The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -43%
Réduction de 43% sur l’appareil photo ...
Voir le deal
539 €

Partagez
- I had to say goodbye. -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyJeu 13 Sep 2018 - 0:46

Mardi, 11 septembre 2018





C'était le cœur encore lourd que Zack avait quitté Seattle. Ces quelques jours avaient été plus que compliqués et éreintants émotionnellement parlant et autant dire qu'il peinait encore à s'en remettre, s'étant refait bien plus silencieux déjà avant son départ. Prendre le temps, vraiment, de faire son deuil pour de bon. La décision n'avait pas été simple à prendre, mais après des mois à se laisser inconsciemment ronger par la perte de celui qui comptait le plus, il avait jugé qu'il était temps de se prendre vraiment en main. Quelle place pourrait-il réellement accorder à Kyle s'il avait sans cesse à évoluer dans l'ombre d'un disparu ? Le blond tenait à lui, c'était un fait, mais même s'il n'était pas certain de pouvoir à nouveau aimer un jour -craignant surtout que cela n'arrive, avec ses risques et ses douleurs- il ne pouvait pas non plus se raccrocher pour toujours à la mémoire de celui qui n'était plus. Et c'est pour cette raison qu'il avait décidé de retourner au Discovery Park. Dire au revoir. Parce-qu'il n'avait pu le faire quand ils avaient fui, arraché de force au corps sans vie de l'être aimé pour qu'il n'ait pas à mourir là-bas à son tour. Il les avait détestés pour cela, tous sans exception. Mais puisqu'il pouvait encore se permettre le luxe d'être en vie -si toutefois cela pouvait être considéré comme un luxe au vu des circonstances-, il se devait de faire les choses bien. Quitter le phare une nouvelle fois avait été difficile, sans doute avait-il laissé là-bas une partie de lui, mais c'était également le prix à payer pour se reprendre en main. Au fond, le quarantenaire était partagé entre un certain apaisement et la peine engendrés par tous ces souvenirs.

Il y avait cependant eu du positif, du très positif : il avait recroisé le chemin de Kara. Cette amie si précieuse de sa vie d'avant, celle qu'il connaissait depuis qu'il était enfant. Et retrouver quelqu'un qu'il avait connu et apprécié n'avait pas de prix. Mais là aussi, il avait dû repartir, ne pouvant qu'espérer qu'elle soit prudente jusqu'à ce que leurs routes respectives ne se croisent à nouveau. Il savait où la trouver désormais, si le doute se faisait trop étouffant ou le temps trop long, il n'aurait qu'à aller s'assurer par lui-même qu'elle était encore bien en vie.

Après trois bonnes heures de route, le trio était enfin arrivé aux abords du District. La journée n'en n'était qu'à sa moitié et, si le blond avait confiance en les siens, il espérait sincèrement qu'il n'y avait eu aucun souci pendant ces deux jours. Évidemment, l'idée qu'ils retrouvent un bain de sang en arrivant avait émergé à un moment dans son esprit, mais là aussi, l'ancien homme d'affaires jugeait Ela et ses hommes suffisamment respectables pour ne pas profiter de son absence pour faire de vagues. Et il remarqua avec soulagement que rien n'avait changé.

Garant le véhicule devant leur maison, il en était descendu, récupérant son sac à l'arrière. Il était ensuite entré dans la bâtisse suivi des deux jeunes femmes et était monté dans la chambre qu'il partageait avec le journaliste pour déposer ses affaires. Si l'envie de juste se coucher pour se reposer un tant soi peu de tout ce qu'il avait eu à emmagasiner pendant leur voyage s'était faite forte, il s'y refusa, malgré ses traits tirés et son air un peu pâle. Il ne pouvait décemment pas revenir chez eux et s'isoler de la sorte. D'autant plus que Kyle devait s'inquiéter et se poser des questions quant à ce départ. En lui annonçant son départ, Zack avait simplement dit qu'ils allaient en ville ''trouver des vivres et voir le camp d'où venaient Romy et sa cousine''. Rien de plus, rien de moins. Il ne lui avait pas dit que le but réel de ce court voyage était, pour lui, de retourner à la station. Pourquoi ? Peut-être pour ne pas l'inquiéter, peut-être aussi -très égoïstement- pour faire cela ''seul''. Le journaliste avait suffisamment porté la peine de l'aîné sur ses épaules pour qu'il ne lui en inflige pas une énième. Il avait vraiment eu besoin de le faire seul. Mais maintenant qu'il était revenu, il souhaitait le trouver et lui avouer la raison de ce départ soudain, de ces silences presque pesants avant qu'il ne parte, de ces nuits à nouveau trop agitées.

Faisant le tour de la maison, il n'avait pas trouvé son cadet avant de finalement l'apercevoir à travers la fenêtre dans le jardin. Passant par la cuisine, le quarantenaire avait tranquillement descendu les marches le menant à l'arrière de la maison, le plus jeune ne l'ayant pas encore vu. Il se perdit un instant à l'observer, se disant simplement qu'en un sens, il avait eu la chance l'avoir depuis tout ce temps. Nul doute que s'il n'avait pas été là pour l'épauler, il aurait perdu pied, pour de bon. Quand il fut à deux mètres de lui, l'autre sembla remarquer sa présence, se tournant vers lui. « Salut » avait-il soufflé, le regard encore lourd et las de toute l'émotion encaissée.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptySam 15 Sep 2018 - 15:21
Les derniers jours avaient été étonnamment calmes. Peut-être parce que Morgan n'était pas là ? Et encore Kyle n'avait pas à se plaindre de la rouquine, ils s'évitaient tous les deux, ne parlait pas l'un avec l'autre. Mais le fait que Zack ne soit pas là non plus avait laissé un certain vide, preuve que le journaliste s'était bel et bien attaché au leader. Et puis il ne pouvait pas ne pas s'inquiéter quand quelqu'un partait, le monde était devenu trop dangereux pour pouvoir penser qu'un voyage n'était pas dangereux. Alors il espérait les voir revenir le plus vite possible, Zack surtout. Ses nuits étaient un peu moins reposantes quand le blond n'était pas avec lui. Malgré tout il devait s'y faire aussi, même s'il espérait ne pas vivre l'expérience en permanence. Il se demandait aussi pourquoi Zack était parti de la sorte, aussi loin de Renton pour de simples provisions. Quand bien même il avait ajouté qu'ils allaient aussi voir d'où venaient Romy et sa cousine.
L'ancien journaliste avait cependant bien remarqué qu'avant de partir, Zack était bien plus agité dans son sommeil, un peu plus distant aussi. Bizarrement Kyle s'en inquiétait moins désormais, sans nul doute parce qu'ils avaient enfin réussi à se mettre d'accord sur ce qu'était leur relation, qu'il se sentait bien plus en confiance après quelques mois à voir Zack comme plus que ce qu'il était pour lui avant. Normal alors qu'il s'inquiète un peu plus d'un départ. Il essayait de se rassurer comme il le pouvait.

Ce matin-là il s'était réveillé, seul encore une fois, espérant se dire qu'il s'agirait de la dernière nuit seul avant le retour de Zack. Il avait effectué quelques tâches banales, avait rapidement parlé avec Aodhan, s'était occupé du poney de Neil, avait aussi fait un tour dans le quartier. Il s'était habitué à la présence des autres désormais. Bien sûr que ça lui faisait toujours un peu bizarre de savoir qu'ils n'étaient plus seuls mais maintenant qu'il y pensait, maintenant qu'il avait pu être rassuré par le blond, il se rendait compte qu'être entouré de la sorte avaient quelques points positifs. Il ne supportait toujours pas de savoir qu'il y avait des otages au sein même du camp mais il ne pouvait pas faire autrement que de le tolérer.
Il lui arrivait parfois d'aller parler à l'un d'eux ou lui apporter un coup de main. Il n'aimait pas cette situation. Il n'aimait pas savoir que le monde était déjà bien assez merdique avec des morts-vivants dans les rues et prêt à les bouffer mais que les humains étaient parfois pires encore et plus dangereux. C'était malheureusement la dure loi de la fin du monde et il n'y pouvait rien.

Ce fut vers le milieu de la journée que Kyle était sorti dehors, dans le jardin, pour prendre un peu l'air, encore une fois dans la journée, comme s'il n'était déjà pas assez sorti comme ça. Il n'avait rien avalé ce midi. Étant dehors, il en avait profité pour jeter un petit coup d'œil au mini potager installé. En un sens, ça lui rappelait ce champ que Neil avait fait, autrefois, au phare. Il avait l'impression que ça datait des années auparavant. Et pourtant...
Des pas dans l'herbe l'avaient fait se retourner immédiatement, se relevant, tombant alors nez à nez avec Zack. Son coeur avait légèrement bondi, ne s'attendant vraiment pas à le voir ici. La voix de l'aîné l'avait fait débloquer. Un sourire avait traversé la barrière de ses lèvres. «Hey.» avait-il lâché avant de s'approcher, regardant une seconde autour d'eux pour s'apercevoir qu'ils étaient seuls, et de l'embrasser. «Je m'attendais pas à te voir revenir...» dit-il en souriant, croisant les bras. «Ça s'est bien passé ? Ça va ?»
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyDim 16 Sep 2018 - 19:51

Voyant le journaliste approcher, apparemment soulagé de le voir, le blond avait sourit brièvement d'un air un peu las, se penchant pour accepter son baiser il avait arqué un sourcil à sa remarque. Il ne s'attendait pas à le voir revenir ? Pensait-il qu'il allait rester en ville pour toujours ? Non sans doute ne s'attendait-il simplement pas à le voir revenir si vite. À la question du plus jeune, le quarantenaire avait simplement hoché la tête, répondant un « ça allait » un peu fade. Au fond c'était la vérité, les choses ne s'étaient pas mal passées, ils étaient revenus entiers, tous les trois, alors oui ''ça allait''. Mais non, lui-même n'allait pas vraiment bien. Il ne répondit d'ailleurs pas à la seconde question de Kyle, faisant comme si de rien n'était.

« Tout s'est bien passé ici ? » Il semblait que oui, le quartier n'était pas à feu et à sang alors les choses avaient dû se dérouler sans trop de vagues. Laissant son regard voguer sur les alentours, l'ancien homme d'affaires avait inspiré profondément, écoutant la réponse du brun en hochant à nouveau la tête. Il reporta alors ses prunelles claires sur lui. Peut-être en effet était-il temps de lui dire vraiment pourquoi il était parti. « J'aimerais qu'on parle. En privé » avait-il lancé sans le quitter des yeux. Et il s'était détourné de son cadet, reprenant la direction de la maison dans l'optique de rejoindre leur chambre. Bien sûr, ils auraient tout aussi bien pu discuter dehors mais le blond préférait éviter que des oreilles curieuses n'entende ne serait-ce qu'une partie de la conversation qui suivrait. Même s'il avait désormais confiance en leurs partenaires de l'île, il y avait de ces choses bien plus personnelles qu'il n'avait aucune envie d'étaler au grand jour. Certes, May savait maintenant, mais elle faisait partie de son cercle proche. Ce n'était pas le cas de tous les survivants du District.

Arrivant enfin dans la chambre, Zack avait tiré une cigarette de sa poche, se postant non loin de la fenêtre. Il l'alluma et attendit que le plus jeune referme la porte avant d'inspirer profondément. « Nous avons trouvé quelques vivres à Seattle » avait-il commencé sur un ton calme, son expression restant relativement indéchiffrable. « J'ai retrouvé une amie de longue date à l'endroit d'où viennent Romy et Leila. Elle a décidé de rester là-bas mais ça fait toujours quelque chose de nos jours de retrouver un visage connu. » Ses lèvres s'étaient étirées en un bref sourire avant que ce dernier ne s'efface et qu'un soupir à la fois résigné et tendu ne s'élève dans la pièce.

« Je ne t'ai pas dis toute la vérité sur la raison de cette expédition en ville, Kyle » avait-il repris, ne le quittant pas des yeux, jaugeant chaque réaction. Son propre ton s'était fait plus nerveux, son regard plus lourd. Après un silence, Zack inspira une nouvelle fois. « Le but premier était de retourner au phare. » La bombe était lâchée. Restait à voir comment le prendrait le journaliste.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyLun 17 Sep 2018 - 11:46
Il ne l'avait pas repoussé après son baiser. L'ancien journaliste avait moins de mal qu'avant, et heureusement, lorsqu'il s'agissait d'avoir quelconque marque d'affection avec Zack. Ça avait été un peu difficile au début, bien sûr, mais désormais il n'y avait plus de doute ou de question. Le brun avait réussi à faire abstraction de cette culpabilité, Zack aussi apparemment et c'était tant mieux. Au moins les choses étaient claires entre eux désormais et Kyle en était clairement satisfait, il avait un peu merdé avant que les choses deviennent plus sérieuses. Ça lui faisait du bien de se dire qu'il avait Zack, à ses côtés, désormais. Ou du moins quelque chose comme ça...
La réponse du blond fit légèrement froncer les yeux de l'ancien journaliste. Ils étaient revenus, tous en bonne santé apparemment et pourtant la réponse un peu vague et sans réelle expression de la part de l'aîné l'avait fait tiquer légèrement. Est-ce que tout s'était-il vraiment bien passé à Seattle ? Kyle était bien placé pour savoir que la ville était parfois bien plus dangereuse que la banlieue. Quoique. Avec le temps les morts avaient eu le temps de se déplacer. N'importe quel endroit était dangereux désormais la ville pouvait abriter plus de survivants, du moins d'après l'expérience personnelle du plus jeune. Il avait aussi passé beaucoup de temps en dehors alors... Cela dit, ça faisait maintenant très longtemps qu'il n'avait plus remis les pieds à Seattle. Il se demandait si la ville avait vraiment changé ou pas. Il se demandait aussi si les gens qu'il y avait croisés étaient encore vivants, là-bas ou ailleurs encore. Rien que pour ça il voudrait y retourner. Et peut-être trouver une trace de sa famille... Même s'il s'était fait une raison depuis longtemps maintenant. Sa vraie famille était son groupe. Du moins, la famille de la deuxième partie de sa vie.

Kyle avait haussé les épaules à la question du blond, sans vraiment avoir eu le temps de demandé pourquoi ce "ça allait" un peu sans relief. «Tout s'est bien passé, oui. Rien qui soit vraiment important en tout cas.» avait-il répondu en regardant les alentours une nouvelle fois. Les jours semblaient être de plus en plus calmes au sein du District, ce qui était assez étonnant vu que le journaliste n'avait au départ pas cru une seule seconde en la confiance que Zack avait accordée aux inconnus qui avaient élu quartiers ici. Mais il semblait pourtant que la vie était devenu.. calme ? Ce qui était étonnant. Kyle avait un peu de mal à croire qu'il commençait à prendre une certaine routine, qu'il avait déjà adopté avant l'arrivée des autres bien sûr mais leur installation avait tout de même chamboulé un peu son quotidien et même celui des autres. Mais maintenant tout était normal. Presque normal.
Le brun avait de nouveau froncé les sourcils lorsque Zack lui avait dit qu'il voulait parler, en privé en plus de ça. Le cœur de Kyle avait bondi. Il ne connaissait que trop bien ce "faut qu'on parle en privé". Alors il avait suivi le blond sans rien dire de plus, le conduisant alors dans leur chambre.
Kyle était entré, fermant la porte derrière lui et se postant sur le lit, essayant d'adopter la posture la plus détendue possible alors que ce n'était pas du tout le cas intérieurement. Entre le "ça allait" un peu fade et le "faut qu'on parle", Zack s'était donné le mot pour le faire paniquer.

À la première phrase du blond, Kyle avait acquiescé. Heureusement qu'ils avaient trouvé des vivres, c'était la raison pour laquelle ils y étaient allé... Il aurait été déçu d'apprendre qu'ils étaient revenus les mains vides.
Et il s'était mis à sourire timidement en voyant Zack raconter qu'il avait retrouvé une ancienne amie. C'était tellement rare de nos jours. Kyle s'était légèrement redressé, un peu moins stressé que précédemment. Si ce n'était que ça... «C'est bien.» avait-il soufflé en gardant ce petit sourire, «Un visage familier ça fait toujours du bien. Même si on n'est jamais sûr de le revoir...», Kyle pessimiste était de retour apparemment. Mais c'était vrai. Il savait très bien qu'il ne reverrait sans doute jamais de visage familier d'avant la fin du monde. Zack avait eu une sacrée chance.
Mais le ton un peu plus lourd de l'aîné concernant la suite lui avait fait prendre un air un peu plus inquiet. Pas toute la vérité ? Comment ça ? Il était tendu maintenant. Et au final il avait enfin parlé. Le phare ? Le journaliste se sentait maintenant bien plus léger. Il avait alors acquiescé. «Ok.» avait-il répondu en se levant, croisant alors les bras. Il avait dégluti difficilement, imaginant déjà l'effort qu'avait dû faire Zack pour y retourner. «Et alors ? Ça t'a fait du bien ? Ou.. pas ?», s'il en avait eu besoin, tant mieux. Zack avait déjà fait bon nombre d'effort pour surpasser ses angoisses suite à la mort de Stew. Et il comprenait un peu mieux son sommeil agité des derniers jours, avant qu'il parte pour Seattle. Et s'il y était retourné c'était parce qu'il en avait eu besoin. Sûrement. «Je comprends.» avait-il ajouté avant de pincer ses lèvres. Il comprenait, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyVen 21 Sep 2018 - 12:22

Le quarantenaire avait hoché la tête, tirant longuement sur sa cigarette, quand son cadet avait affirmé qu'il n'était jamais certain de pouvoir revoir un visage connu. Oh il le savait, depuis le temps, que tout pouvait basculer d'une seconde à l'autre, peut-être que la prochaine fois qu'il retournerait dans ce squat, Kara ne serait plus là, peut-être pas morte, juste disparue, mais ça revenait sensiblement au même dans ce monde. Toute personne que l'on ne gardait pas près de soi finissait évaporée dans la nature. Jusqu'à ce que la chance ne se pointe sur leur chemin. Mais même garder ces personnes proches de soi ne les épargnaient pas des risques que représentait leur quotidien. Personne ne serait épargné en finalité.

Il se décida finalement à lui faire part de la raison précise de cette descente en ville, relativement tendu, en allant s'asseoir dans le fauteuil devant la fenêtre. Machinalement, il avait à nouveau tiré sur sa barrette de nicotine, espérant qu'elle permettrait à apaiser suffisamment sa nervosité tout en sachant que ce serait relativement vain. Au fond, il n'angoissait pas de le dire à Kyle précisément, mais surtout de lever à nouveau le sujet et tous les souvenirs que cela amenait, encore et encore. À croire que jamais il ne parviendrait à y penser sans ressentir cette pointe déchirante au cœur. La brève réponse du journaliste lui fit reporter ses prunelles claires sur lui, lui adressant un regard à la fois peiné et désolé. Il se doutait bien que ça ne devait pas être forcément agréable pour le plus jeune d'apprendre cela, de savoir qu'il avait voulu le faire sans lui, et sans lui en parler. À sa question il avait haussé les épaules. Est-ce que ça lui avait fait du bien ? Il n'en savait rien au fond. Peut-être était-il encore bien trop tôt pour le savoir, il avait besoin de temps, encore.

Quand le plus jeune affirma qu'il comprenait, Zack pinça les lèvres. Il tira alors une dernière fois sur sa cigarette et l'écrasa dans le cendrier sur le rebord de la fenêtre avant de lui faire signe d'approcher. Une fois qu'il fut suffisamment près, l'ancien homme d'affaires passa ses bras autour de sa taille pour le tirer encore plus près et déposa son front contre son ventre, inspirant profondément. « Je ne sais pas si ça m'a fait du bien. Ça a été... compliqué, beaucoup trop » avait-il commencé d'une voix calme où était néanmoins perceptible toute la lourdeur de ce qu'il avait eu à affronter. « J'en ai ressenti le besoin, d'enfin y retourner et prendre le temps de... d'encaisser, pour mieux dire au revoir, ou du moins essayer. » La fin de ses mots avait été ponctuée par un soufflement à la fois amusé et amer. Essayer oui, c'était le but, parce-qu'il avait bien conscience qu'il était encore loin d'y parvenir réellement. Mais au moins avait-il pris sur lui pour faire un pas vers un futur où, peut-être, le poids du deuil serait moins lourd à porter.

Après un silence encore, le blond releva la tête vers son cadet. « J'aurai sans doute dû t'en parler avant, ne serait-ce que pour justifier mon humeur et mon sommeil trop agité mais je n'avais pas envie de t'imposer tout ça, encore. » Si son expression restait relativement neutre, ses prunelles claires témoignaient de toutes ces émotions difficilement supportables qui l'avaient animé pendant ces quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyLun 24 Sep 2018 - 14:12
Il était content, en un sens, que Zack se confie de la sorte à lui. Ça lui prouvait que cette relation, ce truc entre eux, n'avait pas changé malgré les mots qu'ils avaient réussi à mettre dessus. Tout était parti de lui voulant aider Zack pour qu'il aille mieux. Voilà où ils en étaient, 1 an plus tard. Et c'était presque comme-ci c'était toujours la même chose, avec quelques avantages supplémentaires et qui rassurait également le brun. Il était aussi content de savoir qu'il pouvait compter sur le blond, malgré tout ce qui s'était passé, malgré les divergences de points de vue. Et dire qu'il avait haï Zack pendant des mois au début... C'était assez étonnant de voir où ils en étaient aujourd'hui, il se le répétait presque tous les jours.
En tout cas il était heureux pour Zack d'avoir retrouvé cette amie, quand bien même la situation était compliquée. Comme quoi le monde restait encore petit et l'espoir pouvait encore en faire partie. Pour sa famille également ? Il n'en savait rien. Cela faisait des semaines qu'il n'y pensait plus vraiment, voir des mois. Il avait American Dream, Zack, Aodhan... C'était sa vie désormais.
Malgré tout, une petite pointe d'amertume venait le titiller. Zack avait fait ce qui était bon pour lui, il n'avait pas à ressentir pour ça. Mais peut-être aurait-il eu envie de dire au revoir également ? Après les évènements, après avoir réussi à faire son deuil. Même son aîné avait peut-être préféré qu'il ne soit pas là pour une quelconque raison... Et ça se comprenait ! Kyle comprenait. Il le fallait de toute façon, pour le bien de Zack.

Approchant quand le blond lui avait fait signer d'approcher, il s'était laissé faire quand il avait passé ses bras autour de sa taille et qu'il s'était collé à lui. Il ne pouvait pas nier qu'il aimait ce genre de rapprochement, ça lui faisait du bien, surtout après avoir dormi seul pendant plusieurs jours et s'être inquiété du sort du blond. Est-ce que Zack réagissait comme ça parce qu'il venait de dire qu'il comprenait ? C'était le cas. Il comprenait vraiment et il s'était senti obliger de lui dire. Plus de mensonge entre eux, il y avait eu assez de complication comme ça...
Il écouta attentivement son aîné, une petite pointe au cœur quand il lui dit qu'il ne savait pas si ça lui avait fait du bien. Kyle avait poussé un très léger soupir, fermant les yeux une seconde, profitant également de cette proximité avec Zack. «C'est normal.» avait-il répondu. Il avait légèrement souri au rire un peu amer du plus vieux. «Au moins t'es revenu entier.» avait-il soufflé. «Si t'en avais besoin tu as bien fait de le faire. J'aurais fait pareil. Si je pouvais...», il avait poussé un soupir. «C'est pas important. Bref.» avait-il dit avant qu'un petit silence pointe le bout de son nez.
Tout était parti de ça, de la mort de Stew, de la difficulté de Zack à faire son deuil. Et en 1 an il avait réussi à retourner sur les lieux, à presque dire au revoir. En un sens, Kyle se sentait bien de savoir ça, du fait qu'il ait voulu l'aider, qu'il le voulait toujours bien sûr mais que la raison principale aux troubles de Zack 1 an plus tôt commençait enfin à disparaître, à appartenir au passé. Il avançait, c'était un bon point, même si pour rien au monde l'ancien journaliste voudrait que Stew soit oublié. Ça jamais.

Il s'était légèrement reculé pour pouvoir regarder Zack quand il avait relevé la tête vers lui, essayant de garder ce fin sourire, écoutant le blond. Il s'était finalement baissé pour pouvoir le regarder droit dans les yeux. Sans nul doute que les derniers jours avaient dû être difficile. Retourner au phare n'était pas chose aisée, il n'aurait jamais pensé que Zack le ferait d'ailleurs, ni aucun d'entre eux. Instinctivement sa main s'était dirigé vers la joue de Zack. Il se souvenait encore de quand ce genre de geste était source de gêne pour lui...
«Zack...» avait-il commencé en baissant légèrement les yeux, secouant la tête. «T'as pas à penser que tu m'imposes quoi que ce soit.», il avait finalement replongé ses yeux dans ceux de son aîné. «Tout comme t'as le droit de garder certaines choses pour toi seul. Mais sache juste que tu m'imposes rien.» et il avait lâché un petit sourire, gardant un ton calme, comme à son habitude. «Mais oui, j'avoue que ça m'inquiétait un peu de pas savoir pourquoi tu étais un peu plus distant ces derniers temps.» avait-il dit avec un haussement de sourcils.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. EmptyMer 3 Oct 2018 - 23:10

Au moins était-il revenu entier ? Oui, sans doute, du moins physiquement. Moralement les choses étaient bien différentes. Comme la fois où ils avaient dû fuir du phare, laissant derrière lui le corps sans vie de Stew, il avait le sentiment qu'une part de lui était restée là-bas, qu'elle s'était éteinte avec lui. Et si le blond avait espéré retrouver cette part de lui, il n'avait pu que se rendre à l'évidence que le vide causé par la perte était encore bien présent. Peut-être devrait-il le porter jusqu'à la fin, jusqu'à ce que lui-même ne vienne à rendre son dernier souffle, mais au moins avait-il fini par laisser de côté cette culpabilité qui le rongeait lorsqu'il avait commencé à se rapprocher journaliste. Pour autant non, il n'était pas revenu totalement entier, tout comme il n'était pas parti entier quelques jours auparavant. Inutile cependant de faire part de ce fait à son cadet, il ne servait à rien de l'inquiéter et le blond était bien le seul à pouvoir gérer ce vide en lui.

Quand le plus jeune ajouta qu'il aurait lui aussi fait pareil avant de se rétracter sans finir sa phrase, le blond avait froncé les sourcils, pas vraiment certain de bien comprendre ce qu'il voulait dire. Lui reprochait-il indirectement de ne pas l'avoir emmené avec lui ou parlait-il de son propre compagnon qu'il avait perdu peu après le début de ce bordel ? Peut-être valait-il mieux éviter de poser la question. Au lieu de cela, l'aîné s'était contenté de serrer un peu plus ses bras autour du brun, soupirant également.

Lorsque Kyle s'était accroupi pour le regarder dans les yeux, le blond lui avait adressé un bref sourire désolé, bien conscient que cette situation ne devait pas être simple pour lui non plus. Lui aussi devait avoir des choses à régler, des souvenirs à rendre plus nostalgiques que réellement tristes, d'autant plus maintenant que la situation du groupe et de ces alliés était lourde à porter pour le journaliste. Peut-être Zack agissait-il au final encore et toujours comme l'égoïste qu'il était, mais comment pourrait-il seulement porter les siens sur ses épaules si lui-même risquait de flancher à la première embûche ? Ce n'était pas possible, pas acceptable, alors il n'avait pas eu d'autre choix que d'affronter les souvenirs et le vide pour se donner une chance d'en ressortir plus fort, ou en tous cas un peu moins fragile.

La main qui vint se poser sur sa joue rendit son sourire un peu plus doux alors qu'il ne quittait toujours pas des yeux son cadet. Il écoutait Kyle sans mot dire, pinçant les lèvres quand il affirma qu'il ne lui imposait rien. Bien sûr que c'était faux, il lui imposait beaucoup trop de choses, à commencer par cette situation, mais il y avait tout de même une part de vérité : si le brun se sentait réellement oppressé, il serait sans doute déjà parti, pour son propre bien. Et pourtant il était encore là. Mais ce n'était pas une raison pour que Zack accepte de flancher encore et encore et de le forcer à porter ses propres poids sur ses épaules. La fin de ses mots lui arracha un soufflement presque amusé malgré son expression rendue un peu lasse par le manque de sommeil et la peine. « Désolé » avait-il soufflé en portant à son tour sa main sur la joue du plus jeune tout en ayant repris un air plus sérieux. Le blond avait alors glissé ses doigts sur la nuque du journaliste, y exerçant une légère pression pour le rapprocher et déposer brièvement ses lèvres sur les siennes avant de se reculer un peu. « Moi qui ne voulait pas t'inquiéter, on dirait bien que c'est raté. » Son ton s'était fait un peu plus léger, un bref sourire las étirant à nouveau ses lèvres. « Mais je suis là maintenant » avait-il ajouté en caressant sa nuque du bout des doigts. Il était là oui, et n'avait pas l'intention de repartir dans l'immédiat. Retourner là-bas ne servirait plus à rien désormais, il avait fait ce qu'il avait à y faire, avait dit au revoir, qu'importait combien ç'avait été difficile.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I had to say goodbye.   I had to say goodbye. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I had to say goodbye. -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: