The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Good to the last drop ? -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Good to the last drop ?   Mer 5 Sep 2018 - 5:56
Sa vieille montre Mickey Mouse indiquait l’avancée de l’après-midi et il était temps de trouver un endroit pour la nuit. Il avait l’endroit parfait en tête si on se fiait à ce vieil annuaire téléphonique trouvé dans une cabine… Téléphonique. La WRC avait commencé à faire de drôle de bruit depuis la dernière semaine, et des pièces de rechanges devenaient vitales, de même que l’éternelle quête de nourriture quand on voyage seul. Lance ne pouvait pas se plaindre. On lui donnerait un jardin qu’il ne saurait pas vraiment quoi en faire. Et puis, les légumes ce n’est franchement pas très appétissant. L’apocalypse n’est déjà pas exactement un remix de My House de Flo-rida, s’il fallait en plus qu’il ne mange que des brocolis à tous les repas…

Walker ne s’approchait jamais aussi près du cœur de Renton en temps normal, un mélange de rumeurs échangées avec d’autres petits groupes qui sillonnait la région sud de Seattle, et l’appréhension que l’enfer semble régner sur tout ce qui était trop près de la métropole. Beaucoup insistaient sur la relative sécurité d’un « no man`s land » mais Lance était loin d’être convaincu. Il y avait bien cette miss qu’il avait rencontrée brièvement pendant l’été mais ça ne suffisait pas à le persuader de faire un pas de plus que nécessaire vers le nord.

L’endroit était le Walker`s Renton Subaru. Oui oui, je n’invente rien. Regardez la carte si vous voulez. Le destin semblait lui dire clairement que bonheur, célérité et bonne santé l’attendait là-bas. Oh, et peut-être quelques pièces de transmission impossibles à trouver ailleurs aussi. Lance risquait davantage cette fois, mais il avait pris autant de précautions que nécessaire, approchant d’abord à très basse vitesse à quelques coins de rues avant d’approcher à pied. Les dépositaires se ressemblaient tous et Lance en avait visité au moins une centaine dans le cadre de sa carrière alors c’était un terrain plus ou moins familier. Il évita les baies vitrées de la façade en sautant la clôture arrière.  Une des portes de garage était entrouverte. Lance n’était pas naïf, l’endroit avait assurément été pillé dans les trois dernières années. Ceci étant dit, les Subarus n’étaient pas communes et Walker n’était pas là pour du carburant certainement disparu depuis le temps, alors il avait quand même de l’espoir.

Il commença par relever la porte de garage arrière. L’espace était vide, quelqu’un devait avoir volé – enfin, pour ce que ça voulait dire désormais – le véhicule qui s’y trouvait à en juger par les morceaux de verre sur le sol. Lance n’allait pas s’en plaindre de toute façon, ça simplifiait les choses pour lui. L’ancien pilote consuma la demi-heure suivante à vérifier les lieux minutieusement. C’était un petit jeu qu’il avait accompli des centaines de fois depuis l’épidémie, mais ce n’était jamais devenu une routine… Ni un exercice plaisant. Il avait son couteau et un vieux fusil de chasse Remington 870, mais n’avait plus qu’une seule cartouche de calibre douze. Les autres étaient partis l’an passé, quand son dernier collègue David Higgins avait été tué… Enfin bref, on allait pas trop étirer le drama non plus.

Quand il fut satisfait, il retourna à la voiture, la rapprocha le plus possible de l’entrée arrière avant de l’éteindre et la mettre au neutre pour la pousser manuellement sur les derniers mètres. Ça pouvait sembler ridicule, mais le moteur double turbo de 450 chevaux était un peu bruyant en première vitesse… Dès que la WRC fut dans le garage, il ferma la porte coulissante. Il attrapa un vieux bidon d’huile usée et obscurcit les fenêtres de l’atelier, ne gardant que quelques centimètres de vision. La noirceur relative lui fit du bien, comme un étau qui se desserrait un peu sur son crâne.

Le reste fut plus routinier, sortant son sac de voyage de la voiture avant de disposer ses maigres possessions pour faire un petit camp rudimentaire. Il dormirait dans la voiture comme d’habitude. Il avait encore quelques heures à tuer alors autant essayer de trouver du matériel. Il trouva la plupart des pièces dont il avait besoin dans l’inventaire. Comme Lance l’avait pensé, personne ne semblait s’y être intéressé, ce qui était normal. Avec un peu de chance, il pourrait utiliser l’avant-midi le lendemain pour faire les réparations, Walker préférait ne pas gaspiller ses sources de lumières.

La vraie trouvaille fut lorsqu’il alla vérifier la petite salle des employés. Il fouillait une petite armoire – vidée -  quand son pied cogna sur quelque chose en dessous, l’espace entre les pattes et la moquette vous voyez ? Intrigué, il s’accroupit pour jeter un œil, et fronça les sourcils avant de plonger son bras, tâtonnant jusqu’à toucher l’objet rectangulaire. Qu’es-ce que… ? Il extirpa la petite boite et s’avança dans la lumière blafarde d’une petite fenêtre. Voilà un nom qu’il n’avait pas vu depuis des mois. Le nom d’une divinité probablement au-dessus de Dieu à cet instant précis.

Maxwell House.


« Oh. My. God. »

Il leva le paquet de café instantané à deux mains vers le plafond comme le singe éleva Simba dans le Roi Lion. Oui, exactement pareil. Ou comme Link qui trouve un objet dans Zelda. Vous pouvez toujours pas imager ? Tant pis pour vous parce que Lance lui ne pouvait pas détacher les yeux du breuvage qui avait été un jour pris pour acquis et supplémenté d’un millions d’additifs ridicules pour des prix exhorbitants au Starbuck`s local.

Il gambada pratiquement jusqu’à la voiture, n’ayant plus qu’une idée en tête, satisfaire un besoin primal que seul sa main droite pouvait accomplir. Nous parlons bien ici de tenir en main, et fermement, une volumineuse et engorgée tasse de café. Il sortit de son sac une carafe en métal qu’il utilisait habituellement pour bouillir de l’eau. Plus qu’un papier filtre, et un petit brûleur de camping. Le propane était encore assez facile à trouver, beaucoup de maisons été chauffées avec des réservoirs ou bien avait des cuisinières au gaz. Il suffisait juste d’un peu de savoir-faire pour ne pas se faire exploser… Walker avait survécu un moment comme ça, avec le propane dans chariots de golf à Cascade-Fairwood.

Comme un enfant qui attendait d’ouvrir son cadeau d’anniversaire, il resta là à contempler anxieusement la carafe faire son boulot. Quand vint le temps d’ajouter le café, il ouvrit avec précaution la boite avant d’y prendre une grande inspiration. Nirvana. Valhalla. Tout ce que tu veux, tout ce que tu as toujours pu vouloir à cette seconde dans ta vie, tu pouvais la trouver dans Maxwell House.

Quand la douce odeur commença à se répandre dans l’atelier, il plongea la main dans son sac et en ressortit une tasse promotionnelle Star-Wars avec Jar Jar Binks qui fait une grimace. Jar jar était son personnage préféré, il n’avait jamais compris la haine générale. Encore quelques instants, il ne fallait pas ruiner la moindre goutte… Lance versa prudemment le liquide dans sa tasse, s’abandonnant dans les tourbillons cafféinés et la vapeur qui lui caressait le nez. Rien ne pouvait gâcher ce moment. Walker approcha la tasse de ses lèvres.

La porte de l’atelier commença à grincer et s’ouvrit. Trop vite pour ce que ce soit un infecté. Trop lent pour que ce soit le vent. Lance considéra sa tasse.

Spoiler:
 


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Mer 5 Sep 2018 - 9:37
L’avantage indiscutable de cette journée ? Jenna n’était pas avec eux. Sans rire, la pigiste n’était pas prête d’oublier les conneries de la blondinaine et s’était jurée de ne plus jamais bosser avec elle. Comme elle avait aussi promis à May de surveiller ses miches, alors cette dernière s’était trouvée sa partenaire toute désignée ! Dans son entourage « proche », c’était ça ou supporter Nate en tête-à-tête, ce qui était humainement très très compliqué. Même pour une nana aussi sympa qu’elle.

La mission du jour ? Trouver des pièces automobiles de rechange. C’était pas ça, mais ça s’usait mine de rien les carrosses en tôle et s’ils ne voulaient pas tous se retrouver aussi empotés que Zack après une crevaison, il fallait anticiper les besoins. Inutile d’aller bien loin, Renton avait sa petite zone industrielle saturée de garages : Total Car, AAMCO Transmissions, Washington vehicule emission station 8, … la totale. S’il y avait un père Noël des voitures dans le coin, il habiterait là.

Du coup, elles étaient parties à deux avec le van de la petite équipe YMCA. Equipée comme d’habitude – on ne changeait pas une équipe qui gagne – Victoria s’occupait de conduire. Comme souvent lorsqu’elle sortait. Elle aimait trop l’indépendance et le contrôle de sa propre vie pour laisser le volant à quelqu’un d’autre en général ; et puis… le dicton disait : blonde au volant, mort au tournant. Alors sa cadette était adorable mais elle allait sagement rester assise sur le siège passager.

- Mâte moi ça, elle venait d’arrêter leur véhicule devant le Walker’s Renton Subaru après de longues minutes de small talk, j’suis sûre qu’si on ramène des pièces d’ça au camp, ç’va plaire aux gars. T’vois pas d’ici Nate, Donociraptor et Clayton faire vrombir un moteur d’subaru en s’esclaffant comme des teubés ?

Bière à la main en prime bien sûr. Du coup, elles allaient commencer leurs investigations par là. Elles avaient encore le temps de faire un ou deux garages avant que la nuit ne tombe complètement. Et quand bien même : elles étaient les reines du pétrole dans cette ville moisie, pas besoin d’avoir peur du croquemitaine. Le van pourrait même encore renverser quelques putréfiés si elles en venaient à cette extrémité : la tôle cabossée de son capot témoignait qu’il n’en serait pas à son premier rodéo.

Quelques enjambées de clôture plus tard pour rejoindre l’arrière – elles cherchaient des pièces de caisse pas des prospectus – Victoria faisait coulisser une première grande porte. Il faisait sombre là-dedans au premier coup d’œil. Le temps que ses yeux ne s’habituent, elle ne pouvait pas tout distinguer, mais…

- Dis Cendrillon, ça sent l’café chaud non ?


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1029
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Jeu 6 Sep 2018 - 16:44
Ce putain de van la faisait royalement chier. Il lui faisait revivre cette journée de merde où May et ses coéquipiers étaient rentré de ce stupide magasin, en piteux état, comme les trois mousquetaires qui avaient lamentablement fait foiré leur mission à la con. Mais c'était drôlement plus chouette de partir avec Vicky, malgré tout, et elle avait dit oui en un rien de temps pour accompagner la brune dehors. Oh, bien sûr, la dernière sortie des deux princesses n'avait pas été particulièrement glorieuse non plus. Un goût aigre lui revenait en bouche rien que d'y penser, mais cette fois tout irait bien, si? Des pièces automobiles, avec tous les garages du coin, ça se trouverait vite fait, bien fait, non? Absolument. Et tout le monde savait que la miss ne se faisait pas prier pour sortir prendre l'air, de toute façon.

Un seul coup d'oeil et elle avait compris que sa copine préférait conduire. Posant les fesses du côté passager, la petite n'avait pas bronché. Peu importait qui était au volant, elle adorait se promener en voiture, tout simplement. Laissant le vent entrer dans l'habitacle, la fenêtre baissée, Liv avait même posé le menton sur la portière un instant, là où la vitre disparaissait dans la carrosserie, question d'en profiter un peu. Le véhicula s'immobilisa finalement, alors que les yeux clairs de la demoiselle sondaient déjà les alentours à la recherche d'un mouvement ou d'un quelconque truc louche, par habitude.  

La remarque de Blanche-Neige au sujet des trois idiots la fit pouffer de rire, imaginant sans aucune difficulté la scène qu'elle décrivait, et plus encore. "Ils oseraient même demander à des petites pétasses de se coucher sur le capot, si tu vois c'que j'veux dire!" lança-t-elle en posant un regard entendu sur sa partenaire. Dans les faits, n'importe quel rugissement de moteur - ou presque - aurait été une raison suffisante pour que les garçons invitent des poupées gonflables de service, sans nul doute. Et si un visage lui venait en tête, là, tout de suite, c'était bien celui de Donna, mais elle le chassa rapidement alors que Victoria sortait du van. Surveillant les arrières de Vicky tandis qu'elle la suivait jusqu'à l'arrière, May n'était pas nerveuse mais plutôt consciente de l'après-midi tardif qui s'installait. Elle ne voulait simplement pas traîner inutilement. Elle s'habituait doucement au sentiment de sécurité - réel ou pas - des barricades du district, finalement.

Toujours derrière elle alors qu'elle se glissait à l'intérieur d'un premier atelier, Cendrillon ne voyait pas trop ce qui l'entourait en entrant à son tour, plissant les yeux pour tenter de s'adapter à l'endroit vachement plus sombre qu'à l'extérieur. Bordel, c'était pas l'odeur du café, ça? Vic se posait la même question, visiblement. "Définitivement..." répondit-elle en un murmure, dubitative et en proie à l'incompréhension la plus totale.

Mais ses prunelles s'habituaient finalement à la luminosité réduite, avançant en discernant au final un homme, pas de copains à première vue, avec une seule et unique chose dans la main. Et ce n'était pas une arme, même si elle pouvait imaginer que la pigiste derrière elle avait déjà son flingue ou sa batte pointé vers l'inconnu. Or, un élément attira l'attention de la blonde; la tasse. Elle dévisagea ce qui contenait le précieux liquide chaud, ne pouvant résister à l'envie d'émettre son opinion sur le pire personnage de toute l'histoire de Star Wars. "Vraiment? Jar Jar Binks? Si tu veux mon avis, il n'est qu'un seigneur Sith camouflé, cet imbécile à l'humour grotesque et agaçant!" affirma-t-elle en roulant les yeux au ciel avant de se rendre compte que ce n'était définitivement pas la meilleure manière d'aborder un autre survivant. Même pas besoin de regarder vers son amie pour savoir qu'elle n'approuverait probablement pas. Il aurait fallu qu'elle fasse quoi, exactement? Appuyer la lame de sa hache sur sa carotide? C'était plus fort qu'elle, Cendrillon ne pouvait pas s'enlever de la tête cette fameuse fois où Vic avait repéré la petite, dans le même coin ou presque d'ailleurs. La brune lui avait pas braqué une arme au visage dès les premières secondes, non? Bon, c'était venu un peu plus tard, mais les circonstances étaient différentes. "Mais je t'en prie, bois! Tu nous en offre pas?!" lança-t-elle en reportant son attention sur le mec, se marrant de ses propres paroles.

Lively se racla la gorge, essayant de retrouver un peu de sérieux, avant de reprendre. "T'es vraiment venu jusqu'ici pour te faire un café?" demanda-t-elle en haussant les sourcils, ne le lâchant pas des yeux. Non, bien sûr que non. Il voulait des pièces, lui aussi, autrement son cul ne se serait pas posé ici. La blonde le sondait sans gêne, tout comme le reste de la pièce, ne sachant pas trop, en fait, si elle pouvait réellement se permettre de déconner avec n'importe qui. Il était clair que non, mais la demoiselle n'était pas la plus méfiante, à la base, devant une personne qui semblait... plutôt inoffensive, à regarder son café comme si le fait qu'il ne puisse peut-être pas le savourer était son plus gros problème. Enfin, c'était l'image qu'il renvoyait malgré sa stature imposante... pour l'instant.  


AND I FEEL THE PAGES TURNING
I SEE THE CANDLE BURNING DOWN
BEFORE MY WILD EYES

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Ven 7 Sep 2018 - 5:47
Lance, toujours la tasse à la main, considéra les deux femmes pendant un instant, reluquant de bas en haut alors que sa cervelle tournait à toute vitesse. Son talon effleura le canon de son fusil de chasse posé à ses pieds, pas loin du brûleur à propane. Il regarda sa tasse, les femmes, sa tasse à nouveau. Encore un peu de silence, maintenant il considérait les propos échangés.

« Puisque tu insistes… »

Enfin, il décida de lever lentement un doigt.

Juste une petite seconde.

Il porta la tasse à ses lèvres sans cérémonie, goûtant la magnifique saveur du produit pourtant autrefois considéré comme de piètre qualité. Cela lui sembla pourtant le meilleur café jamais torréfié sur terre à ce moment-là. La caféine l’électrisa, lui donna presque un frisson le long du dos. Une sensation impossible à vraiment décrire. C’était beaucoup plus facile de décrire les deux étrangères : double wow. L’épidémie avait vraiment épargné les plus canons. D’un côté la ténébreuse gothique aux longs cheveux sombres. De l’autre l’ange un peu grunge qui ne devait même pas avoir trente ans. Renton méritait clairement sa réputation au dirait. Le karma était définitivement de son côté, du moins si on ignorait les armes brandies ou juste visibles. Mais Walker était un gars positif. Pas besoin de partir premier pour gagner la course. Il rabaissa la tasse et eut un ton amical.

« D’abord, don`t disrespect my Jar Jar… Moi je dirais que c’est le seul qui se prend pas trop au sérieux. On a beaucoup à apprendre d’un mec qui ne se donne pas un style au milieu des Siths et des Jedis, tu ne trouves pas ? »

Il agita un doigt inquisiteur vers les deux femmes, d’abord la blonde puis la brune.

« J’ai exactement ce qu’il vous faut !  »

Il haussa les épaules en faisant signe vers son sac en reposant sa tasse, question de montrer qu’il n’avait pas de mauvaises intentions, même si son fusil était toujours à ses pieds. Lance n’avait qu’une cartouche de toute façon. L’ancien pilote ressortit deux autres tasses promotionnelles – il avait sa petite collection, un gars se divertit comme il peut dans un monde comme celui-ci.

« … Pas me faire un café mais bien nous en faire un apparemment. Vanille, toi t’es davantage R2D2 non ? Et Chocolat… Darth Vador. Clairement. »

Convaincu de son propre discours, il opina de la tête en leur faisant signe de s’asseoir.

« Si bizarre que ça ? Quand ça fait un an que tu survis avec de l’eau embouteillé et du vieux Gatorade, utiliser un garage abandonné pour une cuvée de café clandestin fait soudainement beaucoup plus de sens non ? Et quand tu as fait tout ça tout seul depuis tout aussi longtemps, le partager aussi…»

Il eut un sourire contraint puis soupira, se maudissant intérieurement d’avoir été si distrait par sa trouvaille. Lance n’était habituellement pas celui qui était pris par surprise : il n’aurait pas survécu par lui-même si longtemps autrement. Elles n’avaient pas beaucoup de matériel... Lance avait du mal à croire qu’elles cherchaient des pièces pour leur propre usage. Ça faisait deux fois maintenant qu’il risquait Renton et se faisait prendre. La dernière fois, il avait eu de la chance, mais rien ne supposait qu’il s’en sortirait si facilement cette fois.

Pour ce que ça avait comme valeur, Walker songea quand même que si une s’approchait avec de mauvaises intentions – bien que ce soit plutôt séduisant dans les circonstances -, une dose de café brûlant dans les yeux serait peut-être suffisante pour en aveugler une et remplir de plomb une autre. En supposant qu’elles étaient seules, bien sûr.

Bring it on.

« Vous attendez quoi ? Que ça soit froid ? Magnez-vous ! »


Il allait pas se faire prier, lui, reportant la tasse à ses lèvres...


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 824
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Ven 7 Sep 2018 - 20:10
Alors là ! … c’était un tel niveau que la pigiste ne saurait dire ce qui lui trouait le plus le cul. Le fait de tomber sur un gars en pleine dégustation de café dans sa tasse Jar Jar Binks ou bien le débat Star Wars qui fusa immédiatement entre lui et Cendrillon. En vrai, elle n’avait pas ressenti plus de quelques secondes le besoin de brandir une arme quelconque. Ce dernier s’était évanouit quand l’inconnu, après avoir trempé ses lèvres dans son petit plaisir, rétorqua avec ferveur aux propos de May. Quand cette dernière croisa le regard olivâtre de Victoria, la brune fit un geste de retenue en affirmant :

- M’regarde pas, il marque un point c’con.  

Un con bien sympathique parce qu’alors que la trentenaire effectuait les quelques pas qui lui manquaient pour être au même niveau que sa pote, le gars les invitait à boire. En réponse aux provocations de la blonde. Comme ça, gratuitement. C’était quoi ce mec, un starbuck ambulant ? Il avait même des tasses supplémentaires dans son sac. Est-ce qu’il allait s’amuser à mal orthographier son prénom dessus avant de la lui tendre ? Apparemment non. Et il l’appelait chocolat – ahah – il rivalisait clairement avec sa faculté à attribuer des surnoms tout pourris.

- Dark Vador, carrément. J’suis ton père, toutes ces conneries. C'moi à fond !

En vrai, elle n’y connaissait pas grand-chose en guerre des étoiles mais sur le coup, c’était son délire. Ouai, le type était marrant. Du regard, elle avisa le fusil qu’il n’avait pas cherché à saisir à un seul instant. Ça, ajouté à sa générosité et son discours sur le partage, lui faisait songer que soit il était fou, soit il était stupide, soit il avait du renfort. Soit les trois en même temps, ce n’était pas impensable. Dans tous les cas, ce n’était pas complètement net, sauf que la pigiste ne voyait pas où planquer une flopée de copains dans l’atelier.

- Amen, acquiesça-t-elle avec amusement en s’asseyant en tailleur, la batte sur les cuisses, j’t’aime bien. Sérieux Cendrillon : j’l’aime bien, précisa-t-elle avec désinvolture en se tournant vers May, ce qui était significatif quand on savait ce qu’elle faisait aux gens qu’elle n’aimait pas, mais aller, c’quoi l’arnaque ? T’gagnes du temps et tes potes vont v’nir nous plumer ? T’as foutu du GHB dans nos tasses ? Ou t’es juste… un peu zinzin ?

Un petit sourire flottait sur ses lèvres pulpeuses. Narquois. Enigmatique. Pourtant, Victoria ne se montrait pas menaçante pour autant. Les mains refermées sur sa tasse chaude, elle fixait l’inconnu de ses yeux éternellement alourdis par ses paupières tombantes. Blasées. L’air de celle qui se fichait de pas mal de chose au final. Mais la vie était réduite à des équations simples alors… monsieur café répondait forcément à l’une de ses trois propositions.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1029
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Sam 8 Sep 2018 - 18:29
Sérieusement? Il ne manquait plus que ça. Vicky qui était de l'avis du type au sujet de Jar Jar. Putain de merde, il allait pousser des ailes aux infectés avant qu'elle ne se range de leur côté. Offrant seulement une gueule faussement outrée au mec comme à sa copine, May n'avait rien ajouté, résignée, observant de toute façon l'inconnu extirper d'autres petites merveilles de son sac. Vanille se méritait R2-D2 et Darth Vador s'offrait à Chocolat. Bel effort, pour les surnoms.

C'était devenu le dada des gens en pleine apocalypse de rebaptiser tout le monde, ou quoi? Oh, elle pouvait bien trouver les conneries du mec un peu ridicules, mais elle riait quand même, se marrant de ses associations douteuses à leur sujet. Tout un phénomène, ce grand con. Aussi, il méritait qu'on lui réponde. "Au nombre de fois où R2-D2 sauve la mise et vient à la rescousse des siens... Oui, ça me va parfaitement, c'est plutôt d'lui qu'on a beaucoup à apprendre." répondit-elle en faisant référence à ce qu'il avait dit plus tôt, foutrement sérieuse, acceptant au passage le breuvage chaud qu'il avait préparé pour les deux demoiselles.

Il s'expliquait, prétextant qu'une cuvée de café valait bien la peine après un an de disette, que de le partager semblait étrange tant il était habitué d'être seul. Bordel, si quelqu'un pouvait comprendre ça, c'était Cendrillon. Encore aujourd'hui, même si elle s'était relativement habituée à la vie de groupe, il lui semblait parfois encore étrange d'être constamment entourée. Et malgré le fait qu'elle ne retournerait en arrière pour rien au monde, maintenant, l'acclimatation n'avait pas été de tout repos. Enfin, elle hochait la tête pour lui donner raison quand Blanche-neige se retourna pour lui affirmer haut et fort qu'elle l'aimait bien, ce taré. La vache, elle ne savait pas si ce type était conscient de la chance qu'il avait qu'une telle phrase sorte de la bouche de Victoria. 

Mais elle n'avait pas tort pour autant. Liv aussi trouvait que ses répliques étaient plutôt divertissantes, cependant, la pigiste amenait un bon point. C'était quoi, l'arnaque? Tout le monde se posait la question à chaque nouvelle rencontre, dorénavant, non? La petite n'aurait peut-être pas employé un mot aussi fort, mais elle ne pouvait pas mentir; elle aussi avait quelques interrogations. La preuve? La blondinette n'avait pas encore posé ses fesses nulle part, préférant siroter son café debout en faisant quelques pas d'un côté, puis de l'autre.

Étourdissante? Possiblement. Elle fouinait un peu partout, repérant peut-être déjà ce qu'elles pourraient tirer de cet endroit dont elle n'avait pas l'habitude pour deux sous.  "Je penche pour la troisième option." dit-elle finalement, amusée, en réponse aux trois propositions précédentes de Vic. Il était clairement un brin dérangé, bien entendu. Et puis... "Qui est ami avec un fan de Jar Jar Binks, de toute façon?" demanda-t-elle juste pour l'emmerder.  "Si t'avais des copains ils seraient déjà là, on a pas été particulièrement discrètes dehors." C'était la vérité qu'elle citait, tout simplement, le but n'étant pas de montrer que les deux filles avaient un quelconque avantage sur lui... mais quand même. Son regard pâle se posa ensuite sur la bagnole qui devait forcément lui appartenir, alors qu'elle s'en rapprochait en levant parfois les cils sur le type, comme pour surveiller sa réaction. "Faut les entretenir, ces trucs, hein? Des soucis avec la tienne?"


AND I FEEL THE PAGES TURNING
I SEE THE CANDLE BURNING DOWN
BEFORE MY WILD EYES

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lance Walker
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 104
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   Lun 10 Sep 2018 - 6:42
Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas bu un verre en compagnie d’une femme de son âge. Et probablement deux fois plus longtemps qu’il en avait eu deux en même temps. Bon, on n’était pas dans un bar huppé ou une boite de nuit branchée, et on buvait du café instantané plutôt qu’un martini mais c’était un début non ? Et puis, Lance pouvait bien toucher le fond, Jar Jar Binks serait toujours là pour le remonter, tout comme la caféine qui le ravivait comme Popeye et une boite d’épinard. Bordel que ça faisait du bien, ça lui faisait presque oublier le danger imminent, mais ça, il ne fallait pas grand-chose pour quelqu’un de blasé aux bienfaits inexistants et aux problèmes omniprésents de la vie en solitaire. Elle trinqua, et il cogna délicatement sa tasse contre celle de Chocolat en réponse. Elle n’avait pas l’air méga connaissante de Star Wars, mais le café était un langage universel. Et Lance ne pouvait pas exiger de tout le monde d’avoir un niveau de culture minimal (Truc de pro : ne jamais fréquenter une fille qui ne connait ni Star Wars, ni le Seigneur des Anneaux. Chocolat, j’espère que tu connais mieux Gandalf que Darth Sidious).

« Santé ! »

Ça bouillonnait de questions, mais Lance n’était pas pressé de répondre lui, préférant encore savourer son breuvage. Il suffisait d’un instant de névrose à l’une, l’autre ou lui-même pour repeindre les murs de l’atelier en écarlate, alors autant profiter du moment présent. Vanille, elle, semblait bien plus savante en termes de guerres cosmiques, et il hocha la tête alors qu’elle prenait la tasse à son tour.

« Je suis bien d’accord, R2-D2 est plutôt cool… Mais il y a aussi le fait que je n’ai pas encore trouvé les autres tasses de la collection… Haha. »

Lance n’était pas un total ermite non plus. Les interrogations se pressaient, elles, et il se contenta d’hausser les épaules, style ouuuuuh vous m’avez démasqué !. Il n’était pas contre l’idée de… hum… déplumer une ou l’autre, mais c’était le moment dans l’épisode de Scooby-Doo où ils avaient capturé le monstre et allait enfin découvrir l’identité du coupable – qu’ils savaient toujours d’avance d’ailleurs, un peu ironiquement. L’ancien pilote soupira.

« Deux déesses dans un atelier de mécanique dégueu et c’est moi l’arnaque ? Et puis j’ai déjà répondu que je faisais mon chemin seul non ? Ce n’est pas juste mon statut sur Facebook vous savez… »

Il considéra le fond de sa tasse.

« Si il y a du GHB là-dedans, crois-moi je ne partagerais pas. Je donnerais beaucoup pour un petit coma-repos-forcé en ce moment. Pas le genre permanent, juste genre… Huit heures de tranquillité quoi. Mais plutôt impossible désormais, pas vrai Chocolat… »

Clin d’œil. Huit heures de sommeil… Le rêve quoi. Son regard se profila sur Vanille. Son profile, littéralement, si vous voyez ce que je veux dire. Il prit un air faussement indigné.

« Jar jar serait le meilleur pote. Tu imagines Jar Jar te laisser tomber ? Se moquer de toi ? Ne pas tenir tes cheveux pendant tu vomis dans une cuvette ? Oui, voilà. Jar jar, c’est le mec qui te file dix dollars alors que tu lui dois déjà cinquante. On devrait tous être un peu plus Jar jar en ce monde, je dirais. »

Son regard défila entre Chocolat et Vanille. Il avait juste à se rebaptiser Fraise et ça ferait un bon trio napolitain tiens !

« J’étais un peu occupé par l’idée de mon café, pour être honnête. Mais c’est un fait que le système d’échappement de votre… peu importe comment vous appelez votre locomotive à vapeur… est plutôt foutu. Quelqu’un n’est pas allé aux entretiens préventifs chez le concessionnaire tsssssk…. »

Alors pourquoi elles trainaient ici ? À moins de sortir directement des calendriers full size que les mécaniciens accrochaient au murs pour se… hum… divertir… elles n’avaient pas l’air du genre à être versées en mécanique. Peut-être pour revendre ou échanger. Mais leur assurance donnait un autre message. Qui n’était pas rassurant en soi. Il suivit des yeux Vanille qui s’approchait un peu trop de la WRC. Si elles ne s’y connaissaient pas trop en voitures, elles ne verraient pas la différence, alors Lance décida de rester plus ou moins honnête. C’était ce que sa maman lui avait appris. Mauvaise blague, il ne l’avait jamais connue.

« La transmission a des ratés. C’est une Subby, alors c’était un endroit logique. Mais vu le bruit de votre tracteur agricole, il y a quelque chose d’autre qu’un moteur plat. Donc pas de la marque. Donc à moins que vous soyez effectivement une hallucination causée par mon café périmé et donc un fruit de mon subconscient – mais merci beaucoup quand même, subconscient -vous vous êtes trompés de garage ou bien mon café sent si bon que ça ? »

Il haussa les épaules. Il n’avait pas vraiment entendu le bruit du moteur de leur véhicule, mais c’était une tentative avec une bonne chance de succès, vu la rareté des véhicules de la marque, même avant l’épidémie. Dans le pire des cas… Son pied resta appuyé contre son fusil.

« Vanille, si c’était une embuscade, je gaspillerais pas mon précieux café non ? Ou mes tasses… Et si c’est vraiment une embuscade, avec les fenêtres obscurcies et tout, vous seriez déjà foutues de toute façon… Ça me dérange pas de te voir te dandiner sur tes jambes interminables mais pose-toi la question… »

Coup d’œil entendu. Puis sourire taquin.

« Que ferait R2-D2 ? »


But really, I`m a pacifist...
That being said, there`s only ever one winner to any race...
So come at me, B*tches !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Good to the last drop ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Good to the last drop ? -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Drop 73-77

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: