The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Drowning in those blue eyes -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3212
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Dim 14 Oct 2018 - 14:11
Il aurait été exceptionnel. Frankie esquissa un sourire triste, passant en revue tous les qualificatifs desquels elle avait pu affubler le serrurier. Isiah aurait été agaçant, protecteur, aimant, sûr de lui et effrayé en même temps. Il aurait dû être là à ses côtés, cette pensée, ce manque, ce vide ne la lâchait pas en dépit de tout ce qu’il pouvait se passer. Rien ni personne ne changerait le fait qu’elle devrait élever son fils sans l’ombre protectrice de son père. « Exceptionnellement chiant. » ajouta-t-elle avec un rire sans joie pour tenter de renvoyer loin dans son être le chagrin, se concentrer sur Aaron. Il était là, il était parfait, le meilleur d’elle-même c’était ce petit être, le meilleur de cette relation compliquée et trop courte, c’était lui.

Sans les Barnett, rien de tout cela n’aurait été possible. Isiah les avait cru mauvais, défiant leur confiance, pourtant la blonde avait été et serait toujours une aide précieuse aux yeux de la coréenne. Ils leur devaient tous en effet beaucoup, Nigel avait raison. La brune releva finalement le nez vers l’écrivain et lui tendit le bébé, pas pour s’en débarrasser mais bien parce que peut-être cela lui ferait plaisir. Ou peut-être pas. La coréenne se demanda une fraction de seconde si c’était une bonne idée avant de voir le sourire sur le visage de son ami.

C’était ça l’effet de son fils sur chaque personne qui avait croisé son chemin. Aaron pouvait dessiner un sourire sur le visage de n’importe qui. Frankie le regarda, souriant à son tour, les yeux rivés sur le poupon dans ses bras, avant de relever les cils vers Nigel à ses paroles. Une famille recomposée. La diva hocha la tête, elle savait tout cela. Tout le monde ici avait accueilli le bébé avec un regard bienveillant, il représentait un risque, un danger, et une vie fragile qu’il fallait protéger à tout prix, pourtant il représentait tant, tellement plus. « On choisit pas sa famille … » répondit-elle d’un ton moqueur avant de sourire à nouveau.

« Je sais qu’ici tout le monde fera son possible pour lui construire une vraie maison, un foyer. Il a déjà un grand-père gaga, deux grandes sœurs attendries, une tatie pour veiller sur lui et Ethan et toi, vous êtes là pour lui je le sais. » Et il l’avait elle, c’était plus que beaucoup d’enfants pouvaient sans doute dire désormais. Il avait sa mère et Frankie se battrait comme une lionne pour le protéger, pour faire de cette vie, une vie digne de lui. « Tu t’occuperas de lui apprendre à écrire. Moi je m’occuperai des enseignements plus artistiques. » Ethan lui apprendrait des mauvaises blagues, Billy pourrait peut-être l’aider sur les maths. Aly et Hannah s’assureraient qu’il deviendrait un adorable garçon qui fera tourner la tête des filles.

La brune déglutit, se mordant la lèvre un instant en jetant un coup d’œil vers l’extérieur. « Toi et moi, et Billy aussi, on sera sans doute les mieux placés pour lui parler d’Isiah … » Chacun pourrait lui conter une facette du blond, ses bons comme ses mauvais côtés, c’était important pour elle qu’il sache qui était son père.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
Nigel K. Herring
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 597
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Lun 29 Oct 2018 - 11:49

Lorsque la diva affirma qu'il était impossible de choisir sa famille, Nigel planta sur elle un regard approbateur, un fin sourire à la fois amusé et un peu las étirant ses lèvres. Oh ils ne choisissaient pas en effet, mais au final, même s'ils n'étaient que des survivants réunis par la force des choses, ils avaient tous fini par s'apprécier un minimum et mettre leurs plus gros différends de côté pour parvenir à évoluer ensemble, à s'accorder afin que leur survie soit plus vivable. Et tout leur petit groupe semblait d'autant plus soudé depuis que l'un des leurs avait disparu, cette personne qui était comme un pilier pour eux, celui grâce à qui ils évoluaient ensemble désormais. Rien ne les avait obligés à rester, jamais, et pourtant ils étaient tous là -quasiment-. Gin et Dean avaient choisi une autre route mais ils ne pouvaient pas être blâmés pour autant. Chacun pensait à sa propre survie et à son propre bien-être alors peut-être que même s'ils ne choisissaient pas à proprement parler leur famille, ils avaient choisi de rester ici, ensemble. Nigel l'avait choisi.

Un nouveau sourire étira ses lèvres alors que la chanteuse énonçait chaque personne qui entourait son fils, qui serait là pour lui et pour lui rendre la vie la plus normale possible. Malgré cela, l'écrivain n'avait pas encore pris cette responsabilité en main. Parce-que fuir la peine était plus simple, se cantonner dans cette peur était plus facile que de l'affronter. Il avait été lâche depuis le retour de la jeune femme, mais il ne le ferait plus désormais et avait bien l'intention de faire tout son possible pour en effet être là pour lui. Nigel hocha à nouveau la tête, un bref sourire rêver aux lèvres alors qu'il reportait ses prunelles brunes sur le poupon toujours dans ses bras. Lui apprendre à écrire. Oh il ne releva les propos de sa cadette quant aux ''enseignements plus artistiques'', sachant pertinemment qu'elle jugeait son propre art supérieur aux autres, ça l'amusait même plutôt. « Dans quelques années il pourra t'écrire des textes » avait-il lancé sur un ton qui se voulait léger. Il ne le pensait peut-être qu'à moitié pour l'instant, parce-que ''quelques années'' était un principe tout aussi abstrait à ses yeux que ''dans le futur'', mais personne ne le blâmerait de voir un peu plus loin que ''aujourd'hui'' une fois de temps en temps.

Se perdant un instant dans les prunelles claires du bébé, Nigel inspira profondément. Y aura-t-il seulement un moment où il ne se sentira plus assaillit de souvenirs en plongeant dans ce regard si bleu ? De souvenirs et de remords, de culpabilité, de peine. Un jour viendrait sans doute, il le fallait, mais pour l'instant tout semblait encore bien trop frais pour qu'il parvienne à réellement passer outre et faire de tous ces ressentis une nostalgie plus supportable. Mais il ne le dirait évidemment pas à Frances. Il lui avait promis qu'il ne fuirait plus, qu'il serait là, alors il se devait d'affronter cela, d'apprendre doucement à vivre avec. Et cette entreprise était la sienne, ses efforts, les autres n'avaient pas à en pâtir.

La brune reprit d'ailleurs la parole, le tirant un instant de ses pensées. Il releva vers elle ses prunelles brunes, l'air à la fois peiné et compatissant. Elle avait raison, bien sûr, et le Mainois trouvait sa volonté de faire connaître un minimum le blond à son enfant plus que respectable. Là où elle aurait pu ne pas lui en parler, faire comme si de rien n'était, simplement ne pas parler de son père, elle décidait de faire tout l'inverse. Affronter tous les souvenirs et les regrets pour donner la chance à cet enfant de savoir d'où il venait, de connaître cette personne que le monde leur avait enlevé bien trop brutalement. Et Nigel les affronterait aussi, pour elle. Il hocha alors la tête en inspirant une nouvelle fois. « On le fera » avait-il rétorqué en rendant le bébé à sa mère, prenant bien garde à ne pas faire de mouvements trop brusques. « Il se rendra vite compte que son père était un cambrioleur absolument pas fréquentable » avait-il ajouté en souriant légèrement, ses prunelles contrastant cependant avec cette remarque pas du tout sérieuse.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3212
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Sam 3 Nov 2018 - 21:29
Un mince sourire fila ses traits que la naissance d’Aaron avait rendu plus lumineux qu’ils ne l’étaient après la disparition du blond. Elle imaginait bien cette vie fantasmée, la chanteuse au top de son succès, des textes écrits par son fils adoré, son fils unique, son trésor, son prince. Ses yeux sombres l’observaient là, dans les bras de Nigel. Il était calme, sachant sans doute qu’il était en sécurité auprès de l’écrivain, comme auprès de tous ceux qui habitaient le Douglas research conservatory. La coréenne renvoya dans un coin de son esprit ce prénom qui manquait à la liste, cet éternel absent qui lui brisait toujours le cœur, elle le détestait tellement d’avoir disparu, de l’avoir laissée. Elle l’aimait tellement de lui avait laissé cette preuve de son existence, de cette histoire entre eux, cet amour qu’elle voyait briller dans le regard du nourrisson.

On le fera. Frankie esquissa un sourire triste, elle savait que ce serait difficile, tout comme il était encore difficile pour elle de penser à ses parents, de parler d’eux, mais elle se devait de le faire et Nigel se devait de l’aider. Aaron n’aurait rien pour connaître son père sinon leurs paroles, pas de photo, pas de vidéo, pas la moindre trace de sa voix. Le blond ne vivrait désormais plus que dans les yeux clairs de son fils et dans ce qu’ils sauraient lui raconter. Un cambrioleur absolument pas fréquentable. La brune émit un petit rire triste. « Et un comique plutôt mauvais … Avec un sale caractère mai pas autant que moi … Colérique. » Elle s’arrêta, la voix brisée par un sanglot à l’évocation de ces maigres souvenirs du blond.

« Il me manque … » souffla-t-elle finalement, avant de secouer la tête et de frotter d’un revers de la main une larme qui roulait sur sa joue. Récupérant une peluche pour l’agiter sous le nez du bambin qui essaya de la chiper de ses mains. Ses mouvements n’étaient pas encore coordonnés, il commençait à peine à suivre les mouvements du regard, du doigt, sans parvenir à faire coïncider les deux. C’était amusant, un peu effrayant aussi de se dire que l’on partait de si loin. Comme toute chose, la vie s’apprenait. Le deuil sans doute s’apprenait-il aussi ?

Croisant finalement les bras sur sa poitrine, Frankie prit une inspiration, son regard sombre balayant l’intérieur du camping-car pour finir par observer par la fenêtre ternie. « Tu crois que … cet endroit, le complexe, on y a déjà fait beaucoup mais … combien de temps on pourra vivre comme ça ? Je peux l’élever dans un endroit comme celui-ci ? » Ils avaient fait beaucoup, ils avaient de quoi vivre ici, mais sur le long terme, est-ce que ce serait suffisant ? Ce n’était pas que le confort d’une maison qui lui manquait, c’était la sécurité que son fils ne mourrait pas de froid une nuit d’hiver parce qu’ils n’avaient plus assez d’essence pour faire tourner les générateurs. Pourtant au fond d'elle c'était comme abandonner le projet d'Isiah, ce rêve éveillé qu'il avait fait de construire une vie ici.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
Nigel K. Herring
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 597
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Ven 23 Nov 2018 - 15:30

La réponse de Frances quant au sale caractère d'Isiah fit naître sur son visage un sourire qui était bien plus triste qu'heureux, à l'instar de ses prunelles qui s'étaient reposées sur l'enfant dans ses bras. S'il ne put s'empêcher de se dire le temps d'un instant qu'au vu des caractères des parents, Aaron risquait fort d'être un vrai petit monstre, s'amusant presque de cette éventualité, la peine et le vide qu'il ressentait quand à l'absence de son ami prit rapidement le pas sur le reste. « A moi aussi » avait-il murmuré en réponse aux paroles de la diva avant d'inspirer profondément pour tenter de ravaler la boule bloquée dans sa gorge. Bien sûr, il n'avait pas le même lien avec le serrurier que la brune, loin de là, et jamais il ne se risquerait à comparer ce vide qu'il avait laissé en eux, ne serait-ce que par respect pour elle, mais il ne pouvait nier avoir perdu celui qu'il considérait comme un frère, tout comme il ne pouvait pas simplement oublier qu'Isiah avait un jour fait partie de leurs vies et aller de l'avant comme si de rien n'était.

Un nouveau sourire attendrit vint illuminer brièvement son expression alors qu'Aaron essayait d'attraper la peluche sans vraiment y parvenir. Cet enfant était comme un souffle d'espoir dans ce monde en ruine, la promesse peut-être d'un lendemain moins sombre. Parce-que la vie était encore possible, que le monde n'avait pas su leur enlever cela. Mais pour combien de temps encore ? Aussi longtemps qu'il le faudrait, et l'écrivain avait bien l'intention de faire en sorte que l'enfant puisse grandir aussi sainement et protégé que possible. Mais sans doute étaient-ils tous dans cet état d'esprit, tous ceux qui étaient ici au sein du complexe, prêts à protéger ce souffle de vie au péril des leurs.

La voix de la coréenne le poussa à relever le nez vers elle, s'arrachant à la contemplation de ces deux yeux bleus qui lui rappelaient tant celui qui n'était plus des leurs. Nigel fronça les sourcils, réfléchissant sérieusement à la question. Il soupira légèrement avant de répondre. « On ne peut pas savoir pour combien de temps on sera en sécurité ici, mais ailleurs ne sera pas forcément mieux » avait-il commencé sur un ton réellement sérieux, préférant ne pas utiliser de pincettes ou enjoliver la réalité de leur situation. Parce-qu'ils devaient se préparer à tout, et devoir fuir un jour cet endroit pourtant si sécurisé pour l'instant faisait également partie de l'équation. Sans doute un peu trop fataliste, mais mieux valait cela que de se croire protégé de tout. Après quelques secondes, il reprit néanmoins. « Pour l'instant cet endroit est le meilleur qui soit, pour nous comme pour lui. Ne pense pas à ce qu'il se passera dans une semaine, ou un an. Si les choses venaient à se compliquer nous trouverons un nouvel endroit mais Aaron ira bien. » Laissant le temps à la brune d'enregistrer ses paroles, il reporta son attention sur le poupon avant de reprendre. « Il ira bien et grandira comme il faut parce-que ce ne sera pas le lieu dans lequel il sera élevé qui le forgera, mais bien toi, et tous les autres. Tant qu'il a une famille pour être à ses côtés, il n'y a pas à avoir peur. » Et cette famille ferait tout son possible pour lui, ils resteraient ensemble, à leurs côtés à tous les deux. Adressant un sourire qui se voulait rassurant à la jeune femme, son regard témoignant de la profondeur de ses propos, il lui rendit prudemment son fils, se plongeant une fois encore dans ces deux orbes si claires.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3212
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Dim 25 Nov 2018 - 14:52
C’était cruel l’absence, à se demander comment quelque chose qui était rien pouvait faire aussi mal. Frankie s’y était habituée, elle avait trouvé autre chose, son amour pour son fils, le soutien des autres. Pourtant, l’absence d’Isiah était toujours vibrante à ses yeux, encore plus peut-être depuis l’arrivée d’Aaron et pas seulement parce qu’il était une moitié de lui, la meilleure il fallait l’espérer. Simplement parce qu’il aurait dû être là avec elle, avec eux, pour saisir cette deuxième chance d’être père. C’était réellement cruel, mais la coréenne chassa cela de son esprit, se concentrant sur ce petit être qui était tout pour elle désormais et pour qui elle était le monde.

Elle était son monde et son monde s’étendrait à ce groupe qui vivait ici, sans doute pour cela que la brune s’inquiétait sans réellement s’en faire de leur avenir ici. Ce n’était pas une maison, il n’y avait que peu de confort, comment feraient-ils pour s’étendre, grandir, devenir autre chose qu’un groupe de survivants à la recherche d’un abri ? Si Nigel tentait de la rassurer, c’était raté. « Tu sais trouver les mots … » souffla-t-elle avec un sourire moqueur avant de reprendre son observation de l’extérieur un instant. Ils étaient nombreux, plus nombreux que ce qu’elle aurait cru possible.

Ses billes noires se posèrent à nouveau sur son fils, ce visage poupon, étrangement réconfortant. Ce n’était pas le lieu qui comptait, mais les personnes qui composaient ce foyer, voilà ce que lui disait le brun, plus rassurant cette fois. « Sans doute … Mais si demain on me propose une maison avec piscine, terrain de tennis, chauffage et vue sur l’océan, je pense pas refuser, tiens-toi le pour dit. » Un nouveau sourire étira ses traits, elle plaisantait évidemment parce que la décision reviendrait au groupe au complet mais d’un autre côté pour elle qui avait vécu dans le luxe toute sa vie, ce camp était pire que spartiate.

La brune récupéra le bébé dans ses bras avec cette même douce sensation de quiétude, de logique pure et simple. « Et toi Aaron, tu l’aimes cet endroit ? » Quand il grandirait, ici il pourrait aller pêcher avec Nigel, il chasserait les papillons dans la serre, il apprendrait à cuisiner avec Luisa. Finalement peut-être que ce lieu n’était pas si mal, en dépit du manque de confort. « On a beaucoup parlé de moi et d’Aaron mais … toi ? » demanda finalement la diva, contre toute attente, contre sa propre nature égocentrique. « Comment … tu vas ? » Il avait perdu un ami, les gens allaient et venaient, sa sœur était là, mais peut-être Nigel avait-il besoin de parler, de confier un quelconque mal.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
Nigel K. Herring
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 597
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Ven 14 Déc 2018 - 0:38

Oh bien sûr, Nigel se doutait bien que ses mots n'avaient pas grand chose de réconfortant mais dans ce monde mieux valait ne pas se bercer d'illusion. Et dire à la coréenne que cet endroit était le mieux, que rien ne pourrait leur arriver tant qu'ils seraient ici, ne l'aiderait absolument pas. Peut-être qu'elle aurait un peu de baume au cœur, quelque chose à quoi se raccrocher, au moins durant un petit temps, mais le brun n'y croyait pas. Frances était suffisamment terre à terre pour être parfaitement au courant des risques qu'ils encourraient tous les jours, inutile d'essayer de la leurrer simplement pour tenter de la rassurer. Et s'il s'y risquait, le Mainois l'entendait clairement lui dire de ne pas la prendre pour une imbécile et d'être franc.

Malgré son sérieux, il n'avait pu s'empêcher de rire légèrement lorsqu'il fut question de cette maison avec piscine et chauffage, secouant la tête. « Je crois que je n'hésiterai pas non plus... » avait-il admis, sachant pertinemment que jamais telle possibilité ne se présenterait à eux. Parce-qu'il n'y avait plus d'endroit comme ça, plus le confort d'antan. Certes, l'écrivain avait apprécié sa petite vie dans son chalet au bord du lac, taper ses romans sur sa machine à écrire plutôt que sur ordinateur, passer des journées à pêcher et rêvasser plutôt qu'à aller en ville, mais jamais il n'aurait imaginé un jour devoir revenir à un tel mode de vie aussi pauvre en confort et technologies. Alors bien sûr que s'ils avaient l'opportunité de se rendre dans un endroit qui pourrait leur rendre tout cela, il serait le premier à accepter, mais mieux valait ne pas se leurrer et éviter de rêver à de telles absurdités. Leur réalité était là désormais, et ils n'avaient eu d'autre choix que de s'y faire et de l'accepter.

Un sourire étira ses lèvres alors qu'Aaron répondait à sa mère en gazouillant, ou du moins essayait de lui répondre parce-qu'il ne devait pas comprendre un traître mot de ce qu'elle lui demandait. À bien y penser, cette innocence était presque enviable. Ce temps où il n'avait à se soucier ni des errants au dehors, ni du manque de nourriture. Et ce monde dans lequel ils évoluaient tous deviendraient le seul que le poupon aurait jamais connu. Une innocence enviable oui, mais Nigel ne pouvait imaginer à quoi ressemblait une vie sans souvenirs d'avant.

La question de la diva le laissa une seconde pantois. Il ouvrit la bouche. La referma. Sourit doucement d'une expression pas vraiment joyeuse en haussant les épaules. « Je suppose que j'ai déjà eu des jours meilleurs mais ça va » avait-il répondu d'un ton calme, se passant une main lasse dans les cheveux. « Il faut simplement croire que j'ai besoin de plus de temps pour... digérer. » Hochant la tête comme pour lui-même, il soupira légèrement, adressant à son amie un regard un peu peiné. « Perdre Hannah a été une épreuve compliquée et en la retrouvant... je ne pensais pas perdre qui que ce soit d'autre, je ne m'y suis pas préparé » expliqua-t-il avant de déglutir et d'inspirer profondément. « J'imagine que personne n'est vraiment prêt à ça. Mais ne t'en fais pas pour moi, ça va aller. » Et il le croyait, ou du moins voulait sincèrement y croire. N'avait-il pas en effet survécu à la disparition de sa sœur ? Sans doute aurait-il fini par perdre la tête s'il n'avait pas retrouvé Isiah accompagné de Frances à ce moment là. Mais désormais il n'était plus seul.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3212
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   Mer 19 Déc 2018 - 21:48
Aaron dans les bras, Frankie esquissa un sourire pour l’écrivain, ravie de voir qu’il partageait son enthousiasme pour une maison avec piscine, terrain de tennis, chauffage et vue sur l’océan. C’était un rêve, le genre qui ne servait à rien parce que la coréenne, trop pragmatique et un brin pessimiste, ne voyait pas un monde dans lequel tout ceci existerait encore, pas pour elle. Peut-être qu’un jour son enfant verrait ce monde, ou les enfants de son enfant. Mais pour l’heure, ces camping-cars, ces serres, c’était ce qu’ils avaient de mieux, de plus fiable. De la nourriture, de quoi s’abriter. Ce n’était pas le luxe auquel Frankie avait été habituée, mais Nigel avait raison, cet endroit était pour l’instant le meilleur compromis qui soit.

Les gazouillis de son fils terminèrent de figer un sourire sur ses lèvres, c’était magique, improbable, totalement surréaliste, mais Frankie était tombée amoureuse de cet enfant, de son fils, sa chair, son sang. Elle n’y croyait pas avant d’être enceinte, avant de le sentir grandir dans son ventre, et lorsqu’elle l’avait vu, elle l’avait su, elle n’aimerait personne comme lui et Aaron serait le seul capable d’illuminer ainsi sa vie. De la changer aussi, car quelques mois auparavant, la diva qu’elle était n’aurait jamais pris la peine de prendre des nouvelles de Nigel qui était pourtant parmi les plus proches d’elle. Frankie ne se souciait que d’elle, et de son fils, et de Nigel, et d’Ethan, et de Billy et petit à petit, de tout le monde, de toutes ces personnes qui gravitaient autour d’elle et dont elle était responsable.

D’ailleurs la question sembla surprendre le mainois qui mit quelques secondes à répondre, pour un peu la brune s’en serait vexée. Mais au lieu de cela, Frankie écouta ses mots, grimaçant légèrement en sentant son cœur se tordre un peu dans sa poitrine, compressé par le poids de cette perte qui resterait toute sa vie avec elle. « Avant … avant de rencontrer Isiah, avant qu’on te trouve et que petit à petit on trouve … » D’un signe de la tête, elle désigna l’extérieur du camping-car. « Tout le monde … Avant je pensais que rester seule c’était le mieux, je sais que je suis pas une personne adorable, facile à vivre, et j’ai clairement pas la main sur le cœur, et … je voulais pas l’avoir, je voulais pas me soucier de quelqu’un d’autre que moi. » Un soupir fila ses lèvres, son regard passant du brun au poupon dans ses bras.

« Bref … tout ça pour dire, ce que je ressens là, ce que j’ai ressenti ce jour-là, c’était exactement pour ça que je voulais pas … que je voulais dépendre de personne, m’attacher à personne, parce qu’on est jamais prêt à perdre les gens qu’on aime. Mais pourtant, on sait qu’on perdra toujours quelqu’un, y’aura toujours quelqu’un pour partir avant nous et … peu importe combien de temps ça prend pour se relever finalement. » Un nouveau soupir et Frankie reprenait, pas à l’aise pour un sous à parler autant, Aaron la rendait trop bavarde. « Bref ce que je veux dire c’est … ça sert à rien de souffrir dans nos coins respectifs, alors la prochaine fois, t’as intérêt à venir toquer à cette porte plus rapidement. » La brune haussa une épaule, détournant le regard. Ce qu’elle essayait de lui dire c’était qu’elle était là pour lui et qu’elle espérait que la réciproque serait vraie si un jour, quand un jour, ils auraient à subir à nouveau cette douleur.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Drowning in those blue eyes   
Revenir en haut Aller en bas  
- Drowning in those blue eyes -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Blue eyes~
» behind blue eyes - alvin&melody
» behind blue eyes Δ emma.
» Behind blue eyes -Nathan Prescott
» Crazy wind, she bites savagely and makes love with blue eyes ❉ Lyn'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: