The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Into the valley once more now we go -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia Bergmann
Administratrice
Amelia Bergmann
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester modèle 70 et machette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/07/2018
Messages : 291
Age IRL : 31
MessageSujet: Into the valley once more now we go   Sam 11 Aoû 2018 - 20:15
Quelques jours étaient passés depuis son retour à Bainbridge, depuis sa discussion avec June notamment. Amelia avait récupéré tout le nécessaire de son côté, les vieilles cartes d’accès de son père notamment, au cas où certains systèmes de sécurité fonctionneraient encore. Elle en doutait fortement, même les laboratoires Bergmann ne disposaient pas de système électrique parallèle capables de tenir pendant presque trois années. « Amelia tu es sûre que c’est une bonne idée ? Tu ne sais pas ce que vous allez trouver là-bas, l’endroit est peut-être dangereux, tu devrais rester ici. » Soupirant tout en préparant son sac, la brune ne daigna même pas lever les yeux vers son père, qui insista donc jusqu’à venir lui retirer le sac des mains.

« Edward, laisse-moi préparer mes affaires. S’il te plait. » Le ton de sa voix était froid, comme souvent envers son père qu’elle n’appelait même plus père et encore moins papa depuis des années à travailler avec lui. Le vieillard insista, il avait peut-être encore l’air fringant pour certaines habitantes de l’île, mais il vieillissait, il commençait à perdre la tête même par moment, Amelia le savait. Mais quand il lui lança au visage qu’elle prenait plaisir à mettre sa vie en jeu depuis la mort d’Egon, la brune oublia que c’était un vieillard, et son père, et qu’elle devait se montrer respectueuse. « Ferme-la papa ! Je me rends utile pour cette communauté, c’est plus qu’on ne puisse en dire pour toi, mais continues, continues de souiller les souvenir de cette maison, la mémoire de maman. C’est tout ce qu’il me reste, m’occuper, me rendre utile. Je ne te demande pas de comprendre, simplement de ne pas te mettre sur mon chemin. » Récupérant d’un geste rageur son sac à dos, Amelia rejoignit le rez-de-chaussée pour y récupérer sa machette et sa carabine.

Claquant la porte en partant, la brune partit rejoindre Stanley. C’était lui qui l’accompagnerait pour cette mission de reconnaissance. Elle lui faisait confiance, pour l’accompagner et pour monter une équipe sûre. Il était jeune mais à bien des égards plus mature que ce guignol de Floyd. « Si mes calculs sont bons, si nous prenons un bateau pour traverser la baie on pourra descendre vers la Duwamish. La rivière me paraît plus sûre que les routes pour atteindre la zone industrielle de Delridge. J’ai tout annoté sur ce plan. » La brune lui tendit le plan, il avait sans doute déjà réfléchi à un itinéraire mais Amelia avait suffisamment confiance en elle pour être sûre de son coup.

« Merci de m’accompagner là-bas Stanley. » Aucun sourire n’étira ses traits, elle n’avait pas besoin de feindre la politesse, le ton de sa voix était suffisant. Ajustant son sac à ses épaules, ses armes, Bergmann grimaça le temps de se sentir à l’aise. Elle avait certes pris l’habitude de cet attirail sur de précédentes sorties mais elle était loin d’être aussi à l’aise dans ce nouveau monde que certaines autres habitantes du camp comme Joann par exemple. Mais tout venait à point à qui savait attendre et n’en déplaise à son père, si cela lui permettait de vider son esprit de tous les fantômes qui le hantaient, alors elle sortirait toujours plus. Toujours plus loin. Ce serait cette fois le militaire qui donnerait le top départ, car si elle avait confiance en son plan pour trouver le site, Stanley restait bien plus expérimenté qu’elle en milieu hostile.


   
Hurts like Hell
How can I say this without breaking How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2259
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Lun 13 Aoû 2018 - 11:50
Stan avait salué Amelia d’un rapide hochement de tête quand elle arriva à leur rencontre. Il lui présenta rapidement Michelle et Eddie qui les accompagneraient aujourd’hui pour cette mission. Des militaires ou para-militaires de profession, mais surtout des gens parmi les plus fiables qu’ils connaissaient – des amis aussi - et à qui il confierait sa vie sans une once d’hésitation. Tous s’étaient déjà équipés et le jeune homme tendit un gilet par balle à la quadragénaire.

- On ne prend aucun risque, lui dit-il, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Ils en avaient tous enfilé un et les armes qu’ils portaient en bandoulière ou à la ceinture laissait comprendre qu’ils se préparaient définitivement au pire. En même temps, ce n’était pour tous les jours qu’ils s’enfonçaient ainsi dans les profondeurs de Seattle.

Il reçut la carte que lui tendit la brune et fit un hochement de tête. Rejoindre le centre-ville depuis la mer était une évidence, et Amelia avait raison : s’ils pouvaient éviter de trainer trop dans les rues, ils n’allaient pas s’en priver. Ils emprunteraient alors la rivière ! Combien même ils seraient davantage exposés face aux vivants. Il lui fit un rapide sourire, quand elle le remercia de l’accompagner.

- C’est notre job, lui répondit-il, exprimant qu’elle n’avait pas à lui dire merci. Car quand il était question de partir en extérieur en mission, il était vrai que le jeune homme ne se posait pas toujours beaucoup de questions. Il y allait parce qu’il le fallait et voilà tout. Il avait conscience que la vision qu’ils avaient pour leur communauté ne leur permettait pas de se reposer sur leurs lauriers ! Il déplia alors la carte annotée et l’analysa rapidement, histoire de pouvoir servir son topo à l’équipe avant qu’ils se mettent en route. Bien, du coup l’objectif est simple, rappela-t-il à ses compagnons. On prend l’zodiac pour rejoindre la ville, jusqu’à Harbor Island, puis on empruntera la rivière. C’est cette zone qui nous intéresse. Son index suivit leur parcours sur le plan, et il pointa sur leur destination finale nettement plus au sud. On coupera le moteur au niveau du dernier pont, avant de prendre les rames. C’est Amelia qui nous guidera, quand on sera sur place. Elle sait c’qu’on cherche. Il se retourna vers la quadragénaire, pour lui faire un signe de tête entendu. Maint’nant, ça reste une mission de repérage. On évalue le potentiel et le risque. Ça s’arrête là. Ok ? Des questions ? Il avisa chaque membre de son équipe une par une.
- Tu connais les lieux ? Demanda alors Michelle en posant ses yeux sur la brune. Quelle superficie, ça fait ? Combien d’étages ?

Quelques minutes plus tard, la bande embarquait dans l’un des bateaux du groupe. Eddie prit les commandes et le moteur pétarada avant qu’ils ne quittent la rive de leur ile. Comme toujours quand ils s’aventuraient vers des contrées inconnues, c’était le sérieux qui primait. Ils étaient tous silencieux, la mâchoire serrée. Ils connaissaient les risques – ô combien ils les connaissaient – et Stanley ne retint pas un regard vers la côte quand leur embarcation passa à proximité du Fort. Il pensa très fort à Casey avant d’inspirer fortement pour se concentrer vers l’horizon et les hautes tours abandonnées du Downtown Seattle.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Amelia Bergmann
Administratrice
Amelia Bergmann
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester modèle 70 et machette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/07/2018
Messages : 291
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Mar 14 Aoû 2018 - 8:40
C’est notre job. Voilà le genre de phrase que la brune aimait entendre, des mots sûrs, sans équivoque. C’était pour cette raison qu’elle avait une entière confiance à Stanley, il avait une très grande maturité concernant son rôle ici, ce n’était pas de prendre de décisions, c’était de les appliquer et de les adapter à ce qu’il faisait de mieux. Protéger les civils, mener les groupes en extérieur. Et Bergmann ne voyait rien de dérangeant là-dedans, il n’y avait rien de négatif à ses yeux, ils avaient tous un rôle à jouer dans le camp après tout. Amelia salua Michelle et Eddie qui étaient donc les deux qui les accompagneraient.

Elle laissa à Stanley le loisir de réexpliquer les grandes lignes de la mission en s’harnachant de son côté du gilet pare-balles. Ce n’était pas pratique ou confortable, mais c’était une obligation. La sécurité avant tout. « Je ne les connais pas sur le bout des doigts mais j’ai pu y faire plusieurs visites. Il y a deux hectares partagés entre bassins, entrepôts et laboratoires. Le bâtiment le plus haut est celui du laboratoire, quatre étages et deux sous-sols. Les entrepôts sont au niveau du sol. » Ces informations étaient-elles suffisantes aux yeux de la militaire ? « Normalement l’endroit devrait être assez dégagé du point de vue des … rôdeurs. L’enceinte est protégée par un mur de … deux mètres cinquante de mémoire. » Et elle aurait pu parier que les employés étaient rentrés chez eux avant de passer l’arme à gauche, à part peut-être quelques laborantins désireux de trouver une solution à ce virus ?

« Tous les bâtiments ont logiquement dû supporter le tremblement de terre. » Sa gorge se noua à l’évocation du séisme mais elle se reprit bien vite alors qu’ils arrivaient vers l’embarcation. « Mais il faudra malgré tout repérer les endroits qui peuvent s’avérer dangereux. Mes objectifs sont autant les laboratoires que les entrepôts. » Objectif : trouver des médicaments déjà transformés et de quoi remplir les armoires de Lawrence et son équipe de savants-fous. Ils sauraient sans doute transformer les moindres produits chimiques en médicaments avec les bonnes formules.

Le zodiac prit les flots, Amelia regarda l’île s’éloigner. Ses poumons se gorgeaient à nouveau de cet air qui lui faisait défaut dès lorsqu’elle mettait les pieds à Fort Ward. Son regard sombre quitta la silhouette de l’île aux allures presque sauvage à cette distance pour se poser sur la cité émeraude. Seattle était comme ses habitants, morte. La tour Bergmann ne devait plus ressembler à grand-chose, sans doute en ruines après le séisme. Ils en avaient encore pour de longues minutes, peut-être plus en bateau, peut-être moins. Mais cela ne dérangeait pas la brune qui affichait presque un sourire. « Avec un peu de chance, nous trouverons un bon stock de médicaments quand nous reviendrons et avec encore plus de chance, nous trouverons de quoi les fabriquer nous-mêmes. » souffla-t-elle à l’attention de l’équipe déployée pour l’aider dans cette mission. La santé, une structure politique, et l’éducation, voilà qui pourrait les aider à construire ce nouveau monde.

Son regard balaya les côtes autrefois industrialisées, peuplées, de la baie. Délaissées, c’était effrayant de voir que l’Homme n’était finalement que si peu de choses face à la nature. « Je doute que le système de sécurité soit encore en état de marche, mais j’ai la carte d’accès d’Edward avec moi. Sinon … j’espère que vous savez forcer des serrures. » souffla-t-elle à Stanley, à voix basse pour ne pas que son écho se répercute trop dans les environs déserts. Ils arrivaient finalement à l’entrée de la rivière, la voie des eaux se refermait devant eux, quelque peu angoissante. Les deux rives semblaient les observer, attendant le moindre faux pas pour les engloutir. Là, dans cette peur, Amelia trouva son second souffle.


   
Hurts like Hell
How can I say this without breaking How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2259
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Ven 17 Aoû 2018 - 11:05
Ce fut Amelia qui rompit le silence et elle reçut un hochement de tête de la part d’Eddie quand elle croisa son regard. Le but de cette mission les touchait tous. Il n’était pas question de broutilles, mais bien de santé et ils étaient tous les quatre conscients de l’enjeu ! Pour ne pas être passé loin de la mort à l’automne dernier, et pour avoir été convalescent pendant quelques semaines, Stanley connaissait évidemment la richesse que représentait une bonne pharmacie. Pour soulager la douleur déjà, soigner les bobos mais surtout pour les sauver. Il gardait d’ailleurs une fragilité suite à son opération et était plus sensible à certains virus. Quand bien même il avait reçu des vaccins supplémentaires…

- Ce serait bien, c’est sur, répondit Michelle, tandis que Stan imaginait leurs scientifiques agiter des éprouvettes pour construire de nouveaux médocs. Travailler sur le virus était important, évidemment, mais ils ne devaient pas oublier qu’ils étaient tout aussi susceptibles de trépasser sur une simple grippe aussi ! Alors il ne fallait rien négliger.
- C’est un sujet qui a aussi été abordé dans les négos avec les gens du ranch, non ? Celui d’les faire profiter de notre médecine ? Le jeune homme se souvenait avoir proposé à Ela de mentionner leur travail pour un vaccin, voire même de mentir en affirmant qu’ils en avaient trouver un ! Pour les amadouer. Il ne savait pourtant pas réellement ce qui avait été échangé… Peut-être que l’héritière avait eu plus d’échos à ce propos.

Dans tous les cas, ils étaient amenés à grossir, c’était du moins l’idée. Alors oui, plus de ressources médicales devenait une priorité ! La quadragénaire mentionna ensuite le système de sécurité jadis employé. Tout à l’électronique évidemment. Génial jadis, c’était une plaie aujourd’hui. Stanley hocha la tête et esquissa un rapide sourire, en dévoilant deux pieds de biche dans un des sacs qu’ils avaient amenés. C’était l’outil indispensable de toute expédition en territoire inconnu ! Ils avaient aussi une grosse pince et différents gadgets qui s’étaient jusqu’ici montré parfois utiles. Comme la corde, que le militaire prenait maintenant systématiquement depuis qu’ils avaient utilisé celle de Rogers pour évacuer cet hôpital de malheur.

Eddie ralentit en s’engageant dans la rivière et Stan comme Michelle posèrent leurs mains sur leurs armes. Leurs regards parcouraient les rives toutes proches. Le silence environnant était oppressant.

- Je ne suis jamais venue ici, murmura la blonde, en découvrant le décor. Tout comme Stan, Seattle n’était pas sa ville d’origine. Elle avait grandi dans l’Ohio. Alors leur seule connaissance de la ville s’était faite sur les différentes sorties qu’ils avaient fait jusqu’ici. Un handicap certainement sur bien des points.

Stanley pointa vivement son Beretta en direction du premier pont sous lequel ils allaient passer, quand une silhouette se dessina sur celui-ci, s’approchant du rebord : un macchabée. Fausse alerte ! Le jeune homme maintint cependant la position jusqu’à ce qu’ils s’en éloignent. Ils progressèrent comme ça encore un peu, avant que leur conducteur ne coupe le moteur comme prévu. Eddie prit une rame et Stanley la seconde et ils parcoururent la distance restante jusqu’à l’embarcadère où ils avaient prévu d’accoster.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Amelia Bergmann
Administratrice
Amelia Bergmann
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester modèle 70 et machette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/07/2018
Messages : 291
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Sam 18 Aoû 2018 - 16:40
Ramener des médicaments ou de quoi en fabriquer était très clairement aux yeux bruns d’Amelia un projet à mener de front, un de ces projets dans lesquels il fallait se jeter à corps perdu. Aucune société évoluée ne pouvait perdurait sans de quoi soigner sa population, et si la plupart d’entre eux étaient sans doute encore sains et protégés de toutes les maladies connues des siècles passés, la nature avait déjà montré qu’elle savait créer de nouveaux problèmes pour se débarrasser des parasites qui l’habitaient. Sans compter que les vaccins des survivants finiraient par arriver à expiration et à ce moment-là l’immunité de groupe serait terminée, elle était peut-être déjà fragilisée pour ce qu’ils en savaient. « Nous devons trouver quelque chose là-bas. » souffla la brune en réponse aux paroles de Michelle, peut-être plus pour elle-même d’ailleurs, elle avait besoin de cela. Une victoire pour elle, à elle.

A la question du plus jeune, Bergmann haussa les épaules. « Je n’y étais pas mais je présume que nous ne pouvons pas leur offrir la sécurité et notre protection sans inclure la santé. Pour le peu que je sais ces personnes n’ont pour ainsi dire rien, alors tout ce que nous pouvons leur apporter les rendra plus dociles. » Ce n’était qu’un des principes de base de la négociation, s’ils voulaient pouvoir espérer que le ranch se plie à leur joug alors ils devaient faire en sorte de les garder en laisse. Les otages n’étaient qu’une façon basse et inhumaine de le faire. Soigner leurs malades, éduquer leurs enfants, cela aurait constitué une façon plus civilisée de mener les débats mais Amelia n’était pas à la tête de ce camp. Au moins elle se rassurait du traitement des otages, notamment de l’enfant.

Dans le silence, le groupe approchait de son objectif. « Je ne connais pas particulièrement la zone mais ce n’était pas un paradis sur terre, pas quand vous trouvez des usines et laboratoires chimiques à deux pas des habitations et des cours d’eau. » Elle aurait aimé pouvoir dire que ce n’était que des rumeurs, que Bergmann LLC était blanc comme neige mais il ne fallait pas se leurrer. En dépit de toutes les règlementations, de toutes les interdictions, de tous les audits, le risque zéro n’existait pas et tous les produits chimiques utilisés dans les usines avaient fatalement quelques répercutions et sur les employés et sur l’environnement. « Mais ce pourrait devenir notre Eldorado. » Un mince sourire étira ses traits, nuança ses paroles précédentes qui pouvaient paraître dures ou sombres.

Le dernier pont en vue, les moteurs furent coupés. Elle laissa le soin aux deux hommes de ramer pour les mener à bon port, pas parce qu’elle ne s’en pensait pas capable mais bien parce qu’elle préférait observer les environs. Le ponton était vide, à priori calme. La brune descendit du zodiac, le temps de trouver son équilibre entre le bateau et le plancher des vaches. Ses deux pieds sur le ponton, elle récupéra sa machette, observant les alentours avec cette pointe d’appréhension mêlée d’excitation. Ici, dans ce qui était pour elle le cœur de l’action, elle oubliait tout le reste, le poids sur ses épaules s’envolait. « Si ma lecture de la carte est correcte, et elle l’est, il faut marcher une dizaine de minutes vers le nord et l’on devrait tomber sur le mur d’enceinte. Le poste de garde et l’entrée principale sera sur notre gauche en longeant le mur mais il y avait également une sortie par l’arrière, si l’on continue par la droite. Les générateurs de secours ne doivent plus fonctionner depuis quelques temps, je suppose, donc il faudra forcer l’entrée peu importe le chemin emprunté. L’intérieur de l’enceinte devrait être dégagé, nous devons juste nous en assurer et surtout faire en sorte qu’il le reste pour pouvoir demander à Floyd de monter une expédition plus large qui viendra prendre ce qui se trouve ici, s’il est capable de monter autre chose que ses conquêtes. » La pique dans sa phrase passerait inaperçue ou non, Amelia avait glissé ça comme ça, parce qu’elle n’aimait pas le bonhomme le moins du monde et doutait parfois de ses compétences, ce qui l’avait poussée à soutenir ce mouvement lancé par Stanley.


   
Hurts like Hell
How can I say this without breaking How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2259
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Mer 22 Aoû 2018 - 17:47
Amelia n’avait visiblement pas eu plus de détails que ça sur le discours que Phelbs avait tenu aux habitants du ranch quand elle les avait rencontrés. Elle avait pourtant passé quelques semaines du côté de Renton, mais elle n’était a priori pas une confidente de la rousse. Ni d’Ela visiblement. Dommage. Stanley se contenta ainsi d’un hochement de tête, d’accord avec l’avis de sa voisine. Après tout, il militait lui-même depuis longtemps pour convaincre pacifiquement les étrangers de s’allier à eux. Tout en leur laissant surtout le temps de comprendre à quel point cela ne pouvait leur être que bénéfique.

La quadragénaire revint ensuite sur les polémiques qu’il y avait pu y avoir sur les usines de sa famille. L’écologie n’était plus réellement dans l’air du temps. D’une certaine façon, en détruisant drastiquement une bonne partie de la population, la nature avait repris les commandes ! Même si le monde ressemblait plus que jamais à un dépotoir ! Ils finirent d’ailleurs de ramer dans une rivière où des sacs plastiques et une marée de détritus flottaient. Cela ne les choquait plus pourtant, les points d’eau étaient connus pour retenir toutes les matières volantes… Ils approchèrent ainsi du ponton et Eddie sauta de leur embarcation, la corde d’amarrage entre les mains, pour attacher le zodiac. Il tendit ensuite la main à ses compagnons pour les aider à sortir.

Autour d’eux, la zone industrielle était déserte. Stan tendit l’oreille, mais seul un silence de mort pesant lui répondit. La voie était libre ! Amelia, qui était celle qui connaissait le plus les lieux, et avait étudié le plus en détails la carte, leur fit un rapide résumé de ce qui les attendait. Avec un peu de chance, il n’y aurait aucun macchabée, ou très peu, dans l’enceinte du complexe, cela simplifierait grandement leurs recherches ! Le jeune homme ne se souvenait même pas quand une telle occasion s’était présentée la dernière fois. Il posa ses yeux bleus sur la brune quand elle mentionna l’expédition qui reviendrait là la prochaine fois, et sa pique à Donovan ne passa pas inaperçue. Un vague rictus se dessina sur le visage du militaire, qui échangea un regard avec Eddie.

- Si on fait bien notre boulot, n’importe qui pourra en être capable… répondit-il simplement. Pour lui, le tatoué ne méritait toujours pas son poste plus qu’un autre. Arizona non plus en quelque sorte – elle ne devait finalement cette position que par son lien avec June – encore que cette dernière n’avait rien fait non plus pour le démériter, ce qui n’était pas précisément le cas de son collègue. D’ailleurs il suffisait de voir comment Brainbridge roulait sans embûche durant son absence… Allons-y, conclut-il ensuite, tout en faisant un mouvement de tête en direction de leur objectif.

Les dix minutes de marche qu’ils avaient évalué s’arrondir facilement à cinq. Personne ne voulait vraiment trainer dans la rue, d’autant qu’ils croisèrent quelques rôdeurs égarés. Leurs sorts furent régler en quelques secondes et leur présence ne ralentit pas le groupe. Aussi arrivèrent-ils rapidement près du mur d’enceinte qu’ils recherchaient.

- On prend l’entrée principale, convint Stan en recevant l’accord de ses compagnons. Car qui disait poste de garde, disait peut-être plan B – à savoir clés ou autre – pour pénétrer de l’autre côté du mur. Ils longèrent ainsi leur cible par la gauche, pendant peut-être une minute supplémentaire. On checke d’abord, déclara le jeune homme avant de tenter quoi que ce soit.

Le mur était certes haut, mais les deux garçons étaient athlétiques. Avec une courte échelle efficace, le plus jeune fut propulsé et réussit à s’accrocher en haut de la barricade. Un petit effort supplémentaire lui permit de se hisser et laisser son visage dépasser pour regarder la cours en contre-bas. Il lui fut impossible bien sûr de tout voir, mais les lieux lui semblèrent effectivement déserts. Une seconde plus tard, il retombait, le visage un peu rougeaud. Il fit un hochement de tête, ils pouvaient passer à la suite du programme : l'infiltration.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Amelia Bergmann
Administratrice
Amelia Bergmann
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester modèle 70 et machette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/07/2018
Messages : 291
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   Sam 25 Aoû 2018 - 9:12
La réponse de Stanley à sa pique non masquée vers Floyd lui arracha un sourire, ils auraient peut-être l’air de comploteur, de langues de vipère. Et alors ? Noter l’incompétence n’avait jamais été à ses billes sombres une mauvaise chose, dans le cas de Floyd c’était sans doute son accès privilégié dans la couche de la nounou qui l’avait mené dans les bonnes grâces de Siobhán à l’époque, quoi d’autre ? Suite à cela, le petit groupe se mit en route vers la zone où se situaient l’entrepôt et le laboratoire de Bergmann LLC. Amelia avait estimé une dizaine de minutes de marche, c’était sans compter sur la motivation des troupes à rapidement finir ce pèlerinage. Il fallait bien reconnaître que la zone avait un côté fantomatique, bien plus encore que tout ce qu’elle avait pu voir à Renton.

Il y avait toujours cette mince brume qui s’élevait de certaines bouches d’égouts, des bâtiments sans âme même avant tout cela qui s’enchainaient et marquaient leur chemin, quelques rôdeurs qui erraient sans autre but que leur propre survie, mécaniques, grotesques. Amelia grimaça d’ailleurs en achevant un de ces morts rampants, elle ne pouvait pas dire qu’elle y était devenue insensible. Ils la terrifiaient toujours car ils lui renvoyaient une image de ce qui les attendaient tous un jour ou l’autre, la mort, le vide, le rien. Mais elle avait appris à aller au-delà de sa peur, à puiser dans cette colère qu’elle nourrissait envers eux, envers ce virus, pour être plus forte et être capable de les neutraliser. Amelia avait été une élève assidue et concentrée dans tous les entrainements du militaire en qui elle avait confiance.

Stanley décida d’opter pour l’entrée principale, soit, Amy n’avait pas de préconisation, dans les deux cas il y aurait des avantages et des inconvénients. Ils prirent donc la direction indiquée et se retrouvèrent rapidement non loin de l’ancien poste de garde. Le plus jeune s’assura que l’endroit était dégagé, comme Amelia l’avait supposé, et il l’était bien. Le poste de garde était somme toute assez simple mais par mesure de sécurité, les vitres étaient généralement renforcées, c’était le cas dans presque tous les sites Bergmann, ils ne pouvaient pas courir de risque compte-tenu de ce qu’ils entreposaient et manipulaient. Un large portail coulissant d’une hauteur de un mètre quatre-vingt à vue de nez surmonté de fil barbelé. Ils pourraient aisément s’en débarrasser et passer le portail. « Si vous avez de quoi couper ce fil, on peut passer par-dessus. »

La brune s’approcha de la vitre extérieure, frottant la poussière d’un revers de la main avant de sursautant quand un rôdeur s’écrasa contre la vitre, puis un deuxième. Reculant d’un bon pas en arrière, Amelia désigna la cabine du poste de garder. « Il faudra les éliminer sinon ils vont attirer l’attention. » Certains rôdeurs portaient l’uniforme de la société de sécurité qui gérait les lieux, soit ils s’étaient retrouvés coincés là dans les premiers temps soit ils avaient élu domicile ici et s’étaient vêtus de ce qu’ils avaient trouvé. Quoiqu’il en soit, ils constituaient là un système d’alarme bien plus fonctionnel que tout autre système à cette époque. C’était donc une certitude pour elle, il fallait forcer l’entrée du poste de garde une fois de l’autre côté du portail, et achever ces monstres.


   
Hurts like Hell
How can I say this without breaking How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Into the valley once more now we go   
Revenir en haut Aller en bas  
- Into the valley once more now we go -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sasha - In the valley of the dolls we sleep
» valley of dolls
» Morgane Dell'Valley (Serpentard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: