The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- You were not alone, dear loneliness -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptyVen 28 Sep 2018 - 7:45
18 août 2018 – American District

Un roman policier devant le nez, Will se reposait. Dit comme ça, on aurait pu croire qu’il ne foutait juste rien de ses journées depuis qu’il avait rejoint le district, mais c’était faux. Le blond s’était plutôt pas mal bougé pour le groupe, pour fouiller quelques maisons avec Zack, dans ce centre commercial où May avait failli perdre une jambe, et dernièrement pour surveiller ce groupe déjà mort ou parti loin. Et c’était bien à cause de cette dernière sortie que le californien ne faisait plus grand-chose. Il se remettait à peine de la blessure, il affichait toujours plusieurs points au compteur, un pansement nettement moins impressionnant et surtout un teint légèrement plus vivant.

S’il avait pu choisir, il aurait préféré courir les routes plutôt que de rester là mais Ansel avait insisté, repos, alors il se cantonnait aux tâches les plus basiques du camp. Une garde par-ci, une ronde par-là, toujours en évitant l’action. Ce jour-là, il était assis sur une chaise sur la terrasse, non loin de sa chambre, profitant du soleil. Il parait que le soleil c’était bon pour la santé. Et puis cela lui rappelait aussi là où il avait grandi, c’était moins étouffant ici, il n’y avait pas le bruit de l’océan pacifique qui s’écrasait contre les rives, mais c’était déjà pas mal.

Ses yeux clairs balayèrent encore une fois le bouquin sans parvenir à lire les lignes qui s’y trouvaient, il n’y était pas là. Il pensait qu’on était sans doute au mois d’août, c’était dur sans calendrier, mais il essayait de se rappeler, quelque part entre le dix et le vingt. Son anniversaire approchait ou venait de passer, son anniversaire c’était un moment joyeux pour tous les autres à l’époque, mais une plaie pour lui. C’était ce jour-là en particulier qu’il lui manquait le plus. Will n’avait pas vraiment pris le temps d’y penser ces deux dernières années mais ce jour-là, son bouquin posé sur la tête en guise de visière faute d’arriver à lire, son esprit se perdit dans les premières années de sa vie.

Dix minutes ? Une heure ? Il était finalement resté là, à faire une petite sieste, en plein soleil. A tel point qu’en rouvrant les yeux, le corps endolori, Will crevait de soif. D’un pas trainant, mesurant chacun de ses gestes pour éviter de faire péter la cicatrice qui lui barrait le ventre, le blond s’apprêta à regagner l’intérieur en s’offrant une petite marche dans le district, à peine pour faire le tour de la baraque. Il avait à peine recroisé Morgan depuis l’accident, elle l’avait aidé et depuis il avait l’impression qu’elle fuyait. Parce qu’il avait vu qu’elle n’était pas qu’un robot sans émotion ? Peut-être, ou alors elle devait bosser double parce que lui ne foutait plus rien. C’était une possibilité.

Mais ce jour-là, alors que le soleil tapait, il la remarqua un peu plus loin dans le camp. Est-ce qu’il était d’humeur à aller essuyer un regard noir ? Non pas réellement, Will se contenta d’un signe de la tête en guise de bonjour avant de revenir à l’intérieur de la maison, faire un détour par la cuisine pour un verre d’eau et finalement aller s’installer dans le canapé du salon pour y terminer sa lecture. Les journées étaient longues finalement, quand il ne pouvait rien faire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptyVen 28 Sep 2018 - 21:51
Son humeur n'était toujours pas au beau fixe, après tout qui espérait la voir sourire un jour, si ce n'est tout le monde, sauf elle. Morgan s'en souviendrait de cette sortie avec l'autre armoire de muscle. Elle en était revenue avec une sacré migraine, putain des gars aussi cons et bavards y'en avait pas deux comme lui ça c'était sûr !
Puis il y avait aussi le fait que pleins de choses lui tournaient dans la tête, tout le temps sans qu'elle ne puisse réellement y mettre de mots. Si elle esquivait la plupart du temps les gens des groupes c'était pour se protéger des "on dit". Elle savait que depuis son retour avec ce mec là... Merde c'était quoi déjà son nom à l'autre tas de muscles !? Marton ? Non,Elton ? Non plus, bref ça se finissait par "ton" et la rousse ne se souvenait de plus de son nom, mais elle s'en contre carré bien. Elle savait que ce mec ne pourrait que confirmer ce qu'il avait entendu dire à son sujet.

Mais en attendant, ça faisait pratiquement un mois aussi qu'elle demandait en douce des nouvelles de Will à Ansel. Morgan n'avait pas vraiment envie d'aller le voir, elle savait qu'il avait besoin de repos, alors elle ne désirait pas le déranger, même si elle s'inquiétait pour lui. Et c'était pourtant chose étrange venant de la rousse, qu'elle s'inquiète d'un autre que de Zack.
Puis pour excuser le fait qu'elle ne soit pas venue le voir une seule fois, elle se répétait que c'était simplement dû au fait qu'elle avait été occupée. Entre les travaux de renforcement du quartier, les otages qu'elle était allée voir à plusieurs reprises, les sorties, les rondes, le fait qu'elle évite de le croiser aussi. Ca prenait du temps.

Alors là, en quittant la maison des otages, où elle avait rendu visite à la gamine, Hope, pour lui apporter des livres pour enfants, elle avait croiser le regard de Will. Se raidissant un peu elle n'avait pas répondu à sa salutation de tête. Il 'avait vu et elle ne pouvait pas passer son temps à l'éviter. Morgan redoutait ce que Will pourrait dire. Il avait la vanne facile après tout, et elle avait cette tendance à être impulsive et pour ne pas lui en foutre une, elle aurait envie de frapper le mur. Mais jusqu'à quand pourrait-elle retenir ce moment où elle serait "obligée" de lui parler, de lui montrer qu'elle s'était inquiétée et qu'elle l'était toujours. Ansel lui avait dit que Will, lorsqu'il avait repris connaissance suite aux soins l'avait appelé. Et ça lui avait fait un drôle d'effet. C'était bien la première fois qu'une personne différente de leur leader ne l'appelle après une chose grave. Ansel avait néanmoins dû remarquer ce léger trouble chez la trentenaire puis qu'il lui avait dit que c'était une réaction normale. Morgan en avait été un peu soulagée, mais pas tant que ça, et puis là, elle ne pouvait errer indéfiniment dehors. Alors oui, elle allait prendre le taureau par les cornes et aller s'enquérir elle-même de l'état de son aîné.

Marchant avec cette assurance glaciale, elle entra dans la maison et passa dans sa chambre pour déposer ses affaires et prendre son livre de chevet avant de descendre dans le salon. Elle ne s'était pas attendue à voir le blond ici. Morgan s'était dit qu'il devait être dans sa chambre, q'elle allait rentrer, bouquiner un peu puis descendre le voir. C'était ça son plan de base, mais il venait d'être court-circuité dès le début. S'humectant les lèvres elle ne se démonta pas et continua son avancée avant de s'installer dans un fauteuil à côté. Maintenant il fallait rompre la glace. Inspirant à fond elle leva ses yeux sombre vers l'homme.

"Salut.... T'as l'air d'aller mieux."

Wow. Formidable, quelle sublime entrée en matière ! Non, c'était comme si c'était trop compliqué de le lui demander comment il allait vraiment. Elle n'était pas venue le voir et lui offrait une simple constatation. Super Morgan. Bravo, y'avait pas mieux pour briser la glace.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptySam 29 Sep 2018 - 12:50
Will s’était vautré dans le canapé, la position couchée lui était bien moins douloureuse que la position assise, tant pis s’il donnait l’impression de ne réellement rien faire. Une gorgée d’eau et le blond reprit sa lecture, pas vraiment concentré, il aimait lire mais il relisait souvent les mêmes bouquins et à bien y penser, c’était un peu déprimant de se dire qu’il aurait un jour fait le tour de tous les livres existants. L’imprimerie ne reprendrait pas de sitôt, donc le stock de livres était voué à rester le même, chienne de vie. Plus de drogue, condamné à lire les mêmes livres encore et encore, si l’enfer existait, ceci pourrait très bien être une de ses versions les plus élaborées.

Un soupir fila ses lèvres, Will avait toujours cet air fatigué et las depuis qu’il était assigné à résidence, certains y auraient trouvé leurs comptes mais dans le cas du blond, c’était le meilleur moyen de cogiter, de ressasser toutes les merdes de ce monde, les pertes, les angoisses, ça le rongeait encore plus. Il leva le nez de son bouquin un instant, remarquant la présence de la rousse, silencieuse elle s’installa dans un fauteuil à côté. Ils n’avaient pas vraiment parlé depuis l’accident, à croire qu’autant l’un que l’autre gardait une réserve après avoir autant parlé, autant livré.

« On aurait pas pu faire pire … enfin si mais ça aurait été rapide si ça avait dû dégénérer mais ouais, ça va mieux. » S’il avait été au plus mal encore, s’il avait dû passer l’arme à gauche, le blond savait que les choses auraient été vite réglées, la mort était plus facile quelque part, même si elle lui faisait toujours aussi peur. Il pouvait difficilement dire qu’il tenait à la vie, mais il commençait à s’y accrocher un peu plus, chaque jour un peu plus depuis le début de la fin, surtout depuis cet accident. « Et toi ? Tes mains ça va mieux ? »

L’air détaché, Will se reconcentra sur son bouquin, jetant par moment quelques coups d’œil par-dessus la tranche, juste pour vérifier qu’elle ne s’était pas barrée avant de répondre. « Au fait, t’as eu l’occasion de reconduire ou pas du tout ? J’commence à aller mieux, j’pourrai vraiment continuer de t’apprendre. » Il n’avait pas le moindre sourire moqueur, cela pouvait vraiment être utile pour la rousse, même si l’essence comme tout le reste était une denrée limitée. Le californien déposa le livre sur sa cuisse, récupérant le verre d’eau pour en boire une nouvelle gorgée. Il avait vraiment pris un coup de chaud dehors. Will souffla avant de se redresser dans le canapé, grimaçant, ça tirait quand même encore un peu ces foutus points.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptyLun 1 Oct 2018 - 22:44
Le livre toujours ouvert sur ses genoux et sous ses yeux, elle ne savait pas vraiment si le blond avait prêté attention à sa question, mais au moins elle avait tenté d'établir une conversation. Certes peut-être pas très joyeuse, sans sourire, elle ne savait plus faire, elle ne souriait jamais ou presque jamais, et jamais de joie. C'était ainsi. Patientant la réponse du blessé qui prenait toute la place sur le divan, elle continua sa lecture sans vraiment être concentrée dessus, elle relirait ce passage. C'était un des bouquins qu'elle avait pris lors de l'épisode catastrophe avec Will. Elle conservait les autres livres dans sa chambre, sur le haut de la commode, et quand elle en avait terminé un elle venait le placer dans la bibliothèque du salon. Ça faisait comme si d'un coup d'un seul il y avait un nouveau titre de livre, hop une parution surprise !
Puis la voix de Will lui parvint. "On aurait pu faire pire" Ca c'était sur, ils auraient pu carrément ne pas revenir du tout, il aurait pu être encore plus gravement blessé, mourir, et elle aurait due l'abattre de sang froid et revenir pour tout expliquer et peut-être apporter sa dépouille pour preuve. OU bien elle aurait pu elle-même vraiment chuter du haut d'un des toits et s'écraser sur le sol, peut-être que le plus âgé l'aurait laissé là, seule, morte entre deux immeubles. On aurait pu faire pire, ça elle en était sûre et certaine oui.

Soupirant un peu à sa question, elle posa mieux le livre sur ses jambes et regarda rapidement ses mains. Oui. Ils n'y avait plus rien, ça n'était rien qu'une brûlure dû à la corde. Ca n'était pas grave et puis elle s'en était vite remise oui. Ses mains allaient bien oui. Relevant son regard vers l'homme elle croisa le sien et arqua un truc qui allait pas !? C'était quoi ces regards en coin !? l voulait une paire de baffes ? Qu'elle appuie sur sa plaie ?
Inspirant pour ne pas s'agacer, elle se remémora qu'elle était aussi là pour prendre des nouvelles de Will et essayer de se montrer sympathique à son égard, même si ça n'était pas gagné.

"Ca va oui. "

Quelle répartie d'enfer, quel entrain de dingue ! Elle ne pouvait pas faire mieux. En fait si elle le pouvait mais elle restait sur la réserve. Morgan n'était pas venue le voir parce que d'un côté peut-être qu'elle culpabilisait d'avoir assisté à sa chute, de l'avoir vu mal et qu'elle avait été incapable de faire trop de choses. Elle aurait du mieux faire, et puis elle avait aussi toujours peu qu'il ne la questionne et lui rappelle qu'elle l'avait pris pour Zack. Qu'il pointe du doigt son angoisse, sa peur. Elle ne voulait pas qu'il r'ouvre sa plaie, qu'il pointe ses faiblesses du doigts.
Mais les mots qui suivirent la surpris un temps soit peu; Si elle avait reconduit !? Non.

"Non j'ai pas conduit, mais j'ai eu une sortie avec l'un des gars d'en face. On a crevé en route, il a réparé."

C'était aussi simple que cela, et elle avait mal vécu cette sortie. Quand elle l'avait vu entrer dans la camionnette en braillant un surnom qui ne lui était pas adressé, puis qu'il avait dit que Nate avait voulu lui jouer un mauvais tour, immédiatement elle avait su que le trajet et la mission serait longue et fatigante et elle n'en avait pas été déçue, ç'avait été comme ça. Et elle avait eu une migraine le soir, ce type causait trop, beaucoup trop et son humour était lourd et sa façon de draguer encore pire que tout.

"On verra pour les cours quand tu seras capable de rester assis longtemps."

C'était une réalité et elle avait bien remarqué, même en évitant de le croiser qu'il allait mieux mais que cela restait difficile pour lui. Elle n'était pas aveugle et pas stupide.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptySam 6 Oct 2018 - 17:22
Ca va oui. Ce n’était pas grand-chose, trois mots à peine, et pourtant c’était une avancée de géant. Morgan n’était clairement pas parmi les personnes les plus causantes du district, Will s’y était fait, et il ne l’en blâmait pas. Lui-même ne parlait que pour éviter le silence qui le rendait fou, le forçait à l’introspection, et l’introspection qui le plongeait dans ses angoisses les plus sourdes. Le blond hocha la tête, content malgré tout d’entendre qu’elle allait bien, que ses mains allaient mieux, surtout que c’était un peu par sa faute, parce qu’il avait préféré faire un câlin avec un cadavre qu’elle s’était hâtée de descendre à cette corde. Le californien aurait voulu lui demander comment allait le reste, cette peur qu’elle avait montrée, mais il n’en fit rien, pas pour le moment.

Au lieu de cela, il avait posé la question de la conduite, c’était léger, détendu, loin de ce qu’ils avaient tous les deux vécu là-bas. Il avait peur de mourir et elle avait eu peur aussi, mais pas pour lui. Cela aurait pu être vexant, mais fort heureusement Will s’en contrefichait, au mieux Morgan était une colocataire ici. Seulement elle avait quand même risqué gros pour le ramener, qu’elle l’ait fait pour elle ou pour lui, cela avait une certaine valeur à ses yeux. « Sérieux ? T’as la poisse, après ton partenaire, c’est un peu qu’a été crevé. » L’image de lui-même cloué littéralement au sol, transpercé comme ce pauvre pneu, prêtait à rire mais Will s’en servait pour dédramatiser. Cela ne l’empêcha pas de porter sa main à l’endroit où trônait une balafre plutôt impressionnante, le livre posé sur le canapé à côté de lui.

D’un geste de son autre main, la gauche, Will  balaya l’air. « J’en suis déjà capable, j’peux même rester debout longtemps, ça va vraiment mieux. Trouve-moi un créneau dans ton agenda, on va passer la seconde. » Le blond esquissa un sourire, le seul double sens de sa phrase était celui en rapport avec la mécanique, les blagues douteuses ce n’était pas tout à fait son genre, les blagues de merde en revanche oui. « Non sans déconner, c’est rien ça, faut bien que je me remette en scelle en plus, là j’vais péter une durite. »

L’inactivité des derniers jours commençaient à lui peser, réellement. Si les premiers temps il devait se remettre, Will se sentait suffisamment mieux pour vouloir faire plus. Son regard glissa un instant vers l’extérieur avant que le blond ne reprenne. « T’as pas eu d’emmerdes au moins ? » A cause de sa connerie à lui qui était passé par le toit et qui était rentré salement amoché. Déjà il avait failli y passer, Morgan avait risqué gros en restant pour l’aider et en faisant son possible pour le ramener, si en plus elle avait eu droit à de quelconques réprimandes, ça l’aurait fait moyen pour l’ancien clerc de notaire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptySam 6 Oct 2018 - 18:56
Morgan restait là, installée plus ou moins confortablement sur le fauteuil. Elle observait Will n'attendant pas vraiment de réponse de sa part, ou peut-être que si elle en attendait. Will avait vu en ce jour là qu'elle n'était pas aussi glaciale qu'elle voulait le prétendre, qu'elle n'était pas aussi mauvaise. Certes, si tuer était devenu une sorte de seconde nature chez la rousse était un fait avéré, elle n'était pas si inhumaine que cela, elle avait des failles. Will en avait vu une, et ce qui faisait qu'elle attendait ses réponse était de savoir s'il avait ouvert sa putain de gueule pour se vanter qu'il l'avait vu en position de faiblesse mentale. Morgan n'aurait clairement pas apprécié et elle restait donc sur ses gardes à nouveau. Sa confiance était plus ou moins réduite envers Will, même si c'était elle qui l'avait ramené qu'elle avait été garante de lui et qu'elle l'était toujours plus ou moins. S'il faisait quelque chose de travers, s'il arrivait quelque chose par Will, il se prendrait une soufflante mais elle aussi d'un certain côté. Du moins c'était ce que disait la trentenaire. Peut-être qu'elle devenait parano mais après tout qui ne le deviendrait pas dans sa situation. Etre la détesté du groupe, elle en jouait, c'était une façon de se protéger, mais il y avait toujours un foutu prix à y mettre.

Morgan restait attentive néanmoins aux paroles du blond et elle arqua légèrement un sourcil. Ouais elle avait la poisse, la poisse elle l'avait toujours eu de toute manière. C'était un fait, il était rare qu'il ne lui arrive pas grand chose. Donc la rouquine ne pouvait que confirmer cela.

"On peu dire ça. Mais c'était pas ça le pire."

Oh que non ça n'était pas le pneu crevé le pire. C'était son comparse de sortie. Et puis pourquoi venait-elle de dire cela !? Pourquoi sans s'en rendre vraiment compte elle avait lâché ça !? Pourquoi voulait-elle discuter vraiment avec Will !? Morgan se surprenait elle-même, ne se comprenant pas réellement en cet instant. Est-ce qu'elle laissait l'aîné entrer doucement dans sa tête ? Peut-être, elle n'en savait rien. Mais il fallait qu'elle stoppe ça rapidement. Inspirant et préférant prêter bien plus attention à la suite elle voulu sourire mais n'en fit rien. A quoi bon, elle n'y arrivait pas.

Will arrivait donc à se tenir assis et debout. Est-ce que ça fonctionnait si elle lui disait : "assis ! Bien. Couché ! Bien. Debout ! Bien, Brave Will." Cela ferait très dressage de chien mais cela serait aussi assez amusant. d'ailleurs il lui demandait de lui trouver du temps tout en utilisant des sous entendu mécanique. Elle n'y voyait rien de drôle. Non Morgan faisait très peu d'humour pour ne pas dire pas du tout et elle s'en portait plutôt bien.

"J'ai du temps, suffit de me dire quand tu veux passer sur la banquette."

Là aussi malgré ce qu'elle disait il n'y avait aucune autre intention que de lui parler du siège passager. Elle pouvait aussi parler en terme de voiture c'était tout. Puis si Will allait péter une durite... Autant que le fait qu'elle ne sache pas vraiment conduire serve à ne pas lui faire péter un câble, ce serait dommage, il ne semblait pas si con que ça par rapport à certains qu'elle ne nommerait pas.
La trentenaire reporta ensuite son regard sur les pages de son livre ouvert sur ses cuisses et en lu quelques mots avant de se stopper en imprimant dans sa mémoire le mort d'arrêt de lecture. Will l'interrogeait sur le fait qu'elle ait des soucis ou non. Elle l'observa. Si elle avait eu des emmerdes ? Non, on avait simplement cru que c'était elle qui l'avait poussé. Ce serait très con de sa part de pousser le type qu'elle avait ramené ici, pour ensuite lui sauver la peau. Puis il fallait aussi être très con pour penser ça, mais de la part de certains elle n'en était guère étonnée. Soupirant à nouveau, faiblement elle mis un instant à répondre.

"Ca a été. Ansel a été cool avec toi je suppose, puis tu as dû avoir de la visite aussi."

Morgan parlait sur un ton détaché, elle avait bien vu Nate ou l'autre conne de Barbie aller le voir et c'était aussi pour ça qu'elle n'y était pas allée. Parce qu'elle ne voulait pas les croiser eux. Ni croiser Victoria, ni Aodhan, ou Kyle ou bien encore Romy. Non, elle avait voulu rester à l'écart de tout ça, tranquille, au calme et tant pis pour les qu'en dira t'on. Morgan était asociale, tous le savait et ça n'était pas étonnant de sa part, au contraire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness EmptyDim 7 Oct 2018 - 21:03
C’était pas le pire ? Will haussa un sourcil, sa curiosité piquée à vif. Le blond se demandait soudain ce qu’il avait bien pu se passer durant cette sortie avec l’un des voisins d’en face. De qui s’agissait-il d’ailleurs ? Le californien ne connaissait que Lucas, Evelyn et le grand sec tatoué qui avait bien voulu partager ses clopes avec lui. La rousse n’en dit pas plus pour l’heure, classique, c’était même étonnant qu’elle ait lâché une information aussi capitale sur le déroulement de sa sortie alors qu’il n’avait rien demandé. Est-ce qu’elle finissait par craquer, par laisser l’armure se fissurer comme lorsqu’elle l’avait vu mourir ?

Faire un tour sur la banquette, Will esquissa un sourire, amusé de voir que Morgan saisissait la plaisanterie et l’enchainait. Pour n’importe qui d’autre que ces deux-là, notamment Nathan, aucun doute que la discussion aurait eu d’autres airs, mais pour Will et Morgan, le ton était toujours aussi neutre. Les blagues du blond n’étaient là que pour l’aider à ne pas penser à la peur de repasser un jour à travers un toit de verre ou toute autre surface qui le laisserait mourant au sol. Ramenant le verre d’eau à ses lèvres, le presque quarantenaire apprit qu’elle n’avait pas eu de soucis, tant mieux.

« Ouais, tout le monde s’est inquiété de mon état, enfin la plupart. A croire que me voir débarquer avec une barre à travers le bide c’était flippant. » Encore, il afficha cet air décontracté, détaché de ce qui lui était arrivé mais il n’en était rien, il avait encore mal, réellement ou par habitude, mais par moment il avait encore l’impression que cette tige métallique lui traversait le ventre. « Le doc a été top … je le trouvais un peu bizarre mais finalement … » Finalement, il lui avait sauvé la vie et avait gagné une place de choix dans la liste des gens qu’il protègerait au péril de sa propre vie.

Feignant un air détaché à nouveau en feuilletant sans lire le bouquin qu’il avait posé à côté de lui, Will reprit finalement. « S’est passé un truc quand t’es sortie avec ce type ? C’était qui d’ailleurs, j’connais pas grand monde des voisins d’en face. » Ce n’était pas un interrogatoire, il faisait simplement la conversation, évidemment la rousse le vivrait sûrement comme tel. Il connaissait suffisamment Morgan, enfin du moins le pensait-il, pour savoir quand elle allait se refermer et lui envoyer une pique bien sentie. A nouveau, Will se concentra moyennement sur le bouquin qu’il reprit entre ses mains. Elle répondrait ou non, au moins il essayait de nouer un quelconque dialogue avec ses semblables. Il lui devait bien ça, elle lui avait sauvé la vie.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You were not alone, dear loneliness   You were not alone, dear loneliness Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You were not alone, dear loneliness -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» ☴ oh dear, we are in trouble
» My loneliness is killing me... [libre]
» Loneliness[Duscisio Balibe]
» Help ! (terminée !!)
» Dear God ... [Nathan A. Baker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: