The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- /!\ Once more with feeling -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Mer 19 Sep 2018 - 21:34
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Le temps s'était suspendu, ne persistait plus que ses inspirations, le crépitements de ses mèches prises à l'ombre de sa mâchoire, et le bruissement de la pluie. Les lèvres perdues à la douceur chaleureuse de sa peau, Ethan fronça doucement les sourcils jusqu'à sourire en contemplant le petit bonhomme endormi dans les bras de sa mère. Maman qui reprit plus brusquement quant à son désir de le voir vraiment rester auprès d'elle. Ça ne sonnait pas que comme une invitation éphémère là, davantage comme un désir plus profond qu'elle n'était pas capable d'exprimer oralement, du moins pas comme lui venait de le faire. Néanmoins il le sentait, ce n'était peut-être pas une promesse, encore moins prémédité de la part de la chanteuse, mais au geste qu'elle eut contre lui, à flirter peau contre peau, Saddler se sentit enfin gratifié. Il ne nourrissait pas quelconque sentiment sans réciprocité à son égard, c'était bien réciproque, une évidence qui pouvait l'effrayer par son vécu, ce qui malgré tout lui explosait encore en pleine face dès qu'elle contemplait Aaron.

Avril n'était pas si loin et pourtant.... Pourtant y a plus l'temps, songea-t-il en se détachant doucement d'elle afin qu'elle puise mettre le bambin dans le creux du berceau. Elle lui avait dit que du temps ils n'en manquaient plus, mais quand on voyait ce qu'ils risquaient, chaque jour, à chaque sortie, finalement le temps n'était plus qu'une fine banderole de soie fragile capable de s'effriter ou mieux céder à tout moment. Silencieux, Ethan se contenta d'ancrer son regard au sien quand elle revint le trouver. Cette fille était magnifique, elle en avait pleinement conscience, en jouait, mais dans ce monde là, où tout était ruiné, sombre, elle demeurait cette petite pointe lumineuse, comme l'étoile qui brillait davantage dans un ciel noir de nuit. Un phare ou une connerie du genre, après tout il n'était pas littéraire et le serait probablement jamais, mais à défaut de pouvoir lui faire de grande déclaration à la Jane Austen, Saddler avait au moins des yeux, et une conscience, pour constater ô combien elle n'était pas comme les autres, combien l'avoir près de lui, malgré ce qu'ils pouvaient parfois se dire, lui faisait du bien.

Ses mains englobèrent celles qu'elle avait ramené contre son torse, son front se heurtant délicatement au sien, jusqu'à sa tempe où ses lèvres s'attardèrent encore. C'était différent de tout ce qu'il avait connu, différent de celle qu'il avait aimé et qu'il aimerait toujours car malgré la mort, malgré sa disparition, Alyson ferait toujours partie de lui. Quand elle l'étreignit, il enroula les bras entour d'elle, le menton lové contre ses mèches, les yeux perdus au vide, à ce vide rassurant dans lequel elle plongeait enfin avec lui. Ils chuteraient peut-être, peut-être pas, mais puisqu'ils n'avaient plus le temps ni même d'avenir certain ou assuré, Ethan se fichait du lendemain. Il se foutait de ça dès l'instant qu'il parvenait à la faire subsister elle, eux, pensa-t-il en couvant du regard le petit entre les bras de Morphée.

Et à nouveau il put accrocher ses billes onyx, ce sourire véritable qui lui en arracha un. Se laissant guider vers la couche de fortune, Saddler entrouvrit les lèvres pour mieux se faire clouer le bec. L'index de la brune venait de boucler ses pétales, le poussant à l'embrasser sans donner de la voix. Mieux valait ne pas réveiller le petit, et lorsqu'elle s'étendit, il soupira plus profondément avant de s'installer près d'elle. Proche, peut-être plus démonstratif que lors de leur union précédente, le trentenaire se redressa dans le lit, le dos appuyé contre ce qui servait de tête à ce dernier, et l'invita à se lover contre son torse. Déjà ses doigts courraient entre ses mèches, contre son dos, tendrement, sans plus de pudeur puisque même s'il ne lui avait pas avoué ce qu'il ne lui dirait sans doute pas maintenant, pas de suite, pas sans être foncièrement sûr, Frances savait désormais ce qu'il en était. Ce qu'elle représentait, ce qu'elle lui évoquait. Elle aurait pu le briser, le renvoyer encore, l'ignorer et pourtant non. Là, c'était sans doute plus important encore qu'un échange purement physique. Le menton déposé contre le sommet de son crâne, Saddler inspira son odeur, s'en imprégna, puis esquissa un sourire qu'elle entendrait à défaut de pouvoir le voir.

- Tu t'exposes aussi là. Murmura-t-il.

Elle comprendrait, elle était loin d'être niaise, loin d'être bête. Sans doute plus intelligente que la majeur partie des femmes encore debout dans ce monde. Ouais, Frankie pigerait forcément que là, lui venait de virer son masque de chieur monstrueux, tout autant qu'elle avait viré cette armure d'amazone amatrice de castration. La pensée lui arracha un rictus avant qu'il incline le visage pour capturer ses lèvres, qu'il termina par lisser du bout du pouce, en sondant ses traits poupins. Il se sentait bien, juste bien... Bien après des mois à avoir lutté contre ses douleurs, les spectres de ceux qu'il avaient perdu. Elle lui faisait du bien, plus de bien que ce qu'elle imaginait sans doute.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Ven 21 Sep 2018 - 21:48
Un mois ? Deux ? Trois ou plus ? Frankie avait tenté de rapidement faire le calcul mais elle n’en était pas sûre, parce qu’elle avait sans doute passé autant de temps à nier. Quel calcul ? Depuis quand avait-elle juste envie de se laisser lover dans ses bras, contre lui, sans rien dire, sans lui hurler dessus, sans essuyer ses remarques. Pas à leur rencontre, non, pas à la disparition d’Isiah, non plus. Sans doute un peu après, à partir du moment où Ethan l’avait vue dans ses faiblesses, ses fêlures, ses doutes. Un peu plus quand il l’avait embrassée, malgré sa colère, et bien plus encore quand il était resté près d’elle à ce moment si particulier, si important, si effrayant. Si une part d’elle avait encore cette sensation de ne pas avoir le droit, une autre, prédominante, ne voulait pas être seule. Ne le voulait plus.

Pourtant Frankie avait passé des mois seule après le début de l’épidémie, et même avant cela, elle n’avait jamais cherché à se lier parce que toutes ses relations n’étaient qu’intérêts, manipulation. Il avait fallu Isiah, Nigel, ce groupe pour qu’elle accepte de changer. Et il s’en était fallu de peu pour que la coréenne ne décide de recommencer, de rester seule. Il avait fallu lui, borné, orgueilleux, autant qu’elle. Lui qui comprenait son deuil, ses peurs. Lui qui était resté près d’elle sans rien attendre en retour.

Blottie contre lui, Frankie inspira, longuement, paisiblement, jusqu’à entendre sa voix dans un murmure qui lui arracha un sourire, nez retroussé. Ses paroles précédentes tournaient en boucle dans son crâne, malgré toutes ses tentatives de les repousser plus loin pour éviter les questions, éviter de nouveaux doutes, de nouvelles craintes. Peut-être que ses gestes parlaient bien plus que ses mots, parce que la brune ne savait pas vraiment exprimer ce qu’elle ressentait sans être agressive verbalement. Au moins là, à cet instant, elle n’avait pas besoin de parler. Elle redressa le nez vers le brun pour un baiser moins passionné que ceux échangés plus tôt, mais pas moins intense, lourd de sens. T’es cuite Frankie.

Son regard sombre glissa sur les traits d’Ethan qu’elle devinait plus qu’elle ne les voyait, dans la pâle lumière qui leur parvenait de l’extérieur. Une nuit où la lune était voilée par de lourds nuages de pluie. L’atmosphère était surréaliste, fantomatique, mais Frankie s’y sentait bien, comme dans une petite bulle protégée de tout. Aaron dormait dans son berceau, Ethan ne la jugerait pas, il resterait à ses côtés. Sûre ? Cette angoisse, trainant dans un recoin de son être depuis la disparition du blond, ne voulait pas se taire, et bien sûr elle craignait de vivre la même chose, être à nouveau séparée de celui auquel elle avait décidé de se raccrocher. Mais au final, à rester seule, elle en perdrait tout ce que la naissance de son fils avait engendré de bon en elle.

« Demain matin … » commença-t-elle à voix basse, presque d’un souffle, avant de marquer une pause, cherchant ses mots, le sens même de ce qu’elle voulait dire. Elle craignait ce lendemain matin, les regards si on le voyait quitter sa loge à elle. Elle craignait peut-être même son propre regard, à elle, sur cette nuit, sur cette nouvelle étreinte qu’ils avaient partagé. Frankie craignait simplement tous les mots qu’ils risquaient de mettre sur ça. Se redressant, la brune se glissa sur ses genoux, à califourchon, son regard se logeant dans celui d’Ethan. Toujours à voix basse, dans un murmure, l’ancienne starlette reprit. « Rien, pour … demain matin, rien. » Rien, ça ne voulait rien dire, mais il y comprendrait sans doute ce qu’elle n’exprimait pas. Elle avait envie qu’il reste tout simplement, pour autant elle craignait les regards des autres et leur mode de vie ne permettait pas une intimité parfaite. Ses mains posées sur son torse, Frankie se rapprocha à nouveau pour venir l’embrasser.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Ven 21 Sep 2018 - 23:33
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Passer la nuit avec elle, sans penser de quoi serait fait le lendemain. Allait-elle le fuir encore, le repousser, faire comme si tout ça n'avait aucune valeur, aucun intérêt, comme si ce n'était rien d'autre qu'une pulsion ? Celle de deux Êtres physiquement attirés l'un vers l'autre... Le trentenaire n'en savait rien et ne cherchait pas à s'enliser là dedans. Pas pour le moment, pas alors qu'il la tenait contre lui et se sustentait de son odeur, du goût de sa peau, de la douceur de ses mèches, et profitait outrageusement de la chaleur dégagée par son corps autant que des mouvements de sa poitrine à chaque inspiration. Il avait été franc, même si ce n'était pas tout à fait clair, que les mots qu'on pouvait loger sur ses sentiments l'effraieraient sans doute davantage que ceux servis plus tôt. Et maintenant qu'elle savait, que malgré tout elle avait réitéré sa demande, que ce passerait-il ensuite ?

Y pense pas Saddler. S'imposa-t-il avant de fermer les yeux une seconde, le front contre le sien suite à un baiser bien plus chaste mais tout aussi parlant, avant de passer la langue sur ses lèvres lorsqu'elle se hasarda à rouvrir la bouche. Demain matin, la lueur particulière dans ses billes émeraudes se mua en interrogation, ses sourcils se fronçant lui intimant silencieusement de poursuivre sur sa lancée. Qu'elle s'ouvre un peu à lui, qu'elle lui fasse part de ses désirs, de ce qu'elle voulait ou non. Il l'aimait, il pourrait comprendre, peu importait le contenu de ses phrases, peu importait la manière dont elle lui disait. Sa main glissa sous ses boucles, choyant sa nuque du revers des phalanges, un sourire de coin aux lèvres. A mi chemin entre le doute et la lucidité, Ethan inspira plus profondément. Il redoutait ce qu'elle serait capable de lui dire, tout autant qu'il désirait l'entendre pour composer plus aisément avec elle.

C'était simple sans l'être, la peur du jugement, des regards sans doute, néanmoins les gens de leur groupe étaient suffisamment sensés et adultes pour ne pas lui jeter la pierre. Nigel était certes très proche du serrurier, mais serait-il capable de voir en elle ce qu'elle n'était pas, ce qu'elle n'avait pas calculé, ce qu'ils n'avaient pas prévu une seconde mais qui, avec le temps, s'était installé sans qu'ils le voient venir ? Quand elle poursuivit, après s'être replacée à califourchon contre lui, il émit un rictus étouffé. En rien moqueur, pas du tout, simplement amusé du peu de sens de sa phrase qui, malgré tout, révélait bien des choses quand on savait comment était la jeune femme.

Ses doigts filèrent à sa joue, dégageant les mèches s'y étant collées. Il l'observa longuement, attardant sa langue contre son pétale inférieur avant de capturer ses lèvres dès qu'elle se pencha pour s'approprier les siennes. Son cœur rata un battement, son thorax se soulevant en une vague de plaisir et de sensations propres au panel de sentiments qu'il nourrissait à son égard. Sa paume s'ancra donc à sa nuque, instinctivement, prolongeant l'échange, le rendant plus précieux, plus langoureux, tout en invitant sa paume libre à s'aventurer contre sa taille. Elle était nue sous son gilet et déjà les pans de celui-ci lui laissaient entrevoir l'esquisse délicieuse de ses courbes au creux d'une pénombre intimiste.

- Demain, ce sera d'main. Souffla-t-il contre ses lèvres avant de réitérer l'étreinte, laisser audace à sa langue de danser avec la sienne, à ses mains de savourer de nouveau la chaleur exquise de sa peau. Cherchant son contact, son désir, ce qu'elle était apte à lui offrir encore et qu'ils partagèrent avant qu'il la contemple, un long moment endormie aux dernières lueurs de lune. [...] Une nuit quasiment plus éreintante que dans le Land, mais finalement plus reposante... S'il se leva, et remonta la couverture contre elle, ce ne fut que lorsqu'il entendit Aaron s'agiter. Revêtu, Ethan s'approcha du berceau pour cajoler la joue du bambin avant de le laisser lui chiper l'index. Un rictus fila ses lèvres et enfin il le souleva, avec précaution, pour le bercer. Sa voix n'était qu'un chuchotis pour ne pas réveiller sa mère. Les paroles de Kind of Magic, murmurées, semblaient calmer le petit bonhomme. T'en fais pas, elle va plus tarder à ouvrir l’œil... il est encore tôt champion, tout va bien... J'suis là.


made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 6017
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Sam 22 Sep 2018 - 21:17

Intervention du MJ

Le bébé se calme au fil des paroles d'Ethan, c'est un fait. Mais alors qu'il émet quelques gazouillis, son visage poupin se déforme en une moue d'inconfort. Une petite grimace d'enfant accompagnée d'un fumet nauséabonde qui monte enfin aux narines du wedding planner. Hum... ce ruissellement brun sur la jambe d'Aaron - qui tache également Ethan désormais - ce n'est pas sa couche qui a débordé ?
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Lun 24 Sep 2018 - 7:55
Demain, ce sera d'main. C’était hautement philosophique, recherché, pour un peu Frankie se serait foutue de lui, mais au lieu de cela, le sourire qu’elle afficha n’était que ce rictus amusé, simplement bien. Ethan avait raison, ils auraient de nombreux demains, du moins l’espérait-elle, pour penser à tout cela. Demain, après-demain, la coréenne se poserait des tas de questions pendant encore des tas de jours quoiqu’il arrive. Et ce qui allait arriver à ce moment-là, elle préférait s’y dévouer, s’y noyer, s’y enliser entièrement, autant que dans ses iris émeraude qu’elle savait rivés sur elle à chaque instant. […] Elle s’était endormie finalement, épuisée mais sereine, lovée contre lui, blottie dans sa chaleur. Chaleur qui disparut finalement après un temps indéterminé, bercée qu’elle était dans ses rêves.

Frankie décida d’y rester encore un peu, juste quelques minutes, jusqu’à finalement ouvrir les yeux en entendant les chuchotements qui avaient suivi les gazouillis du nourrisson. Plissant les yeux, étendue sous la couverture, Frankie ramena ses mains sur sa joue, observant en silence le brun avec Aaron dans les bras. Il chantait là ? Elle ne rêvait pas. Si l’image était attachante, la diva sentit son cœur se serrait, une douleur bien particulière qui s’insinua dans chaque recoin de son être et de son âme. Il aurait dû être là, mais si à une époque elle aurait voulu les voir échanger leurs places, à cet instant-là, Frankie ne voulait pas qu’Ethan disparaisse. Ce qu’elle avait dit quelques mois plus tôt sous le coup de la colère et du chagrin s’était envolé, et si l’absence du blond était toujours une réalité difficile à accepter, c’était lui qui avait commencé à l’y aider. Le minuscule être dans ses bras avait terminé de la convaincre d’aller de l’avant.

« Si tu continues de chanter, il va continuer de pleurer. » souffla-t-elle finalement en se redressant dans le lit, ramenant contre elle la couverture comme pour se cacher. Très utile après cette nuit, vrai qu’il n’a absolument rien vu de toi. Elle resta assise là un instant avant de voir la grimace du nourrisson et celle d’Ethan. Frankie se mordit la lèvre, retenant un éclat de rire avant de céder. « Ecoute, vu que tu es là, je te laisse t’en occuper. » Avec un haussement d’épaules, la brune récupéra son gilet pour s’en vêtir et sortir finalement de sous la couverture. Il faisait plus frais que dans sa mémoire. Rapidement elle trouva quelques vêtements avant de sortir tout le nécessaire pour que Sylvie puisse jouer les nounous.  

Déposant un body propre, un paquet de couches, lingettes et tout ce qu’il fallait sur la petite table qui servait ici à tout dont de table à langer, Frankie traversa le camping-car pour s’habiller dès lorsqu’elle retrouva son jean. Ses vêtements éparpillés aux quatre coins de sa loge lui ramenèrent d’ailleurs le rose aux joues. Elle n’était déjà plus la même, plus moqueuse, plus peste, celle qui regrettait presque de s’être autant livrée, de lui avoir demandé de rester. Pourtant elle ne regrettait rien, à cet instant-là, Frankie aurait pu chanter les vers de Piaf avec toute la conviction dans le monde. « T’as qu’à rester ici, je vais aller chercher deux cafés. » Avec un peu de chance, les autres dormiraient encore, elle pourrait se faufiler à travers le complexe et revenir rapidement ici. Prolonger encore un peu cette bulle dans laquelle les questions restaient silencieuses et distantes.

Sans attendre davantage, la coréenne quitta le camping-car, le soleil se levait à peine, la zone était calme et déserte. Ou presque. « Bonjour Miracle. Bien dormi ? Dis voir tu saurais pas où est passé mon crétin d’fils ? » Frankie manqua de s’étouffer en s’étalant au sol sous la surprise. Adrian trainait déjà par-là, juste devant son camping-car à lui, évidemment. « Non, non … Aucune idée. Il dort pas dans sa voiture ? » Au regard que lui lança le vieux, la coréenne sut qu’il avait compris, il n’était ni fou ni idiot, et finalement il la laissa partir en bougonnant quelques mots parmi lesquels elle ne comprit que incompréhensible et chanceux. Plus personne sur le reste du chemin, Frankie servit rapidement deux tasses de café chaud, merci Adrian qui s’était levé aux aurores, et elle prit la direction de son camping-car, pour retomber bien évidemment sur le vieux avec ses deux tasses à la main. « Tu pourras lui dire qu’aujourd’hui on en termine avec sa voiture. » Grand sourire aux lèvres, Frankie préféra disparaître dans sa loge, posant les deux tasses sur le petit comptoir qui séparait la partie habitable des fauteuils conducteur et passager. « Bon eh bien pour la discrétion je suppose que c’est raté. »


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Lun 24 Sep 2018 - 21:17
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Tenir ce petit bout minuscule au creux de ses bras, le bercer, se calquer sur sa respiration fragile, c'était apaisant. C'était pas son gosse, il n'était pas son père et le serait jamais, mais là, en voyant les quelques réactions du nourrisson, le voir bailler ou écarquiller les yeux, c'était vraiment fascinant. C'était comme transposer l'horreur de ce monde et la plus belle chose qu'il lui soit donnée de contempler ... enfin ... si on retirait la grimace qui teintait de rouge le minois poupin du gamin. Merde il l'avait cassé, bordel de dieu qu'avait-il fait de travers qu'est-ce que...

- Oh chiasse ... Et c'était le cas de le dire. Saddler n'avait rien fait de travers, c'était juste le petit qui venait de remplir sa couche. Contre son bras il sentait cette chiche chaleur malodorante se répandre, et pas que finalement. Non, visiblement le lange avait débordé. haaaaa c'est d'la merde.

Et rien à voir avec du kloug, le champion avait dû déposer le bilan dans la nuit et venait d'en remettre une bonne couche. Ce propre jeu de mots aurait pu le faire marrer dans d'autres circonstances mais là, à part redresser le petit, à bout de bras face à lui, Ethan ne put rien faire d'autre sinon grimacer avant d'entendre Frankie se marrer sous la couette. Manquait plus que ça. Il en roula des yeux avant de forcer un sourire malgré le fumé qui s'échappait du truc le plus mignon du monde. Bordel de bon sang d'merde, comment diable un être aussi beau pouvait-il shmouter autant ? C'était quasiment inhumain. Les yeux écarquillés, une moue aussi particulière qu'elle était perplexe aux lèvres, Ethan déglutit avant de la voir lui sortir tout le panel pour palier à cet imprévu fécale.

Il avait jamais fait ça bon dieu et les machins bidules qu'elle déposait près de la table à langer le poussèrent à froncer les sourcils. Enfin, par fierté il allait pas non plus lui dire qu'il savait pas changer une putain de couche, puis ça devait pas être bien difficile. Allez, fallait simplement passer pour le mec sûr de lui. Tu sais faire ça Saddler pas vrai ? Ouais, d'ailleurs il lui offrit un large sourire, pas n'importe lequel, un peu cette esquisse qui signifiait à son interlocutrice qu'elle était mignonne, et qu'il n'était qu'un boulet n'ayant aucune notion ou capacité pour bien faire ce qu'elle lui demandait. Enfin, elle était déjà partie et valait mieux que le taf soit fait avant qu'elle revienne, sans quoi elle se foutrait de sa poire à vie.... pire encore.

Le trentenaire déposa donc le petit sur l'espèce de matelas gonflable, après lui avoir viré les pressions de sa barboteuse et là, à croire que ce simple tissu d'éponge retenait bien les effluves car une fois la couche à l'air libre, s'il n'eut pas la nausée ce fut miraculeux. Doucement, après avoir bien regardé le bordel, en apnée, sous tous les angles, il captait enfin que fallait virer les espèces d'autocollants de part et d'autres du lange. Ça de fait, le paquet s'ouvrit de lui même pour dévoiler un autre présent. D'où est-ce qu'il sortait ça Aaron ? Autant l'odeur était vraiment pas top, mais alors la dose....

- J'te r'mercie pas, si t'aimais pas Queen, fallait l'dire autrement. Ethan dégagea la couche, virant ça dans l'espèce de conteneur à disposition, avant de lui lever les jambes, avec précaution, pour lui retirer la marque brune à l'aide d'une première lingette. Puis deux, et trois finalement, ainsi qu'une quatrième pour se récurer le bras au passage, il termina par lui talquer les fesses en se marrant quant à cette allusion qu'il lui avait faite dans la boutique de puériculture. Voilà, plus qu'à rabattre les machins qui collaient sur le propre et le tour était joué, pile au moment où la chanteuse rappliquait. Le wedding-planer en soupira de soulagement avant de l'entendre lui parler. La discrétion ? Sans doute les effluves nauséabondes qui l'empêchaient de penser normalement, du moins, ça ne l'empêcha pas de jeter un œil par les lames du store et de voir son vieux se diriger vers le Land. Matinée d'merde au propre comme au figuré....

Pas qu'il avait honte, cependant la brune désirait faire preuve de retenue ou de discrétion. Enfin, y avait pas mort d'homme, de plus il avait survécu au gaz là, il allait certainement pas rougir devant son paternel si ce dernier venait à lui demander ce qu'il foutait chez la jeune femme. T'es majeur et vacciné vieux. Exactement. Il en sourit, un air crétin peint sur la pomme avant de se racler la gorge en croisant les mirettes brunes de la Coréenne. Le retour de l'instant malaisant... Oh ouais, bien malaisant même parce que son regard, tentant de fuir le sien, se posa directement sur la banquette froissée de leur dernière étreinte.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Mer 26 Sep 2018 - 23:04
Frankie avait laissé Ethan s’occuper de la catastrophe en cours, elle avait préféré s’éclipser parce que pour une fois, il y avait quelqu’un d’autre pour le faire. Elle n’était pas seule ce matin-là, face à son bébé qui refusait de dormir ou transformer un moment mignon en guerre chimique ou bactériologique. Elle avait fini de s’étonner de ce fait de son côté, Aaron était la plus belle chose du monde, le plus beau bébé qui soit, mais elle devait lui reconnaître ce talent, et on ne l’avait pas prévenue là-dessus. Mais la brune avait néanmoins dû faire face à sa propre fin du monde ; croiser quelqu’un dehors avec ses deux tasses de café et l’éclat particulier de son regard. Pire encore, c’était le paternel du brun qu’elle avait croisé, et Adrian ne serait pas dupe.

Au moins, elle se rassura en voyant le petit changé, propre et frais comme un gardon, et surtout bien vivant. « Tiens … j’ai amené du café … comme j’avais dit que je le ferai. » Et d’ailleurs, la coréenne récupéra une des deux tasses pour planquer son minois à l’intérieur, son regard évitant soigneusement de croiser celui d’Ethan. Elle n’était pas vraiment gênée, ou plutôt elle l’était mais ce n’était plus la même gêne que l’autre fois. Que cette première fois. Ce matin-là, Frankie était gênée parce qu’elle lui avait montré qu’elle avait besoin de lui et qu’elle ignorait ce qu’il en ferait.

La diva vint déposer sa tasse à café non loin d’Aaron avant de prendre le nourrisson dans ses bras et de s’armer d’un biberon déjà préparé la veille au soir. Depuis l’incident de Vashon Island, la brune avait pris l’habitude de toujours préparer un biberon ou deux d’avance, préférant éviter à son bébé de mourir de faim s’il lui arrivait un truc à elle. « Combien de temps avant qu’il aille tout raconter à Billie à ton avis ? » Elle pariait sur vingt minutes, dans vingt minutes Billy serait au courant et la prochaine fois qu’elle le croiserait il lui adresserait son regard de tu es sûre de ce que tu fais ?, Frankie en était convaincue.

Aaron termina son biberon. « Au moins toi tout ça te tracasse pas hein ? » La brune afficha ce sourire gaga en parlant au nourrisson avant de le remettre dans son lit, entouré des quelques peluches que chacun lui avait amenées, notamment ce lapin offert par Nigel. Elle agita d’ailleurs un peu le lapin devant le nez du bébé avant de reporter son attention sur Ethan. « Merci … d’être resté … » La diva se détacha de l’attention de son fils, le laissant avec la peluche dont elle était sûre qu’il ne craignait rien, se rapprochant du brun. Elle regretta cependant son geste très rapidement, une grimace étirant ses traits. « Okay je crois qu’Aaron a réussi à me dissuader de … faire quelque chose. »

Est-ce qu’elle en voulait à son fils ? Oui et non. Oui car elle avait vraiment eu envie sur l’instant de revenir dans ses bras, mais non parce que dans le fond, c’était sûrement une mauvaise idée. Ils allaient devoir éclaircir un peu plus tout ça avant qu’elle accepte ce qu’elle voulait en dehors de ces moments plus vaporeux. Oh et puis zut. Frankie se hissa sur la pointe des pieds, restant à bonne distance, mais juste assez proche pour venir déposer un baiser rapide, à la commissure de ses lèvres, croisant son regard un instant ensuite. Ethan en ferait ce qu’il voulait. « Tu devrais aller te changer, tu sens la mort là. » Et au passage, il pourrait la débarrasser des poubelles. Frankie restait Frankie.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Once more with feeling -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: