The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Moolight Sonata -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Mer 5 Sep 2018 - 7:06
C’était difficile d’accepter que oui, elle avait bel et bien besoin de lui. Oui, elle avait eu la frousse de sa vie dans la forêt, en se pensant perdue, en le pensant perdu. Frankie avait cette sensation, ce gouffre béant dans son cœur qui lui rappelait qu’elle avait tant perdu, ses parents, Isiah. Aaron l’avait aidée, la plaie s’était refermée puisque désormais elle l’avait lui pour combler tout ce gouffre de chagrin avec son amour inconditionnel, mais la simple perspective de perdre à nouveau suffisait à faire rejaillir chaque sensation. Peut-être n’était-ce là qu’un simple retour des choses, pour toutes les fois où c’était elle qui avait abandonné, laissé derrière elle des personnes dont elle avait clamé être proche. Peut-être pas. Ethan, avec tout ce qui faisait de lui ce type agaçant, s’était niché dans un coin de son esprit, dans un coin de son cœur, veillant sur elle. Evidemment elle avait regretté ses mots, trop faibles, trop mièvres, aussitôt prononcés, mais tant pis.

Ses doigts se nouèrent délicatement à ceux du brun. J'te laisserai jamais. Son cœur se serra, la brune voulait y croire mais ce n’était pas une promesse que l’on pouvait faire et encore moins tenir. C’était écrit, l’on finissait toujours par abandonner quelqu’un et être abandonné. Jusqu’à ce que la mort vous sépare. Celui qui restait était abandonné, laissé pour compte, et il n’y avait pas besoin d’aller chercher aussi loin que les vœux du mariage. Et pourtant. Ces quelques mots lui arrachèrent un sourire, pour elle-même, son regard rivé sur la pénombre à l’extérieur.

Quand Ethan continua, Frankie tourna finalement la tête vers lui. « J’allais pas le laisser ici en pleine forêt, non ? Et … tu serais resté avec lui alors … » Du moins c’était la chose la plus logique, si elle en avait eu l’occasion, retrouver son père, Frankie ne l’aurait pas lâché quitte à tout abandonner car il était son roc, il l’avait été dans tant de moment de sa vie. Ses doigts pressèrent un peu plus sa main, son regard sombre passant du brun à la route à nouveau. « Je sais que … j’ai pu dire des choses pas … pas cool, c’est le moins qu’on puisse dire. Je sais combien je peux être chiante, désagréable … Je suis pas … Je peux pas prétendre faire partie des bonnes personnes qu’il reste dans ce monde parce qu’avant … » Un sanglot noua sa gorge, la brune prit quelques secondes. « J’ai essayé de changer avec Isiah. » Prononcer son nom, à voix haute, plus seulement dans le calme de son esprit, c’était étrangement douloureux, étrangement rassurant.

« En dépit de tout ce que j’ai pu dire ou faire … Billy, Nigel, Aly, Hannah, Luisa et même ces deux sacs à puces … toi … vous faites partie de … de moi. » Elle n’avait pas mentionné son fils, parce que de tous, il était au-dessus, le seul pour qui elle serait prête à trahir tous les noms qu’elle avait cité. Sa vie à elle avait auparavant plus de valeur que celle des autres, désormais c’était celle d’Aaron qui prenait le pas sur tout le reste. « Bref … je … t’as pas intérêt d’avoir d’autres idées à la con comme ça. » La diva se mura à nouveau dans son mutisme, parce qu’elle craignait de trop en dire. Il le savait, non ? Il avait compris maintenant qu’elle avait besoin de lui, besoin de tous les autres, et que malgré les mots durs qu’elle avait eus à la disparition d’Isiah, elle n’aurait pas remonté la pente sans sa présence à lui. Elle ne pourrait pas continuer à remonter la pente sans sa présence. Ethan faisait partie du cocktail qui lui permettait de tenir. Frankie ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose mais se ravisa, se contentant de nouer un peu plus ses doigts à ceux du brun. « Je vais essayer de dormir un peu … » Parce qu’en rentrant, elle n’irait pas dormir, non en rentrant elle irait prendre son fils dans les bras, elle le contemplerait durant des heures pour s’assurer qu’elle était bien rentrée.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Jeu 6 Sep 2018 - 8:59
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Tu serais resté avec lui. C'était perspicace en un sens, sans doute n'aurait-il pas eu le cœur à repartir loin de son père, pourtant s'éloigner d'elle, d'eux tous, l'aurait profondément peiné. Mais dans cette sorte d'affirmation Ethan y décelait autre chose. Elle lui disait pas ouvertement ce que lui venait de lui sortir sans trop se soucier des conséquences – qui finalement étaient pas mauvaises une seconde – mais il pouvait comprendre qu'il avait de l'importance à son regard brun. Il en passa la langue contre sa lèvre inférieure, lâchant un soupir de soulagement. Quelque part il courrait pas après du vent, ni même après le fantôme d'Alyson parce que la chanteuse n'avait rien à voir, de près ou de loin, avec la blonde. Il ne courrait pas. Sans dire un mot, Saddler l'écoutait. Elle pensait ne pas faire partie de ces gens « biens » qui restaient dans le monde et pourtant elle se fourvoyait. Y avait qu'à repenser à l'autre cinglé de la chapelle, à ceux que son père avait traqué pour se faire justice lui même, eux n'étaient pas des gens biens, et, encore finalement, dans le monde actuel, où se trouvait la frontière entre le bien et le mal ?

Quand elle prononça le prénom du disparu, Ethan pinça les lèvres. C'était dur pour elle, il avait même pas besoin de la regarder pour le savoir, pour le sentir. Tout ce qu'il fit fut de resserrer ses doigts fébriles. Il pouvait comprendre ses doutes, sa douleur. S'il ne lui avait pas dit ces mots pour obtenir un juste retour des choses de sa part, l'entendre s'ouvrir, naturellement, un peu plus le confortait dans le fait qu'elle envisageait le tout sous un autre angle malgré l'angoisse à laquelle elle devait faire face. Personne ne savait ce qu'était devenu Baumann, personne ne savait s'il était mort ou encore de ce monde. Du jour au lendemain, dans une semaine ou des mois, il pouvait peut-être repasser le seuil du complexe et, alors, qu'en serait-il d'elle, d'eux ?

Le trentenaire évita d'y songer et émit un simple rictus, touché, à ce qu'elle lui disait. Elle tenait aux gens qui l'entouraient. C'était le cas pour lui, après tout si la merde avait fait quelque chose de bien, c'était de permettre à certaines personnes de s'unir contre elle, de lutter contre elle, puis de forger des liens qui n'auraient sans doute jamais vus le jour dans d'autres situations. T'as pas intérêt à avoir d'autres idées à la con comme ça. Il opina, la langue glissant son son pétale tandis qu'il se hasardait à la scruter de vagues secondes. Elle était crevée, usée, angoissée sans doute suite à ce qu'avait pu lui dire son père. Mais elle allait bien, il la ramènerait à son fils là. Tout ce que Saddler espérait, en la voyant fermer les yeux, c'était que Nigel, Luisa et les autres, n'aient pas décidé d'organiser une battu. Par ce temps.... Non, peut-être attendaient-ils, mais connaissant ces deux personnes, ils seraient certes soulagés de leur retour, mais n'auraient pas un immense sourire figé aux lèvres non plus. Cette idée le poussa à accélérer légèrement, Aaron... les autres, devaient se faire un sang d'encre. Gardant ses doigts au creux des siens un moment, il les retira en la sentant se détendre, pour en loger le revers à sa joue avant de fixer par delà le rétro. Son père suivait encore, et pour être certain qu'il se défile pas, il lui avait même laissé la chienne. Un sourire amusé fila ses pétales. […] La grille du complexe se présenta une heure et demie plus tard. Le trentenaire fatiguait, pourtant les feux du Land attirèrent les leurs et il vit parfaitement leur air fermé, à la fois soulagé. Laina ouvrit, se permettant un froncement de sourcils en remarquant le bahut qui suivait, puis referma.

- Princesse ? Sa main glissa contre ses traits, jusqu'à ce qu'elle rouvre les paupières et qu'il lui tende un sourire. On est rentré. S'il eut envie de déposer un baiser sur son front, ce fut le petit coup de poing de la patineuse sur la vitre conducteur qui l'obligea à se raviser et à quitter l'habitacle. L'orage a pas aidé à rentrer et... Il vit Sunny quitter le camping-car, puis son paternel qui restait en retrait tandis que Billy et les autres approchaient.  on, enfin c'est mon père Adrian. Le vieux lui offrit un hochement de tête, dardant son regard sur les membres du groupe avant de sourire à Frankie. Désolé pour l'stress pour, …. enfin on est en vie, dégueulasses mais là.. Fallait-il leur parler des illuminés de la théière ? A voir, Frances déciderait mais là, l'heure était au soulagement surtout.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Jeu 6 Sep 2018 - 22:31
Difficile de dire qu’elle dormit bien, au mieux Frankie parvint à se remettre de l’angoisse, de la course, mais si elle ferma les yeux, ce ne fut que pour revoir la pénombre dans la forêt. Le bruit du moteur et de la route qui se déroulait sous les roues ne parvenaient pas à effacer de son esprit les râles, le hurlement de ce type, les coups de feu. Elle avait eu peur, sincèrement, comme rarement. Dans cette forêt, elle s’était vue perdue, comme l’avait été Isiah sans doute. Son visage était apparu dans son faux sommeil vraiment troublé, puis celui plus poupon de son fils qui l’attendait au complexe.

La coréenne remarqua à peine la décélération du véhicule, il lui sembla entendre des voix dans le lointain mais ce fut surtout le contact rassurant de ses doigts à sa joue qui la sortit de ses songes brumeux. On est rentré. Se redressant dans le siège, Frankie échangea un rapide regard avec Alainna alors que le brun quittait le calme de l’habitacle. La brune se décida à sortir à son tour, ils devaient faire peur, sales, épuisés, Ethan était même blessé, et ils avaient ramené un inconnu. Pourtant, Frankie remarqua juste Billy en retrait. « Il va bien, il dort. » répondit juste le canadien à son regard dont il comprit rapidement la question silencieuse.

« La prochaine fois, laissez pas Ethan conduire, il est incapable de retrouver son chemin. » Frankie esquissa un sourire moqueur à l’attention du brun avant de soupirer de soulagement. « Je vais aller … » Faire un énorme câlin à son fils, tant pis si elle devait le veiller pour le reste de la nuit car il refusait de dormir, elle avait juste besoin de sentir son odeur de bébé, de le tenir dans ses bras pour finir de se rassurer. Sans réellement attendre de validation, la coréenne commença à prendre la direction de son camping-car pour y trouver le nourrisson endormi, Billy attendant déjà à l’entrée de sa roulotte. « Il faut s’occuper de la blessure d’Ethan, j’ai désinfecté et mis un pansement mais il faudra peut-être quelques points. Et il faudrait aussi vérifier si son père va bien. » L’enfant dans les bras, la brune se laissa doucement tomber sur la couchette. « Et toi Frankie ? Comment vas-tu ? » Elle secoua la tête. « Un bleu ici ou là mais rien de plus. » La frousse qu'elle avait eue, elle n'était pas décidée à lui en parler dans l'immédiat.

Billy soupira, disparaissant finalement pour aller retrouver le reste du groupe, leur donnant rendez-vous dans le laboratoire reconverti en infirmerie. Frankie, elle, emmaillota son fils dans une petite couverture pour traverser l’espace extérieur et rejoindre la grande salle commune et finalement l’infirmerie. Mais ils étaient encore tous là dehors, sauf Billy déjà en train de préparer le nécessaire. Le bébé contre elle, la brune adressa un sourire rassuré à Ethan et son père. « Merci Adrian … pour votre aide. » Ce petit être faisait vraiment des miracles sur elle car il était rare de la voir souriante ou de l’entendre remercier quelqu’un si facilement. « Il faut que Billy regarde ça. » Son index se posa sur le front du wedding-planner blessé pour désigner sa blessure.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Ven 7 Sep 2018 - 20:27
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il était claqué lui aussi, c'aurait été mentir que de prétendre qu'il pétait le feu et, encore, il avait pas vu sa pomme. Il devait faire peur, couvert de mélasse, quelques traces de sang séché sur le visage, et pourtant il ne s'inquiéta que du petit que Billy disait aller bien. Ça le rassura, c'était ce qu'il espérait, que le champion en herbe n'ait pas trop subi l'absence de sa mère et, en un regard à Luisa, Ethan esquissa un sourire. Finalement c'était elle qui lui avait dit d'embarquer le tire lait, avant la naissance du petit. Sans ça les choses auraient été plus problématiques encore qu'elles l'avaient été simplement pour eux deux. Enfin, ici aussi ils avaient dû se faire un sang d'encre mais la connerie de Frankie à propos de son sens de l'orientation en invita certains à se détendre. Quant à lui, Saddler émit un rictus et opina simplement concernant ce que désirait faire la brune. Il l'avait privé de son fils trop longtemps, il avait privé ce gamin de sa mère. Bordel heureusement que les choses s'étaient bien terminées heureusement que... Il croisa le regard de son paternel, le remerciant sans un mot. D'avoir aidé la chanteuse, d'être là, tout simplement.

Saddler senior, par respect sans doute, avait viré sa casquette mitée. Alainna l'observait d'un air intriguée, jusqu'à sourire légèrement. Au moins personne était réfractaire à accueillir Adrian ici. A l'intérieur, il profita du thermos remplit par Billy, chaque jour, et offrit une tasse à son père avant de se caler sur un chaise pour souffler. Est-ce qu'il fallait parler des cinglés religieux au groupe ? En observant la patineuse, puis Hannah auprès de son frère, le trentenaire en déglutit. Elles étaient jeunes, certes la vie les avait pas épargnées depuis le temps mais est-ce qu'évoquer ça serait pas comme les faire flipper pour rien ? Après tout, y avait peut-être plus de menace. Peut-être que celui qu'il avait tué était le dernier ou, s'ils étaient encore quelques uns, ils étaient situés sur Vashon. Frances verrait. C'était pas son rôle puis déjà Billy revenait pour lui demander à lui et son père, de bien vouloir se ramener à l'infirmerie. Ethan offrit un clin d’œil à Turner puis quitta la salle pour s'arrêter près de sa bagnole et en sortir les sacs trempés avant toute chose, jusqu'à voir arriver Frances et le bébé bien emmitouflé. Un large sourire étira ses pétales.

- Bha c'est rien ma p'tite. C'était peut-être rien, mais en revanche ce qu'elle tenait tout contre elle invita son paternel à l'observer elle, puis son fils. Ce dernier légèrement surpris, agréablement pourtant, qu'elle puisse s'inquiéter autant de son sort. Ses doigts contre son front l'invitèrent à pincer les lèvres et à ne pas remarquer les œillades particulièrement insistantes du vieil ours. Bon sang Ethan t'compter m'le dire quand au juste ? Perplexe, sourcils froncés avant de grimacer au rappel de l'arcade fendue, Saddler lui offrit un regard rond qu'il partagea avec la chanteuse avant de caler les cils sur ce que les mirettes de papy fixaient en un petit sourire de coin. Oh bordel de Dieu ! Non ! Frances regardait plus dans sa direction mais scrutait déjà le petite être endormi. Le trentenaire en profita pour agiter le minois de manière négative. Peine perdue, son abruti de père était absorbé par l'image paisible du poupon dans les bras de Morphée, enfin de sa jolie maman. Bha y r'ssemble à sa mère, hein, c'pas plus mal.

De pire en pire, le wedding-planer désira se planquer, n'importe où, et sans le vouloir déjà la paume contre sa trogne en déformait les traits. Les deux pieds dans le plat, aussi, quand enfin son père, amusé, redressa le nez vers lui, son fiston lui offrit une moue des plus réprobatrices. Après ça c'était lui le crétin ? Y avait pas de doute bordel, c'était de famille et c'était bien son père. Si un jour un enfoiré avait douté en voyant Rachel, Adrian et leur fils, de sûr Ethan Saddler n'était pas issu d'un adultère entre la jolie brune et le facteur.

- Parce qu'y avait peut-être rien à dire justement. Siffla-t-il embarrassé, emmerdé même que ça puisse réveiller ce qui ne quitterait jamais vraiment la Coréenne. Fort heureusement, le Canadien vint couper court au malaise, s'impatientant sans doute de ne pas les voir arriver. L'homme qui tombe à Pic ! Lâcha-t-il en riant nerveusement avant de se racler la gorge.

- Ouais bha au lieu d'faire ta mijaurée Ethan Benjamin Saddler, t'aurais pu directement t'racler le siphon, j'aurai pigé. Reprocha le menuisier avant de déglutir face à Frances. Désolé, j'pensais que... Enfin il te ressemble vraiment beaucoup, c'est un beau p'tit.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 8 Sep 2018 - 18:24
Frankie esquissa un sourire à Adrian, elle l’appréciait bien ce bonhomme. Franc, il n’hésitait pas à remettre Ethan à sa place, un peu comme elle, quoiqu’elle le faisait surtout pour faire râler le brun. Mais sa remarque l’invita papillonner un instant, ses doigts quittant le front du brun pour se reposer sur la silhouette pouponne endormie dans ses bras. Elle échangea un regard avec le wedding planner avant de comprendre, ou du moins avoir la sensation de comprendre, à quoi il faisait référence. Gênée, et préférant ne pas hurler, Frankie reporta son regard sur Aaron, cherchant dans son visage d’ange de quoi se calmer, de quoi ne pas replonger dans l’ouragan de questions qui l’assaillaient parfois.

Les mots de Saddler senior filèrent à ses oreilles, l’invitant à sourire pour son fils dans ses bras, se concentrant sur lui plutôt que l’extrême malaise de la situation. Elle voulait lui hurler que ce n’était pas le fils d’Ethan, que c’était le fils d’un autre, disparu, qu’Ethan n’était rien pour elle mais ce dernier fait serait un mensonge jeté par colère envers le brun. Parce que c’était bien sa faute, son baiser dans la forêt avait dû semer le doute dans l’esprit d’Adrian. Et ce n’était pas la faute du vieux, il débarquait, il ne pouvait pas tout savoir.

Rien à dire, voilà qu’Ethan résumait parfaitement la situation. Billy débarqua à son tour, comme s’il n’y avait pas assez de monde pour ressentir la gêne du moment. Mais finalement le canadien les sauvait là, Frankie ne fit qu’esquisser un sourire à l’attention d’Adrian, ravalant la colère et le sanglot qui lui nouait la gorge. « Allons rejoindre l’infirmerie, que Billy s’occupe de votre crétin de fils. » D’un signe de la tête, elle invita tous ceux qui étaient présents à les rejoindre. Maintenant qu’Aaron était dans ses bras, elle avait la sensation qu’elle devait leur raconter, au moins dans les grandes lignes ce qu’il s’était passé.

La coréenne s’appuya contre un plan de travail dans le laboratoire reconverti en infirmerie, passant sa langue sur sa lèvre inférieure, son regard glissa de son fils au reste du groupe. « On avait prévu de rentrer plus vite, mais la pluie nous a pas facilité la tâche. On est tombé sur … un type complètement taré. Il a essayé de m’embarquer, finalement … on a réussi à lui échapper et heureusement on est tombé sur Adrian. Ce type faisait partie d’un groupe mais ils sont tous morts. » Du moins l’espérait-elle, son regard se posa sur le brun plus particulièrement et sur son père.

« Adrian va rester ici avec nous, je sais que la décision peut paraître rapide mais … c’était la seule possible, non ? Adrian je vais devoir vous demander vos armes. C’est la règle ici. » Et elle ne pouvait pas se permettre d’y déroger sinon qui sait ce que cela pourrait faire couver chez les autres qui avaient tous dû se plier à cette même règle. Quinze jours pour les armes blanches, un mois pour les armes à feu. « Vous avez accès à tout ici mais … en contrepartie, tout ce que je vous demande c’est de garder secret l’emplacement de notre groupe et de contribuer. » Cela n’avait rien d’extravagant, mais le vieux Saddler avait visiblement dirigé un groupe, il fallait espérer qu’il accepte ces quelques règles du jeu. « Encore désolée pour l’inquiétude, nous allons bien et … vous pouvez tous aller vous reposer. » Un sourire étira ses traits alors que Billy terminait de recoudre la blessure d’Ethan.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 8 Sep 2018 - 19:10
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


La gênance du siècle, y avait pas d'autre mot pour qualifier le moment, et même s'il était pas dans le dico, Ethan ne trouvait rien de mieux pour définir ce qui venait de se passer. Et son père qui en rajoutait une couche. Mouais, il pouvait pas faire mieux, quant à la demande de Frances, et ce fameux crétin, le trentenaire roula des yeux avant d'emboîter le pas à tout ce beau monde direction le vieux labo qui servait d'infirmerie. Sur place, la pièce éclairée par les moyens du bord, Saddler s'était assis sur une chaise. Pas besoin de se coucher pour se faire recoudre. Ainsi il pouvait voir tout le monde et surtout la Coréenne qui désirait leur faire part de ce qu'ils venaient de vivre là bas, à Vashon Island. Enfin suivre... C'était vide dit, il n'était pas douillet et s'appelait encore moins David, mais rien que le désinfectant le poussa à grimacer. Quant à l'aiguille, il l'observa en deux grosses billes. Il allait le défigurer bon dieu de bordel. D'ailleurs le vieux dut voir le scepticisme dans son regard émeraude au point qu'il en émit un rictus avant de s'atteler à la tâche tout en prêtant l'oreille à ce qu'avançait leur cheffe.

Un type complètement taré. Pour sûr ouais, et ce que son père leur avait servi ensuite sur son compte, et sur ceux auxquels ce même gars appartenait, n'avait pas été pour les rassurer. Finalement ils étaient même pas certains que ce groupe de malades avait été décimé, ce n'était qu'une supposition, comme beaucoup de choses dans ce monde d'ailleurs. Enfin, Ethan ne la coupa pas, gardant ses doutes pour lui. Finalement ils avaient quitté l'île, avec son père en prime, c'était tout ce qui comptait. D'avantage encore qu'il avait empêché ce malade de faire du mal à la brune.

Perdu entre la douleur des sutures et la conversation, Ethan revit toute la scène de la chapelle. Putain de merde comment n'avait-il pas pu le voir avant ? Pourquoi n'avait-il pu anticiper les choses ? Sunny là, auprès de Marvin qui lui même était près de son maître, l'avait-elle prévenue sans qu'il s'en rende compte, bien trop remonté par l'attitude de sa partenaire ? Sûrement ouais. Cette chienne se trompait jamais, un véritable détecteur à emmerdes. Enfin, c'était passé et bien qu'il avait été à l'origine de la mort de ce con là, il n'en aurait aucun regret. La vie de la brune valait des milliers de fois celle d'un illuminé de première.

- Mes armes ? S'exclama Adrian en un rictus. Ethan revint à lui à ce moment là, soupirant d'exaspération. C'est bon, vas pas nous péter une veine gamin, j'comprends bien, et t'en fais pas ma p'tite, j'suis une tombe. Et sur ce dernier mot, il éclata d'un grand rire avant de tousser. Bha tien qu'il s'étrangle, la blague n'était pas drôle même si, forcement étant donné sa chute dans la fameuse fosse, elle se rappellerait sans doute à la brunette. J'te donnerai ça dès que Belle s'est faite recoudre. Mais merci à toi surtout.

- C'est pas bientôt fini les surnoms d'merde ? Déjà quelques uns quittaient la pièce, crevés sans doute, prêts à rejoindre leurs lits. Plus apaisés qu'ils l'étaient avant de les voir revenir. Pas qu'j'ai une bonne réputation dans le coin mais bon. Grimaçant une dernière fois, Saddler esquissa un sourire abusif à son paternel qui se redressait, anticipant sans doute ce qu'il venait de dire à Frankie. D'ailleurs Alainna se proposait de l'accompagner à ce qui servait d'armurerie pour qu'il puisse y déposer son fusil et les autres petites choses qu'il avait accumulé avec le temps. Et ne raconte pas n'importe quoi à Turner !

Dernière boutade, le vieux disparaissait et ne restait donc plus que lui, Billy, et Frances sur laquelle il redressa les cils. Lui aussi espérait que ces cons étaient tous morts. Pas simplement en voie de disparition. Il avait eu peur, une trouille immonde. « Terminé, la plaie est pas vilaine, Frankie a bien fait de désinfecter avec les moyens du bord. » Certifia le Québec qu'il remercia pour mieux le voir ranger. Ethan se redressa, s'approchant doucement de Frankie en espérant pas réveiller la potentielle curiosité du vieux. Prêt à caresser la joue d'Aaron, il se ravisa, s'empara d'une lingette pour se récurer les doigts, avant de le faire. Pas le salir, ni lui refiler des cochonneries.

- T'm'excuse d'avoir accaparé ta jolie maman hein, sans rancune. Son sourire redressa le cap vers la brune et il déglutit. Ils étaient pas seuls là, valait mieux pas tester ou... Enfin valait mieux rester à sa place. Tu devrais aller dormir, je vais me rafraîchir et faire la même... Bonne nuit princesse.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   
Revenir en haut Aller en bas  
- Moolight Sonata -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Moonlight sonata [Livre 1 - Terminé]
» Moonlight Sonata
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» Moonlight Sonata (Edward)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: