The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- On the same page ? -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6556
Age IRL : 28
MessageSujet: On the same page ?   On the same page ? EmptyMer 31 Oct 2018 - 19:11
- Ça va aller, murmura-t-elle la gorge nouée, on va t’emmener rencontrer quelqu’un. Juste pour… quelques jours.

Elle était en train d’installer Elizabeth à l’arrière de la jeep, dans un siège-auto, aux côtés de Wyatt. La boule au ventre, la musicienne discutait avec sa fille sans pouvoir empêcher son timbre de trembler. Elle n’aimait pas cette sensation. Celle qu’on déracinait le bébé à ce qu’il connaissait, au fait que c’était peut-être les derniers instants qu’ils partageaient. « C’est pour son bien » ne cessait-elle de ne répéter ; pour leur bien. Ruben et Joachim aussi étaient de la partie, dans une voiture conduite par Isaac, accompagné de Juliet et Andrea. De son côté, Selene prenait le volant pour les deux plus jeunes, Duncan sur le siège passager.

Le soleil était masqué par des nuages automnaux typiques de la région. A tous les coups, ils ne quitteraient pas le ciel avant le prochain printemps. Elle roulait plutôt prudemment, la fusillade ayant attiré plusieurs mordeurs dans le secteur. Même s’ils avaient sans doute repoussé les principales vagues d’envahisseurs décharnés, la pianiste préférait éviter d’entrer en collision avec un cadavre. Il s’était donc passé plusieurs minutes de conduite silencieuse avant qu’elle n’arrive à desserrer les dents.

- Tu n’as toujours pas d’objections ?

La question était plus ou moins rhétorique. Le viking aussi était père, alors son avis était plus que pris au sérieux dans cette démarcher d’emmener les bébés à un endroit où ils ne pourraient plus les voir avant la fin du conflit. Il avait déjà confirmé approuver la précaution mais Selene voulait éviter les secondes pensées de dernière minute. C’était aussi une façon d’entrée en matière, parce qu’il y avait bien autre chose dont elle espérait pouvoir parler avec le magasinier.

- On va libérer le ranch et ensuite, on trouvera un autre endroit où s’installer, ses yeux bleus se tournèrent brièvement vers Duncan, juste libérer le ranch, précisa-t-elle avec insistance, c’est ça notre objectif, celui du groupe, de son groupe, je sais que Roza voudrait une guerre totale et… tuer toutes les personnes qu’elles trouveront… mais je ne veux pas qu’on s’embarque là-dedans, trancha-t-elle un peu froidement en débrayant pour aborder un virage serré, on a pas besoin de ça. Et ce n’est pas possible de… se contenter de faire exploser les problèmes et croire qu’on peut s’en tirer sans conséquence.

C’était clairement une critique en rappel à ce qui s’était passé à la base militaire. La jeune femme ne voulait pas d’un chaos semblable : une fois qu’ils auraient violemment frappé le nid et libéré les otages, Hope notamment, ils devront s’en aller avant de faire plus de victimes que nécessaire.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de chasse (porté au ceinturon, côté gauche), 1 cran d‘arrêt (dissimulé dans une de ses bottes), 1 Sig Sauer P 226 et 1 hache de pompier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1686
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptyDim 4 Nov 2018 - 23:51
Depuis que leurs ennemis étaient venus « frapper » à leurs portes, Duncan était à cran. A cran et sur les nerfs mais également prêt à se battre afin d’éliminer, définitivement, ces gens. Car après tout, éradiquer ces bons samaritains, qui ne cessaient d’imposer leur dictature à tous les groupes qu’ils rencontraient, ne pourrait être que bénéfique pour tout le monde. Enfin, du moins pour toutes les personnes du Ranch et de la prison. En fait, il était même urgent d’empêcher leur extension. Chose que Roza avait parfaitement comprit. Les rayer, définitivement, de la carte devenait donc une priorité pour tous survivants non alliés à eux.

C’était d’ailleurs ce qu’avait tenté de faire Roza en souhaitant les poursuivre avec le blindé lorsqu’ils avaient fuis comme des lâches la prison. Mais bizarrement, Selene l’en avait subitement empêchée. Chose qui était, à l’heure actuelle, très difficile à comprendre pour le viking. Mais c’était une décision qu’il respectait. C’est pourquoi, il ne demanda pas le pourquoi de la décision de la brune. Quoiqu’il en soit, le magasinier était, depuis ce jour, une véritable « pile électrique » montée sur pattes. En fait, le barbu ne cessait de se démener dans tous les sens. Physiquement, pour déménager la prison de tous leurs produits de première nécessité. Et puis aussi moralement  pour anticiper une potentielle riposte de leurs adversaires.

C’est donc songeur, que Duncan grimpa dans la jeep avec Selene et les enfants. Silencieux, celui-ci écouta d’ailleurs avec attention sa cheffe parler à sa fille. Souriant, à sa déclaration, il songea toutefois à la possibilité d’échouer face à leurs ennemis. C’est donc en sombrant doucement dans des pensées morbides que celui-ci commença à se retourner le cerveau à la recherche d’une solution pour régler le problème. Mais, sa tête était déjà en ébullition chose qui ne tarda finalement pas à lui miner le moral. Ses pensées étaient d’ailleurs tellement morbides, qu’il marqua un temps de réflexion avant de répondre à la question que venait de lui poser la brune.

- « Des objections sur quoi ? » S’empressa-t-il alors de demander avant de reprendre quasiment aussitôt : - « Sur notre décision de quitter la prison et de mettre les enfants à l’abri chez Deaglan ? Bien sûr que non, il me semble que ça va de soi. Et puis, on en a déjà parlé, il me semble ? » Ecoutant la brune continuer à lui parler, il esquissa ensuite un sourire. Surtout parce qu’elle avait mentionné qu’ils allaient bien récupérer le Ranch de leurs alliés. Par contre, il sembla contrarié sur la suite de ses propos ?

D’ailleurs, il ne tarda pas à lui répondre : - « Comment ça, « juste » libérer le Ranch ? » Fronçant les sourcils, il continua : - « Si on a la possibilité de tous les exterminer, je ne vois pas pourquoi on s’en priverait ! C’est sans doute ce qu’ils feraient, eux, s’ils en avaient l’occasion ? » Avant de marquer une courte pause et de poursuivre : - « Mais, on est déjà en guerre ! » Et de fixer la jeune femme qui lui lançait, cette fois-ci une petite pique sur les nombreuses explosions, que Roza, Riley, Connor et lui avaient dernièrement été responsables à la base militaire.

Détournant son regard une seconde de la brune Duncan ne tarda, cependant, pas à lui répondre : - « N’empêche que si on avait suivi tes consignes, ce jour-là,  et qu’on n’avait pas tout fait exploser, on y serait sans doute encore devant ce putain d’entrepôt ?! » Remettre les plans de la brune en question n’était sans doute pas la chose à faire ? Surtout parce qu'à l'heure actuelle, la jeune femme était tout comme lui, à deux doigts de « péter » les plombs ? Mais, Duncan n’était le genre de personne à ne pas dire tout haut ce qu’il pensait tout bas. Alors, il continua, calmement, afin de ne pas effrayer les enfants : - « Roza a peut-être des méthodes un peu excessives mais, je dois admettre qu’elles sont efficaces. Tu ne trouves pas ? »


Code couleur:
 

On the same page ? 683688aca386f837b802d873741f0100
Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6556
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptyMar 13 Nov 2018 - 19:54
Elle écouta Duncan défendre les méthodes et les ambitions de la russe et une fois de plus… elle en voulut silencieusement à Roza. A croire que cette dernière se faisait un malin plaisir à mettre de sales idées dans le crâne de ses amis. Après avoir poussé Eli à l’insubordination, voilà que c’était le magasinier ? Chaque fois qu’elle pensait avoir progressé avec cette femme et commencé à l’apprécier, Selene repartait de zéro. La voilà revenue globalement au stade ou la tatoueuse était un poison lent : plus vite ils en auraient fini de coopérer, mieux ce sera.

- Tu t'entends parler ? Avec deux bébés à l’arrière, tu viens encore me balancer qu’on devrait se contenter de massacrer tout le monde ?

Elle espérait qu’il les regarderait, car c’était eux qui avaient poussé la musicienne à changer. Pendant longtemps, elle avait montré le mauvais exemple. Les Hunters ? Exterminés. Emma et sa bande ? Exterminés. Les cannibales ? Exterminés. Chaque fois, invariablement, elle avait prôné une réponse du sang par le sang. C’était de sa faute. Mais depuis la mort d’Alma, une alarme s’était allumée dans le cœur de la pianiste. Un son silencieusement strident qui lui hurlait qu’en poursuivant sur cette route, elle finirait par tout perdre. La mère d’Eli était le symbole de leur erreur : ils ne pouvaient pas répondre à la force par la force sans arrêt.

- Les tuer juste parce qu’on en a l’occasion, c’est ça ta réponse ? Et en quoi on est différent d’eux en faisant ça ?!

Selene débraya, aborda un virage serré, s’empressa de dépasser un mordeur encastré sous une voiture retournée sur le côté. Sans doute un accident, pauvre gars. Un bref regard dans le rétroviseur pour s’assurer du confort des petits, elle ajouta un peu froidement :

- Ce que Roza veut, c’est un génocide, le mot était fort mais lui paraissait étrangement vrai, c’est ça que tu veux raconter à Wyatt plus tard ? Comment tu as fait sauter plein de types juste parce que tu avais assez de bombes pour le faire ? Je ne savais pas qu’on était comme ça, jugea-t-elle avec un soupçon de dédain ; elle ne voulait pas être seulement ça, Roza est un marteau, compléta-t-elle, ça passe ou ça casse. Le jour où ça cassera, tu viendras me dire ce que tu penses de ses méthodes.

Elle n’était pas un modèle d’équilibre, c’était une vérité. Sa main avait sans doute pris plus de vie que tous les autres membres du camp réunis – ou peu s’en fallait – mais c’était justement pour ça qu’elle voulait que ça change. Qu’Elizabeth puisse avoir une mère qui avait accompli autre chose que des meurtres et des guerres ; qu’elle ne laisse derrière elle plus que des cicatrices sur sa peau blanche.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de chasse (porté au ceinturon, côté gauche), 1 cran d‘arrêt (dissimulé dans une de ses bottes), 1 Sig Sauer P 226 et 1 hache de pompier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1686
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptyDim 25 Nov 2018 - 0:30
Le barbu se doutait bien que Selene n’appréciait pas vraiment Roza, surtout parce qu’elle était imprévisible et également incontrôlable. Mais il avait toutefois pensé, dans un recoin de sa tête, qu’avec le temps et leur objectif commun la brune arriverait à accepter la Russe comme elle était ? Après tout, lui l’avait bien fait alors qu’à leur première rencontre, ils avaient faillis s’étriper. Mais visiblement, il s’était trompé ? En tout cas, la jeune femme ne tarda pas à réagir en s’en prenant ouvertement à Duncan.

Surprit de cette soudaine déclaration, celui-ci la fixa donc un moment, sans dire un mot. Gardant le silence, il serra cependant les mâchoires suite aux remarques qu’il se prenait en pleine tête. Et pour en prendre, il en prenait ! C’était à croire que la musicienne avait envie de passer ses nerfs sur lui ? Mais étrangement, il ne répliqua pas. Sans doute pour ne pas monter dans les tours et effrayer les enfants à l’arrière du véhicule ? Enfin, pas tant que la brune était en train de lui exprimer son point de vue sur la situation.

Quoiqu’il en soit, les remarques de Selene avaient le mérite de soulever une question intéressante. Etaient ‘ils réellement différents de ces gens ? Après tout, Selene et lui avaient également tué tout un paquet de personnes, depuis le début de cette apocalypse. Des mauvaises, bien entendu mais ça c’était leur point de vue à eux deux. Pensif, le musicien ne broncha pas, préférant jeter un coup d’œil, sur les enfants, qui semblaient à mille lieues de se douter de la trame de la conversation.

Par contre, quand la brune termina son speech, il s’empressa de lui déclarer : - « Je comprends ce que tu veux dire. C’est vrai que nous ne sommes pas des tueurs. Mais … » Sachant pertinemment que la suite de ses propos risqueraient sans doute de faire bondir la brune de son siège, il marqua alors une courte pause. Et puis après avoir tourné sept fois la langue dans sa bouche, il continua : - « … par la force des choses, nous le sommes devenu » Se taisant quelques secondes, il ne tarda cependant pas à reprendre : - « Roza veut leur peaux à tous mais, peut on lui en vouloir ? Ils ont tout de même massacrés tous ses amis ! Rasé un camp, tout entier ! Et tout ça, parce qu’ils avaient refusé leur proposition de se joindre à eux ! »

Fixant la brune il continua : - « Ils ont détruit Roza, intérieurement ! Ils ont ruiné sa vie et si ça continue comme ça, ils vont continuer à s’étendre et à grossir leurs rangs jusqu’à asservir ou tuer tous ceux qui se mettront en travers de leurs passages » Se taisant quelques secondes, Duncan rajouta néanmoins, très vite de « l’huile sur le feu » en reprenant : - « Va demander à Ashley si elle n’a pas envie de tous les voir mourir ! » Fier de sa déclaration, Duncan esquissa ensuite un sourire en se remémorant l’épisode des grenades à la base militaire. Et puis, le bordel que ça avait causé.

Songeant que la Russe était, plus ou moins comme lui, il s’empressa alors de reprendre : - « Non, je n’ai aucune envie, d’annoncer à Wyatt que pour survivre, j’ai dû égorger, tuer, mutiler et battre des gens à mort. Mais, c’est pourtant ce que j’ai fait. J’ai les mains pleines de sang, Selene ! » Détournant la tête quelques instants de son amie, il se passa ensuite la main dans les cheveux. Et puis, après quelques minutes de calme, il continua : - « Et je comprends ce que Roza ressent. Ils lui ont tout pris, tout ! » Avant de se taire à nouveau quelques secondes et de poursuivre : - « Donc, si j’ai bien compris, tu n’as aucune intention de les exterminer jusqu’aux derniers ? Ni de les traquer et de les débusquer jusqu’à leur véritable tanière ? »


Code couleur:
 

On the same page ? 683688aca386f837b802d873741f0100
Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6556
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptyDim 25 Nov 2018 - 18:36
- Ce n’est pas ça…, répliqua-t-elle avec une pointe d’impatience après que Duncan ait évoqué tous ses arguments, c’est justement parce qu’on a du sang sur les mains que je pensais que tu comprendrais ! S’exclama-t-elle.

Elle s’incluait dans le lot des criminels parce qu’elle était loin d’être la plus innocente de la bande. La musicienne avait même longtemps cru que c’était une solution, de tuer tout ce qui se dresserait sur sa route, sauf que c’était un leurre. C’était ça qu’elle essayait de défendre et que son voisin ne semblait visiblement pas encore apte à voir.

- Depuis tout le temps qu’on a passé ensemble… et tous les gens qu’on a eu à tuer, ça nous a apporté quoi de mieux ? Nous aussi on a massacré des camps entiers Duncan, et même si c’était… des cinglés ou des cannibales, ça n’excuse pas ce qu’on a fait, il y avait toujours la solution raisonnable et la réponse disproportionnée. Même si la deuxième était définitive, elle n’était pas plus justifiable, on a… décimé les types qui ont mutilé Andrea, ça n’a pas empêché qu’elle essaye de se suicider. On est allés se venger de ceux qui avait posé le piège qui a tué Abigail, ça ne l’a pas fait revenir et Gabriel a disparu en voulant nous empêcher de faire une connerie, elle souffla bruyamment, la gorge nouée par les émotions, ce que je veux dire, c’est qu’au final, on gagne rien. On ne fait que perdre. Tous ces cadavres… pfff tu te souviens de ce que tu m’as dit ? Quand on venait de se rencontrer, sur le toit là…, elle lui glissa rapidement un regard entre deux contrôles de ses rétroviseurs, que si j’avais tué, ce n’était pas grave parce que ce n’était que de la légitime défense, elle se pinça les lèvres et jugea soudainement, ça fait longtemps que ce n’est plus de la légitime défense, ce qu’on fait…

Ils durent trouver une route différente de celle qu’elle prenait généralement pour se rendre à Tacoma, un arbre s’était couché en travers du sentier. Stoppant momentanément le véhicule pour réfléchir à un itinéraire bis, elle soupira et regarda Duncan :

- On est pas meilleurs qu’eux. Y’a pas de gentils contre les méchants, y’a juste… des gens contre d’autres gens. Alors je crois… qu’on n’aura rien à gagner en allant trop loin. Le meilleur que Roza devrait faire à l’égard de tous les gens qu’elle a perdu, c’est arrêter de risquer sa vie… et reconstruire quelque chose de positif, estima Selene avec un fond de lassitude dans la voix, et nous aussi.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Duncan Donhadams
membre du conseil | The Haven
Duncan Donhadams
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de chasse (porté au ceinturon, côté gauche), 1 cran d‘arrêt (dissimulé dans une de ses bottes), 1 Sig Sauer P 226 et 1 hache de pompier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/07/2016
Messages : 1686
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptySam 1 Déc 2018 - 20:32
Face à ses déclarations, le barbu se doutait bien que Selene ne resterait pas silencieuse très longtemps. Et visiblement, il ne s’était pas trompé. En tout cas, la jeune femme riposta quasiment aussitôt à ses différentes remarques. Et au vu de ce qu’elle lui disait, ça voulait plus ou moins dire, qu’elle souhaitait clairement lui démontrer que la vendetta de Roza était plus que suicidaire et totalement farfelue. D’ailleurs, elle ne tarda pas à évoquer tout une ribambelle d’exemples pour lui prouver que son point de vu était le meilleur.

A ce moment de la discussion, le magasinier se demanda alors, pourquoi la jeune femme s’acharnait à ce point à lui démontrer que la Russe avait tort de vouloir continuer « sa guerre » contre ces gens ? Mais que craignait-elle, bon sang ?! Que sa soif de vengeance, ne lui fasse perdre la tête ? Qu’il parte à « l’abordage », du jour au lendemain, avec le duo féminin ? Qu’il se fasse tuer lors d’une mission vengeresse avec les deux femmes ? Ou alors, c’était simplement pour lui faire comprendre que c’était elle qui dirigeait ce groupe et non Roza ? Rageant intérieurement, sur la décision de Selene de ne pas poursuivre la traque de ces gens, le magasinier ne lui déclara toutefois aucuns commentaires.

Par contre, après quelques minutes de calme il réalisa, tout à coup, qu’il pouvait y avoir une énième possibilité à ce comportement. En effet, Selene pouvait également craindre qu’il ne parte au front, avec Roza & Co, et qu’il ne délaisse ses amis, au profit de ce conflit qui semblait interminable ? En fait, elle avait même peut être peur, qu’il ne l’abandonne, « elle », sans jamais revenir ? Pensif, face à cette hypothèse, Duncan se contenta alors de rester silencieux. Mais, il la fixa du regard en contemplant son visage juvénile et en songeant que finalement, elle cherchait peut-être à lui faire comprendre, qu’elle ne désirait tout simplement pas qu’il s’éloigne trop d’elle et de son groupe ? Car après tout, maintenant, ce groupe n’était ni plus ni moins que sa famille ?

Alors, le musicien se décida finalement à lui demander : - « Pourquoi tu réagis comme ça ? Tu as peur que je vous abandonne ? » Il s’arrêta un bref instant avant de poursuivre : - « Que je t’abandonne ? » Se passant la main dans les cheveux, Duncan détourna ensuite ses yeux vers les enfants. Et puis, après un court moment de silence, il s’empressa de reprendre : - « Je dois admettre que j’adhère totalement à la philosophie de Roza et Riley quand à tuer tous ces salopards » Il marqua une pause dans sa déclaration avant de poursuivre : - « Mais, jamais je ne contredirais ta ou tes décisions. Si tu souhaites qu’on abandonne le combat, je suivrais tes directives. A contre cœur, certes, mais je les suivrais. Je t’ai fait la promesse de suivre tes ordres et tes instructions. Et je le ferais, quoi qu’il m’en coûte ! »

Songeur, il ne tarda toutefois pas à reprendre : - « J’aime les méthodes de Roza et de Riley. Et je les apprécie, également, en tant que personnes mais, jamais je ne vous abandonnerez ! » Soutenant le regard glacial de sa jeune amie, Duncan continua ensuite à lui dire ce qu’il avait sur le cœur : - « Toi, Sarah, Lisandro, Isaac, Juliet, Ruben, Joachim, Eli, et même Andrea … » Il esquissa aussitôt un sourire en prononçant le prénom de la métisse, car finalement, il était persuadé qu’elle avait beau faire celle qui le détestait, elle devait tout de même l’apprécier un petit peu ? Tout comme lui adorait l’enquiquiner d’ailleurs. Alors, il continua : - « … vous êtes ma famille. Vous comptez tous, pour moi. Et toi plus particulièrement que les autres. Alors, si tu décides d’abandonner la traque, je le ferais. Parce que je n’ai qu’une promesse et je compte bien la respecter »  


Code couleur:
 

On the same page ? 683688aca386f837b802d873741f0100
Aujourd'hui le sang et les balles sont l'unique loi. Si t'es une personne responsable tu comprendras que le recours à la violence est inévitable.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6556
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? EmptyMer 5 Déc 2018 - 19:50
- Mais non, je… c’est pas…

Est-ce qu’elle avait peur qu’il les abandonne ? Dans un mimétisme involontaire, Selene passa aussi une main dans ses cheveux avant de changer de vitesse. Ce n’était pas ça, c’était juste… raaah, elle n’arrivait pas à trouver les mots. C’était une prise de conscience, mûrie au fil de sa grossesse et – surtout – des mois que prenait Elizabeth. Fur un temps où elle ne survivait que par la férocité. Elle considérait la mort des inconnus comme des solutions tout à fait honnêtes, parce qu’elle avait un groupe à protéger et que les autres auraient toujours moins de valeurs que les siens. Mais elle avait fini par comprendre qu’il n’y avait pas de justice parce que ce n’était pas la question. Alma ne méritait pas d’être exécutée froidement mais la musicienne était certaine que parmi les vies qu’elle avait prises, certaines ne le méritaient pas non plus. On était toujours l’autre de quelqu’un.

La jeune femme écouta Duncan. Elle fut touchée par toute la loyauté qui émanait de ses paroles, notamment la concernant. Il aurait toutes les raisons du monde de ne pas l’écouter. Il était bien plus âgé, bien plus fort et il était loin d’y être pour rien dans sa survie. La pianiste était certaine de lui devoir bien plus qu’il ne lui devait. Ses yeux restèrent de verre alors qu’elle les tourna brièvement vers lui mais derrière ses glaces sans teint, elle était émue. Son masque de fendilla légèrement au « même Andrea » du magasinier. Lui et l’afro-américaine, c’était toute une histoire…

- Tu… tu as vu le film « The box » ? Demanda-t-elle subitement, la voix serrée par l’émotion, c’était un truc complètement tordu avec Cameron Diaz. Le principe était qu’un mec s’est pointé chez elle en lui proposant d’appuyer sur un bouton pour gagner un million de dollars en échange de la mort d’un inconnu. Juste un bouton, elle gagne un million, une personne qu’elle ne connait pas meurt. Simple,, elle marqua une pause le temps de se souvenir de la suite, Cameron Diaz finit par accepter parce qu’elle a besoin d’argent et elle se dit que ce n’est qu’un type qu’elle ne connait pas, c’est pas grave. Sauf qu’en reprenant la boite, l’homme qui lui avait donnée dit « maintenant, je vais la proposer aussi à quelqu’un qui ne vous connait pas ».

Elle avait trouvé ce moment du film extrêmement fort, même si le reste pouvait être longuement discuté. C’était une prise de conscience du personnage et du spectateur. Une sorte de matérialisation scénaristique du karma. Le parallèle ressemblait à ce que Selene essayait de défendre auprès de son ami.

- J’ai l’impression que s’acharner dans la traque, c’est appuyer sur ce bouton. On n’aura pas l’argent, ironisa-t-elle, mais des inconnus mourront. Sauf que la conséquence sera qu’un jour… il se pourrait que quelqu’un d’autre ait la boîte et le bouton, la route était droite, alors elle jeta un bref coup d’œil aux enfants, sages à l’arrière, avant d’arrêter ses yeux bleus sur son voisin, je tiens trop à vous pour que ça arrive, avoua-t-elle dans un souffle pudique, je veux pas qu’on appuie sur ce bouton.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: On the same page ?   On the same page ? Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- On the same page ? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» THE page d'accueil...
» Tourner la page sans oublier le chapitre précédent..| Jethro
» Rafraichir une page
» Page Facebook
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: