The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- /!\ Once more with feeling -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 989
Age IRL : 32
MessageSujet: /! Once more with feeling   Sam 8 Sep 2018 - 20:49
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


La pluie revenait ces derniers temps, après l'orage ayant secoué Seattle. Suffisamment violent pour que son père ait à faire quelques petites retouches sur la serre, histoire qu'elle supporte davantage les intempéries. Le soleil semblait avoir tiré sa révérence au profit d'un ciel bien plus maussade. Dans peu de temps l'automne balayerait l'été lourd. Adieu les chaleurs écrasantes, bonjour le chauffage. C'était pas rare dans la région, Washington, et surtout la citée d’émeraude, était réputé pour ne pas être l'une des régions les plus ensoleillées des États-Unis d'Amérique. Frankie avait déjà briefé tout le monde, concernant les réserves d'essence. Faudrait en trouver à défaut de pouvoir en faire. Les camping-car en avaient besoin pour passer l'hiver qui serait sûrement rude, plus encore depuis qu'un bébé avait grossis les rangs de survivants du complexe. Si eux pouvaient se contenter de duvet ou de couvertures, le petit bonhomme lui non.

Cette journée là, une équipe partait pour trouver de quoi, davantage encore qu'avec l'alliance passée avec leurs collègues de Mercer, fallait rien négliger. Ils n'étaient plus seuls, et même si Ethan aurait trouvé plus judicieux que les deux groupes fusionnent, il en avait rien dit uniquement car les deux gamines là bas n'étaient pas les plus agréables du monde. D'ailleurs, d'ici quelques jours, il serait peut-être pas fou d'aller les voir, de leur offrir quelques petites choses en échange de ce mois passé chez eux. Emerson serait sans doute ravie de revoir la Coréenne en forme et son petit garçon tout aussi bien portant. Enfin, il aurait bien le temps d'en discuter avec elle. Pour le moment, il était concentré à la tâche. Le Land parqué sous un préau de fortune, il observait ce pneu percé. Son père était là, à coté, à tenter de décrire le bordel pour, potentiellement réparer, mais le constat était pas top.

- Ça tiendra jamais, ou si pour même pas quatre vingts bornes. Il soupira, se pinçant l'arrête du nez avant de redresser les billes vers son fils. Vaudrait mieux trouver une nouvelle roue de secours, peut-être même changer les quatre là, avec le mauvais temps, j'te prie de croire que si tu t'étais payé un carreau là dessous, c'aurait pas été la même.

Saddler senior s'essuya les mains en fixant le ciel déplorable. La sauce, une averse qui n'avait pas tari depuis l'heure du lever. Ethan était claqué, la nuit dans la bagnole, la fraîcheur, n'avaient pas aidé au repos loin de là mais bon, le café était le meilleur allié des survivants. Remerciant son père, il avait agrippé une carte dans la boite à gants et l'avait étalé sur l'espèce d'établis improvisé par le bricoleur du campement, laissant ce denier rejoindre le camping-car dans lequel, depuis peu, il avait invité Billy. Histoire que les filles puissent papoter entre elle, que Luisa ait un peu plus d'espace et, surtout, que Sunny abandonne sa couchette attitrée, dans la bagnole de son maître, pour le confort plus luxueux de la tente mobile de son paternel. Peu importait, ils foutaient bien ce qu'ils voulaient, puis le trentenaire n'avait pas que ça à penser. En peu de temps, il repérait un garage dans les environs. Prêt à demander à Nigel de l'accompagner, il redressa le nez sur Frances et ne put s'empêcher de sourire. Un large sourire, pas moqueur, pas froid, non.... Pourtant il le ravala à peine eut-elle posé les yeux sur l'endroit qu'il venait d'entourer d'un gros coup de feutre rouge sur la map.

- Non, Lâcha-t-il, en un rictus, avant même qu'elle ait posé la question. j'anticipe, tu vas m'dire « Je veux venir Ethan », je vais d'voir argumenter, on va sûrement s'engueuler et ça finira là bas.

Cette fois il plaisantait en jetant un coup de menton vers la serre. Sa langue glissa contre sa lèvre inférieure. Pas que ça le dérangeait de remettre ça mais, les choses s'arrangeaient entre eux, autant laisser faire le temps non ? Ne pas se laisser tenter par des pulsions qui, clairement – même si c'était pire que bon – ne donnaient rien d'autre que de la gêne autant qu'elle invitait la brunette à se questionner sans pouvoir trouver de réponse. Et, pourquoi ? Parce qu'elle voulait pas en parler.

- Si tu veux venir, je dois être sûr que t'aies..... procédé à …. enfin que t'aies utilisé l'machin ignoble pour, Il se racla la gorge et désigna sa poitrine. Pas besoin d'être plus explicite, il allait pas parler de traire elle fulminerait. Après tout il savait à peu près comment fonctionnait la chanteuse. sauf si t'as peur de t'perdre encore, étant donné que j'suis pas foutu de retrouver mon chemin, enfin... ça dépend lequel. Dernière allusion, elle la louperait pas celle là, davantage encore qu'il lui offrit en un clin d’œil et un sourire éclatant.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2276
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Sam 8 Sep 2018 - 21:57
Quelques jours étaient passés depuis leur retour de Vashon Island et l’arrivée d’Adrian, la vie avait à nouveau suivi son cours au Conservatory. A croire qu’une aventure pouvait succéder à une autre sans laisser la moindre trace. Quoique ce ne fût pas totalement vrai, cette aventure-là avait laissé dans l’esprit de Frankie une crainte, cette nuit-là elle avait revécu quelques moments désagréables qui avaient suivi la disparition d’Isiah. Elle avait ressenti cette peur que le blond avait peut-être ressentie, elle s’était replongée un instant dans sa propre peur, celle d’élever un enfant seule, puis celle de l’abandonner à son tour. Tout s’était bien fini, même mieux que bien, car Ethan avait retrouvé son père. Pourtant cela avait ravivé un deuil qu’elle pensait terminé chez la coréenne.

La vie avait décidé qu’elle n’aurait pas l’occasion de dire au revoir à ses parents, qui étaient pourtant les deux personnes les plus importantes de sa vie alors. Aujourd’hui elle réalisait, à nouveau, qu’elle n’aurait plus jamais cette chance, que ses parents ne rencontreraient jamais leur petit fils. La brune se rendait compte que finalement, elle gardait peut-être plus de rancœur envers ce monde qu’elle ne l’aurait cru pour lui avoir pris tant de personnes importantes. Son regard noir se posa sur Aaron, le nourrisson dormait paisiblement, ses petits poings remontés de part et d’autre de son visage. Il ne regretterait jamais l’ancien monde faute de le connaître, tout ce qu’elle pourrait faire ce serait lui apprendre à vivre dans ce monde-ci. Un sourire étira ses lèvres avant qu’elle ne dépose un baiser sur son front. Allumant le babyphone sur la petite tablette qui séparait les couchettes, Frankie récupéra le deuxième babyphone et quitta le camping-car.

Les voix d’Adrian et Ethan lui parvinrent, non loin. Frankie se planta à quelques pas de là, les observant et écoutant cette conversation. Elle jalousait un peu le brun, peut-être beaucoup même, d’avoir retrouvé son père, mais elle était malgré tout heureuse pour lui. Un sourire moqueur fila ses lèvres, cet idiot de Saddler junior avait crevé un pneu lors de sa précédente sortie, à croire qu’il ne savait pas sortir en expédition sans encombre. Silencieuse, elle observa le brun, le regard plus doux avant de le voir étaler une carte sur un établi de fortune. Curieuse, Frankie s’approcha, croisant le regard du wedding planner dans un sourire avant que ses billes à elle ne s’attardent sur la carte. « Non ? » Elle n’avait encore rien dit et la suite des paroles du brun lui firent rouler les yeux. Une légère teinte rosée nuança ses pommettes avant qu’elle n’affiche un sourire, son fameux sourire. « Oh non maintenant que ton père est là pour te remettre en place, plus besoin de … s’engueuler dans la serre. » Elle avait un soutien en la personne d’Adrian, donc elle était sûre de gagner chaque potentielle dispute.

Evidemment, l’évocation de la serre n’avait pas manqué de lui glisser quelques flashes à l’esprit, la forçant à se reconcentrer sur la carte. Parce que oui, en dépit de l’avis de Monsieur Saddler, elle avait bien envie de l’accompagner. A sa requête pour accepter de l’amener, Frankie leva les yeux au ciel. « Oui, j’ai appris de mes erreurs. » Chaque jour elle utilisait ce machin pour s’assurer qu’Aaron puisse avoir son biberon peu importait ce qu’il lui arriverait à elle. La dernière remarque lui fit glisser sa langue à ses lèvres, dans un sourire entendu. Elle pouvait mentir sur beaucoup de choses, mais là-dessus, elle devait bien lui accorder ça. Pour autant, voir l’assurance qu’il affichait lui donnait envie de répondre. « C’était peut-être qu’un coup de chance. » Le choix des mots … La coréenne décida de détourner le regard pour ne pas encore se confronter à son sourire sûr de lui, ce sourire qui l’agaçait autant qu’il la faisait fondre elle devait bien l’avouer. « Tu me laisses récupérer ce qu’il me faut ? C’est loin ton garage ? » Autant savoir dans quoi elle s’embarquait.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 989
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 10:42
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Plus besoin de s'engueuler dans la serre à cause du paternel ? Merde, s'il s'était attendu à une réplique pareille bordel. Alors comme ça, le trentenaire pouvait se la mettre sur l'oreille à cause du vieux qui venait de débarquer au complexe ? Enfin bon façon de parler, car depuis leur petit moment entre les parois de verre de la structure, sur laquelle voguait son regard, y avait rien eu de plus, enfin... Rien de véritablement physique. Enfin, même s'il n'obtient rien de plus que cette réplique Ethan put au moins contempler la roseur particulièrement éloquente qui fleurissait sur ses joues. Un sourire de coin étira ses lèvres, appuyé par le sourcil arqué qui soulignait l'un de ses yeux verts. Enfin, ça, c'était avant qu'elle reprenne sur le sujet « lait »... Ouais, c'était moins sexy d'un coup, tant qu'il ravala son esquisse et se racla la gorge. Un coup d'chance? Ses lèvres formèrent un O risible duquel s'échappa un rictus gavé d'assurance. Ah bah voyons, il pouvait peut-être lui prouver le contraire. C'était pas un coup de bol non, là dessus Ethan n'avait jamais eu à se plaindre ni à entendre se plaindre les jeunes femmes avec lesquelles il... Fin bref y en avait pas eu tant que ça finalement et même si le brun n'avait pas à se plaindre de sa stature, ni même de son joli sourire, il était pas non plus au max de l'assurance physique. Mais Frances le ramena à la sortie. Elle l'accompagnerait donc.

- Un petit quart d'heures de route. Répondit-il en repliant la carte avant de lui emboîter le pas pour récupérer ses flingues.Ses oui, depuis peu Ethan embarquait l'un des fusils présents.

Pas qu'il imaginait croiser un ours en pleine ville, mais sait on jamais. Visiblement un pompe était plus dissuasif qu'une arme de poing et sa dernière sortie avec Luisa l'avait rappelé à ce moment sur Vashon. S'il pensait pas vraiment que quelques un de ces illuminés les aient suivi, il n'avait pas l'esprit tranquille pour autant. Valait mieux rien dire, Frankie se remettait doucement de cette nuit pénible, elle avait déjà beaucoup à gérer. Sur place, dans ce qui leur servait d'armurerie, le trentenaire vérifia le fusil en l'ouvrant pour fixer l'état du canon. Son père avait dû passer par là parce qu'il n'avait pas pris le temps de le nettoyer après la dernière sortie. Le trentenaire vérifia aussi le flingue de la brune avant de lui tendre par le canon.

- Y aura peut-être d'quoi faire un petit plein d'essence, j'vais embarquer une paire de jerrycan au cas ou. C'était peut-être pas nécessaire, dans un garage y avait sans doute tout à dispo, enfin, si personne n'avait pillé l'endroit. Tu m'rejoins à la voiture ?

Sans même s'en rendre compte, il s'approcha dans le but de l'embrasser avant de se stopper net, à quelques centimètres à peine des lèvres de la chanteuse. Saddler sourcilla, se remémorant clairement qu'ils n'étaient rien... Du moins rien de plus que.... Bha rien justement. Merde, c'était gênant non ? Ouais, aussi se redressa-t-il, s’éclaircissant la gorge pour la frôler et rejoindre l'espèce de débarras où était stocké tout un tas de bordel plus ou moins utile. Qu'est-ce qui t'prend bordel Saddler ? Un rictus fila ses lèvres sur lesquelles il passa la langue avant de sentir une présence dans son dos. Pas de doute quant à la forme de l'ombre qui s'étendait sur le sol. C'était son père.

- Si tu trouves des pièces, Le paternel lui remit une liste qu'il lut rapidement avant de lui offrir un regard particulier. La moitié des machins notés là-dessus le fils savait pas ce que c'était. M'dis pas que t'es pas foutu de.... Oh God save the queen, bon dieu de bordel Ethan ta mère a fait d'toi une grosse tatasse. Rit-il.

- Ouais bha écoute, j'te ferai une liste de plantes ou d'fleurs, tu serais pas foutu d'me ramener les bonnes non plus. Merde, chacun son domaine de compétence. Embarquant une torche, puis son sac, le trentenaire soupira. Le vieux sur les talons tandis qu'il rejoignait le Land où Frankie attendait. On doit faire des courses, j'espère qu't'as des notions sur les.... Cardans ou, Il grimaça en tentant de lire les autres lignes. t'as raté les cours d'écriture aussi.

- Oh taies toi donc espèce de crétin ! Ronchonna le vieux tandis que le trentenaire s'installait au volant et ouvrait la vitre conducteur. Le père penché par celle-ci observa Frances en un large sourire. Soyez prudent, si tu veux que j'jette un œil au p'tit, on peut s'en occuper avec le père Dion.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2276
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 13:50
Un petit quart d’heure de route, en théorie ça ne poserait pas de problème. Tout était prêt pour Aaron, Billy s’approchait déjà pour savoir ce qui se tramait alors que la brune, talonnée par Ethan, prenait la direction de l’armurerie. Elle devait récupérer son Glock, sa hache déjà sur elle en toute occasion. Le canadien suivit le mouvement, comprenant entre les lignes qu’il allait devoir se coller au baby-sitting, mais une chance pour Frankie il adorait veiller sur le petit ange. Billy était la meilleure nounou du camp, la coréenne n’avait aucun doute là-dessus. « On va devoir en ramasser pas mal … avec un camping-car de plus à chauffer. Ou alors va falloir se serrer dans moins de roulottes. » De son côté, elle n’était pas prête de partager son espace vital avec qui que ce soit d’autre que son fils. A d’autres.

Récupérant l’arme des mains d’Ethan, Frankie hocha la tête avant de le voir se rapprocher. Figée, la brune déglutit, qu’est-ce qu’il fichait au juste ? Immobile, partagée entre la frustration qu’il n’ait pas été au bout de son geste et l’envie de lui hurler dessus pour agir comme ça alors qu’il y avait autant de monde autour. « Oui. » souffla-t-elle simplement en tournant les talons, glissant nerveusement une mèche brune derrière son oreille en croisant Billy qui attendait dehors. La coréenne lui colla le babyphone entre les mains. « Aaron dort, il a mangé il y a peu, tout ce qu’il faut est rangé comme d’hab. » « Je commence à avoir l’habitude Frankie, vas-y. » Est-ce qu’il était mécontent ? La diva fronça les sourcils un instant avant de voir le sourire du canadien, non, il était ravi comme à chaque fois qu’elle lui collait le bébé dans les bras. « On en aura pas pour longtemps. »

Déjà Ethan et Adrian revenaient vers le Land où elle attendait, presque impatiemment parce qu’on ne faisait pas attendre une star, le moment du départ. « Je vois pas le problème, c’est parfaitement lisible. » railla-t-elle avec un sourire de peste à l’attention du brun, déjà installée côté passager, en jetant un regard à la liste. « J’vous le confie. » répondit Frankie à Saddler senior avec un sourire avant que le moteur ne ronronne à nouveau. « J’espère que tu sauras lire tout ça … Ça serait bête qu’on aille là-bas et qu’on rentre les mains vides. » Elle n’avait pas voulu vexer Adrian, mais même elle avait du mal à lire la liste, sans compter que la mécanique était aussi obscure pour elle que la cuisine.

Ses doigts glissèrent à l’autoradio qu’elle alluma en prenant soin de ne pas mettre le son trop fort. Le trajet serait rapide mais pourquoi se priver. Les premières notes l’invitèrent à battre la mesure de ses doigts sur la portière. « Il trouve sa place parmi nous ? » souffla-t-elle finalement avec un regard pour le brun, elle parlait de son père. Adrian avait l’air d’avoir sympathisé avec Billy, entre vieux, mais il avait déjà commencé à aider les survivants du Douglas Research Conservatory. C’était sans conteste une très bonne addition à leurs effectifs, et sa présence avait ce côté positif. Comme Aaron, le fait qu’Ethan ait retrouvé son père était un signe que les choses pouvaient aller bien, et bien se passer. Ses billes noires glissèrent à nouveau sur la route, la brune fredonnant d’une voix basse les paroles avant qu’elle ne réalise que ce n’était peut-être pas les meilleures paroles à chantonner.

Un instant, son regard glissa à nouveau sur le brun. C'était de plus en plus difficile de nier l'évidence de leur connexion, mais Frankie gardait encore cette distance, cette préservation, cette réserve. Une part d'elle craignait les jugements, une part d'elle souffrait des propres jugements qu'elle s'imposait. Et quand son regard se posait sur son fils, la brune sentait le fantôme du blond partout autour d'elle avec toujours cette sensation de le trahir. Tout aurait sans doute été plus simple si elle avait eu cette certitude qu'il était parti pour toujours.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 989
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 14:41
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Parfaitement lisible, Ah bha bordel la mauvaise foi créait une bonne connexion entre ces deux là. Il en resta sur le cul, plissant encore les paupières en tentant de décrypter les pattes de mouches sur la lise. Heureusement que c'était à lui que sa mère, à l'époque, avait demandé un coup de main pour tenir son carnet de commandes, sans quoi la pauvre s'y serait arrachée les cheveux. Songeant à elle, tandis que la brune acceptait l'offre de papy, Ethan esquissa un sourire. Il pouvait pas dire que Frankie ressemblait à sa mère, c'aurait été faux, mais ses boucles brunes lui rappelaient parfois les cheveux de Rachel. Sa mère était une belle femme, il avait jamais dit le contraire, avait toujours été fier d'elle, et plus tard, le petit bonhomme de la Coréenne pourrait en faire autant, en dire autant. Après de derniers mots, Adrian leur laissa enfin l'occasion de reculer le monstre de mécanique mais pas sans un air offusqué de la part du conducteur quant à ce que lui disait sa passagère.

- T'es vraiment une faux cul bordel, Rit-il, pas sérieux pour un sou, avant de plisser les paupières. m'étonnes pas qu'tu sois ravie qu'il ait posé son vieux cul dans le coin, ça t'fais un allié pour m'briser les noisettes.

Mais en un sens, qu'elle puisse si bien s'entendre avec son père lui filait de l'espoir autant que la banane. Elle était peut-être pas sa petite amie, mais déjà la chanteuse appréciait énormément celui qu'il imaginait plus revoir après avoir constaté l'état dans lequel était le dernier abris où il l'avait laissé. Un sourire aux lèvres, Saddler braqua le volant et fit un dernier signe à qui leur ouvrit le portail puis passa la langue sur l'esquisse aux premières notes que crachaient les baffles. Enfin crachaient, en sourdine, comme d'accoutumé, pour pas s'attirer les fans d'ACDC, du moins, ce qu'il en restait. Ce morceau, il le connaissait sur le bout des doigts, visiblement comme Frances. A peu de choses près ce n'était plus de la survie là, simplement un tour en bagnole, sous la pluie, comme s'ils foutaient le camp en vacances. La seule chose qui lui rappelait que l'existence n'était plus celle d'autrefois, c'était les quelques grognards qui manquaient de se vautrer dès que la bagnole leur passait sous le nez. Il trouve sa place parmi nous ? Mieux que ça, en à peine une semaine le vieux s'était pris d'affection pour l'autre vieux du groupe, il allait pêcher avec lui, en compagnie de Nigel en plus de ça. Il racontait des blagues aux deux blondes et à Luisa, y avait pire comme intégration : la sienne par exemple.

- Disons qu'étant donné qu'vous vous liguez contre moi, ça pourrait pas mieux s'passer pour lui. Rit-il avant de croiser son regard. Il le dira sûrement jamais, mais il doit vraiment s'sentir bien chez nous.

Passant une vitesse, se fiant aux vieux panneaux branlants sur la route, Ethan mordit sa lèvre inférieure avant de se marrer. Elle chantait là, et c'était pourtant pas une chanson dénuée de sens, mais visiblement la brunette s'en rendit compte au point de détourner le regard. Oh allez quoi, il pouvait bien l'aider un peu. Y avait pas non plus rien entre eux, il était pas con ni même n'était un ado de quinze piges trop débile pour s'avouer qu'il l'aimait cette fille. Se raclant la gorge, Ethan ouvrit la bouche pour donner de la voix, sans se soucier de lui briser les oreilles.

- She was one of a kind, she's just mine all mine. She wanted no applause just another course. Donnant corps au couplet, Ethan tapa les mains sur le volant en un large sourire. Fallait vivre cette chanson merde, pas la meumeuler en rougissant. Ça avait du sens non ? Made a meal out of me and came back for more, had to cool me down to take another round. Now I'm back in the ring to take another swing. La voyant arrondir les billes, il éclata de rire avant d'arquer plusieurs fois les sourcils. Sois pas gênée, et c'était pas un coup d'chance tu peux en être certaine à défaut d'vouloir réessayer. Si le rose bouffa les traits porcelaines de la chanteuse, Ethan éclata de rire malgré son sérieux. Y avait pas de honte bordel, elle avait quasi quoi ? Trente ans, lui pourrait se targuer d'en avoir trente six d'ici un petit mois, ils étaient adultes. Entre adultes consentants, Appuya-t-il malicieux. cons sûrement sentant, uhmm, j'sais pas.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2276
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 15:41
Faux cul ? Frankie esquissa un large sourire, elle n’allait pas dire le contraire. L’hypocrisie était sa marque de fabrique et la comédie sa meilleure arme pour survivre durant de longs mois qu’elle avait passé seule. La brune rit doucement à la conclusion d’Ethan, autant quant au fait qu’elle avait un allié pour l’emmerder que pour le fait que tout se passait bien pour son père. « Tant mieux … » souffla-t-elle simplement, souriant discrètement, avant de fredonner dans son coin le premier couplet d’une chanson d’AC/DC. Ce n’était pas son registre, du moins dans le sens où elle n’avait pas chanté de rock mais elle avait toujours apprécié le vieux rock, le blues et le jazz.

Concentrée sur le paysage, la brune tourna son regard vers Ethan quand il se mit à chanter. Les yeux grands ouverts, entre la surprise, l’envie de rire et un profond dépit, Frankie secoua la tête, évitant de croiser son regard à cause de la teneur des paroles, avant de finalement éclater de rire. Ce qu’il pouvait être idiot parfois, pourtant il avait ce mélange d’assurance, de simplicité qui savait l’amener à sourire, sincèrement. En revanche, quand il reprit la parole, la brune arrêta de rire, comme une douche froide. Il se sentait obligé de relancer le débat ? Secouant la tête, la coréenne souffla par le nez, son regard rivé sur le tableau de bord alors qu’il parlait de réessayer.

« Tu doutes vraiment de rien Ethan … » Oh il voulait jouer le type sûr de lui pour qui tout pouvait être pris à la légère ? Frankie inspira, passant sa langue sur ses lèvres avant de tourner la tête vers lui. Jusqu’ici droite sur son siège, la brune pivota légèrement, son regard glissant sur lui, lourd de sous-entendus. Ses doigts posés sur le bord du siège glissèrent à son genou pour remonter sur sa cuisse. « Tu veux réessayer donc ? » Sa main libre alla défaire sa ceinture de sécurité pour qu’elle puisse se mouvoir plus facilement et aller loger ses doigts à sa mâchoire. Se rapprochant encore un peu, la brune alla souffler à son oreille. « T’as raison, je suis pas sûre de me souvenir de quoique ce soit … ça devait pas être mémorable, mais ça coûte rien de refaire un essai. »

Décidée à l’emmerder jusqu’au bout, Frankie remonta ses doigts dans un frôlement jusqu’à la ceinture de son jean. « Ou pas. » glissa-t-elle avant de se reculer, reprenant sa position assise, ceinture bouclée, son regard noir rivé sur la route. Est-ce que c’était dangereux ? Oui, déjà parce qu’il conduisait, mais aussi parce que toutes ses tentatives de l’emmerder ou de lui hurler dessus finissaient toujours de la même manière. Enfin non, il y avait deux façons de les solder, dont celle qui occupait pas mal ses pensées dernièrement.

Le logo d’une station-service se dessina un peu plus loin, ils approchaient sans doute. Est-ce que Frankie était fière de sa petite connerie ? Oui très, même si elle devait reconnaître qu’il y avait une part de vérité dans ses mots, la partie sur le fait de vouloir réessayer car les souvenirs étaient suffisamment vivaces dans son esprit pour l’embrumer. « J’espère qu’on va trouver tout ce qu’il faut là-dedans. glissa-t-elle l’air de rien, son regard se hasardant à se poser sur lui.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 989
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   Dim 9 Sep 2018 - 16:17
Once more with feeling


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il doutait de rien ? Si mais pas forcément de ses performances de ce côté là, plutôt de problèmes bien plus concrets comme ces... Illuminés. Malgré tout, il ne cessa de sourire, enfin, pas avant qu'il sente sa main glisser contre son genou. Qu'est-ce qu'elle foutait bordel ? Sourcils froncés, tâchant de rester concentré sur la route, le simple cliquetis de sa ceinture l'obligea à braquer les yeux sur elle. Bien que l'idée de lui balancer qu'il valait mieux pas, qu'elle ferait mieux de se réinstaller et de rester attachée, sa voix au creux de son oreille le fit déglutir. Ses mains se crispèrent sur le volant. N'importe quel type normalement constitué se serait senti à l'étroit en l'ayant là, toute proche, à susurrer des trucs pareils.

Ça devait pas être mémorable. Ha bha putain, la petite emmerdeuse, il en lâcha un semblant de rictus bordel. Remarque elle avait peut-être simulée ? Non, non on simulait jamais aussi bien.... Perplexe, ce ne fut que lorsque ses doigts filèrent à la ceinture qui maintenait son jeans, qu'il arqua un sourcil avant de glisser la langue contre ses lèvres à peine eut-elle reprit sa position initiale. Mouais..... Elle se foutait de lui, encore. Remarque cette manière de faire là lui était propre, rien à voir avec les conneries que pouvait lui débiter son père et, fort heureusement d'ailleurs.

- A défaut d'trouver autre chose ailleurs, uhm. Ouais bha merde, elle venait de l'allumer, fallait qu'il descende mais Saddler était encore un mec. Si une partie de lui lui faisait bien le bonjour, fallait simplement que ça passe. T'en fais pas ça devrait.... PAF, c'était quoi ça au juste ? Immédiatement il fronça les sourcils puis décéléra. De sûr c'était pas son entre jambe qui venait d'exploser, ça non, mais plutôt la bagnole qui avait décidé de faire chier son monde. Visiblement la direction n'était pas entachée, c'était donc pas les pneus en revanche, un voyant sur le tableau de bord le fit jurer. Bordel j'y connais rien là dedans merde !

Au moins, le Land venait de faire descendre la pression. Doucement le véhicule s'arrêta et subitement, une grosse fumée blanche s'extirpa du capot. Manquait plus que ça bordel de merde, à chaque sortie fallait que ça chie dans la colle ? L'ours, les cinglés, la flèche, maintenant ça. S'il n'avait pas été optimiste le trentenaire aurait pu devenir parano. Détachant sa ceinture il avisa les alentours avant toute chose. Heureusement le garage était qu'à deux pas, il n'aurait qu'à pousser au besoin, et cette fois il avait parqué le 4x4 sur le bitume, donc pas de risque de finir couvert de bout. Ethan se pencha sur elle pour agripper le bouquin – dans la boîte à gants – propre à la bagnole avant de l'observer.

- Écoute t'savais les risques encourus en venant avec moi, t'es peut-être maso, j'en sais rien finalement. Balança-t-il avant qu'elle ait reproché quoi que ce soit. Se redressant il ouvrit le manuel et papillonna des cils. Clairement il n'y pigeait rien, quant à l'idée d'avoir un coup de main du type qui tenait le bouis-bouis plus loin, fallait pas rêver. Au mieux y avait encore des gars dans le bâtiment et ils seraient peut-être pas accueillants, au pire Mendez serait plus qu'une goule en salopette, bien incapable de se servir d'une clé à molette. Bon, tu prendras le volant dirigera et j'devrais encore pousser. Cette fois y aurait pas de risque de finir dégueulasse non, mais fallait juste se méfier des alentours, des quelques potentiels grognards. L'entrée du garage était pas loin. Mais vaut mieux vérifier là dedans avant, pour vérifier ailleurs... ça attendra donc. Se penchant, Saddler frôla ses lèvres sans gêne aucune mais recula, s'appuyant sur les commandes pour s'extirper de l'habitacle. Ou pas. Sourire d'enfoiré, Ethan inspira un grand coup, fier de sa réplique n'en étant pourtant pas une.

C'était qu'une panne, y avait sûrement des manuels plus explicites et de quoi y palier dans le garage. Il devrait sûrement foutre les mains dans le cambouis, mais qu'importait, hors de question d'abandonner la bagnole ici. Et, dans le pire des cas, le complexe était pas très loin... S'il fallait ils retourneraient chercher Adrian. Son camping-car fonctionnait tout autant que les doigts boudinés de son propriétaire.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /!\ Once more with feeling   
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Once more with feeling -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: