas son combat, ni celui des siens. Depuis, il se creusait les méninges à s'en faire péter le cerveau, que pouvait-il faire de plus pour que l'avenir soit meilleur et qu'il soit tangible ?

Le ciel était encore sombre lorsque l'irlandais quitta sa chambre pour aller se poser dans la véranda, clope allumé dans une main et petit gobelet de kawa dans l'autre, observant les dernières étoiles scintiller dans l’attente patiente que l'aube pointe le bout de son nez, dans le calme et la solitude.
Deux, trois cafés, quatre cinq cigarettes plus tard, les premières lueurs blanches apparurent, le soleil s'élevant paisiblement sur le domaine, toujours silencieux.

Il appréciait ces moments, seul, loin du vacarme régnant habituellement au ranch, permettant de se recentrer sur lui-même. De toutes les journées qui s'était écoulé, il n'y avait que durant ce moment qu'il se prenait, nostalgique des moments passés ainsi à Cascadia, à regarder Aly dormir ou encore tentant de discuter avec un Clive matinal sans biter tout les termes que ce dernier employait. C'était lorsque l'aube se levait que les picotements agréables qu'il ressentait en se remémorant de doux moments pour le ramener à la dure réalité. Il était temps de bouger, avant que le ranch ne s'éveille.

********************

- Sélène ? Salut !

Couvert de boue et de sang putride des pieds à la tête, l'irlandais fût soulagé d'atteindre Fox Hollow Farm après deux bonnes heures sur les routes, il avait dû changer son itinéraire à plusieurs reprises, étant persuadé d'être suivi avant de s'apercevoir qu'il guidait un petit groupe de rôdeurs au refuge de leurs alliés. Trop pour être dépecé par ses soins mais pas assez pour qu'il ne s'éparpille, facilitant le changement de parcours de ceux-ci vers Tataouine-les-Bains.
C'est ainsi qu'après avoir fait l'inventaire de l'équipement dont il avait entendu parler chez les siens, avec la complicité de sa comparse new-yorkaise, il avait croisé la cheffe des Messiah, le dévisageant d'une bien étrange manière avec ses yeux flippants. Si Elena et Ashley n'était pas au courant de sa petite visite, celle-ci ne devait pas l'être non plus... C'était le moment de s'en prendre plein la gueule donc ?

-  Ca ? Oh c'est rien ça, le chemin a été un peu plus long que prévu mais RAS capitaine ! répondit-il en sondant ses vêtements.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6664
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyJeu 1 Nov 2018 - 16:29
Selene s’éveilla en sursaut, l’impression d’avoir été tirée d’un court sommeil réparateur par les pleurs d’un bébé. Il lui fallut de longue seconde à épier la pénombre de cette chambre dans laquelle elle n’arrivait pas à se sentir chez elle pour se rappeler qu’Elizabeth n’était pas là. Elle soupira en pressant ses paupières avec ses paumes. Le temps se faisait vraiment long. Déjà trois semaines, environ. La musicienne ne s’habituait ni au confort spartiate, ni à la sensation d’être asphyxiée par les bois, ni à un sentiment de peur généralisé. Peur que sa fille ne décède chez Deaglan, peur que quelqu’un ne révèle leur nouvelle position à leurs ennemis, peur d’envoyer tous ses amis à l’abattoir. Ils étaient un lot brisé. Après deux ans à se construire à la prison, ils venaient de prendre un sacré coup au moral.

Avec des gestes lents, la pianiste se leva du lit qui grinçait, enfila rapidement un pull et un jean puis rouvrit les volets. L’automne avait sans doute atteint son équinoxe, il basculait vers les températures plus froides. Signe que l’hiver arrivait. Nouveau constat déprimant : la pire des quatre saisons était à leur porte et ils n’avaient plus rien de durable. La ferme était excellente comme point de chute température mais elle était mal isolée et trop petite. C’était un bouillon de culture latent pour toutes les maladies de fin d’année, inoffensive autrefois, mortelles aujourd’hui. L’humidité avait commencé à faire pourrir certaines poutres qui devaient, à l’origine, être vernie pour l’éviter. Ce n’était définitivement pas sa maison… sa maison, c’était Gig Harbor.

Selene enfila ses rangers et descendit au rez-de-chaussée, ses longs cheveux vaguement peignés avec ses doigts. Elle comptait demander à Isaac s’il voulait l’accompagner pour une cueillette dans les bois environnant – Freya l’avait renseignée sur les plantes comestibles qu’ils pouvaient espérer trouver dans leur région – mais son regard glacier se posa sur un inconnu. Du moins, elle se souvenait l’avoir rencontré au ranch mais c’était bien tout. De mémoire, il connaissait Sarah avant et… avait donné de l’herbe à Eli lors d’une précédente rencontre, ce qui avait valu une violente dispute avec Duncan.

- C’est Sarah qui t’a fait entrer ? Demanda-t-elle un peu rudement, ses paupières plissées sur ses yeux aux reflets désincarnés, elle t’a pas proposé de vêtement propre ? S’étonna la jeune femme dans la même foulée.

Parce qu’au-delà de l’odeur, c’était loin d’être hygiénique de se balader dans leur lieu de vie maculé de terre et de sang. Ce serait bien sa veine que la zone soit dégagée si à côté de ça, ils se chopaient tous une saleté à cause des gerbes chopés sur des mordeurs. D’ordinaire plutôt difficile d’accès, la musicienne était en plus dans une période de sa vie où elle encore moins amicale et ça ne lui plaisait qu’à moitié de savoir que des gens qu’elle ne connaissait pour ainsi dire pas – même si c’était des alliés – se baladaient tranquillement dans son refuge de fortune, sans qu’elle n’ait été mise au courant. Les mains sur ses hanches graciles, sa posture criait « pourquoi t’es là d’ailleurs ?! »… et il avait intérêt d’avoir une sacrée bonne raison.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyMar 1 Jan 2019 - 17:12
Ce n'était qu'une simple visite de courtoisie tout au plus, ou tout au moins, c'est ce qu'il avait fait croire à Sarah en se pointant une nouvelle fois ici, beaucoup moins discrètement que la fois précédente avant de l'amener patiemment au réel but de sa visite, inventorier le matos de guerre dont il avait entendu parler au ranch en laissant traîner ses oreilles. Enfin, il ne les avait pas réellement laissé traîner mais les avait plutôt collé aux portes lorsque les deux étaient encore intactes. Et après le refus de sa soeur et de son groupe à rejoindre leur bataille, après avoir explosé cette oreille qui faisait de lui une moitié de sourd, il ne restait plus que ce point, ce point qui le démengeait tant pour savoir s'il avait une chance d'anéantir leurs oppresseurs lors de leur prochaine visite. Pas qu'il manque de confiance en Ashley ou Elena, pas qu'il n'ait pas remarqué les fruits des entraînements que faisait subir cette sale chicana de Reena aux ranchers. D'ailleurs, elle aussi, il lui faisait confiance même si son racisme prédominait... Il n'empêchait que même après cette petite visite, son mauvais pressentiment quand à ce qui se passerait dans quelques jours n'étaient en rien atténuée.

- Non, j'ai vu de la lumière et j'me suis dit qu'ça serait sympa d'passer faire coucou, rétorqua-t-il, ses lèvres étirant sa joue gauche d'un rictus narquois avant que la posture énervée de son interlocutrice ne l'efface instantanément.

Punaise, elle riait jamais cette meuf ou quoi ? Déjà qu'elle le faisait flipper avec ses yeux de serpents, ses mimiques acerbes exaltant son effarouchement pour le peu qu'il l'avait vu au ranch... Pourtant malgré ça, il respectait cette jeune fille qui paraissait frêle quand on l'observait de dos mais qui pouvait clouer le bec d'une grande gueule dans son genre en un regard. Puis, si un grand costaud avait décidé de la suivre, c'était pas anodin, elle devait p'tet en avoir de plus grosse que ce barbu ?

- C'est bon, j'plaisante hein, elle m'en a proposé mais j'compte repartir dans l'heure alors à quoi bon ? J'suis incognito dans cette tenue.

Il sonda une nouvelle fois ses vêtements souillés par le sang et les entrailles de putrides avant de soutenir de nouveau le regard clair de la musicienne, fronçant des sourcils hostiles.

- J'crois que j'préfère ta copine qui m'esquive plutôt que tes yeux revolvers. Tu sais que les propriétés privées ça n,existe plus ?conclut-il en imitant sa posture, joignant ses mains à ses hanches. Il voulait bien comprendre qu'elle soit à cran, certes, mais l'irlandais ne ferait pas le punching-ball. C'était pas son genre.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6664
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyJeu 3 Jan 2019 - 17:14
Les sourcils de Selene se soulevèrent dans une expression des plus sceptiques. Pour qui il se prenait exactement ? Elle allait finir par croire que soit le ranch était peuplé en grande partie de petits cons, soit il n’y avait qu’eux qui étaient leur était envoyé en visite. Si elle avait réussi à avoir un impact positif sur Simon, la musicienne n’avait ni le temps, ni l’envie de changer tous les sales gosses d’Issaquah. Elle ne bougeait pas et cilla à peine, détaillant le comportant de cet individu qui, non content de se fiche de sa gueule, se mettait en plus à l’imiter. Elle lui en foutrait des yeux revolvers !

- Si les propriétés privées n’existaient plus, vous n’en seriez pas à vous battre pour défendre un ranch, répliqua-t-elle, essaye pas de la jouer comme ça avec moi.

Il était véritablement à un cheveu de se prendre son poing sur le coin du nez, ami ou pas. Qu’est-ce que ça lui aurait coûté de s’excuser ou de s’expliquer, voire les deux à la fois. Si la pianiste allait dans le camp de ses alliés, elle prendrait soin de prévenir au moins mes responsables des lieux et ne ferait pas gerber les occupants avec son insolence quand elle les croiserait dans les couloirs. Était-ce trop demandé qu’on lui accorde le même traitement ?

- Et tu veux savoir à quoi bon pour tes fringues ? Par exemple… parce que tu fous des gerbes de rôdeurs partout et qu’on va risquer d’attraper une saloperie ? C’était pourtant la base mais il fallait croire que même à l’école de la survie, certains avaient raté quelques classes, alors soit tu t’en vas maintenant, soit tu vas te changer et tu m’expliques ce que tu fous ici.

C’était sans appel et qu’importe que le niveau de diplomatie fût au plus bas. Ce n’était pas le moment pour venir l’emmerder chez elle – enfin : encore moins que d’habitude. Après s’être occupée de Finan, elle irait remonter les bretelles de Sarah. Superviser ceux qui s’inviter chez eux, c’était quand même le minimum, y compris dans le cas où il s’agissait d’un camarade du ranch. Dans tout ça, Selene n’oubliait pas que c’était quelqu’un de là-bas qui avait trahi la prison.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyMar 8 Jan 2019 - 13:30
- J'm'en tamponne du ranch moi mais j'y tiens quand même, c'qui m'importe c'est ma famille et la tombe de mon amie. Et tout ça c'est là bas. Toi t'as quoi ici ?

Elle était bien culottée quand même. De se permettre de lui parler comme ça à lui alors que son ami avait cédé au chantage de leurs oppresseurs en confirmant les déclarations d'Arleen, tandis que lui, avait toujours l'impression d'avoir été le seul à défendre leurs alliés en risquant à coups sûr sa vie. Il avait bien eu le soutient de Jesse, oui, un soutient dont il se serait bien passé en sachant qu'il courait vers la mort quand il avait tenté de berner Victoria et sa copine la blondasse sous le joug des militaires. Mais soit, elle n'était pas au courant, elle avait eu autre chose à foutre, comme préparer leur fuite vers cet endroit. C'était bien loin du confort de leur prison de ce qu'il en savait et ça le poussa à montrer les dents, d'un rictus provocateur et hargneux alors qu'il passait devant elle pour rejoindre Sarah et lui demandait les fringues qu'elle avait voulu lui passer.

- J'vais m'changer, on va discuter. Bienvenue vers Issaquah Selene, à tout de suite.

Le pas lourd, traînant le pied, il rejoignit son amie là où il l'avait quitté pour l'implorait de finalement lui filer les vêtements propres qu'elle avait voulu lui refourguer plus tôt. Une fois vêtu de ce jean un peu trop petit qui dévoilait des chaussettes à l’effigie de Titi & Grominet et d'un t-shirt et d'une veste légèrement trop ample, il la remercia avant de lui conseiller de brûler ses changes au plus loin de leur camp, au vu de l'humeur de sa patronne.

- Voilà, ça t'va comme ça ? l'interrogea-t-il plein d'insolence en avançant ses deux paumes ouvertes devant lui et se sonder de celle-ci, de haut en bas, comme si ses doigts étaient un portique d'aéroport. C'est du sacré matos de guerre que vous avez ici ? Mais tu t'penses vraiment prête ?

Soudainement, toute insolence semblait avoir disparu de son timbre, parce que le sujet valait de ravaler sa fierté, il était venu pour ça après tout, s'assurer que leurs seuls alliés étaient prêts, parce qu'il avait toujours cette étrange sentiment que personne ne savait ce qu'il faisait depuis la fameuse dernière visite des autres. Il était hors de question que ces entraînements, ces événements aient été vains, aussi arqua-t-il un sourcil comme pour faire comprendre à son interlocutrice qu'il avait décidé d'arrêter de jouer au con mais qu'il en attendait une sincérité dans les réponses qu'il quémanderait, aussi illégitime était-il à quémander cela. Elle avait compris où il voulait en venir non ? A ne pas y croire, au vu de son air sévère, oui.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6664
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyMer 16 Jan 2019 - 23:27
Elle n’était pas passé loin de lui balancer une claque magistrale. L’insolence avait ses vertus mais aussi ses limites et Finan venait carrément de les franchir. Ce qu’elle avait ici ? Rien du tout et au cas où il était adepte de la mémoire sélective, c’était de la faute du ranch. Plutôt que de venir l’emmerder, il ferait bien de s’estimer heureux que son camp soit encore de leur côté. Il y avait mille scénarios possibles où il aurait moins l’occasion de faire sa tête de con.

- C’est ça ouai, grogna-t-elle simplement alors qu’il s’éloignait.

La musicienne poussa un soupir : elle n’avait pas envie de discuter, elle avait secrètement espéré qu’il choisirait de s’en aller. Ses yeux bleus se levèrent au ciel alors qu’elle rejoignait le salon pour atteindre. Il était encore poussiéreux, sommairement réaménagé, mais encore inhospitalier. Selene n’avait pas l’impression d’habiter ici, elle avait simplement la sensation de squatter un logement abandonné ; comme avant, quand elle errait dans Seattle. La prison lui avait fait oublier ce ressenti…

- Hum ? Fit-elle en redressant la tête sur son aîné qui revenait.

Assise dans un fauteuil, elle était perdue dans ses pensées et avait déjà presque oublié son existence. Elle remit leur échange en quelques secondes. Ils devaient parler, effectivement. Sa question lui fit lever un sourcil : s’ils étaient prêts ? C’était comme si un mouton demandait à un loup s’il était prêt à mordre. La pianiste se détacha du dossier mou de son siège, rejetant sa longue chevelure en arrière.

- Tu le monde n’as pas eu la même chance que vous, rétorqua-t-elle d’abord avec une pointe d’amertume, de ne pas avoir de problèmes avec d’autres survivants.

Elle sous-entendait « avant qu’ils ne reçoivent la visite » de la compagnie de Zack, bien sûr, elle supposait que Finan le comprendrait. Son regard s’évada brièvement vers l’une des fenêtres à demi masquée par un rideau. Le poids des conflits armés pesait lourds sur les épaules de Selene. Elle était certainement plus prête que n’importe qui au ranch, parce qu’aucun d’eux ne savait vraiment ce qui les attendait.

- La question c’est de savoir si toi, tu l’es, renvoya-t-elle sans animosité, attaquer sciemment quelqu’un, ce n’est pas pareil que de se défendre. On ne… on ne sait pas ce que c’est avant de l’avoir fait, prévint-elle à mi-voix.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello EmptyLun 21 Jan 2019 - 19:31
C'est vrai qu'c'était agréable de se sentir propre, il y avait bien encore quelques traces de sang dans ses cheveux bouclées qu'il n'arrivait pas à effacer avec cette serviette trempée que lui avait filé Sarah. C'était probablement parce qu'elle aussi venait d'être entièrement tâchée par tout le sang qu'il avait sur le visage et l'irlandais finit bien par abandonner de continuer de frotter, il était déjà plus présentable, ça satisferait la méchante musicienne non ?

Rejoignant enfin le salon où l'attendait cette dernière, il avait posé une épaule le long de l'embrassure et cambrer légèrement le bassin vers l'autre côté de celle-ci en croisant les bras, accentuant son air nonchalant au maximum pour démontrer que, bien qu'il ait compris qu'il lui devait le respect, elle n'en aurait davantage si elle ne lui en donnait pas. Après tout c'était elle qui était affalé sur un canapé comme si les explications qu'elle lui avait demandé semblaient futile. Mais pourquoi autant de remontrance alors ? Après tout, il s'en foutait royalement, surtout qu'elle venait de titiller une fois de plus ses nerfs et ses lèvres se crispèrent légèrement sur sa joue gauche en une mimique renfrogné.

- Contrairement à ce que tu crois, je cherchais ces types bien avant qu'il ne vienne nous emmerder.

Et bien heureusement pour lui, il ne les avait pas croisé seul avant. Quand on voyait où il en était à présent, l'irlandais ne pouvait s'empêcher de penser que cette mission qu'il s'était donné de retrouver celle qui avait agressé Megan. Dieu seul savait ce qui aurait pu se passer ce jour là. Si ce jour lui avait été donné à vivre... En attendant, la métisse, la seule latino avec son collègue Juan avec qui il était capable de faire taire son racisme, elle, elle avait fini par ne plus être, leur départ de la ferme n'ayant fait que retarder ce fameux jour où tous, à la ferme, avait bien cru la perdre.

- On vivait dans une petite ferme comme celle-ci avec mes amis... Avant qu'il ne croise mon amie, la tabasse, qu'on doive fuir comme vous...

L'évocation de ce souvenir restait douloureux, surtout que comme à chaque fois qu'il songeait à son ancienne cheffe, il lui revenait toujours ce souvenir marquant, son visage doux, qui se voulait rassurant alors qu'il savait qu'un des deux allait y passer, n'explose sous son visage. Aussi parce qu'une autre marque continuait de fendre son coeur sans qu'aucun pansement ne puisse rattacher cette partie qui s'était envolé lorsqu'il avait dû quitter Cascadia. Pour rejoindre ce ranch... Bref, inutile de s'étaler plus là dessus, elle n'avait pas à savoir, il n'avait pas à lui expliquer. Ou plutôt pas l'envie de peur de verser une larmichette et là, il perdrait en crédibilité.

- Crois moi, j'suis sûrement l'un des plus prêts. Parce que je sais que je risque d'y rester mais j'y suis prêt justement. Et toi, t'es prête ? Vous, vous, les décideuses ! Est-ce que vous leur avait dit aux autres ? Là il redevenait un peu insolent, s'il n'avait pas garder les bras croisés, il l'aurait pointé d'un index plutôt accusateur. Je suis d'accord et c'est pour ça que je posais la question.

Attaquer sciemment quelqu’un, ce n’est pas pareil que de se défendre. Ca, il était bien placé pour le savoir. Entre les quelques violences qu'il avait pu commettre dans sa jeunesse et ce qu'il avait fait de bien pire ensuite, surtout après que les morts ne mettent à se relever... Mais la chose dont il était sûr c'est que lorsque l'on attaquait en premier, on avait l'avantage sur son vis-à-vis. Le tout c'était de savoir l'utiliser.

- J'suppose qu'on fume pas à l'intérieur ? questionna-t-il en un sarcasme avant de sortir à l'extérieur, agréablement surpris qu'elle le suive, vu le peu d'intérêt qu'elle lui portait depuis le début de leur rencontre fortuite sur ses nouvelles terres. Alors dis moi Selene, t'es prête à peut-être tous les perdre pour enfoncer un balai dans l'fion d'ces cons jusqu'à leur remonter dans la cervelle. lâcha-t-il le timbre devenant haineux alors que ses mires balayaient l'horizon, un crachat filant de sa bouche pour s'écraser sur l'herbe, dessinant parfaitement la haine qu'il portait à ce groupe et pourquoi il tenait à ces réponses.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I just came to say hello   I just came to say hello Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I just came to say hello -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: