The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Moolight Sonata -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Moolight Sonata   Ven 31 Aoû 2018 - 16:18
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...





Il imaginait pas que ce serait dans cet état en partant en début d'après midi, il y pensait pas même si une part de lui même n'était sûre de rien. Des ruines, voilà ce qu'il avait trouvé là où il l'avait laissé la dernière fois. Ça faisait un an, trois cent soixante cinq jours. Peut-être aurait-il dû revenir plus tôt, peut-être aurait-il pu faire quelque chose pour eux. Là où autrefois des gens survivaient, il n'y avait plus qu'un désert macabre traversé par quelques grognards. Si en arrivant la grille qui préservait le corps de ferme lui avait paru bien moins en état que lorsqu'il l'avait franchie à son départ, Saddler imaginait pas une seconde trouver la bâtisse et les terres dans cet état. Plus de dix minutes qu'il était plongé dans un silence nerveux, dix minutes qu'il faisait que passer la main sur ses traits tirés, rongés par les remords. Frances était là, elle avait pas dit un mot, et sans doute la remercierait-il plus tard d'avoir pris sur elle de l'accompagner. Seul, là, face à cette découverte et les regrets qui le bouffaient, le wedding-planer ignorait s'il aurait pu rentrer, dans quel but il l'aurait fait.

S'il était resté un long moment les mains crispées sur le volant, à observer tous les efforts de son père réduits à néant, Ethan quitta tout de même l'habitacle en voyant quelques rôdeurs se rapprocher. Le bruit du moteur sans doute. Délogeant le couteau de sa poche arrière, il en élimina un, puis deux, avant de sentir son cœur se serrer en remarquant que l'un d'eux piétinait la terre retournée sous le pleureur. Les traits fermés, le trentenaire mit un terme à l'existence du crevard puis le dégagea plus loin avant de passer entre les tombes. Y en avait qu'une lorsqu'il avait mis les voiles, celle de Théo... Désormais, sept autres sépultures de fortune, sur laquelle on avait simplement déposé quelques pierres pour former une croix, entouraient le gamin. Ça datait pas de la veille, néanmoins l'absence de lichen, et de mauvaises herbes dans les grains sombres, témoignait que ça faisait pas non plus six mois. Y avait bien que là où reposait le petit que quelques fleurs avaient poussé.

- J'arrive trop tard, Lâcha-t-il plus pour lui même qu'à l'attention de Frankie. Son cœur pulsait trop vite, trop lourdement. Ses jambes cédèrent plus par haine que par faiblesse, l'obligeant à river le cul face à la tombe qu'il avait creusé lui même après le décès de ce qui s'était le plus rapproché d'un fils à son regard. Comme d'hab........ p'tin d'merde.

Le regard sombre, Ethan passa la langue sur ses lèvres, fléchi les genoux, y glissa les coudes et enfouit le visage entre ses paumes. Il était pas foutu de protéger quiconque, et même si la voix de son père résonnait encore en lui, lui certifiant qu'il pouvait partir, Saddler s'en voulait. Adrian était peut-être là dessous, peut-être pas.... Se redressant d'un bond, il avança vers la grange d'un pas rapide, ouvrit et s'empara d'une pelle pour revenir avec la ferme intention de creuser pour s'assurer de ce cas. La tranche de l’outil rejoignit la terre, une fois deux fois, les muscles chauds et tendus l'empêchant de sentir les premières gouttes d'une averse qui termina rapidement par le tremper. Quel autre choix avait-il pour s'assurer que son propre père n'était pas mort, là dessous, que c'était peut-être pas lui qui avait enterré les siens là ?

Puis un éclair fendit le ciel et la voix de Frances lui revint enfin tandis qu'il redressait les traits ruisselants dans sa direction. S'il faisait encore clair, le temps déplorable noircirait le ciel. Y avait plus rien ici, plus rien à espérer sinon la mort, les rôdeurs qui, forcement, seraient attirés par le tonnerre. Si la brune n'avait guère été là, il aurait continué, mais dans son regard, il voyait toutes les choses précieuses qu'elle avait encore, à défaut de lui. Aaron..... le bonhomme pouvait pas rester sans sa mère, il pouvait pas la monopoliser pour du vent.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Ven 31 Aoû 2018 - 22:05
Alors que la voiture progressait vers une ferme, ou plutôt ce qu’il en restait, Frankie se demandait pourquoi elle avait accepté de suivre Ethan jusqu’ici. Parce qu’elle avait, contrairement à ce qu’elle voulait bien faire croire, une conscience et que le besoin du brun de retrouver son père faisait appel à cette conscience. Cette conscience et cette douleur qu’elle pouvait comprendre depuis que le monde lui avait ôté ces deux piliers à son existence qu’étaient ses parents. Une part d’elle ne voulait pas qu’il ait à vivre cela, pourtant lorsqu’elle vit l’état du corps de ferme, Frankie s’était tu, baissant les yeux sur ses mains posées sur ses genoux. Il était là, silencieux, immobile. Ethan lui avait parlé de cet endroit en même temps qu’il lui avait parlé de son souhait de revenir, et ce n’était pas ce qu’elle avait espéré, parce que malheureusement la coréenne n’avait pas su se montrer optimiste non plus, ce n’était ni plus ni moins que ce qu’elle avait imaginé.

Alors que quelques rôdeur approchaient, Frankie vit le wedding-planner sortir du Land pour les achever. « Ethan … Merde. » Elle ne pouvait pas le laisser gérer cela seul, ou alors peut-être devait-elle le laisser gérer cela seul, elle n’était pas sûre, parce qu’elle n’était pas sûre de ce qu’ils étaient désormais que les choses étaient devenues plus brûlantes et glaciales en un temps record. Ethan était un ami, ils étaient au moins amis, et elle devait être là pour l’aider, le sauver et le protéger, non ? S’extirpant à son tour de l’habitacle, Frankie récupéra sa hache à sa ceinture et l’abattit dans le crâne d’un cadavre qui se trainait vers elle. A peine le temps de poser son regard sur la silhouette du brun qu’un nouveau rôdeur approchait alors qu’elle tentait de le rattraper. « Foutez-moi la paix espèce de crevures. » pesta-t-elle en s’en débarrassant pour marcher vers Ethan.

Ses pas s’arrêtèrent néanmoins lorsqu’elle crut reconnaître ce devant quoi il se trouvait. Elle ignorait qui se trouvait là, mais à en juger par la réaction du brun, Frankie comprit que ce n’était pas juste des sépultures inconnues. Silencieuse, debout à quelques pas derrière lui, la brune se contenta d’observer les alentours, à défaut de savoir quoi dire ou faire pour lui, elle pouvait s’assurer que rien ni personne ne viendrait ne dérangerait ce calme dont il avait besoin. Personne sauf Ethan lui-même. « Ethan … » Il foutait quoi maintenant ? D’un pas rapide, la coréenne lui suivit, pestant intérieurement, elle pouvait sentir la colère et le chagrin sans doute, mais ils les mettaient tous les deux en danger à vadrouiller ainsi dans un endroit en proie à la mort.

Une pelle ? Non, il n’avait tout de même pas l’intention de faire ça ? Frankie resta en retrait, abasourdie, ce n’était pas le grand gaillard qui avait su la rassurer. Cet Ethan-là, celui qui profanait des sépultures, c’était un gamin perdu prêt à tout pour retrouver son père. « Ethan arrêtes … » parvint-elle finalement à lui lancer alors que la pluie commençait à tomber. Les premières gouttes rapidement remplacées par des averses plus lourdes. « Ethan ! » Un éclair et le tonnerre, loin, semblèrent se faire l’écho de sa voix. Se rapprochant de lui, sur ses gardes pour éviter le coup de pelle, Frankie releva le nez vers lui, un sourire triste collé au visage, sourcils froncés. Ses doigts glissèrent un instant à sa mâchoire. « On ferait bien de rentrer … » Il n’y avait aucune chance, aucun espoir à ses yeux de retrouver qui que ce soit, la coréenne n’était pas le genre à se bercer d’illusions et s’il le fallait, elle saurait se montrer aussi tranchantes envers Ethan qu’elle l’avait été envers Isiah. « Ils vont s’inquiéter. » Elle avait trop à perdre, son esprit rivé sur ce qu’il pouvait se passer au complexe, son cœur partagé entre tout ce qu’elle voyait dans le regard d’Ethan et son inquiétude pour son fils. Se reculant, la brune remarqua de nouvelles mochetés ambulantes qui avançaient vers le Land et vers eux. Il fallait se dépêcher. Le sol sous ses pieds se faisait plus meuble, elle manqua de s’y étaler en approchant un cadavre pour l’achever. La pluie qui ruisselait sur son visage, ses cheveux tombés sur ses yeux, rien ne l’aidait à ne pas trouver cet endroit angoissant.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Ven 31 Aoû 2018 - 23:05
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ce fut à son regard qu'il se raccrocha, y avait rien de plus rationnel qu'elle à l'instant, de plus vivace pour lui imposer que tout ça, tout ce qu'il pensait faire, pour potentiellement le retrouver, s'assurer d'une chose qu'il se refusait de croire catégoriquement, ce n'était que du vent. Pire, il la mettait en danger tout autant que lui. C'était pas ce qu'il voulait, elle, il avait réussi à la protéger à défaut des autres, à défaut d'Alyson, de Théo.... La main contre sa mâchoire ruisselante le poussa à déglutir puis à pincer les lèvres tandis que ses deux émeraudes filaient de nouveau à la terre sous laquelle reposait le corps du gamin. Il allait l'abandonner, encore, mais lui n'était plus là, plus depuis des mois, à contrario d'elle et de son fils qui attendait qu'elle rentre. Silencieux, Ethan inspira par saccades, victime de ses propres nerfs, de sa torpeur, de l'évidence qu'il se prenait en plein visage comme si ce n'était qu'une gifle étourdissante. Le deuil faisait parti de sa vie bien avant que le monde se mue en cauchemar, sa mère l'avait quitté la première. Alyson puis Théo qu'il lui avait pourtant juré de protéger et maintenant, son père.

L'eau le rinçait de pied en cape, elle l'assourdissait tout autant qu'elle l'aveuglait et dans sa panique soudaine, dans ce besoin maladif que de retrouver un proche, il avait pas pensé à allumer les phares de la bagnole malgré la grisaille. Ni même à sortir Sunny, sur la banquette arrière, qui se mit subitement à japper comme une dingue. Là, couplé au vœux de Frances, le trentenaire resserra le manche de la pelle et remarqua les quelques créatures décharnés sur lesquelles la pluie semblaient fondre plus qu'elle ne s'écoulait. Merde. C'était sa faute..... Prêt à avancer, il se ravisa, rattrapant de justesse le bras de la Coréenne pour la stabiliser, qu'elle puisse achever le macchabées déjà trop proche. Le sac, les torches. Putain de merde, tout ça était resté dans la bagnole. Pas le choix, Saddler dégagea le flingue de ses reins et visa les premiers qui trouvaient la chienne, fort heureusement à l’abri, à leur goût. Ne relâchant pas le bras de Frankie qui semblait s'enfoncer de plus en plus dans ce qui n'était plus que de la boue. Ethan termina par l'agripper plus fort contre lui, pour la déloger de là et la ramener dans l'herbe plus dure.

Les rôdeurs étaient plus nombreux, elle avait raison, rester là ne servait à rien sinon à les faire tuer et ça, c'était hors de question. Bras tendu, sa main libre chercha la sienne pour la serrer plus fort. Plusieurs détonations déchirent le ciel déjà malmené par le tonnerre et les éclairs qui lui permirent de se situer un peu mieux. A pas rapides, la traînant quasiment derrière lui, Ethan parvint à la portière passager et lui ouvrit pour la pousser à l'intérieur avant de tirer sur une goule trop proche. Un dernier râle, et le cadavre s'écroula sous son regard dur, face dans la boue avant qu'il retrouve le volant. Immédiatement la chienne couina, ravie de le revoir sans doute, puis déposé la gueule sur le dossier de Frankie.

- On se tire. Feux allumés, le trentenaire fit reculer le land, emboutissant quelques cadavres, avant de braquer d'un coup sec pour rejoindre le chemin de terre emprunté plus tot.

Dans le rétro, les monstres suivaient encore, chancelants, ralentis par l'averse. Il pleuvait à torrent, et ça ne s'arrangea pas. Bientôt le ciel passa du gris à ce début de nuit qui l'angoissait. Ils vont s'inquiéter. Ça tournait en boucle dans son crâne. Les essuies glace battaient le rythme, n'allant pourtant pas assez vite pour dégager le trop plein d'eau. Ce ne fut qu'en passant un pont, après quasiment une bonne demie heure de route, que Saddler fronça les sourcils. Ils avaient pas pris de pont à l'aller bordel. Il n'y voyait rien, forcé de rouler plus lentement pour éviter de les emplâtrer. Tout se mélangeait en lui, la perte d'un espoir nourri durant près d'un an, l'idée qu'il puisse pas la ramener auprès de son fils. Il décéléra encore, aux abords d'un bois, avant de plus pouvoir avancer dès lorsque que les roues avants s'enfoncèrent bien trop dans l'herbe ramollie par intempérie.

- Putain d'bordel de, merde Ses deux paumes rencontrèrent violemment le volant avant qu'il se tourne vers la brune. Prend le volant, j'vais pousser, on va rentrer Frankie.... okay, Il se rassurait autant qu'elle, glissant les mains à son cou pour lui embrasser le front, l'apaiser autant qu'il le pouvait. ça va aller, t’accélères je pousse.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 1 Sep 2018 - 13:42
L’orage qui grondait, la pluie qui battait le toit du Land et le sol autour d’eux, les aboiements de Sunny dans la voiture. C’était un beau merdier, Frankie pestait intérieurement, venir ici était une mauvaise idée, elle avait plus important à faire, à protéger. Et pourtant elle était venue pour lui, pour l’aider et le soutenir comme il avait su le faire pour elle. S’il fallait qu’elle hausse le ton, qu’elle arrête de peser ses mots, la coréenne le ferait mais dans l’immédiat, il y avait plus urgent à faire. Les rôdeurs s’étaient mêlés au brouhaha ambient, elle parvint avec l’aide d’Ethan à ne pas se vautrer et à achever un des cadavres pendant que le brun sortait son arme  à feu pour achever les autres.

Il faisait de plus en plus sombre, quel bordel. Les coups de feu résonnèrent, noyés dans le bruit du tonnerre au loin. Il fallait rentrer, le wedding-planner avait au moins entendu cela, il avait au moins compris ce besoin qu’elle avait de rentrer maintenant, de vite le retrouver. Dans la boue, Frankie le suivit jusqu’au véhicule, s’engouffrant dans la portière passager ouverte pour se glisser sur le siège, son regard noir suivant à l’extérieur la silhouette du brun. Qu’il entre vite dans cette foutue voiture et qu’ils partent d’ici. Même la présence de Sunny, ce monstre sur pattes, avait quelque chose de rassurant là, Ethan installé au volant, le véhicule démarra rapidement. Silencieuse, angoissée, Frankie se hasarda à jeter un coup d’œil au brun à côté d’elle. Ce n’était pas le moment de lui dire combien cette idée de creuser des sépultures était idiote, de même qu’utiliser son arme à feu. Quand ils seraient rentrés, en vie, près de leur famille d’adoption, elle pourrait s’en donner à cœur joie.

Sauf qu’évidemment, cette sortie qui s’était avérée inutile et catastrophique jusqu’ici ne faisait que suivre cette même ligne directrice. La diva n’avait que peu prêté attention au paysage à l’aller, et avec la nuit tombante, elle n’aurait pas pu en être persuadée, mais elle ne se rappelait pas de ce qu’elle voyait. Ils approchaient un bois lorsqu’Ethan ralentit, arrêtant le véhicule, visiblement en colère. Et visiblement pas de son fait. « Quoi ? » Mais le bruit des roues qui patinaient dans le vide répondirent à la place du conducteur. C’était juste une mauvaise blague, ils n’étaient pas embourbés là, près d’un bois, à la tombée de la nuit, pendant un orage ? Aaron. Le visage de son fils s’invita dans son esprit, elle voulait rentrer, le serrer dans ses bras, elle était en colère contre le wedding-planner, c’était pour lui qu’ils étaient là.

On va rentrer Frankie. Elle manqua de le repousser et de lui coller un pain quand il s’approcha mais dans le fond, elle avait besoin qu’il agisse ainsi, qu’il cherche à la rassurer. Elle n’était plus aussi dure et résistante qu’elle l’était depuis qu’elle avait accepté de s’ouvrir aux autres, depuis qu’un minuscule humain aux yeux clairs dépendait entièrement d’elle. « Fais attention. On rentre tous les deux. » Le camp avait déjà assez perdu en perdant Isiah, elle avait déjà assez perdu en le perdant. Le siège conducteur dégagé, Frankie s’y glissa, jetant un coup d’œil dans le rétroviseur central pour s’assurer qu’il était là. Son pied droit écrasa la pédale d’accélérateur, le moteur rugit mais le Land ne bougeait pas. « Merde, merde, merde … Merde. » Ses mains étaient crispées sur le volant, son pied toujours sur la pédale. Mais la voiture ne bougeait pas d’un pouce. Passant la tête à la portière qu’elle ouvrit, Frankie scruta les environs. « Ca marche pas Ethan, cette putain de voiture est coincée ! » Et les râles qui commençaient à se faire entendre …


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 1 Sep 2018 - 15:48
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était clair comme de l'eau de roche, ça le ferait même, c'était pas un putain de nid de poule à la con qui allait les bloquer. Avant de quitter la bagnole, Saddler agrippa une torche dans son sac resté à l'arrière. La chienne haletait, à l’affût de tout à l'extérieur. Il n'eut aucun mot à lui dire, juste à pointer ses propres yeux, de l'index et du majeur, et à mouliner la bagnole plus Frankie d'un révère de paume pour que le canidé comprenne. Elle jappa une fois, signe qu'elle avait pigé. Elle ferait gaffe à ce que lui ou Frances ne verraient pas et, surtout à la Coréenne qui, à peine eut-il quitté le volant, prit place derrière ce dernier. La sauce le fit frissonner et froncer les sourcils. Froide, diluvienne bordel, un véritable torrent. S'ils avaient pas de douche au complexe pour le coup le trentenaire était servi, mais il s'en serait passé, plus encore du peu de visibilité incombé par la nuit. Quel con, quelle idée de merde.... S'insulta le wedding-planer en allumant la torche pour fixer le bordel à l'avant du Land. Ça irait, ça le ferait, il allait pousser et Frankie ferait avancer la bagnole. C'était pas un peu de boue – beaucoup malgré tout ici – qui allait les arrêter.

D'un geste rapide, il redressa le col de sa veste marine et reprit son souffle pour s'activer derrière la caisse. Au moins les roues arrières étaient libres. Plaçant les mains de part et d'autre du coffre, Saddler cogna le poing sur le par-brise arrière afin que sa partenaire comprenne. Elle devait y aller, mettre la sauce. Premier essaie, il força dans ses bras, serrant les dents, mais hormis se faire asperger les guibolles de mélasse brune et se sentir glisser, ou s'enliser, rien n'y fit.

- Putain de ….... Accélères à fond merde ! Il s'emportait, et bien qu'aucun râle ne lui parvenait là, il s'attendait au pire. Une merde était vite arrivée, une connerie qui ferait de cette nuit pire enfer encore que ça l'était déjà. Il s'en voulait, dans son crâne passait un tas d'injures sur son propre compte. Il aurait dû lui dire de rester là bas, de pas venir. Pourquoi était-elle là d'ailleurs ? Ethan secoua la tête, dégageant le trop plein d'eau qui ruisselait de ses cheveux à ses traits. La pluie s'infiltrait jusqu'au col de sa chemise, traçait quelques sillons gelés le long de son dos. Couvert de frissons, il s'appuya de nouveau, plus incliné pour une meilleur stabilité, un meilleur effet. Une accélération. Il eut à peine le temps de fermer les yeux en voyant la giclée de boue, centrifugée par les pneus, qui lui explosa en pleine poire. Ça dura un moment d'ailleurs. Thalasso thérapie gratos made by Miracle. Sto......... pppp !!!! Putain de merde mais elle était sourde où elle le faisait exprès ?

Malgré ses lèvres closes, après coup, il recracha sèchement la terre liquide et se redressa, mine dépitée, maquillé à coup de bouillasse de la tête aux pieds, en l'entendant ouvrir la portière pour mieux l'alpaguer. Elle se foutait de sa gueule non ? Parce qu'il était aux premières loges et se rendait bien compte qu'en effet, le Land avançait pas d'un iota. Roulant des yeux, dégoulinant de flotte maronnasse, de mélasse et d'herbe, prêt à passer un casting pour une pub Cetelem, Ethan revint, chaque pas lourd arrachant un spouik spouik à la terre meuble. Droit comme un piquet et les bras le long du corps près de l'aile gauche il baissa la torche pour qu'elle puisse scruter l'ampleur de ses efforts.

- Sans blague, Soupira-t-il en serrant le poing. Il dégagea avec empressement la saloperie de sa pomme, agitant trop brusquement les doigts afin de s'en débarrasser pour mieux la pointer du doigt en inclinant la tête. Excuse moi je t'ai pas entendu, doit m'rester un peu de boue dans les oreilles Frances !!! C'était pourtant pas le moment de gueuler non. D'ailleurs, les couinements de la chienne, audibles malgré la flotte qui s'écrasait sur le métal, l'asphalte et la terre, le poussèrent à ouvrir la portière arrière. Sacs récupérés, chienne désormais libre et campée à ses pieds, Saddler se pencha ensuite vers la brune, encore au volant, ôta la clé du contact puis lui agrippa le bras sans se soucier de la salir. C'qu'un peu d'boue non ? Sourit-il abusivement, néanmoins en proie au stress, pour lui couper l'herbe sous le pied aux idées concernant les possibles masques purifiants que lui inspirait son allure. La délogeant de la bagnole, il lui légua la torche et agrippa son flingue. Si Sunny groûlait, y avait des merdes dans le coin autant avancer vers..... Là bas...... Reprit-il en voyant une petite bicoque se dessiner plus loin. cimetière Vashon...... chier. Le panneau à l'entrée de ce truc, il l'avait vu qu'au dernier moment, mais peu importait, ce qui devait donc être une chapelle leur permettrait de se reclure en attendant que l'orage cesse.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2101
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 1 Sep 2018 - 18:02
Il lui avait semblé l’entendre hurler par-dessus le bruit de l’orage, de la pluie et le rugissement du moteur, mais Frankie n’en était pas certaine et puis tout ce qu’elle devait faire c’était accélérer, non ? Quand la brune le vit approcher, maculé de terre, mais vivant, elle hésita à éclater de rire. Entre la nervosité due à cette situation et l’état dans lequel il était, la coréenne luttait vraiment pour ne pas se foutre de lui, seul moyen de ne pas sombrer dans l’angoisse la plus totale à l’idée d’être coincée ici loin de son fils. « C’était une idée de merde de prendre cette route, et c’était pas la mienne, Ethan ! Alors tu m’excuseras mais j’ai juste essayé de faire bouger ton foutu tas de ferraille, ça serait plus simple avec une voiture plus petite, mais non, monsieur avait besoin de se trouver une voiture pour compenser. » Là, elle était mauvaise par pure connerie, d’autant qu’elle savait bien qu’il n’y avait rien à compenser.

A peine le temps de dire ouf qu’il la tirait hors de la voiture. « T’es sérieux ? Tu veux vraiment qu’on se déplace sous cette pluie dans ce bois ? T’es encore plus abruti que je le pensais … » Ses pieds s’enfonçaient dans la boue mais elle ne pouvait pas vraiment faire autrement que le suivre, attendre seule dans la voiture ? Non, mieux valait encore le suivre vers … « C’est une blague j’espère … » Un cimetière ? « Je fous pas les pieds là-bas Ethan. On a qu’à rester dans la bagnole, ils entreront pas, on fera les morts et ils partiront si c’est ce qui te fait peur. Si on laisse la voiture là,  n’importe qui pourra la récupérer si on s’éloigne … » Suffisait de faire se toucher deux fils après tout, quelque chose qui n’arrivait pas souvent dans le crâne du brun apparemment vu les idées de merde qu’il enchainait.

La coréenne s’arrêta, plantée au milieu du bois devant la pancarte qui n’avait rien d’engageant, comme une gamine qui boudait. Pour un peu elle aurait tapé du pied, mais à part faire voler de la boue partout et s’enfoncer d’avantage, ça n’aurait pas servi à grand-chose. « On ferait mieux de rester dans la voiture Ethan. » Son ton était dur, mais elle n’eut pas le loisir de râler plus que Sunny grogna plus fort alors qu’un groupe de rôdeurs approchaient. Ils allaient déjà encercler la voiture. Le cimetière était alors la meilleure option, et ça ne la rassurait pas du tout. Grognant, la brune se décida à repartir dans la même direction qu’Ethan, mais son pied resta enlisé dans la boue, la forçant à mettre un genou à terre alors qu’un macchabée arrivait dans sa direction. « Merde. » La coréenne roula sur le côté pour l’éviter, fort heureusement ils n’étaient pas doués non plus dans la boue les morts.

La coréenne se redressa, à genoux, surplombant le cadavre pour lui planter sa hache dans le crâne. Elle se releva difficilement, pleine de boue, plus en colère que jamais et surtout plus angoissée que jamais. « Allons-y. » Puisqu’elle n’avait pas franchement le choix avec les cadavres qui encerclaient déjà la voiture et approchaient dangereusement d’eux. L’endroit était glauque à souhait, ça n’avait sans doute déjà rien d’engageant avant, mais là, à cette heure-ci, avec ce temps-là, dans ce monde qui était désormais le leur, c’était pire que tout. Pourtant, Frankie ne chercha pas le moindre réconfort ou soutien auprès du brun, elle était en colère contre lui, en colère contre le monde et ils allaient vraiment en venir aux mains si elle l’ouvrait encore. Et pas dans le bon sens du terme.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 933
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   Sam 1 Sep 2018 - 18:58
Moonlight Sonata


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- Non mais j'rêve bordel, est-ce que tu t'écoutes parler deux s'condes ? Une bagnole plus petite, est-ce qu'elle l'avait bien regardé ? Franchement, est-ce qu'il aurait tenu dans une putain de …. T'aurais voulu quoi, qu'j'te ramène une saloperie de cacahuète ambulante, une Smart ou encore une voiture sans permis ? Clairement leur dispute n'avait aucun sens, ni même lieue d'être, davantage encore que Sunny inclinait la tête, perplexe, sans doute à se demander ce qu'ils foulaient alors qu'elle venait de les prévenir des merdes pas très loin. A son regard fauve, ces deux humains étaient sans doute les pires crétins de l'univers. Capables de se bouffer le nez, juste pour leurs ego démesurés, alors qu'ils étaient sous la pluie, sous l'orage, qu'il faisait nuit noir et que les grognards demandaient qu'à les traquer. Ethan l'agrippa sans ménagement mais pas non plus à lui en arracher le bras, déjà à avancer, alors qu'il lui semblait la sentir freiner comme un mulet capricieux, vers ce cimetière. Oh Mâdaaaame c'est pas plainte d'ce que j'ai visiblement à compenser, m'semble, et oui j'suis sérieux ! Ses billes émeraudes entrèrent en collision avec ses onyx.

Elle était furax ? Bienvenu au club alors parce que lui aussi était pas un symbole de neutralité à l'instant. Pire encore, même s'il en montrait rien, il était aussi taraudé par ces choix débiles, ne les ayant mené nul part ailleurs que dans un ossuaire de ruines, pour échouer dans un vieux cimetière macabre. Son père était sûrement plus de ce monde, mais pour l'heure bien qu'il avait la gorge nouée à cette idée, le trentenaire pensait qu'à la mettre en sécurité. Elle et sa chienne par la même occasion. On fera les morts. Alors là, il ne put s'empêcher de lui servir un rire débile. Elle était pas sérieuse ? Si visiblement, parce qu'à peine se fut-elle détachée de lui, pour se planter devant la pancarte, qu'il roula copieusement des yeux en avançant plus lentement. Histoire de pas la perdre de vue. Sunny, elle, cherchait qui suivre, qui croire, qui avait le plus de crédibilité, et visiblement aucun n'en trouvait à ses mirettes brunes parce qu'elle campait la position au vide entre ses deux humains couillons.

- Sérieusement t'veux qu'on se mette à imiter les cadavres ? C'pas halloween cocotte, c'pas si facile. Si y avait qu'à se raidir pour passer inaperçu, des tas de gens seraient encore en vie. Se raidir ? Oui bon, c'était pas le mot adéquat mais qu'importait, elle boudait, là les bras croisés près de l'écriteau et subitement la chienne les rappela à l'ordre. Saloperies de grognards. Quelques uns, mais leurs râles en attireraient d'autres. Se chargeant de l'un d'eux, son cœur loupa un battement quand il vit Frances se ramasser. Elle parvint à se défaire de l'autre goule, mais quand elle se redressa il réprima un rictus nerveux. Ha bha pour le coup ils étaient deux, néanmoins il ne put s'empêcher de répliquer. T'as fini de catcher dans la boue, j'ai même pas d'smartphone pour immortaliser l'moment.

Enfin, au moins elle se décidait à suivre et en un rien de temps, malgré l’écho spongieux de leurs semelles dans les allées macabres du cimetière, ils furent entre les tombes. Une idée lui vint en jetant un coup d’œil aux morts derrière eux, ralentis par le temps et la boue. Il appuya sur la centralisation de la clé, la bagnole bipa et joua les gyros. Suffisamment intriguant pour les créatures qui en oublièrent leurs présences pour tenter leur chance vers le Land. Ça de fait au moins, après ça il avait des idées de merde ?

- J'pense pas qu'avec une cacahuète de mes deux on aurait eu la centralisation pour t'sauver les fesses vois tu. Sourire abusif, il ne vit pas la fosse devant lui et fit un beau plongeon, pour se ramasser à plat ventre, dans le creux de cette dernière. Déjà le choc c'était pas mal, heureusement qu'il était solide, mais Saddler la sentait prête à se marrer dans son dos alors qu'il se redressait, le nez à peine à hauteur des boots de la chanteuse. t'as un boulot à faire, tenir une torche et....... tssssss, j'suis sûr que tu l'as fait exprès espèce de...... t'es ….. uhmmmmm. Attachiante ? Ouais, sans doute mais le grand brun préférait se taire là.

Fallait qu'un connard de fossoyeur ait fait son boulot avant de lâcher prise aux premières vagues de créatures. Et c'était pour sa pomme, forcement. La chienne était restée à côté de la brune, l'observant encore avec cet air dépité qu'il lui connaissait bien. Enfin. Sans un mot, bougon, le trentenaire se hissa hors du trou et se remit sur ses jambes avant d'aviser la porte de la chapelle. Il rentrerait pas de suite non, mieux valait faire le tour avant, s'assurer que rien, ni personne, ne créchait là. Visiblement rien, sinon un mort en soutane qui le poussa à reculer la tête, d'un geste vif, à peine un pan de mur passé. Son couteau lui transperça le crâne tout aussi vite avant qu'il lui foute son pied au cul pour le voir choir dans la fosse en un sourire vainqueur, satisfait.

- Hop la, direct au trou mon vieux. On l'aura pas creusé pour rien finalement. C'était drôle, enfin à son regard, visiblement pas à celui de Frankie ou de sa chienne qui semblait avoir choisi son camp. Traîtresse. Lui servit-il avant de reprendre puis de toquer trois coups contre le battant de bois. Vielle chapelle de pierres, vieux cimetière, c'était la soirée de l'horreur.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Moolight Sonata   
Revenir en haut Aller en bas  
- Moolight Sonata -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Moonlight sonata [Livre 1 - Terminé]
» Moonlight Sonata
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» Moonlight Sonata (Edward)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: