The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Beautiful little fool -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Beautiful little fool   Dim 30 Sep 2018 - 16:33
T’es là, p’tite pute !

Une main m’agrippe le bras et me retourne sèchement. J’manque presque de me péter la gueule sous le choc, mais j’me rattrape et relève le nez vers celui qui m’tient et m’fait un mal de chien. Bordel ! J’m’attendais pas à le revoir aussi vite. Faut dire que je l’ai laissé derrière moi en pensant qu’il reviendrait pas – et puis, ça m’intéressait pas trop d’savoir s’il allait bien. J’me disais aussi que j’aurais le temps de décamper pour m’faire oublier quelques semaines, comme d’hab. Il a été plus fort que j’l’imaginais.

Woooh ! Me touche pas ! J’me retire de sa prise et ramène mon sac dans mon dos. J’lui fais face, comme un affront, pour qu’il essaie pas d’se dire que j’vais me laisser marcher dessus parce qu’il me violente.
File moi ton sac, j’sais que tu m’as tiré mon arme ! Et il avance la main en essayant de l’agripper, j’me dérobe à lui à nouveau.
Mais t’as vu la vierge ou quoi ? M’approche pas j’t’ai dit, j’t’ai rien piqué du tout ! Me reculant d’un pas, je cherche déjà à me tirer de là. Parce que j’mens comme j’respire, bien sûr que j’lui ai tiré son flingue. Pas toutes les munitions qui vont avec malheureusement, mais c’est pas grave parce que je trouverais toujours à le troquer ou à l’utiliser. Si t’as perdu des frusques, tu t’en prends à toi, pas à moi.

Quel culot ! Et pourtant, vous pouvez m’croire, c’est pas si doux de vivre comme ça. Parce qu’on s’attire bien des ennemis. Faut dire qu’piquer des trucs, de toute façon, ça aide pas à s’faire des amis en règles générales. Heureusement que c’est pas ce que je cherche, sinon, certainement que celui qui m’prend à la gorge pour m’forcer à rester avec lui serait pas mon nouveau meilleur pote :

Suffit que tu sois dans le coin pour que des trucs disparaissent. Et bizarrement, tu te tires dans la foulée. Alors tu vas bien m’écouter : j’ai intérêt à récupérer mon flingue ou tu vas passer un sale quart d’heure.

Mon souffle se fait la malle, c’est à peine s’il me soulève pas du sol au passage pour me basarder ailleurs. Dans son regard, j’sens bien qu’il a juste envie d’me faire la peau et qu’il en aura l’occasion si j’lui rends ses affaires. Chier ! J’m’agrippe à sa main pour essayer de me dégager à nouveau mais c’est pas la peine d’essayer… Alors comme m’l’a souvent répétée Dana : Le génital, c’est génial. Il m’suffit d’une impulsion et d’un grand coup d’genoux dans les parties pour m’libérer de lui. On tombe tous les deux à la renverse, lui de douleur, moi embarquée par son poids, alors qu’il se tort par terre et que j’me redresse à la suite pour prendre la tangente.

Salope…

C’est mérité. Mais j’me tire, pas envie de voir à quel point j’le mérite justement. Un coup d’œil en arrière, quelques mètres de distance, j’le perds entre les tentes jusqu’à me faufiler sous une et m’y planquer. Et d’tomber nez à nez avec quelqu’un quand j’me retourne pour vérifier qu’jsuis seule. Visiblement non, mais le visage familier de la russe qui m’regarde avec de grands yeux étonnés que j’déboule chez elle sans frapper m’indique qu’elle va l’ouvrir. Alors j’fonds sur elle, plaque ma main sur sa bouche et la supplie du regard de surtout rien dire :

J’suis dans la merde, Roza. J’suis dans une grosse merde, et faut qu’tu la fermes pour une fois.

Même si c’est chuchoté, elle va comprendre.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2120
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Lun 1 Oct 2018 - 12:18
Début d'après-midi + boite de conserve enfilée = micro-sieste oblige. Enfin ça, c'est le plan idéal, mais ça gueule plus loin, rien de bien étonnant au No Man's Land finalement. Dans un râle, la tatouée ramène sa main sur sa trogne, puis... ça se calme enfin. Un repos auditif de courte durée, des bruits courses la redressent dans un énième soupir alors que sa main cherche son flingue juste à côté de son sweat à capuche, son oreiller de luxe. L'arme tout juste trouvée, elle se retrouve la seconde suivante nez à nez avec sa camarade russe. Relevant la main de son arme dans un battement de cils, elle en ouvre ses lèvres d'étonnement, fin prête à déblatérer une plaisanterie de circonstance. Coupée dans son élan, la fugitive saute sur elle et l'invite à garder le silence avant de s'expliquer brièvement. Plongée dans une grosse merde ? À quel point ? Les questions brûlent ses lèvres mais elle se tait tout en s'efforçant de conserver son calme et de tendre l'oreille.

Roza et Yulia, c'est clairement le genre de duo pour qui l'espérance de vie n'irait pas loin si elles étaient amenées à vadrouiller ensemble sur le long terme. Pour ce coup là, des pas pressés résonnent dangereusement non loin d'elles, il y a de l'agitation dans les tentes à côté, et ça se rapproche à mesure que les secondes s'écoulent, WTF ? Le type qui beugle en arrière plan semble assez déterminé pour déranger tout le secteur, ou tout du moins toutes les tentes ouvertes qui lui passent sous le nez. Vite, une solution, elle lance un regard vers la fermeture, si elle ferme le zip derrière elles maintenant, elles seraient possiblement entendues ou repérées. Il fallait trouver autre chose.

"T'fais chier." C'était murmuré en retour dans sa langue natale. Elle lui attrapa fermement les épaules et la plaqua dos contre son duvet. Les secondes étaient comptées, pas le temps de lui expliquer. Elle l'enjamba à la suite et glissa une main dans sa tignasse courte qu'elle ébouriffa à toute vitesse. Précipitamment, elle retira son débardeur pour ne rester qu'en brassière. La rapide mise en scène presque prête, la pudeur n'était pas un point gênant pour l'encrée, et heureusement, le jeu d'acteur non plus. "Sale pute ! Montre toi !" Les lourds pas de l'énervé résonnaient maintenant juste à côté, à la tente voisine. "Rends-toi utile, fais moi donc rougir." Pas d'accent surjoué avec Yulia, juste une petite dose de connerie pour noyer le stress, c'était un bon remède et puis... la voleuse pouvait aussi y mettre un peu du sien, après tout ! Le danger dirigé tout droit vers elles, l'encrée se lova contre son homologue russe pour lui voler un baiser. Timing parfait, trois trop courtes secondes plus tard la tête de l'homme surgit derrière elle dans un rugissement haineux. La main tatouée attrapa aussitôt le pistolet et elle pivota le buste dans sa direction pour braquer son canon vers le front de l'individu. Rouge, elle l'était et le jeu de la colère ne peina pas à quitter ses lèvres et marquer ses traits : "MAIS PUTAIN ! Dégage de là ou je te bute ! TU VOIS BIEN QUE JE SUIS OCCUPÉE !" Le canon, le corps qu'à moitié dévêtu de la russe et la situation (visiblement) avancée suffirent à détourner son attention. Sa proie n'était pas là et il s'en retourna rapidement à sa chasse chez les voisins.

Quand on tuait au No Man's Land, on était rarement le bienvenue par la suite, et parfois, c'était aussi une invitation à se prendre une balle une retour, le phénomène du player-killer qu'on peut killer, une alternative à éviter au maximum. Une chance que la russe s'était à plusieurs reprises castagnée dans cette décharge, les gens savaient à quoi s'en tenir avec elle. L'avantage d'une boxeuse dans un lieu où pas mal d'affaires se réglaient aux poings.

"Désolée, l'occasion était trop bonne." Souffla tout bas la tatoueuse après un regard en coin, le type était maintenant assez loin. Le temps d'enfin péter et de fermer le zip de son antre. "J'ai toujours rêvé de faire ça à la sauce hollywoodienne quoi, tu vois bien !" Ouais, c'était vite dit, ça pouvait faire une bonne histoire à raconter à Eli, Duncan, Lisandro et Connor, mais surtout pas à Riley. Elle lui tourna le dos et se rhabilla lentement dans un léger râle de satisfaction. Finalement, ça l'amusait un peu quand même ce genre de situation, le coin de ses lèvres s'incurvait doucement malgré elle. "On en a pour un petit moment. Profites-en pour me raconter ce que tu lui as fait, j'ai besoin de baisser en température là." On entendait maintenant des bruits de coups plus loin, visiblement l'acharné avait visité la mauvaise tente, elles allaient peut-être pouvoir sortir vite finalement.


THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Lun 1 Oct 2018 - 21:17
Euh attend, quoi ? Mon cerveau a un peu de mal à reconnecter tous ses neurones après la scène made in Roza. Entre le fait d’me faire allonger d’un geste souple, chevauché par une amazone et embrassé dans la foulée sans que je m’y attende, j’crois que la tête que j’dois avoir est semblable à celle d’après sexe. Sauf que y’a pas eu le sexe. Et j’me sens drôlement conne l’espace d’une seconde en la regardant avec des billes rondes : Je… J’ai pas les mots.

Roza, elle a toujours été du genre surprenante, y’a pas de doute là-dessus. Depuis que je la connais – et ça doit bien faire un an, bientôt – c’est à croire qu’elle fonctionne à l’envers. Elle fera jamais ce qu’on attend d’elle. C’est soit cent fois mieux, soit mille fois pire. J’saurais pas expliquer comment elle s’y prend, une chose est sûre : elle bouscule beaucoup d’choses sur son passage. Un vrai bulldozer made in Russia.

J’en demandais pas autant, j’crois… Et j’me passe la main dans les cheveux en disant ça, pour me recoiffer vaguement. Les nœuds sont toujours présents mais j’espère quand même me redonner un peu contenance. J’avise la tente – étroite – puis la russe d’un regard en biais. Enfin, merci pour ton aide… C’est ce que je dois lui dire avant toute chose.

Ça m’permet aussi d’passer la rougeur sur mes joues. J’ai beaucoup fui les contacts physiques ces derniers mois, légitimement parce que j’peux pas remplacer une addiction par une autre, et qu’il faut pour se sevrer est drastique sur tout. C’qui fait que ce baiser – même s’il est avec une autre femme – il me fait vraiment tout drôle. J’m’y attendais pas, faut dire. Mais j’vois pas pourquoi ça m’étonne venant d’elle, au fond. Une profonde inspiration plus tard, je jette l’oreille vers l’extérieur pour m’assurer qu’on sera pas dérangées à nouveau :

Oh euh… Bah rien, tu me connais. On m’agresse pour un oui ou pour un non, à croire que j’attire juste les emmerdes. Je hausse les épaules, et la mine amusée mais pas dupe de Roza m’indique qu’elle gobe pas du tout mon bobard. Quoi ? J’suis pas crédible peut-être ? Me regarde pas comme ça, c’est en partie vrai.

Quelle partie au juste ? Y’a à peu près zero vérité dans ce que je viens de dire : il a légitimement le droit de me péter la gueule. J’le mérite. Mais la survie implique forcément qu’on s’donne du mal pour aller vaguement bien, et ça implique prendre ce que les autres ont à me donner.

J’lui ai juste tiré deux trois affaires, c’est pas… C’est pas énorme. Il pourra les remplacer, même si son flingue sera plus compliqué à dénicher : J’trouve ça réaction disproportionné si tu veux mon avis, il devrait pas en faire tout un plat. Oui, bah voyons. Ça va mieux la température ou faut que j’te raconte aussi c’que j’ai mangé à midi ? Qu’est-ce que tu fais dans le coin ? J’savais pas qu’t’étais de retour.

Et j’dis ça en me rembrayant un peu, histoire de pas avoir l’air de m’être vraiment envoyé en l’air avec elle.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2120
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Sam 10 Nov 2018 - 12:03
On pouvait dire de la tatouée mais son homologue russe n'était pas mieux en matière de conneries. C'était presque systématique avec elle, dès qu'elle la croisait, elle avait généralement une emmerde au cul. Dire que la tatoueuse en était habituée, c'était presque le cas et ça en venait même à l'amuser généralement, ça pimentait un petit peu le quotidien, mine de rien.

Vint le moment de l'explication qui laissa la slave pas vraiment convaincue par cette histoire de tabassage gratuit, c'était même un peu trop facile comme excuse connaissant Yulia. "Deux trois affaires ? On dirait pourtant que lui a volé toute sa dose de porno." D'un regard et d'une moue qui en disait long, elle l'invita à reprendre son histoire une nouvelle fois, avec une dose suffisante de vérité pour ce coup-ci. Elle avait clairement du mal à croire que la réaction de l'homme puisse être disproportionnée, enfin, passons à autre chose, le mal est fait. "Ça va mieux, oui, tu peux péter. Elle était redescendue en température, il n'y avait plus rien à craindre pour ce sujet là. "J'fais toujours la même chose, je cherche les fils de putes habituels. J'ai bon espoir qu'ils se pointent ici un jour où que quelqu'un connaisse l'emplacement de leur camp." Rien de bien nouveau à l'horizon pour elle, toujours la même rengaine, la même haine et le même objectif de vie.

Lentement, elle ouvrit le zip de sa tente et glissa sa petite caboche vers le bordel plus loin. Elle ne tarda pas à repérer la victime de Yulia en train de se faire tabasser par un géant, pauvre type. "Ton copain est occupé. C'est le moment de sortir de cet entrepôt, t'vais devoir te faire oublier un peu dehors avant de revenir là si tu veux mon avis." Elle attrapa son sac et rangea tout son petit bordel en boule dedans. La victime allait sans doute refaire verbalement le portrait de la voleuse à tous les habitants de l'entrepôt, c'était pas bon pour Yulia.

Quittant son antre, tête basse pour éviter d'être repéré, elle invita sa poto à la suivre et passa les lourdes portes de l’entrepôt en vitesse. "Bon ! Tu as un plan du coup ? Un squat' pénard avec quelques réserves ?" Même si ses propres affaires lui prenaient un temps fou, rien ne l'empêchait d'aider une amie dans le besoin.


THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Sam 10 Nov 2018 - 12:23
T’as pas avancé là-dessus depuis le temps ? Ma déclaration fait un peu vindicative, genre comme si on s’attendait derrière que j’lui colle une sale note pour son enquête qui merde totalement. Pourtant, c’est pas mon but : j’sais qu’elle a du terrain à couvrir, et beaucoup d’rancœur surtout. J’veux dire, pas qu’tu t’y prends comme un manche, hein… Mais ça commence à faire une paie qu’tu les cherches, non ?

Vu que ça fait une paie que j’la connais déjà, autant dire autant de temps qu’elle veut se venger d’eux. L’histoire de son ancien camp, ses passages rapides ici avec son copain blond, ou d’autres meufs qu’elle se tape à l’occasion – c’est la rumeur qui le dit hein, même si j’suis sûre qu’elle s’en sort très bien de ce côté-là. J’soupire un coup, alors qu’elle m’annonce que mon séjour au No Man’s Land se termine un peu comme un passage au Club Med qui tourne court :

Ouais, j’sais bien. J’attrape mon sac à dos pour le soulever légèrement : Eddie va encore m’faire la gueule mais j’ai pas le temps d’lui dire aurevoir pour cette fois.

Le vieux est pas trop rancunier à partir du moment où on rentre à un moment pour lui donner des nouvelles. Ce type est comme les murs du hangar, il bougera pas d’ici même pour un lieu où il se ferait masser tous les soirs par des femmes magnifiques pour lui changer les idées ou une plage de sable fin aux caraïbes pour y finir ses vieux jours. Mais j’crois que cet endroit serait pas le même sans lui :

Non, j’ai rien, j’suis en vadrouille. Que j’lui réponds simplement en haussant les épaules : Mais on peut toujours bouger, on trouvera bien où arriver. Et si j’avais un squat avec des réserves, j’aurais pas besoin d’lui tirer ses affaires, Roza. Réfléchis un peu. Que j’me moque pour l’emmerder.

On dira c’qu’on voudra à ce sujet, c’est p’t’être comme ça que j’m’en sors le mieux désormais. Et Roza sera pas la première ni la dernière à juger qu’c’est pas raisonnable, même si elle est pas la mieux placer pour le faire.

J’sais, faut que j’me trouve un truc plus stable et moins dangereux mais bon… Tant qu’j’survis comme ça, j’me dis qu’ça m’suffit bien. Que j’lui réponds en mettant ma capuche sur mon crâne pour cacher mes traits.

Sauf que le jour où je tomberais sur plus malin que moi, ça suffira plus. Tant pis. J’jette un coup d’œil dehors pour voir si le type est loin, et augure le départ en m’extirpant de la tente de Roza rapidement. Mes longs cheveux bouclés sont cachés dans mon haut, et j’entends mettre de la distance avec le No Man’s Land pour quelques semaines en solitaire.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2120
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Dim 25 Nov 2018 - 17:32
Quelle bitch ! Yulia ne manquait pas de piquant quand elle s'y mettait et la tatouée râla dans sa barbe en retour. Impossible de la contrer sur le sujet des pillards et la traque en cours, ouais, ça avait vraiment avancé à rien, couplé à cela la disparition soudaine de Romy, c'était une suite d'échecs où l'impuissance de la slave en devenait des plus désagréable à vivre. De là à rager sur son homologue russe, ce n'était pas de bienvenue, Yulia était ce qu'elle était et c'était aussi pour ça qu'elle appréciait. "Ouais, ça commence à faire un bout mais ma carte commence à prendre forme. Ils vont pas m'échapper bien longtemps, c'est qu'une question de temps." Le ton de la détermination répondait bien présent, elle ne lâcherait rien la russe. Elle lui avait déjà montré sa fameuse carte et les nombreuses hachures sur celle-ci se faisaient de plus en plus nombreuses à mesure que les jours défilaient."T'inquiète pas pour le vieux, j'irai lui passer l'mot." Il fallait bien qu'elle retourne au No Man's Land une fois la seconde russe déposée dans un endroit sécurisé, ne serait-ce que pour y récupérer sa précieuse tente. "T'fous pas de ma gueule Yulia, tu pourrais avoir l'bunker de Vladimir que t'irais quand même taxer les affaires des autres." Une taquinerie pour une taquinerie, le terrain de la moquerie, c'était aussi celui de l'encrée après tout ! Quant au possible jugement de valeurs, il n'était en effet pas sérieux du tout, Roza n'avait rien à dire sur le sujet, là où la prison lui assurait le toit et le couvert à chaque passage.

Toute en discrétion elles s'éclipsèrent de l’entrepôt sur la pointe des pieds. Les lourdes portes passés et le No Man's Land enfin derrière elle, l'encrée médita un instant sur un possible lieu viable pour sa copine russe. La prison n'était pas une carte à jouer, Selene la truciderait en sachant qu'elle a ramené une copine moscovite, elle allait devoir la travailler au corps sur le sujet. La jonquille ? La fameuse planque de Romy maintenant déserte, ouais, nan, Yulia serait capable de retourner l'endroit. L'ancien garage de Monroe ? L'ancien garage de biker de Duncan ? Bof, ça se faisait pas trop. "J'ai pas le camping-car avec moi pour cette fois mais ma moto est pas loin, je te dépose quelque part ?" Ce n'était pas vraiment une question, le ton n'y était pas. Yulia devait bien avoir un plan B quelque part après tout et la nuit n'allait pas tarder à tomber, le duo russe n'avait que quelques heures devant elles.


THIS IS NOT REVENGE, IT'S PUNISHMENT.

In certain extreme situations, the law is inadequate. In order to shame its inadequacy it is necessary to act outside the law. To pursue... Natural Justice.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   Dim 25 Nov 2018 - 18:14
Ouais, j’te fais confiance pour ça. Lèvres pincées, et petite œillade en coin. Roza a suffisamment la rage pour savoir quand se défouler de quand pas l’faire. Du coup j’me dis que j’aimerais vraiment pas être ceux qui lui ont pris son campement. Sa famille. C’est là où j’me dis que j’ai du bol d’évoluer toute seule depuis un moment, et d’pas avoir connu d’trop grosses communautés comme elle. Au moins, j’ai pas grand monde à pleurer. C’est… Moins triste sûrement. Merci.

On arrive à s’extirper de là sans trop d’soucis, on ferme la porte derrière nous et on met déjà les voiles. La remarque de ma consoeur m’arrache un rire amusé, que j’ai du mal à retenir. Elle me connait bien, à force. Elle connait surtout bien les conneries que j’peux faire…

Gnagnagna. J’ai rien d’autres à dire. J’suis klepto, j’y peux rien. C’est une maladie.

Ou un truc du genre. En tout cas, c’est une excuse qui passe bien. J’pourrais m’empêcher de voler. Peut-être. Mais est-ce que j’en ai vraiment envie ? J’ai pas l’impression qu’ça soit devenu à un point de non retour, genre comme une drogue. J’vole parce que j’en ai besoin, quand l’opportunité se présente. Ça me manque pas, parce que je satisfais l’envie quand elle passe, quand j’la vois comme une évidence. On dira ce qu’on voudra, c’est pas qu’une question de… Enfin… J’me moque pas d’elle.

Et j’me tourne vers Roza quelques secondes avant de lui offrir un grand sourire qui montre toutes mes dents :

Tu t’inquiètes pour moi ou quoi ? Genre vraiment, sincèrement ? A croire qu’elle m’aime vraiment bien. Tout le monde sera pas à même de la comprendre, mais j’trouve ça touchant : Bien sûr que j’monte sur ta moto, si tu peux juste… J’sais pas, me rapprocher d’la sortie de Seattle, ou même la franchir, je prends Roza, t’inquiète.

J’trouverais bien une piaule ou me poser pour la nuit, j’sais me débrouiller. En quasiment quatre ans de merdier, j’ai eu le temps de m’y faire. Bon anniversaire à la fin du monde, d’ailleurs ! On approche des dates où ça a commencé à sérieusement merder. Ça fait chaud au cœur tout ça.

J’vais me faire oublier et p’t’être… Attend, j’essaie d’être crédible : P’t’être arrêter de voler durant… Deux ou trois jou- semaines. Oui, j’rectifie avant qu’elle se fâche. Un truc du genre.

Et je zieute autour de moi.

Elle est où alors, ta chérie ? Je parle de sa moto. Pas de la meuf qui l’accompagne de temps en temps.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Beautiful little fool   
Revenir en haut Aller en bas  
- Beautiful little fool -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» You're Beautiful ( Comédie sentimentale )
» Horse Beautiful; RPG équin/ humain.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: