The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- While my guitar gently wept -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: While my guitar gently wept   Ven 5 Oct 2018 - 20:35
Il soupira, regarda la fenêtre de sa chamber une enième fois. Le temps était gris, le froid s’installait. Ça résumait bien son état d’esprit. On lui avait dit que les génies dépérissaient si on les gardaient pas occupés. Lance était pas un génie – son arrogance suffisait pas - mais il avait l’impression d’être ce vieux Twinkie qu’on avait oublié au fond du garde-manger, perdu entre une conserve de fèves au lard saveur syrop d’érable, et des pâtes à lasagne. Toujours délicieux à l’intérieur sans qu’on sache vraiment pourquoi, mais avec la surface extérieure qui devient semblable à celle d’une vieille éponge, le genre qui a servi à nettoyer le dos de 91 ans de mémé Gertrude.

Autrement dit, il s’ennuyait grave. Tout le monde était bien occupé, lui était occupé à être pas occupé du tout quoi. Certes, de temps en temps des corvées, de temps en temps des gardes, mais c’était pas mal ça. Il savait pourtant que de gros trucs se tramaient, c’était un peu bizarre de pas l’inclure. Mais l’ancien pilote était pas complètement dupe, c’était sans doute normal de pas lui faire confiance. Il avait demandé du temps pour des actes, alors c’était pas le temps de vomir sur ses propres demandes. Mais… *soupir*…

L’homme fouilla dans son sac posé contre le mur pendant quelques instants, en ressortit son bon vieux Ukulele, le retourna dans ses mains. Son vieux compagnon de route. Le truc qu’il avait trainé dans la caravane de la Subaru Rally Team pendant des années durant, puis dans la voiture, d’autres années ensuite. Si la voiture était son épouse matérielle, ce truc était sa jeune et sexy demi-sœur. Il vérifia l’accord des cordes, quelques pincements aigus dans l’atmosphère silencieuse de la maison.

Il se cala le dos contre le mur, les jambes en indien, s’appuya la tête pensivement. En temps normal, il aurait sans doute été à Fairwood à ce moment-ci. À se préparer pour chasser dans le parc provincial, probablement. C’était un des meilleurs moments de l’année, surtout quand t’étais plus restreint par les permis de chasse d’avant. Mâle, femelle, tout y passe. Quelques jours et avec un peu de chance, tu rentres au NML avec de quoi échanger pour un moment. Et quand tu as plus rien, tu reviens et tu recommences. C’est la vie d’un vagabond, quoi. Mais ici… Tu manges la bouffe de quelqu’un d’autre, tu conduis la voiture de quelqu’un d’autre, tu dors dans le lit de quelqu’un d’autre, et tu vis pour quelqu’un d’autre. Lance se plaignait pas mais c’était un sacré changement quand même…

Il fit quelques accords distraitement, comme si les cordes jouaient les cabrioles se déroulant dans sa tête. Jusqu’à enfin trouver un air qui semblait cohérant. Pour lui du moins.


Il baissa les yeux avec un fin sourire, et dans sa concentration, ses oreilles ne captèrent par les bruits dans la maison.


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1026
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Sam 6 Oct 2018 - 9:41
À peine quelques jours s'étaient écoulés depuis la pagaille monumentale de Gig Harbor. Son corps en portait encore les traces, d'ailleurs. Rien de majeur, rien de pire que ce que la petite avait déjà connu, dans tous les cas. Quelques égratignures ici et là témoignaient de toutes les vitres de voitures qui avaient littéralement explosé près d'elle, des dizaines d'ecchymoses décoraient sa peau, un peu partout, et un pansement recouvrait un côté de sa poitrine, débordant à la naissance de son cou pour protéger l'endroit où des morceaux de carrosserie avaient élu domicile avant d'être expropriés. Décidément, elle avait encore et toujours cette même réflexion; jamais elle n'avait autant mangé de merde que depuis qu'elle était ici, même du temps où elle vagabondait toute seule. Trouvez l'erreur. Enfin, nul besoin de préciser qu'elle y allait doucement, depuis son retour. Sa tête de mule lui jouait parfois des tours, lui offrant quelques souvenirs désagréables des événements par moment, alors que tout ce qu'elle voulait - pour une fois - c'était de se reposer... juste un brin.

C'était une journée particulièrement morne dehors, et la maison semblait presque vide selon le silence relatif qui y régnait. May errait un peu, regrettant possiblement déjà sa décision de rester tranquille aujourd'hui. Non parce que c'était pire, au final, de devoir ressasser tout ce qui bouillait dans sa cervelle. De l'auto-critique de sa prise d'otage ratée jusqu'au questionnement évident concernant ce qui allait se passer ensuite pour American Dream et leurs alliés. S'ils avaient fait régner leur loi jusqu'ici, il fallait se rendre à l'évidence; leur dernière mission n'avait pas été un franc succès, et de dire que ça ne préoccupait pas la blonde serait un mensonge incroyable.

Mais est-ce qu'elle rêvait encore ou quelques notes flottaient jusqu'à ses oreilles? À moins que ce ne soit seulement que cet acouphène irritant qui ne quittait pas son crâne depuis quelques jours? Non, c'était clairement une jolie mélodie vers laquelle elle se dirigeait en comprenant très bien, maintenant, d'où elle provenait. Cendrillon s'arrêta contre le mur du couloir pour en profiter encore un peu avant de se montrer à son nouveau copain; Lance. C'est qu'il était doué, ce con. Et elle n'aurait pas imaginé qu'une putain de blague concernant un rendez-vous gagné avec sa Blanche-neige le mènerait jusqu'ici. Est-ce qu'il s'adaptait à sa nouvelle vie? Oh, tous les deux n'en avaient pas vraiment discuté, mais elle avait l'impression qu'il gérait. Mieux qu'elle à son arrivée ici, du moins. La miss avait pourtant glissé quelques mots cette fois là, dans ce garage sombre, concernant son groupe. Il l'avait noté, elle le savait.

Bref, elle daigna enfin révéler sa présence, approchant du musicien en le toisant de ses yeux clairs. Un petit sourire en coin étirait ses lèvres, ne pouvant s'empêcher de penser à tout ce que Vicky lui avait raconté à propos des leurs aventures, et ce sans ménager les détails. Elle avait définitivement des talents d'entremetteuse, putain, même si la principale concernée demeurait particulièrement évasive quand elle posait d'autres genres de questions concernant le cowboy. "Juste pour la musique... J'dois avouer que j'suis bien contente que tu sois ici." Un compliment? Elle le gâtait, bordel. Mais elle était sincère, la princesse. "Enfin, même si j'reste la plus douée au karaoké, attention." reprit-elle en riant.

Elle observa un peu son sac posé au sol, les yeux dans le vide, frottant au passage le bras qu'une balle avait frôlé dans l'affrontement. La blonde devait sembler plus calme que ce à quoi elle avait habitué le nouveau membre du groupe, mais les événements récents devaient justifier la chose. Ou pas. Ce n'était peut-être qu'une question de minutes avant que la peste ne retrouve ses aises. "Alors, comment tu trouves le rêve américain? Ça te plaît, ici?" demanda-t-elle finalement, sans détour. L'intention était noble. Liv voulait seulement savoir si elle pouvait faire quelque chose, dans le cas où un truc clochait. Après tout, elle était probablement la mieux placée pour comprendre les ajustements auxquels il faisait face, même si, contrairement à elle quand elle s'était pointé, il en avait peut-être strictement rien à foutre.


AND I FEEL THE PAGES TURNING
I SEE THE CANDLE BURNING DOWN
BEFORE MY WILD EYES

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Sam 6 Oct 2018 - 19:22
Il releva les yeux en lâchant les cordes de l’instrument. C’était bien sa chance, tout le monde le prenait pas surprise en ce moment avec leurs pas de chats bottés. Lance ne put s’empêcher de remarquer immédiatement que May semblait… Mal en point pour le moins. Dommage pour une si jolie fille, le pilote songea. Lance était pas complètement crétin et avait entendu parler de ce qui était arrivé à Gig Harbor. Plusieurs auraient appelés ça un fiasco mais le pilote tenait sa langue. Ce n’était pas vraiment son genre d’insister sur les défaites de toute façon. Comme dans l’univers de la course de sa vie d’avant, c’était la logique de perdre cent fois pour une victoire. Et c’est cette victoire qui te faisait oublier les échecs d’avant, et te faisait te rappeler de ce que tu avais appris pour progresser ensuite. Ainsi va la vie.

Mais tout ce discours philosophique lui passa par-dessus la tête et il se contenta d’un honnête sourire. Au final, Lance était bien content de revoir R2D2, ça lui donnait moins l’impression d’être le seul à aimer les atmosphères détendues dans le coin.

« Je suis bien content que tu sois là aussi. Me faut bien quelqu’un pour faire les notes aigues. Et ouais, t’es pas mal pour chanter… Mais j’étais bien rouillé la dernière fois, ça faisait longtemps que je m’étais exercé, c’est tout. Next time, it`s gonna get real ! »

Il eut un petit rire avant d’exhaler en conservant son sourire. À quelque part, ça l’ennuyait de la voir comme ça. Il y avait repensé au moment où Vic`avait fait sa fameuse invitation. How a free bird lives without wings. Mais ce n’était pas sa place, et pas le moment d’en parler. Au lieu de ça, il lui tendit l’instrument en faisant signe de Try it ! pendant qu’elle posait sa propre question. Lance hocha de la tête en appuyant celle-ci contre le mur, croisant ses larges bras.

« Le rêve américain, hein ? Bah pour l’instant j’ai la partie « rêve » en tout cas. »

Il haussa les épaules avec un petit rire.

« Je veux dire, le toit et la bouffe garantie, plus de temps libre que je ne saurais quoi en faire, un relatif sentiment de sécurité… Et davantage de regards méfiants qu’un meet-up entre Chris Brown et Rihanna. »

He beats the shit out of me, but he loves meeeeee !. Ça résumait bien la situation en fait, lui tout comme elle-même.

« C’est certain que c’est un peu… Très bizarre comme changement mais j’essaie d’en tirer le maximum, d’être reposé et prêt quand ce sera mon tour d’être hum... On the frontlines »

À commencer par arracher les têtes des gens qui t’ont fait tout ça, Blondine…

« Je suis pas à plaindre. T’as l’air d’avoir une semaine nettement plus difficile, d’ailleurs. T’as une idée de la suite ?»

Il l’invita à s’asseoir, même si c’était pas vraiment une nécessité, la fille était minuscule alors pas besoin de se tordre le cou pour lui parler non plus. Il sembla réfléchir un instant pour replonger ses yeux verts dans les siens.

« T’étais une des plus jeunes recrues, non ? Des choses que je devrais savoir sur les autres membres de l’équipage, tu crois ? Question de pas me faire décapiter avant la fin du mois, tu vois. »

Ses yeux flottèrent sur les blessures de la Blonde.

« Boundaries that shouldn`t be crossed, and the like, you know. »

Il leva les mains en guise de négociation.

« Je peux te montrer quelques bases de Ukulele en échange si ça te botte! »


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1026
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Dim 7 Oct 2018 - 16:28
Voilà qu'il se trouvait des excuses, le mec. C'était du violon dont il devrait jouer, en fait. L'art de la performance ne pouvait pas se perdre, voyons. Il ne racontait que des conneries pour se faire croire qu'il avait une chance contre elle. Rêve toujours, Lance. Et puis, elle connaissait un autre brun qui aurait bien éclater de rire de savoir qu'on avait besoin d'elle pour les notes aiguës. Enfin, la princesse avait grimacé et rouspété un peu avant de lui servir un regard plein de son arrogance légendaire. Qu'il ose la défier à nouveau; May n'avait pas peur de son next time. Dans tous les cas, en réalité, elle n'avait presque rien à foutre de gagner ou de perdre un futur duel, principalement parce qu'elle s'éclatait quand elle déconnait de la sorte, et c'était probablement le plus important.

La blonde ne comprenait pas nécessairement ce qui passait par la tête de Starbuck quand il lui avait tendu le ukulélé, l'air de dire; vas-y, joue. Ce serait assurément une catastrophe sans nom si elle posait les mains sur ce truc. Elle gratta tout de même aléatoirement une corde à la fois, changeant un peu la pression de la pulpe de ses doigts, plus haut, pour produire de nouvelles notes. Abandonnant aussitôt l'idée de continuer, elle écouta plutôt sa réponse alors que Lance décrivait sa version du luxe tout inclus dont il pouvait profiter ici. Oui, c'était un peu l'effet que ça faisait au début, surtout après avoir galéré pendant longtemps, dehors. Est-ce que c'était mieux? Sans aucun doute, mais rien n'était jamais gratuit, surtout dans ce monde.

Et il avait raison sur un point; leur sécurité était relative. Elle avait l'impression que c'était encore plus vrai depuis les événements de Gig Harbor.  S'il y avait bien une chose sur laquelle la faction au complet devait s'entendre, c'était bien là-dessus. Mais ils ne trônaient pas sur leurs acquis, du moins. Liv riait maintenant de son commentaire sur les regards méfiants comparés à feu le couple divin du hip-hop américain. "Tu vois bien que Renton est loin de tes rumeurs débiles!" lâcha-t-elle en se marrant. "Non en fait, t'avais raison, la seule rumeur qui était fausse concernait l'inceste! Oublie-ça." reprit-elle avec tellement de sarcasme qu'il était difficile de ne pas saisir à quel point tout ça la faisait toujours autant chier, malgré tout. Esclavagisme, bestialité... Comment nier que ces thèmes n'étaient pas omniprésents par ici? Qu'elle en faisait même partie intégrante, maintenant? Enfin, il avouait ensuite que c'était effectivement un changement bizarre, qu'il avait l'occasion de se reposer pour être frais et dispo en vue d'éventuellement aller au front. Un rire teinté d'amertume s'échappa de ses lèvres, alors qu'elle posait son regard bleu sur lui. "T'as vu ma gueule? T'es pas pressé d'aller à la guerre, crois-moi." Une guerre, oui. C'était vraiment ce que c'était, elle n'avait pas peur des mots non plus.

Lance avouait justement qu'il était plus en état que Cendrillon - elle n'insista pas pour discuter de ça - et la questionnait au sujet de la suite. Et bien merde, cowboy, c'était là tout le mystère. "La suite c'est de survivre jusqu'à demain, si tu veux mon avis." lança-t-elle sans trop de sérieux. C'était tellement cliché, mais c'était seulement l'éternel réflexe de sa vie d'avant. "Honnêtement, j'sais pas. On en a pas discuté. Zack doit être à l'élaboration d'un plan machiavélique à l'heure actuelle." Elle l'avait dit en blaguant un peu, mais... C'était absolument certain. May avait bien vu que le conflit ne datait pas d'hier, elle ne doutait pas qu'il veuille régler ce petit inconvénient comme il avait décidé de prendre les grands moyens avec le Ranch. Et tandis qu'elle parlait encore, elle s'installa au pied du lit, croisant les jambes en tailleur. L'instrument encore dans les mains, la petite ne savait pas trop comment le tenir. On aurait dit que ce truc avait l''herpès tant elle ne voulait pas y toucher.

Relevant les cils vers lui quand il la questionna au sujet des membres du groupe, elle avait soufflé un peu du nez, amusée. "Attends, j'vais chercher mon journal intime pour te montrer tout c'que j'ai pu y écrire." Regard entendu, elle se moquait de lui. "Mais oui, j'suis plus la petite nouvelle grâce à toi, je t'en dois une." Elle se replaça un peu plus droite avant de continuer, déterminée comme une gamine qui avait les meilleurs potins à raconter, mais il la déstabilisa en proposant des leçons de ukulélé en échange. Bordel. "J'ai jamais réussi à maîtriser les instruments à corde." Liv avait toujours eu un talent brut pour la musique, c'était certes inné chez elle, mais l'ambition de jouer de la guitare avait disparu quand elle avait réalisé qu'elle n'apprivoiserait jamais autre chose que les percussions. "Je jouais de la batterie, c'était plutôt ça mon truc." Et elle le faisait vachement bien, dans le temps, mais elle n'était pas douée pour se lancer des fleurs, la demoiselle. Enfin, May ne disait pas non, sauf qu'il y avait plus pressant, dans l'immédiat. "Bon allez, j'espère que t'es prêt? Par qui tu veux commencer? Quelque chose me dit qu'on t'as déjà prévenu pour Morgan."


AND I FEEL THE PAGES TURNING
I SEE THE CANDLE BURNING DOWN
BEFORE MY WILD EYES

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Lun 8 Oct 2018 - 6:55
« Je veux pas faire un mauvais jeux de mots mais tu en maîtrises bien un, un instrument à cordes… Les cordes vocales. »

Il fit un thumbs-up en éclatant de rire à sa blague vaseuse. L’effort était là pour la faire rire un peu au moins, Lance pouvait bien voir que son moral n’était pas à son niveau ultime. Elle avait pas tort, on pouvait pas voir hâte de se mettre en danger à moins d’être un peu cinglé. Don`t get me wrong, Lance songeait qu’il devait bien lui manquer quelques cases mais pas à ce point. C’était juste un peu plus compliqué que ça.

« Je veux juste faire ma part. Ça viendra. »

Tu ne devenais pas pilote en restant à réchauffer le banc d’essai. Pas le même temps, pas le même contexte, mais c’était du pareil au même pour Lance. Elle n’avait pas de réponse sur ce qui les attendait, mais c’était une surprise pour personne. Même Zack devait se demander ce que réservait les prochaines semaines. Et le pilote était intrigué de ce qu’il ferait pour se venger, pour commencer. Elle se moqua de lui et il roula des yeux, amusé malgré tout.

« Euh… Es-ce que ton journal décrit en quoi la rumeur de bestialité était véridique ? J’avoue être un peu curieux… Et inquiet… Hahaha. »

Il eut un sourire moqueur, si c’était vraiment vrai il était quand même curieux de savoir. Et on parle de quel animal, parce qu’il y a sûrement une échelle de « vraiment dégueulasse » à « absolument dégueulasse ». Quant à savoir quel était classé où, c’était une question d’opinion peut-être. La blonde semblait convaincue que le petit instrument Hawaïen était hors de portée pour elle, et il haussa des épaules en reprenant l’instrument, pinçant les cordes distraitement.

« T’as ptète jamais eu un bon prof c’tout. Tout cas, l’offre est sur la table quand tu voudras. »

Lance ne faisait jamais de proposition sans avoir un minimum de sérieux, il était pas du genre à manigancer plus que nécessaire. As authentic as an honest racketeer can be. True Story Bro.. Il réfléchit un instant. De la batterie, hein ? Elle lui parla ensuite de la dénommée Morgan, et il hocha de la tête, jouant quelques notes sur la petite guitare sans même s’en rendre compte.

« Victoria m’en a touché un ou deux mots pendant qu’elle me faisait visiter le district. La rousse, non ? C’est une sorte de co-leader, je crois ? Je l’ai vu une ou deux fois que je suis arrivé, mais c’est pratiquement comme si je n’étais pas là quand nos yeux s’croisent… »


C’était même pas une exagération, soit il l’avait offensée dans une précédente incarnation, soit la fille semblait pas le considérer davantage qu’un tas de poussière – il aurait dit tas de merde mais Morgan se serait même pas pincée le nez pour lui actuellement.  What a bitch.

« Ouais, j’ai l’impression d’être le nouveau petit stagiaire, quoi. Tout s’est passé vraiment vite. Il y a quelques semaines j’étais juste moi et la voiture. Aujourd’hui, j’aurais été quelque part dans le parc forestier de Fairwood, à chasser le cerf pour faire des réserves avant que l’hiver soit vraiment arrivé. »

Il haussa des épaules en glissant les doigts sur les cordes.

« Instead, here I am. À faire du karaoke dans un garage après un débat enflammé sur la légitimité de Jar Jar Binks. »

Ça devient pas plus bizarre, Blondine.

« Elle et Zack, ils sont pas… Je veux dire, j’sais que Zack est… dans une autre équipe mais… »

Lance avait pas habituellement la langue dans sa poche, et il n’était pas vraiment embarrassé non plus, mais il fallait se rappeler qu’il était un cowboy texan, avec les valeurs et la culture que ça engage, surtout dans son domaine. Il leva une main pour essayer d’illustrer ce qu’il voulait dire.

« … You know what I mean »


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1026
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Lun 8 Oct 2018 - 23:16
"La bestialité au sens figuré, pauvre idiot!" dit-elle en riant encore de la blague des cordes vocales en plus de ses interrogations ridicules. Cet imbécile avait-il vraiment cru que le groupe s'adonnait à la zoophilie, l'espace de quelques secondes? Sérieusement? Et il en était seulement un brin curieux? "Quoi, tu voulais pas faire ta part en sautant un chien ou la poule du district?!" Une vraie poule, celle qui leur donnait des oeufs. Elle ne faisait pas ici allusion à une pétasse gonflable. Mais May avait à peine eu le temps de finir sa phrase qu'elle éclatait encore de rire. Putain de merde, c'était un cirque ici, pas la faction American Dream. Une petite voix tout au fond d'elle lui gueulait cependant que ce n'était pas si drôle, au final, que leurs façons de faire étaient véritablement et horriblement sauvages, mais la blonde invita cette même voix à se trouver un trou quelque part au fond d'un gouffre pour ne plus jamais l'entendre.

La princesse reprenait ses esprits pendant que Lance disait laisser la proposition de cours privé sur la table, alors qu'il faisait résonner encore quelques accords. Parvenant mal à garder son sérieux, dorénavant, elle se concentra sur ses mots pour essayer de se calmer. Bien, ainsi il savait qui était Morgan. Elle hocha la tête à ce qu'il disait, loin - très, très loin - d'être surprise de ce qu'il avançait au sujet de la jovialité de la rouquine.  

"Étrange, moi elle me dit tout le temps que j'suis sa barbie préférée!" lança-t-elle avec tout le sarcasme du monde en roulant les yeux au ciel. Il ne s'attarda pas sur le sujet, en revanche, revenant sur le fait qu'il trouvait toujours la situation assez particulière en tant que stagiaire nouveau genre. Il fallait avouer que l'adaptation était possiblement encore plus difficile que la norme, dans cette maison de fous qui rassemblait des personnes si hétéroclites.

Mais c'était un grand garçon, allez. "Tu vas t'y faire." mentionna-t-elle doucement, sans plus. Que pouvait-elle dire, de toute façon? Elle ne lui apprendrait rien de plus, il savait comme elle que ce n'était qu'une question de temps, et il n'était pas aussi con qu'elle au point de vouloir fuguer. Enfin, c'était ce que Liv supposait. Elle leva ensuite le bras qui ne lui faisait pas mal comme si elle tenait un verre, à la remarque de leur rencontre dans ce garage, trinquant à cette journée où le pauvre homme était tombé sur deux princesses timbrées. Ses yeux bleus ne disaient qu'une chose; le débat Jar Jar autant que la musique avait été mémorable.

De retour aux membres du groupe, Starbuck questionnait la relation entre Zack et celle dont ils parlaient précédemment. Ou bien ses interrogations concernaient peut-être le fait que le chef jouait dans le camp adverse. "Zack est avec Kyle. Enfin j'crois bien, leur truc est compliqué, et disons que le blond est pas le plus causant, un peu comme sa petite protégée." expliqua-t-elle en haussant un peu les épaules. "Dans tous les cas, si tu ne dois retenir qu'une chose concernant le duo dirigeant, c'est qu'ils sont comme des siamois séparés chirurgicalement. Tu ne peux pas en faire chier un sans toucher l'autre." Ouais, et ça compliquait probablement les choses.  

Or, son côté hyperactif revenait au galop, cherchant de nouveau un truc à faire de ses mains. "Tu connais aussi les autres un minimum, non?" demanda-t-elle distraitement. Après tout, s'il voulait savoir des trucs sur les siens, aussi bien demander directement. Tendant la main comme pour avoir la permission de reprendre l'instrument, May s'en empara avant de gratter quelques cordes, puisant au fond de sa mémoire les maigres souvenirs du peu qu'elle connaissait au sujet de ce type d'instrument. Et merde, sa curiosité allait la tuer, un jour. Ses cheveux tombaient un brin dans son visage, concentrée, avant de relever les cils vers Lance. "Te moque pas!" lâcha-t-elle alors qu'elle n'hésitait jamais bien longtemps à se foutre de la gueule des autres. Oh well, you get what you give.


AND I FEEL THE PAGES TURNING
I SEE THE CANDLE BURNING DOWN
BEFORE MY WILD EYES

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   Mar 9 Oct 2018 - 10:07
Lance exhala en haussant les épaules. Pas ma faute si les rumeurs disaient ça ! Et puis ça a peut-être une base de vérité, il y a effectivement une poule qui se balade dans le district, je l’ai vu de mes yeux. Suffit d’être un peu désespéré… Et pop, tu fais une omelette avant même que l’œuf soit pondu. Sur cette pensée imagée, il planta son regard vert dans le sien, l’air de dire are you for fucking real girl tout en gardant le sourire. Tu vas t’y faire. C’était l’encouragement le plus bidon de tous les temps, mais May n’était pas une si bonne menteuse que ça, de l’opinion de Lance du moins. Pas quand tu as vu Vic à l’œuvre, en tout cas. Mais la blondine avait de bonnes intentions, fallait lui accorder ça.

« Comme toi tu t’y es faite ? »

Il ne la quitta pas des yeux et n’ajouta rien parce que tout était dit. Lance n’était pas Victoria ; elle n’avait pas besoin de faire semblant avec lui. Mais ça aurait demandé un niveau de confiance qu’ils n‘avaient juste pas actuellement alors le pilote n’en attendit rien de plus et préféra enchaîner. Le duo Morgan/Zack, ça semblait concorder. La même personnalité… dénuée de personnalité, quoi. La glace de glace. Lance se demandait comment les gens pouvaient vivre comme ça sans se faire sauter la cervelle sous la dépression solide qui leur écrasait la tête. Et ça, c’était avant l’épidémie.

Elle reprit le Ukulele et tenta quelques accords. On voyait qu’elle avait en avait déjà connus même si ça semblait un peu rouillé. Il approcha une main et poussa ses doigts aux bons endroits avec son index, replaçant l’instrument correctement contre elle avec l’autre main. Surtout quand tu commences, la poste c’était essentiel pour frapper les cordes au bon angle et sortir un bon son. C’était spécialement important sur un Ukulele, qui n’avait pas autant d’espace interne pour cultiver et reproduire le son des cordes. Tout en faisant cela, il considéra les mots de la femme.

« Plus ou moins, peut-être. Tout le monde est bien occupé en ce moment. »

C’était pas peu dire, et c’était pour ça qu’il avait posé la question à la base, pauvre conne. Il s’était attendu à un peu plus de détails juteux de la part de Goldenberg, ce qui l’agaçait un peu mais le pilote allait pas piquer une syncope non plus. Lance essaya d’exprimer sa pensée autrement

« Moi me moquer ? Des plans pour perdre ma seule partenaire de musique. Mais c’est vrai que t’as l’air légèrement arriérée. Juste légèrement. Mais tu veux pas un coup de main alors… »

Il haussa les épaules.

« Si on se disait les vraies choses, hein ? Les choses qui sont réellement importantes, si tu veux. »

Lance la regarda fixement, mortellement sérieux. Puis il finit par sourire.

« … Qui a baisé qui jusqu’ici ? »

Conservant son sourire, il se rappuya la tête et le dos contre le mur, la laissant s’amuser avec l’instrument. Le pilote était pas du genre à forcer son aide non plus.

« T’es bizarre, May. Mais pas comme Victoria. Je sais, parce que t’es comme la version fofolle de moi. Je l’ai vu dans ce garage. Et je pense que tu l’as vu aussi. »

Il s’étira les bras distraitement, son regard s’allongea à la fenêtre, ce spectacle gris de maisons et de toits, certains délabrées après trois ans sans soins.

« Et si t’es comme moi, alors t’as du mal à rester au même endroit très longtemps. Moi je m’ancre dans ce que je veux, la file d’arrivée t’vois ? Ça fait de moi un égoïste et un opportuniste. Mais toi May, ce sont les gens qui te retiennent, non ? Comme Vic. Ton gars. Mais c’est comme moi, tu finis pas perdre trop souvent, t’approche d’un point d’ébullition. »

Il ramena les mains derrière sa tête.

« J’en viens à rien avec ça. Si je me trompe complètement, c’est possible aussi, désolé Britney. Mais si tu t’as des doutes, Si t’as le pied qui tape… Bah je suis là. On a pas besoin d’être les best friendz everz ou je sais pas. Juste… I get it, you know ? And I might expect you to do the same for me, one day.

Il haussa les épaules, conscient qu’il s’aventurait probablement un peu plus loin que ce qui était prudent. Mais Lance n'avait jamais été du genre à laisser le non-dit longtemps en suspens. Il supportait pas bien les sous-entendus, les secrets, ce genre de connerie. Le pilote aimait que ça reste franc et direct, quoi. Victoria savait quoi attendre de lui. Zack savait quoi attendre de lui. Et maintenant elle-aussi. Si ça l’offusquait ou l’ennuyait, tant pis.

« C’est vrai ce truc, que si tu essaies de partir, t’es mort ? Ou un truc du genre. »

Pas qu’il soit intéressé à partir, mais Lance essayait de se faire une meilleure idée du groupe, et jusqu’à où celui-ci irait pour survivre. Il resta silencieux un instant, puis il sourcilla en se relevant.

« Bouge pas, R2D2 »

Il sortit, remarquant à peine l’atmosphère bizarre qui s’était probablement installée. Ça déconnait, puis sa psychanalysait, dans cette baraque ! Le pilote était pas douée pour maintenir les apparences, things are as they are with me. Lance s’intéressa à un placard, fouilla un peu en trouvant ce qu’il cherchait puis fila à la cuisine quelques secondes.

Le pilote retourna dans la chambre, les bras chargés. Il déposa sur le sol une pile de sceaux en plastique de différentes dimensions, le genre qui servait pour la lessive et le jardin. Sans dire un mot, il le disposa dans un arc de cercle, les plus petits aux extrémités. Ceci fait, il brandit deux cuillères de cuisine en bois, le genre avec un long manche.  Il les tendit à la Blonde avec un air entendu, reprenant sa petite guitare par la même occasion. Il considéra la femme quelques instants avant d’esquisser un sourire en appuyant les doigts contre les cordes.

« Keep up if you can. »

Il entonna un air populaire, quelque chose qu’elle n’aurait aucun mal à accompagner.


“Well you done done me and you bet I felt it
I tried to be chill but you're so hot I melted
I fell right through the cracks
And now I'm trying to get back…”


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: While my guitar gently wept   
Revenir en haut Aller en bas  
- While my guitar gently wept -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» rasta boyz (idées)
» Mick Taylor
» Ils sont tous morts
» Bill Goldberg en raconte trop! Part I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: