The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Not good or bad choices, just choices -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 790
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Mar 18 Sep - 17:10
Hors-RP:
 

Après un dernier discourt sur l’importance du travail d’équipe et de la confiance que l’on devais développer les uns envers les autres, l’accès au centre commercial s’était ouvert pour nous dévoiler enfin le terrain sur lequel se déroulerait ce fameux entrainement que l’on nous réservait. M’introduisant dans l’édifice avec un large sourire d’enthousiasme collé aux lèvres, j’étais prêt à relever tous les défis qui nous attendaient et plus encore ! Enfin, jusqu’à ce que les portes se referment sur nous avec un bruit de chaines qui attira mon attention...

En voyant Addison mettre le cadenas dans la sortie, mon sourire s’effaça aussitôt et je fus pris d’une soudaine bouffée de panique. Impossible de fuir si les choses tournaient mal, nous nous retrouvions enfermé entre ces murs, prisonniers… Simples pensées qui me rendait de plus en plus inconfortable. « C’est vraiment… hum… nécessaire les chaines ? » lâchais-je avec un rire nerveux, avant de tourner un regard paniqué vers Caroline. Pour l’avoir vu de ses propres yeux, l’ex-vétérinaire était la seule du groupe à connaître l’ampleur de ma claustrophobie. Elle m’avait vu perdre le contrôle face à cette panique qui me prenait sournoisement dans les endroits sans issues. Ce n’était donc pas que je souhaitais cacher cette peur du confinement aux autres, mais ce n’était pas non plus quelque chose dont j’avais envie de me venter. C’en était même gênant dans un monde ou la survie était au centre de tout et je n’avais pas particulièrement l’intention de passer pour un faible. Croisant le regard de Menfins, j’avais pincé les lèvres. Ne me laisse surtout pas faire une crise de panique ici… l’implorais-je silencieusement, comme si elle en avait le pouvoir.

Serena prit les devant, nous entraînant plus profondément dans le centre commercial. Le long couloir que nous empruntions avait autrefois été bondé de vie et d’acheteur venu faire les nombreuses boutiques qui bordaient l’allée, mais tout était maintenant si tristement désert. Seul les râlements des infectés, coincés dans les commerces, résonnaient au travers le grillage des portes. Nous rappelant que nous n’étions pas totalement seul. L’action était sur le point de commencer, Martinez nous en avisa tout juste avant de déverrouiller le premier rideau de fer qui nous séparait encore d’un premier groupe d’infectés. Faisant grincer le mécanisme d'un geste vif, elle libéra une dizaine de morts affamés qu’elle attira doucement dans notre direction. Si j’étais resté aux côtés de Finan, je me laissa entrainer par l’enthousiasme que dégageait l’irlandais et l’adrénaline de l’action à venir, oubliant dans un coin reculé de mon esprit, cette peur de rester enfermé.

Voyant les infectés charger sur nous, j’avais fait tournoyé mon marteau, prêt à fracasser les premières têtes – ce que je fis sans attendre, en plantant la partie arrache-clou de mon marteau entre les deux yeux du premier macchabé qui s’amenais à ma portée. Puis, lorsque Damian suggéra de former une ligne de front avec ceux qui n’avaient pas peur de se salir les mains, j’avais opiné du chef en venant me placer à leurs côtés, couvrant le flanc droit. À la ligne arrière, toutefois, les choses ne semblaient aussi évidentes pour Arleen que l’on entendait paniquer à l’idée que c’était un exercice beaucoup trop dangereux. Je lui avais lancé un regard par dessus mon épaule – non mais fallait vraiment qu’elle se ressaisisse celle-là ! – me retournant juste à temps pour apercevoir le quaterback et ses acolytes qui arrivaient droit sur Damian. « For fanden! Le macchabé au casque ne sera pas facile à éliminer, mais on peut y arriver si on s’y met ensemble ! » lançais-je un peu inutilement avant de mettre en application la consigne de Damian pour m’occuper du rôdeur de droite, venant écraser mon marteau dans sa tempe en évitant habilement la giclé de sang putride qui s’en dégagea.

Attirer le quaterback derrière les lignes ne fut pas bien difficile, il avait docilement suivit le flot de nos voix qui lui chantait des insultes. Par contre, s’occuper de son casque était une toute autre histoire. « Caro, Damian, essayez de lui retenir les bras, je  vais me charger de son casque » ce qui était évidemment plus facile à dire qu’à faire. J’avais alors continué de faire du bruit devant le mort pour garder son attention braquée sur moi, pendant que Caro et Damian tentaient de lui agripper solidement les bras par l’arrière. Lui faisant une prise de lutte pour maintenir ses coudes dans son dos et pencher légèrement son corps vers l’avant, j’en avais profité pour agripper le casque et tirer de toute mes forces. Je du m’y reprendre à trois reprises pour extraire le casque qui donnait l’impression d’avoir fusionné avec la tête du rôdeur, manquant de tomber à la renverse lorsque ce fut chose faite. Un bon coup de marteau à l’arrière du crâne et le tour fut joué ! Le quaterback s’écrasa inerte à nos pieds, nous laissant en nage, mais sommes tout satisfait.



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.
♫♪
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Addison N. Harper
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta 92 - 870 exp Marine Remington
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/04/2017
Messages : 1020
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Ven 21 Sep - 14:04
Not good or bad choices, just choices


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


La petite remarque de Roza l'invita à sourire, à peine eut-elle bouclé le cadenas. Elle y voyait rien de mal, et même si elle n'avait jamais pensé aux femmes dans son existence, la rouquine prenait le compliment sans se froisser. Revenant donc vers les autres, elle laissa à la Russe et à la Mexicaine le soin de cadrer le rez de chaussée et rejoignit l'étage avec la Grecque. De là haut elles pourraient voir ce que les autres ne verraient pas, tirer si besoin, même si Harper espérait ne pas avoir à le faire. Postée au garde corps de la passerelle, elle vit un premier rideau de fer s'ouvrir et le bal commencer. Directement les plus téméraires se placèrent devant les plus faibles pour les couvrir. Ce n'était pourtant pas ce qu'elles désiraient toutes, il fallait que chacun prenne conscience qu'ils seraient plus forts en équipe. Si Finan, Damian, Fred et Caroline l'avaient parfaitement compris, ce n'était pas le cas pour Arleen qu'elle vit se figer. Elle l'entendait malgré les râles des morts, c'était dangereux. Oui ça l'était, pour autant à agir de la sorte elle devenait bien plus dangereuse que les créatures auxquelles elle ne voulait faire face. Finan tenta bien de la faire réagir, mais rien n'y fit et la rouquine resta concentrée sur eux, sur cette femme dont la frayeur amenait à la tétanie et à la mise en péril d'autres vies que la sienne, pour simplement la préserver elle.

Williams avait-elle conscience de ce qu'elle faisait ? Si les monstres étaient dangereux, le fait de pas réagir et de se prostrée poussaient les autres à agir pour la sauver, l'épargner elle seule. Prête à réagir, tout comme Elena qui supervisait les alentours auprès d'elle, Addison se tue en remarquant l'intervention de la tatouée auprès de la survivante et en entendant les ordres vociférés par Serena. C'était clair, net, personne ne sortirait ou ne se planquerait avant que la zone soit nettoyée. Ça se passerait ainsi s'ils avaient la chance de pouvoir rouler sur les pauvres cons qui les soumettaient à leurs choix malsains, ce jour là il ne serait pas question de fuir mais bien de mettre un terme à la menace. Ils ne feraient pas que la repousser, il la tueraient, l'achèveraient. Martinez autant que Votiakova étaient d'une efficacité redoutable, de bons conseils, parfaitement dans leur rôle. Et face à une charogne plus difficile à abattre, elle vit Damian, Frederik, Caroline et Finan y mettre du leur. C'était ce qu'il fallait, unir leur force, unir leurs capacités et leur intellect. Tout ce passait vite, si vite qu'un instant elle perdit de vue l'ex militaire. Merde ! déjà la tatouée filait dans la direction prise par la Mexicaine, pas le choix donc.

- Y a sûrement des morts ici aussi, fais gaffe j'descends. Intima-t-elle à Hortos pour dévaler les escalators figés et s'approcher de Arleen tandis que le groupe de quatre parvenait à mettre à terre la créature récalcitrante. Devant elle, une créature tenta de l'agripper, un coup de rangers dans le genou plus tard, la trentenaire lui agrippa le bras par les frusques en lambeaux, ramenant ainsi le visage décharné vers son buste, puis lui planta la lame dans la gorge jusqu'au cortex avant de le repousser aux pieds de Williams. Remues toi !!! R'gardes c'qu'ils font pour t'préserver toi, juste toi bordel d'merde, ta vie vaut pas mieux qu'les leur Williams ... S'ils meurent c'sera ta faute parce qu'ils veillent tes miches, qu't'es aussi dangereuse qu'les macchabées à rester prostrée ! Fallait qu'elle réagisse, autant que l'épouse du sénateur vers laquelle elle braqua les yeux. Visiblement celle-ci comprenait l'enjeu, elle avait cette soif de survie sans doute incombé par l'homme qui n'était malheureusement plus là pour l'y pousser. Sans ménagement aucun, Harper choppa une créature par le col et lui brisa les jambes pour qu'elle s'agenouille face à la qinquagénraire devant elle. Achève le Williams ! Siffla-t-elle. Rends leur la pareille, t'es plus forte qu'eux, ils réfléchissent pas, vous avez vos têtes pour vous putain !!!!

made by LUMOS MAXIMA



crackle bones -  by anaëlle.
Words like violence break the silence. Vows are spoken to be broken. Feelings are intense, words are trivial. Plesasures remain so does the pain. Words are meaningless and forgettable.
Beyond death
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Damian A. Bancroft
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: un manche à balai aiguisé
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/06/2018
Messages : 160
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Ven 21 Sep - 15:22
Patin de bretzel de chiotte de merde à la con ! J'ai le cœur qui bat à fond, j'vais crever comme les lapins paf ! Crise cardiaque ! Les quatre fers en l'air. 'Tain la honte et puis on traînera mon corps en sonnant une cloche et en répétant sans cesse "shame - shame - shame". Bordel ça craint de flipper autant mais bon quand faut y aller faut y aller et c'est ce que je fais, ce que j'essaye de faire comme je peux. J'ai beau être une grande tige j'ai pas 75 kilos de muscles. Et ce type là en face bah c'est clair qu'on a pas la même gabarit, mais fort heureusement que y'en a qui réagissent dans le coin, parce que bon ok, les deux cruches à l'arrière elle nous préviennent mais on est un poil envahie on va dire. Y'en a pas "beaucoup" mais trop dans un trop petit endroit. Je soupire et rage intérieurement avant de chopper le bras du mastoc et bah putain de chier j'ai pas de couteau c'est quand même bien con sur le coup. Va falloir que je pense à m'en dégoter un si je veux pouvoir couper un truc ou un machin, comme un bras de quaterback mort-vivant. D'ailleurs ça me fait penser à un truc que regardait une môme que je connaissais à Billing, des gens pas top dans leur peau qui chantent et qui se font humilier par une prof de sport. Me semble que la gosse m'avait parlé d'une scène où des gars se déhancher en tenue de football américain sur une chanson à la con qui reste bien dans la tête. Ça devait être marrant. Mais en attendant ça me fait surtout penser à Thriller de l'autre Star de la Pop décédé y'a des lustres de ça.

M'enfin bon, je tient son bras avec force tandis que Fred s'occupe de le buter pour de bon, et boum baby ! Raide mort ! Je soupire et sourit à mes coéquipiers avant de voir que la C-C est descendue et pousse une gueulante, ça la rend presque sexy. Bref, j'ai pas que mater à faire, même si ça peut mettre du baume au cœur. Faut qu'on continue de se défendre et surtout qu'on reprenne nos positions. j'entends aussi la russe qui beugle comme un âne avec ses R à la con là. Mais Ta Gueule Staline ! Viens nous aider au lieu de brailler. Immigré va !

J'avoue, je suis un poil sur les nerfs, un poil en colère et j'en ai un peu gros sur la patate, mais bon j'veux bien être sympa, mignon, drôle mais bordel y'a des limites à pas franchir et ok c'est un entrainement mais les gars j'ai pas signé pour un camp de la mort !
J'inspire alors profondément et reprend bien en main mon manche à balai aiguisé et vois du coin de l'oeil un Affreux arriver et le plante. D'ailleurs ça me donne une idée. Et si je faisais une brochette !? Ouais nan ça serait compliqué de tout retirer après...

Aller mon gars on y va, on y va. Faut pas mollir, c'est bon pour la santé parce que comme ça je suis sûr de bien dormir ce soir. Puis bon faut dire les choses y'en a partout ! C'est comme dans Mulan avec les Huns : ça pousse comme des pâquerettes ! Et voilà maintenant j'me suis foutue cette chanson à la con avec l'autre trou duc' là... Chang ! "Comme un homme. Sois plus violent que le cours du torrent..." La la la ! Et c'est donc avec cette chanson en tête que je m'élance à nouveau pour faire bloc avec les autres et embroche des rôdeurs presque à ire larigot. "Tenez vos positions et faites bloc ! Le premier qui arrive on le bute et on avance ! Comme un peu les romains sur les champs de bataille là !" Moi aussi je beugle un peu mais j'essaye de donner des idées malgré cette chanson débile qui me ruine le ciboulot et m'empêche de bien réfléchir. C'est déjà pas simple d'être "blandinet" si en plus j'arrive plus à cogiter on est mal.
Je jette néanmoins un coup d'oeil derrière moi et vois Addibou toujours là qui engueule Mémé. Bien fait la vieille, faut vraiment que tu bouges ton cul. Puis je reporte mon attention sur les moches, ou les bosch c'est comme on veut selon l'humeur.


Trust

Losing sleep and all my faith. I’m a story, just a man on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une machette, un 9mm et un Colt hérité de Megan
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/06/2017
Messages : 1699
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Sam 22 Sep - 13:23
Mieux valait surveiller ses arrières, plus ou moins toutes les trois secondes comme on surveille son rétro lorsqu'on passe le permis, enfin, ça il n'en savait rien, n'ayant jamais assisté à une leçon de conduite mais ce dont il était sûr, c'est qu'il ne fallait pas compter sur les deux femmes qui les talonnaient pour rester en vie, bien qu'Eileen semblait plus impliquée dans la tâche, l'observant transpercer le crâne d'un pourri dans un vif coup d'oeil par dessus son épaule, mais de là à lui confier ses fesses ? Non.

- On continue comme ça Eileen ! encouragea-t-il dans la pagaille générale en se plaçant en tête de ligne de façon à repousser tout les gloutons approchant de ses compagnons alors en train de s'affairer à la mise à mort du quaterback. Dans ce boxon, il ne put qu'hurler une brève réponse à la gueulante de Serena, fais c'qu'on peut ! Incapable de situer où se trouvait cette dernière, c'est le son d'un second rideau de fer qui l'aide à situer la militaire, laissant échapper un grognement de surprise à l'écho des râles et silhouettes de pestiférés s'intensifiant. Mais t'es complètement tarée toi !

Punaise, "sergent-chef, caporal ou il ne savait quel foutu grade Martinez" voulait qu'ils crèvent tous ? Arleen les mettait dans la panade par son inaction et elle, elle leur lâchait un nouveau flot de morts sur la tronche ? Bah merci bien la bronzée ! C'était vachement intelligent ça, si elle voulait casser du gringo, fallait l'dire plus tôt, il serait pas venu s'enfermer dans ce piège à cons.
Fort heureusement, la russe qui braillait des phrases qu'il ne parvenait pas à comprendre, entre son accent et le vacarme qu'ils provoquaient, ses partenaires et lui en envoyant les putrides s'écraser au sol, eut la superbe idée de ralentir le second flot. C'était pas grand chose mais au moins il gagnait quelques secondes le temps de s'organiser.

- Formation du la tortue ? On manque de casques et de jupettes l'ami !

C'était pas si con cette idée, ça leur permettrait sûrement de reprendre le contrôle de la situation qui avait bien failli tourner à la catastrophe entre cette montagne de viscères et la mexicaine qui avait l'air de souhaiter qu'un ou deux d'entres eux y restent pour motiver les autres. Il aurait pas été contre si c'était Arleen qui était en première ligne.

Tiens d'ailleurs, Addison était descendue pour lui bouger le derche ? Inutile, à ce tarif autant qu'elle les rejoigne elle même, une rouquine incapable remplaçait par une rouquine de combat, c'était ça dont il avait besoin et c'est pas demain la veille qu'ils allaient transformer la vieille péteuse en machine de guerre.

Allez, on se retourne et... Un putride tout proche de sa tête, lui laissant tout juste le temps de se décaler et de lui bloquer la jambe dans un petit croche-pied d'école, enfin de maternelle quoi. Merde, il avait bien failli lui choper la gorge ce con là mais finalement l'irlandais finit d'achever le mort d'un coup de botte en plein dans sa poire avant de faire volte face avant que le bloc ne soit percé par sa faute.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Damian A. Bancroft
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: un manche à balai aiguisé
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/06/2018
Messages : 160
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Mer 26 Sep - 23:33
C'est carrément la merde. Et j'ai pas énormément envie de finir en Méguena, ce pâté aux œufs et aux légumes, parce que bon, faut être franc devenir rôdeur c'est devenir du pâté. Et c'ets franchement pas mon but. Oh que non mes petits poulets !
Et puis de toute façon j'avoue que là j'ai pas envie du tout, mais alors pas du tout de crever la gueule ouverte à me faire croquer la queue par un mort. Beuh c'ets carrément glauque comme pensée en plus ! Sérieux j'vis peut-être, éventuellement, envisager une thérapie un de ces quatre. Quand on sera tous sortis vivant de ce guêpier.

Ecoutant Finan me faire une remarque je ne peux cependant m'empêcher de ricaner et le regarder tout en enfonçant ma lance-balai dans le crâne d'un laid, et répondre presque jovial : "On demandera à Shawna de nous faire ça ! Ca fera des kilts aussi." Aller faut bien détendre l'atmosphère, même si c'est largement galère. Faut bien l'avouer on est pas beaucoup, la formation de la tortue c'ets le mieux si on veut avancer façon "groupir".
Voyant alors un autre mort-vivant se jeter vers nous en plus de cette marrée de détritus humain, je recule un peu et la repousse avec mon pied. Adieu basket propre de ce matin et bonjour basket dégueu pour le reste de la journée. Amaziiing grace , , how sweet, sweet the sound.That saved a wretched like meeeeee... Un jour va vraiment falloir que je pense à couper l'option karaoké de mon cerveau. Parce que ça va pas le faire du tout ! Mais en attendant je dois avouer que ça me permet de pas trop flipper et de faire mon taff. Alors j'avance, on avance et on galère parce que galérer seul c'ets cool mais à plusieurs c'est encore mieux. Plantant mon lance-balai dans un autre mort-vivant je regarde à droite et à gauche, cherchant à aviser une boutique ouverte et y jeter un appât par exemple et paf touts enfermés !


Trust

Losing sleep and all my faith. I’m a story, just a man on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 790
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Ven 28 Sep - 3:36
On avait enfin réussi à mettre à terre cette charogne répugnante déguisée en quaterback, me relevant du coup de grâce avec un large sourire satisfait qui étirait mes lèvres. Mais en fait, on n’avait pas vraiment le temps de festoyer plus que ça, pas vrai ?! Déjà d’autres acolytes du rôdeur à mes pieds, accouraient dans notre direction en salivant à l’idée de ne faire qu’une seule bouché de notre délicieuse chaire fraiche et juteuse. Nous étions six – enfin, si la quadragénaire froussarde, à l’arrière, comptait pour un – contre combien encore ? Plus d’une dizaine… Un autre rideau de fer venait de s’ouvrir. Laissant sortir un second groupe d’infectés que nous allions devoir éliminer à leur tour. Bordel de merde ! J’avais beau aimer l’action et la témérité, mais il y avait tout de même des limites à ce que je pouvais encore apprécier. Pour un entrainement, elles n’y allaient pas de mains mortes les demoiselles ! Mais en même temps, je concevais qu’il fallait être plus que prêt si l’on voulait se sortir un jour des griffes de ces cinglés venu de l’île. Alors, soyons prêt !

Un regard par dessus mon épaule, pour voir Addison passer un savon à l’autre rousse qui claquait des dents derrière nous, j’avais resserré les rangs avec Damian, Finan, Caroline et Eileen pour ne former qu’un seul bloc, comme le faisaient les guerriers à l’époque romaine. « Oubliez les jupettes les gars… C’est plutôt une formation viking que ça nous prend ! Avec des boucliers et de la rage au ventre ! » Nous imaginant d’ailleurs très bien utiliser Arleen comme bouclier… Je ne la feelais pas celle-là. Mais bon, ce n’était pas non plus le moment de semer la bisbille dans le groupe. La formation tortue, hein ? Ça ne faisait pas bien menaçant comme nom. Le casque du macchabé-quaterback toujours à la main, je l’avais abattu de toutes mes forces sur la tempe d’un mort plus petit que moi – refoulant l’idée qu’il s’agissait probablement d’un gosse. Enfonçant mon marteau dans le crâne du prochain, délogeant mon arme d’un violent coup de pied dans le sternum de ma victime. Il y en avait un, puis un autre, à chaque nouveau pas que l’on faisait.

Du coin de l’œil, je vis qu’un rôdeur s’approchait dangereusement de l’Irlandais ; « Fin, fais gaffe ! » Il eut tout juste le temps de s’écarter, faisant un croche-pied au mort, avant de l’achever d’un bon coup de botte en pleine tronche. « C’était moins une... Soufflais-je. Et nos guetteuses à l’arrière, elles font quoi alors ?! » Parce que ça en devenait dangereux si elles n’y mettaient un peu des leurs ! M’étirant le cou, j’avais tenté de repérer de quoi nous aider à nous débarrasser le plus rapidement possible de tous ces mangeurs de chaires qui s’amenaient sur nous. Notre formation en bloc avait beau être efficace dans le moment, je ne savais pas combien de temps encore nous allions tenir comme ça avant de commencer à faiblir. Il faudrait, tôt au tard, changer de technique et trouver de quoi piéger les morts. Mais quoi ? J’y réfléchissais…



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.
♫♪
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Addison N. Harper
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse - Beretta 92 - 870 exp Marine Remington
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/04/2017
Messages : 1020
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   Lun 1 Oct - 18:13
Not good or bad choices, just choices


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle ne voulait pas se bouger ? Soit, Addison lui servit un regard noir, la froideur incarnée sans doute, mais si cette femme décidait d'y passer à l'instant T, c'était sa vie après tout. Cependant il était hors de question que d'autres mettent leur existence dans la balance pour épargner les jours de Williams. Usée de ne rien pouvoir tirer de la trouillarde, aussi peureuse qu'elle en était prête à mourir sans doute, Harper acheva la charogne qu'elle retenait et lui relâcha le corps dans les bras. Qu'elle reste avec ce pantin désarticulé en guise de barrière contre le reste des cadavres qui affluaient dans la galerie.

- Terres toi, profites de l'odeur d'ton nouveau bouclier Williams, Siffla-t-elle. parce qu'aucun d'eux n'mettra sa vie en jeu pour la tienne, c't'une promesse qu'j't'e fais.

Si elle devait remonter auprès d'Elena, en scrutant les trois garçons qui se démenaient, la rouquine jeta un regard vers la Grecque à l'étage puis resserra la garde de son couteau pour avancer avec eux et agripper la première saloperie à portée. En un rien de temps la formation de Finan, Damian et Fred portait ses fruits. C'était exactement ce qu'elles désiraient. Se serrer les coudes, ne pas reculer, affronter et frapper fort avant qu'on les balaye. Caroline agissait de son côté, quant à Eileen, au moins cette femme avait une raison de se battre contrairement à l'autre snob à l'abris avec son cavalier pour le bal. Mâchoire serrée, Harper trépana deux trois autres cadavres avant de se rapprocher de Serena et de Roza. Les rangs morbides perdaient de plus en plus de membres et, bientôt, quand le dernier retomba, qu'elle les vit tous redresser les yeux, à bout de souffle, face au silence soudain, sans doute bien moins réconfortant qu'ils auraient pu l'imaginer, Addison reprit son souffle. Elena et Ashley leur feraient un topo de retour au camp, mais ici, dans certains regards, elle pouvait peut-être capturer de l'incompréhension. Pourquoi les avoir mis intentionnellement en danger ? Pourquoi les avoir jeté dans la gueule du loup ? Des tas de questions devaient leur trotter dans le crâne, et puisqu'elle était à l'origine de cette idée, certes approuvée par leurs cheffes, la trentenaire humecta ses lèvres avant d'ouvrir la bouche.

- Vous vous d'mandez pourquoi ? Bien sûr qu'ils se posaient la question. Ce n'était que des morts, mais pourtant c'était la seule chose mouvante qui se rapprochait des sales connards qui leur étaient tombés dessus en Mai, avant qu'elle rejoigne ces gens, qu'elle s'y attache doucement, et qu'elle espère qu'ils ne soient plus malmenés, blessés, meurtris ou pire, tués, par quelconques raclures s'imaginant au dessus du lot. Parce que ces enfoirés, Elle tendit le bras, les doigts blanchis contre son couteau, dans une direction vague simplement pour donner plus d'aplomb à ses mots. ces sales bâtards d'mes deux, ils ont pas prév'nu, vous avez pas reçu d'fax en Mai pour vous prév'nir qu'ils allaient vous soumettre. Elle était peut-être froide là, mais ce n'était pas en s’apitoyant qu'ils comprendraient, qu'ils se sentiraient forts et à la hauteur de ce qui se passerait. Vous êtes soumis à leur putain d'volonté à la con, et j'suppose que vous en pouvez plus, qu'vous avez qu'une envie : qu'ils subissent c'que vous avez subi, pire encore. Elle baissa le bras puis le laissa retomber contre son flanc. Aujourd'hui, toute cette merde là, ça vous prouve qu'unis, ensemble, vous êtes capables d'vous surpasser, d'passer outre vos douleurs, vos pertes ... Elle observa Finan qu'elle savait encore meurtri de la disparition de son amie, puis dévia les yeux sur Caroline et Eileen. vos absents ... pour vous relever et vous battre. On est pas seuls, Cette fois elle tourna les traits vers Roza. on est une unité. Peut-être moins nombreux qu'eux, mais on attendra pas qu'ils débarquent, on leur enverra pas d'fax ….. On leur roul'ra d'ssus et croyez moi, si vous faites c'que vous avez fait aujourd'hui, si vous donnez tout, ils regrett'ront d's'en être pris à vous. Maintenant, l'choix vous appartient. Dans son champ de vision, Arleen se démarqua à l'en faire froncer les sourcils avant de revenir sonder leurs visages marqués par l’entraînement et la fatigue. Vous pouvez avoir peur et certainement crever sans vous rebiffer, ou vous pouvez avoir peur mais vous défendre … J'dis pas qu'il y aura pas d'sang, mais si on s'bat, le leur coulera assurément.

made by LUMOS MAXIMA



crackle bones -  by anaëlle.
Words like violence break the silence. Vows are spoken to be broken. Feelings are intense, words are trivial. Plesasures remain so does the pain. Words are meaningless and forgettable.
Beyond death
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Not good or bad choices, just choices   
Revenir en haut Aller en bas  
- Not good or bad choices, just choices -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Bad choices make good stories - PV Ambou ♥ [Terminé]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: