The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- /!\ Once more with feeling -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 19:03
Elle jubilait intérieurement de son petit jeu, il voulait la mettre mal à l’aise, l’agacer, mais Frankie avait tout autant d’armes à user contre lui, Ethan ferait mieux de ne pas l’oublier. Et maintenant, Monsieur Parfait-qui-savait-tout-mieux-que-tout-le-monde avait l’air de bouder. La coréenne en levant les yeux vers le plafond du Land, secouant la tête en faisant danser ses boucles noires autour de son visage. En revanche, son sourire s’effaça au bruit du moteur. Son regard glissa vers le brun, il avait fait quelque chose en particulier pour que la voiture les lâche maintenant ? « Oh quelque chose que tu ne sais pas faire … » minauda-t-elle avec un air moqueur, malgré l’agacement dans ses traits. Lui qui agissait toujours comme le roi du pétrole reconnaissait qu’il n’y connaissait rien en mécanique, elle jubilait au moins là-dessus.

La fumée blanche qui s’élevait du capot alors que le véhicule se stationnait sur le côté n’était forcément pas bon signe, ça, il ne fallait pas être mécano pour le savoir. Ses billes noires se rivèrent à ses mouvements, sourcils légèrement haussés. Frankie le jugeait, clairement, silencieusement, et il dut s’en rendre compte puisque sa réponse ne tarda pas. « Je pensais pas que tu serais capable de me faire le coup de la panne, même de ta part c’est surprenant. » Droit dans son siège, Frankie scrutait les environs, droit devant eux, dans le rétroviseur vers l’arrière. Pas de rôdeur pour l’instant, pas de vivant non plus à première vue, c’était déjà ça. « Fais pas ta mijaurée Ethan, pousser c’est un travail de brute. » Donc ça lui convenait mieux à lui, CQFD.

Mais la coréenne n’avait pas prévu son geste, surprise elle ne put que constater encore une fois le manque que lui laissait chaque rapprochement. Bon sang ce qu’il l’agaçait, même en jouant de son sourire, de son attitude, de tout. Surtout quand il jouait comme ça, mais c’était de bonne guerre, elle l’avait cherché plus tôt. Inspirant longuement, la brune glissa au siège conducteur, feuilletant le manuel d’utilisation et d’entretien du Land. Un nom pompeux pour un bouquin qui ne leur servait à rien, des tas d’illustrations et un jargon qui lui était totalement inconnu. « T’attends le dégel ? » glissa-t-elle au brun en posant son coude à la vitre, affichant un large sourire.

Décidément, c’était clair et net, aucune sortie ne pouvait bien se passer avec lui. Quand il n’essayait pas de l’embrasser, il fallait qu’ils se fassent attaquer par un curé déjanté, et quand ce n’était pas le curé déjanté, c’était la voiture qui cherchait les embrouilles. Est-ce que le destin ou toute force supérieure tentait de lui envoyer des signes ? La coréenne soupira avant d’esquisser un sourire. Quand elle y repensait, dans le fond, elle n’était pas tant en colère, elle appréciait même plutôt d’être avec lui pour vivre toutes ces mésaventures. « Il va falloir pousser plus fort Ethan. » glissa-t-elle par la portière entrouverte. Et s’il attendait qu’elle y mette du sien, il pouvait toujours courir, Frankie ne comptait pas mettre les mains dans le cambouis.  

Tant bien que mal néanmoins, ils parvinrent à mener la chariote jusqu’au garage. Frankie ôta la sécurité de son Glock avant de sortir du véhicule, depuis l’épisode du curé fanatique, elle préférait ne pas prendre de risque en parcourant des endroits inconnus. « Une idée de comment entrer là-dedans ? » Le lourd rideau métallique était baissé, fermé à clé par un cadenas et l’entrée du public avait été barricadée, soigneusement par des planches en bois. Autrement dit, aucun moyen de savoir ce qu’ils allaient trouver là-dedans. A moins que … Son regard noir remarqua une petite fenêtre en hauteur, sans doute celle des sanitaires du lieu, elle était fermée mais le verre cèderait facilement. « Je peux passer par-là. » Elle était suffisamment fine pour s’y faufiler et ouvrir de l’intérieur même si l’idée de se retrouver seule à l’intérieur ne la réjouissait pas.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 21:35
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Bha tien, voilà qu'elle piquait les répliques de son père. « Fais pas ta mijaurée Ethan ». Le trentenaire en mima un gnagnagna en quittant la bagnole. Une brute ? Lui ? Lui qui, autrefois, se pliait en quatre pour faire du plus beau jour de la vie d'une femme, parce que clairement la plupart des hommes s'en secouait le prunier des épousailles, une véritable merveille ? Un rêve cotonneux de fantaisie et de paillettes.. Wohhhh, déconne pas trop non plus mon vieux. Ouais, enfin merde, il avait rien d'une brute. Néanmoins il se tut, elle avait simplement décidé de le faire chier, et là, c'était pas vraiment le moment. Rien alentour, pas l'ombre d'un grognard pour venir l'emmerder, fallait pas perdre plus de temps même si, tandis qu'il zieutait l'enseigne couinant au vent plus loin, Frankie se permit de lui demander ce qu'il attendait tout en feuilletant le bouquin traitant de la bagnole et du possible fait qu'elle puisse jouer les boules à facettes sans qu'on lui ait rien demandé. Là encore, le trentenaire roula des yeux puis soupira.

Retroussant ses manches, le wedding-planer appuya sur le coffre et en chia un minimum avant de revenir vers elle, côté passager, pour mieux lui servir un regard blasé Pousser plus fort ? Et le putain de frein à main, c'était pas mieux de le virer ?! Il ouvrit donc, baissa le manche et lui offrit un sourire abusif avant de retourner pousser jusqu'à l'entrée de ce garage de quartier. Les pompes dataient de Mathusalem, même pré apocalypse elles devaient plus fonctionner. On repasserait donc pour l'essence... Enfin, y avait peut-être de vieux carrosses là-dedans. S'il trouvait un tuyau, il pourrait lui demander de siphonner tien, après tout il l'avait pas encore vue à l’œuvre là dessus. Sa propre blague mentale l'invita à se marrer alors qu'elle descendait enfin du Land en venant se planter à ses côtés, pour remarquer, avant lui, qu'il serait pas si simple de pénétrer dans les entrailles de vieux bâtiment. Rideau de métal clôt, cadenassé... Porte inaccessible, barricadée. Moue aux lèvres, et franchement pas des plus joyeuse, Ethan claqua la langue contre son palais avant de pencher le minois.

- Su-per. Magnifique oui. Sérieusement, elle avait pas trouvé judicieux de lui dire avant ? Bien sûr lui aussi aurait pu faire quelques pas pour s'assurer que c'était pas inaccessible, mais quand on était de mauvaise foi, c'était toujours mieux de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre. T'aurais pu m'le dire et.... Quoi ?!

Il s'en étrangla presque. Immédiatement ses yeux filèrent à la lucarne qu'elle lui montrait. Comment lui dire que : non ? Sans qu'elle se vexe, sans qu'elle tape des pieds par terre, comme une gamine vexée ? Parce qu'il avait aucune envie de la laisser se faufiler là dedans sans savoir ce qui se trouvait derrière. Sans pouvoir entrer que quand elle aurait trouvé de quoi lui ouvrir et, hormis les clés du cadenas, qu'il doutait présentes là dedans vu que la serrure était en extérieure, y aurait rien de miraculeux. Il se pinça donc le nez, avant de secouer la tête de manière négative tout en souriant.

- Non, non et non. Il allait se faire fusiller sur place. Il avait déjà fait la courte échelle à Laina pour passer par ce genre de truc, si ça c'était bien passée pour la patineuse c'était qu'un coup de bol, là, le verre était intact, elle allait se blesser, et...... Mais à voir son air, disons qu'il avait pas vraiment le choix et en roula des yeux avant de souffler puis s'approcher du pan de mur. Au moins j'pourrais pas dire que tu m'es pas grimpé dessus, Lâcha-t-il avant de la chopper pour qu'elle puisse se hisser. Mains à sa taille, Ethan termina par la pousser au cul. et ce serait faux d'dire que j'en profite pas mais bordel, si y a une seule merde tu cries ! Et je négocie pas, tu cries j'défonce le cadenas, t'es prévenue.

Il aurait pu tirer direct dans le cadenas d'ailleurs, un fusil à pompe attendait sagement sur la banquette arrière du Land, le verrou résisterait pas à une salve de chevrotine. Néanmoins ça attirerait les saloperies alentours, autant tester la manière douce évoquée par Frances, mais ça l'empêcherait pas de faire les cent pas, comme un lion en cage, devant cette vieille boutique.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 22:14
« Oh bien sûr ça va être ma faute … Qui ramené la voiture dans un sale état ? Qui a choisi l’endroit à venir explorer ? Qui conduisait quand le moteur a rendu l’âme ? » Clairement ce n’était pas elle, et Frankie en fronça les sourcils avant de souffler, comme une gamine en colère. Mais bien vite, elle décida de laisser filer pour proposer une idée de plan, qui ne l’enchantait pas mais il fallait bien que quelqu’un s’y colle. Et puis comme ça, si cette fois ça merdait encore, Ethan pourrait dire que c’était sa faute. Autant de mauvaise foi dans un seul homme, c’était presque impressionnant, et si elle n’avait pas eu autre chose à faire Frankie l’aurait applaudi.

Non, non et non. La coréenne inclina la tête sur le côté, un mince sourire aux lèvres, l’air décidé bien qu’elle ne le fut pas. Mais en le voyant souffler en se rapprochant du mur, Frankie sut que son plan était validé, à défaut d’être approuvé. « Arrête de gigoter, j’vais pas pouvoir casser cette vitre si tu bouges comme ça ! » pesta-t-elle, tentant d’ignorer ses remarques et l’envie de lui répondre qui lui brûlait les lèvres. Nom d’une méduse à moustache, ce type l’agaçait vraiment. De la crosse de son arme, Frankie frappa une première fois la vitre qui se fissura légèrement pour finalement céder au deuxième coup. « Attention en dessous. » Dégageant les débris, la brune se faufila par l’entrée de fortune.

Autant dire qu’elle regretta amèrement d’avoir proposé ce plan lorsqu’elle tomba au sol dans ce qui était bien les toilettes de la station-service. Déjà avant l’épidémie, ça ne devait pas être un modèle de propreté mais alors là, c’était pire que tout. « Oh merde … ça daube. » Fouillant dans la poche de son jean, elle en sortit un mouchoir qu’elle porta à son visage pour ne pas mourir asphyxiée. Sa lampe torche dans l’autre main, Frankie balaya la zone, sursautant en voyant un cadavre mort, et bien mort, depuis un moment. Elle grimaça avant de se décider à fouiller sa salopette en reconnaissant le logo de l’enseigne qui grinçait dehors sur la poche du vêtement. Un jeu de clés en main, la brune troqua à regret son mouchoir contre sa hache.

Lampe torche entre les dents, une main sur la poignée de la porte, l’autre tenant fermement son arme. Son cœur battait vite, fort, elle avait un minimum peur, des flashes de la chapelle à l’esprit. Frankie tourna la poignée et poussa la porte, sursautant en voyant débouler un cadavre aussi pourri que l’autre mais bien plus vivant. Il portait une salopette identique mais l’heure n’était pas aux commentaires de la fashion week. Pestant, la coréenne lui abattit le tranchant de sa hache en plein visage. Le bruit, l’odeur et la vision, tout se valait niveau truc dégueulasse. Mais aucun autre moche ne débarqua. Soufflant, la brune passa sa langue ses lèvres, regrettant aussitôt ce geste tant l’odeur lui prit la gorge.

Quand fallait y aller … La diva quitta l’atmosphère rassurante des sanitaires pour atterrir dans une vaste pièce, mal éclairée, mais qui avait des airs de supérette. Le genre 24/7, où l’on trouvait de tout et de rien, vu l’état des rayons ça serait sans doute plus de rien. Plissant les yeux, elle remarqua la porte qui devait mener à l’atelier, mais elle ne s’y aventurerait pas seule. Au lieu de cela, Frankie avança vers la devanture du magasin. Elle n’eut qu’à trainer une étagère qui grinça contre le carrelage crasseux pour faire entrer la lumière et dévoiler la porte vitrée. Un large sourire aux lèvres, la brune agita le jeu de clés devant le nez d’Ethan avant d’ouvrir la porte. Une petite courbette et elle l’invitait à entrer. « Tu vois, ça c’est ce que j’appelle un plan exécuté sans accroc. » La brune lui lança le trousseau de clés avant de désigner le rayon du fond et la porte à côté. « Avec un peu de chance, on trouvera de quoi réparer ton monstre. Mais faudra pas compter sur Paulo et son copain Diego, ils sont tous les deux raides. » D’un geste elle désigna l’un des rôdeurs au sol. « Tout repose sur tes épaules Ethan, tu te sens à la hauteur ? » souffla-t-elle à son oreille en se hissant sur la pointe des pieds. Un sourire étira ses lèvres.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Lun 10 Sep 2018 - 16:31
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Même au bout de ses bras elle trouvait encore le moyen de dire... Elles étaient où les piles au juste, y avait pas ne serait-ce qu'un bouton volume là ? Amusé, il esquissa un sourire qu'elle ne put guère voir, se penchant légèrement quand enfin l'écho de la vitre brisée se fit entendre. Pluie de bris de verre, et Saddler n'eut guère le temps de lui conseiller autre chose que la brune disparaissait par la lucarne. Un instant, il resta là, en contrebas, les yeux rivés sur l'orifice. Du moins jusqu'à capturer la lueur plus vive de la torche qu'elle venait certainement d'allumer. Inutile de gueuler, de lui demander si ça allait, ce qu'elle voyait. D'une elle était majeure, Frances était une grande fille, de deux, donner de la voix pourrait la foutre en danger autant que lui. Après tout le trentenaire n'avait pas encore la faculté de voir à travers les murs pour anticiper les potentielles saloperies qu'elle serait susceptible de croiser.

Bien... pour l'instant aucun cri, aucun coup de feu, pour autant il se mordait maladivement la lèvre inférieure. C'était pas une bonne idée de la laisser entrer seule là dedans. Ça avait déjà pas été une bonne idée de l'inviter à entrer dans cette putain de chapelle. Noyé dans quelques souvenirs désagréables, Ethan redressa les billes sur l'enseigne, qui ne cessait de grincer, puis observa les alentours avant d'aller s'emparer du fusil qui attendait encore à l'arrière de la bagnole. Si elle hurlait, si elle restait là dedans trop longtemps, il ferait céder le cadenas à sa manière. C'était déjà long, trop anxiogène à son goût et pourtant il n'avait jamais été de nature angoissé. Mais là, y avait pas que son existence en jeu, mais deux autres.

Deux ouais, celle d'une mère et de son fils en bas âge. Suffisamment stressant donc pour lui rappeler que Frankie avait bien plus de valeur que lui n'en aurait jamais. S'il lui arrivait quelque chose, le petit bonhomme serait.... Sa main dévala ses traits tirés et, comme il y songeait plus tôt, Saddler faisait les cent pas à quelques mètres de la structure. Le moindre bruit, le moindre craquement, le poussait à fixer les murs noircis par le temps, l'enseigne et les alentours.

- Bon merde ! Siffla-t-il après avoir jeté un coup d’œil à sa montre. Le wedding-planer recula, visa avec le pompe, l'index frôlant déjà la détente, avant de froncer les sourcils en saisissant le grincement derrière la baie dégueulasse. Pas trop tôt ! Elle agitait un jeu de clés, depuis l'arrière de la structure vitrée, à l'en faire soupirer. Au lieu de jouer les nains maîtrisant les accès dans un Fort, elle ferait mieux de se magner. Enfin, elle allait bien, aussi bien que possible, assez bien pour sourire et le narguer. La battant accessible, Ethan ancra une semelle à l'intérieur de l'ancienne supérette. Déjà sur le qui-vive malgré ce qu'elle lui balançait en rappel à ses maints mauvais choix ou investigations foireuses. Rattrapant le trousseau de clés au vol, il fixa rapidement chacune d'entre elle avant de redresser le nez dans sa direction avant de fixer le mort en salopette au sol. Paulo et Diego... Mario et Luigi aussi, ça ne fit rire que lui, et visiblement tout reposait donc sur ses épaules. que Peach n'vienne pas se plaindre de mes méthodes, t'es prévenue !

A la hauteur ou pas, rester à rien foutre ne les aiderait pas le moins du monde, aussi traversa-t-il les allées. L'endroit avait déjà était pillé où, les deux goules en salopettes s'étaient rassasiées après s'être barricadées en espérant subsister un temps sans sortir. Malheureusement l'un d'eux avait succombé et bouffé l'autre... Simple théorie mais c'était ce qui lui venait là, en approchant de la porte à hublot menant vers la partie garage de la station. D'un bref geste de coude, Ethan délogea la poussière et la crasse contre le plexi et alluma sa torche pour tenter d'y capter quelque chose. Étagères, bordel, outils, des squelettes de bagnoles désossées et.... Goule ! Cette face de rat vint écraser sa gueule décharnée sur le battant à l'en faire reculer. Merde, putain, chiotte ! Déjà son cœur jouait la cinquième symphonie de Beethoven dans le creux de son poitrail. Certains grognards étaient plus vifs que d'autres et, celui là, tout particulièrement. Ethan plaça le fusil par la bandoulière contre son épaule et empoigna le couteau. Un bref coup d’œil aux gonds de la porte, enfin il déverrouillait puis pressait la clinche. Un bon coup d'épaule, un craquement plus tard, et le cadavre s'écroulait – nez brisé – sur le dos avant qu'il lui enfonce la lame entre les yeux.  

- Finalement ouep, Le trentenaire haussa les épaules, une moue convaincue aux lèvres. j'suis une grosse brute, mais ça fonctionne aussi. En un large sourire, il se redressa puis baigna le domaine à la lueur de sa torche. De vieilles bagnoles étaient parquées dans ce qui restait de l'atelier quant aux pièces, elles devraient très certainement être parfaitement rangées dans les divers placards métalliques cadenassés. A défaut d'trouver de la bouffe, espérons qu'les deux ont laissé d'quoi bricoler dans le coin.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Mar 11 Sep 2018 - 21:35
Elle agitait fièrement son trousseau de clés, dans le calme de la supérette attenante au garage, et surtout Frankie s’amusait de voir l’air agacé sur le visage d’Ethan. La coréenne ouvrit finalement la porte pour le laisser entrer, faisant un rapide état des lieux de ce qu’elle avait pu constater avant de lui lancer une petite pique. Elle s’était attendue à une réponse plus virulente, au lieu de cela Ethan enchaina avec une référence qu’elle saisit à peine, haussant un sourcil. La diva avait vraiment l’air d’une fille qui s’y connaissait en plombier italien pixellisé ? Imitant un vague nianiania en roulant des yeux, Frankie le suivit à travers les rayons.

Ils ne pourraient rien sauver côté victuailles, mais ils n’étaient pas là pour ça, s’ils étaient là c’était pour la partie mécanique de l’endroit. Au fond du magasin, derrière un mur en plexi plutôt poussiéreux. Hache en main, Frankie resta sur ses gardes, et fort heureusement sinon elle aurait sursauté au cadavre qui s’écrasa sur la surface vitrée dépoussiérée par le brun. Etouffant un rire moqueur en pinçant les lèvres, Frankie se rapprocha. « Il va pas te manger … » glissa-t-elle avec ce même sourire moqueur avant qu’Ethan ne défonce la porte et le rôdeur derrière.

Une brute oui, là c’était clair. Entrant à sa suite dans l’espace garage, Frankie observa l’endroit, balayant aussi la zone du faisceau de sa lampe. Un soupir fila ses lèvres. « Tu vas savoir retrouver tous les trucs dont on a besoin ici ? » C’était un vrai … merdier, sans doute que Paulo, Pablo et tous les autres savaient s’y retrouver mais la coréenne elle voyait mal comment ils s’y retrouveraient. Entre une chanteuse pour adolescentes et un wedding-planner, on ne pouvait pas vraiment dire qu’ils étaient dans leur élément.

Toujours sur ses gardes, après tout qui pouvait leur garantir que Manolo ne trainait pas par-là, Frankie déambula à travers les carcasses, plus ou moins récentes, en plus ou moins bon état, jusqu’à s’arrêter devant une imposante Chevrolet noire. « Tu vois, ça, ça aurait plus de classe que ton char d’assaut. » lança-t-elle à Ethan avant de sursauter lorsqu’un cadavre se redressa devant la vitre par laquelle elle observait l’intérieur cuir. « Bordel ! » Reculant sous la surprise, Frankie renversa un chariot rempli de vis, écrous et tout un tas de trucs qui firent un boucan de tous les diables en tombant au sol. « Elle a déjà un conducteur, tant pis. » La main sur la poignée de la voiture, la brune tira la portière vers elle, laissant le cadavre s’effondrer au sol pour lui planter le tranchant de sa hache dans le crâne.

Peut-être que la voiture serait en état de rouler et qu’ils pourraient l’embarquer. Elle se serait bien vue là-dedans, comme dans un de ses anciens clips … Un haut le cœur lui noua la gorge lorsqu’elle passa la tête à l’intérieur de la Chevrolet. Frankie claqua la portière avant de revenir vers Ethan. « Ça a l’air plutôt calme pour l’instant, prends ce qu’on a besoin pour le char d’assaut et puis … on rentre, cet endroit me file la chair de poule. » Il y avait un truc dérangeant, entre l’odeur particulière des garages automobiles, celle de la décomposition mêlée à la poussière, toutes ces voitures immobilisées depuis longtemps. C’était une parfaite représentation de leur monde.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Mer 12 Sep 2018 - 15:47
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


S'il serait foutu de trouver ce dont ils avaient besoin ? Bonne question ! Déjà qu'il savait pas vraiment ce qu'avait le Land, ce serait sans doute plus complexe que d'avoir à simplement décrypter ce que son père avait annoté sur cette liste. L'atelier était sans dessus dessous, les deux goules en salopettes, qui n'étaient encore que des hommes quelques semaines ou mois plus tôt, n'avaient plus foutu un pied là dedans depuis des lustres. Outre l'odeur de gomme, et de putréfaction restée en suspend dans l'air ambiant, la couche de poussière qui recouvrait les carcasses métalliques, les ponts et autres établis, y avait pas de doute à avoir. Ce garage était abandonné depuis perpette. Attentif, son regard dardant sur elle qui avançait entre les bagnoles, Saddler testa les quelques clés sur le cadenas de l'armoire métallique jusqu'à faire céder le verrou pile au moment où un bruit sourd l'obligea à dégainer son flingue pour viser l'endroit où Frances s'était attardée. Une vieille Impala, un bijou sérieusement, néanmoins le chauffeur lui, avait rien de glamour, il faisait même plutôt tâche dans le véhicule duquel elle le fit choir pour mieux lui offrir ce qu'il attendait depuis un sacré bail sans doute. : la mort.

- Pourquoi tu comptais l'embarquer cette caisse ? Ponctua le trentenaire en revenant vers elle, grimaçant quant à l'odeur putride qui se dégageait de l'habitacle de cuir. Bordel, le mec devait moisir là dedans depuis les premiers jours de l'infection. Retenant une nausée, Saddler recula avant d'arquer un sourcil quant à ce qu'elle ajoutait. Y a rien qui file plus la chair de poule dans c'monde princesse. Si y avait pourtant aucune allusion, il esquissa malgré tout un large sourire.

Effectivement, il était loin le temps où la simple vue d'un papillon virevoltant dans le ciel bleu azur rendait tout sublime. D'ailleurs y avait plus forcément de faune, enfin, dépendait laquelle. Suffisait pour ça qu'il fixe l'immonde cicatrice contre son avant bras droit pour se remémorer que certes les clebs, les chats, les chevaux et compagnie devenaient plutôt rares, mais que les bestioles bien plus sauvages et dangereuses étaient à même de se démerder dans pareil univers. Il revint donc sur ses pas, liste en paume, torche à dépeindre le tas de choses dans le placard désormais ouvert. Un soupir plus tard, elle le trentenaire s'écartait vers les bagnoles alentours, ouvrant les coffres, un à un, jusqu'à trouver un vieux sac qui ferait l'affaire.

- J'pige rien à ces pattes de mouches, ni même à ce qu'il y a dans c'truc, autant tout ramener. De nouveau face à l'armoire, il vida son contenu dans le sac avant de s'attarder vers l'établis. Clé à molette, truc de serrage, cric. Ah ça il savait ce que c'était pour l'avoir utilisé y avait peu. S'en emparant, le trentenaire recula d'un geste vif, s'encastrant le dos dans le premier truc présent quand une putain de souris agita ses moustaches sur le comptoir poussiéreux. Putain d'merde de crevure, putain !!! Il l'imaginait déjà rire, « les petites bêtes mangent pas les grosses et patati », mais les phobies c'était incontrôlable et déjà le rongeur filait entre les divers boites et caisses abandonnées à l'en faire soupirer pour mieux revenir vers la brune. Pas de commentaire... Souffla-t-il. Mais ouais, ça craint encore plus d'un coup.

Encore en stress, le cœur en pleine lutte, davantage encore que s'il avait croisé une charogne Ethan revint dans la boutique pour observer par delà les vitres crasseuses. Toujours pas de rôdeurs, il pourrait peut-être réparer sommairement le 4x4 et accéder à la requête de Frankie. Clair que cet endroit n'était pas top, davantage encore qu'il devait être investi par les rats et les souris, finalement c'était pas des pépites de chocolat à droite à gauche, qu'il avait pas forcément vue en s'invitant dans le domaine, mais bien des déjections de quelques uns de ses pires cauchemars. De nouveau dehors, le wedding-planer ne tarda plus à déposer le sac au sol et à ouvrir le capot du land.

- Mets le contact et essaie de voir ce que veut dire le voyant. Ce serait plus simple, s'il s'agissait que d'un petit machin de rien, autant leur éviter de perdre plus de temps. C'était calme certes mais la bruine rendait pas les choses agréables et s'ils pouvaient rentrer tôt, ce serait pas plus mal. Et ouais j'ai peu des souris et des rats. Appuya-t-il en croisant son regard rieur. Y avait rien de dramatique là dedans, certes ça en fichait un coup à sa virilité, mais manque de bol, sa mère lui avait pas refilé que son ses doigts de fées mais aussi son aversion pour les rongeurs. C'est bourrés de cochonnerie, ça r'file la peste aussi.... l'pire ces que c'est trucs sont intelligent, et ça t'saute à la gueule comme pour rire. J'déteste ça. Il avait déjà le nez dans les entrailles du monstres, pestant pour lui seule.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Jeu 13 Sep 2018 - 20:53
« Faut avouer qu’elle aurait été intéressante non ? Sans l’odeur tenace de pourriture je veux dire. » Mais tant pis pour la Chevrolet, elle devrait rester dans ce garage car monter à l’intérieur de façon répétée serait synonyme de mort sans doute, sans doute que l’odeur les ferait muter sans la moindre morsure, sans mourir, juste comme ça. Ce type avait dû vivre ses dernières heures, voire ses dernières semaines enfermé là-dedans. Frankie grimaça avant de scruter la zone, ne manquant évidemment pas la remarque et le sourire d’Ethan.

La coréenne marcha encore à travers les carcasses de véhicule laissées là, c’était en un sens dommage car elles auraient pu dépanner bon nombre de personnes, pour servir d’abri ou de moyen de locomotion. Ici, elles n’avaient fait que prendre la rouille et la poussière. Fouinant dans les habitacles de celles qui avaient l’air en meilleur état, Frankie trouva un vieux baladeur. D’abord ravie de sa trouvaille, elle déchanta face aux piles qui avaient fusionné avec l’appareil. Intoxication aux piles oxydées, ce n’était pas dans ses plans. La diva soupira avant de revenir vers le wedding planner qui vidait le contenu complet d’une étagère dans un sac à dos. Un haussement de sourcils plus tard, Frankie le voyait presque sauter sur le capot d’une voiture parce qu’il venait de voir … une souris ?

Frankie étouffa un éclat de rire, si elle n’avait pas été témoin de la scène, elle aurait sans doute eu peur pour lui et refusé de croire qu’il faisait tout ce boucan pour une pauvre souris. « Pas de commentaire. » reprit-elle avant d’éclater finalement de rire, moqueuse mais sincèrement amusée. Ethan l’agaçait autant qu’il savait la faire rire et l’aider à se détendre et tout oublier, par divers moyens dont un trainait encore lascivement dans son esprit. La coréenne n’en dit pourtant pas davantage, le suivant alors qu’il prenait la direction de l’extérieur pour rejoindre le Land.

« Fais gaffe qu’il y ait pas une souris là-dedans. » D’un signe de la tête, toujours ce sourire moqueur aux lèvres, Frankie entra dans la voiture pour récupérer le petit livret après avoir remis le contact. « Mais je juge pas, j’ai peur des chiens. » Bien sûr qu’elle jugeait, elle ne se priverait pas de se moquer encore de lui à l’occasion, mais pour l’instant il fallait faire redémarrer le monstre. Imprimant le symbole allumé dans son esprit ainsi que sa couleur, Frankie coupa le contact, pas besoin de vider la batterie pour bouquiner. Elle ressortit du Land, restant appuyée contre la portière close, le livret dans la main gauche, son index droit glissant sur la page. « On dirait que … ça veut dire qu’il manque de l’huile. J’y connais rien mais peut-être une fuite ? » Elle ne savait même pas ce qu’il fabriquait dans le moteur avec Adrian plus tôt, elle ne s’était pas intéressée aux réparations du 4x4, mais là, elle y était bien obligée.

La coréenne ferma le livret, gardant la page marquée avec son majeur, avant de glisser son regard vers le capot relevé du Land. « Tu sais, après ce que je viens de voir, je pense que je comprends mieux cette voiture. » Forcément, il avait besoin de compenser ce manque de virilité flagrant par une voiture qui en jetait, un truc imposant qui permettrait d’oublier qu’Ethan avait peur des souris. « Il s’est passé quoi l’autre jour au fait ? » Quand le Land avait été endommagé, elle s’y était vaguement intéressée, mais trop accaparée par Aaron la brune n’avait pas enregistré l’information. Sourcils froncés, elle s’inquiétait soudain qu’il y a des personnes malintentionnées dans le coin.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Once more with feeling -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: