The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Wish we could turn back time -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 123
Age IRL : 23
MessageSujet: Wish we could turn back time   Lun 1 Oct 2018 - 12:06
Wish we could turn back Time


Jesse & Milow

C'était trop bête. Trop bête. Milow s'en voulait à tel point qu'il était prêt à se gifler. Se faire choper comme ça … Il l'avait en travers. Pourtant, plusieurs fois, il était parvenu sans difficulté à leur échapper. Mais il avait suffi d'une stupide tuile mal fixée pour qu'il chute. Ça avait été tellement rapide qu'il avait à peine eu le temps d'avoir peur, et lorsqu'il avait réalisé qu'il était tombé, il était déjà en bas, une jambe coincée entre deux conteneurs et une douleur lui remontant de la cheville.
Et pourtant, même coincé et blessé, il avait encore essayé de sortir, en vain. Les flics, arrivés quelques longues secondes après – ils étaient trois les salops, tous relativement essoufflés -, l'avaient cueilli simplement, et lui avaient même passé les menottes. Comme s'il était un criminel !

Pourquoi s'était-il fait arrêter, déjà ? Ah, oui, parce qu'il n'avait pas le droit de grimper et d'évoluer sur les toits ! C'était défendu par la loi, et lui l'avait enfreint. C'était stupide selon lui. Il ne faisait rien de mal, et s'il blessait quelqu'un, c'était lui et personne d'autre.
Oh, il s'était défendu avec véhémence et insolence, le jeune Milow, à peine âgé de quatorze ans, vexé de constater que même au commissariat, on n'accordait aucun crédit à ses paroles.

Et puis arrivait le moment où les autorités devaient contacter son père.
Milow était resté seul sur ce banc, au fond de l'établissement, les mains toujours menottées sur le devant, 'histoire de le calmer et lui faire comprendre qu'il n'était pas le patron', avait-il entendu dire l'un de ces connards en uniforme. Les joues brulantes d'énervement, il leur avait craché en riant vaguement que son père, de toute manière, ne viendrait pas, et qu'à moins de le laisser simplement partir, il allait rester ici jusqu'à sa mort.

- Et ben ça te fera les pieds ! Lui avait-on balancé sur la même intonation.

Milow avait ensuite marmonné dans sa barbe tout seul, affalé sur son banc, yeux posés sur l'attelle qu'un médecin lui avait posé après lui avoir annoncé que son pied n'était pas cassé, mais qu'il avait écopé d'une jolie entorse en souvenir.

Il patienta bien vingt minutes, tout seul au fond du commissariat, sans que personne ne lui prête aucune attention. C'en était presque blessant, mais au final, il s'en fichait. Ce qu'il voulait, tout de suite, c'était qu'on lui enlève ces foutus menottes et qu'on le laisse partir. Il n'avait besoin de personne pour rentrer chez lui.

De loin, il finit par reconnaître une silhouette qu'il connaissait, et ce n'était pas celle de son père. Soupirant, Milow appuya sa tête contre le mur en s'enfonçant un peu plus sur son banc inconfortable. Il voyait d'ici l'expression contrariée de son grand frère, et n'avait aucunement envie de se retrouver en confrontation avec lui.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
Jesse O. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1601
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Lun 1 Oct 2018 - 22:49

Jesse était entrain de prendre en charge une réservation quand l'un de ses collègues vint lui donner une légère tape sur l'épaule. « Va te prendre une pause, Lewis, ça fait au moins six heures que t'y es. » Il lui fallut tout de même jeter un coup d’œil à sa montre pour se rendre compte que oui, il était arrivé à l'hôtel près de sept heures auparavant et qu'une pause serait la bienvenue. « Je prends l'air dix minutes et je reviens » avait-il informé avait de quitter la réception, se rendant au local pour récupérer son téléphone avant de sortir par la porte de service. L'air du début de ce mois de mai était relativement doux et une légère brise venait faire voltiger ses boucles blondes alors qu'il s'adossait contre le mur du bâtiment dans une petite ruelle perpendiculaire à l'axe principal. Inspirant profondément, le réceptionniste expira tout aussi lentement, prenant simplement le temps de souffler un peu de sa journée. Il lui resterait encore quatre bonnes heures à tirer avant de pouvoir rentrer chez lui et se reposer, heureusement qu'ils n'étaient pas encore en pleine saison et que la clientèle n'affluait pas autant que s'ils étaient en période estivale.

Allumant son téléphone, il ne tarda pas à voir un appel manqué de la maison de son père. Son répondeur comportait un nouveau message qu'il écouta et, à peine entendit-il la voix de sa sœur que ses sourcils se froncèrent. Rappelle vite, Milow a eu des ennuis. Voilà ce que disait le message, et ce fut suffisant pour qu'il rappelle dans la foulée au domicile. Ryan ne tarda pas à décrocher, lui expliquant que leur frère avait été arrêté par police et se trouvait au commissariat du quartier où ils vivaient. Dans tous ses mots à la fois nerveux et agacés, il comprit qu'une fois encore, leur père n'était pas joignable. « Je vais le chercher » avait-il rétorqué non sans avoir laissé filer entre ses lèvres un soupir significatif. Colère contre leur géniteur ou Milow ? Probablement un peu des deux.

Il lui avait fallu expliquer brièvement au maître d'hôtel qu'il avait une urgence familiale et ce dernier avait accepté son départ, à condition qu'il rattrape les heures qu'il perdrait. S'étant alors rapidement changé pour remettre son accoutrement habituel composé d'un jean, tee-shirt et sweat à capuche noir, il avait pris un taxi pour se rendre au plus vite au commissariat. Y arrivant enfin, le blond trouva immédiatement le policier à l'accueil. « Bonjour. Je viens chercher le jeune homme que vous avez arrêté » avait-il annoncé sur un ton sans doute à la fois las et nerveux. « Vous n'êtes pas son père... » « Non en effet mais il est occupé pour l'instant et ne peut pas se libérer. » Et le regard du flic, Jess le connaissait bien, ce regard qui voulait dire ''peut-être que si son père était là, le gosse se comporterait mieux'', mais il avait appris à ne pas se formaliser de cela non plus. Présentant une pièce d'identité pour prouver d'un lien de parenté, l'accueillant avait appelé l'un de ses collègues qui avait été en charge de l'arrestation de son cadet.

Le temps de rejoindre le plus jeune, le flic expliqua à Jesse les raisons de son arrestation et ce dernier n'avait pu retenir un nouveau soupir. Par automatisme, il assura qu'il aurait une discussion avec lui afin que cela ne se produise plus. Il le ferait oui, mais doutait franchement que son cadet écouterait, il avait tendance à n'en faire qu'à sa tête, surtout en ce qui concernait le parkour. Arrivé à sa hauteur, le bouclé avait froncé les sourcils, laissant le temps à l'homme en uniforme d'ôter les menottes de l'adolescent avant qu'il ne s'éloigne pour récupérer les affaires de ce dernier. Jetant un coup d’œil à l'atèle qui enserrait sa cheville, il avait secoué la tête. « Dans quoi tu t'es fourré encore... t'es content de toi j'imagine ? » avait-il alors lancé sur ce ton lourd de sermon qu'il devait avoir. Il le devait, parce-que leur père n'était pas foutu de prendre ce rôle, alors qu'importait que ça lui coûte de lui remonter les bretelles, il n'y avait personne d'autre que lui pour le faire actuellement.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 123
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Mar 2 Oct 2018 - 22:56
Milow avait détourné la tête d'un air égal à l'approche de son frère. On lui retira enfin les menottes. Il se garda bien de remercier l'officier pour sa libération, et s'il fut tenté de se lever immédiatement pour dégager de cet endroit de malheur, Jesse lui montra en s'asseyant qu'il n'était pas de son avis. Il s'installa à côté de lui dans l'écho du bref soupir qui échappa à son petit frère.
Sa première phrase n'était pas agressive, néanmoins, le cadet tiquat fortement à la deuxième. Content ? Est-ce qu'il avait l'air 'content', là, tout de suite, d'avoir perdu sa journée coincé ici les mains liées comme un vrai criminel ? Un long silence répondit tout d'abord à l'aîné. Milow regarda droit devant lui, enfoncé dans l'inconfort de son banc, prenant sur lui pour ne pas laisser colère et injustice éclater.

- D'habitude, j'arrive à les semer, baragouina-t-il finalement. Ils m'ont eu seulement car je suis tombé.

Il haussa les épaules. Pouvaient en témoigner sa cheville et les hématomes visibles sur ses bras nus. Il s'était aussi bien défoncé les côtes, mais ça, il se gardait bien de le dire. Sa fierté d'adolescent était déjà assez mise à rude épreuve.

- Ils m'ont mis des menottes comme si j'avais fais quelque chose de grave, rajouta-t-il avant de lâcher un petit soufflement de nez méprisant.

Il voulut se lever d'un bond, mais sa cheville le força à prendre son temps. Il récupéra maladroitement les béquilles prêtées par le médecin, sautilla sur place pour s'équilibrer et finit par comprendre comme tenir ces foutues cannes.

- On se casse.

Il n'avait pas envie de rester une minute de plus ici, et s'il pouvait éviter les remontrances de son frère qu'il jugerait de toute manière injustes et inadaptées, il n'allait pas se gêner. Surtout qu'il voyait bien à son visage qu'il n'était pas ravi du tout. Il avait dû quitter son travail pour venir le chercher, très sûrement.
Alors, Milow tenta de prendre de l'avance sur lui. Sa jolie dextérité en prenait un coup avec ces béquilles qu'il n'arrivait pas à utiliser car trop hautes pour lui.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
Jesse O. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1601
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Jeu 4 Oct 2018 - 1:01

Toisant son cadet, le bouclé s'était assis à côté de lui, l'air dur et le regard sombre, ce même regard qu'il avait dès qu'il avait quelque chose à lui reprocher. Et autant dire que le silence de Milow l'agaçait d'autant plus. Ses mots n'arrangèrent rien à la situation, lui arrachant un soupir totalement désabusé. D'habitude il arrivait à les semer ? Quelle excuse bidon. « Que t’arrive à les semer d'habitude n'est pas la question » avait-il rétorqué sur un ton probablement un peu trop sec qui annonçait déjà le sermon à venir. Viendrait un jour où le plus jeune se raterait totalement et il ne ferait pas que se fouler la cheville. Il aurait pire, bien pire. Et à ce moment là que se passerait-il ? Ceux qui resteraient n'auraient plus que leurs yeux pour pleurer. Certes, peut-être Jesse était-il trop dramatique dans ses pensées, mais il ne pouvait s'empêcher de penser au pire quand il s'agissait des activités pour le coup illégales de son jeune frère.

Voyant qu'il se relevait, le réceptionniste avait arqué un sourcil. Il ne l'aiderait pas à récupérer ses fichues béquilles. Il devrait en avoir pour un temps alors autant qu'il s'y habitue immédiatement, son grand-frère ne serait pas toujours là pour être aux petits soins. Ni Ryan. Et leur père... inutile d'en parler. Cette manière qu'avait Milow de constamment dédramatiser la situation ne faisait qu'excéder l'aîné. Ne se rendait-il pas compte des risques qu'il encourrait ? Apparemment pas, mais pour le blond qui avait alors vingt-cinq ans, les risques étaient plus qu'évidents.

Se levant à son tour non sans avoir lâché un soupir résigné, le blond avait froncé les sourcils à ses mots. Se casser ? La fuite avait bon dos d'un seul coup. Le voyant clopiner difficilement tant les béquilles étaient hautes, le plus grand n'avait pas mis longtemps à arriver à sa hauteur, passant un bras devant lui pour lui intimer de s'arrêter. « On doit récupérer tes affaires avant » avait-il expliqué de ce ton à la fois sec et las avant de planter ses prunelles sombre sur son cadet. Ils devaient en effet attendre que le flic revienne avec les effets personnels de Milow et en attendant...

« Est-ce que tu te rends seulement compte d'à quel point ta chute aurait pu être pire Milow ? » Si ses prunelles étaient empreintes de cette inquiétude qu'il ne pouvait s'empêcher de ressentir, son ton lui restait toujours aussi égal à celui d'un sermon. « Ils t'ont eu seulement parce-que t'es tombé, tu t'entends ou pas ? Un jour t’arriveras pas à les semer et ce sera pas les flics qui te cueilleront, ce sera des ambulanciers et à ce moment là tu diras quoi hein ? Que t'as mal calculé ton saut ? Grandis un peu. » Oh bien sûr, l'endroit n'était sans doute pas le plus approprié pour lui dire de tels mots mais qu'importait, dans tous les cas les réponses du cadet Lewis serait les mêmes qu'à chaque fois que Jesse se devait de jouer le rôle du père. Pourquoi se donnait-il cette peine d'ailleurs ? Ah oui, parce-qu'Ewan n'était pas capable de tenir ce rôle. Et en finalité, c'était lui, le grand-frère, qui prenait le rôle de l'adulte ingrat et directif. Bien sûr qu'il aurait pu ne rien dire, faire comme si de rien n'était, mais s'il ne le ferait pas, s'il ne se souciait pas de la sécurité et du bien-être de ses cadets, qui d'autre allait le faire ?




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 123
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Jeu 4 Oct 2018 - 11:35
Le bras de Jesse lui barra le passage. Ses affaires, oui, c'est vrai, il avait oublié. Boh, après tout, il ne s'agissait que de son sac de cours, autrement dit un vieux sac à dos gris avec deux cahiers et un stylo qui traîne au fond. Si ça leur faisait plaisir, les flics n'avaient qu'à le garder.

- Est-ce que tu te rends seulement compte d'à quel point ta chute aurait pu être pire Milow ?

Il lâcha un gros soupir un poil exagéré en balançant sa tête en arrière. Ça aurait pu, mais ça n'a pas été le cas, alors pourquoi toujours boire le verre à moitié vide ?
Jesse continua sur sa lancée avec ce ton que son frère ne supportait pas. Il avait haussé un peu la voix, et Milow avait cette désagréable impression qu'il tentait de faire ployer son autorité sur ses épaules.

- Je sais de quoi je suis capable, cracha-t-il à la fin de sa remontrance. Et j'suis pas mort comme tu le vois, alors fous-moi la paix avec tes vieilles inquiétudes ! Je sais bien que tu me dis ça juste pour me montrer que c'est toi le grand frère !

Ses mains se serrèrent sur ses béquilles et ses joues rondes avaient viré au rouge. Il attrapa l'une d'elle avec son autre main pour pouvoir pointer son doigt sur Jesse, son pire ennemi à cet instant.

- C'était même pas à toi de venir ! T'as aucun droit sur moi !

Il se força à prendre une grande inspiration par le nez pour ne pas se mettre à hurler. Jesse devait savoir maintenant que si ses joues et ses yeux étaient aussi rouges, c'était que son cadet avait passé un cap d'énervement assez conséquent et qu'il lui faudrait un long moment avant de pouvoir redescendre. Mais Milow ne supportait plus cette situation, et ne l'avait jamais vraiment supporter. Depuis le départ de leur mère, il avait grandi avec cette injustice qui ne l'avait jamais quitté, et à l'adolescence, elle avait commencé à déborder de partout. Il en voulait au monde entier que sa mère soit partie, il détestait son père autant qu'il pouvait avoir besoin de lui, et Jesse … Il ne savait pas encore qu'il aurait beaucoup de mal à vivre sans lui. Pour l'heure, il le voyait comme un type relou et pas drôle n'existant que pour l'empêcher de se sentir bien.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jesse O. Lewis
Administratrice
Jesse O. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau militaire & 1 beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1601
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Ven 5 Oct 2018 - 16:51

Sans doute que son agacement avait été clairement perceptible dans son ton, et il ne faisait d'ailleurs que s'intensifier au fur et à mesure de l'attitude du cadet Lewis. Pourquoi se sentait-il obligé de constamment tout remettre en question et jouer à la tête brûlée qui ne risquait rien ? Il savait de quoi il était capable hein ? Autant dire que le bouclé peinait sérieusement à y croire au vu de l'état dans lequel se trouvait actuellement la cheville de son petit frère. S'il connaissait réellement ses capacités, il ne se serait pas rétamé comme un débutant et ils n'auraient pas maintenant à tenir cette conversation qui devaient tous deux les mettre en colère. Ils n'auraient pas eu cette discussion parce-que Jesse n'aurait pas eu à venir le chercher au commissariat et, même s'il avait quelques échos des activités du brun, il ne s'était encore pas montré aussi virulent et sermonneur que maintenant.

Le fait que Milow sous-entende que le blond agissait de la sorte simplement pour lui montrer que c'était lui le grand frère et non l'inverse lui arracha un soupir franchement excédé alors qu'il passait une main lasse sur son visage, tâchant de contrôler l'agacement de plus en plus persistant qui l'animait. En réalité le réceptionniste ne voulait absolument pas faire passer ce message, il faisait juste au mieux pour essayer de faire comprendre au plus jeune que son attitude n'était pas aussi louable qu'il le pensait et qu'il devait réfléchir à l'inquiétude qu'il causait chez ses proches avant de faire tout et n'importe quoi. Ewan avait déjà perdu sa femme, il n'avait pas encore besoin de perdre un fils. Tout comme Ryan et Jesse n'avaient pas besoin de perdre leur frère à cause de son côté trop tête-brûlée.

Quand le bouclé recroisa les prunelles de son cadet, il perçut toute la colère qu'il ressentait en cet instant, le tout appuyé par des joues rougies de rage. Durant une seconde il ressentit clairement cette pointe de culpabilité à chaque fois qu'il devait lui faire une remontrance, à chaque qu'il devait l'empêcher de vivre pour le préserver, mais cette culpabilité fut bien vite balayée par les nouveaux mots du plus jeune qui écope d'un regard sombre de la part du plus grand. « Ce n'était pas à moi de venir ? Et tu voulais que qui vienne hein ? Crois-moi, s'il avait été foutu de se bouger on en serait pas là toi et moi mais comme d'habitude il n'est pas là alors si, c'était à moi de venir. » Son ton avait à nouveau sec, presque agressif, mais qu'importait. Au fond, l'aîné comprenait son frère, il se doutait pertinemment combien ce devait être difficile de se faire remonter les bretelles de la sorte par quelqu'un qui n'était pas son père mais qu'y avait-il à faire d'autre ?

« T'es mineur, il fallait qu'un adulte référent te récupère et que ça te plaise ou non c'est moi alors arrête de jouer à l'ado qui se rebelle et juste assume que t'as merdé » avait-il ajouté sans le quitter des yeux. Tant pis si le plus petit se sentait agressé, tant pis si le blond culpabilisait encore, il y avait de ces choses que lui seul pouvait faire tout simplement parce-qu'il était le seul à pouvoir prendre soin de ses cadets. Et oui, le fait que Milow le lui reproche encore et encore le mettait en colère autant que ça le blessait mais ça, le cadet n'avait pas besoin de le savoir.




♪♫
« Don't push me further, don't try to strike me down. You don't wanna dig the monster out, do you ? »
(skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 123
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   Ven 5 Oct 2018 - 21:04
Il faisait preuve d'une certaine mauvaise foi, et au fond de lui, il en avait conscience. Mais à son âge, il n'y avait que la fougue et l'impulsivité. Il s'était senti humilié, alors, il réagissait en fonction. Et, comme toujours, c'était Jesse qui en faisait les frais.
Son visage se fit plus fermé et boudeur à sa réponse. Ouais, il le savait, que si leur père était un peu plus présent en règle générale, les choses auraient été toute autre. Il le savait, que tout ça, c'était à cause de sa mère et de son abandon. Elle avait abandonné une vie qu'elle ne reconnaissait plus, malgré toute la souffrance que cela pouvait créer, autant chez elle que chez sa famille. Milow, au final, ne s'en était jamais remis.

Il lâcha le 'pff !' le plus méprisant dont il était capable, à la recherche d'argument valable, à la recherche de mots qui faisaient mal et qu'il était persuadé de penser pour de vrai.

- J'me rebelle pas, et toi arrête de jouer les darons, t'es pas mon père, tu le seras jamais ! Pourquoi tu veux juste pas me foutre la paix, hein ? Qu'est-ce que ça peut te foutre que je me tue ? T'auras enfin moins de problème si j'étais pas là !

Dans un mouvement de rage, il lâcha ses béquilles pour venir pousser son frère avec toute la force qu'il possédait. Son pieds blessé toucha terre et cela éveilla une brusque souffrance, mais la colère et l'adrénaline étaient suffisamment intenses pour que cela lui soit égal. C'en était trop pour lui

- Laisse-moi passer, j'vais rentrer tout seul, j'ai pas besoin d'toi !

Et, sa force de caractère aidant, il avança sans béquille, en boîtant lourdement, mais sans ciller. Il était déterminé à faire la route tout seul et à pieds, même si ça impliquait à ce qu'il pleure de douleur. Peut-être était-ce une manière maladroite de prouver qu'il était capable. C'était puéril … Mais après tout, il n'était qu'un enfant.




   
« Si je dois tomber de haut, que ma chute soit lente. »

   
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Wish we could turn back time   
Revenir en haut Aller en bas  
- Wish we could turn back time -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Don't waste your time to looking back you're not going that way
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Session time out...
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: