The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-17%
Le deal à ne pas rater :
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur externe portable
79.62 € 95.99 €
Voir le deal

Partagez
- Aliens of tomorrow -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptyVen 5 Oct 2018 - 2:55
"Dam! Je suis de corvée, et il faut renflouer les coffres... J'te file des clopes si tu me donnes un coup de main?"

La tête dans le cadre de la porte de sa chambre, Sere souriait comme une gamine pour l'inciter à dire oui. Décidément, on aurait dit qu'elle lui promettait toujours un truc, à la petite malice. Il n'allait pas se plaindre pourtant, il avait bien profité de l'alcool qu'elle avait promis au groupe après ce fameux entraînement qui datait déjà de la fin de l'été. Certains avaient eu le pardon plus facile que d'autres, d'ailleurs. Mais la militaire ne regrettait pas sa décision pour autant. C'était nécessaire, surtout après les événements récents. Enfin.

"J'suis certaine que tu crèves d'envie d'une promenade!" Allez, quoi. Lui comme elle avait besoin de ventiler un peu, de toute façon. Près d'un mois depuis la mort de trois des leurs, dont une putain de traître. Rien ne changeait, c'était toujours la même pathétique histoire qui se répétait encore et encore au Ranch. Ils venaient, faisaient régner leurs putains de lois en se prenant pour les rois du monde, avant de repartir les mains bien pleines. Les dommages collatéraux étaient variables. Une chose était certaine, ils prenaient toujours ce qu'ils voulaient, même deux fois plus qu'à l'habitude, parfois. Ça avait été le cas durant l'été, gracieuseté des commentaires de Fred à la gamine blonde qui était en charge de leur petite visite. Bref, les stocks étaient bas, récemment, en terme de nourriture. La brune n'était pas dupe; ils reviendraient à la fin du mois, comme à toutes les fois. Et ils n'hésiteraient pas à les faire chier s'ils n'étaient pas satisfaits. Le fait qu'ils sachent pour la prison et leurs alliés de Gig Harbor importait peu, ils n'allaient pas devenir gentils parce qu'ils avaient finalement obtenu l'information dont ils avaient besoin, au contraire, merde.

Et puis, peut-être cherchait-elle à se prouver quelque chose, aussi. Après tout, c'était avec lui qu'elle était, quand le duo de connasses d'American Dream - même le nom de leur groupe donnait mal au coeur - avait fait couler le sang. Fallait bien prouver qu'il n'arrivait pas une catastrophe chaque fois qu'ils sortaient à l'extérieur, tous les deux. Autrement, c'était mal barré. Elle s'en voulait de ne pas avoir été là, c'était évident. Mais Reena ne pouvait pas porter le blâme pour les gestes de deux sorcières qui étaient trop connes pour réaliser que leurs actions ne faisaient qu'enflammer les siens davantage. Damian non plus, d'ailleurs. Et s'ils avaient pleuré Nola & Edward, plus que jamais, ils devaient continuer. Pour eux. Il leur fallait pratiquement tout recommencer, trouver une autre issue, putain peut-être même avoir le cran de trouver leur faiblesse, en leur mémoire. La vérité avait vu le jour, l'existence de leurs alliés avait été découverte et leur emplacement brûlé, certes. Les tarés n'imaginaient pas les moyens dont ils disposaient, cependant, ni la motivation et la résilience des habitants d'Issaquah. Comment pouvaient-ils être à ce point aveugle, ces imbéciles?

Dans tous les cas, il fallait plus de vivres pour leur fermer la gueule et continuer d'agir dans l'ombre, d'où la pertinence de cette sortie. Oh, elle n'était pas enchantée de faire tout ça, loin de là. La brune fantasmait presque du moment où elle pourrait leur éclater le visage en deux, mais elle était qui elle était. Éternellement sérieuse, Serena ne voulait rien gâcher. Il fallait maintenir le peu de marge de manoeuvre qu'ils possédaient. Planifier, réfléchir, être patients, et subir à nouveau. Pour le futur de cet endroit. Peut-être était-elle trop sévère envers elle-même et les siens, trop cartésienne. Possible, mais c'était justement pourquoi elle avait tant besoin du décoloré.   
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptySam 6 Oct 2018 - 16:50
Gné souis fatiguééééé. Je voudrais seulement dormir, ouais juste m'étaler sur mon lit et ne lus bouger, me laisser m'enfoncer dans le matelas, disparaître sous la couette et me fondre dans l'oreiller. Ouais, j'suis crevé et je sais pas pourquoi. Peut-être parce que je passe la plupart des nuits à regarder le cil étoilé et profiter de cette pseudo tranquillité. Que j'me couche seulement au petit matin pour me réveiller quatre heure plus tard.
Peut-être est-ce le son des coups de feu que j'entends encore dans ma tête qui font que je ne dors pas, qui me donnent envie de profiter de ce silence nocturne. J'étais pas là, pas présent quand c'est arrivé, mais j'ai bien entendu, j'ai vu les mines tristes et en colère des habitants de la ferme. Ca me fait de la peine pour eux, et les deux nanas ont l'air d'être de sacrés putains. Y'en a une qui est vulgaire, c'est ce qu'on m'a dit, l'autre c'est une blondinette colérique aussi. Beau tableau.

Soupirant en restant étalé comme une larve sur le lit je fixe le plafond et ferme les yeux. J'inspire et profite de ce calme apparent dans ma piaule. Mais mon temps calme et de bien courte durée puisque la porte s'ouvre et que la voix de Miss Macarena résonne. Elle est de corvée bouffe... Youpi. Mais moi j'suis kaput. Vraiment je pourrai même pas remuer du bassin pour une nana. Bougeant la tête je regarde la petite brune et sourit doucement. Des clopes en échange, c'est alléchant en effet et puis j'ai pas fumé depuis un moment. C'est mesquin de me prendre par le manque de nicotine... Je ricane un peu et l'observa avant de soupirer et me tourner pour me mettre sur le ventre, redressé sur les coudes je fixe la brunette. "Juste des clopes ? Mh... Je sais pas." Ouais il m'en faut plus pour que je sorte ma carcasse de ce lit douillet et que je m'extirpe totalement de mon envie de somnoler.

Mais bon, en voyant Serena, sachant que la donzelle est une tête dure et qu'elle se dit que je dois crever d'envie de sortir, là j'ai juste envie de me marrer. La dernière grosse sortie étant ce truc dans ce centre commercial. Putain, heureusement que je suis sympa et que je leur en veux pas, mais bordel j'ai pas envie de me retrouver dans un tel guêpier. "J'en crève pas d'envie non... Je crève d'envie de dormir surtout, mais bon, je vais pas laisser une si jolie demoiselle seule dehors." Allé mon p'tit gars bouge ta grande carcasse et va donc respirer le grand air de la putréfaction du monde. Va marcher sur le bitume et pulvériser quelques cadavres. Sortant difficilement de mon nid je tire sur mon t'shirt et passe une main dans mes cheveux à nouveau un peu trop long à mon goût pour les mettre en arrière. Aller aller voilà j'me bouge pour les beaux yeux de Macarena.

Prenant une veste et enfilant des basket je viens vers elle et me penche pour approcher son visage et poser deux doigts sous son menton. "Allons-y avant que je ne retourne m'allonger. Et je sais que c'est toi qui crève d'envie de sortir de là." Je ricane et caresse sa joue du bout du doigt juste pour la taquiner un peu et la détendre. Rendre son visage moins fermé, moins sérieux. Puis sort de la pièce pour descendre dans la salle commune avant de sortir du lieu et aller chercher un couteau et une arme à feu afin d'être fin prêt. Et c'est donc beau comme un sous neuf que je regarde Sere.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptyLun 8 Oct 2018 - 1:58
Pauvre petit poulet. Il ne semblait pas particulièrement en forme, prétextant même que les clopes n'étaient pas à ce point attirantes, alors qu'elle savait très bien qu'il n'avait pas touché à la nicotine depuis trop longtemps. Il crevait d'envie de dormir, semblait-il. Sere faisait la moue en l'entendant dire qu'il n'avait pas la moindre motivation à sortir du lit, enfin jusqu'à ce qu'il annonce qu'il ne la laisserait pas partir toute seule dehors. Un sourire satisfait étira ses lèvres, évitant de répliquer qu'elle n'avait besoin de la protection de personne parce que merde, il l'aurait probablement étranglé sur place. C'était la brune qui était venu quémander sa compagnie, après tout. "Je n'attendais rien de moins de ta part!" lança-t-elle en déconnant, à la place.

Elle l'observa émerger du lit, le toisant sans aucune discrétion et posant son regard noisette un instant sur ses cheveux trop pâles. La militaire voulait se bouger à son tour avant qu'il ne change d'idée, mais non. Dam avait déjà le visage de Reena entre ses doigts, à effleurer sa joue tandis qu'il affirmait vouloir se barrer avant que son lit ne le rappelle à lui. Toujours le geste pour la taquiner, ce taré. Elle planta ses billes dans les siennes, hésitante un instant, partagée entre la volonté de le menacer de mort et celle de rire aux éclats. Cet emmerdeur trouvait toujours le moyen de faire céder ses barrières. Elle roula les yeux en le regardant quitter la pièce pour le suivre, le temps qu'il récupère ses armes.  La mexicaine chargea son fidèle Sig Sauer avant de le ranger à ses hanches, s'armant aussi de son tisonnier. C'était son nouveau joujou préféré. Lourd, solide, long et piquant; c'était véritablement l'idéal pour s'occuper de la charogne sans même y mettre trop d'effort.

"Si t'as besoin de plus de motivation, je peux essayer de ne pas utiliser mon flingue, aujourd'hui. Pas une seule fois! Ça, j'suis persuadée que tu veux voir ça." dit-elle en riant avant de se pencher pour lacer ses bottes. Elle agrippa aussi un sac à dos vide au passage, bien motivée à le remplir pour que ces enfoirés se ferment la gueule avec.

"Et pour répondre à ta question, c'est pas que je crève d'envie de sortir, mais si je m'empêche de le faire à chaque fois parce que j'redoute que les connards se pointent, c'est pas gagné." Elle regardait un peu au loin en le disant, comme si elle les cherchait déjà du regard. "Enfin, t'es prêt? J'ai repéré un petit commerce, l'autre jour, pas trop loin. J'crois que personne veut y mettre les pieds parce que la route est... à peine un peu effondrée autour, mais ça pourrait être payant!" lança-t-elle en levant les cils vers lui. Sere l'entendait déjà questionner la sécurité d'un tel plan, mais il fallait prendre des risques pour obtenir ce qu'ils voulaient. Et puis, c'était pas elle, la championne, pour suivre un plan bien ordonné et sécuritaire? Absolument. Ils ne feraient pas de conneries, et tout se passerait bien. Comme au centre commercial.

La demoiselle commença alors à marcher en sortant des environs du Ranch, attentive à ce qui se passait autour. Rien ne l'alarmait, pour l'instant. Les premiers mètres à l'extérieur étaient souvent tranquilles, les patrouilles qui se faisaient régulièrement éliminant un minimum d'infectés dans le coin. Elle tourna la tête vers son copain, plissant les yeux en le regardant. "T'es sûr que ça va, dis? Tu dors plus jamais ou quoi?" demanda-t-elle, ses prunelles inquiètes braquées sur lui.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptyJeu 11 Oct 2018 - 23:57
Ha ha c'est toujours amusant de voir la petite Tacossinette être perturbée. Elle est mignonne. Mais moi j'suis trop crevé pour continuer de jouer au con. Alors bon. Je prends mes armes et je l'écoute qui me vend un peu plus cette sortie. dardant mon regard vers elle, j'arque un sourcil et sourit en coin avec défi. "T'es sûre d'y parvenir, Macarena ? J'ai des doutes, avance pas des choses comme ça lady." Je souris à nouveau en coin, et vais dehors tout en chipant des biscuits secs qui traînent sur la table. si c'ets là c'ets pour être pris, puis bon, si personne les réclame c'ets pour moi, et y'avait pas écrit "réservé". Et même s'il y avait eu écrit ça, je les aurai tout de même pris, on part pas faire la guerre aux monstres le ventre vide. Ils disent souvent ça dans les films. Ca fait longtemps que j'ai pas été au cinéma... En même temps y'en a plus en fonctionnement et c'est pesant ça. Ca fait parti des choses qui me manque le plus je crois. Ouais ça, et puis les casinos... M'enfin bon. J'suis pas là pour rester auto-centré. J'accompagne la demoiselle en sortie et quand elle annonce le lieu, je me stoppe et la regarde longuement.

"Hé ! On va pas dans un putain de guêpier au moins !? Pas comme la dernière fois, là avec votre d=bande où on a eu les mort-vivants !? J'veux bien que la route soit désastreuse mais juste j'espère que va pas y avoir masse de machins à buter." Mon ton n'est pas agressif, ni réprobateur, juste alerte. Certes le fait qu'il y ai eut un buffet après c'était cool. C'était le réconfort après l'effort, mais je dois bien avouer que j'me méfie un peu maintenant. Et que je tiens un brin à ma vie. J'suis encore jeune, je veux pas mourir ! Le quaterback m'a vraiment refroidi faut dire et j'pourrais que remercier Fred d'avoir assassiné la bestiole. Faudra que j'aille le voir à l'occaz d'ailleurs, il à l'air nettement plus sympa que l'autre gueule de camé là. Finan. M'enfin bon, je suis toujours Serena et marche à nouveau à ses côtés l'ayant rejoins en quelques enjambées. C'est ça l'avantage d'être grand !

Sortant de la communauté - de l'anneau- j'ai toujours voulu dire ça. C'est vrai qu'en plus d'avoir des airs de petites maisons dans la prairie on pourrait aussi se croire dans la Comté. Mais on est pas petit, et on a pas les pieds poilus, enfin pour ma part je les ai pas, les autres j'en sais quedal. Puis y'a des gosses et un Hobbit c''est pas plus grand qu'un gamin de dix ans me semble. Mais à nouveau la voix de la petite tirailleuse me rappelle et je pose mon regard sur elle. Ah, ma sale gueule et mon manque de sommeil doivent vraiment se voir. Mais je m'arme d'u nouveau sourire. "Le matelas est pas confortable. Doit y avoir des ressorts abîmés. Ca me pète le dos. Donc je dors pas au top." Oui je sais c'ets mal de mentir à une dame, mais j'vais pas lui dire que j'arrive pas à dormir, que je pense trop, ça amènerait encore plus de questions...
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptyDim 14 Oct 2018 - 1:52
Pas de biscuits secs pour elle? Petit égoïste, va. Et il doutait de sa promesse, en plus. Mais peu importait, elle devait déjà justifier le fondement de cette sortie, parce que la petite malice s'inquiétait un brin de son plan. Enfin, c'était presque légitime, après leur surprise du centre commercial. Malgré le succès relatif de l'activité, certains demeuraient probablement plus craintifs envers elle, Addi et le duo de dirigeantes. Et ça ne pouvait pas être plus normal, forcément. Or, non, bien sûr que non; il n'y avait pas de piège, cette fois. Serena n'était pas conne au point de s'attirer de telles emmerdes. Ils formaient une bonne équipe, tous les deux, mais pas contre plusieurs dizaines de rôdeurs qui crevaient la dalle. Dans tous les cas, elle n'avait même pas réalisé qu'il s'était arrêté.

"Mais non, voyons! C'est pas comme la dernière fois, c'est promis." répondit-elle en insistant. Il ne manquerait plus qu'il ne lui fasse pas confiance, bordel. Damian savait pourtant que l'exercice avait été plus que nécessaire. Il n'y avait qu'à voir la façon dont personne ne pleurait la mort d'Arleen pour comprendre que les valeurs des gens d'Issaquah étaient au coeur de leurs priorités. Bref, Reena continuait d'avancer, attachant ses cheveux sombres bien haut sur sa tête pour libérer sa nuque, tandis qu'elle regardait un peu partout, à la fois pour s'orienter et pour évaluer la présence des moches. Toujours rien à signaler, c'était plutôt impressionnant. Oh, ils passèrent juste à côté d'un grognon qui était coincé entre plusieurs morceaux de bitume, mais il ne bougerait pas de là.

Merde, il semblait encore plus distrait qu'à l'habitude, le décoloré. Elle arqua un sourcil à son excuse minable concernant le lit inconfortable. C'était à son tour de s'arrêter. "Ton petit sourire me trompe pas, m'sieur." dit-elle fièrement en souriant à son tour. "C'est pas que j'en ai quelque chose à foutre, mais je voudrais pas crever à cause de ton manque de vigilance..." reprit-elle en le regardant de son regard noisette. Oui, elle déconnait, mais elle n'avait pas tort non plus. La militaire soupira un brin, l'air désolé. Ses prunelles voguaient sur le paysage. On pouvait voir au loin leur destination, un petit magasin bien banal mais qui semblait effectivement un peu plus préservé que la moyenne. Et avec raison, on aurait dit qu'il flottait tant le sol autour était absent et particulièrement abîmé par endroit. Ça foutait la trouille.

Toujours était-il que la mexicaine avait l'impression de pouvoir deviner ce qui clochait, cependant. Elle parla donc de nouveau. "Tu sais, j'ai eu des tonnes de nuit blanches et de rêves horribles en revenant de l'Afghanistan, pendant un temps." En d'autres mots; si son impression était juste, elle pouvait comprendre ce qu'il vivait. Elle l'entendait déjà se marrer de sa gueule, ce petit débile qui découvrait possiblement une sensibilité qui ne crevait pas les yeux, à première vue. Mais qui était-elle pour prétendre qu'elle savait de quoi il s'agissait, de toute façon. Peut-être avait-elle tout faux, que les événements récents ne brouillaient pas ses pensées comme elle l'imaginait. "Ça te garde éveillé, hein?" Pas besoin de préciser de quoi elle parlait. Mais alors qu'elle attendait sa réponse, le connard qui était jadis prisonnier de la route en piteux état s'élançait littéralement sur son copain, à quelques pas d'eux seulement. "Dam! Derrière toi!" cria-t-elle aussitôt. À peine le temps de l'aider à esquiver qu'elle balançait un coup de tisonnier à la mâchoire de la chose pour le déstabiliser, avant de percer son crâne par la suite.

Putain. Décision ridicule de l'avoir laissé vivre en le croisant, celui-là. Elle s'essuya le front avant de se retourner vers son ami, encore un peu étonnée. "T'as rien?" demanda-t-elle avant de porter son regard un peu plus loin. "C'est là."
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptySam 20 Oct 2018 - 23:40
"Pas comme la dernière fois", ouais y'a intérêt, j'veux bien être gentil, mignon, souriant mais faut pas non plus me prendre pour une bille. Je pense très sincèrement que si c'était comme la dernière fois, elle entendrait de mes nouvelles jusqu'en enfer la Macarena. Je soupire et la laisse avancer non sans traîner un peu des pieds. Mais ma réponse ne semble pas non plus lui convenir. Même mon sourire pourtant si bien travaillé ne convint pas. Dommage. Mais j'aurai essayé au moins. Alors bon, va peut-être falloir que j'dise la vérité, que je fasse les choses correctement, que je cause, que je dise que des choses m'inquiètes mais que je trouve apaisant de regarder le ciel étoilé et m'y perdre. Vaste étendue sombre, ponctuée d'explosions de gaz que l'on appelle étoile. Et si cela se trouve, un jour la Terre finira pareil. BOUM ! Etoile mourante, on l'a déjà bien bousillé, la nature a pondu ce machin qui fait qu'on ne meurs pas facilement ou du moins qu'on se relève de nos tombes. Mais après tout j'y pense aussi, est-ce que les vieux morts enterrés se relèvent eux aussi !? J'en sais rien, et j'ai pas follement envie de me creuser la tête là dessus. Mais ça va rester une question en suspens dans ma tête.

Serena cause alors et je ne peux m'empêcher de sourire encore un peu, ouais, c'est presque un tic. Mais bon, je dois bien avouer qu'elle est finaude la petite ! Alors je l'écoute et apprends qu'elle a été buter du terrorisme. Enfin ça c'était ce qu'il y avait écris sur le papier, mais est-ce que c'était bien juste ça !? Juste faire régner l'ordre, offrir un semblant de paix, passer pour les sauveurs ? 'Tain les gars on est plus en 1940, passer pour les gentils sauveurs c'est démodé. y'a les super héros pour faire ça, dans l'imaginaire de tous bien entendu.
Y'a des choses qu'on apprend sur les gens, je pensais pas que miss tacos avait vraiment été ailleurs que sur le territoire ricain. Ca me bluffe, vraiment.

Mais en y pensant je ne vois absolument pas le mort-vivant qui arrive et sursaute quand Macarena me hurle dessus. Ouais hurle parce que y'a pas d'autres mots. Mais je n'ai pas le temps de faire grand chose, ralentis par la fatigue, les nuits blanches, je me décale de justesse et laisse la brunette tuer le truc sur jambes. Je soupire et avance un peu avant de la regarder et sourire, encore, tout en m'approchant de Miss America. "Euh non... Je crois pas. Mais merci, je l'avais pas vu celui-là." Putain que je dois avoir l'air con, ou bien être un sacré boulet. J'ai presque honte, mais en l'entendant je me retourne et regarde les lieux. Une boutique, ou un petit centre commercial, enfn un truc qui y ressemble. Je soupire et lève les yeux au ciel "pas comme la dernière fois" vraiment ? Bah y'avait plus qu'à aller voir dedans hein ! Et fallait aussi que j'me réveille un peu plus. "T'en as encore des angoisses de ton truc au pays du terrorisme ? J'ai pas franchement des angoisses, j'ai juste des questions la plupart du temps. Des trucs qui me prennent la tête et regarder le ciel ça détend aussi, enfin presque..." J'avance encore un peu et sors mon arme blanche avant d'aller pour proposer à la cadette de faire le tour du bâtiment, ne sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow EmptyMar 30 Oct 2018 - 4:32
Il semblait plutôt étonné de son passé militaire, ce Bancroft. Il ne répondait pas, d'ailleurs; peut-être était-ce son droit. Peut-être aussi qu'un infecté qui s'approchait par derrière ne donnait pas trop envie de causer, aussi. Enfin, il allait bien, c'était l'essentiel. Sere avait même droit à un merci, putain. La brune souriait à son ami, heureuse que ce connard de rôdeur ne se délecte pas du cou de Damian à l'instant, jusqu'à ce qu'elle voit le décoloré rouler les yeux au ciel en apercevant l'endroit qui se dessinait devant eux. "Hey, fais-moi un peu confiance au moins." lança-t-elle aussitôt. Ça allait prendre quoi pour qu'il comprenne que ce n'était pas la prise deux du centre commercial? Il ne la croirait pas jusqu'à ce qu'ils entrent, hein? Probablement pas.

Elle avança prudemment, avisant son partenaire du regard pour lui dire de faire gaffe où il mettait les pieds. C'était carrément le Cambodge, bordel. Jamais elle n'avait vu le sol dans un tel état. Il s'était passé quoi ici, un micro tremblement de terre ou quoi?! Certains morceaux de bitume ne tenaient même pas entre eux, et une immense brèche creusait l'asphalte, serpentant en une vague dangereuse autour d'eux. C'était tout simplement irréel, de plus près.

De nouveau attentive à Damian, Reena tourna la tête vers lui alors qu'il reprenait la parole. Si elle avait encore des... angoisses? Elle souffla un peu du nez, passablement amusée. Mais l'était-elle vraiment? Il ne savait pas à quel point elle pouvait devenir anxieuse, ça non. Le seul à savoir était Jesse. Elle étouffait parfois tellement dans l'inaction - et dans ses pensées - que son propre corps lui envoyait des messages si électrisants que toute son âme en tremblait de peur. Martinez, fais quelque chose, bordel. Pourquoi tu ne fais rien, pauvre idiote? Combien de fois avait-elle voulu faire taire cette voix? Ou bien combien de fois avait-elle essayé de ne plus entendre les bombardements, de ne plus voir le sang, de ne plus réagir au quart de tour au moindre son soudain? Mais c'était du passé. Damian ne parlait pas de ça, lui, de toute façon - enfin c'était ce qu'il disait. Il prétendait se questionner, tout simplement. Vraiment? Sauf que tout le monde ne devenait pas insomniaque à force d'être préoccupé par ce que sa cervelle lui faisait subir, cependant. "Et qu'est-ce qui te prends la tête à ce point, dis?" demanda-t-elle plus doucement qu'à son habitude. Son but n'était pas de le forcer à parler, il le sentirait dans son ton, mais elle n'aimait pas le voir dans cet état, qu'elle veuille l'admettre ou non.

Sere l'observa sortir son arme, réprimant à peine un petit sourire puisqu'elle ne sortait toujours pas son flingue, tel que promis. C'était bien beau tout ça, mais il fallait effectivement sécuriser un peu les lieux. De l'extérieur vers l'intérieur. "On fait le tour chacun de notre côté, et on se rejoint à l'arrière? Peut-être qu'il y aura mieux pour entrer parce que là..." Elle laissa son regard voguer jusqu'à ce qui devait être jadis l'entrée principale. Faudrait voler pour pouvoir s'y rendre, littéralement.

Sans vraiment attendre l'approbation de son copain, elle se dirigea vers le côté de la boutique, alerte, jetant un coup d'oeil rapide au concerné avant qu'il ne s'efface de son champ de vision. Merde, c'était comme si elle était de retour en mission, à l'instant. Chaque pas était calculé. La mexicaine avançait, dos au mur, jusqu'à ce qu'elle atteigne une porte de côté. Elle observa à l'intérieur par la vitre sale, et même si elle n'y voyait presque rien, il ne semblait pas y avoir de mouvement. Ce devait être bon signe? Puis, elle n'eut pas le choix de se frayer un chemin entre les crevasses pour continuer d'avancer, et c'était loin d'être facile, même pour elle, qui était pourtant un foutu soldat. Elle arriva finalement à l'arrière, mettant fin à un joli petit social de deux grognons - qui fouillaient les poubelles - à l'aide de son tisonnier, projetant le premier sur un coin de la benne à ordures en métal pour qu'il se fende le crâne avant de s'occuper du deuxième de façon plus traditionnelle. Mais il était où, le petit con? "Dam?" lâcha-t-elle en essayant à la fois de crier et de chuchoter, si une telle chose était possible. Ses yeux balayaient l'endroit, préoccupée. La texane n'allait tout de même pas entrer sans lui, et certainement pas sans le savoir en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Aliens of tomorrow   Aliens of tomorrow Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Aliens of tomorrow -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: