The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Beautiful little fool -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1366
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Jeu 20 Déc 2018 - 11:56
J'ai toujours été curieuse d'savoir si t'étais si douée, ou si ça fait aussi partie du personnage. J'blague et j'me rends compte d'la tendance que prend cette déclaration.

J'sais pas si elle va voir ça comme une sorte d'invitation. J'sais pas si j'l'invite vraiment au fond. Si j'pourrais tendre d'se côté, fonctionner à voile et à vapeur. Et au fond, j'sais pas non plus si Roza est vraiment si encline qu'ça a m'l'offrir. Après tout, elle est p't'être prise ailleurs, et l'humour s'glisse juste entre deux moments un peu troublant pour nous deux. L'alcool nous montra pas si vite en tête, mais il marquera des esprits echaudés d't'façon. De là à savoir c'que ça fera, j'vois pas l'avenir, même pas au fond d'un verre d'vodka.

On finit toujours par s'faire chopper. Que j'souffle avec un sourire amusé : Dans mon cas, j'en serais morte si Dana m'avait pas trouvé.

Et faut aussi poser le contexte. Elle m'a sauvé d'une overdose qui m'aurait coûté très chère. Ma vie, et tous les échecs que j'embarquerais avec moi en crevant. Un futur incertain mais bien réel, c'est p't'être là ma chance pour le coup. D'me voir la gâcher comme il faut, avec la motivation d'ceux qui n'ont pas les limites qu'il faut pour s'remettre d'aplomb après ça.

J'ai p't'être toujours été tordue, faut croire.

J'étais prête à sniffer n'importe quoi, tant qu'j'étais pas dans la réalité, tu vois ? Là, mes yeux tombent sur mon verre pour l'finir et j'réalise qu'c'est le genre de trucs que même ma meilleure amie a pas eu la chance d'entendre d'mon côté. Quand ça avait d'l'importance, quand j'y croyais vraiment, en elle en tout cas. Sans Dana, on serait pas là pour en parler.

Et c'est à elle que j'lève mon verre, parce que j'lui dois ma sobriété. Mon sevrage avec ça. J'compense comme je peux l'vide que ça m'laisse en moi, mais c'est rien à côté d'tout ce qu'elle m'a amené en étant tout simplement là. On pourrait croire que j'l'aime plus que comme une amie, mais y'a des relations qui sont au-d'ssus d'absolument tout dans notre vie. Et on a la chance d'les vivre. Un rire m'échappe alors :

Tu montes quoi ? Un dossier ? J'fixe Roza, c'qu'elle peut être curieuse la p'tite. Tu veux des casseroles à m'ressortir pour m'faire chanter ?

On pourra m'taxer d'parano, mais c'pas parce que j'le suis qu'tout le monde veut pas m'tuer.

J'marche pas à ça. J'lui fais nous resservir comme il faut : Si je parle, t'en dis autant. Sinon plus. Moi aussi j'ai soif d'savoir. C'était quoi, ta cam ?



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2234
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Mar 25 Déc 2018 - 15:34
Que.. Quoi ? La russe en relève doucement ses prunelles claires vers sa camarade tout en méditant sur les mots soufflés, c'est que ça ressemble vachement à une invitation, non ? Quand on voit la mine que tire la copine, c'est pas évident à déceler, à croire qu'elle a causé trop vite ? C'est une possibilité, de ce qu'elle sait, Yulia n'est pas tournée gonzesse ou alors son gaydar l'a trompé ? Vite, une clope : elle en extirpe son paquet de la poche de son jean coupe baggy tout en se tortillant sur son tabouret pour l'atteindre. Il a une sale gueule bien abîme, un peu comme la gueule de sa nouvelle propriétaire remarque. "Jolie curiosité... Et laisse moi deviner, tu es du genre à croire que ce tu vois, non ?" Elle étire un petit sourire fripon avant de porter sa tige de nicotine à ses lèvres et l'allumer d'un revers de zippo. Le tabac et une nouvelle lampée de vodka devraient calmer ses ardeurs, avec un peu de chance. Quelle idée aussi de titiller la russe sur le seul sujet où elle déborde de confiance et qu'elle maîtrise à la perfection, sur le bout des doigts même...

"Ah ah... Vrai ça." Elle ne peut pas le nier, on finit en effet toujours pas se faire chopper et pas forcément par la case flicaille, pour la russe, c'était ses proches qui finissaient par mettre le doigt dessus avant de mieux la rejeter. Pas de quoi s'étonner qu'à l'époque, elle préférait ne vivre que pour elle et rejetait en bloc les relations dites sérieuses. "M'bien... À Dana alors !" Dit-elle en levant son verre avant de le faire tinter contre celui de sa vis-à-vis et de se l'enfiler cul sec ."J'vois bien ouais, c'était quand même un super échappatoire... On peut pas le nier." Inutile de mentir, la drogue avait du bon. "M'non ! J'monte rien du tout ! Je suis juste curieuse et tu as l'air d'en avoir pas mal sous l'capot, c'tout !" Et elle resserre les verres à la demande de l'ex-junkie qui lui fait face. "La blanche, la beuh et un peu d'ecsta' à l'occaz'." Et voilà son petit catalogue du passé, ses petits bonbons, ses petits goûters, ses délicieux caprices. "J'ai perdu pas mal de gens biens à cause de mon addiction. T'sais, ceux qui te posent le dilemme : la drogue ou moi. Bah... J'ai toujours été assez conne pour choisir la drogue. " Elle voulait du dossier, elle en a, c'était encore un tableau plein de remords, finalement la russe en était la toile parfaite. Rien n'allait et tout ses choix se résumaient à de bien mauvaises décisions. "J'étais qu'un déchet plein de thunes qui brillait seulement dans les tatouages que j'offrais aux autres. Ma vie est une succession de conneries." Est.. ? Était ?, elle même n'en savait rien en fait. Ses actes passés, son foirage monumental au lycée, sa recherche des pillards qui menait à rien.. foutue rétrospective de merde, putain. "Je me complaisais tellement dans ma bulle que sur la fin, je retournai même plus au pays. J'ai tourné le dos à ma famille, à tout le monde... Une bonne grosse égoïste en puissance..." C'est que ça rend bavard l'alcool. "J'ai fait pareil avec Galina, la boss de ce resto'." Une pensée pour la vieille, c'est fou ce qu'elle serait prête à faire pour la revoir une dernière fois et s'excuser, au même titre que tout ceux qu'elle a perdu. "Mais... bon... je me dis qu'il est pas trop tard pour changer." Elle se pliait maintenant en quatre pour la prison, pour le ranch, pour Romy et pour tous ceux qu'elle appréciait. Elle se sacrifierait volontiers pour les autres, ne serait-ce que pour se racheter de toutes ses erreurs, pour pouvoir se regarder à nouveau dans une glace. "Je me leurre peut-être sur le sujet.. mais je m'en bats les ovaires, ça m'donne une bonne raison d'me lever le matin." Voilà : cartes sur table. "Et toi ? Pourquoi tu te lèves ?" Donnant donnant, hein ? Il manquait certes la parenthèse détaillée du lycée et de sa bourde qui la motivait à la vie à la mort à retrouver ces pillards, mais c'était toujours mieux que rien.


THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1366
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Mer 26 Déc 2018 - 14:50
Tu commences à m'connaitre. Que j'lui souffle avec une moue souriante, l'genre qui a envie d'se marrer mais qui essaie d'rester sérieuse quand même : Mais j'ai aussi un esprit d'contrariété très affuté, et j'sais que ça t'ferait trop plaisir que j'te tende la perche. Et qu'elle en profite pour s'en emparer, d'ailleurs : On verra si t'es sage, p't'être, un soir.

On peut jamais dire jamais il parait, et j'dois bien admettre qu'c'est quand même déjà arrivé avec des femmes. J'étais pas toujours pleinement moi-même, vrai, et j'en ai pas l'souvenir le plus net du monde, mais j'peux pas le nier. C'juste que ma mémoire l'a pas marqué, qu'le temps l'a flouté, qu'le reste a fait le nettoyage ensuite.

D'ici là, tu resteras un mystère. Et les mystères ont ce quelque chose qui tient du fantasme, et c'est p't'être pas plus mal comme ça, hein.

Puis, Roza a p't'être d'autre chat à fouetter ailleurs, une personne a qui rester fidèle, à qui s'confier, à qui s'offrir pour tout prendre avec ça. Elle m'a parlé l'air d'être le personnage à vraiment s'poser, mais y'a bien des miracles qui existent. Et comme elle dit, j'crois que c'que j'vois. Quoi qu'il arrive, ça viendra d'elle, pas d'moi.

Est-ce que ça m'empêche d'tremper les lèvres dans mon verre, et d'le descendre comme un toboggan ? Carrément pas. J'l'écoute, elle parle, elle est bavarde même et j'crois que c'est un truc assez rare pour pas être coupé. J'ai l'impression d'tenir là un instant fragile, en équilibre sur une corde tendue, qu'la moindre secousse l'fera s'casser la gueule. Et j'sais pas pourquoi, ça m'pousse à faire attention quand même :

Alors quoi ? C'que tu fais là, c'est une manière d'rééquilibrer la balance, c'est ça ? Que j'lui demande avec un sourire amusé. J'suis pas moqueuse, juste curieuse : D'te dire qu't'as amené ta pierre a l'édifice, et qu'ça rend pas la structure totalement bancale.

Laisser une marque honorable, tout ça. Chacun son truc, faut croire. P't'être parce qu'il faut pas être totalement à j'ter pour vouloir construire un truc qui passera sa mort.

Pour les autres, hein ? Ceux qui t'demandent de choisir entre ta douleur et eux, alors qu'c'est eux qui créent c'vide douloureux à l'intérieur. J'ris jaune j'crois. Mais c'pas de bon ton alors j'me ravise, et reprends une gorgée d'mon verre : L'monde te mérite pas Roza, t'es trop bien pour lui. C'est vrai. Personne pourra m'contredire ici. Du reste : J'me lève tous les matins parce que y'a des gens qui méritent que j'les fasse chier. Et ça tombe sous l'coup comme une évidence : C'pour tous les connards qui ont pas parié sur ma gueule quand ça comptait vraiment, pour tout ceux qui m'ont dit droit dans les yeux qu'j'irai nul'part.

J'écarte grand les mains, m'présente à Roza, et lance :

J'adore trop leur donner tort, tu vois ? Et j'rigole. Puis, la terre est à nous, on peut être les rois sur notre tas d'déchets, qui n'en rêve pas hein ?



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2234
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Dim 30 Déc 2018 - 16:24
C'est qu'elle manque pas de répondant la camarade ! Réussir à déstabiliser une Yulia, ça a quand même de douces allures de défi impossible à relever. Elle en a trop vu et trop vécu pour ça, faut pas se leurrer sur le sujet. Quant à son esprit de contrariété affûté, c'était pas une grande nouvelle pour la slave, nan, ça, ça coulait de source. L'humour et la supposition qu'une attitude sage suffise à l'aider à conclure lui arrache un franc mais léger rire, qui vivra, verra. Pour le mystère, c'était plutôt positif, du moment qu'il crée l'envie et le rire et non la peur et le refus. Ce qui semblait plutôt être le cas dans cet échange, un bon point à soulever, une bulle légèrement et agréable, une douce parenthèse qui l'invite à cesser son rentre dedans pour rester sur une bonne note. Une note certes un peu frustrante mais possiblement suffisante pour Yulia et c'était bien là l'importante "Okay, va pour l'aura mystérieuse, ça sonne sexy, j'aime bien." L'humour, ça passe toujours bien, c'est une belle invention.

"C'est un peu ça ouais." Une question d'équilibre et de corriger le passé en se leurrant à coup de bonnes actions. Dans tous les cas, Yulia ne la jugeait pas et ça aussi, c'était un précieux retour pour l'encrée. "Ah ah... laisse moi en douter." Elle n'allait pas la jouer faux-cul sur les bords sur le sujet de sa place dans ce monde. Elle balaya aussitôt le sujet d'un revers de la main devant elle et saisit son verre juste derrière, l'oreille bien tendue sur le pourquoi du comment son amie affrontait le monde. C'était tout elle cette définition de la battante qui vit pour mieux en lèver son majeur à qui de droit. "C'est amusant... Finalement, on a tous quelque chose à prouver, que ce soit pour soi ou pour les autres.... C'est une vraie boucle sans fin." Qu'ils sont cons ces Humains, tous autant qu'ils sont, à ce stade, autant en rire.

"Qui n'en rêve pas hein ?"
 Sans doute ceux qui se sont prêtés à bien de terrible promesse, des vœux si destructeurs qu'ils vous transforment en un outil sacrifiable, du moment que ça change la donne. Ces gens, comme elle, qui se moquent du pouvoir et qui égoïstement ne se tournent que vers le résultat d'une vengeance personnelle avec pour seul réel allié la Faucheuse. Pas faute d'essayer de changer et de se tourner vers les autres à l'occasion pour corriger un peu le tir, mais ça ne suffisait toujours pas à l'éloigner réellement de sa vendetta, ce n'était que des petites parenthèses, bonnes pour le moral. "Ouais... Qui n'en rêve pas..." Répète t-elle tout bas sans trop de conviction, elle s'était un peu forcée pour ce coup là, peu envieuse à l'idée d'étaler sa vision des choses au grand jour, de peur de casser quelque chose.

Elle fait rouler son petit verre entre les bout de ses doigts et dévisage un instant le liquide transparent avant de se décider à l'avaler d'une bonne levée de coude. À ce stade, il ne brûle plus sa gorge et n'est que synonyme de douceur, un soyeux clin d’œil. "Et mise à part remettre les connards à leur place, tu as prévu des choses pour l'hiver à venir ? Tu as une planque sécurisée quelque part ? Des potos de confiance à squatter ?" L'alcool n'aida pas à taire sa curiosité et l'inquiétude était sincère.



THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1366
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Mer 2 Jan 2019 - 8:18
Le sourire d’Roza, il vaut toutes les blagues débiles que je sortirais pour le voir. Mais j’garde ça pour moi, histoire de pas renchérir l’histoire sans pouvoir gérer ensuite. Ça serait pas honnête de ma part, et j’ai encore trop Jimmy dans la peau pour savoir gérer autre chose en l’état. Ça aussi, c’est une idylle qui s’terminera pas si bien, et qui laissera des marques : du coup, vaut mieux pas enchainer derrière, même pas pour penser des plaies :

Et puis, t’as pas quelqu’un d’plus régulier à fréquenter ? Pas que j’te vois te caser ou t’faire passer la bague au doigt, mais ça pourrait t’faire du bien d’avoir une sidekick, nan ? J’suppose, sans trop savoir si ça fera mouche.

Roza a toujours pas l’air d’avoir besoin des autres, alors j’suppose qu’en vrai, on peut pas vraiment s’en passer. C’est aussi c’qui me gêne le plus dans l’histoire, parce que faire route seule, c’est toujours pas mon truc. Pourtant, chaque collaboration s’est soldée sur un échec de plus, et l’fait aujourd’hui d’finir à moitié folle quand j’suis face à seulement mon reflet, ça m’encourage pas à continuer sur cette voie. Plus rien à d’sens au fond.

Ouais, c’est absurde. Comme tout. C’qu’on doit s’prouver ou c’qu’on doit aux autres, y’a rien qui fait vraiment sens : Puis en vrai, c’est ça qui t’rend dingue, parce qu’on s’ra jamais à la hauteur des attentes des autres. On sera jamais assez bien, assez fort, assez gentil, assez intelligent, assez tout. Sauf qu’être seule, ça t’rendra pas plus serein non plus, donc au bout c’est qu’un jeu d’con ou tu perds toujours à la fin.

Les règles, c’est tu crèves ou tu pleures, et y’a pas de deuxième chance pour faire un meilleur lancé au dé d’la chance. C’que j’crois, c’est qu’le monde veut pas qu’on goute à un peu d’bonheur, et dès qu’t’arriveras à t’en approcher, on t’tendra toujours un bon gros majeur pour te rappeler ta condition d’idiot du village.

Alors, à quoi bon ? S’lever pour faire chier les autres, c’est toujours drôle au moins.

Ouais, ça devrait s’trouver. J’fronce les sourcils et avise à la brune d’un sourire moqueur : J’sais que tu t’inquiètes pour moi, mais j’me débrouille t’en fais pas.

J’crois aussi que ça lui permet de détourner le sujet, et d’pas approfondir la réflexion.

J’sais m’entourer et attirer la sympathie des bonnes personnes, regarde toi. Petit rire amusé : Et toi alors ? T’as besoin de personne sur ta harley davidson ou tu vas rejoindre un crew dont je suspecte pas l’existence ?



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2234
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Lun 7 Jan 2019 - 12:07
Quelqu'un a fréquenter ? Il y avait bien quelqu'un, mentir sur ce point ce serait clairement revenir en arrière, revenir à cette vie de débauche avec une unique étreinte pour les femmes qui croisaient sa route. Ce qu'elle avait toujours fait, question de liberté, autant là, c'était différent, la vie était différente. "Ouais..." Ouais y avait bien quelqu'un, mais son ton hésitant et peu assuré la contredisait un peu. "J'ai quelqu'un." Et est-ce que c'était une bonne chose ? Elle avait aussi quelqu'un au lycée, quelqu'un qu'elle avait du enterrer dans un bien triste état et s'en remettre n'avait pas été une partie de plaisir. Une longue et tortueuse passade, suivi de près de la rafle des pillards et de l'assassinat des autres, des proches. "Mais... j'sais pas, j'sais pas si c'est bien." Elle apporta sa tige de nicotine à ses lèvres et aspira un long moment sur le filtre, de quoi en faire crépiter le tabac sec dans un léger craquement pour ponctuer le blanc tout juste installé. "On est en pleine apocalypse. Aimer quelqu'un pour le perdre juste derrière.. j'doute que ce soit vraiment saint." Ça valait bien une petite lampée de vodka tant l'idée en était dérangeante.  "Ça fait du bien sur le présent, c'est sûr... mais quand faut se sevrer derrière... Et pour ça, tu as des chances que ça termine solo avec une balle dans la tête." Les sentiments étaient bien réels envers la militaire et c'était bien le plus flippant de l'histoire. Si elle en venait à croiser le chemin de la faucheuse, le rétablissement serait difficile, une vraie épée de Damoclès au dessus de la tête que voilà.

Le débat évolua, c'était quand même une belle vérité que soulignait sa camarade russe : un jeu con où tout le monde perd. C'était une façon de voir les choses, à quoi bon s'acharner alors ? L'encrée médita un instant sur la question en secouant doucement la tête en signe d'approbation. C'est pas mal comme angle en fin de compte. "Ouais... m'carrément ça." À ranger dans un coin de la tête pour le planning de la prochaine insomnie, ça lui laissait matière à réfléchir.

"J'sais que tu te débrouilles." Oui et non, elle savait l'hiver ravageur en terme de survie d'ordre général. Non pas que les rôdeurs étaient le problème, au contraire, ils devenaient bien plus abordable une fois gelés ! C'était les vivres, la difficulté de la chasse, le manque de récolte, les déplacements rendus difficiles par la neige etc... la liste était longue. Seattle commençait également à descendre en butin, la zone autour du No Man's Land et ses environs s'en retrouvaient maintenant bien vide et le temps n'arrangeait rien avec les dates de péremption. "Mais voilà... l'hiver, c'est chaud." Et elle venait de tout résumer en trois mots. Yulia était assez fine pour faire le lien avec le fond de sa pensée.

Elle lui arracha un rire en l'incluant ainsi dans la bonne liste de ses relations. "J'ai quelques potos avec qui continuer le road trip vers l'antre de l'ennemi, je compte pas m'poser." Ce qui n'était pas plus mal : qu'elle soit avec Riley ou Connor, ils évitaient toujours de rester dans le secteur pour mieux élargir leurs horizons, c'était bien facile de trouver des ressources en lisière de Seattle ou de Tacoma, selon la destination. Pas de grosses sorties en crew prévues pour le moment, à juste titre, elle ignorait encore ce que Romy allait lui apprendre la semaine prochaine : une deuxième bataille. Le sujet du ranch et de la prison lui brûlait la langue, ce serait un bon refuge pour Yulia, à condition que le ranch ne soit pas otage des colonisateurs et que la prison ne se prépare pas à partir en guerre... Deux états des lieux qui ne permettaient pas à sa camarade de s'y installer en toute sécurité.  "Romy veut me voir.." C'était sorti tout seul, avec Yulia, elle avait tendance à se laisser aller en poussant un peu, à peine. Le russe à russe en soutien "patriotique" qui facilitait la chose peut-être ? Peut-être que ça jouait un peu, elle ne pouvait pas l'expliquer, elle lui faisait confiance, tout simplement. Un fait assez rare pour une femme aussi atteinte de paranoïa aigue. "Elle est pas morte. Elle est juste.. posée quelque part, avec un crew. Elle a pu faire un saut et échanger quelques mots avec Eddy qui m'a refilé le message...  Et crois moi, si elle demande à m'voir, comme ça, en mode fufu, je suis persuadée qu'elle a quelque chose de lourd sur les types que je cherche." Le simple fait de transmettre une date de rendez-vous à la Jonquille en l'invitant à ne pas faire de bruit, ça lui suffisait pour se faire un avis sur la question. "Du coup, si ça se confirme, je risque pas de me pointer au No Man's Land avant de terminer ce que j'ai à faire." Inutile d'épiloguer sur ce qu'elle avait à faire, sa camarade devait très bien voir où elle voulait en finir.

Un dernier shooter qu'elle enfila d'une traire et elle releva enfin ses yeux clairs - quelque peu rougis par l'alcool - vers elle. "Alors ouais... pas partager tes galères pendant un temps, ça m'inquiète un peu." L'ex balance n'amenait pas toujours des embrouilles, elle exagérait, c'était juste une petite pique sur le ton de l'humour, plus facile pour y cacher le fond de ses pensées. "T'resteras dans le coin de toute façon ?" Zieutant du coin de l’œil la bouteille de vodka, elle hésita avant de se décider et lutter quelque peu pour ne pas remplir à nouveau son verre, fallait quand même rester raisonnable, un peu.


THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1366
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Mar 8 Jan 2019 - 12:17
Oh…

C’est l’seul truc qui m’sort quand elle m’confirme qu’elle a quelqu’un. J’sais pas si j’dois être contente ou déçue, ça m’fait bizarre. Roza a pas l’comportement d’une personne qui une compagne depuis un moment et pourtant, son attachement a l’air sincère. J’peux pas le confirmer cependant parce que j’sens comme une hésitation pour sa part, comme si c’était pas aussi limpide pour elle qu’elle le voudrait. Personne a jamais prétendu qu’l’amour était facile, pas vrai ?

J’sais pas, j’peux pas t’dire. Si c’est bien ou pas. Vu comment j’en ai chié après Jimmy, j’suis pas persuadée qu’ça vaille tant qu’ça le coup. Juste par expérience, ça fait un mal de chien quand ça s’arrête. Et ça passe pas comme ça.

D’un claquement d’doigts, j’entends. Parce que tu te détaches pas aussi vite de gens qu’tu fais rentrer dans ta vie, c’est un peu comme une loi mathématique d’merde qui pourrit l’existence d’absolument tout le monde au bout. J’ai mis plus de temps à m’faire à l’homme qu’à oublier sa présence. Et aujourd’hui encore, il m’arrive souvent d’le chercher quand j’arrive au No Man’s Land, avec l’espoir qu’il sortira d’quelques parts, ou d’hésiter à demander à Eddy s’il l’a vu à un moment.

C’est pas que dans c’domaine que c’est douloureux. J’veux dire… Qu’tu t’attaches aux gens parce que tu couches avec, ou parce que vous êtes amis, c’est aussi horrible d’les perdre. Même si rester seul, c’pas viable non plus. C’est ça aussi le jeu d’pute auquel on est confronté : J’crois juste que si tu l’aimes… Plus que bien, j’entends… Alors faudra t’attendre à la perdre forcément à un moment.

Et p’t’être que je parle par vécu, par expérience. Parce que c’est aussi une partie ou tu perds toujours à la fin, c’est même pas l’résultat qui compte. P’t’être le parcours à la limite, quand bien même c’lui ci pue du cul tout pareil.

Aie pas trop d’attente, parce quoi qu’il arrive, elle te décevra toujours.

C’est un peu sec, ouais. Mais j’préfère me focus sur quelque chose d’autre, pour oublier cette aigreur. Parce que c’est un mec qui m’a amené avec lui dans son enfer, un autre qui m’a abandonné à moi-même alors que j’commençais à aller mieux. J’crois que j’en veux à la terre entière d’pas être capable de me rendre un peu heureuse. Ou quand elle y arrive, d’me le prendre juste après pour que j’ressente juste le vide. C’est terrifiant, comme vide.

Oh, ça fait un bail que j’ai pas eu des nouvelles de Romy ouais… J’souffle ça avec une petite moue, l’égyptienne faisait partie des murs, et voilà qu’du jour au lendemain, elle a disparu tout simplement. Ça va qu’elle est pas morte. Ok… Que j’souffle à la fin d’sa tirade, en essayant d’comprendre un peu mieux tout ça.

C’est pas gagné. Mais tout ce qu’je comprends, c’est qu’on va pas voir Roza avant un p’tit moment.

J’pense que oui, j’ai nulle part ou aller d’toute façon, et personne qui m’attend ailleurs. Je hausse les épaules. C’est pas une fatalité, juste un fait : Tu m’disais que les banquettes étaient confortables ? J’tourne la tête, les cherche du regard avant d’tomber dessus.

Tout ça pour avoir encore plus envie d’me laisser tomber d’dans.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   
Revenir en haut Aller en bas  
- Beautiful little fool -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» You're Beautiful ( Comédie sentimentale )
» Horse Beautiful; RPG équin/ humain.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: