The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Bear, and forbear -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 995
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Dim 30 Sep 2018 - 19:41
Bear, and forbear


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Collins n'entendait plus que ses propres battements de cœur, sourds, aussi sourd que le sang qui voguait dans ses veines et forçait cette pompe organique à battre plus fort. Les yeux rivés sur le corps qui s'échouait contre le mur le plus proche, le fluide carmin qui tâchait le sol, la jeune femme reprit son souffle. Une lente et lourde aspiration qui sembla remettre en marche les aiguilles d'une horloge qui n'existait que dans son crâne. Aucun regret, aucun tremblement. Elle ne frémissait pas ni ne trouvait son geste horrible, pas une seconde. Elle n'avait pas choisi, ni même hésité. Quant à la peur ressentie, c'était uniquement celle que ce type puisse réussir avant elle. Ce n'était pas le cas, il était mort et autour d'elle tout reprenait sa vitesse initiale. De derniers coups de feu, ultimes bruissements des corps qui retombaient au sol. Enfin elle baissa le bras et dévia les yeux sur lui. Il n'avait rien du tout, il allait parfaitement bien. Il était sauf et encore auprès d'elle. Un vague sourire fila ses lèvres, si personne ne le captura, il la réconforta personnellement du moins jusqu'à capturer, du bout des cils, cette dernière silhouette maigre et chancelante vers laquelle Donovan braquait son arme.  

La réaction de ce dernier protagoniste lui fit ravaler sa salive. Si elle venait de baisser son glock, ici, en voyant cet homme aussi près du militaire – même visiblement désarmé – la jeune femme avait instinctivement redressé. Padre ? Evelyn décrivit ce type et tout particulièrement le morceau de tissu blanc au centre du col plus sombre de sa chemise. Là, son bras se mit à trembloter légèrement. Menacer un homme d'église, c'était pas rien, et si elle ne voulait pour autant pas baisser l'arme qu'elle tenait fermement, ce n'était que pour protéger celui qu'elle aimait. Père ou non, cet homme était un inconnu, potentiellement dangereux. Le costume ne faisait plus l'homme, elle le savait parfaitement, ce n'était rien de plus que les vestiges d'une vie passée, parfois enterrée quand on voyait ce que certains – jadis bons – étaient capables de faire désormais.  Sans un mot, la jeune femme écouta les réponses du curé avant de fixer le corridor par lequel ils étaient arrivés. Ces compagnons étaient tous morts, pourtant la réponse que lui offrit Donovan, assez humoristique lui fit froncer les sourcils. On ne parlait pas comme ça à un homme de foi bon sang. De plus l'idée même de le tuer alors qu'il ne lui avait pas sauté à la gorge la fit ravaler rond sa salive.

Certes elle croyait plus trop au paradis ou même à l'enfer, mais là, face à un pasteur, Collins doutait quelque peu. Comme si son propre père se tenait là, à côté d'elle, en lui murmurant que tous ses choix, dernièrement, l'avaient poussés droit vers cette situation. Tout lui revenait en tête et heureusement y avait plus de danger. Le bar, ses mots. Quelqu'un va devoir aller se confesser. La voix du tatoué résonnait dans son crâne aussi bien qu'elle résonnait vraiment dans la salle comblée de corps et de débris. Si elle eut envie de lui dire d'arrêter, l'assistante se ravisa en fixant Dwayne avant de revenir offrir un regard rond à la supposition de Donovan quant au potentiel côté pédophile de ce pauvre homme. Rond et quasiment réprobateur, comme une maman qui grondait mentalement un gosse insolent. Fort heureusement il sembla prendre en compte les mots – sensés pour une fois – du cadet de son équipe avant de quémander son nom au type face à lui. Et là l'éclat de rire qui s'en suivit la fit plisser le nez en un petit sourire qu'elle fit disparaître aussi tôt les yeux clairs du père Morales se braquèrent sur elle.

Merde, pourquoi il la fixait d'un coup ? Dieu et toutes ces inepties comme quoi il savait tout, que les curés pressentaient les péchés à expier, c'était que des conneries bon sang de bonsoir. Il voyait rien à travers elle ce type, il la connaissait même pas, néanmoins elle baissa le glock, le replaça à sa taille, et avança vers lui en interrogeant Donovan du regard comme pour être sûre qu'il allait pas râler ou autre chose. Ce Nazareno n'avait pas l'air dangereux, pas une seconde, il venait de réciter tout un panel de prières qu'elle connaissait sur le bout des ongles même si elle n'en avait pas récité depuis des lustres.

- Vous étiez retenu contre votre gré mon père ? Interrogea-t-elle avant d'entendre l'autre crétin pouffer dans son dos. Malgré tout elle se retint de rouler des yeux et se contenta de l'observer pour qu'il la ferme et se garde bien de ses commentaires à la con. Ils vous ont fait du mal ? Un vague sourire étira les lèvres visiblement sèches de l'homme d'église au point qu'elle fouilla dans son sac pour lui tendre sa bouteille d'eau avant de lui offrir une esquisse à son tour.

- Prisonnier en somme, là au mauvais endroit au mauvais moment. Répondit-il, en la remerciant pour l'eau. Il débouchait déjà la bouteille pour en boire quelques gorgées. Mais non, visiblement l'habit m'a épargné bien des sévices.

Collins en soupira presque de soulagement, comme quoi même sur des cinglés un curé pouvait encore avoir un impact pour se préserver des mauvaises actions. Merde elle réfléchissait comme une grenouille de bénitier là, comme Donovan aimait encore l'appeler à Renton, quand elle n'était qu'une blonde prude n'ayant aucun souvenir d'avoir couché, pétée avec un homme. Le rose lui monta aux joues alors qu'elle se redressait, s'accaparant l'attention de Donovan en frôlant sa main.

- Faut pas l'tuer, ça m'fait mal de dire que Dwayne a raison mais, on peut l'emmener avec nous, si …. Elle parlait tout bas, que lui seul entende, à l'écart des autres, à l'écart des oreilles chastes de cet homme. si il … enfin si ça c'passe mal on s'en occupera. Elle pouvait pas dire « tuer », les restes de son éducation sans doute. Sa main engloba plus fort la sienne, juste pour qu'il l'écoute. il est même pas armé, si vraiment tu crois que c'est nécessaire, y a sûrement des menottes dans le coin, s'il te plaît Donovan.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1068
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Mar 2 Oct 2018 - 7:14
Evidemment, sœur Marie-Evelyn était choquée par la façon dont le tatoué parlait au curé, et alors ? C’était juste un type comme un autre, qui méritait la même méfiance et le même manque de respect de la part de Donovan. Le militaire leva les yeux au ciel – assez ironiquement – quand la blonde s’avança pour parler au père Morales. Il était prisonnier des survivants de la prison, dommage pour lui, mais ça les concernait pas, eux ils voulaient juste le stock de munitions. « Certainement plus qu’il en a épargné à pas mal de gosses à travers le monde. » commenta Donovan l’air mauvais, il avait vraiment une sale opinion des hommes de foi.

Il capta le geste d’Evy, glissant sur elle son regard qui l’implorait de l’embarquer. « Tu fais chier Collins, tu le sais ça ? » Ses yeux gris passèrent de la blonde à Père Mes-genoux à côté qui continuait de vomir des prières comme une mannequin vomissait ses repas. « Ecoutes padre, si on t’embarque, ça se passe comme moi j’le dis, y’a plus d’commandements d’mes couilles okay ? » Le phrasé était fleuri, mais Morales sembla malgré tout comprendre ce que Donnie voulait dire. « Vous serez récompensés pour votre bonté … ? » A son regard, le tatoué comprit qu’il voulait connaître leurs noms.

D’un signe de la main il désigna Evy. « Elle c’est Bonnie et moi c’est Clyde. J’laisse les autres se présenter. Debout, tu passes devant et tu nous montres le butin. Si t’as passé tout ce temps ici, ça devrait pas être un souci. » Dwayne lança un signe de la main au curé avant de se présenter, tout sourire. « Moi c’est Dwayne Spencer. » Donovan secoua la tête, ce type avait aucune notion de mystère, il était entier et entièrement neuneu. « Enchanté, je me doute bien que vous n’êtes ni Bonnie ni Clyde, mais vous m’aidez à sortir de là, alors je peux bien vous aider à trouver le butin. Mais … de quoi s’agit-il exactement ? » Le militaire expliqua le but de leur présence ici, le magot, le butin, le stock d’armes et surtout de munitions.

Padre Morales sembla se rappeler de quelque chose, Donnie demanda la carte à la blonde pour la coller sous le nez du curé. « Cette salle oui, effectivement, elle est un peu plus loin. Il n’y aura plus personne, les derniers survivants de la prison étaient là avec moi … » Il fit un signe de croix lorsque son regard glissa sur les cadavres partout autour. Il était à fond dans son rôle de cureton, peut-être un peu trop, c’était louche aux yeux du brun surtout vu la dégaine du bonhomme. Si ce type avait passé la fin du monde enfermé ici avec des détenus et des gardiens à réciter des prières et entendre les confessions, c’était à se demander comment il avait pas complètement perdu la tête. Il éluciderait le mystère plus tard.

« Okay donc on continue par là-bas, padre vous nous guidez. Gordon et Bates derrière lui, Dwayne tu fermes la marche avec moi. Evy, prépares toi à passer à la confession. » C’était gratuit, mais ça le faisait marrer. Elle en avait des choses à confesser, son sourire provocateur appuya ses propos et sa moquerie, avant que le groupe se remette à avancer vers la pièce.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 995
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Mar 2 Oct 2018 - 15:54
Bear, and forbear


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Si elle le suppliait ? Sûrement, si Donovan n'avait jamais vu Shreck il pouvait pas se douter une seconde que son regard là, ayant d'avantage d'impact avec ce s'il te plaît, était la copie conforme de celui du chat à l'accent espagnol. Mais oui, Collins ne voulait pas qu'il achève cet homme. Mais ça n'avait aucun rapport avec le fait de sauver son âme pour qu'il n'aille pas brûler en enfer, c'était simplement son humanité à elle qui primait sur sa fureur précédente. Quel intérêt d'éliminer un curé, désarmé en plus de ça, sinon pour le plaisir ? Floyd n'avait jamais tué quiconque pour cette raison, elle ne voulait pas que sa devienne le cas parce que s'il le faisait, il ne serait plus cet homme bon qu'elle avait décelé dès les premières secondes passées en sa compagnie. Alors quand il lui assura qu'elle le faisait chier, tout en en ayant conscience en plus de ça, elle ne put s'empêcher de lui sourire à défaut de pouvoir greffer ses lèvres aux siennes. Enfin l'esquisse lumineuse disparut aussi tôt eut-il associé les dix commandements à ce qu'il avait entre les jambes. Il était pas possible sérieusement, certes ce type devant eux n'était rien d'autre qu'un Humain en habit de foi, mais tout de même ! Au moins le père Morales ne s'en formalisa pas, leur quémandant visiblement leurs noms sans qu'elle ait le temps de répondre.

- T'abuses Donovan. Chuchota-t-elle, presque outrée, en récupérant la bouteille que le saint homme lui rendait avant de se redresser sur ses jambes.

Dwayne se présenta, tout comme les deux autres hommes qui ne s'étalèrent pas autant que leur cadet, et déjà Morales reprenait au sujet du butin. A peu de choses près Collins se serait crue dans un remake de pirates des Caraïbes, le dernier en date avec le fameux pasteur, à la recherche d'un trésor qui n'était pas d'argent ou d'or, en compagnie de Gibbs, Pintel, Ragetti et Sparrow. Enfin son Sparrow à elle était bien plus vulgaire que l'original. Fort heureusement l'assistante s'était faite à ce vocabulaire fleuri. Tout comme tu te l'es largement fait en gros… La harpie se réveillait, la poussant à rouler des yeux avant de tirer la carte de sa besace, pour la déplier devant les prunelles claires de leur nouveau guide, suite aux explications de son militaire. Bien, au moins elle n'avait pas tort, la salle en question était visiblement celle qu'ils voulaient vider en organisant cette expédition. La jeune femme remballa la map, offrant un sourire gêné à l'homme d'église qui se signait face aux corps sans vie autour d'eux, puis redressa le nez sur le chef des opérations. Si chacun obtint son affectation à la suite du curé qui prenait la tête de file, son rôle à elle la fit rougir de plus belle.

- Arrêtes ! Siffla-t-elle en lui logeant un petit coup de coude dans les côtes. Morales n'avait pas besoin de savoir, deuzio …. Et puis merde elle avait pas à avoir honte de se faire plaisir, qu'est-ce qu'ils avaient encore dans ce monde pour justement décompresser ? Pour s'évader ? Y avait plus de films, plus vraiment de musique, tout juste des bouquins, en plus elle l'aimait alors c'était pas un péché et … Ses yeux se redressèrent vers le gris des siens tandis qu'elle prenait des allures de carpe qu'on avait arraché à son élément vital. Et si j'ai pas envie hein ? Murmura-t-elle, ralentissant le pas uniquement pour que Dwayne soit légèrement devant eux, sans néanmoins les perdre, et ainsi pouvoir confier le fond de sa pensée au tatoué. Si ça m'chante de faire de vilaines choses, tu vas m'obliger à expier mes péchés ? Hum ? Malgré le rose à ses joues, Evy arqua un sourcil avant de mordiller sa lèvre inférieure, frôlant son bras du bout des ongles, à l’abri des regards. Tu pourrais peut-être me rappeler c'que je devrais confesser, mais t'as peut-être raison, Dieu a pas rendu ça si plaisant juste pour nous reprocher d'le faire trop souvent ensuite, ou alors c'était un gros sadique. Amusée, autant qu'elle s'imaginait ce qui se passerait à peine auraient-ils passé le seuil de leur baraque, Collins manqua de s'étouffer en croisant le regard de Morales qui s'arrêtait plus loin face à un battant clos.

- Les clés doivent être quelque part, ils verrouillaient toujours. Indiqua-t-il. Enfin un boulot pour elle, en un dernier regard plus gêné à Donovan, à qui elle ne put masquer son sourire rose, Collins extirpa le trousseau de sa poche et s'approcha du guide pour déverrouiller le battant. Mais votre …. Son regard darda contre le tatoué avant de revenir sur elle qui fronçait les sourcils. Enfin il a raison, si vous ressentez le besoin de vous confesser mon enfant je vous écouterai. Bordel de merde, un phare immonde lui empourpra les pommettes, l'obligeant à replacer une mèche derrière son oreille avant de faire sauter le loquet.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1068
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Jeu 4 Oct 2018 - 21:09
T'abuses Donovan. Le tatoué esquissa un rictus moqueur. « Sûrement moins que lui avec les gosses … » Il chercha même pas à camoufler ses paroles, adressant même un regard et un sourire au curé qui faisait le choqué. Bah quoi ? C’était pas comme ça que ça marchait l’église ? Il était persuadé que les enfants de chœur étaient là que pour souffler le cierge du cureton, et il doutait que celui-ci avec son air bizarre change sa vision des hommes de Dieu. Le petit groupe avança finalement, Donnie en profita pour glisser une nouvelle connerie, aux dépens d’Evy cette fois qui lui colla son coude dans les côtes.

Le tatoué eut l’air soudainement plus intéressé quand la blonde lui répondit. Si elle avait pas envie de se confesser et si ça la chantait de faire de vilaines choses. C’était à la fois sexy et mignon, à lui en arracher un sourire à la suite de sa tirade. « Avec plaisir. » se contenta de répondre le brun à sa proposition, plus que ravi de pouvoir lui rafraichir la mémoire dès qu’ils seraient rentrés. Il fallait bien un cureton pour casser le moment de flottement entre les deux, Donnie lui adressa un regard indifférent même si une part de lui avait la sensation que le pasteur était pas le type le plus net du monde. Encore moins que les autres curés, parce que clairement fallait pas être net pour faire vœux de chasteté.

Pendant qu’Evy jouait les maîtresses des clés, Morales en rajouta une couche qui invita le tatoué à éclater de rire cette fois. « T’en fais pas Don Camillo, j’m’occuperai de recueillir sa confession. » Donnie adressa un clin d’œil exagéré à Evelyn pendant que Bates et Gordon se marraient et que Dwayne bitait toujours rien. Il était vraiment con comme un manche celui-ci, le genre à pas avoir inventé l’eau chaude et le fil à couper le beurre. Mais au moins, Collins avait réussi à ouvrir la porte. Le magot était plus très loin, il pouvait presque sentir l’odeur de la poudre comme les pirates sentaient l’odeur de l’or. Ou alors c’était juste l’odeur de mort et de renfermé dans le coin.

Le petit groupe avança finalement encore un peu, à travers une pièce qui avait dû leur servir de lieu de vie vu le bordel qui y régnait, et la dernière porte à ouvrir se dressa devant Evy et son trousseau de clés. « On laisse rien, vous remplissez tous les sacs et Padre, remplis la soutane. » Le curé le dévisagea, il portait pas de soutane, il comprenait pas ce que le tatoué voulait lui faire comprendre et ça se lisait sur son visage. « Tu bouges pas, tu touches à rien, tu nous attends gentiment. » Un haussement de sourcils appuya ses propos alors que ses collègues se ruaient déjà dans l’armurerie. Jackpot ! se félicita intérieurement le brun en découvrant la pièce.

« On a bien bossé, on aura tous les deux mérités notre récompense. » lança-t-il à Evy en fourrant quelques boites de munitions dans son sac. Il y aurait de quoi les renflouer pour quelques mois là-dedans, les gars qui avaient survécu ici l’avaient joué économes. C’était une aubaine. « Nous aussi on aura une récompense chef ? » demanda alors Spencer, écopant d’un regard perplexe de Donnie. Il était très con ou il le faisait exprès de pas comprendre ? « J’crois pas que t’as envie de cette récompense-là de la part de Donnie espèce d’abruti. » répondit Gordon à la place du tatoué qui éclata de son rire marqué par le tabagisme. Encore quelques étagères à vider, quelques blocs à retraverser, et ils pourraient rentrer. Enfin.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 995
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Ven 5 Oct 2018 - 9:43
Bear, and forbear


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Mon enfant, ça donnait du crédit – et pas du bon – aux suggestions de Floyd concernant les goûts du père Morales, ça l'invitait même à rire alors qu'elle rougissait. Ce n'était rien que des mots, rien de plus néanmoins ceux du militaires eurent un effet monstrueux sur elle. Se confesser avec Donovan, ça n'avait rien à voir avec l'église, rien avoir avec la définition même du terme. Pourtant, si on creusait un minimum, et que la jeune femme restait totalement honnête envers elle même, si. Dans ces instants là, elle lui confiait silencieusement tout ce qu'elle ressentait pour lui. Sa seule manière de lui dire, de tenter de lui faire comprendre qu'il avait une valeur immense dans son cœur …. Mieux que rien songea-t-elle, en poussant le battant pour braquer le faisceau de torche vers l'intérieur. Une vague de satisfaction lui lécha les entrailles. Ils n'étaient pas venus pour rien, finalement le périple ne serait guère vain. C'était bien l'armurerie, et d'après ce que la lumière capturait dans cette pièce obscure, feu ce groupe y allait doucement avec les munitions. Tant mieux pour eux, Phelbs serait ravie, enfin, pour ce qu'elle saurait le montrer mais qu'importait, déjà la blonde pénétrait la pièce et ouvrait son sac sous les indications du tatoué. Le curé n'avait pas menti, ce qui prouvait sa bonne foi et son désir de les aider.

Armes, balles, cartouches diverses et variés, au moins ils pourraient voir venir, visiblement les prisons étaient encore ce qui pouvait les sauver question armement, contrairement aux armureries des villes ou encore aux postes de police. Soulagée, Evy remplissait déjà son sac, puis sa besace, tandis que Donovan parlait déjà de récompense à l'en faire sourire. Il aurait été faux de dire qu'elle n'en avait pas envie, elle désirait ça depuis leur instant avorté dans la salle commune, néanmoins la question de Dwayne la poussa à dévisager le jeune homme et à étouffer un rire quand Gordon lui assura qu'il apprécierait pas forcément le genre de récompense tendue par son supérieur. Même si la poudre lui masquait les joues, Evelyn en rit, terminant de remplir les bagages pour ensuite de tourner vers l'homme de foi en trouvant une paire de menottes qui la poussa à mordre ses lèvres en croisant les billes grises du chef des opérations.

- J'ai pas très envie d'le faire mais, vaut mieux prévenir que guérir. Combien de fois les gens l'avaient invité à la confiance pour ensuite lui montrer leur vrai visage ? Un paquet de fois. Premièrement Swann, deuxièmement Homer. A la pensée de ce dernier, sa peau se hérissa. Valait mieux s'assurer que le curé ne fasse rien de bête même si, jusqu'ici, il n'avait rien tenté contre eux. C'est juste une assurance mon père, pas contre vous. Indiqua-t-elle en approchant de lui. Sans cérémonie, bien qu'elle eut du mal à interpréter son sourire , Morales lui tendit ses mains qu'elle cercla des bracelets de métal avant de donner la clé à celui en lequel elle avait le plus confiance ici. La pièce fut vidée en un temps record, désormais ils n'avaient plus qu'à rebrousser chemin pour rejoindre le véhicule. Dwayne tu surveilles ses arrières.

Elle n'était pas le cerveau de la mission mais, quand bien même, leur convive n'avait aucun moyen de se préserver des moches les mains menottées. […] Machine arrière donc, en une bonne demie heure le groupe regagnait l'extérieur par la porte explosée, quant aux clés, Evelyn les garderait. L'endroit était plutôt bien sécurisé et dans cet univers macabre il fallait tout anticiper, chaque jour. Avoir à disposition une telle forteresse n'était pas rien et même s'ils rentraient pour aujourd'hui, peut-être qu'un autre groupe – plus équipé – serait envoyé sur les lieux pour tenter de récupérer ce que pouvaient potentiellement dissimuler ces murs. Leur venue n'était qu'une sorte de reconnaissance, Donovan fonctionnait toujours ainsi sur les lieux étrangers. Une première équipe venaient sillonner le terrain, nettoyer un minimum, puis ils envoyaient d'autres hommes si ça valait le coup. La brume de la veille n'était plus si épaisse, le temps un peu plus clément, la route serait donc moins fatigante qu'à l'aller. De retour près du pick-up Evelyn jeta un dernier coup d’œil au curé avant de s'approcher de Floyd à l'avant du véhicule. Bates, Gordon et Spencer rangeaient déjà leurs trouvailles et faisaient place pour pouvoir embarquer l'ex prisonnier avec eux.

- Tu vas envoyer une autre équipe ? Simple question même si elle imaginait que oui. Collins croisa les bras sur sa poitrine puis jeta un regard à Morales qui grimpait sur le plateau, aidé par Spencer. Au moins on a trouvé un cadeau d'mariage pour Lucas et Jenna. Plaisanta-t-elle avant de lui sourire, redressant les doigts pour effleurer sa joue. Merci pour lui. Hissée sur la pointe des pieds, la jeune femme glissa les lèvres contre l'esquisse de sa mâchoire avant de les dévier près de son oreille. T'es vraiment un type bien Donovan Carter Floyd.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1068
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   Ven 5 Oct 2018 - 14:03
Des sacs plein de munitions, quelques armes en rab, c’était même mieux que ce qu’il avait espéré trouver ici. Le curé c’était un bonus inutile de fin de partie, ça ferait bien plaisir à quelques bigots sur l’île, devait y en avoir. Enfin ça c’était si le type leur faisait pas de conneries en chemin, mais c’était un homme d’église, alors il avait un certain code ? Non ? Evy semblait le croire, donc il la croirait elle, à défaut de faire confiance au cureton. Le tatoué continua de vider la pièce avec ses collègues, laissant à la blonde le soin de menotter Don Camillo qui se laissa faire sans broncher, il lui vit même un petit sourire en coin. L’est pas net lui. Plus encore qu’un autre curé, quelque chose lui soufflait que Morales était pas juste un curé chiant.

Le père mes genoux et le groupe repartirent finalement en sens inverse, direction la sortie, l’air frais, et putain ça lui manquait. Donovan se félicita de pas avoir fini en taule, ça l’aurait rendu cinglé, plus qu’il l’était déjà, cet enfermement, ces sorties contrôlées. Pas étonnant que les types qu’en sortaient étaient bons à jeter, ce genre d’endroit ça aurait rendu n’importe qui taré. De retour au pick-up, il laissa les gars charger tout le matos à l’arrière ainsi que le pasteur. « Sans doute, y’a peut-être d’autres mines d’or là-dedans, bouffe, médocs, vas savoir. » Une ou deux équipes, assez balèzes et préparées pour pouvoir ratisser cette prison. Qui sait ce qu’elle renfermait, qui sait ce qu’elle pourrait leur être utile un jour.

« Un cadeau de mariage ? » Le brun eut une fraction de seconde de réflexion. « Oh putain le mariage de Lucas et Jenna. » Il avait oublié ça tiens, sans doute parce que ça lui passait au-dessus du cigare, le mariage c’était qu’une vaste fumisterie et il en voyait déjà pas énormément l’intérêt avant, alors maintenant … Un type bien ? Les paroles de la blonde le sortirent de ses réflexions. « Ouais, la population a pas encore répondu sur ce sujet-là, ça fera l’objet d’un autre vote. » Il était pas sûr d’être un type bien, pas quand il profitait du fait que cette nana l’aimait clairement pour se glisser régulièrement dans son plumard, ou ailleurs. « Allez en route bande de moules. » lança-t-il dans le talkie avant de le tendre à Collins pour allumer le moteur.

Trajet plus agréable qu’à l’aller, il faisait moche et surtout ils avaient trouvé ce pour quoi ils étaient venus. Deux bonnes journées en somme, il lui manquait qu’une chose et elle était assise sur le fauteuil passager. Des éclats de rire lui parvinrent du plateau, lui faisant jeter un coup d’œil par le rétroviseur, un haussement d’épaules plus tard, comme tout allait bien, Donovan se concentra sur la route. S’il y avait pas eu les autres derrière, le tatoué aurait été plus intéressé par la blonde que par la route mais fallait rentrer pour obtenir ce qu’il voulait hein ? Après de longues heures de route, la première barricade, à Agate, leur tendait les bras. Encore quelques minutes et ils passaient le portail principal.

« J’vous laisse gérer tout ça avec l’intendance, que tout soit bien comptabiliser et cataloguer. Dwayne amène Don Camillo rencontrer June, et démerde toi pour le faire pioncer ce soir. » Le rouquin avait pas vraiment le choix, et le regard que le brun lança à Evy était suffisant pour qu’elle comprenne qu’elle avait mieux à faire que son travail sur le moment. C’est vrai quoi ? Elle ferait son rapport à l’avocate après, elle gratterait du papier plus tard. « Soyez bénis pour m’avoir ramené ici. » Donovan adressa simplement un signe de la main au curé, remarquant du coup pas son air mesquin, pas mauvais, mais clairement pas celui d’un curé bien sous tous rapports. Direction la baraque, enfin d’abord l’armurerie pour poser son bordel, et s’éloigner du regard des autres. Dès lors que tout fut rangé, il leur fallut pas longtemps pour rejoindre la maison. Porte ouverte, porte fermée, ses lèvres vinrent rapidement s’accaparer celles de la blonde, la plaquant contre la porte close. « Ici personne viendra nous déranger … » Son sourire et son regard faisaient qu’il avait pas besoin d’en dire plus, mais de toute manière, Evy était sur la même longueur d’ondes, là il le savait. Comme à chaque fois. Ouais, c’était deux belles journées, et la meilleure des conclusions.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Bear, and forbear   
Revenir en haut Aller en bas  
- Bear, and forbear -
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» "Bear, and forbear." || {Ailis&Klegane}
» A hunter ... a bear
» Fiche technique => Trupi D Bear
» BROTHER BEAR ✗ ❝ koda, i did something very wrong ❞ (kenai)
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: