The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Wish we could turn back time -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Lun 22 Oct 2018 - 23:09
Et il avait grimpé, ce sale gosse à la fierté beaucoup trop mal placée. Ça lui faisait un mal de chien, il était à deux doigts de s'arrêter pour s'asseoir et ramper jusqu'à leur appartement en pleurant, mais il ne perdrait pas la face devant son frère, quitte à se blesser d'avantage.

Jesse finit par probablement avoir pitié de lui, car il redescendit, bien décidé à l'aider. Ses mots arrachèrent un lourd soupir agacé à Milow qui eut un mouvement de bras pour le repousser.

- Mais j'te demande rien p'tain ! Monte !

Mais l'aîné ne l'écouta pas et l'attrapa par la taille malgré ça. Le visage de Milow s'assombrit lorsqu'il comprit que quoiqu'il dise ou fasse, il ne l'écouterait pas.
S'aidant tout de même de la rembarbe pour avoir à poser le moins de poids possible sur Jesse, il serra les dents, ne pouvant s'empêcher de rajouter des mots blessants.

- J'ai pas besoin de toi Jesse. J'me débrouillerais très bien sans toi, cracha-t-il d'une voix froide.

Les deux frères brisés évoluèrent doucement, et parvinrent après de longues minutes devant la porte de chez eux, Milow en sueur.

- T'es sérieux ?

Ryan portait sur son petit frère un regard mi-accusateur, mi-inquiet.

- T'as fais quoi encore ?

Sans récupérer ses béquilles, ni son sac, Milow repoussa Jesse, pas vraiment d'humeur à raconter son aventure à personne. Les prunelles claires de sa sœur posées sur lui avaient relancé une poussée de colère qu'il préférait enfouir au fond de lui sous peine d'exploser pour de bon. Il savait que son attitude était mauvaise, qu'il agissait de manière immature, mais il n'arrivait pas à se contrôler.
D'une démarche aussi vive que lui permettait son pied – et en s'aidant du mobilier -, le plus jeune des Lewis rejoignit sa chambre en manquant de tomber, chambre qu'il avait partagé longtemps avec Jesse avant qu'il ne quitte le domicile familial. Sans un regard pour eux. Il arrivait très bien à s'imaginer le coup d'oeil las que devaient s'échanger Jesse et Ryan, et les mots de cette dernière lui arrivèrent aux oreilles avant qu'il ne claque violemment la porte de sa chambre.

- Ca devient chiant à force.

Il se retint de lui hurler d'aller se faire foutre. À la place, il donna un coup de pied rageur dans une chaussure qui traînait … et plaqua sa main sur sa bouche pour réellement s'empêcher de hurler, de douleur cette fois. Quel con ! Quel con, quel con, quel con !
Il se jeta sur son lit encore défait, yeux plissés et visage déformé dans une expression de souffrance intense. Vraiment, fallait le vouloir, là !
Dans un geste, il attrapa son oreiller, où il y enfonça son visage pour lâcher un grognement de rage. Si au moins il avait voulu se défouler en frappant quelque part, frapper avec son pied blessé avait été un bon remède. Il venait de se sécher tout seul.

La chambre était une toute petite pièce de dix mètres carré, aux murs tapissés de poster de sportifs, groupes de rock et héros Marvel. Il y avait un lit une place, d'où on pouvait sortir un second lit. Juste à côté, un bureau bordélique, puis un placard mural, et un petit coin avec télé et console. Une chambre d'adolescent tout ce qu'il y avait de plus banal.
La douleur s'atténua lentement, si lentement qu'il finit par se mettre à pleurer pour de bon. Entre ça, sa dispute avec Jesse, la claque et l'humiliation … il pensait qu'il n'allait jamais réussir à se calmer.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1589
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Mer 24 Oct 2018 - 18:11

Le bouclé ne se formalisa pas des mots virulents de son cadet ni même de ce bras qu'il avait envoyé vers lui pour le repousser, se contentant de l'agripper pour l'aider à monter. Il se foutait pas mal que le plus jeune ait envie ou non, qu'il se sente infantilisé ou honteux, ce qui comptait était qu'il souffrait à cause de sa jambe. Alors qu'importait qu'il soit encore plein de colère, il n'allait certainement pas se traîner seul jusqu'à leur appartement dans cet état. Si Jesse se rendait bien compte que son frère s'appuyait au maximum sur la rambarde pour ne pas mettre trop de poids sur lui, il ne dit rien, se contentant de le soutenir un peu plus afin qu'il n'ait pas à trop poser son pied foulé par terre. « C'est c'que je vois ouais » avait-il répondu sur un ton trop calme quand Milow affirma qu'il se débrouillerait très bien sans lui. Une provocation de plus, une manière de lui laisser entendre qu'il était complètement débile de se braquer de la sorte. Et encore une fois : tant pis si ça ne plaisait pas à l'adolescent et s'il n'était pas capable de mettre sa rancœur et sa fierté de côté.

Lorsqu'enfin ils arrivèrent, Ryan ne tarda pas à leur ouvrir la porte, témoignant déjà de son exaspération. Le réceptionniste s'était apprêté à lâcher le plus jeune, grandement aidé par ce dernier qui le repoussa vivement pour filer vers sa chambre sans dire un mot. Tous deux le regardèrent s'appuyer sur les meubles et, alors qu'il claquait la porte, le blond laissa filer un soupir totalement exaspéré qui faisait parfaitement échos aux mots de sa sœur. Il se détourna de la contemplation de la porte close en se passant une main lasse dans les cheveux, déposant près du canapé les affaires de son frère avant de se diriger vers le frigo pour prendre une cannette de soda et se laisser tomber sur l'une des chaises de la cuisine. « Il s'est passé quoi alors ? » Évidemment qu'elle voulait savoir même si elle se doutait de ce qui avait bien pu arriver. Et l'aîné lui expliqua la situation dans laquelle s'était mis leur cadet, dans les grandes lignes du moins. Ryan pesta, encore, avançant que Milow finirait bien par comprendre qu'il pouvait risquer sa vie de la sorte.

Si, d'habitude, Jesse parvenait sans trop de mal à masquer ses ressentis, à les garder derrière ce masque qu'il arborait quasi constamment, sa sœur su apparemment percevoir que quelque chose ne tournait pas rond, que son air contrarié était bien plus grave que les raisons qu'il avait exprimé. Après de longues minutes de silence, elle tira sa chaise en face de la sienne, les sourcils froncés. « Quoi ? » « Tu m'dis pas tout Jess... » Il ne lui disait pas tout non mais était-ce bien utile ? Probablement. Il lui expliqua alors. Les propos de Milow, ces propos qui l'avaient blessé autant que mis en colère. La gifle. La réaction du plus jeune. Si Ryan avait grimacé en entendant ses explications elle jugeait les deux aussi responsables que pardonnables. Elle ne se priva d'ailleurs pas de dire au réceptionniste qu'il avait merdé, mais que Milow l'avait mérité. Point sur lequel Jesse n'était pas d'accord. Il ne devait pas lever la main sur les siens, sous aucun prétexte, et pourtant il l'avait fait. Parce-que Milow l'avait mis hors de lui, réellement.

« Tu devrais aller le voir. » « Je suis la dernière personne qu'il a envie de voir, Ryan. » Mais les sourcils froncés et l'expression de la jeune femme exprimaient tout le contraire. Et le bouclé le savait : elle ne le lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas fait un pas vers le plus jeune. Parce-que Milow ne le ferait pas de lui-même, et que Jesse, en tant qu'adulte responsable, se devait de prendre cette responsabilité. Il ne retint pas un nouveau soupir et se leva. Cela faisait plus d'une heure qu'ils étaient rentrés, encore une bonne heure avant qu'Ewan ne rentre à son tour si toutefois il ne faisait pas encore d'heures supplémentaires. Alors oui, mieux valait régler ce souci avant son retour, au moins essayer.

Devant la porte de son frère, Jess inspira profondément et se décida à toquer doucement. Il n'entendit aucune réponse et entra dans la pièce, trouvant son cadet couché sur son lit, visage enfoui entre l'oreiller et la couette. Ravalant sa propre peine, il fit quelques pas jusqu'à arriver près du lit du plus jeune, s'asseyant au bord en venant croiser ses mains devant lui. « Je suis désolé d'avoir levé la main sur toi. Je devrai pas... » Me laisser emporter ? Laisser tomber le masque ? Tant de raisons qu'il ne voulait pas prononcer parce-qu'elles étaient difficiles à encaisser. « J'aurai pas dû. » S'excuser en premier lieu, pour lui faire comprendre qu'il venait pour discuter et non en rajouter une couche.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Mer 24 Oct 2018 - 20:31
Il s'était enfermé dans sa bulle, chose que faisaient tous les adolescents durant leur crise existentielle. D'abord, il écouta de la musique, casque sur les oreilles, histoire de se calmer un peu. Il sentait doucement la tension retomber, et, du coup, le contrechoc se glisser en lui. Il était tombé de haut, avait eu peur, s'était fait menotter par plusieurs flics et emmener au poste comme un vrai criminel. On l'avait traîté comme une merde. Et la présence de Jesse à la place de son père en avait rajouté une couche. Pour une gosse de quatorze ans, ça faisait beaucoup.

Il avait fini par éteindre sa musique sous peine d'éclater en sanglot sous fond de guitare électrique. Épuisé, il voulut faire une sieste, sans y parvenir. Alors il demeura ainsi un long moment, visage enfoui dans son lit, bien décidé à ne pas quitter sa chambre ce soir. Chaque fois qu'il essayait de s'imaginer les remontrances de son père, une nouvelle bouffée de colère le prenait, et quand il pensait à Jesse, il avait envie de pleurer.

On frappa finalement à sa porte, mais Milow ne réagit pas. Un bref frisson hérissa les poils de ses bras, témoignant de l'anticipation d'une quelconque confrontation. Quand il sentit un poids faire s'affaisser son lit, il sortit un peu sa tête de son trou, histoire qu'il sache à qui il avait affaire.
Il soupira par le nez et se tourna complétement sur le dos, calant ses mains derrière sa tête, et fixa le plafond d'un air fermé en se mordillant l'intérieur des joues. Et malgré toutes les choses affreuses qu'il avait balancé à son frère, il devait l'admettre : Jesse était gentil. Beaucoup trop gentil. Et lui n'était qu'un sale gosse, ingrat, méchant et égoïste.
Il s'excusa sans prendre de pincettes, sans partir dans de grands discours. Au final, il n'y en avait pas besoin. Et Milow pensait maintenant, à tête reposée, que Jesse n'avait pas à s'excuser. C'était lui, et rien que lui, qui merdait tout le temps. Ce qu'il avait dis par rapport au fait de se tuer pour les laisser tranquille, c'était, à cet instant, la pensée qui prenait toute sa tête. Et ça lui tordait le ventre et faisait grimper la boule dans la gorge de se le dire et se le répéter. Il ne servait à rien.

Sentant les larmes lui monter aux yeux, il se tourna vers le mur, tournant le dos à Jesse. Il ferma les paupières et se mordit la lèvre inférieure. Peut-être qu'il allait partir en voyant qu'il ne lui répondait pas, et le laisser seul avec son chagrin.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1589
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Mer 24 Oct 2018 - 22:39

Suite à ses excuses, le bouclé avait hasardé un coup d’œil derrière lui, voyant que son cadet s'était tourné sur le dos et fixait désormais le plafond sans mot dire, comme s'il était particulièrement intéressant. Il semblait tendu et très certainement l'était-il. Essayait-il de contenir sa peine ou sa colère ? Sans doute les deux, et Jesse savait pertinemment ce que ça faisait, à quel point il était douloureux d'essayer de garder toutes ses émotions de la sorte. Il le savait parce-qu'il agissait de la même manière les trois-quarts du temps. Le quart restant, il était seul avec lui-même et pouvait se permettre de laisser sortir toute sa rage. Mais aux yeux du monde, il tâchait de rester ce type souriant et sans problème apparent. Sauf là, aujourd'hui, il avait craqué devant Milow, en plein milieu d'un commissariat, et ça n'avait rien eu de salvateur, au contraire, la boule de culpabilité qui pesait dans son estomac était loin d'être supportable.

Voyant que l'adolescent ne répondait pas, pire même, qu'il se retournait pour faire face au mur, le blond soupira, résigné. Oh il se doutait bien qu'il l'avait blessé, réellement. Que le problème n'était pas la douleur physique qu'avait pu engendrer son geste mais bien le rabaissement moral qu'il lui avait infligé. Sa fierté avait dû en prendre un sacré coup, sa confiance en lui peut-être aussi. Et rien qu'à l'idée d'avoir mis en péril ce lien entre eux, Jesse se sentit mal. Il prit quelques secondes sa tête entre ses mains, inspirant profondément pour essayer de ravaler cette culpabilité. Il devait être là pour ses cadet, ne pas les lâcher, parce-que le monde entier leur tournait le dos -leurs propres parents l'avaient fait, consciemment ou non-, alors il ne pouvait pas agir de la sorte. Qu'adviendrait-il si son attitude trop virulente venait à briser ce lien ? Si, après s'atteler tant à les protéger, il ne parvenait finalement pas à les protéger de lui ?

Un frisson parcouru son échine alors qu'il déglutit difficilement, relevant la tête pour se tourner un peu, assis en biais afin de pouvoir mieux regarder son frère sans risquer de gagner un torticolis. Milow allait mal, bien sûr qu'il le sentait, et même s'il risquait de l'envoyer royalement paître, le réceptionniste ne pouvait se résigner à le laisser comme ça. Parce-que ça lui prouverait des pensées totalement absurdes : qu'il était complètement seul et que le monde tournerait mieux sans lui. Totalement absurdes, mais c'était pourtant ce que semblait penser l'adolescent au vu de ses propos au commissariat. La vérité était toute autre cependant : Milow et Ryan étaient tout ce qu'il restait au bouclé, tout ce qui importait. Et pourtant, ça ne l'avait pas empêché de lever la main sur lui.

Soupirant à nouveau, Jesse remarqua que son cadet tremblait légèrement. Essayait-il de retenir des larmes ? Peut-être. Une raison supplémentaire pour ne pas le laisser seul, même s'il risquait de se tromper. Il avait alors avancé une main prudente jusqu'à sa tête, la passant doucement dans ses cheveux comme pour l'apaiser, établir un contact moins violent et plus protecteur que celui qu'il avait eu quelques heures auparavant. « Eh... c'est pas grave ok ? On est pas obligés d'en parler si t'en as pas envie » avait-il murmuré sur un ton calme, compréhensif, espérant ne pas se reprendre en pleine face la colère de l'adolescent. Mais il devait s'y préparer un minimum même si, même en étant préparé, elle était toujours douloureuse à encaisser.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Jeu 25 Oct 2018 - 0:02
Il les retenait comme il pouvait, ces foutues larmes. Mais ça débordait, ça coulait sur ses joues sans qu'il ne puisse rien y faire et ça l'empêchait de respirer convenablement. Il aurait aimé balancer à Jesse de sortir, de le laisser tranquille, mais il aurait été incapable de le dire sans que sa voix ne se brise. Il n'y avait pas pire pour un gosse de son âge que de fondre en larme devant quelqu'un de sa famille.
Et pourtant.

Pourtant, Milow pleurait. Il en avait mal au ventre, au cœur, à la gorge. Retenir les sanglots étaient encore pire. Quand il sentit la main de son grand frère se glisser dans ses cheveux, il eut un vague tressaillement et vint essuyer son visage trempé sans pour autant parvenir à arrêter l'effusion de larmes. Les quelques mots rassurants et protecteurs de Jesse eurent pour effet de briser le barrage. Milow se mit franchement à sangloter, visage caché entre ses mains.

Il se maudissait de craquer devant son frère. Il sentait son regard compatissant sur lui, ses yeux bruns qui cherchaient des réponses là où il n'y en avait pas. Foutu pour foutu, il fit volte-face et se mit assis au bord du lit, visage toujours enfoui dans le creux de ses mains, toujours pleurant comme s'il venait de perdre un membre de sa famille. Il en avait du mal à respirer, c'était affreux, à la fois douloureux et si apaisant.

- J-Jesse … hoqueta-t-il.

Il laissa mollement retomber sa main gauche, pour essuyer inutilement son visage de l'autre. Tête baissée, il n'osait pas se tourner vers lui.

- C'est … c'est pas vrai que j'ai pas besoin de toi.

Et ça lui faisait encore plus mal de le dire à voix haute, et de se dire que, sur le coup, il le pensait réellement. Il avait l'impression que quelque chose clochait chez lui, qu'il n'arrivait pas à être compris, ni même à se comprendre. Et se dire qu'il était si désagréable, si méchant avec Jesse qui pourtant, se donnait toutes les peines du monde à être le grand frère présent et protecteur en dépit d'être leur vrai père … la culpabilité le faisait souffrir. Il se maudissait d'être comme il était.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1589
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Ven 26 Oct 2018 - 0:25

Si le blond avait perçu le bref tressaillement de son cadet, il n'avait pas retiré sa main pour autant, se demandant tout de même si Milow avait cru une seconde qu'il allait lever à nouveau la main sur lui. Et cette simple pensée accentua encore plus la boule déjà présente dans son ventre. Ses mots qui se voulurent cependant rassurants amenèrent une vague de sanglots incontrôlés chez l'adolescent qui cacha son visage à l'aide de ses mains. Et le réceptionniste serra les dents, se sentant indéniablement coupable de son état. Sûr qu'il souffrait, probablement plus psychologiquement que physiquement, et c'était la faute de l'aîné. Parce-qu'au lieu de le soutenir, de le rassurer, il lui avait fait la morale et en était même venu aux mains. Alors oui, bien sûr que Milow en souffrait.

Laissant filer un soupir lourd de peine, Jesse avait laissé retomber sa main, la ramenant sur son propre genou sans trop savoir quoi dire d'autre pour l'instant. Ils n'étaient pas obligés d'en parler, c'était un fait, mais un tel silence arrangerait-il les choses ? Probablement pas. Inspirant profondément, s'apprêtant à reprendre la parole, le bouclé fut coupé dans son élan par son frère qui s'assit juste à côté de lui au bord du lit. Instinctivement il reporta son attention sur lui, voyant qu'il essayait toujours de cacher son visage, incapable cependant de contrôler les larmes qui agitaient son corps de soubresauts qui ne firent qu'accentuer encore un peu plus la culpabilité du plus grand.

Lorsque l'adolescent prononça finalement -difficilement- son prénom, laissant retomber à son tour sa main pour dévoiler une partie de son visage rougi par les larmes, l'aîné posa ses prunelles sur lui, déglutissant difficilement. S'il y avait bien une chose qu'il ne supportait que trop mal de voir était la peine sur le visage et dans les yeux de ses cadets. Il pouvait tout accepter, tout encaisser, encore et encore, même si certaines choses le blessaient plus que d'autres mais ça... ça ne devrait pas arriver. Ils ne devraient pas avoir à ressentir tout cela, l'abandon de leur mère, l'impuissance totale de leur père qui avait complètement perdu pied. La colère de leur frère. Il voulait pourtant faire tout son possible pour leur épargner ce que lui ressentait, pour qu'ils n'aient pas à se construire aussi seuls qu'il avait dû le faire lui, et voilà où ils en étaient.

Aux nouveaux mots du plus jeune, un bref sourire sans réelle joie se dessina sur les lèvres du blond qui releva sa main pour ébouriffer affectueusement ses cheveux. « Je sais » avait-il murmuré avant de passer son bras autour de ses épaules frêles pour l'attirer doucement contre lui. Pas sûr que Milow appréciait mais le faisait-il réellement pour lui ? Peut-être un peu, pour le consoler, lui faire entendre que même s'il avait été blessé il ne pouvait lui en vouloir, jamais bien longtemps. Mais à dire vrai, Jess le faisait surtout pour lui-même. Pour se rappeler pourquoi il devait rester debout, pourquoi il devait rester fort en apparence. Pour Milow. Pour Ryan.

Après une seconde de silence, il inspira profondément. « Je comprends que tu m'en veuilles mais ne dis plus jamais que tout serait plus simple sans toi. S'il te plaît... » Malgré son ton calme, il était évident que cette phrase particulièrement avait laissé des traces en lui, qu'elle le touchait sans doute bien plus que le reste. Alors non, ils n'étaient pas obligés d'en parler, et si le plus jeune voulait encore lui mettre dans les dents le fait qu'il n'était pas leur père alors soit, mais ça, qu'il espère disparaître pour ne pas risquer d'être un poids... plus jamais. « Je ne vous lâcherai pas, tu le sais, même si je surréagi par moments » avait-il alors ajouté en concluant ses propos d'un bref rire un peu amer. Sûr qu'il s'en voulait, beaucoup trop sans doute, mais le mal avait été fait, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Tout comme ils ne pourraient pas revenir sur le schéma de cette vie qui était la leur. Ils devraient faire avec et se construire tant bien que mal, malgré les embûches et les différends.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 76
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Ven 26 Oct 2018 - 14:25
La voix de Jesse était douce, réconfortante. Encore une fois et malgré la pression qui ployait chaque jour sur ses épaules, c'était encore lui qui jouait le rôle du gentil, du protecteur, de l'ange gardien. Et ça aussi, Milow le remarquait avec amertume. Il aurait aimé être capable de prendre sur lui, de cacher ses émotions et ressentis. Mais il en était incapable.
Jesse passa son bras par-dessus ses épaules, et Milow le laissa l'attirer doucement contre lui, se laissant même aller à apprécier ce contact, lui qui d'ordinaire n'aimait pas ça. Il en avait peut-être plus besoin que ce qu'il imaginait.
Il posa sa tête contre le buste de son aîné et renifla plusieurs fois dans l'espoir de calmer les spasmes qui l'empêchaient de respirer convenablement. Ses épaules tressaillaient de manière saccadée, et ses doigts tremblaient.

Les paroles de Jesse le firent secouer la tête. De toutes les répliques affreuses et cinglantes qu'il lui avait balancé, ce sont ces mots-là, même pas dirigés contre lui, qui avaient marqué son esprit. Et c'était peut-être parce que c'étaient ceux auxquels Milow croyait le plus, justement.

- Je … je ne le dirai plus.

Sous-entendu que ce n'était pas pour autant qu'il en penserait moins. Les larmes, lentement se calmèrent. Il huma un grand coup le parfum de son frère, cette discrète odeur de gel douche mélangé à un parfum plus masculin qu'il appréciait beaucoup. Il se souvint lui piquer ses affaires de toilette chaque fois qu'il allait chez lui.

- J'suis désolé Jesse, désolé … J'aimerais être comme toi.

Jamais il n'oserait balancer de telles confidences en temps normal. Mais il savait qu'il avait été trop loin. À la place de son grand frère, il n'aurait pas été si conciliant. Il voyait ainsi en lui une grande sagesse et un recul impressionnant sur une situation. Si quelqu'un venait à cracher sur Milow, ce dernier savait que non seulement, il le prendrait très mal, mais que sa réaction serait beaucoup plus violente qu'une simple gifle.

- J'aurais pas dû te cracher dessus …

Des centaines d'excuses se bousculaient dans sa tête. Il voulait s'excuser d'être lui, d'avoir cette attitude, il voulait s'excuser de ne pas être comme les autres et de toujours tout faire pour le pousser à bout. Il voulait s'excuser de ne pas être plus studieux ou moins casse-cou. Il ne méritait pas un grand frère comme Jesse.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   
Revenir en haut Aller en bas  
- Wish we could turn back time -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Wish we could turn back time ✰ JAY
» Back in time ↔ 04/06 | 17h35
» Don't waste your time to looking back you're not going that way
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: