The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- We must be growing up ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Jeu 30 Aoû 2018 - 18:56
Putain mais il arrêtait jamais hein ? Fallait qu’il en refoute une couche à propros de Clayton, à laquelle la pigiste ne répondit que par une grimace qui signifiait « gnagnagnagna ». C’était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité parce qu’elle était la reine incontestée pour faire chier son monde jusqu’aux limites de l’humainement possible, mais le dicton était clair : fais ce que je dis, pas ce que je fais. Donc quand elle lui demandait de lâcher le morceau, ça voulait dire qu’elle attendait qu’il lâche le PUTAIN de morceau.

- Mais y’a rien à cerner avec c’te conne, riposta-t-elle violemment à propos de Morgan en superposant sa voix à celle de son ex, j’sais pas pourquoi tu t’casses les couilles, sérieux.

Elle oublia toutefois bien vite le sujet barjot parce que Nate mit la barre très haut ensuite. Victoria eut l’impression d’aller de what the fuck en what the fuck, depuis le surnom qu’il donnait à May à sa métaphore pour expliquer que c’était difficile de résister à la tentation. Tout ça en passant par sa dévotion explicite au bien-être de ses protégées. Waw. Merde. Bordel. Est-ce qu’il était malade ou bien la suractivité sexuelle avait vidé son cerveau – aka ses boules.

- T’as conscience que c’que tu racontes n’as aucun sens ? Fut première chose qu’elle lui balança avec une moue incrédule, ’reus’ment que j’te connais, sinon j’aurais rien pigé, vrai quoi : il passait de Momo-la-dingue à Zack, puis à Donna-touche-pipi, puis à Cendrillon, puis retour à Morgan, puis à elle-même…, on va commencer par la base : s’tu crois qu’j’ai peur de Zack, tu t’fourres la queue dans l’œil. L’jour où j’aurais décidé d’trucider la truie, j’réussirai ET j’m’en sortirai vivante, parce que fallait pas déconner, elle crèverait pas pour elle, maint’nant s’t’es pas dans mon camp, j’veux pas qu’on en parle.

C’était devenu viscérale avec la rouquine. Autant il y avait eu une trêve dans la guerre froide après l’opération qui avait mené à casser les genoux du ranch, autant c’était aujourd’hui épidermique. Autant d’un point de vue personnel que d’un point de vue communautaire, la trentenaire estimait être dans son droit, alors elle n’en démordrait pas de sitôt. La vérité c’était qu’hormis Zack, si elle se débarrassait de la barmaid, on l’accueillerait avec des ovations et une bouteille de champagne. Partant de là…

- A part ça, j’suis fière d’toi : garder ta bite à l’écurie, ça doit pas être facile, un sourire clairement moqueur fendit son visage laiteux, t’fais bien d’me le dire, j’vais surveiller qu’tu tiennes bien ta promesse. S’tu t’plantes…, pas besoin de mots, elle désigna sa batte de baseball posée dans un coin et fit un geste obscène qui mima une fellation très réaliste, mais j’suppose qu’ça y est alors : t’es amoureux ?! Elle avait dit le mot tabou pour le faire réagir, j’dois m’ach’ter une robe d’témoin ? Faut dire qu’ça lui rendait le sourire malgré tout de le taquiner, oh attends, avant qu’j’oublie… s’teu plait, l’appelle plus jamais « Baby face ». C’ridicule et t’peux mieux faire, franchise absolue renforcée par une grimace.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Dim 2 Sep 2018 - 15:17
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Elle était putain de sûre d'elle. Néanmoins cette entreprise de jouer avec un ouvre boîte sur le crâne de la rouquine, ce serait pas si simple. Atkins avait beau être soft avec eux depuis le temps qu'ils créchaient là, qu'ils avaient chacun fait leur preuve, ce mec tenait à Cole comme si elle était la siamoise dont on l'avait séparé à la naissance. L'image d'un massicot lui vint en tête à l'en faire sourire, en revanche ce qui lui plaisait bien moins, c'était que Vic puisse lui coller le cul entre deux chaises, enfin, penser qu'il l'avait surtout. A choisir, il tergiverserait pas, elle avant, elle et May, les autres c'était simplement comme des pièces rapportées. Sympa mais pas aussi important ou utile que le jouet d'origine. Un peu comme des add-on dont on pouvait se passer, c'était pas obligatoire, juste un plus.

- S'tu crois qu'j'suis pas dans ton camps c'est que t'es plus conne qu'j'le pensais. C'était direct ouais, mais il pouvait se le permettre avec elle. J'suis peut-être un sale connard, mais là d'ssus les choses sont claires.

Raven se froisserait pas pour si peu, lui même s'emportait pas pour les saloperies qu'elle pouvait lui balancer à la gueule, ni même les coups de batte ou de tatane dans les couilles. C 'était comme une manière de s'exprimer. Ils savaient peut-être pas discuter posément, ni même discourir pleinement sur ce qui les animait, mais y avait pas grand chose à se dire entre eux pour qu'ils sachent qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre. Ça avait certes pas toujours été le cas, mais maintenant que le monde n'était plus qu'un monceau de merdes, un coupe gorge où chaque minute pouvait être la dernière, autant préserver ce en quoi on croyait, ce qu'on connaissait. Il venait de lui dire d'ailleurs. Mais ce fut pas là dessus qu'elle rebondit, plutôt sur son envie de bien faire avec la blombasse. Si tu t'plantes... Son regard dévia vers le truc qu'elle pointait des cils. Sans grande surprise il croisa sa copine d'alu. Elle avait une affection toute particulière pour ce truc, un désir quasiment malsain que de lui faire rejoindre divers gouffres pas forcément praticables.  Amoureux ? Un rictus fila ses lèvres alors qu'il se redressait. Elle avait son attention, mais putain le mot. Elle y allait fort non ?  Il ressentait bien quelque chose à l'égard de baby-face, mais de là à mettre un nom dessus.

- Parce qu'Cendrillon c'mieux ? Un large sourire moqueur étira ses lèvres, dévoilant ses canines, creusant les petites ridules rieuses aux coins de ses yeux sombres. Mouais, y avait un putain de rapport avec ce que Donotrain lui avait balancé sur elle, ce fameux surnom qu'il avait, lui même, revisité à sa sauce, histoire que ça corresponde davantage. De nouveau debout, le journaliste s'approcha d'elle en plissant les paupières. Blanches fesses et Cendrillon, r'marque, pourquoi ça m'étonne pas ? Ca a un rapport avec l'fait d'lui farcir la citrouille ou... ?

Il rit de sa propre connerie, pour l'avoir fait il l'avait fait, et pas qu'une fois. Mais concernant Le club des princesses Disney, pas que ça leur allait pas mais la brune avait rien de cette bécasse brune, en robe jaune bleue et rouge, qui parlait avec des piafs avant de se coltiner à faire la bouffe et le ménage pour des nabots. Femmes soumises sérieux ? Nan, si Floyd l'avait surnommé comme ça, c'était sûrement pour le teint blafard qu'elle avait du premier au dernier jour de l'an.

- Mais j'suppose ouais, Il recula, grimaçant en remarquant que la glace présente avait plus la faculté de refléter grand chose depuis son élan de rage des mois passés. A cause d'toi encore connard. Ouais, Nate était comme un parasite dans l'existence de Vic, comme ces poissons de merde sur le dos d'un grand blanc. Il était aussi utile que chiant. J'dois forcement r'ssentir un truc sans quoi j'me casserai pas les couilles à les garder pleines justement. Quant à la robe et les conneries, elle pouvait attendre bordel, il prenait à peine en maturité, c'était pas pour se faire pendre direct. T'faudrait d'jà un cavalier pour moins t'faire chier dans c'genre d'cérémonie à la con, et j'ai pas envie d'ressembler à un pingouin. T'veux que je t'organise un speed dating ? Où t'as l'intention de piquer l'os d'ta super copine la rousse ?

Ça lui aurait bien plu qu'elle s’envoie Will, au moins il aurait pas eu à songer se séparer de son pote si, un beau jour, ils devaient déguerpir de la baraque parce que la pigiste aurait joué les agents de voyage avec l'ex barmaid.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mar 4 Sep 2018 - 20:51
- C’carrément mieux ouai ! Rétorqua-t-elle.

Pas à chier, « Cendrillon » c’était mieux que « Baby face ». Même pas besoin d’argumenter parce qu’elle était certaine à 400% d’avoir raison. Par la suite, la remarque de Nate la fit lever les yeux au ciel d’un air passablement blasé. On disait que les mecs comme lui avait leur cerveau dans la bite mais lui, à tous les coups, il y avait aussi sa langue. Pas une seule de ses paroles n’était pas dictée par une atrocité cochonne et même pour une nana aussi ouverte d’esprit que la pigiste, c’était affligeant.

- P’tain merde… tu r’connais avoir des sentiments ! J’vais faire un tour dehors, j’crois c’est l’jour où les mordeurs pourrissent définitiv’ment.

Bah quoi, pourquoi il n’y aurait que les malheurs qui arriveraient seuls ? C’était peut-être la journée des miracles parce que Nathan amoureux, ce serait comme Morgan qui souriait : fallait le voir pour continuer à ne pas y croire. Parlant de l’autre grognasse, le journaliste eut la bonne idée de relancer la discussion sur Will, ce à quoi Victoria répondit d’abord par un grognement désapprobateur. Pourquoi tout revenait toujours à cette cinglée au final ? C’était possible de faire un putain de pas dans cette PUTAIN de baraque sans entendre PUTAIN de parler de près ou de loin de cette PUTAIN DE PSYCHOPATHE. … oups, elle s’emportait mentalement.

- Sérieux, s’il arrive à trouver quel’chose à cette truie, c’est qu’c’est un abruti. J’irai pas creuser pour lui quand il s’sera fait décapiter.

La bonne veille référence à la mante religieuse, ça marchait toujours. Pfff voilà qu’elle revenait s’assoir en tailleur sur son matelas, en pied du lit, face à son ex. Avec l’expression blasée d’une adolescente boudeuse, la trentenaire plissa les lèvres, s’ourla une mèche d’encre et soupira bruyamment. La tête légèrement penchée sur le côté, elle jaugea un instant son parasite masculin préféré. Il était con, mais il était ce qui s’approchait le plus d’un meilleur ami ici, et il avait osé se confier sur May, alors…

- J’me sens limitée ici, t’vois ? T’sais comment j’suis : j’aime bien vivre ma vie, m’faire des frissons, découvrir des trucs excitants… là j’suis bloquée dans mon rôle d’connasse qui respecte rien et qui met des coups d’batte, elle haussa les épaules, c’pas qu’ça m’dérange mais… c’est d’venu tellement habituel pour tout l’monde qu’c’est… normal. Et la normalité, ça m’gonfle. J’me fais chier. On progresse mais j’l’impression d’stagner en même temps… t’captes ?

Dans sa tête, dans ses fibres, c’était clair. Avant de s’enliser avec les « American dream », elle savait pourquoi elle faisait chaque chose qu’elle faisait. Chaque blessé, chaque mort, c’était parce que sa gueule passait avant celle des autres. Simple. Maintenant, elle se sentait privée de sa substance à tabasser et piller pour quelqu’un d’autre. Son dada, c’était plus le repérage, la prise de contact. Mais la mercenaire ou l’homme de main, bof bof… la nuance était tenue, mais elle avait son importance.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Ven 7 Sep 2018 - 14:12
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Pauvre Will, même pas une légère compassion de la part de la pigiste, pourtant fut un temps où la brune se serait bien laissée aller à l'attirer dans ses filets non ? Mouais, peut-être qu'il se trompait, après tout ils avaient pas parlé plus que ça au sujet du Californien, et le fait qu'il traîne avec Cole devait pas arrondir les angles du côté de Vic. Puis, dès l'instant où son pote blond aurait trempé dans la culotte de l'ex barmaid, pour sûr, le peu d'importance qu'il avait aux yeux olivâtres de Raven tomberait au dessous de zéro. Un large sourire fila ses lèvres tandis qu'il plissait les yeux en l'observant faire et agir, même dire, finalement, même s'il avait pas tant de valeur pour elle, Nate avait bien fait de remettre sa queue derrière sa braguette au sujet de Morgan. Enfin, elle l'y avait clairement aidé la rouquine, après tout, se faire menacer de castration, par un spécimen comme elle, donnait de quoi réfléchir un minimum. Vic s'était de nouveau installé sur le plumard, il y revint donc, comme un pacha, déposa le dos à la tête de lit et croisa les jambes puis les bras.

J’me sens limitée ici, t’vois ?, Ho, il voyait légèrement, même si pour lui les choses étaient différentes. Fallait être honnête, depuis que la grande tige et la rouquine froide avaient conclu un accord, ça l'arrangeait puisque y avait bien plus de nanas dans le quartier. Enfin ça l'arrangeait jusqu'à lors, maintenant .... Il grimaça du bout des lèvres, préférant ne pas la couper et la laisser poursuivre. C'était rare que Vicky se confit, s'il pleuvait pas dans le quart d'heure on avait du bol. Son rôle de batteuse connasse, Il en émit un rictus mais sans se foutre de sa gueule pour autant. Lui la connaissait, il savait qu'elle avait des failles pour les avoir triturées autrefois, ou même sans être là finalement puisqu'il lui avait laissé un petit cadeau dont elle s'était débarrassée sans même trouver judicieux de le mêler à ça. Raven était indépendante, pas du genre à s’encroûter dans un groupe. Si ça se passait pas mal avant le débarquement des membres de Brainridge, désormais elle avait plus vraiment sa place attitrée. Étant donné les méthodes de leurs confrères, c'était bien plus du travail d'équipe qu'autre chose. Si lui s'en plaignait pas, s'était toujours trouvé mieux entouré, c'était pas plaisant pour son ex.

- T'as l'impression d'te faire piquer ton os ? Ce qu'elle foutait seule avant, ce qui lui permettait de quitter les quatre murs de cette bicoque, finalement fallait désormais le faire avec leurs nouveaux copains. Le journaliste fléchit les cannes et déposa les coudes sur ces dernières. T'as toujours bossée seule, fatalement partager tes jouets ou l'reste, ça t'va pas t'me l'as d'jà dit en plus. Mais, Il réfléchit deux minutes, si elle avait besoin de prendre l'air, pourquoi pas foutre le camp quelque temps, prétexter un truc, embarquer sa pote Cendrillon et débusquer, par eux mêmes, d'autres potentiels pigeons à soumettre ? T'sais que s'barrer d'ici c'serait pas évident, même si les deux autres cons qu'on a jamais retrouvés s'sont peut-être barrés et ont réussi leur coup, Il se sentit forcé de justifier, après tout elle devait les connaître au moins autant que lui. l'autre sombrero et l'mec avec ses bagouzes là, mais rien n'empêche d'aller prospecter un peu, histoire d'prendre l'air. Ça lui ferait plus de bien que de stagner ici et se laisser dicter sa conduite par les ambitions d'une rouquine qui, il en était presque convaincu, tenterait d'avoir mains basses sur le leadership de leur propre groupe. Ça serait pas permanent, même si depuis quelques temps l'idée même de bifurquer sur l'île de son sponsor de safe-baise lui faisait clairement envie. Il en rit en y songeant, plissant les paupières en terminant pas se décaler sur le plumard pour se coller à coté d'elle. T'aimerais pas aller vivre chez les autres là, paraît qu'ils ont l'courant, l'eau courante bordel, shit j'tuerai pour un p'tin de bain Vic.

Ce serait pas possible, il le savait ça, mais la première proposition elle, histoire de lui refiler un coup de fouet, c'était envisageable. Pas besoin des membres de Brainridge pour les accompagner, davantage encore que ceux qui restaient là, étaient moins fun que ceux qu'il venait de voir partir. Peut-être que la fournée de Septembre serait cool mais ça, Nate en doutait.

- J'te promets pas qu'ce sera aussi excitant que si j'te proposais une partie d'baise, Il rit, pas sérieux pour une fois, après tout il avait promis à sa blonde. Il s'y tenait, il l'avait dur mais Vic l'aiderait, elle venait de lui dire. mais une balade, juste toi, May, et moi.... Pas b'soin d'rentrer en fin d'journée, disons deux, trois jours pour t'oxygéner Honey

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Dim 9 Sep 2018 - 14:53
- C’pas vraiment ça, protesta-t-elle dans un soupir.

Se faire prendre son os, tout ça, ça n’avait rien à voir. La présence des cons ne l’empêchait pas de vivre sa vie et s’ils pouvaient mobiliser l’attention de la cinglée, ça lui permettait de moins l’avoir sur le dos. C’était plutôt… bah la fois où elle avait dû bosser avec la blondinaire était un parfait exemple. A être obligée de s'activer au sein d’une organisation, et pas pour sa gueule, elle se retrouvait à devoir gérer des gens complètement allumés qui foutaient en l’air ses méthodes. Et BIEN SÛR : Zack l’aimait bien, mais est-ce que c’était étonnant ? La première tarée qui lui faisait de la lèche avait le droit d’entrer dans son club VIP. A se demander s’il était vraiment gay, vu comme il aimait se faire sucer le gland par des nanas. Enfin bref…

- Mais-pfffffff…

Ce fut sa réaction lorsque Nate supposa qu’il était difficile de quitter le camp. Est-ce qu’elle était entourée par les abrutis ou bien ils faisaient exprès pour la rendre chèvre ? Les yeux levés au ciel, avec une mimique le parfaite insolente blasée, la pigiste laissa toutefois son ex aller jusqu’au bout de sa proposition. Se barrer. Un jour ou deux. Prétexter du repérage pour ne simplement plus voir les tronches des gens du quartier et se soustraire à son fonctionnement.

- T’t’écoutes parler ? Demanda brusquement Victoria, plutôt que d’avouer qu’elle n’aurait pas non plus cracher sur un bain, p’quoi ce s’rait dur de partir d’ici ? Plus d’gps, plus d’google, plus de FBI. En vrai, rien nous empêche d’faire genre on part pour une expé d’ravitaillement à la con – ou même d’dire qu’on va faire deux-trois jours d’repérage, ce qu’il venait de proposer donc, et d’jamais revenir. L’temps qu’ils réalisent qu’on se pointe pas, on s’rait d’jà loin. Et encore… ils pourraient s’dire qu’on est juste crevés et s’en battre les noisettes. T’crois qu’Zacky s’casserait l’cul pour nous trois ?

Peut-être que la trentenaire avoir pu prouver son efficacité, peut-être que Nathan avait gagné sa loyauté, mais aux yeux de la brune, ils étaient remplaçables. Ils n’étaient pas particulièrement proches et ne lui ciraient pas assez les pompes. Sans compter que lancer des recherches à l’aveugle était une atroce perte de temps et de ressources. S’ils avaient pu tenter le coup au printemps, c’était pour le lien affectif de Momo-la-barjot avec Rafael – et parce qu’ils n’étaient pas beaucoup. Maintenant qu’il avait des alliés puissants par centaine, trois gus ne pesaient plus rien dans la balance.

- Si j’me barre pas, c’juste parce que j’veux pas m’retrouver à boire dans les flaques et à bouffer des vers, reprit-elle en haussant les épaules, et parce qu’ouai, apparemment, c’est la fête à Bainbridge, en exagérant à peine, j’pense…, Victoria réfléchit un instant avant d’estimer qu’elle pouvait dire le fond de sa pensée à Nate, j’pense qu’si faut faire d’la lèche à quelqu’un, c’est à Nabila, là. J’sais pas c’que Zack croit, mais on est même pas dix et ils sont… on s’est même pas combien. S’ils veulent nous enculer à sec un jour, ils l’feront et Zack d’vra dire « merci, encore », ça la fit ricaner un peu, jaune, alors dans l’doute où un jour c’t’alliance parte en couille… j’préfère être dans l’bon camp, s’tu vois c’que j’veux dire.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mar 18 Sep 2018 - 14:43
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


S'il s'écoutait parler ? Souvent ouais, c'était plutôt cool d'avoir confiance en soi, même quand on bavait de la merde. A son regard en effet, ce serait pas évident de se barrer sans représailles, mais d'après Vic, bien ce serait bien plus simple qu'il l'avait pensé. Plus de balise GPS, plus rien pour permettre à qui que ce soit de les retrouver. Déjà qu'autrefois c'était pas forcément simple d'accéder à tout ce bordel capable de détecter un mec recherché, alors maintenant que l'informatique et que les satellites avaient plus la moindre utilisé. Nate tira une moue relativement convaincue, finalement s'ils se barraient un de ces quatre matins, en inventant une connerie monstrueuse qui passerait comme une lettre à la poste, ils étaient pas forcés de revenir. Il l'avait suggéré lui même, le sombrero puis l'autre et sa quincaillerie avaient été les premiers. Alors ouais, peut-être qu'ils étaient morts, mais ça personne le savait. Pas parce qu'ils avaient pu retrouver quelques unes de leurs affaires qu'ils s'étaient forcément fait bouffer ou tuer par d'autres barges. Mais à sa question, le trentenaire esquissa un vague sourire sur lequel il passa brièvement la langue.

- On est peut-être remplaçable mais t'en fais pas, on a su s'creuser notre trou ici, j'pense qu'on nous respecte un peu mieux qu'l'autre Jésus dépressif, mais ouais Haussant une épaule, un faux air boudeur aux lèvres, Nate conclut. s'ront pas triste si on cane. Enfin pour c'qu'on s'en branle. Rit-il. Il se fichait pas mal que ça chiale sur sa tombe finalement, s'il parvenait à tirer un « fais chier » à Raven, ce serait déjà un exploit et bien suffisant.

Quant à ses aveux, concernant le fait qu'elle ait pas encore pris ses cliques et ses claques pour foutre le camp, il ne put que les ponctuer par un rictus en opinant du chef. Exactement les raisons qui l'avaient poussé à foutre le camps de Disney Miasmes quand elle lui avait proposé de la suivre. Exactement ce qui l'invitait à penser que Brainridge était encore plus sympa que cette baraque où tous faisaient que se tirer dans les pattes ou cirer les racines de la grande tige. Enfin, l'temps qu'on lui lustrait pas autre chose... Visiblement l'autre journaleux de la bande, chétif et faiblard, s'en chargeait pour eux tous. J’pense qu’si faut faire d’la lèche à quelqu’un, c’est à Nabila, Ah bha ça, il y avait déjà travaillé. Certes peut-être pas pour s'obtenir un passe pour l'oasis des Remnants, davantage pour son plaisir personnel mais, malgré le fait qu'elle avait fini parfaitement ronde, Nate avait bien calé que ça se passait plutôt pas mal avec Lawrence d'Arabie. Elle était malléable malgré ses grands airs, suffisait de la lancer sur les bons sujets, aka amour et pâquerettes, faire comme s'il comprenait un minimum alors qu'il y bitait que-dalle, et un certain climats de confiance s'installerait. Faisable ouais.

- J'ai déjà des cartes et autres passes pour Cléopâtre. Sourit-il avant de loger les mains derrière sa nuque. Elle m'mangerait dans la main, elle a b'soin de se dérider et visiblement, c'est plus facile d'la r'passer elle qu'sa copine Rousse là. A croire que les rouquines étaient intouchables, enfin Morgan et cette Phelbs là, l'étaient plus que d'autres sans doute. Peut-être qu'elles se voyaient comme des raretés et de la rareté se méritait. Sa propre pensée le fit éclater de rire avant qu'il songe plus en profondeur à ce que venait de lui balancer Vicky. J'ferai c'qui faut, pas littéralement parce que j'ai franchement pas envie d'me payer ta putain d'batte dans l'fondement mais, y a moyen... Elle a juste b'soin de s'amuser Cléopâtre, alors on va lui donner c'qu'elle veut, et si y a une merde un beau jour, on l'aura dans la poche.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Sam 22 Sep 2018 - 13:43
Pensive, Victoria expira pourtant un petit rire. Nate avait ses entrées dans la petite culotte de Nabila, hein ? Bizarrement, ça ne l’étonnait même pas. C’était un éternel VIP au pays du vagin. Ce mec était un incorrigible gougeât doublé d’un enfoiré de première, mais… elle l’appréciait. Beaucoup. Genre, comme un meilleur ami. C’était pas le type de termes que la pigiste utilisait souvent – elle avait passé l’âge de trier ses potes – mais force était de constater qu’il était là pour elle quand ça n’allait pas trop, depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Avec toute sa maladresse et son indélicatesse, certes, mais c’était une bonne chose : la trentenaire n’avait pas besoin qu’on la câline, qu’on la dorlote ou qu’on la couvre de douceur. S’envoyer en l’air pour passer le deuil d’un camarade, c’était tout aussi bien.

- Merci, souffla-t-elle à l’arrachée, sans trop vouloir appuyer le côté mélodramatique.

Merci d’être dans son camp, merci d’essayer de lui remonter le moral, merci de lui prouver qu’elle n’était pas toute seule – aussi solitaire qu’elle voulait se montrer. Chiotte. Victoria torsada sa longue chevelure d’encre, plus pour occuper ses mains qu’autre chose, et laissa retomber ses épaules en soupirant. Putain de merde, la vie n’était jamais simple, hein ? Bon ça pourrait être pire : ils pourraient faire partie du ranch et se faire ramoner à sec par un autre groupe. A la place, elle se coltinait quelques trous du cul du calibre de Morgan… chacun sa croix.

- J’t’aime bien, ok ? Avoua-t-elle brusquement comme si c’était un truc dont elle voulait se débarrasser, c’juste plus fort qu’moi : te charger la tronche, ça fait partie des p’tits plaisir de la vie, comme démouler un gros cake l’matin et s’faire un p’tit trip solitaire avant d’dormir, sourire en coin, ricanement, elle leva brièvement vers lui ses yeux olive jusque là focaliser sur ses doigts qui trituraient les draps, alors… ouai pardon, j’ai dit la vérité à May, mais vois l’bon côté des choses : c’mieux qu’elle l’apprenne maint’nant qu’après qu’tu lui aies fait trois mômes, cette fois, elle rit franchement à la simple idée d’imaginer Nathan papa d’une trio de bambins, et… top. C’tout c’que t’auras d’moi en termes d’affection. J’espère qu’la branlette t’as pas encore rendu sourd, parce que j’répèt’rai pas. Dickhead, ponctua-t-elle avec un majeur dressé en sa direction, parfaitement amical bien entendu.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- We must be growing up ? -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» QUINOA yon plant ki pouse nan sol arid ki ta bon kom aliman pou kombat grangou
» (f/libre) astrid bergès-frisbey - growing love.
» Nouvelles de Growing Pains
» Narumi ▼ Growing flower, you sound like a fairy tale.
» MIKE + It's the fear, fear of the dark, it's growing inside of me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: