The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Show me Chaos /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Dim 30 Sep 2018 - 21:45
À retenir, jamais pleurer à proximité de la batte de Victoria. Elle venait de refaire le portrait de Nina plutôt littéralement, ça lui donna un frisson pas franchement agréable en voyant les morceaux de dents tomber. Elle allait avoir du mal à faire des pipes désormais. Quoi? On doit songer aux priorités avant tout… Lance fit de son mieux pour pas paraitre un peu dépassé par les évènements, dans tous les cas. Dans sa tête à lui, ils seraient déjà en train de vider le magasin, dans deux minutes, la WRC les aurait éloignés de ce trou à rat. Maintenant ils jouaient avec des semi-otages ou quoi ?

Elle le rejoignit alors qu’ils entraient dans les locaux, le seul bruit était le souffle déglinguée de « Sharkface » Nina. Vic avait quelque chose à lui dire et il la considéra un instant en réfléchissant. Well, you did fuck her up just now but…

« …T’es vraiment très canon. »

Simple sourire puis il continua son chemin. Valait mieux pas lui confier tout ce qui se passait dans sa tête de toute façon. C’était pareil dans sa vie d’avant : personne s’intéressait vraiment à savoir comment tu faisais pour gagner la course. Tout ce qui importe, c’est que tu gagnes. Alors c’était pas différent ici, seulement les règles du jeu… Et le fait que le jeu n’ait pas de règles, en fait.

« On… tout est là »

Garry désignait l’espace derrière ce qui devait avoir servi de comptoir. Lance agita le pistolet de la main, faisant signe vers le mur.

« Toi et Jaws, contre le mur. T’as vu la tête de TJ ? Tu bouges de là et je te fais la version 2. »


Regard vers la Brune. Il y avait des sacs de randonnée derrière le comptoir, ça cadrait avec la quantité de personne et leurs moyens. Déjà ils n’étaient pas très bien armés alors Lance pensait pas qu’ils trouveraient grand-chose mais bon.

« Ça fait combien de temps que vous êtes là ? »
« … Quelques jours, on savait pas que-»

Lance releva ses yeux verts.

« Savait pas quoi ? »

« Bah on avait entendu, pour Renton, mais on savait pas que c’était vous étiez là »

Il fronça des sourcils et échangea un regard avec Darth Vador. De quoi il parle au juste. Sans en ajouter davantage, l’ancien pilote commença à fouiller les sacs. C’était pas commun pour lui, vider les affaires de quelqu’un d’autre. En sachant que quelqu’un d’autre est toujours en vie. C’était définitivement un sentiment bizarre. Il montra le contenu du sac à sa partenaire : une demi-douzaine de conserve, du spaghetti en boite et d’autres variations style Chef Boyardi. Pas une mauvaise trouvaille du tout. Après un instant de réflexion, il en laissa une dans le sac. Fais pas une scène, Vic, s’ils crèvent de faim t’es pas plus avancée.

« Merci, mec… »

Lance releva les yeux. Ce putain de black, c’était pas sa première fois. Ça rendait tout ça encore plus bizarre.

« Ferme ta gueule, tu veux. »

Lance continua à vider les sacs, trouvant un peu n’importe quoi. Pour être honnête, c’était le plus gros butin qu’il avait jamais vu. Si c’était juste lui, avec ça, il se déjà en train de célébrer la meilleure journée de sa vie. Son regard flotta sur la femme et sa batte. C’était la différence entre piller les morts, et les vivants, songea t-il. Et à bien y penser, ça ne lui faisait pas autant d’effet qu’il ne l’avait pensé. Que Garry et Nina survivent ou pas, ça ne changeait rien dans sa vie à lui en fait…

Il commença à remplir des sacs pour lui et Vic. Elle comptait pas le laisser transporter tout ce matos elle-même, non ? Égalité des sexes et tout le tralala. C’était un piège, elle lui crierait après de toute manière. You win some, you lose some. Au final, il ne laissa au duo qu’un minimum, juste de quoi survivre une ou deux journées. Et pas de munitions. Lance se releva en glissant le bras dans la sangle du lourd sac.

« On est prêts, Bonnie. »


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Dim 30 Sep 2018 - 22:33
- Humff, elle avait expiré ce qui ressemblait à un éclat de rire, t’pas mal aussi.

Elle gardait son air décontracté pour ne pas sombrer dans le kitch mais… ouai, il lui plaisait. Pas d’une façon morbide hein, c’était pas les cervelles explosées et les giclures de sang qui le rendait sexy. C’était sa façon de gérer, d’assumer et de pas faire dans son froc. Elle ne s’était pas attendue, après l’avoir grillé une tasse Jar Jar à la main, qu’ils finiraient par aller braquer des crétins ensemble. La vie était pleine de surprises hein ? Victoria laissa le pilote faire la causette, elle s’occupa de sortir de derrière le comptoir un lot de sac de randonnée.

- P’tain, tout l’monde parle d’Renton comme si c’était l’Disneyland du diable mais tout l’monde vient s’y paumer, rétorqua-t-elle brusquement à Garry, z’êtes putain d’cons en plus d’pas être malins.

Son partenaire commença à vider les sacs et… bah c’était pas dégueu. Disons que pour une soirée qui était censée être « à vide », c’était pas trop mal comme butin. Même s’ils étaient beaucoup, la pigiste croyait en la technique de la fourmi. C’était petit à petit qu’on faisait des gros gains, inutiles de viser uniquement des jackpots. Le problème, ça allait être quand Lance allait réclamer sa part ; mais elle avait encore le temps de gérer ça. Chaque chose en son temps.

- R’mercie pas ducon, attaqua-t-elle après que Starbuck lui ait précisé de fermer sa gueule, chaque truc qu’on t’laisse, tu m’le dois en triple.

En silence, elle observa son complice remplir des sacs. Consciemment ou pas, il avait bien pigé le truc en leur laissant de quoi survivre, puisque le but c’était qu’ils se fasse exploiter, pas qu’ils crèvent la bouche ouverte. Victoria du renifler négligemment une fois ou deux. Elle était un brin allergique aux péquenauds faut dire et les deux qui lui faisaient face étaient de sacrés spécimens. Quand enfin Lance signala que leur chargement était prêt, il ne restait plus qu’un détail à régler.

- O-K. On arrive à la partie la moins fun, elle toisa les deux victimes sans l’ombre d’un remord, j’vous l’ai dit : j’veux pas qu’vous creviez, j’veux qu’vous rapportiez d’autres sacs comme ceux-là. L’deal est simple : v’vous bougez et quand j’passe, j’prends la moitié d’ce vous avez, elle fit mine de se rappeler d’un élément important, enfin… tu vas t’bouger, corrigea-t-elle en pointant Garry du doigt, parc’qu’ta pote, c’ma garantie qu’vous vous barrerez pas.
- Q-Quoi ?! Non… hé, on est réglo, on veut pas plus de problèmes. On-

CRAC. Cette fois, la batte venait de rencontrer plutôt violemment l’un des genoux de Nina. Elle s’effondra en poussant un hurlement impossible à retenir. Ouai, une batte d’aluminium en plein sur la rotule, ça faisait rarement plaisir – Victoria l’autorisait exceptionnellement à donner de la voix. Le deuxième coup fracassa la même articulation, la jeune femme se recroquevilla en la prenant dans ses mains.

- Meuf, sérieux arrête ! On a compris, on va vous rapporter tout ce que vous voulez !
- Maaah l’problème c’est qu’j’vous crois pas alors… r’garde pas si ça t’chamboule.

SHTUNK. BRAKK. Les chocs suivants brisèrent les doigts de la victime au passage mais elle n’avait qu’à pas les mettre sur le chemin de la batte aussi. C’était con. Il fallut encore trois-quatre paires de matraquage sans retenue pour que les genoux virent au violacé, passablement déformés et écorchés. La nana chialait à chaude larmes, misérablement étendue sur le sol. Elle n’irait pas loin dans cet état. Les yeux carnassiers de la trentenaire la toisèrent un instant, puis elle regarda son ami horrifié.

- J’te conseille d’vite la faire taire, v’z’allez pas d’m’rapporter quand chose si les voraces viennent vous boulotter. V’z’avez deux s’maines, elle se retourna ensuite vers Lance, c’bon, on s’arrache.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Dim 30 Sep 2018 - 23:18
Il resta silencieux pendant qu’elle énonçait les termes du marché. Bordel elle jouait pas. Elle comptait vraiment les laisser en vie. Ils ont vu nos têtes, Vic. Elle devait s’en foutre, elle, avec tous ces amis qui l’attendait dans les profondeurs de Renton, mais Lance était juste un vagabond, lui. Lance songea que si les choses ne tournaient pas de manière satisfaisante, il serait peut-être nécessaire qu’il revienne pour finir le boulot plus tard. Autant pas parler de ça à la brune qui commençait à agiter la batte.

Lance n’était pas étranger à la violence mais la scène suivante fut passablement difficile à regarder et il dut se faire violence pour pas détourner les yeux. Victoria… Elle jouait à un autre niveau, pas de doute. Il pouvait pas s’empêcher d’admirer sa… Dédication à la cause. Elle avait un plan, un objectif, et elle poussait jusqu’au bout pour gagner. Lance n’était pas différent même s’il avait jamais participé de cette manière-là dans le passé. Si elle en était capable, alors il ne serait pas différent. Pour gagner.

Tâchant de pas focaliser sur le bruit des os qui explosaient dans les jambes de Nina qui hurlait, et les cris implorants du Black, Lance vérifia que les poches des sacs étaient bien fermés et qu’ils n’avaient rien oubliés, un flingue caché par exemple. Mais ça semblait être tout. Son regard se porta sur le bandana rouge de Nina. Ils avaient pas mal de matériel pour une bande d’imbéciles. S’ils avaient d’autres amis, le coin pourrait devenir chaud très vite. Et selon Garry lui-même, ils avaient visés le garage directement, l’endroit était plus sécuritaire du tout.

Victoria en avait fini, pas le moindrement dérangée par ce qui venait d’arriver. Lance hocha de la tête et lui fila son sac, moins lourd mais il pouvait pas faire autrement. Elle sortit. Le black se penchait sur Nina qui pleurait toujours autant.

« Mec, tu peux pas nous laisser comme ça… »

Lance le considéra un moment.

« Dave Higgins. 2017. Fairwood. »

« De quoi tu parles-»

« Deux semaines. »


Il passa la porte, reculant prudemment tout en rattrapant la femme, s’attendant à voir le black sortir, une arme à main, en quête de vengeance. Mais rien, juste le silence de la soirée qui s’installait. Le quartier s’agitait quelque peu, des infectés ça et là venaient s’inviter à la fête. Il rajusta le lourd sac sur son épaule alors qu’ils arrivaient à la voiture. Le pilote déverrouilla le coffre, déposa le sac dedans, offrant à la femme de l’aider avec le sien.

Il alla s’asseoir sur le siège conducteur, tourna la clé dans le contact. La radio entonna Breaking the Habit de Linkin Park. Silence verbal quelques instants puis il posa les yeux verts sur la femme.

« J’suis coke, me parle jamais de pepsi. »

Le moteur rugit alors que la Subaru s’animait, s’illuminait dans la jeune soirée. Bon ça semblait un peu sorti de nulle part, mais c'était pour détendre l'atmosphère. Et puis, elle avait dit qu'ils parleraient de trucs vrais s'ils s'en sortaient non ? Autant l'emmerder un peu.

« Tu t’en fiches, mais la petite histoire… J’avais un commanditaire Pepsi. Toutes les deux semaines, genre trois caisses pleines à ma porte. Pepsi ceci, pepsi cela. Pas loin d’en mettre dans mes céréales. T’en as quand tu veux, n’importe quand. Mais peu importe ce que tu en fais, c’est du Pepsi, ça goutte la même chose. Et tu te fais prendre avec autre chose, adieu ton contrat. »

T’es mon coke, Vic. T'es mon putain de coke.

La voiture attendait les habiles manœuvres du pilote. C’était à peu près aussi romantique qu’il pouvait se permettre, même si ce ne l’était pas en fait. Ça résumait juste son sentiment présent. Il se rappelait pas s’être senti autant en vie depuis… Depuis la fin du monde quoi. Il ne comprenait pas tout, il la comprenait pas elle, mais elle le captivait, et son univers aussi. Et il voulait en savoir plus.

« Il serait arrivé quoi si j’étais venu avec vous autres, hier ? »


You promised the truth.

« Et comment tu trouves ce rencart ? »

Roulement de yeux.


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Lun 1 Oct 2018 - 20:26
Le black essayait d’attendrir Starbuck mais la pigiste s’en désintéressait déjà. Récupérant le sac qui lui était confié, elle se dirigea vers la sortie en étirant lentement son poignet droit. Il était tout engourdi, quelques tiraillements remontaient dans ses tendons. Faut dire qu’elle avait déjà pas mal joué de la batte en tabassant Caroline dans la journée. Victoria ne dit rien, ignora complètement les voraces qui apparaissaient ici et là, déposa son sac dans le coffre de la Subaru et retrouva sa place de passager. Là, elle expira longuement, se libérait d’une partie de la tension accumulée par l’échange musclé. Ce qu’elle avait entendu des gens chialer aujourd’hui…

- Hum ? Lance venait de la tirer de l’écoute passive de Linkin Park avec une de ces accroches dont il avait le secret.

Elle s’en fichait un peu, c’était vrai, mais c’était marrant de le voir rebondir sur ce qu’elle lui avait dit plus tôt. Le fait qu’ils ne savaient pas dans quel camp l’autre était dans tous les grands dilemmes de l’existence : Pepsi/Coca, Macdonald/Burger King, sandwich avec/sans croûte… alors elle ne l’interrompit pas. Arme fétiche calée entre les jambes, elle massait son poignet endolori en savourant les mouvements de la voiture. C’était qu’une carcasse de ferraille comme une autre, mais ça changeait du van cabossé du groupe.

- Moi, j’aurais envoyé chier l’commanditaire, commenta-t-elle d’un air blasé.

Certes, la pigiste ne pouvait pas se vanter d’avoir été riche mais elle considérait avoir été libre, dans une certaine mesure. Elle choisissait quand elle voulait travailler, avec qui, à quel rythme, et… bien sûr, elle devait toujours tenir les deadlines – sinon son portefeuille était malheureux – mais elle pouvait bosser sur les horaires qu’elle préférait ; et boire du putain de coke si elle avait envie de putain de coke.

- J’me d’mande si t’arrives à emballer beaucoup d’nanas avec des rencards pareils, taquina-t-elle mais l’esquisse d’un sourire signifiait qu’elle n’était pas mécontente, s’t’étais venu… t’aurais été fouillé, t’aurais dû nous laisser tes armes, t’aurais sans doute eu droit à un speech du grand manitou, elle leva les yeux au ciel en imaginant les mises en garde de Zack, et après… t’aurais dû faire tes preuves, la trentenaire haussa les épaules en feignant le désintéressement total, j’me s’rai p’tête portée garante pour toi.

Peut-être. Peut-être pas. Après ce soir, elle défendrait sans doute son intégration dans la bande. Dans son monde. Et en même temps… c’était stupide hein, mais Starbuck serait-il toujours Starbuck s’il n’était plus un « vagabond surprenant et audacieux » ? Il pourrait se faire influencer et ne devenir qu’un banal enculé… hum…

- Mon rôle, c’est d’trouver des gens, avoua enfin Victoria, j’fais ça mieux qu’personne, précisa-t-elle sans modestie, les survivants seuls, j’leur soutire des infos. Les groupes, général’ment j’me contente d’faire du r’pérage et on leur tombe dessus ensuite, qui était ce on ? Ce serait pour plus tard, tadaaa, t’sors avec une d’tes croqu’mitaines de Renton là. Tu t’sens comment ? Et c’tait quoi ton lien ‘vec ces cons ? Elle pointa la vitre du pouce, désignant vaguement l’endroit d’où ils venaient.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Lun 1 Oct 2018 - 21:40

I don't know how I got this way
I know it's not alright
So, I'm breaking the habit
I'm breaking the habit, tonight



«… Je vois»

Il embraya, ramenant la voiture à sa vitesse favorite, c’est-à-dire bien au-dessus de ce qui aurait été raisonnable pour la plupart des gens. Lance aurait pu être le gars le plus imprévisible et détendu de la terre qu’il aurait été pensif quand même dans un moment comme ça. Le canon du flingue de Jeffrey était encore chaud, calé dans la poche de son manteau.

Im breaking the habit.

Il enclencha le frein d’urgence dans un virage en épingle, la voiture eut une soubresaut et se glissa entre deux épaves brûlées, comme suspendue dans le temps avant de reprendre brusquement sa course effreinée. Enfin ses yeux se posèrent sur la brune, qui semblait aussi avoir besoin d’une pause du monde réel à cet instant.

« Vivant. Je me sens vivant. »

Il avait pas d’autres mots pour le décrire. Comme après une course où il a fait un bon chrono. Comme quand la fille en spandex lui remet un trophée. Mais ce n’était jouissif, c’était juste comme un verre d’eau froide en plein visage après une trop longue nuit de sommeil.

« La croque-mitaine est plus séduisante que je pensais, c’est tout. »

Il eut un petit rire. Elle avait parlé d’un grand Manitou, c’était donc pas elle la leader. Ce n’était pas une immense surprise, elle se serait pas baladée seule si ça avait été la vraie boss. Et surtout, pas avec un gars comme lui. Elle disait qu’elle se serait peut-être portée garante de lui. Peut-être. Lance avait donc fait partie de tout ça sans vraiment le réaliser. Hier, c’est lui qui avait failli finir avec les genoux détruits ? Mais tout ça… Tout ça c’était rien de nouveau. Le pilote songea qu’il avait probablement supposé la réalité avant de l’avoir apprise, au final.

« C’est pas aussi intéressant que tu voudrais. J’ai trainé un moment avec un autre gars de mon équipe, d’avant l’épidémie. Je suppose qu’on a fini par attirer trop l’attention, et il y a eu une fusillade. Je m’en suis sorti mais pas lui. Et les cadavres qui n’étaient pas le sien portaient ce genre de bandana rouge. »

Il avait fait le plus concis possible, sachant que Victoria se ficherait bien des détails. Et il aimait ça comme ça chez elle mais aussi pour ne pas avoir à rouvrir de vieilles plaies.

« Je suis pas calé sur l’sujet, mais ça me fait penser à des restes de gang, t’sais d’avant la fin du monde. Des Bloodz ou je sais pas quoi. Il y en a encore un tas à Seattle et plus au sud. Et je fais qu’égaliser the playing field. »

Lance avait jamais poussé l’enquête plus loin, son attention avait été tournée sur Renton, et les forces en puissance qui y régnaient, bien plus dangereuses que des idiots avec des foulards style Emo, comme Vic’, mais définitivement pas comme Vic’. Parlant de la ténébreuse, elle semblait avoir du mal avec son poignet. Le pilote échangea un regard verdâtre mais n’ajouta rien sur le sujet, il savait mieux que de faire des commentaires à ce moment-ci.

« Ça explique ta fascination pour ce que je pourrais savoir, ou plutôt, qui je connais. Ça et mon physique d’enfer, évidemment »

Ça ne changeait probablement pas la suite. Il aurait droit au même discours, à la même fouille. Ce grand manitou, il écouterait Vador ou bien ce serait un autre test qui l’attendrait ? Une autre course. La Subaru dévala la rue alors que le soleil commençait à disparaitre à l’horizon. Et la blonde, Goldenberg, elle faisait ça partie de ce truc aussi, du coup. Pas comme Victoria, peut-être. Mais elle la suivait.

Le bon vieux Walker Subaru en vue. Il disait ça mais Lance commençait à en avoir marre de cet atelier poussiéreux, avec le sang de quelqu’un d’autre qui tachait le sol. Mais la caisse de Batgirl s’y trouvait alors ils avaient pas forcément le choix.

« Je pense qu’on a passé l’étape « partie de bowling » d’notre rencart. Là je suis censé t’amener au bistro du coin pour frites et milkshake. Tu vas dire qut’as pas faim, mais tu finiras par bouffer la moitié de mon assiette et me filer l’addition en plus. Mais j’serai trop occupé à mâter l’châssis alors je paierai comme un crétin. Il y aura Again de Lenny Kravitz à la radio. »

Il avait rien de tout ça, mais bien des boites de conserve et des chandelles d’église, et quelques chansons de Shinedown sur le lecteur CD.

« Ou bien t’es plutôt le genre ado rebelle et on skip directement à « we can`t make too much noise, my parents are downstairs. » »

Coup d’œil entendu. Lance réalisa qu’il n’avait pas vraiment confirmé ses intentions envers elle, et son groupe. Mais est-ce que c’était vraiment nécessaire ? Victoria avait lu entre les lignes avant. Ce ne serait pas différent ce soir. Il était encore là. La Subaru roulait toujours. Et puis, à partir du moment où elle avait trop dit, quel genre de choix il lui restait ?

Comme tout le reste entre elle et lui, c’était juste une question de température, et celle-ci faisait que monter depuis hier…


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Lun 1 Oct 2018 - 23:03
- J’fais toujours c’t’effet là j’sais, glissa-t-elle.

Elle commencerait presque à y adhérer à cette histoire – à se voir comme un vilain personnage de compte de fée. Après tout, la vie de combien de personnes avait-elle bousillée ? Directement ou indirectement. La pigiste était devenue un ogre à la peau de lait et aux cheveux d’encre. Une transformation si rapide qu’elle ne s’en était même pas rendu compte. Avant, elle pillait les gens pour elle-même – ou pour son groupe – mais simplement avec l’objectif de manger quelques jours de plus. Maintenant, elle fracassait des gens pour envoyer des messages, pour aider un commerce, pour répandre la peur. A quel moment elle était devenue cette fille-là ?

- J’vois, souffla-t-elle après l’histoire de Lance.

Une vengeance donc. Un duel au compteur. Elle ne s’était jamais posée la question des gangs qui auraient perduré mais ça ne devait pas être stupide comme hypothèse. Les malfrats étaient bien placés pour savoir cogner et avoir des armes ; alors… l’ironie voulait qu’ils aient été parmi les personnes les plus adeptes à pouvoir se défendre dès le début de cette merdre. La voiture continuait de s’emporter dans les rues de la ville à une vitesse plus que déraisonnable. Victoria réalisa qu’elle n’avait même pas peur de mourir encastrée à pleine allure dans le parebrise. Putain… elle commençait à ne plus ressentir grand-chose.

- J’suis du genre curieuse, avoua-t-elle avec un sourire, j’aime s’avoir des trucs. L’physique, c’était en bonus.

La suite la fit rire. Sincèrement. Elle aimait sa façon de ne pas lâcher l’affaire. De jouer cartes sur table, d’être direct mais sans être lourd. Ça avait presque un côté kitch sympathique, parce qu’il ne l’avait pas inventée cette technique. Pour la trentenaire qui n’avait ni le temps, ni la mentalité à flirter pendant des heures, c’était parfait. Elle n’avait jamais été romantique, n’aimait pas les fleurs et les déclarations enflammées la faisaient soupirer d’ennui. Bonjour madame terre-à-terre : de la déconne, du fric et du sexe, il ne lui fallait pas autre chose.

- J’aurais plutôt été d’humeur à prendre une bière à la place du milkshade, mais c’pas mal… avant, c’est carrément c’qui s’rait passé, concéda-t-elle avec nonchalance, sans chercher à nier, mais… dans tout c’foutoir, j’suis plus d’genre « osef des parents, fais moi putain d’jouir ».

La voiture s’arrêtait enfin à leur destination. Le garage Subaru qui prenait des airs de repère, comme quand on retrouvait clandestinement ses potes de secondaire. Victoria ne descendit pas tout de suite néanmoins, elle rendait à Starbuck son œillade entendue, un flash lascif dans les prunelles. Elle écarta de son visage une longue mèche de cheveux et joua un peu de son jeu :

- Du coup, c’est l’moment où j’te préviens que j’veux rien d’compliqué et qu’j’tombe pas amoureuse. T’m’assures qu’c’est pareil pour toi sauf qu’t’es d’jà complèt’ment subjugué, un coin de ses lèvres s’étira en sourire, alors… tu t’dis qu’tu r’mettras ce problème à plus tard, d’préférence après avoir tiré ton coup, rien que ça.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   Mar 2 Oct 2018 - 12:17
Le pilote se cala dans son siège avec un sourire presque niais. On pourrait jamais reprocher à Vador de savoir ce qu’elle veut. Et de le dire directement. Pour un gars comme Lance, qui préférait la simplicité , on pouvait difficilement demander mieux. C’était plus que ça, pourtant. Vic avait pas besoin d’être sauvée, ou réconfortée. Elle était pas une princesse en détresse. C’était une partenaire. Ils ne s’entendraient pas toujours sur tout, c’était clair ; mais ils étaient sur la même longueur d’onde, et ça ferait toute la différence.

Ils marchandaient sur ce qui ressemblait à un plan cul régulier, mais Lance savait pertinemment qu’il y avait bien plus sur la table. D’abord, elle pouvait appeler ça comme elle voulait, mais amoureux ou pas, ils seraient… Ensemble. Comme un couple quoi. Un couple bizarre, mais un couple quand même. Pour le reste… Lance était pas certain d’avoir été amoureux dans sa vie. Ce serait sans doute plus simple de pas ressentir quelque chose qu’on ne connaissait pas ? De toute façon, Vic l’avait bien résumé : effrayé d’enfreindre ou pas, il pourrait toujours remettre la question à plus tard. Du temps, c’était la seule chose qu’il avait en vrac dans ce nouveau monde.

Mais ça dépassait la brune et il le savait aussi. Il ne savait pas grand-chose des amis de la ténébreuse, seulement leur réputation, et les confirmations de Victoria. Sa liberté était en jeu. Suffisait de jeter un regard à May, un esprit aussi libre que le sien… Était-elle heureuse là-dedans, dans la fosse aux lions ?

Il devait aussi penser au sentiment qui l’avait secoué quand ils étaient sortis de Tempress. Cette énergie, cette impression d’avoir dominé, gagné à plate couture. Rien n’y ressemblait, et il ne revivrait jamais ça dans sa vie d’avant… Lance fit comme d’habitude, fermer ce flot de pensées inutiles et juste faire un pas dans la direction qui lui semblait la plus naturelle. Son regard vert se tourna vers la brune, puis il leva un bras, amenant sa main contre le côté de sa tête, à travers ses longs et soyeux cheveux. Sois mignonne un peu ! Sa main descendit, glissant le long de son cou avant de se poser sur le collet de son manteau.

Sa main se referma sur le cuir, gentiment mais fermement.

« J’ai pas d’stylo pour signer, alors… »

Il la tira vers lui.

« T’vas compenser »

Il lui arracha un baiser, un bon en plus. C’était personnel et impersonnel à la fois, comme l’envie de satisfaire un besoin, et peut-être de combler le sien aussi. Il la relâcha après quelques instants en espérant que la batte en aluminium n’envahisse pas son champ de vision dans les prochaines secondes.

« Alors on a qu’à suivre ton scénario, non ? »

Pas plus compliqué que ça. Vic adorait avoir l’impression que tout irait comme elle voulait, sans questions ni commentaires. Il lui fit un grand sourire moqueur.

« Tu dirais quoi de m’inviter à dormir chez tes parents ? »

Son regard vert s’abima dans le sien.

« Et moi de mon côté, je ferai de mon mieux pour qu’ils puissent pas fermer l’œil de la nuit… »

If you know what I mean…


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Show me Chaos /!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- Show me Chaos /!\ -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Retro Taco Show.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: