The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- We must be growing up ? -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: We must be growing up ?   Ven 24 Aoû 2018 - 12:07
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était la symphonie dans sa tête, depuis ce jour là, depuis qu'il avait dit qu'il essaierait. Un peu avant que son nouveau pote remballe ses affaires pour retourner chez lui. Le district était quasiment vide, mais d'ici peu une autre claque des alliés viendrait combler les rangs, investir les baraques alentours. Y aurait sûrement des nanas. Il le savait parfaitement, et le défilé des petits culs bombés ne cesserait de passer en boucle dans son crâne, juste pour le narguer. T'es con, fallait pas lui dire ça connard. Finalement c'était son ego le connard, il prêchait pour sa queue cet enfoiré, si bien que Nathan prenait conscience qu'il avait été pas mal dirigé, dans son existence, par ce cinquième membre incapable de penser de manière posée et rationnelle. Jusqu'ici ça avait été simple. Se foutre de tout et de tout le monde, penser n'avoir de respect que pour lui même alors que, fatalement, il en avait pas plus que pour les autres, l'avait tenu debout. Mais depuis ce jour là, les choses prenaient une ampleur ayant le don de lui foutre la trouille.

C'était plus de la perdre, c'était plus de les perdre l'une et l'autre, qu'il avait peur, mais plutôt de faire le con au point de les y pousser toutes les deux. Elles faisaient chier à s'être trouvées ces deux connes, elles faisaient chier d'être aussi proches bordel. Quand May avait débarqué, bien qu'il avait mis que peu de temps à caler que Vic l'avait déjà croisé avant, Fuller avait jamais cru qu'elles pourraient être si soudées et, pourtant, fallait s'y attendre puisque à part lui – et encore quand il l'emmerdait pas trop – Victoria avait aucune réelle attache dans ce groupe, plutôt de l'animosité envers la seule nana présente avant elle. Assis sur le porche, vêtu d'un simple t.shirt et de son jeans, il venait de lâcher Floyd en de dernières conneries, en un dernier regard sur la blonde qui le lâchait pas d'une semelle. Ce grand sec avec ses décalcomanies lui manquerait, pourtant c'était pas gagné quand il l'avait vu sortir de la baraque peu après avoir croisé Raven et sa tronche d'after-baise. Mais bon, le militaire était comme lui, bien moins sex et plus âgé, mais sur la même longueur d'onde, avec une emmerdeuse de blonde lui aussi. Y songeant, alors que depuis sa position il observait les grilles par où le premier convoie était passé depuis un bon moment, il émit un rictus avant d'entendre une voix qui fit sauter le cœur dans sa poitrine. Holly shit ! Elle était pas partie avec les autres cette nympho ? Nan, visiblement c'était bien Donna qu'il entendait se marrer avec un groupe de Brainridge resté là, afin de surveiller le cul de Cléopatre sans doute. En plus de ça elle abandonnait les types auprès d'elle et se dirigeait dans sa direction. Putain non. D'un bond il fut debout et enjamba les marches du perron pour rapidement passer la porte.

Tu nous fais quoi Emery ? Ce qu'il devait faire bordel, ce qu'il aurait dû faire pour éviter à Vic de souffrir par sa faute, et à May de manger autant dans la gueule en aussi peu de temps. Dos à la porte, Nate jeta un œil par le judas avant de reculer. Elle était putain de conne cette brune mais elle était vraiment bonne, déjà un tas de clichés de leur partie de scrabble salace lui revenait en tête, il avait qu'à passer la porte, occulter le reste et ses bonnes résolutions pour elle et lui en mettre un petit coup..... Vas y, personne l'saura Connard. Oh ta p'tin d'gueule toi. Lâcha-t-il en jetant un coup d’œil à son entre-jambes. Fallait qu'il trouve un truc, n'importe quoi, à faire ici. May était pas là, partie avec d'autres cependant il entendit un bruit à l'étage et loua c'putain de barbue inexistant de lui offrir pareille occaz'. Bon il la sauterait pas, fatalement c'était dangereux aussi d'investir la piaule de Vic parce que quand elle s'y mettait, qu'elle avait pas ses ragnagnas, elle était chaude comme une putain de baraque à frites. C'était peut-être pas une bonne idée mais là aussi fallait qu'il lui parle. Shit,, tant pis, elle lui passerait le temps, puis puisqu'elle était copine avec Goldenberg, s'il faisait le con elle aurait vite fait de lui coller son poing dans la gueule.

Fuller gravit les marches deux à deux et se figea devant sa porte. S'il hésita dix secondes, finalement il cogna au battant et passa la tronche dans l'embrasure. D'ailleurs qu'est-ce qu'elle foutait là seule, pourquoi n'était-elle pas avec la blonde ? Forcément, malgré toutes ses nouvelles aspirations plus matures, enfin aussi mature qu'il pouvait l'être donc pas encore des masses, le journaliste ne put guerre empêcher la connerie de filer ses lèvres en entrant après qu'elle ait bien voulu le laisser pénétrer son antre. Même ça, même cette pensée, le fit sourire alors qu'il venait, sans gêne aucune, s'échouer sur son plumard, coude enfoncés dans la couche, et agrippait les cannes de la pigiste pour les coller sur les siennes.

- Décalcoman s'est tiré, c'pour ça qu'tu tires la gueule Honey ? Il la connaissait, c'était pas pour ça, mais commencer par une connerie permettait souvent d'ouvrir la conversation avec elle. Quant à sa gueule à lui, quand Nate entendit un poing frapper sur la porte, le trentenaire s'empressa de coller l'index sur la bouche gourmande de la brune en plissant le regard. C'l'autre nympho d'Brainridge, cette pétasse est pas partie avec les autres, t'bouges pas et t'réponds pas parce que ça va dégénérer, qu'May à pas besoin d'ça.

Les yeux rivés aux siens, subitement son regard fila à ses traits pâles jusqu'à sa poitrine, l'obligeant à reculer. C'était pas une bonne idée non plus, même s'il l'avait plus sauté depuis mai, il savait ce qu'elle était foutue de faire, autant pas asticoter le bordel déjà trop en boxon dans son crâne.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Sam 25 Aoû 2018 - 11:57
Dire qu’elle se remettait en question serait une incroyable sur-évaluation de sa capacité à ressentir de la culpabilité. Non, par contre, elle était préoccupée. En peu dans la suite logique de ce dont elle avait parlé avec May il y a quelques semaines de cela. La rancune d’abord, tenace, qu’elle entretenait à l’attention de Morgan. Elle en venait presque à rêver de chute dans les escaliers ou d’accident malencontreux au cours d’une expédition. Ce serait tellement bête. Il y avait cette épaisse carapace aussi, qui lui avait permis de survivre mais qui, paradoxalement, l’envoyait droit dans un cul-de-sac. Disons que Romy et Cendrillon lui donnaient parfois envie de baisser sa garde, mais… pfff, c’était pour les fillettes ça. Est-ce qu’elle voulait se retrouver comme une gamine à minauder après la queue d’un coureur de jupon ? (Bonjour la colloc’ de Donociraptor) Pas vraiment. Elle voulait juste…

- P’tain d’merde, lâcha-t-elle quand la tête de Nate passa dans l’embrasure de la porte, t’as appris à frapper ! Mon dressage porte ses fruits.

Une expression sarcastique accueillit le journaliste qui ne se découragea pas et vint s’installer sur son lit pour emprisonner ses gambettes. Boh qu’il fasse comme chez lui : aujourd’hui, elle n’était pas d’humeur aux petites querelles – même pour le sport – et le livre qu’elle grignotait était assommant. Le titre augurait quelque chose d’un peu plus croustillant à vrai dire ; ou bien ces dernières années à fuir les macchabés avaient émoussée son goût des polars bien glauques. La première tentative de son ex pour savoir d’où venait son air semi-boudeur la fit grimacer.

- T’m’as prise pour une adoléchiante ?!

Sérieusement ! Dans ces moments comme ça, elle se félicitait d’être qui elle était devenue. Une fille qui ne s’attachait pas – ou encore moins. Les gens vont et viennent, vivent et meurent. Manquerait plus qu’elle déprime dans sa piaule parce qu’un de ses plans cul occasionnelle était parti à l’aventure. Au contraire : bon débarras. Le triangle – ou le polygone, va savoir – avec sa colocataire de 15 ans commençait à lui taper sur le système. Elle et ses regards de chouette ébouriffée dès que Dinodono se pavanait avec une bourgeoise. Il devrait faire gaffe, la laisse n’était pas loin avec celle-là… Enfin bref, pour l’instant, c’était Nathan qui l’incitait à se taire parce que l’autre nympho de Bainbridge était là. Putain mais lui aussi avait perdu ses couilles pendant l’été ou quoi ?! Victoria écarta l’index de sa bouche et beugla :

- Fuck off Bonna ! T’pas chez toi ici et j’suis pas d’humeur. S’t’as pas envie d’te faire fister par une batte de baseball en aluminium, t’as 3 sec pour t’barrer !

Et elle en rajouta une couche en adressant une œillade à son ex qui voulait dire « tu vois ? C’est comme ça qu’on fait ». Elle allait quand même pas jouer à cache-cache dans SA chambre parce que môssieur n’assumait pas de croiser l’une des nénettes qu’il poutrait de temps en temps. Une fois la chieuse partie, il pourrait aussi lui dire ce qu’il foutait là tant qu’à faire. C’était pas l’asile des queutards traqués ici !


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Lun 27 Aoû 2018 - 15:38
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- Y a un « i » en trop dans ton mot là. Avait-il balancé en imaginant sans doute à tort que l'autre brune avait tourné les talons.

Elle l'avait bien vu se barrer non ? C'était pas suffisamment clair pour que ses deux neurones l'invitent à piger qu'il avait pas envie de la voir, encore moins d'aller faire un tour dans sa culotte ?Vic avait même pas pu répliquer à sa connerie d'Adoléchante, que le poing sur la porte du rez de chaussé le poussait à quasiment la supplier de fermer sa putain de bouche. Rien que la pression de son index contre ce seuil pulpeux lui en arracha une brève sensation. Quelques clichés soulevèrent le voile dans son crâne, des trucs passés et sans aucune importance, mais suffisamment limpides pour le pousser à reculer et éviter de la tripoter encore. Si elle avait envie de lui briser les couilles, sans avoir à les toucher, elle pouvait se faire plaisir la pigiste, mais l'évocation de May avait sans doute fait pencher la balance en sa faveur. Quand elle gueula, le poing cessa de cogner à l'en faire marrer.

- L'donzelles sont t'ell'ment réfractaires quand ça touche à leur p'tit coffre, Reprit-il. d'plus avec ta batte. Une grimace étira ses traits. Il imaginait parfaitement le truc et c'était pas forcément plaisant, aussi peu agréable que l'image déplorable qu'il avait capturé dans le club où il était retourné avec le grand sec. Se faire explorer la caverne c'était pas son truc, d'ailleurs c'était pas le truc de pas mal de gens. Thanks, Vic.

Elle allait encore lui dire qu'elle l'avait bien dressé, et franchement si y avait pas eu la blonde, à laquelle il avait promis se tenir, Nate lui aurait bien dressé autre chose à son ex. Elle était d'humeur nan ? Enfin suffisamment de bonne humeur pour pas lui éclater le nez ou les orphelines. Son plan cul s'était tiré, elle bouquinait, y avait bien baleine sous gravillon mais ça concernait quoi ? Ça, fallait creuser un minimum. Soulagé par le départ de l'autre conne, Fuller la dévisagea une minute. Même s'il y pensait plus forcément depuis quelques jours, sa conversation avec Baby-face l'avait quelque peu secoué au sujet de la brune. Ce qu'il appréciait pas, c'était que lui avait jamais bavé concernant ce truc passé. Après tout Morgan aurait été preneuse, rien que pour l'emmerder un minimum, rien que pour avoir matière à répliquer lorsque la pigiste était suffisamment tranchante pour la chercher. Il l'avait pas fait. Peut-être parce qu'il la respectait davantage que lorsqu'elle était sa copine. Baaaaaah, ce mot le poussa à tirer la langue avant de dégager les cannes de Raven pour venir ancrer le dos à la tête de lit, à coté d'elle.

- J'taille dans l'vif direct, j'sais pas ce que t'as, mais t'pourrais m'dire pourquoi t'as été baver à May qu'j't'avais collé un guignolo dans l'bide ? Polichinelle, ouais c'était ça le mot exact, mais flemme de chercher ou de suspendre sa phrase, puis Victoria comprendrait. Elle m'a balancé ça à la gueule, comme si j'avais été qu'un sale connard qui assumait pas. Ses doigts filèrent à sa nuque, s'installant plus confortablement, cessant de la fixer au profit du mur face à eux. Il s'était excusé, Vicky connaissait ses faiblesses, les retourner contre lui pour les tendre à la blonde c'était pas forcément ce à quoi il s'attendait. Vous avez fait un p'tin d'pacte pour m'pourir la vie, ou t'as décidé que t'avais une meilleure copine et qu'entre deux tasses d'camomille fallait lui brosser un portrait d'moi super merdique ?

Elle avait le droit finalement, étant donné toutes les putains de crasses qu'il lui avait faites, conscientes ou non, son ex avait droit de lui pourrir l'existence sur plusieurs générations, sans qu'il ait à redire. Elle aurait pu balancer sa à leur pote en commun, à qui voulait l'entendre, mais May...

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mer 29 Aoû 2018 - 1:05
Elle haussa les épaules quand le journaliste la remercia d’avoir congédié la guenon dans le couloir. Bwarf, elle l’avait pas fait pour lui : elle l’avait fait parce que cette nana n’avait véritablement rien à foutre à l’étage de leur baraque et qu’elle n’avait pas envie de l’avoir sur son pallier. D’ailleurs, elle avait intérêt à ne pas avoir laissé de morpion derrière elle ! Ensuite, voilà que Nate dégageait ses jambes pour s’installer à côté d’elle. Môssieur faisait visiblement comme chez lui ! Victoria reposa le bouquin à la con qu’elle lisait pour darder son regard crocodile sur son ex qui, fort heureusement, ne chercha pas à tourner autour du pot.

Alors comme ça elle avait été baver dans son dos à May ? Elle l’avait fait passer pour un connard ? Wowowo il était sacrément culotté ce cher capitaine Fuller tout de même. Il osait venir la faire chier pour jouer le numéro du pauvre gars innocent ? Il allait faire quoi après, porter plainte pour diffamation ? Sur le visage blasé de la pigiste on pouvait clairement lire « est-ce que tu te fous de ma gueule ? » mais… non le pire. Il était sérieux ! Oh-oh, mais ce serait pas l’amour ça ?! Il avait envie de faire bonne impression à sa petite valentine ?

- Pardon, j’suis désolée, elle feignit à perfection la sincérité sur ces premiers mots, j’dû rater l’jour où t’es dev’nu un saint parce qu’aux dernières nouvelles : tu m’as bien foutu en cloque et… t’as bien été un putain d’connard avec moi.

Elle avait énuméré ces deux faits sur deux doigts blafards. Maintenant, s’il n’aimait pas la vérité, c’était un autre problème. Sans ciller ni baisser les yeux devant Nathan, elle souleva même furtivement les sourcils pour le défier. Allait-il protester ? Oui ? Non ? Et puis tiens finalement, elle allait lui couper l’herbe sous le pied. Tout en se levant pour machinalement déambuler dans sa chambre – elle ne voulait pas de la proximité avec sa mièvrement aujourd’hui – elle lui envoya :

- D’ailleurs avant d’venir m’casser les burnes à propos d’c’que j’dis sur toi, tu d’vrais confirmer tes sources : parce qu’entre deux tasses d’camomille comme t’dis, j’ai aussi dit à May qu’j’allais l’aider à avoir c’qu’elle voulait, pas certaine qu’il comprendrait tout seul, elle précisa en le pointant du doigt, toi, ducon !

Et c’était pas une preuve d’amitié ça ?! L’aider à avoir une nana dans son lit, surtout quand elle avait pressenti qu’il l’aimait bien aussi ? Et voilà comment elle était remerciée. Pfffff… faites du bénévolat. Des conneries. Finalement, elle s’appuya dos au mur qui faisait face au lit, donc face à Nate, et croisa les bras pour le toiser. Elle exagéra une moue hésita en dodelinant de gauche à droite pour symboliser ses doutes.

- J’suis plus sûr d’vouloir maint’nant… j’vais ptête la pousser dans l’pieu d’quelqu’un d’autre. T’penses quoi du grand baraqué là… Clayton ?


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mer 29 Aoû 2018 - 18:52
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Elle lui jouait quoi là, l'effarouchée de service ? Ou la meuf qui calculait pas ce qu'il disait ? Non parce qu'elle tirait quand même une gueule du genre « je te juge ouais », qu'il trouvait pas franchement drôle. Qu'il sache c'était pas lui qui était allé raconter ce qu'il avait pas raconté à la blonde. Dans le genre sale coup y avait du level là. Finalement il aurait sans doute dû lui balancer ses déboires à la rouquine nan, histoire qu'elle ait du grain à moudre sur la salle de jeux de sa rivale. Sourcils froncés, Nate termina par arquer l'un d'eux avant d'éclater de rire. Voilà qu'elle s'excusait, mais bien que manquant de maturité, il avait au moins l'assurance de bien la connaître sa voisine, et là c'était du chiqué, de la pure intox. Enfin non, le reste de sa phrase le poussa à grimacer en roulant des yeux. Il avait jamais été un Saint ouais, le devenir lui trouerait sûrement le cul dix fois plutôt qu'une, mais putain elle était pas non plus toute blanche – fesses – dans l'histoire.

- T'vas m'balancer qu'c'est parce que j'avais brisé ton p'tit cœur en guimauve qu't'as pas trouvé judicieux d'm'appeler pour m'le dire ? Il était quelque peu mauvais ouais, mais elle aurait dû le joindre, même s'il était qu'un sale enfoiré il aurait pu l'aider. Il lui avait dit, du moins fait comprendre lorsqu'elle lui avait balancé ça – la première fois – à la gueule. Ça t'l'as pas dit à May, 'fin j'suppose.

Il avait fait le con avec elle mais bien que l'ayant plagié, n'ayant vu en elle que l'attrait d'une potentielle une à son nom, Fuller avait pas forcément voulu qu'elle se barre. Il l'y avait poussé ouais, son comportement de merde avait mis fin à leur prétendu couple, mais il l'appréciait quand même. Après tout on sortait ni ne sautait une nénette qu'on pouvait clairement pas encadrer merde. Pourtant quand elle se redressa pour gigoter dans sa piaule, son regard la suivit sans ciller.

Ce qu'elle lui sortit l'invita au rictus. Bha tien, il devait la croire peut-être ? Victoria Lily Raven allait jouer la nounou de sa bite peut-être ? Elle était bonne celle là, néanmoins après avoir ravalé son esclaffe, l'air sérieux qu'elle lui offrit le fit se renfrogner sur le plumard. Sans blague, elle ferait ça pour May, pour lui ? Nan, elle le faisait sûrement pour la blonde, pas pour lui bien que l'entente était parfois au beau fixe entre eux. Mais ce fut davantage ce qu'elle balança sur Goldenberg et son désir de l'avoir lui qui le poussa à regarder ailleurs. Vic l'interpréterait comme elle voulait, sûrement une faiblesse de sa part, la simple assurance qu'elle disait vrai, que finalement le sombre enfoiré s'était fait prendre à son propre jeu. Enfin, il eut même pas le temps de rétorquer qu'elle lui soutenait plus être sûre de vouloir jouer les chiens de garde auprès de lui, évoquant même Shwarzy par la même occaz'.

- May coucherait jamais avec l'colosse, elle est folle de moi. Pour donner corps à ses propos, Fuller écarta les bras en un large sourire, désignant sa plastique de rêve et sa gueule parfaite. Pis, j'pensais qu'tu t'le gardais sous l'coude Conan.... mais ouais, j'vais avoir besoin que tu m'aides. Un soupir fila ses pétales avant qu'il la toise encore un peu. Bien qu'il ait parlé de lui le premier, il en oubliait pas la tronche qu'elle tirait à son arrivée. J't'ai d'jà dit que j'm'excusais p'tin, maintenant j'pense pas qu'ce soit ça qui t'pousse à tirer une gueule pareille ? T'as tes p'tin d'règles ? T'as quoi bordel ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 914
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mer 29 Aoû 2018 - 19:40
La répartie de Nathan était… ouai marrante. Pour de vrai, elle avait rigolé. Folle de lui, ouai… elle se serait fait un plaisir de le renvoyer dans les cordes avec brio mais ça irait à l’encontre de ce qu’elle avait promis à May. Cette dernière voulait réserver son cul à un enfoiré, c’était son choix, mais aussi : c’était justement parce que Victoria avait pu apercevoir une facette un peu plus sympa de son ex qu’elle ne dissuadait pas Cendrillon. Visiblement, il n’avait pas compris ; pas plus qu’il n’avait compris son petit jeu permanent. Preuve en était qu’il pensait qu’elle se réservait Clayton. Sa grimace s’accentua tandis que le squatteur l’interrogeait à nouveau sur son humeur.

Il ne pigeait pas qu’il était une part du problème ? Il clamait qu’il l’aimait bien, il s’inquiétait de son bien-être, il avait même eu la délicate attention de la prendre avec des pincettes le jour de la mort de Neil. Verbalement parlant bien sûr ; dans sa chambre, ça avait plutôt été la chevauchée sauvage. Bref. Malgré ça, même le journaliste tombait dans le panneau de la connasse de service. Pratiquement tous la voyaient comme la salope vulgaire et co-conne de la bande et pfffff…. Honnêtement, la pigiste se battait les couilles avec des lattes en fer cloutées de ce que les gens pensaient d’elle. Toutefois, elle était humaine, alors il y avait des moments où elle voulait juste mettre « pause ».

Pause. Stop. Redevenir cette fille insouciante de trente berges qui vivotait en pompant pas mal de thune à son copain. A cette époque, elle n’avait pas besoin de se battre, pas besoin d’écraser les autres, pas besoin de garder une batte à portée de main au cas où on veuille l’assassiner dans son sommeil. Putain, elle avait tellement changé en vrai… mais HALTE-LA ! Est-ce qu’elle devenait nostalgique ? BORDEL DE MERDE, elle avait attrapé la Kylïte ou devenait maniaco-dépréKyle !! Ça commençait comme ça, puis ça se terminait comme une émo à pleurer dans sa chambre.

- Laisse tomber, j’suis just’ gavée, mentit-elle à moitié : en fait, tout le monde la soulait effectivement, j’ai envie d’éclater la mâchoire d’Morgan, c’tout, elle serait toujours une bonne diversion dans les conversations, d’puis c’qu’elle a fait à Cendrillon j’te jure, j’me tâte de profiter d’une occasion pour lui ouvrir l’crâne, elle poussa un profond soupir et plia une jambe pour appuyer le plat du pied sur le mur derrière elle, pis j’me garde personne « sous l’coude », j’pas qu’ça à foutre.

C’était peut-être le moment où elle le remerciait de s’en faire pour elle mais vu qu’elle n’avait pas envie d’être gentille – de toute façon, c’était une connasse – elle le laissa filer. Zou, zou le moment. Une fois qu'il fut parti, elle put offrir un sourire subtilement hypocrite alors qu’elle demandait :

- Et toi, p’quoi t’es v’nu ? Juste pour fuir Din-Donna ? Ou t’venais chercher mon aide pour plaire à une nana sans passer pour l’roi des beaufs ?


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 629
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   Mer 29 Aoû 2018 - 20:52
We must be growing up ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Juste gavée ? Y avait bien un tas de merdes qui le gavait lui aussi, pourtant il avait jamais tiré une gueule pareille.Etl clairement il avait pas l'habitude que Vic, cette Victoria post apocalypse, tire cette tronche morne de déterrée de la veille. Encore affalé sur le pieu, il évita de rire. C'était pas le moment, et même si l'emmerder était son sport favoris depuis qu'il avait plus le choix des disciplines diverses et variées auxquelles l'avaient essayé de force ses vieux pour le canaliser, la voir comme ça le faisait chier. Le journaliste inspira donc, moulinant de l'index en deux yeux ronds pour l'inviter à poursuivre. Et les détails l'invitèrent à ancrer la nuque contre la tête de lit en un rictus amer. Ouais, pas étonnant concernant Cole. S'il l'avait pas démonté ce fameux soir c'est parce qu'il l'appréciait la rousse, qu'il imaginait que derrière sa froideur bestiale, cette attitude de garce sans attache ou sentiments, y avait autre chose. Puis surtout y avait Zack derrière et Nathan avait jamais levé la main sur une nana. Certes le trentenaire était un sale connard, mais pas un sombre enculé qui violentait les nénettes. Alors il avait gueulé ouais, assez sèchement, puis Atkins avait fait le reste sans doute puisque depuis la rouquine était.... soft. Quand à sa supposition au sujet de Clayton, c'était pas ça et il l'avait pas demandé dans le but de s'obtenir un oui, nan, pas comme lorsqu'il l'avait emmerdé au sujet de Floyd.

- T'as peur d'crever étouffée ? L'côté bodybuildé ça, t'préfères les grands secs et les mecs bien bâtis, ça s'tient. La taquina-t-il, logeant les bras derrière sa nuque, en lui servant sourire et clin d’œil.

Bha, blaguer et raconter de la merde pour la dérider, c'était le bienvenu nan ? Fallait se soutenir, encore plus quand on avait un passé en commun, davantage encore que s'il avait le cul posé sur son plumard, qu'il avait un plumard dans lequel s'étendre la nuit venue, c'était grâce à elle. Du fait, il éluda premièrement sa dernière question, préférant se redresser, le cul toujours vissé au pieux de la brune, pour hausser les épaules en lui offrant une moue particulière. Morgan, ouais.... Même s'il l'appréciait, il appréciait d'avantage la blonde et la brune. Après tout même si l'ex barmaid était une bonne équipière, il avait confiance en May et Vic, aveuglément, pour elles il ferait toujours ce qu'il fallait mais ça, la pigiste avait pas besoin de l'entendre, elle devait le savoir.

- Mo' ouais, j'arrive pas à la cerner c'te nana, Will essaye, mais p'tin, y a bien qu'la grande tige pour piger comment elle fonctionne. Après d'sûr Baby-face serait plus là si elle lui était pas tombée sur la gueule mais ouais, c'était violent. Il serra le poing en évoquant ça, croisant le regard olive de son ex. Se rasseyant au bout du lit, Nate fronça les sourcils. T'penses à quoi, s'tu la touches t'sais c'qui va s'passer, Atkins va pas s'contenter d'te faire la morale comme il la sermonne. C'sera pas sympa, alors garde ça pour tes nuits Honey, j'pas forcement envie de devoir m'frotter à lui pour t’éviter d'claquer. Même s'il en rit deux secondes, le journaliste était sincère. Et là, autant rebondir sur la question éludée précédemment, pour pas que ça paraisse trop chevaleresque ou niaiseux. Pour éviter d'aller tremper ma queue dans l'réceptacle de Brainridge Island ouep, parce que j'ai promis, Un rictus fila. Quelle connerie cette promesse mais pour une fois qu'il faisait l'effort d'en faire une et de la tenir. Vic se marrait sûrement. t'peux t'foutre d'ma gueule mais t'sais pas comme c'est putain d'dur, et j'parle pas que d'ma queue, c'est comme si t'mettais un steak d'vant un crève la dalle. Le trentenaire se laissa retomber dos contre le lit pour mieux fixer le plafond. Mais ouais, fais pas la conne, au pire on songera à autre chose, mais vaut mieux plus qu'elle touche May, et pas qu'elle te touche toi non plus. J'ai peut-être pas grand chose à perdre, mais c'que j'peux potentiellement paumer, j'y tiens suffisamment pour y faire gaffe.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We must be growing up ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- We must be growing up ? -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» QUINOA yon plant ki pouse nan sol arid ki ta bon kom aliman pou kombat grangou
» (f/libre) astrid bergès-frisbey - growing love.
» Nouvelles de Growing Pains
» Narumi ▼ Growing flower, you sound like a fairy tale.
» MIKE + It's the fear, fear of the dark, it's growing inside of me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: