The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- You were not alone, dear loneliness -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness - Page 4 EmptyVen 2 Nov 2018 - 23:05
Quoi ? Il n'y avait strictement rien de drôle dans ce qu'elle disait. Alors pourquoi il se marrait comme une baleine ce crétin !? Ca échappait complètement à la rouquine qui le fixa sans comprendre pourquoi il se mettait dans un état pareil. Fallait vraiment pas être très net pour s'esclaffer de la sorte. Morgan ne voyait en plus absolument pas ce qu'il y avait de drôle à ce point dans ce qu'elle avait pu dire. Elle était pour sûr très terre à terre, et là elle ne captait pas vraiment, elle lui avait simplement dit qu'il était simplement banal physiquement. Rien de plus. Elle soupira alors et quand il fut calmer arqua un sourcil. Ca elle le savait que les organes ça coûtait cher, ç'avait toujours coûté cher. Il ne fallait pas être né des dernières pluies pour le savoir ! Toujours aussi agacée elle lui adressa un regard noir. Il n'avait jamais vendu son corps, tant mieux pour lui, elle non plus. Enfin presque pas... Mais disons que sa plastique pas trop mal fichu lui avait permis de faire signer quelque contrats pour son bar. Et le seul au courant et qui l'avait pris la main dans le sac était Zack. Et oui, elle était loin d'être parfaite.

Morgan préféra cependant ne pas rebondir sur le fou rire crispant de l'homme. Et le laissa continuer, sans qu'elle ne le lâche du regard, tant pis si elle le foutait mal à l'aise. Et non elle n'allait pas lui parler d’allégeance, elle n'était pas stupide au point de recommencer la même erreur ! La suite suivit et elle se contenta simplement de hausser une épaule. Bien. Il avait intérêt à ne pas la décevoir. Et pour sûr il ne désirait pas la voir quand elle était déçue par qui que ce soit. Oh que non, il ne s'en voudrait sûrement pas, mais ça finirait mal. Elle le savait, pressentait même.

Will décida alors de changer de discussion, soit. Morgan en profita pour changer le croisement de ses jambes et regarder le titre du livre non loin d'elle. Il voulait des titres ? Des bouquins qu'elle pourrait lui conseiller. Oui, sauf qu'elle ne le laisserait pas entrer dans sa chambre; elle se sentirait mise à nue. La chambre qu'elle possédait étant le seul réel endroit où elle pouvait se laisser aller, et laisser l'angoisse l'étrangler dans son sommeil au fil des cauchemars qu'elle pouvait faire. Elle inspira profondément par le nez et se redressa, chassant du mieux que possible l'air froid qu'elle sentait dans son dos, signe annonciateur de l'anxiété qui allait s’immiscer en elle. Lui couper la respiration, lui écraser la cage thoracique et lui donner l'impression de ne plus respirer, de suffoquer. Morgan détourna alors à nouveau son regard de Will et se racla un peu la gorge.

"Je peux t'en ramener quelques uns, oui. Mais je ne sais pas si tu apprécieras, même si après tout, ça doit seulement te tenir ocupé."

A nouveau cette intonation froide et sèche. A nouveau ce regard hautain, à nouveau cet air de porte de prison aussi froid que l'intérieur d'un congélateur. Morgan venait à nouveau de remettre autour d'elle une couche de protection. protection contre ses peurs, sa colère qui la bouffe à petit feu. Elle soupira et allait pour se lever avant qu'à nouveau le blond ne l'interpelle et ne la fasse arquer un sourcil. Qu'attendait-il en disant cela ? Dans l'incompréhension de ses paroles, la rousse se disait qu'en effet, il devait sûrement attendre quelque chose d'elle. Mais là il lui proposait son aide. Pour quoi faire ? Ca lui échappait totalement.

"M'aider ? Parce que tu penses être capable de m'aider, toi ?"

Ah l'ironie ! Morgan ne voyait vraiment pas comment il pourrait l'aider en quoi que ce soit. Il n'était pas un psy et elle n'en avait pas besoin, il voulait être son "ami" et elle n'avait pas envie de s'attacher à lui, même si c'était déjà peut-être le cas, alors elle ne souhaitait pas s'y attacher plus encore. L'attention qu'elle lui portait étant déjà amplement suffisante. Alors non, elle ne voyait absolument pas où il voulait en venir avec de telles paroles. Will l'intriguait encore plus, l'empêchant de partir, il attisait à nouveau l'incompréhension et la curiosité de l'ex-barmaid.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness - Page 4 EmptyLun 5 Nov 2018 - 9:29
Will ou comment détourner le sérieux d’une discussion quand ça devenait trop risqué. Risqué, oui, même dans son esprit il pesait ses mots en utilisant celui-ci. Morgan était le genre de personnes écorchées, bien plus sensible qu’elle ne le montrait sinon elle n’exploserait pas autant de colère, de rage. Bien, la rousse acceptait de lui ramener des bouquins, son plan marchait à la perfection. Quel plan ? Aucun en réalité, le changement de sujet avait fonctionné pour l’instant. « J’suis pas chiant, tant que ça me permet de passer le temps et lire autre chose que celui-ci. » D’un signe de la tête il désigna le bouquin à côté de lui sur le canapé.

Mais le blond avait bien remarqué ce nouveau changement dans l’attitude de Cole, tantôt agressive, tantôt secrète, froide. Pourtant les livres ce n’était pas le sujet le plus sensible du monde, encore une fois Morgan tenait du mystère à ses yeux même s’il commençait à savoir lire ses réactions. La question qui se posait alors c’était pourquoi lui proposer son aide tout en sachant pertinemment qu’elle n’en voudrait pas et qu’elle agirait comme elle était en train de le faire ? Parce que c’était plus fort que lui, parce que chaque réaction, chaque regard mauvais, agressif ou apeuré lui amenait un élément de réponse, une pièce du puzzle.

« J’aide depuis que je suis arrivé ici Morgan, ça change rien. T’aider toi ou quelqu’un d’autre, me rendre utile, tu sais ? » Qu’elle n’aille pas s’imaginer qu’il voulait l’aider à régler ses problèmes de gestion de la colère ou tout autre problème. C’était un peu le souci avec Morgan non ? Dès qu’il prononçait une phrase simple sans arrière-pensée elle partait trop loin dans l’interprétation. La rousse ne saisissait pas les plaisanteries, ou alors elle le cachait vachement bien, et elle ne savait pas saisir les mains tendues, c’était frustrant et peut-être que c’était avec tout cela que le blond voulait réellement et sincèrement l’aider.

Le californien soupira, secouant la tête avant de reprendre. « Prends pas tout au pied de la lettre Morgan, j’te propose mon aide pour des bricoles, ce que je peux faire ici dans mon état. Vas pas t’imaginer des trucs. » Là encore il savait qu’elle allait mal interpréter ses mots qui pourtant étaient vrais, sans détour, sans mensonge, sans fioriture. La laissant filer pour chercher des livres, sauf si elle décidait de lui coller un pain, Will récupéra le bouquin à côté de lui et en feuilleta les pages d’un air absent. Dans il s’embarquait exactement à sociabiliser avec cette nana bizarre ? Encore une brillante idée, comme celle d’ingurgiter maintes substances qui si elles étaient récréatives étaient aussi mortelles.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness - Page 4 EmptyLun 5 Nov 2018 - 18:06
Ca elle l'avait compris qu'il voulait tuer le temps, elle n'était pas aveugle non plus ! Mais elle lui en apporterait oui. Elle savait que lire et relire sans cesse les mêmes livres était agaçant au bout d'un moment alors elle pouvait bien se montrer sympathique sur ce point là. Mais elle restait à nouveau distante avec Will. Morgan ne cessait d'être chamboulée, perturbée par ce qu'il lui disait, ce qu'il provoquait en elle. Et souvent c'était presque douloureux, ça lui faisait penser à Rafael, et pour s'épargner une nouvelle déception, elle ne voulait pas s'engager plus dans des sentiments. La rousse savait comment cela finirait. Elle le savait, Raf' lui avait montré. Il avait montré à la rousse qu'elle pouvait s'attacher à quelqu'un d'autre que le leader, qu'elle pouvait se montrer chétive, en proie à ses fantômes, aux remords quand elle en avait. Mais qu'elle savait aussi remercier quand il le fallait. Et non, ça elle se refusait à nouveau de redevenir ainsi. Si elle se montrait une nouvelle fois faible, il partirait lui aussi, se foutrait de sa tronche au passage, irait raconter qu'elle n'était qu'une simple coquille qui cache une pauvre nana faiblarde et détruite.

Morgan ne bougea pas cependant, Will répondit à la question qu'elle venait de poser, il se rendait utile depuis qu'il était là. Bien elle attendait justement cela de lui de toute manière. Qu'il aide comme il le pouvait un peu tout le monde. Mais à ça la rousse ne répondit rien et se leva simplement avant de croiser le regard clair de l'homme qui parla à nouveau. Ne pas prendre tout au pied de la lettre. Mh elle allait y réfléchir, un jour. Quand elle serait peut-être un peu moins à cran, quand elle pourrait vraiment lui faire confiance, quand elle arrêterait de voir du Rafael à travers lui. Oui, là elle y réfléchirait mais en attendant, elle faisait bien ce qu'elle voulait et ça n'était pas lui qui allait lui conseiller quoi que ce soit, et même s'il était plus âgé qu'elle.

"C'que tu fais c'est déjà suffisant. Sur ce, je vais te chercher des bouquins."

C'était vrai, le fait qu'il soit au domicile les avantageaient pas mal, Will était présent et faisait des gardes plus régulièrement qu'eux. Et ça permettait aux autres de pouvoir sortir du district un peu plus facilement. Morgan le quitta, allant d'un pas rapide et presque sec dans le hall afin d'emprunter les escalier,s sortir la clé de sa chambre de sa poche arrière et ouvrir. A l'intérieur elle souffla un bon coup et ferma les yeux, comme pour relâcher toute cette pression, puis son regard se porta sur une pile de livres qu'elle avait déjà lu. Elle la pris et sortit de son lieu de tranquillité, ferma à clé et descendis dans le salon déposant sur la table basse la pile.

"Mais si tu veux aider un peu plus : bouquine dans ton coin."

Morgan l'observa une dernière fois avant de se pencher pour récupérer son verre et retourner dans la cuisine le laver, le déposer pour qu'il sèche, puis elle sortie de la maison, laissant Will seul avec son verre d'eau, les livres et ses pitreries.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You were not alone, dear loneliness -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» ☴ oh dear, we are in trouble
» My loneliness is killing me... [libre]
» DOA : Dead or Alive /!\
» Brother dear... || Vihren E. Sjölander
» Ender Clayton - Loneliness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: