The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Please give me a brother -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 979
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mar 20 Nov 2018 - 17:39
Eh beh, c'est qu'il est à fleur de peau, le petit. J'sais pas ce qu'il lui prend, mais j'l'avise d'un regard qui croit pas un mot de ce qu'il dit. S'il lui faut que ça pour tout à coup s'emporter, c'est que c'est plus inquiétant que prévu pour son cas. C'est pas seulement la crise d'adolescence, les hormones font des ravages mais pas à c'point en fait. Du coup, j'suis dubitative et ça se sent sur mon visage. Même lorsqu'il prend la barre de céréales plus vite que prévu, un peu comme un voleur le ferait...

Ptain, ça fait combien de jours que t'as rien mangé hein ? Que j'lui demande. C'est tout juste s'il a mâché en avalant le tout. Y'a quelqu'un pour le nourrir ou on le laisse crever de faim ici ?

J'sais pas trop quoi en penser. J'm'inquiète pas spécialement pour lui, mais j'aimerais pas que mon frangin soit dans cet état après tout ce temps d'errance. Et puis, j'crois qu'il faut que je réequilibre mon karma pour pas que la prochaine tuile qui passe atterrisse forcément sur ma gueule. Va savoir si on parle d'efforts, dans l'histoire...

Disons qu'on garde le service dans un coin d'notre esprit. En espérant que ça lui aille, parce que j'ai pas un pet d'idée de ce qu'il pourrait me rendre en échange. On risque d'se recroiser dans le coin, j'aurais bien l'occasion d'te demander un retour d'ascenseur le moment venu.

Un truc qui vaut une barre de céréales quoi. Autant dire que ça va pas être non plus le début de la richesse, mais ça s'respecte. Laisser traîner une oreille attentive sur des discussions de solitaires, ça passe par exemple. Ou alors me mettre au jus s'il est au courant d'un marché ou d'un bon plan.

C'était juste ton ventre qui parlait tout à l'heure ou t'as à ce point les nerfs ? Que j'lui demande dans la foulée, les sourcils froncés. Et comme il a pas l'air d'vouloir être bavard, mais qu'il est prompte à me dire que c'est un grand maintenant, j'm'en vais lui rappeler qu'être mutique ça a jamais été le synonyme d'adulte. Allez, t'es plus un enfant. Et les gens majeurs, ils vident leurs sacs quand ça va vraiment pas.

Putain c'est moi qui dis ça ? J'suis la première à exprimer d'la frustration, à éclater d'colère quand ça me prend. On aura jamais vu plus franche dans le genre, même si ça surprend, même si on pense que j'en fais trop. Pour autant, parler de ce qui me bouffe l'âme depuis toujours, ça a jamais été mon fort.



LOVE I GET SO LOST, SOMETIMES, DAYS PASS AND THIS EMPTINESS FILLS MY HEART. WHEN I WANT TO RUN AWAY, I DRIVE OFF IN MY CAR BUT WHICHEVER WAY I GO, I COME BACK TO THE PLACE YOU ARE... ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mar 20 Nov 2018 - 20:45
- Hier soir, répondit-il après un silence.

Grâce à Eddie, bonne âme du No Man's Land, qui avait puisé dans ses réserves personnelles pour donner deux conserves aux deux jeunes. Milow avait bien pris trente minutes pour déguster chacune des lentilles froides dans l'espoir de donner l'illusion à son cerveau qu'il dévorait un buffet entier. Sur le coup, ça lui avait fais un bien fou. Mais passé le premier temps, il y avait dans sa bouche comme un goût de reviens-y. Malheureusement pour lui et sa sœur, ils n'avaient rien d'autre. À peine quelques fruits secs qu'ils avaient dévoré dans la matinée.

- Hm, ouais, okay.

Un échange de service, ouais, ça lui parlait un peu. Tant qu'il n'avait pas à la suivre partout pour payer sa dette.
Il baissa le nez sur ses tennis abîmées et donna un petit coup de pied dans un caillou. Bravo, maintenant, il se sentait bête de partir alors qu'elle lui avait donné cette friandise. À la place de ça, il resta planté-là, mains toujours dans les poches, sans savoir quoi dire, hésitant à terminer la barre de céréales plutôt que donner le reste à Ryan.

L'inconnue reprit finalement la parole, entrant dans le vif du sujet : la mine 'boudeuse' de Milow. Et – ho, miracle ! - elle sembla enfin comprendre qu'un ado ne faisait pas la gueule spécialement parce qu'il était 'ado'. Et, étrangement, au lieu d'agacer le jeune Lewis, ses derniers mots le touchèrent de plein fouet. Il avait l'impression que le fantôme de Jesse était constamment à côté de lui, à appuyer sur la corde de la tristesse au moment le moins opportun. Parce que ce fut une brusque montée de larmes qui failli répondre à la femme brune.

Il prit une lourde inspiration et détourna son visage en s'approchant du bord du toit, faisant mine de regarder au loin. Ses mains sortirent sur ses poches, il croisa les bras contre son buste à la place. Il prenait difficilement sur lui, et il ne fallait pas être devin pour deviner la souffrance qu'il tentait de camoufler. S'il parlait, c'était très simple : il allait éclater en sanglots comme le gosse de huit ans qu'elle l'accusait d'être.

Et puis d'abord, pour qui se prenait-elle ? Ça ne la regardait pas. Il ne connaissait même pas son nom. Elle n'avait fais que lui donner une barre de céréales, et se foutre allègrement de son âge.
Alors, pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il reniflait comme un idiot et que ses épaules remuaient fébrilement au rythme désordonné des sanglots qu'il n'arrivait même pas à retenir ?
Il porta ses mains pour cacher son visage en se maudissant furieusement pour sa faiblesse. Mais en même temps ! Il était venu ici pour s'isoler non ? Donc il savait parfaitement qu'il allait pleurer. La présence de cette femme n'était pas parvenue à stopper l'arrivée de la crise de larmes.

- C-c'est pour ça que j'voulais être seul, parvint-il à articuler.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 979
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mar 20 Nov 2018 - 21:55
Woh. J’m’attendais pas à ce qu’il se mette à pleurer soudainement. Va savoir si c’est à cause de la barre de céréales ou quoi, mais j’fais les yeux ronds quand j’entends les premiers reniflements. Putain, Yuyu, t’as jamais réconforté personne de ta putain de vie et là soudainement tu t’sens l’âme d’une grande sœur ? Crois-moi qu’ses premiers bobos, il a eu une autre personne pour les panser, et des trucs qui lui briseront le cœur, il en aura cent autres après ton passage. J’sais pas trop c’que je fous encore là, mais j’bouge pas. J’change pas d’expression non plus parce que j’ai pas vraiment pitié pour le gamin à côté de moi. Même quand il m’dit qu’c’est pour ça qu’il veut être tout seul.

Pourquoi ? Ouais, la question sort brute de pomme encore une fois, mais fallait s’y attendre. T’as honte de pleurer ? D’être crevé, ou triste ?

Si seulement les cons pouvaient avoir les mêmes cas d’conscience, on s’en sortirait bien mieux dans la vie. Je hausse les épaules : ça fait longtemps qu’j’ai oublié le fait d’avoir de la fierté. Si ça convient pas à quelqu’un d’me voir avec la morve au nez, c’est pas moi qu’ça concerne. Et certes, j’affiche pas mes états d’âmes souvent, mais j’entends qu’le jour où ça arrive, personne vienne y redire quoi que ce soit ; y’a qu’les animaux qui s’cachent pour mourir. Parce qu’y’a des gens qui pensent que pleurer, c’est intime, c’est pour les faibles.

Mais ces gens-là, ils ont rien compris en vérité. Rien du tout.

T’sais, j’pleure tout le temps pour rien. La dernière fois, j’ai chialé parce que j’m’étais retournée l’ongle. Détend-toi gamin, t’auras envie d’verser des larmes pour pire encore. Franchement, c’est nul, mais si j’pleure pas, je cogne sur un pauvre type qui a rien demandé à personne.

Je hausse les épaules. Entre deux maux, autant prendre le moindre. Celui qui m’attirera pas plus d’emmerdes que j’en ai déjà. Et c’est pas parce que j’me sens l’âme d’une grande sœur aujourd’hui que ça sera encore le cas demain. Alors profitons tant qu’je juge pas qu’j’en ai marre.

Si t’as encore faim, j’ai des gâteaux. Et sur le ton du secret, j’ajoute : Et si t’es assez cool avec moi, j’te filerais ceux au chocolat.

Bon, ils ont peut-être un peu fondu mais on s’en cogne de ça. L’intérêt, c’est qu’le chocolat se soit pas évaporé. Il pourra dire c’qu’il veut : on est tous des gamins quand il s’agit de ça.



LOVE I GET SO LOST, SOMETIMES, DAYS PASS AND THIS EMPTINESS FILLS MY HEART. WHEN I WANT TO RUN AWAY, I DRIVE OFF IN MY CAR BUT WHICHEVER WAY I GO, I COME BACK TO THE PLACE YOU ARE... ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mar 20 Nov 2018 - 22:28
Oh non, il ne s'était pas attendu à un quelconque geste de tendresse ou de réconfort de la part de l'inconnue. Pas même d'une parole gentille. Pire : il s'attendait presque à ce qu'elle lui rit au nez. Mais il savait que maintenant, il n'y avait plus de bienveillance, à tel point que ça ne lui effleurait même pas l'esprit. Ça ne lui faisait même pas mal. Il n'y avait qu'avec Ryan – et encore -, qu'il se montrait parfois tactile – l'inverse étant bien plus récurrent -.

- Ouais, j'ai honte, répliqua-t-il après avoir essuyé ses yeux sans vraiment parvenir à arrêter l'effusion de larmes.

Parce que, contrairement à ce qu'elle pensait, pour Milow, oui, pleurer, c'était être faible. Il aimerait pouvoir passer outre ce qu'il ressentait, pouvoir n'être qu'un monstre de glace, imperméable à chaque souffrance. À la place, il se rendait compte qu'il était de ceux qui étaient écorchés vifs.
Il força sa respiration à reprendre un rythme normal avec peine. Les sanglots le faisaient grimacer. S'en était douloureux. Il essuya ses yeux et son nez dans sa veste. Personne ne lui en voudra, de toute manière.

La jeune femme se lança alors dans un monologue qui devait sûrement le rassurer.
Milow s'accroupit avant de poser ses fesses au sol, toujours tourné vers le paysage. Il ramena ses jambes contre lui et passa ses mains dans ses cheveux, où ses doigts se crispèrent une seconde. Il avait envie de lui dire, à cette fille, qu'il se fichait pas mal qu'elle soit une madeleine, que ça le regardait pas, qu'elle pouvait aussi bien se laver dans du sang de vierge que ça lui ferait ni chaud ni froid. Sérieusement, ce qu'elle disait, c'était censé le rassurer ?

Ses derniers mots, au moins, eurent le mérite de lui arracher un bref sourire. Il frotta une dernière fois ses yeux et balança sa tête en arrière pour inspirer longuement par le nez.

Après de longues secondes, d'une petite voix, il posa la question qu'il avait en tête :

- T'étais ici, la dernière fois que j'étais là, avec ma sœur et mon frère, non ?

Il lui semblait l'avoir déjà aperçu, de loin, peut-être. Et, c'était bête, mais si elle lui disait que, oui, elle avait déjà vu Jesse, même vite fais, ça le rassurerait. Ça lui donnerait un peu moins l'impression qu'il soit mort sans que personne d'autre que Ryan et lui ne le sache.

- T'as perdu qui, toi ?

Parce qu'il n'était pas con : il savait que chaque survivant avait son lot de fantômes. Et parfois, ça l'aidait à relativiser un peu de se dire qu'il n'était pas le seul. Il parvenait alors à faire de sa peine quelque chose de moins lourd, voir même de relayer la mort de Jesse à un souvenir comme un autre.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 979
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mar 20 Nov 2018 - 23:18
P’t’être bien ouais. J’traine ici souvent alors c’est possible. Je hausse les épaules, essayant de me remettre en mémoire l’ado et son entourage. J’crois que j’vois vaguement un grand blond et une petite brune, mais les détails sont pas plus précis que ça et j’crois pas que ma mémoire fonctionne si bien sur ce genre de sujet. Il me faudrait confirmation, alors j’me gêne pas : Ils ressemblent à quoi, les deux autres ?

J’ai un doute, et j’espère pour lui qu’la question et le fait qu’il soit tout seul actuellement veut pas dire que ses deux frangins sont morts en même temps. Ça serait putain d’triste, faut bien l’admettre. Mais j’pourrais pas le rendre plus heureux s’il se retrouve perdu tout seul, j’crois pas qu’ma présence changera grand-chose. J’ramène pas les morts aux dernières nouvelles, j’remonte pas non plus le temps malheureusement, et j’fais pas de miracles à la con non plus. Ça aurait été bien pourtant. J’me contente d’ouvrir mon paquet d’biscuits, en galérant un peu faut bien l’admettre :

Hm… A peu près tout le monde, j’dirais. A peu près. A deux trois personnes sur le compte, on tombe juste.

J’fais mine de réfléchir avant de parvenir à sortir un gâteau que j’lui tends. Y’en a pas beaucoup à l’intérieur, mais ça tiendra au ventre pour le gouter. Puis merde, c’est du chocolat ! ça fait forcément la différence dans l’équation. C’est mon dernier paquet, et comme j’ai pas encore les super pouvoirs de Jésus, autant dire que j’vais pas transformer la flotte en ice tea non plus.

J’ai plus d’nouvelles de ma famille depuis bien plus longtemps qu’le début de cette merde, et crois-moi, c’était pas le genre de parasites à survivre. Mon regard a l’air de lui annoncer « pas comme moi », et c’est un peu l’histoire de ma vie. J’suis trop chiante pour me laisser crever. J’ai perdu la trace d’à peu près tout le monde aussi, j’avais une amie à qui j’tenais qui s’est fait embarquer par une horde y’a quelques mois d’ça.

Parler de Dana me colle la boule au ventre, mais j’ai appris à faire comme si ça comptait pas. Comme si ça faisait plus mal. On pourra me taxer d’insensible, mais c’est p’t’être parce que je réalise vraiment pas qu’elle est probablement morte. Elle doit l’être, parce qu’elle peut pas ne rien faire pour me retrouver. Mais là encore, j’ai que des suppositions :

J’me fais pas trop d’illusions à son sujet. Qu’j’ajoute sur le ton de la discussion. Alors voilà, j’suis toute seule depuis suffisamment longtemps pour être à deux doigts de virer taré. J’parle à moi-même pour avoir un semblant de discussion. Et j’ai qu’des regrets pour m’souvenir que la vie vaut probablement le coup : Pourquoi tu veux savoir ça ? Pour t’rassurer ? Te dire qu’t’es pas le seul à perdre ?



LOVE I GET SO LOST, SOMETIMES, DAYS PASS AND THIS EMPTINESS FILLS MY HEART. WHEN I WANT TO RUN AWAY, I DRIVE OFF IN MY CAR BUT WHICHEVER WAY I GO, I COME BACK TO THE PLACE YOU ARE... ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mer 21 Nov 2018 - 12:23
Il a un vague sourire amère.

- Ryan … Tu l'as peut-être vu hier. Elle fait à peu près ta taille, a les yeux bleus et les cheveux noirs longs comme ça.

Sa main désigne le dessous de ses oreilles.

- Et Jesse …

Ses lèvres se pincèrent. Son regard se perdit une seconde dans le vide.

- Il était blond. Cheveux bouclés. Yeux marrons. Et grand. L'inverse de ma sœur et moi.

Il se plaisait beaucoup d'ailleurs à, avant tout ça, lui balancer à la face qu'il devait être adopté. Alors que Jesse avait toujours ressemblé à leur père, à l'inverse ses deux cadets qui eux, prirent totalement de leur mère.

- Mort, maintenant, se sentit-il obligé de préciser dans un haussement d'épaules inspirant plus la pitié que la nonchalance.

La jeune femme lui avoua alors qu'elle avait perdu 'à peu près tout le monde'. La vache, elle, elle se débrouillait dans l'art de parler d'un air détaché.
Milow tourna la tête vers le gateau qu'elle lui tendait gracieusement. Il l'attrapa entre son pouce et son indexe et croqua dedans, salivant d'avance. Une nouvelle dette à rajouter à la liste.

Tout en grignotant son biscuit avec une lenteur presque méthodique, il écouta ses mots. C'était peut-être triste, qu'il se dise que ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Peut-être le ton complétement neutre qu'elle utilisait pour raconter ça y était pour quelque chose, ou peut-être que Milow s'était définitivement fermé à l'empathie. Mais … ouais, ça le rassurait et ça le faisait relativiser. À leur époque, c'était ainsi, et c'est tout.

Il se lécha les doigts pour ne pas perdre la moindre saveur de ce biscuit périmé, sans rien ajouter à son discours, autant par ce pseudo respect qu'il tentait parfois de garder que parce qu'il n'avait pas grand chose à dire.

- Ouais, quelque chose comme ça, répliqua-t-il en hochant la tête.

Il se passa une main sur le visage et frotta ses yeux endoloris par la crise de larmes. Il n'avait pas envie de se lamenter. Parce qu'elle devait déjà avoir assez à faire avec ses propres problèmes, et que ça ne regardait au final, personne d'autre que lui.

- J'm'appelle Milow.

Les noms de famille, à cette époque où ce terme n'existait plus vraiment, n'avait pas d'importance. Il n'existait plus que des électrons libres, et si famille il y avait encore … Ce n'était qu'une question de temps avant que chaque branche de l'arbre ne se brise.

- J'sais pas ce qu'on va faire, avec Ryan, une fois qu'on partira d'ici. C'était … c'était Jesse qui gérait pour nous tous.

Non, encore une fois, ça ne la regardait pas, et de toute manière, elle ne pourrait rien y faire, et il le savait. Mais il se disait que, peut-être avait-elle des idées, même idiotes, pour leur apporter un but autre que survivre bêtement.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 979
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Please give me a brother   Mer 21 Nov 2018 - 17:31
Ouais, j'vois c'est qui. Mais de loin seulement pour l'instant. J'ai qu'une vague idée du visage qu'elle peut avoir, et pour tout dire, j'me creuse pas trop les méninges pour savoir. Et la description de son grand frère m'fait sourire brièvement : Ptain, y'a sûrement un facteur dans l'équation si vous êtes si différents.

Bon, c'est pas d'bon gout vu qu'il vient annoncer que son frère est mort. Pas cool pour lui, mais j'y changerais pas grand chose. J'crois pas que j'rendrais le truc plus doux avec mes vannes habituelles. L'truc, c'est que j'vais même pas m'abaisser à lui dire que j'suis désolée. J'le suis, c'est dur, mais il est pas encore seul. P't'être que ça viendra un jour. P't'être que Ryan y passera et qu'il pourra rien y faire pour la sauver. S'il se blinde pas tout de suite, il arrivera à rien. Alors ouais, c'est dur d'exiger ça d'un gamin, mais tout le monde y passe.

Yulia. J'le prendrais pas en peine en lui disant comme pour les autres qu'il peut m'appeller Suzie, qu'c'est mon deuxième nom plus simple à prononcer. Il fera un effort.

Quoi que lui a l'air inquiet. Comme si la mort d'son frère impliquait trop de changement dans cette vie actuellement. j'peux pas lui dire que c'est faux, parce que Jesse avait l'air de gérer pas mal dans l'histoire, mais c'est pas aussi terrible qu'il semble le croire. J'lâche un croc sur mon biscuit, essayant d'faire comme si ça m'inquiétait d'mon côté. Mais ma foi, la mort de Dana m'a pas empêcher d'survivre de mon côté alors...

Et tu peux pas te mettre à le faire toi-même ? Remplacer ton frère là-dessus j'entends ? Ouais, il en est probablement pas à penser à ça, mais bon. Si personne lui dit, il le fera pas d'lui même tout de suite. Il faisait quoi, avant ? Pour qu'vous surviviez ?

Il l'a suffisamment observé pour savoir. Donc en soi, prendre le rôle, ça devrait même pas être un problème.

T'sais ici, y'a plein d'trucs à foutre, pour peu qu'tu tendes l'oreille. Des coups qui valent la peine. Faut juste apprendre à bosser en équipe ou avoir un truc à toi qui t'rend indispensable. Moi, on m'embauche souvent pour ma grande gueule, ou pour qu'je porte les messages qu'on m'demande. Tant pis si j'y crois pas. Puis faut dire que j'suis une sacrée voleuse avec ça, alors ça peut aider. Et lui alors ? Allez, t'as pas pu survivre aussi longtemps si tu savais rien faire de tes dix doigts.



LOVE I GET SO LOST, SOMETIMES, DAYS PASS AND THIS EMPTINESS FILLS MY HEART. WHEN I WANT TO RUN AWAY, I DRIVE OFF IN MY CAR BUT WHICHEVER WAY I GO, I COME BACK TO THE PLACE YOU ARE... ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Please give me a brother   
Revenir en haut Aller en bas  
- Please give me a brother -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» [FB 1623] Big brother is watching you
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Maximilien - Big brother is watching you.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: