The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Breath of life -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Breath of life   Lun 26 Nov 2018 - 21:25
Casey hocha la tête. Elle pouvait le faire oui. Elle était grande maintenant, assez pour retenir son estomac quand les choses devenaient trop sensibles pour lui. Du coup, bien armée de sa pince à épilé, qu’elle stérilisa avant toute chose, la blonde avisa la canadienne d’un regard désolé. Ça n’allait pas être une partie de plaisir. Son autre main se saisit d’une compresse pour venir appuyer sur la plaie au cas où la douleur se ferait trop forte. Et dès lors, elle se concentra là-dessus. Malgré les questions orientées de Joann, et le fait qu’elles frappèrent en plein dans le cœur.

Depuis qu’elles se connaissaient toutes les deux, Casey avait toujours trouvé admirable la capacité de son amie à aller directement le fait. Soulever d’un seul coup d’œil les problèmes qui s’imposaient selon elle. Les retourner pour mieux les comprendre. Aurait-elle dû s’étonner de la voir viser juste en un seul coup ? Malgré la distance qui les avait séparés, lorsqu’elle se mit avec Swann, la petite blonde se trouva soulagé de voir qu’elle n’avait pas tant changé que ça…

« On s’est disputés, oui. » Admit-elle un brin douloureusement, en évitant le regard de son aîné : « J’ai appris qu’il m’avait mise sur la touche pour les affaires du ranch. »

Et malgré les semaines passées, l’aigreur restait la même. Sans doute parce qu’elle avait toujours eu une confiance aveugle pour son compagnon, et qu’apprendre cette trahison, ce pas de côté, lui faisait vraiment du mal. Pourtant, Stanley avait été totalement sourd à sa plainte, semblant ne pas comprendre pourquoi ça lui tenait tant à cœur. Depuis combien de mois alors les choses avaient changé entre eux ?

« C’était pas la décision de Donnie, ou Arizona. C’était lui, qui a décidé que j’avais rien à faire là-bas. Que je pouvais pas être avec lui. » Fit-elle amèrement. « Swann… Swann est pas rentré, et j’arrête pas de me dire que les choses auraient pu être différentes si j’avais été là. »

Ses yeux s’embuèrent de larmes, mais elle les ravala. Le fait de retirer un éclat de la cuisse de Joann lui permit de le faire encore plus facilement. Elle fut désolée d’avoir à mentionner la mort de Swann, surtout devant Joann, mais celle-ci mettait tellement de choses en perspective depuis…

« Pour lui, c’était normal, pour me protéger. Mais… Je sais pas… » Souffla-t-elle. « Pour moi, c’est me mentir droit dans les yeux, c’est avoir des secrets. J’ai pas de secrets pour Stanley. Et je sais pas depuis combien de temps lui les collectionne. » Souffla-t-elle finalement.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1239
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Breath of life   Ven 30 Nov 2018 - 9:44
Breath of life


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Dispute donc, mais pas de ces petites chamailleries qui se réglaient facilement, sans quoi Summer ne serait pas passée outre les conseils avisés de son petit ami pour la suivre ici. Joann ne dit plus rien, suivant simplement des yeux les expressions de sa cadette, ses réactions, à l'écoute de ses intonations même. Enfin, quand la jeune fille, sans le vouloir, lui arrachait pas un sifflement de douleur avec cette foutue pince. Maverick l'avait mise sur la touche ? La Canadienne arqua un sourcil, perplexe. C'était pas le genre du jeune militaire pourtant, si ? Mais après tout, qu'en savait elle, il était certes pas contre l'emmener elle sur le terrain ou d'autres nanas débrouillardes, mais peut-être qu'il avait pas le même jugement concernant Casey. Il voulait juste la préserver. C'était ça, quoi d'autre sinon, néanmoins la blondinette n'avait rien d'une abrutie, elle se démerdait, et sûrement mieux que d'autres à qui fallait secouer les puces pour obtenir ne serait-ce qu'un bref résultat, pas toujours probant en plus de ça.

Silencieuse, Joann pinça les lèvres, suivant du regard les gestes habiles, et le plus délicat possible, de son amie qui se confiait encore. Ni Donovan ni Arizona n'avaient refusé qu'elle se joigne aux troupes en Mai, simplement Stanley et cette peur panique de la perdre. En un sens, elle l'admirait là cette gamine, cette gosse qui l'était plus et qui mûrissait de mois en mois. Summer désirait y aller, soutenir les siens quant à elle, elle n'avait pas cru bon de s'y inviter pour une saloperie de migraine. Par excès de confiance en Swann, en eux tous, parce qu'elle était certaine qu'ils reviendraient. Que lui, dont Summer lâchait difficilement le nom, reviendrait en vie.

Elle ne vit pas ses yeux luisants, mais entendit simplement ce soupir. Cette pointe de regret qui lui nouait la gorge, plus encore à cette conclusion qui la poussa à lui offrir un sourire qu'elle seule connaissait. Sincère, sans doute plus compatissant qu'il l'était à l'époque, tout ça car Swann, en disparaissant, avait laissant béante la porte de son cœur et que, désormais, des tas de choses y affluaient et qu'elle n'avait guère d'autres choix de s'y faire, de composer avec. Elle aussi avec des secrets, du moins un très lourd secret dont seul Lawrence avait connaissance mais, un couple avait pas besoin de se cacher des choses...

- T'mentir ? Il lui manquait des éléments, beaucoup sans doute mais ce qui la frappait davantage c'était que Summer puisse se ternir pour responsable en ce qui concernait Swann, du moins, la situation catastrophique qui s'était jouée au Ranch en Mai. Ça aurait rien changé pour Mai, rien du tout ou …. si, ça aurait pu être toi. Même si elle aurait aimé récupérer l'étudiant autrement que raide mort, les chairs entamées par les crocs des blattes, Joann n'aurait pas apprécié qu'un autre que lui y passe et surtout pas l'un de ceux desquels elle était proche. Swann il ….. Il savait c'qu'il faisait il désirait faire prospérer c'qu'on a et ….. Il avait sans doute trop peu conscience des risques. Un rictus chevrotant fila sa gorge. C'était toujours douloureux de l'évoquer, de se rendre compte qu'à tort, lui comme elle s'étaient crus, invincibles, inatteignables. Stan voulait juste t'éviter ça, égoïstement se l'éviter à lui même mais …... c'est pas pour autant qu'il t'ment pour d'autres choses, si ?

Ce n'était pas vraiment creuser, mais sans d'autres éléments elle ne pouvait pas l'aiguiller, enfin, si elle pouvait vraiment l'aiguiller, après tout qu'est ce qu'une fille comme elle, au passé merdique et à l'union chaotique, pourrait bien conseiller à une jeune femme plus jeune et sans doute bien plus droite dans ses bottes ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Breath of life   Ven 30 Nov 2018 - 10:16
Swann avait p’t’être pas tous les atouts dans sa manche pour survivre. Fit-elle un brin sèchement, sans oser croiser le regard de Joann.

C’était comme si sa langue était déliée désormais. Comme si Casey avait tellement à dire, tellement gros sur le cœur, qu’elle ne pouvait faire autrement que de le lâcher pour s’en défaire. Et bien sûr que c’était contre Stanley : contre ces foutus secrets, ceux qui le rongeaient lui, et qui finissaient toujours par l’impacter elle. Casey avait toujours eu ce problème, ou ce don, de sentir quand quelque chose flanchait, vibrait,… Cette sensibilité était presque pathologique, liée à sa condition. A sa maladie. Son cerveau captait peut-être plus que ce qu’il ne devrait, mais ne savait pas comment y répondre :

J’suis désolée, c’est dur mais… je comprendrais jamais pourquoi s’priver de bons éléments si c’est pour ne pas se donner toutes les chances. Répondit-elle avec plus de mesure : On a besoin de tout ça, que tous les éléments soient réunies, d’être les meilleurs. Y’a que comme ça qu’on sera vraiment intouchable. Si t’as des angles morts dans ta visée, alors t’es forcément dans la merde, c’est… Putain, c’est statistique.

Et ça l’agaçait d’être la seule à le voir. Elle n’était pas stratège, mais elle s’y connaissait à l’extérieur, vraiment. Cette longue période dehors avec sa petite sœur l’avait rôdé ! Et même Maddie, sous ses airs angelots, elle pouvait être redoutable dehors. Elle avait peur, mais elle était foutrement courageuse.

Et y’a un autre truc totalement statistique : s’il est capable d’me mentir sur ça, droit dans les yeux, sur quoi d’autres il a pu le faire ? Demanda-t-elle, un brin rhétoriquement.

C’était un truc que sa mère lui avait appris, ça. Un menteur récidive toujours. Mais surtout, un menteur se fait toujours avoir à un moment donné. Parce qu’il ne peut pas se souvenir entièrement de ses mensonges, et il ne peut pas non plus tout prévoir.

Ca fait un moment qu’il est toujours… Hyper occupé, hyper ailleurs. Fit-elle. Elle retira un autre éclat dans la jambe avant de soupirer : C’est pas seulement moi, c’est… Autre chose, tu vois ? Ses yeux remontèrent brièvement vers Joann. Et j’suis en colère contre lui, parce que… Un soupir lui échappa : J’sais que c’est pas toujours facile d’me parler, mais j’écoute ! J’écoute vraiment ! Et s’il me l’avait demandé, je serais restée en arrière, j’aurais… J’aurais rien fait, j’aurais obéis à ses ordres…




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1239
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Breath of life   Sam 1 Déc 2018 - 19:11
Breath of life


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Les quelques mots de sa cadette à l'égard de Blackmore lui pressèrent le cœur. Avant, avant qu'il meurt, qu'il l'abandonne, sans doute aurait-elle rétorqué parce qu'à ses yeux, Swann avait toutes les cartes en mains pour réussir là où d'autres, faibles et insignifiants, avaient échoué ou échoueraient. Mais, à l'heure actuelle,et après avoir pris conscience que même lui, même eux étaient vulnérables, la Canadienne ne pipa mot. D'ailleurs Casey reprenait sur l'idéologie première de leur société. Inébranlable et malgré tout fragile de part les choix de certains. La blondinette n'avait pas tort, se priver de bons éléments, les mettre en retrait par simple fierté ou par pur instinct de préservation d'un lien unique, c'était comme se coller une balle dans le pied, et même cette assurance là, ces statistiques dont parlait la jeune femme, rebondissaient sur Maverick et les cachotteries qu'il lui avait faites, ou lui faisait encore. Là, Cain sentit son cœur se tordre. Elle aussi lui avait menti, droit dans les yeux. Du moins, quand Casey lui avait tendu la main, pour savoir ce qui se tramait dans son existence et la poussait à s'éloigner d'elle, l'escort-girl ne lui avait rien dit. Dissimulation, préservation … Mark aurait très bien pu s'en prendre à elle et ça, Joann ne se le serait jamais pardonnée.

La brune soupira donc, lâchant simplement un petit sifflement, contenu par l’émail de ses dents, quand Summer retira un énième corps étranger de sa plaie sanguinolente. D'après sa petite amie, Stan était ailleurs, moins proche d'elle. Ne l'avait-elle pas ressenti à Agate ? Bien sûr que si, il lui avait semblé que son ami, ce jeune homme en lequel elle avait aveuglément confiance, n'était plus sur la même longueur d'onde, que la haine qu'il nourrissait envers certains, ou au moins cette rancœur amère, forgeait une barrière entre ceux lui étant proches mais tout aussi proches des personnes auxquelles il tenait rigueur de certaines choses n'ayant, malgré tout, plus de réelles impacts sur leur avenir.

- D'puis longtemps, j'veux dire, Nouvelle grimace de douleur mais, enfin, la blondinette délogeait le dernier gravier pris dans les chairs. après l'séisme ou plus tard ? Après le bordel de Novembre Stanley était déjà monté sur ressorts, mais peut-être ça lui avait échappé puisqu'elle s'était renfermée, repliée même quasiment terrée, quand son enfoiré d'ex mari avait passé les grilles de Fort-Ward. Ou, quand Chambers est tombé ? Ce fameux jour elle avait quasiment plaidé contre lui, se fiant d'avantage à Floyd et, comme d'accoutumé, en celui qu'elle ne trahirait pas même pour tout l'or du monde : Davis. Concernant Donovan ce n'était que purement stratégique, à l'époque il n'était encore qu'un vulgaire play-boy lourdingue avec lequel elle pouvait se marrer, ou encore duquel elle pouvait obtenir en jouant légèrement de ses charmes, aujourd'hui, depuis Juillet même, les choses avaient changé entre eux parce que jamais elle l'aurait cru capable d'agir de cette manière là avec elle. Peut-être que si tu mets l'doigt sur l'instant précis, t'pourrais mieux comprendre les choses, j'sais pas ... Quant au fait que s'il lui avait dit, la jeune fille serait restée en arrière, Cain émit quelques doutes en un rictus amusé. Casey était un peu comme elle à son âge, rebelle, capable ou se croyant capable, de faire ses propres choix en imaginant qu'ils étaient bons quoi qu'il lui en coûte. J'te crois mais dis toi qu'si c'était lui qui y était passé à la place de Swann, tu s'rais pas restée derrière, pas même s'il te l'avait ordonné. C'est instinctif Casey parce qu'tu l'aimes. Mais, l'manque de confiance qu'il semble avoir en toi ça …... C'est jamais bon. Doit pas y avoir d'secrets, si y a bien quelqu'un a qui il peut tout dire, c'est bien toi et personne d'autres.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Breath of life   Lun 3 Déc 2018 - 11:26
Je sais pas vraiment... Avoua-t-elle un brin songeuse en baissant le regard. D'aussi loin que remontait ses souvenirs avec lui, son premier coup de coeur, l'instinct ou ça avait chaviré dans sa tête. Lui et elle étaient amis avant d'être amants... Alors, avant le séisme ? Elle hésita : Peut-être... Peut-être avant... Sûrement, oui.

Elle ne pouvait pas vraiment savoir, ni avoir de certitude. Sans doute parce que d'autres choses rentraient en ligne de compte. Ses yeux se perdirent dans le dédale de son esprit, cherchant une issue. Quelque chose à dire, à faire, pour trouver le noeud du problème. Dans les faits, Stanley ne pouvait pas tout lui dire. Parce qu'il y avait une partie de lui qu'il avait du mal à soutenir devant elle. Mais ça, Casey n'en savait rien.

Parce qu'avant, notre relation impliquait pas qu'je sache tout ce qu'il savait. Du dehors, de ce qu'il doit faire pour nous. Expliqua-t-elle en pinçant les lèvres.

Mais ils étaient ensemble désormais. Ensemble, amoureux et passionnés. Elle, elle s'offrait à lui sans demi-mesure, avec l'intensité de sa tendresse et de ses colères. Lui, hargneux, n'en démordait jamais de l'aimer comme il le fallait et de lui répondre tout autant. Ils s'accordaient bien. Mieux que ça, ils se méritaient. Mais Casey était-elle capable d'entendre qu'elle avait une place à ne pas franchir pour leur bien ? Que lui ne lui devait pas les secrets de son métier ?

Ce qui m'embête, c'est que ça s'poursuive. Admit-elle. Elle déballa une compresse propre, la désinfectant. Ensuite, une bande qu'elle plaça à sa portée : C'est jamais facile. Parce qu'il s'agit d'nous.

Mesurant ses gestes, elle posa la compresse avant de s'ateler à la tenir à l'aide de la bande. Passant le tout autour de la jambe de Joann, elle fit de son mieux pour ne pas la serrer trop, ni pas assez. ça la protègerait des autres coups. Mais il y aurait une cicatrice, et peut-être que dans le reste de la journée, elles se rendraient compte qu'il fallait des points pour maintenir le tout. tant pis ! Casey n'était pas si mauvaise en couture.

C'est pas plus simple quand il s'agit d'toi. Fit-elle en relevant les yeux vers son amie : Mais depuis le temps, avec toi, j'ai appris à m'dire qu'on jouait pas avec la même franchise, que tu gardais tes secrets. Elle était loin d'être idiote, la petite. Stanley le fait aussi. C'est décevant, mais quoi ? Je peux pas vous y obliger.

A cracher la vérité, la douleur, la souffrance. Tout ça. Elle ne l'obtiendrait pas pour leur en décharger.

Juste que moi, je dois pas changer pour autant mon fusil d'épaule. D'garder ça pour moi, ça m'tuerait. J'finirais dévorer par mes propres histoires, j'deviendrais folle avant l'heure. Fit-elle avec un sourire désolé.

Parce qu'ils subiraient ça jusqu'au bout. Jusqu'à ce qu'elle meurt, ou que son crâne cesse de tourner.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1239
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Breath of life   Mer 5 Déc 2018 - 16:44
Breath of life


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Joann avait les yeux rivés sur le profil de sa cadette, tâchant de déceler ses expressions, ses émotions pour s'y accommoder autrement qu'elle le faisait avant. Avant quoi ? Avant Swann, avant qu'il s'approprie l'organe qui battait furieusement dans sa poitrine, avant qu'il l'éclate comme un foutu ballon, en mourant. Elle l'aimait autant qu'elle le détestait, deux sentiments contradictoires mais savamment proches l'un de l'autre. De la haine à l'amour il n'y avait qu'un pas. Y songeant, elle retint un rictus et reprit sa contemplation. S'il y avait bien un livre ouvert dans lequel elle pouvait se familiariser avec ses émotions et nouvelles sensations, que Blackmore avait laissées là, en plan, en lâchant son dernier soupir, c'était bien Casey. Peut-être l'unique jeune femme qu'elle appréciait réellement. Elle ne se contentait pas de la tolérer, pas comme Ela qu'elle aidait puisque l'étudiant désirait le faire et voyait clair en elle, pas comme Amelia en laquelle elle voyait un miroir, une femme capable de comprendre, sans la questionner, ce qu'elle vivait, ce qui filait ses veines et la maintenait droite sur ses deux jambes.

Summer était peinée, inquiète du comportement et des cachotteries de Stanley, c'était compréhensible mais, en un sens, Maverick avait-il le choix ? N'avait-il pas prêté allégeance à Phelbs ou, une connerie du genre qu'il avait lui même trouvé détestable de la part de Davis et de Floyd auprès des Chambers, qui l'empêchait d'être entièrement franc avec sa petite amie ? C'était envisageable, comme il était aussi envisageable que le jeune homme désirait simplement préserver la blondinette et garder un « jardin secret ». Silencieuse, la laissant poursuivre, la brune grimaça une dernière fois en sentant la compresse froide nourrir de désinfectant ses chairs à vif.

- S'il est pas capable de t'parler alors y a vraiment un problème. Plaisanta-t-elle malgré la véracité de ses propos. J'veux dire, si tu veux discuter avec lui, sans qu'ça parte en live, et qu'il est pas foutu de te rassurer, ça craint vraiment.

Qu'en savait-elle au fond ? Swann et elle réglaient leurs soucis différemment. Ils ne parlaient que peu, elle le tenait finalement dans le creux de sa paume et calmer leurs maux d'une manière que l'étudiant ne pouvait repousser. C'était stupide maintenant qu'elle y songeait. A agir ainsi, à le manipuler sans même s’apercevoir qu'elle le faisait encore quand ils étaient ensemble, elle avait raté bien des choses. Néanmoins oui, elle l'avait aimé, entièrement, profondément. Son esprit divaguait alors que Casey enroulait la bande autour de sa plaie, lui arrachant quelques battements de cœur plus vifs en serrant, mais rien qui n'était insupportable. Rien ne serait jamais aussi insupportable que ce qu'elle avait ressenti quand on lui avait ramené la dépouille du jeune homme. C'est pas plus simple quand il s'agit d'toi. Fronçant les sourcils, Joann riva ses billes brunes à celle de son infirmière personnelle. Casey n'avait pas oublié ses dissimulations, et même s'il y avait proscription, que désormais Mark ne pouvait plus nuire à personne et que Swann ne serait plus incriminé là où il était, elle ne dirait rien. Rien qui puisse de nouveau ébrécher le lien qu'elle retissait lentement, mais sûrement, avec la plus jeune. Mais malgré sa rancœur à l'époque, Summer semblait avoir mis de l'eau dans son vin et là, Cain ne put que lui sourire en ramenant, doucement, sans doute comme une sœur ou une mère l'aurait fait, les doigts contre mèche rebelle pour la replacer derrière l'oreille de la jeune femme.

- Chacun réagit à sa manière, pense à sa manière et fait ce qui lui semble juste. Elle même préférait garder les zones d'ombres de son existence pour elle, ne les partager qu'avec des personnes aussi marquées, incapables d'être émues, touchées ou peinées de l'imaginer faible, vulnérable. Dans les yeux de Casey là, Joann se voyait forte, fière, intouchable, alors pourquoi changer ce reflet au juste ? Ce n'était pas utile et si elle pouvait lui être utile là, ce n'était sûrement pas en l'invitant à avoir pitié d'elle, ou même peur étant donné ce qu'elle avait laissé faire à l'étudiant, ce qu'elle avait fomenté avec lui pour qu'il n'ait pas à le faire mais que le Nippon s'en charge comme un pion qu'ils auraient bougé sur l'échiquier de la survie. Doucement, sa main glissa sur la joue de sa cadette et un sourire étira ses lèvres. Une chose est sûre Casey, je ne m'éloignerai plus d'toi, je suis là ….. J'pige doucement qu'on est plus fort en s'entourant des bonnes personnes, pas en s'éloignant d'elles et toi …. Tu fais partie de ces gens qui sont plus qu'importants pour moi, Haussant une épaule, elle émit un rictus, ce qui allait suivre n'était qu'une plaisanterie mais pas totalement faux. sûrement plus que Stan même, parce qu'entre filles qui s'supportent, on peut bien s'serrer les coudes, non?

Quant à sa jambe, elle resterait marquée, encore un souvenir d'une rencontre avec cet abruti d'hispanique, néanmoins grâce à elle, comme une petite sœur n'en étant pas vraiment une, elle ne friserait guère l'infection et pourrait sans doute marcher sans claudiquer d'ici quelques semaines.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1950
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Breath of life   Jeu 6 Déc 2018 - 11:06
P't'être qu'il y avait vraiment un problème. P't'être que la discussion était pour l'instant rompue et qu'ils n'émettaient pas sur la même fréquence. Stan et elle changeaient malgré tout avec le temps, même s'ils se vouaient à s'aimer aussi intensément qu'au début. Tout était une question d'ajustement, une question de prise en main. Se familiariser avec la manière qu'on avait d'évoluer ensemble, ou l'un à côté de l'autre. Au rythme que les choses prenaient malgré elles, et aux choses qui s'imposaient tout de même. Peut-être que Casey parviendrait à mettre ça de côté, même si elle n'en était pas certaine.

Au fond, elle savait que ça créerait une tumeur dans son coeur, une tache sur ce tableau qui représentait sa vie. Cette noirceur finirait par recouvrir totalement la peinture, progressivement, pour la faire disparaitre derrière. Elle avait juste le bon sens de s'en inquiéter dans l'immédiat, parce qu'il lui paraissait invraisemblable de passer le reste de sa vie sans Stanley. Tout comme il lui avait semblé fou de faire comme Joann, et de voir ensuite la femme qu'elle aimait s'éloigner d'elle sans qu'elle n'ait aucune arme pour la retenir. C'était ça qu'elle avait trouvé injuste, mortifère même, sans réussir à l'exprimer.

Les secrets rongeaient jusqu'à la moelle. Ils bouffaient comme une gangrène corosive, qui réduisait en chair putride tout sur son passage.

Chacun réagissait à sa manière, n'est-ce pas ?

Je sais. C'est juste... Tu sais, quand les choses sont évidentes et qu'on refuse quand même de les voir ? C'est à te rendre dingue, en fait. Comme la fois où Joann l'avait laissé pour Swann, sans se rendre compte de ce qu'elle gâchait. Et quand toi, t'es la seule à le réaliser, c'est... C'est pire encore.

Faire en sorte que l'escort la comprenne était déjà un pas énorme, une sorte de soulagement pour Casey. Elle n'aurait sû trouver les mots pour s'expliquer davantage. Mais en sentant les doigts de Joann sur sa joue, glissant une mèche derrière son oreille, la petite blonde se sentit étrangement vide de pensées dans sa tête. Ses yeux bleus se fixèrent dans ceux sombres de la brune, et elle la scruta intensément.

Plus jamais ? Répéta-t-elle, comme pour s'assurer qu'elle n'était pas en train de se moquer.

Elle sentit une drôle d'émotion la gagner sur le coup. Son nez la piqua, comme ses yeux, qui s'emplirent malgré elle de larmes. Joann n'imaginait pas à quel point elle l'aimait. Il y avait des liens comme ça qui ne s'expliquaient pas, comme elles. Casey l'admirait, l'estimait, elle aurait voulu être aussi forte qu'elle. Et pour elle, ces larmes chargées d'émotion étaient la preuve qu'elle ne lui arrivait même pas à la cheville. Alors, la petite blonde cacha son visage quelques secondes, ravalant ce qu'elle ne pouvait pour ne pas craquer face à son idole.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Breath of life   
Revenir en haut Aller en bas  
- Breath of life -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» ALIX ∞ i was looking for a breath of life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: