The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Look Who's Talking -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1377
Age IRL : 36
MessageSujet: Look Who's Talking   Jeu 6 Sep 2018 - 10:37
Look Who's Talking


6 septembre 2018


Jenna tournait comme un fauve en cage dans la maison. Elle s’était réveillée de bonne heure en espérant pouvoir lui parler avant qu’il ne parte à ses occupations mais elle l’avait raté de peu, aussi depuis presque 8h du matin elle tournait en rond dans la pièce principale, s’afférant pour s’occuper l’esprit comme elle le pouvait, évitant de trop réfléchir à ce qu’elle allait lui dire quand il rentrerait. L’agitation du camp la rendait encore plus nerveuse. Certes la horde de rôdeurs avait été repoussé avec les conséquences qu’il en avait découlé mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que Lucas aurait très bien pu y laisser la vie cette fois et que si cela était arrivé il n’aurait même pas su qu’il allait devenir père. Jenna s’était donc décidé à ne plus attendre un seul instant et à lui annoncer la nouvelle. Elle le lui devait bien. Il l’avait demandé en mariage faisant preuve de sa volonté de s’engager, elle devait en faire autant. Il devait savoir, point.

S’asseyant sur le canapé au centre de la pièce, ses yeux scrutaient sans cesse la porte d’entrée et chaque bruit la faisait se lever un peu espérant que ce soit lui qui ouvre. Sans même s’en rendre compte, elle avait fait le ménage dans toute la maison, c’était une première. Le stress lui faisait faire n’importe quoi … ce n’était pas du tout son genre d’être une fée du logis mais il fallait qu’elle s’occupe. Depuis qu’elle avait reçu l’ordre, enfin la punition, de June et qu’elle ne pouvait plus quitter le camp, elle préférait rester chez elle plutôt que d’aller déambuler dans les ruelles du Fort sans réelle chose à faire. Finalement l’avocate avait touché la corde sensible de la serveuse et la confiner à des basses tâches sans avoir l’occasion de sortir pour aller se défouler sur quelques rôdeurs était la pire chose qui pouvait lui arriver. Silencieusement Jenna maudissait June. L’élever au rang de femme au foyer … il fallait y penser, c’était vraiment bien joué de la part de l’avocate et vu l’effet sur l’esprit de Jenna, c’était tout simplement un coup de maître.

Le milieu de l’après-midi était arrivé et Jenna n’avait toujours pas de nouvelles de Lucas, il n’était pas rentré le midi pour manger avec elle et le lion en cage qu’elle était commencé vraiment à rugir intérieurement. Joann n’était pas disponible, Amélia était absente et Evelyn était sûrement en train de cirer les pompes de l’autre teigne. Personne n’était donc en mesure de tenir compagnie à la serveuse qui se retrouvait bien seule face à son stress. Comment est-ce qu’il allait réagir face à l’annonce ? Jenna avait eu tout loisir d’y penser encore et encore, envisageant tous les scénarios possibles dans sa tête, du plus heureux au plus malheureux. Il pouvait très bien partir en courant en apprenant qu’il allait avoir un enfant, ce ne serait pas le premier homme à le faire. Il n’y avait qu’à voir le comportement de l’autre tatoué de Donovan envers Beatriz pour que Jenna se pose sérieusement la question. Lucas avait eu une enfance assez compliquée de ce qu’elle savait et les relations qu’il avait entretenues avec son père avaient été plus que catastrophiques, aussi il devait avoir une image de lui en tant que père qui n’était pas glorieuse. Mais d’un autre côté, Lucas l’avait demandé en mariage. C’était un signe fort de sa part, il voulait s’engager avec la serveuse, aussi l’arrivée d’un enfant résonnait comme un scellé sur cette demande. Jenna ne voulait pas imaginer autre chose, il y voyait comme un moyen de le rendre heureux, de lui montrer que cette relation malgré tous les tumultes était faite pour durer.

Le regard fixé sur la porte, Jenna se levait d’un bon lorsqu’elle vit la poignée s’abaisser et le bâtant s’ouvrir. Debout au milieu du salon, elle dévisageait l’homme de sa vie qui rentrait tranquillement chez lui. L’attitude de la serveuse était tout sauf classique. Les mains dans les poches de son jean, battant légèrement du pied au sol, les joues légèrement teintées de rose. Elle était en stress. Le voir arriver signifiait qu’elle ne pouvait plus reculer, qu’elle ne pouvait éviter cette discussion et cette annonce. Prenant une grande inspiration pour se donner de la force « Lucas !! … On peut parler ? … Viens t’asseoir. » même pas un bonjour ou un mot doux.  Jenna était totalement en panique qu’elle en devenait presque flippante et froide.
by lumos maxima


And if you complain once more
You'll meet an army of me
And if you complain once more
You'll meet an army of me

You're alright
There's nothing wrong
Self sufficiency please!
And get to work


Army of me

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 779
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Lun 10 Sep 2018 - 10:52

J'avais passé la moitié de la journée à fumer mon paquet de clope. Il m'en restait deux. Seulement deux. Ça ne me calmait absolument pas. Mon corps en a trop l'habitude. Je respirais et transpirais la nicotine. Je me sentais stressé, en petite forme. J'étais pas bien et pourtant, pour me remonter le moral, j'avais Jenna, nos nuits et notre mariage en vue. Ce n'était pas la première chose à laquelle je pensais le matin mais je me forçais à le faire malgré mes pensées sombres ces temps-ci.

J'avais passé la journée à vérifier le matos et nos niveaux concernant nos munitions. Nous étions un bon groupe à le faire et le constat était sans appel. Fallait que nos prochaines sorties soient des plus fructueuses en termes d'armes et de cartouches. Concrètement, moi je n'en avais plus. Pour les tours de gardes, l'on me passait le reste des flingues, Beretta ou autre. MP5, les munitions ne couraient pas les rues. Nous étions dans un état d'angoisse élevé. Mais les bateaux ne couraient pas les rues. Moi, mon angoisse et mon état léthargique étaient les conséquences de ce 1er Septembre. Mais j'arrivais à me contenir, fallait aller de l'avant et heureusement j'avais Jen'.

En début d'aprem, je croisais Evy et Donnie. La blonde faisait la gueule. Elle viendrait me voir si elle avait un gros souci. Manière, nous étions nombreux à avoir participé à la tuerie d'il y a une semaine, et nos mémoires se souvint encore. C'était trop frais. Ce soir je sortirais sûrement pour boire un verre ou deux. Ou la bouteille, je ne sais pas. Jason voudra peut-être me tenir compagnie.

Mais pour le moment, j'avais achevé ma tâche et discuté avec quelques gars pas loin. Lorsque je rentrais, l'ambiance me mît au défis. Je vis Jenna en stress. Qu'est ce qu'il se passait ? Cette atmosphère devait lui monter la tête à elle aussi ... Mais de sa voix, elle m'ordonnait de m'asseoir. Je n'eus pas le temps alors de retirer ma veste, étant un peu méfiant. Quoi ? June lui était tombé dessus encore ? C'était Evy c'est ça ? Ou pire ... Elle voulait plus de notre union. Débilité, pas le temps ou simplement me mettre à l'écart ? Merde putain c'était pas bon.

Okéééé ... fis-je en la regardant du coin de l’œil. J'étais pas serein fallait le reconnaître. Une fois assis, je la sondais pour voir ce qui n'allait pas. Mais je ne comprenais absolument pas ses signaux à part qu'elle était angoissée à mort. J'ouvris les mains, d'un air interrogatif. Puis mes traits se durcissaient. Fallait que je la rassure. Je me levais d'un bon, prenant la parole Si c'est le mariage que tu n'en a plus envie, tu sais, je .... je ne savais pas trop comment lui dire que je la comprenais sans vraiment la comprendre ...



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1377
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Lun 10 Sep 2018 - 14:15
Look Who's Talking

« Assied toi Lucas. »

Jenna lui avait coupé la parole, sans vraiment le laisser finir la phrase qu’il avait commencé. A vrai dire elle ne l’avait même pas écouté aborder le sujet du mariage. La serveuse savait qu’il était inquiet suite aux évènements du poste de surveillance. Il avait vu la mort de près et encore plus avec le sort qui s’était acharné sur Clayton. Lucas avait passé la semaine dehors, il avait été très peu à la maison, il avait besoin de s’occuper, c’était compréhensible, il devait penser encore et encore à la situation de son ami et ce n’était peut-être pas le moment d’avoir une telle discussion avec lui. Mais il allait devenir papa, et Jenna ne pouvait s’empêcher de penser que cette nouvelle lui donnerait le sourire et qu’il avait besoin d’une bonne nouvelle comme celle-là.

Il s’était donc assis sous les ordres de la serveuse et son visage était plus qu’interrogatif. Jenna s’avançait vers lui, lentement, se posant debout juste devant. Elle prenait ses mains dans les siennes pour le rassurer un peu avant de commencer. Le regard de la serveuse était posé sur le visage du ferrailleur et malgré son stress et son attitude froide, elle n’en demeurait pas moins folle amoureuse de lui « Non non non ce n’est pas le mariage Lucas … je veux toujours. Cela n’a rien à voir ! … enfin un peu … enfin tu … laisse-moi parler s’il te plait. » tout en tenant ses mains dans les siennes, Jenna tremblait un peu. Elle ne savait pas trop comment elle allait aborder le sujet et même si elle avait réfléchi maintes et maintes fois aux mots qu’elle allait dire elle ne savait pas par où commencer cette discussion. Un simple « tu vas être papa » aurait été clair et précis, mais lui asséner cela d’un coup n’était peut-être pas la chose à faire. Toujours debout devant lui, elle esquissait un sourire en se « forçant » un peu alors qu’une idée lui venait. Serrant délicatement les mains de Lucas dans les siennes, elle les tirait un peu vers elle pour les lui faire poser sur son ventre, à plat.

« Je veux toujours t’épouser Lucas, tu n’as pas à avoir peur pour cela. » enlaçant ses doigts aux siens, elle appuyait un peu plus les mains sur son ventre. Elle fermait les yeux un instant avant de revenir plonger son regard dans celui de son futur mari « Tu as dû remarquer que depuis deux mois j’avais une humeur bizarre … » , il esquissait un sourire ouvrant les lèvres pour essayer d’en placer une « Ne m’interrompt pas s’il te plait. » cela tombait comme une sanction. Jenna avait les jambes qui tremblaient et ses mains étaient moites « … une humeur bizarre donc, pour ne pas dire des sautes d’humeur. Même si je n’ai pas vraiment choisi de rentrer à Fort Ward, une partie de moi voulait revenir parce que j’avais besoin de savoir ce qui m’arrivait. » Jenna marquait une pause dans ses mots, comme pour reprendre sa respiration et trouver la force d’enchainer sur la vraie raison de la discussion. Appuyant un peu plus les mains de Lucas sur son ventre « Je suis allée voir le Docteur Zhou. » tout le monde au camp savait qu’Hokulani était une gynécologue et tout le monde savait ce que cela voulait dire quand une femme avait des sautes d’humeurs et qu’elle allait voir un spécialiste comme Zhou. Cela faisait très cliché en soit mais la seule réponse tangible aux interrogations que pouvait avoir Lucas à cet instant était « grossesse ».

Comme pour insister sur ce qu’elle venait de dire et s’assurer qu’il avait bien compris le sens de ses paroles, Jenna répétait lentement « Lucas, le Docteur Zhou. » Jenna devenait silencieuse, observant chaque geste, chaque expression sur le visage de son homme. Elle n’était pas dans sa tête mais elle pouvait facilement comprendre les interrogations qui pouvaient être les siennes. Voyant son silence après quelques secondes, elle lui offrait un sourire un peu plus complice, déjà soulagée d’avoir réussi à dire ce qu’elle avait à dire, et d’une voix douce et rempli d’amour...

« Tu vas être papa Lucas. »
by lumos maxima


And if you complain once more
You'll meet an army of me
And if you complain once more
You'll meet an army of me

You're alright
There's nothing wrong
Self sufficiency please!
And get to work


Army of me

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 779
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Mer 24 Oct 2018 - 22:39

J'étais pas de ceux qui avait peur en permanence mais ces derniers jours furent rude et mon mental était un peu à fleur de peau. Alors que j'avais du vécu. A croire que je me faisais vieux, sans rire. Mais je voyais ses manières et son expression et la connaissant, oui elle avait quelque chose à me dire. Elle me rassura comme elle le pouvait, mais je fus écrasé par nos derniers souvenirs tumultueux, cette semaine chargée, Clayton et cette guerre que nous avions menée comme des barbares. Néanmoins je me raccrochais à ce semblant de sourire qu'elle me donnait pour voir ce qu'elle me concoctait et à quelle sauce j'allais être mangé.

Elle m'asseyait, je me laissais faire car j'étais assez curieux. Je voulais vite qu'elle me dise. Envie de boire une bière et de fumer une clope. Elle soulagea ma conscience lorsqu'elle mis de côté le mariage. Non ce n'était pas ça. Je pouvais souffler intérieurement. Mais elle pris mes mains qu'elle gardait avec elle avant de me les déposer sur son ventre. Je n'osais plus bouger. Je fus saisi d'un recul, décontenancé. Complètement dans un autre monde. Je comprenais. Ou pas. J'avais compris. Ou non. Je sais plus. Je l'écoutais. Je compris. Je regardais son ventre. Ne levant en aucun cas mon regard vers le sien. Je fixais mes mains. Je fixais ses mains. Les nôtres. Le nous. Ce que nous sommes. Ce que nous avions fait. Ce que j'ai fait ...

Une humeur oui. Des humeurs oui. Elle appuya sur mes mains pour que je comprenne. Pour que ça rentre dans mon crâne. Pour que je saisisse le sens de ses mots. Leurs définition. Elle répéta. Le Docteur Zhou Et alors ? C'est grave ? Oui c'est grave. Oui nous l'avions fait. Je n'osais pas bouger mes yeux, mes mains, mes bras, ma tête. Je restais figé, je voulais savoir si j'avais bien saisi. Je voulais savoir ce que j'avais fait. Oh mon Dieu qu'est-ce que j'ai fait !

A ses dernières paroles, je fermais les yeux. Sous l'effet du choc, des images apparaissaient comme une évidence, brutalement comme pour me rappeler : Mon père irrespectueux, ces tromperies, ces mensonges. Ma mère protectrice qui était morte sous ses coups. Je l'avais laissé, abandonné. J'étais lui, j'étais violent. Je retirais mes mains, me relevant. Fixant Bella de mes prunelles noires. Tu es ... enceinte ?

Ces mots ne m'appartenaient pas. De ma bouche cela sonnait comme une vulgarité. C'était beau mais blessant. Elle avait la vie en elle, c'était ... c'est magnifique. Mais j'étais un moins que rien, je me faisais pas confiance, c'est trop tôt pas maintenant. Je lui ressemblais tant. Je ... j'ai Je l'a pris par les épaules, Je suis comme lui, c'est dingue je ... c'est soudain c'est ... putain, mais je peux pas être père. Mais merde je ...

Je relâchais mon emprise et fis les cent pas dans la pièce, mains dans les cheveux Tu me vois papa ? Tu me vois l'éduquer ? Et puis je lâchais un rire sous le coup de la pression. Putain je vais être papa. C'est un truc de malade. Je me tournais vers Jenna, dans la plus totale incompréhension. J'ai pas eu de valeurs Jen' comment je peux ... Ainsi, je l'entourais de mes bras et la serra si fort contre moi, juste pour me prouver que je n'étais pas comme lui. Que j'avais changé. Que c'était du passé ...



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1377
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Lun 29 Oct 2018 - 14:00
Look Who's Talking

Okay. Il était secoué. Mais genre vraiment secoué. Rien de très anormal en soit, c’était une nouvelle qui retournait l’esprit des hommes en général. Apprendre que l’on allait devenir père, il y avait de quoi se remettre en question c’était certains. Et Lucas n’échappait pas à la règle. Encore plus avec son passif. La relation qu’il avait entretenu avec son père était chaotique et affreuse. Un fait divers à elle seule. Un père violent, une mère qui décède sous les coups de celui-ci, il y avait de quoi retourner l’esprit d’un enfant et encore plus le faire se remettre en doute le jour où il apprenait que c’était son tour de devenir père. Lucas semblait en panique face à la serveuse, les questions à haute voix fusaient dans l’air. Il ne se voyait pas père, cela le renvoyait trop à l’image du sien. Il crevait de trouille d’être comme lui.

A l’opposé, malgré le stress qu’avait ressenti Jenna au moment de lui annoncer, elle se sentait maintenant plus sereine, plus calme. Elle avait eu plusieurs mois pour se faire à l’idée qu’elle allait devenir mère et bien que la sienne n’ait pas été à la hauteur non plus, elle ne se voyait pas reproduire le même schéma familial. Cet enfant était une bénédiction pour la serveuse, elle en avait rêvé alors que son sang coulait au sol le soir où elle avait tenté de s’ouvrir les veines et cela lui était apparu comme une évidence. Elle ne voyait pas sa vie autrement maintenant et surtout elle ne se voyait pas enceinte d’un autre homme. Lucas était tout pour elle, le seul en mesure de lui faire changer sa vision des choses à ce point. Il y a encore 6 mois en arrière elle n’avait rien d’une mère, elle se comportait de manière totalement désordonnée et était hors de contrôle. Elle fonçait tête baissée sans réfléchir … aujourd’hui elle ne pouvait pas raisonner de la même façon, elle ne le voulait plus. Posant son regard sur son futur mari qui était au summum de la panique, elle arborait un sourire tendre et rassurant.

« Calme toi Lucas. Respire un grand coup et regarde-moi. » la serveuse se rapprochait de lui pour venir à nouveau saisir ses mains et les porter sur son ventre « Tu vas … Nous allons devenir parents. C’est une réalité Lucas. Je suis aussi inexpérimentée que toi. Tu peux être père crois moi.» Jenna se dressait sur la pointe des pieds pour venir déposer un baiser sur les lèvres de son futur mari « Écoute moi bien. Tu n’es pas lui d’accord. Tu ne seras jamais lui. » Lucas n’avait jamais réellement parler de sa famille avec Jenna, comme s’il voulait la protéger de la noirceur et de la part d’ombre qu’il avait connu étant jeune. Jenna n’avait pas cherché à savoir aussi, elle ne voulait pas le forcer à parler de tout cela, elle savait simplement le minimum et cela lui suffisait pour comprendre les craintes qu’il pouvait ressentir « Tu vas être père. Et tu seras un excellent père Lucas. Parce que tu es homme bien, et parce que tu ne seras pas seul. Nous serons tous les deux et nous élèverons cet enfant avec tout l’amour dont on est capable. » C’était presque invraisemblable venant de la part de Jenna. Personne n’aurait pu soupçonner ces paroles là sortant de sa bouche « Nous avons déjà traversé énormément d’épreuves Lucas … ce n’en est qu’une de plus. »

Souriante à nouveau, elle appuyait ses lèvres sur les siennes pour l’embrasser avec amour, elle voulait le rassurer, lui montrer que tout irait bien et que rien de ce qu’il venait de dire se déroulerait. Il serait un bon père, elle en était persuadé.
by lumos maxima


And if you complain once more
You'll meet an army of me
And if you complain once more
You'll meet an army of me

You're alright
There's nothing wrong
Self sufficiency please!
And get to work


Army of me

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 779
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Lun 29 Oct 2018 - 20:59

J'étais comme bloqué par mes impressions, mes peurs et mes contraintes. Comme si l’irréalisable me surprenait. Comme si elle me faisait un majeur en l'air pour me dire que ce que j'avais vécu avait un sens. Le sens c'était la vie ? Je comprenais pas, j'étais perché et pour une fois c'était de la bonne. Une bonne comme une mauvaise nouvelle je sais pas mais putain elle me repétait ça. J'essayais de respirer à mesure qu'elle parlait, je sentais à peine ses lèvres sur les miennes, ses mains chaudes entourant les miennes mais c'était ... c'était insensé, impensable. Je n'aurais jamais cru ça de moi et de nous. Je ne recevais pas le message correctement, je captais mal. Je devais comprendre quoi ? Que c'était fini pour moi ? Que tout allait commencer ? Que le bon Dieu nous a béni comme il avait béni ma mère, cet enfoiré ? Heureusement que Merl n'était pas dans mes pensées. Il me dirait quoi ? Que je suis dans un autre monde en ce moment même et que j'allais redescendre. Pourtant j'avais juste bu de la bière.

La chute fut terrible, je me sentais trop concerné mais je ne savais pas comment le prendre. Quel était mon choix, qu'est-ce que je peux lui donner à elle et à lui. C'était de la folie dans ce monde, un père comme moi. Je pouvais même pas imaginer ça. C'était plus fort que tout. Lorsque je captais à nouveau ce mot, le voile devant mes yeux disparut pour laisser place à une boule à l'estomac, un creux dans mon sternum. Quelque chose de totalement incontrôlable. J'étais incontrôlable. Une de plus, une épreuve de plus ? Oui s'en était une.

Je voulais qu'elle me laisse respirer une seconde alors je lui pris les joues avant de les relâcher. Mettant mes mains sur le crâne, faisant le tour de la table. Une main sur la hanche, l'autre passant devant ma bouche. Pour cacher mes traits, pour me cacher moi. Des responsabilités. D'un homme qui lève la main lorsqu'il est contrarié.

C'est ... Je sais pas quoi dire, fis-je en posant mes yeux partout sauf sur elle. Puis, je saisis son regard, m'y accrochant comme une bouée de sauvetage Regarde-moi ... je revenais vers elle en pointant mes mains sur mon torse. Je suis un homme bien avec des limites ... des putains de limites. Je me limite à faire le mal mais pas assez, je change à peine depuis plusieurs mois et encore c'est pas ce que j'aurais voulu pour ... pour ... pour avoir une famille. Même le mot famille me fit redescendre bien plus bas sur terre. J'avais mal aux pieds, j'avais mal partout. Ca y est on y arrive. Je calcule qu'elle est véritablement enceinte. Que je vais être père et que ma future femme habite la vie. C'était démentiel. Je souriais mais me refermais. Pour sourire à nouveau bêtement. Un éclat de voix mais je me tournais pour mettre les mains sur la table.

Putain je vais avoir un gosse. Il y a encore un an, j'étais froid sans espoir de survie sans une once d'amour propre. Bien des choses avaient changés, mais pas au point d'être équilibré. Nous l'étions pas mais c'était notre force. Alors où était le mal quand on a que le bien sous nos yeux.



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1377
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   Mar 30 Oct 2018 - 10:17
Look Who's Talking

Le sourire de la serveuse s’était estompé. La situation n’était absolument pas ce qu’elle avait souhaité. D’accord elle s’était transformé en fleur bleue en imaginant qu’il allait sauter partout et crié de joie et c’était peut-être un peu trop. Mais de là à partir à l’opposé complet il y avait tout un monde. Jenna regardait son futur mari tourner encore et encore dans la pièce, se prenant la tête dans les mains, comme s’il ne voulait pas accepter ce qu’elle, elle voyait comme une bénédiction pour eux. Il était en panique et était totalement dans le déni. Cela était compréhensible et en soit la serveuse s’était préparée à ce genre de réaction de sa part mais le voir en vrai lui tordait les entrailles. Elle ne voyait que le bonheur qui pouvait s’annoncer à eux et lui ne voyait que ses propres doutes et craintes. Ils étaient à l’opposé à cet instant précis.

« Je pensais que cela te ferait plaisir … » la serveuse s’était assise sur le fauteuil au centre de la pièce, les bras croisés sur ses genoux « … on dirait que ce n’est pas le cas. On dirait que tu ne veux pas de cet enfant. » les mots pouvaient paraitre durs mais c’était le ressenti de la serveuse. Elle voyait l’homme qu’elle aimait en plein doute, en pleine crise existentielle, en plein refus de cette annonce. Elle baissait les yeux au sol alors qu’elle sentait les premières larmes venir « Si tu ne le veux pas, si tu ne veux pas de cet enfant, dis le moi de suite Lucas … » la voix de la serveuse commençait à trahir une certaine pression et une certaine tristesse« J’irais voir Zhou … il est encore temps d’… » non elle ne voulait pas prononcer ce mot. Comme si elle ne voulait même pas envisager la possibilité d’avorter. Elle était tellement convaincue que cette grossesse était écrite dans l’histoire qu’y mettre fin lui paraissait pire que tout, pire que l’Apocalypse dehors, pire que la mort elle-même. Comment ne pouvait-il pas voir l’évidence de la chose ? Lucas était un écorché de la vie, comme elle, et la vie leur offrait à tous les deux une occasion de se racheter, de prouver qu’ils n’étaient pas ce que tout le monde pensait d’eux. Qu’ils valaient mieux que cela, qu’ils valaient mieux que les rumeurs, les ragots, l’image qu’on avait d’eux. On disait souvent que devenir parents changeait les gens, c’était le bon moment pour vérifier cet adage et prouver au monde entier qu’eux deux c’était fait pour fonctionner et durer. D’un geste de la main discret Jenna effaçait une larme sur ses joues, elle ne voulait pas qu’il la voit dans le doute à son tour, elle devait se montrer forte pour lui, pour eux. Elle avait subi bien des épreuves, elle avait fait bien des conneries avant d’en arriver là. Elle sortait tout juste d’une semaine d’isolement imposé par June et à cet instant elle avait besoin de sentir de la compassion et de la joie chez celui qu’elle aimait.

Elle n’osait même plus le regarder, gardant les yeux fixés sur ses chaussures. Que pouvait-elle faire d’autre à ce moment ? Il fallait qu’il se fasse à l’idée, qu’il décide si oui ou non il était prêt à devenir père « Ce n’est pas ce que j’attendais … mais ce n’est pas grave, je comprends Lucas. »
by lumos maxima


And if you complain once more
You'll meet an army of me
And if you complain once more
You'll meet an army of me

You're alright
There's nothing wrong
Self sufficiency please!
And get to work


Army of me

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Look Who's Talking   
Revenir en haut Aller en bas  
- Look Who's Talking -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Talking to the moon ◎ 12/07 | 01h25
» They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)
» Keep talking and nobody explodes... your head
» 03. Quand les sangs se mêlent
» Tracy CHAPMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: