The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -47%
Trottinette électrique Mi Electric Scooter ...
Voir le deal
240 €

Partagez
- If tonight was eternal -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyDim 19 Aoû 2018 - 0:33
15 juin 2018, Renton.

Un mois tout entier s'était écoulé. Un mois. Un mois qu'il ne parlait à Zack que quand le blond daignait lui adresser la parole. Et encore, il lui parlait comme à n'importe quel membre du groupe. Oh oui ils avaient toujours agi de la sorte en face des autres membres, mais avant Kyle avait l'habitude de le rejoindre le soir, dans son lit. Là il n'y avait plus rien. Il l'avait bien voulu au final, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Et voilà qu'il se posait des questions tous les jours quant à savoir si le leader du groupe lui pardonnerait un jour. L'ancien journaliste soutenait ce qu'il avait dit, il avait juste eu besoin de temps pour digérer tout ça. Son isolement, sa discussion avec Aodhan, tout l'avait fait réfléchir et au final il en était venu à une seule et même conclusion : Zack lui manquait. Il avait besoin de lui. Il s'était bien trop attaché, en dépit de tout le reste, du fait qu'il puisse le craindre de par son comportement meurtrier ou parfois de chef un peu trop flippant, il n'avait pas envie que tout redevienne comme s'ils étaient de parfaits inconnus. Et il nourrissait le secret espoir que son aîné pense la même chose. Et voilà pourquoi il se triturait l'esprit depuis plusieurs nuits maintenant. Il avait pris du temps avant d'envisager le fait de retourner le voir. Sauf qu'il allait mieux, qu'il se sentait moins désordonné dans sa tête, qu'il savait ce qu'il voulait. Alors oui, il voulait retourner le voir. Mais Kyle étant Kyle, l'anxiété reprenait toujours le pas à un moment ou à un autre et il ne pourrait pas changer ça, c'était lui.

Il s'était promis d'y aller, à un moment donné. Depuis le matin il évitait de croiser Zack et au final ça avait plutôt bien marché jusqu'à présent. Kyle était parti faire son tour de garde après avoir mangé rapidement avec Ao un petit en-cas rapide. Il n'évitait plus les membres qui avaient élu quartier dans le coin comme la peste, il en saluait certains désormais, histoire de. Il n'arrivait pas à les voir d'un bon œil malgré tout. Il avait du mal, lui qui s'était habitué à une certaine tranquillité quand ils étaient arrivés un an plus tôt.
En rentrant, il était repassé par sa chambre pour gagner du temps, se disant qu'il irait voir Zack ce soir, espérant ne pas avoir à toquer à la porte de sa chambre comme un abruti. Malheureusement, au bout de quelques tours de la maison et après avoir demandé à Aodhan -se résignant à questionner Morgan-, il en était venu à la conclusion que le blond ne pouvait être que dans sa tanière. Son coeur s'était emballé. Et il avait rassemblé le peu de courage qu'il arrivait à trouver pour grimper les escaliers et toquer timidement à la porte de sa chambre. En entendant la voix de Zack il avait hésité à prendre la fuite. Puis il s'était résigné. Prendre la fuite aurait été débile. Il avait déjà assez fui et surtout avec le blond.

Il était rentré, le voyant à la fenêtre en train de fumer sa cigarette. Il avait poussé un petit soupir, entrouvrant la bouche, ne sachant pas quoi dire. Qu'il était con, à ne rien préparer comme ça, tout faire sur un coup de tête. Il devait le prendre pour un débile, surtout après leur dernier échange, dans cette même pièce, des semaines plus tôt. Il secoua finalement la tête, clignant plusieurs fois des yeux avant de passer une main las sur son front puis dans ses cheveux. L'anxiété le gagnait. Il se félicitait mentalement d'être aussi ridicule. Il avait l'impression de ne s'être jamais senti aussi gêné, de toute sa vie. Il évitait le regard du plus grand depuis de longues secondes maintenant, cherchant quoi dire, essayant de puiser une quelconque force pour qu'il ne soit pas trop ridicule, pour se préparer au pire.
«Désolé.» lâcha-t-il d'un coup avant de serrer les dents, son coeur loupant un battement. Il serra également les poings, ses yeux devenus brillants. Il avait réussi à s'énerver, voilà qu'il allait craquer, comme un faible, devant Zack en plus. «Je-J'avais juste besoin de temps... Je sais pas. J'étais paumé. Je me sentais tellement, tellement faible que j'ai pas pu m'empêcher de péter mon câble. Et... Et j'ai flippé. De toi. Des autres...». Il ne savait pas quoi dire d'autre.
Il baissa de nouveau les yeux. Il ne voulait pas affronter le regard de Zack parce qu'il avait peur d'y voir ce qu'il ne voulait pas : le rejet. Et il ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'il allait sûrement devoir partir, parce qu'il était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyDim 19 Aoû 2018 - 1:37

La vie suivait tranquillement son déroulé au District. Chaque survivant de l'île y prenait peu à peu ses marques, et tous avaient fini plus ou moins à s'accommoder à leur présence. Ils s'étaient apprivoisés, doucement, et en finalité le blond dû bien se rendre à la conclusion qu'il n'avait pas grand chose à leur reprocher. Ils ne faisaient pas de vague et remplissaient les termes de l'accord, c'était bien là tout ce qui comptait. Pour autant, il ne parvenait pas à se contenter uniquement de cela. La dernière discussion avec le journaliste lui restait encore en travers de la gorge, et même la conversation avec Morgan qui l'avait intimé à aller parler avec lui n'avait rien changé. Trop fier, trop borné, il s'était littéralement refusé à lui accorder ne serait-ce qu'une once d'importance. Et qu'importait que cela soit difficile, mieux valait cela qu'essayer de sauver quoi que ce soit, ou pire, que de se laisser détruire par des sentiments qu'il n'aurait même pas dû ressentir en premier lieu. Quel abruti avait-il été. Mais c'était terminé désormais.

L'ancien homme d'affaires avait donc, durant ce mois, relégué le journaliste à sa place initiale, celle de personne lambda qui évoluait sous son toit. Il lui répondait lorsqu'il le fallait, mais ne s'attardait pas plus que cela à taper la discute avec lui, l'ignorant totalement les trois quarts du temps. Après tout, c'était clairement ce qu'avait laissé entendre Kyle, qu'il ne voulait plus rien avoir à faire avec un enfoiré comme lui. Bien, Zack l'avait entendu. Qu'il poursuive donc sa misérable petite vie, lui mènerait la sienne. Malgré cette détermination poussée par une fierté et une déception évidentes, il n'était pas parvenu à reprendre un quotidien normal. Ses nuits étaient à nouveau entrecoupées de réveils brutaux, bien trop courtes, et il se retrouvait à fleur de peau, s'agaçant bien trop vite pour tout et rien. Mais ça aussi, ça finirait par passer.

Une nouvelle journée était passée, journée durant laquelle le quarantenaire avait fait des rondes, était passé voir les otages, s'était éloigné un peu du quartier. Une journée banale en somme. Et à la fin de celle-ci il s'était retrouvé complètement lessivé, comme toujours. Mais au moins, s'occuper de la sorte lui permettait de ne pas penser à ce qui le tourmentait, ou en tous cas d'y penser moins. Le soleil entamait sa descente lorsqu'il était monté dans sa pièce, bien décider à essayer d'y trouver un peu de repos. Ôtant rapidement ses vêtements du jour, il avait enfilé un jogging en coton ainsi qu'un tee-shirt sans manches, s'affalant sur son lit. Il y avait de ces moments où tout était juste trop, où il en avait ras le bol. Cet instant en faisait parti. Il sentait son corps éreinté, trop sollicité, le manque de sommeil et d'apports suffisamment conséquents y étant pour beaucoup. Son esprit aussi était fatigué, beaucoup trop. Il avait alors fermé les yeux en soupirant bruyamment, déposant son avant bras sur ses yeux.

Une petite demie-heure avant qu'il ne se décide à se relever. Le sommeil ne viendrait pas tout de suite, pour ne pas changer. Machinalement il avait pris une cigarette dans son paquet, allant s'installer dans son fauteuil près de la fenêtre. Inspirant longuement sur la première bouffée, il avait laissé tomber sa tête contre le dossier, fixant le plafond en essayant simplement de se reposer. Et il aurait pu y arriver, peut-être, si quelqu'un n'était pas venu frapper à sa porte. Et surtout si ce quelqu'un n'était pas Kyle. Sa respiration se bloqua net et, déjà, la colère en lui se refit plus vive. Que venait-il foutre ici ? Avant de tirer des conclusions hâtives, mieux valait savoir s'il n'y avait pas un quelconque problème dehors, aussi, après une profonde inspiration, il prit la parole. « Qu'est-ce que tu fais là ? Il y a un souci ? » Malgré sa tentative de rester calme, son ton s'était fait bien plus sec que lorsqu'il s'adressait à quelqu'un d'autre. Tant pis, il n'allait pas non plus le prendre par la main et lui lâcher un sourire pour qu'il crache le morceau.

A l'excuse qui fila entre les lèvres du plus jeune, Zack avait arqué un sourcil. Il venait le déranger... pour s'excuser ? Comme ça ? Comme si de rien n'était ? Il se foutait donc royalement de sa gueule. Et s'il espérait qu'un simple mot d'excuse allait suffire à passer l'éponge, il ne connaissait encore rien de la rancune tenace de l'ancien homme d'affaires. Attendant cependant la suite, le quarantenaire avait tiré nerveusement sur sa cigarette, ne parvenant cependant pas à se calmer. Et la suite arriva. Il avait besoin de temps ? Il avait eu peur ? Super. Ça lui faisait une putain de belle jambe. La colère était bien présente, c'était un fait, mais voir le plus jeune avait aussi fait remonté cette peine et cette déception qu'il se refusait pourtant à ressentir. « C'est tout ? » avait-il soufflé. Aussi, après quelques secondes, un bref rire presque nerveux avait filé entre ses lèvres alors qu'il avait laissé retomber sa tête contre le dossier. Il souffla finalement d'un air lourd de dédain, replantant ses prunelles claires sur la silhouette de son cadet. « T'en fais pas, Kyle, j'ai bien compris le message. Je suis qu'un connard sanguinaire et totalement sans cœur. » Ces paroles avaient fusé sans aucun amusement, simplement ce sérieux froid qui était l'expression même d'une colère contenue. « Garde tes excuses pour quelqu'un d'autre » avait-il ajouté en reportant son attention sur la fenêtre, remontant un pied sur le fauteuil pour caler son coude sur son genou. Ne pas lui accorder plus d'importance pour ne pas se laisser avoir, pour ne pas laisser de place à un quelconque sentiment. Simplement pour ne pas prendre le risque de se laisser détruire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyLun 20 Aoû 2018 - 23:55
Il commençait déjà à regretter. Pourquoi était-il venu déjà ? En soi il s'attendait à ce que Zack le rejette, c'était même logique. Il avait tout foiré, il le savait. Il avait fait semblant de ne pas trop s'inquiéter, quoique, alors qu'il connaissait déjà la finalité de cette "conversation". Et pourtant il avait tenté. Le lâche de service, il détestait se qualifier de la sorte surtout qu'il avait pris sur lui pour venir, avait réussi à entrer dans cette chambre et à s'excuser. Oh ce n'était pas une question de fierté s'il avait du mal à s'excuser, loin de là. Il en avait une mais pas au point de ne pas reconnaître qu'il avait merdé. Ça il le savait très bien, un peu trop même. Nan, s'il avait du mal à s'excuser c'était simplement parce qu'il avait peur que ce soit qu'en vain.
Alors il avait dit à Zack ce qui lui était passé par la tête, gêné bien sûr, mais au moins il l'avait fait. Et il avait été honnête. Pourquoi ne pas l'être ? Il avait reconnu qu'il avait fauté, qu'il avait sur réagi. Ça avait été plus fort que lui ce soir-là. Trop de choses s'étaient mélangés, ces dernières semaines n'avaient pas été très simples non plus de ce côté-là. Et oui peut-être que le blond aurait pu l'aider. Mais au moment où il avait pété son câble il n'avait pas réussi à prendre de recul sur la situation et il avait simplement vu son aîné comme un tyran sanguinaire. Et oui, il avait eu peur d'affronter cette difficile réalité. Ce monde n'était clairement pas le plus simple dans lequel vivre, loin de là.

Et s'il s'était attendu à cette réponse de Zack ? Bien entendu. Ce rire nerveux, dédaigneux aux oreilles du brun, avait comprimé sa cage thoracique tandis que le stresse l'envahissait. Il était ridicule. Même Zack l'avait remarqué. Il ressemblait à un putain de gamin qu'on grondait. Et les prochains mots du blond n'avaient fait qu'accentuer ce sentiment, tandis que ses yeux étaient rivés au sol. Il se détestait de réagir de la sorte. Et ces semaines d'isolement ? N'avaient-elles servi à rien ? Il refusait d'être comme ça, pas à cet instant et pas pour ça.
Relevant les yeux alors que son aîné n'avait pas l'air de vouloir le faire, il passa ses doigts pour effacer ce scintillement. S'il craquait il serait encore plus ridicule et ce n'était clairement pas ce qu'il voulait. Il en avait déjà assez fait comme ça.
«Y a personne d'autre à qui je dois des excuses...» avait-il soufflé. Hors de question qu'il fuit encore une fois, il avait déjà expérimenté ça trop de fois, c'était digne des lâches et c'était tout ce qu'il ne voulait pas être à l'instant, tout ce pour quoi il combattait depuis maintenant plus de deux ans. Alors il ne fuirait pas.

Il se risqua à avancer d'un pas, pour lui-même, pour se prouver qu'il n'allait pas faire machine arrière. Il était ici, il resterait ici. La situation ne pouvait pas être pire qu'à l'instant alors...
«Alors à ta question "est-ce qu'il y a un souci" je te réponds que oui.» avait-il affirmé avec un peu plus de cran. Pourquoi reculait-il ? Il n'en avait pas envie ? Il n'avait pas envie de perdre Zack non plus. «Le souci c'est que je suis un putain de lâche et que j'essaye d'y faire quelque chose. Et que, je me répète, j'ai eu peur.» avait-il repris quelques secondes après. «Je peux m'excuser mille fois si tu veux si c'est pas assez. Mais c'est juste que.. qu'à un moment j'ai dû piquer ma crise.» il ne pouvait pas faire plus honnête. Si Zack ne le remarquait pas... Kyle était du genre discret, souvent, mais avec Zack c'était différent désormais. Il n'y avait plus cette barrière, plus maintenant, elle avait résisté longtemps mais il n'avait plus l'impression de devoir se retenir quand il parlait. Voilà à quoi avaient servi ces semaines d'isolement aussi.
«Je vais pas faire mon lâche et sortir de cette chambre maintenant.» et il avait encore avancé d'un pas. Il s'attendait au pire pour la suite mais au moins il avait dépassé ce sentiment de nullité qui l'habitait la plupart du temps. Et il était.. presque fier de lui. Pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyMar 21 Aoû 2018 - 11:24

La réaction de Kyle avait été totalement prévisible. Durant tout le temps où l'aîné avait parlé, il avait gardé les yeux rivé au sol, fuyant son regard, comme toujours. Zack avait presque l'impression de sermonner un gosse qui avait fait une bêtises mais à force il ne s'en formalisait plus, il le savait pertinemment, qu'il avait cette capacité à devenir une sorte de daron castrateur quand il se mettait à sermonner quelqu'un. La différence là était qu'il ne le sermonnait pas à cause d'une ''bêtise'', mais bel et bien qu'il lui crachait à le figure toute son amertume. Le journaliste l'avait blessé, ses mots avaient été difficiles à encaisser, et quoi qu'en disait le quarantenaire, il en était encore bien plus touché que ce qu'il laissait entendre. Quoi que, ses propos laissaient clairement entendre qu'il n'avait toujours pas digéré les reproches de son cadet, mais si Kyle avait cette tendance à se murer dans le silence et la fuite pour gérer sa peine, Zack lui était beaucoup plus agressif, ne tolérant pas cette faiblesse qu'amenaient les sentiments. C'était de cette manière qu'il s'était toujours protégé, en élevant autour de lui un mur infranchissable, repoussant vivement tout ce qui essayait de passer au travers avec une indifférence et une froideur à glacer le sang. Seule Morgan savait comment passer outre, même si elle non plus n'avait pas toujours été épargnée par ces rejets.

À la fin de ses mots, ayant reporté son attention sur la fenêtre pour ignorer totalement le plus jeune, Zack s'était sérieusement attendu à ce qu'il reparte. Pourquoi prendrait-il le risque de l'affronter après tout ? Ou plutôt, pourquoi s'en donnerait-il la peine ? Il avait lui-même avancé qu'il était un connard sanguinaire, on ne se donnait pas de peine pour un connard sanguinaire. Tout comme l'ancien homme d'affaires ne s'en donnerait pas pour quelqu'un qui avait su le blesser aussi facilement. Mais Kyle ne s'en alla pas, reprenant même la parole. Fermant les yeux, le blond inspira profondément afin de calmer à la fois sa rage et sa rancune. Personne d'autre à qui il devait des excuses ? Bien, Zack avait entendu ses excuses maintenant, alors qu'il s'en aille au lieu de s'amuser à remuer le couteau dans la plaie. « Tant mieux. Tu peux donc disposer » avait-il soufflé de ce ton totalement condescendant, ne daignant toujours pas poser son regard sur lui.

Mais le plus jeune ne partait toujours pas, se risquant même à reprendre la parole. Soupirant bruyamment, le blond avait passé une main lasse sur son front, tâchant au mieux de ravaler sa colère mais aussi son agacement. Il n'avait plus d'énergie, plus d'énergie pour se battre constamment avec lui, avec ce qu'il faisait naître en lui, avec ces faiblesses qu'il engendrait. S'excuser mille fois ? Inutile. Et tout ça pour quoi ? Parce-qu'il avait ressenti le besoin de piquer sa crise ? Soit. Dans ce cas il aurait pu la faire tout seul dans son coin plutôt que de venir lui cracher à la figure tous ses reproches. Oh bien sûr, Zack savait pertinemment que ces fameux reproches étaient justifiés, il ne s'était jamais considéré comme un type bien alors ce n'était pas une nouveauté mais l'entendre ainsi de sa bouche, avec un tel dégoût, une telle peur... Ce n'était pas passé. Et le voir revenir comme si de rien n'était, à remuer encore le couteau dans la plaie simplement parce-que maintenant il regrettait... Cela ne ferait que repousser le moment où il lui balancerait à nouveau des insultes en pleine figure, étrangement, le blond le sentait.

Finalement, Kyle affirma qu'il ne ferait pas faire le lâche et avait bien l'intention de rester ici. Un nouveau soupir fila entre les lèvres de l'aîné qui reporta un bref instant ses prunelles claires sur lui. Il avait approché un peu, quel courage hors norme. La colère était bien là, trop présente, mais par dessus tout le quarantenaire était las. Las d'avoir à se battre pour sa vie, celle des autres, las de se battre contre des souvenirs, contre ce qu'il avait perdu et ne retrouverait plus jamais. Il était à bout. Et c'était précisément cette lassitude qui avait pris le dessus sur le reste. Lassitude accompagnée de toute la déception qu'avaient engendré les reproches du plus jeune. Ouvrant la bouche, l'aîné l'avait refermée en secouant la tête, repassant une nouvelle fois sa main sur son front pour finalement reporter définitivement son attention sur la fenêtre. « Je suis fatigué, Kyle, tu comprends ça ? Je suis épuisé de devoir constamment me battre contre... tout ça. Alors j'ai juste plus la force d'avoir en plus à batailler avec toi » avait-il avoué sur un ton bien plus calme, presque résigné, un ton où la déception était perceptible, peut-être même une touche de peine, mais il ne prenait pas le risque de croiser son regard. Non, pour une fois c'était lui qui fuyait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyMer 22 Aoû 2018 - 11:39
Son petit ordre n'avait pas déstabilisé le brun pour autant. Il aurait pu, mais non. L'ancien journaliste était bien trop décidé à mettre les choses à plats maintenant, il n'avait plus aucune envie de fuir maintenant qu'il avait fait quelques pas vers le blond. Pourquoi le ferait-il ? Ça ne ferait qu'empirer la situation, qui était déjà pas mal chaotique, d'un point de vue "sentimentale" du moins. Sa vie à lui n'était pas si terrible en ce moment, maintenant qu'il y pensait. En bref, il voulait que cette situation s'arrange. Et si son pessimisme était souvent ce qui le qualifiait le mieux, pour une fois et malgré tout un tas de questionnement avant d'entrer dans cette chambre, son opinion avait changé : il croyait au fait qu'il ne se laisserait pas démonter devant Zack. Et quand bien même le blond le repousserait, quand bien même il ne voudrait plus de lui, il espérait, au plus profond de lui-même que la situation s'arrange et que pour une fois les choses ne soient pas si désespérées que ça.
Il était assez étonné de réfléchir comme ça alors qu'une seconde avant il était encore en train de trembler de peur que son aîné le rejette. C'était presque un premier pas vers ce changement, ce fameux changement. Sans nul doute que voire tout un tas d'inconnus dans la base lui avaient aussi fait prendre conscience de certaines choses et au lieu de repousser Zack à ce moment-là il aurait préféré qu'il soit là. Il avait joué au con, à lui de rattraper ses conneries désormais. C'était ce qu'il était précisément en train de faire et ça lui demandait un courage assez prononcé, un peu trop pour Kyle. Mais il persévérerait, parce qu'il avait toujours été comme ça, même avant la fin du monde. C'était un peu de lui d'avant tout ce merdier...

Malgré tout, Zack ne semblait pas vouloir le regarder, il continuait de fixer la fenêtre. Kyle déglutit, acquiesçant à ses paroles. Lui aussi en avait marre d'être épuisé par tout ça, raison de plus pour venir arranger tout ça. Il avança encore d'un pas. Petit pas par petit pas. Déjà pour lui mais aussi pour le blond.
«Je comprends.» avait-il répondu tout simplement, poussant ensuite un petit soupir. C'était plus contre lui-même et contre toute cette situation qu'il avait provoqué. Et si avant se dire cela aurait pu le rabaisser plus bas que terre, se sentant coupable pendant des jours, il avait décidé, pour ce soir au moins, de passer outre ce sentiment de culpabilité. «Je ressens la même chose... C'est pour ça que je viens. Et c'est pour ça que j'ai pas envie de partir. D'autant plus parce que c'est ma faute...»
Et encore un pas. Il n'était plus très loin de Zack au final. Il ne savait pas quoi dire d'autre, il lui avait très bien fait comprendre qu'il était désolé. Il avait eu une phase difficile, elle était révolue, ça lui avait pris du temps mais désormais il était sûr de lui. Il ne restait pas dans cette chambre seulement parce qu'il s'était décidé à s'excuser sur un coup de tête.

Déglutissant une nouvelle fois, il avait pris une longue inspiration avant de s'avancer au plus près du blond et de s'accroupir à côté du fauteuil, les bras sur les accoudoirs pour se retenir, regardant Zack alors que celui-ci semblait bien plus intéressé par la fenêtre, ce qui était parfaitement logique. Kyle avait l'impression de ne jamais avoir eu de moment "calme" avec lui, sans qu'il n'y ait jamais un quelconque problème, que ce soit par rapport à ce qu'ils pensaient ou leurs actions. Alors oui, il en avait un peu marre de batailler aussi. Il voulait seulement se laisser aller maintenant, ou quelque chose comme ça...
«Si tu veux que je m'excuse encore je peux mais je sais pas si ça ferait vraiment avancer les choses...» avait-il soufflé en baissant cette fois-ci les yeux, toujours accroupi à côté du fauteuil. «Je-Je sais pas quoi dire d'autre...» parce qu'il n'y avait pas grand-chose d'autre à dire. Si Zack n'y croyait pas une seconde alors ça ne servait à rien de poursuivre quoi que ce soit.
Dans une dernière tentative, un peu désespérée et pas du tout réfléchir, l'ancien journaliste avait approché sa main de celle du blond pour la prendre. Il ne savait pas si c'était totalement inconscient ou pas mais il en avait eu envie.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal EmptyMer 22 Aoû 2018 - 13:40

Il comprenait ? Et que comprenait-il au juste hein ? Lui n'avait pas à se battre pour quoi que ce soit d'autre que sa petite vie, il n'avait pas tout un quartier à surveiller, des vies entre ses mains, et tout le reste. Certes, chacun se débrouillait seul, personne n'avait besoin de qui que ce soit dans le fond, mais le blond de par ce rôle de dirigeant prenait automatiquement tous ces poids sur ses épaules. Comme avant. Pour autant il ne releva pas, ne dit rien, attendant simplement que l'autre daigne quitter cette pièce et qu'ils reprennent chacun leurs vies de leur côté. Toute cette situation, ce monde, étaient déjà assez compliqués pour qu'ils n'aient pas encore à en rajouter une couche avec ce qui touchait aux sentiments. Du moins Zack n'en n'avait pas la moindre envie, surtout pas si c'était pour au final se prendre des reproches -certes vrais mais difficilement digérables venant de sa part- en pleine figure. Les nouveaux mots du plus jeune lui arrachèrent cependant un nouveau soupir avant qu'il ne tire une dernière fois sur sa cigarette, l'écrasant dans le cendrier qu'il déposa sur le rebord de la fenêtre. Kyle n'allait pas lâcher le morceau apparemment, continuant même à s'approcher. D'un point de vue extérieure, la scène devait être assez drôle, le journaliste donnant presque l'impression de se rapprocher lentement d'un animal apeuré pour obtenir sa confiance. Jusqu'à être suffisamment proche pour que l'animal n'ait plus d'échappatoire.

Plus les secondes passaient et plus le quarantenaire se sentait à bout, coléreux et craintif. C'était bien ce dernier sentiment le pire. La peur. La peur d'accorder à nouveau sa confiance, de lui donner la possibilité de le détruire. Si le blond n'avait que peu de faiblesses, ne s'encombrant pas le moins du monde de culpabilité, les rares personnes qui l'avaient bien connus savaient pertinemment que les sentiments étaient cette chose qu'il ne parvenait pas à gérer. Morgan le savait encore, elle était la seule désormais. Et s'ouvrir ainsi à Kyle, le laisser traverser ces barrières érigées autour de sa personne, était effrayant. Plus sans doute qu'il ne voulait se l'admettre. Pour autant il ne pouvait oublier combien il s'était raccroché à lui avant que tout ne parte en vrille, combien le plus jeune avait été là pour lui. Probablement aurait-il totalement perdu pied sans sa présence, sans doute même. Et là aussi, sa fierté en avait pris un coup. Il s'y était fait, l'avait accepté, mais maintenant... maintenant tout semblait bien plus compliqué.

Lorsque Kyle s'était accroupi juste à côté de lui, l'aîné avait inspiré profondément, serrant les dents et les poings, prenant sur lui pour ne pas se relever et se tirer ailleurs. Dieu qu'il détestait qu'on l'approche de la sorte, qu'on puisse entrevoir ce qui le troublait, ses faiblesses. Mais se lever et fuir en aurait été une preuve indéniable. Alors il restait là, à fixer la fenêtre sans risquer de poser son regard clair sur son cadet. Tout pour se préserver, encore, parce-qu'il le savait pertinemment : Kyle avait toujours eu ce don de lui faire baisser sa garde, de le rendre plus humain, et cela aussi était un risque qu'il craignait. Secouant alors la tête aux nouveaux mots du brun, il avait soupiré. « C'est pas la peine » avait-il simplement lancé sur un ton qui se voulait neutre bien que la lourdeur de ce qu'il ressentait y était perceptible. Pas la peine qu'il se fatigue à s'excuser non. Ce qui avait été dit était irréversible, et l'ancien homme d'affaires avait toujours détesté que l'on vienne se confondre en excuses. Le mal était fait, c'était avant qu'il fallait réfléchir. Douce ironie quand on connaissait son propre caractère à lui, parfois trop impulsif.

Il ne savait pas quoi dire d'autre ? Bien. Zack non plus n'avait plus rien à dire. Il pouvait donc retourner dans sa pièce et reprendre le cours de sa vie. Excuses acceptées et tout le tintouin. Fin. Mais non. Kyle restait bien là, allant même jusqu'à venir lui prendre la main. Ce contact arracha immédiatement le blond à sa contemplation, le poussant enfin à planter ses prunelles claires sur son cadet. Il ne retira cependant pas sa main, inspirant simplement profondément en sondant ce regard face à lui. Il pouvait les voir, ces tonnes d'excuses et de remords qui animaient le brun. Mais il pouvait aussi percevoir cette volonté de ne pas le lâcher, plus maintenant. Après quelques secondes à se perdre dans ces prunelles bleues, le quarantenaire avait inspiré profondément, déglutissant difficilement, avant de lever sa seconde main pour la déposer doucement sur la joue du plus jeune. « Je comprends, Kyle, que tout ça, celui que je suis, est trop difficile à encaisser pour toi mais... j'avais juste pas besoin de l'entendre. Pas venant de toi » avait-il avoué sur un ton où se mêlaient reproches et peine, à l'instar de son regard. Sans le quitter des yeux, il avait lentement glissé ses doigts jusqu'à la nuque du brun, venant les mêler dans ses cheveux, ayant le sentiment que ce simple contact était rassurant. Pitoyable. « Si tu n'avais été personne ça ne m'aurait même pas fait ciller, mais ce n'est pas le cas. Et c'est ça le plus difficile à encaisser. » Pourquoi lui balançait-il tout cela au juste ? Ah oui, parce-qu'il était toujours aussi con et que, une fois encore, le plus jeune avait eu raison de sa volonté de se tenir éloigné de tout, de se protéger. Il se rappelait également des mots de la rouquine et oui, il avait besoin de lui. Et enfin, quitte à ce que Kyle culpabilise de ses paroles, autant qu'il sache réellement pourquoi. Alors soit. Il prendrait le risque, quitte à devoir le détruire avec lui s'il y perdait des plumes.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If tonight was eternal   If tonight was eternal Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- If tonight was eternal -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: