The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Science rules! -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 241
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Lun 13 Aoû 2018 - 22:21
Elle sourit légèrement aux deux hommes avant d'écouter leurs interrogations et leurs affirmations. En effet ils auraient pu observer, estimer leur longévité, mais tout cela restait très propre à chacun des rôdeurs. Tout comme à l'humain, chacun dispose d'une longévité différente en fonction d'un tas de choses, d'un tas de facteurs qui varient selon la personne. Et pour eux il en va de même. C'était ainsi, et pourtant Stan et West mettaient en avant une longévité qui pouvait se révéler possible, mais il faudrait en être sûr et pouvoir le prouver. Un corps humain devient os en près d'un an au totale en milieu extérieur pour un corps sur sol neutre et sans nourriture, et dans un appartement il faut deux ans et sans apport de nourriture. Alors en effet avec ce virus les durées ont augmenté. Et datait la décomposition totale d'un corps est une chose parfois laborieuse.
Savannah ne fait alors que hocher la tête et hausser les épaules tout en réfléchissant à une réponse un peu flou à leur donner. Histoire de ne pas trop s'avancer sur des hypothèses. "Tout dépend de la morphologie et de la façon de se nourrir du rôdeur je dirai. C'est assez difficile à estimer, mais en effet les suppositions de Stan sont sensées." La tressée leur adressa par la suite un regard brillant d'affirmation. Et se disait qu'il y avait bien un moment qu'on ne l'avait pas interrogé sur les avancées de la science, ni sur ce qu'elle pensait des cadavres ambulants. Cela avait quelque chose de presque rafraîchissant. Cela lui permettant de garder sa bonne humeur et de ne pas tomber en effroi devant cette nature abîmée qui tente tant qui que mal et surtout avec force de reprendre ses droits.

La métisse face à tout cela se trouve bien petite et se dit qu'une fois de plus ils ne sont pas grand chose en ce monde. Que leur vie ne vaut rien, qu'ils ne sont que de passage. Cela peut paraître triste, démotivant et pourtant si Savannah avance et crois en l'espoir de trouver un vaccin pour contrer ce virus qui endigue chaque particules de leur corps, c'est bien pour la génération future, celle qui saura peut-être rendre le monde meilleur et ne pas reproduire les mêmes erreurs qu'ils ont commis.
Suivant le pas des deux hommes armés elle trottine presque derrière eux pour suivre la cadence avant de se trouver face à ces habitations taguées. Ce paysage digne de vieux films, ou de bande dessinées où l'auteur situe son action dans des lieux sans vie, abandonnés. Cela lui rappelle aussi ces photos de ces gens fascinés par l'abandon des maisons, des institutions qu'elle avait pu voir sur le net quand ce dernier existait toujours. C'était étrange de se retrouver projeter en ces lieux qu'elle n'avait vu que par le biais d'écran. Et même lorsqu'elle travaillait, il y avait toujours eu du son, des bruits autour d'elle, alors qu'ici il y avait simplement le silence et quelque fois le chant des oiseaux. La voix de Stan vint alors troubler ce silence presque morbide pour lui expliquer à quoi correspondait les marques sur les maisons. Les habitations nettoyées et celles où il y avait encore de ces êtres morts mais pas totalement. La trentenaire hocha la tête et sentie un frisson lui parcourir l'échine; Ainsi donc il restait encore des "cas" dans ces maisons, c'était bon à savoir, elle se disait qu'elle pourrait venir les observer dans ce milieu fertile aux bactéries et non pas quasi stérile comme le labo.

S'humectant les lèvres elle se rapprocha un peu des hommes et serra plus fort dans sa main son sac contenant ses affaires pour ses récoltes à venir concernant la prolifération des insectes et des bactéries. Inspirant cet air presque saturé de mort, elle chuchota : "Tu penses qu'une équipe scientifique pourrait venir ici pour observer les rôdeurs enfermés dans les maisons ? Bien sûr accompagnée par des militaires, cela va de soi." L'idée lui traversait la tête et curieuse elle désirait connaître l'opinion des deux militaires pour savoir comment aborder le sujet avec son référent chef : Lawrence Davis.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2188
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Ven 17 Aoû 2018 - 15:23
Avec sa réponse, Savannah avait définitivement requinqué Stanley qui en avait fort besoin ces derniers temps. C’était que les récentes prises de tête avec Casey avaient réussi à entacher un peu son moral ! Mais passons… Il afficha ainsi un sourire satisfait et l’avenir lui sembla s’annoncer sous de meilleures perspectives ! Déjà qu’il se montrait assez enthousiaste de la dynamique actuelle de leur groupe, la jeune femme venait de lui donner une nouvelle bonne raison de s’accrocher, mais surtout de se démener pour faire de leur bastion une vraie place forte. Un avenir !

Il n’en oubliait pas pour autant leur objectif du jour et il jeta un coup d’œil vers l’entomologue, qui découvrait enfin les premières traces de non-vie de l’extérieur. Il ne craignait pas qu’elle flanche, elle en avait vu d’autres, mais secouée, elle pouvait l’être pour sûr ! Dans un rapide mouvement de tête, il lui demanda si tout était encore pour elle ok. Il vit qu’elle se crispait et écouta sa question, en arquant un sourcil.

- Si tu veux mon avis, la plupart doivent être enfermés dans des pièces. Le seul moyen d’pouvoir les observer, ce s’rait en entrant carrément avec eux. Et crois-moi, c’est plus d’l’observation comme ça ! Yep c’était vraiment une drôle d’idée ! Il lui fit ainsi comprendre que « non » il ne pensait pas que c’était possible. Il échangea alors un regard avec le second homme, qui haussa les épaules, avant d’ajouter dans un rictus :
- Tiens, c’est l’heure de l’observation !

Il venait effectivement d’aviser un rôdeur qui déboulait de l’arrière d’une maison et se dirigeait dans leur direction. Il était encore à une dizaine de mètres, ce qui leur laissait pleinement le temps de s’organiser. Sans lâcher la créature des yeux, Stan dégaina son couteau commando, qui ne le quittait pas. West l’imita.

- J’me le fais ? Demanda le grisonnant au plus jeune. Ce dernier acquiesça mais avant il demanda à Savannah :
- Une requête spéciale sur le sort qu’on doit réserver à ce gars ? Sur la façon dont ils devaient l’achever, ou autre ? Pour qu'elle mène à bien ses prélèvements ! La créature avançait toujours vers eux et son râle se faisait plus distinct. C’était une femme massive – c’est à dire en net surpoids – dont le cou avait été rompu. Sa tête penchait de manière étrange sur la gauche, n’empêchant nullement pour autant sa mâchoire de s’ouvrir avec appétit devant leur présence ici !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 241
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Dim 19 Aoû 2018 - 20:53
Il est vrai qu'elle avait émis ce mince espoir que ce soit possible, observer par la fenêtre des rôdeurs dans leur "milieu naturel" mais à la vue du faciès changeant du jeune militaire, puis de sa réponse, la petite rat de laboratoire se pinça les lèvres. Elle comprenait oui, que ce ne serait pas simple et qu'il lui disait d'une façon détourner comme pour ne pas lui dire un "non" brute de décoffrage. Elle comprenait, ce serait sûrement trop risqué, cela prendrait sûrement trop de temps et sûrement que la force armée du camp avait mieux à faire que d'accompagner un petit groupe de scientifiques observer les morts-vivants. En effet ils ne faisaient pas halte-garderie de blouses blanche. Elle ne dit rien cependant et n'en eut en réalité pas le temps. West parlait déjà d'observation. Et l'attention de la métisse se porta sur le rôdeur qui arrivait. Alors elle se décala et avança un peu tout en dépassant de deux pas son ami.

Savannah était presque saisit sur place en voyant la créature arrivait vers eux d'un pas lent, presque elle trouvait cela beau. Cette chose déambulant dans cette nature dévastée, il y avait sa place et cela la fascinait. Sûrement passerait-elle pour une dingue de première bourre. Mais elle s'en fichait, elle posait un regard expert et ravi sur le mort-vivant qui traînait des pieds pour venir dans leur direction prêt à se délecter de leur chair. Elle avait cru qu'elle aurait peur, qu'elle aurait reculé, tremblé de peur, mais non rien. Elle était juste stupéfaite d'en voir sans avoir de vitre à l'épaisseur impressionnante et hautement sécurisée entre elle et cette chose. Tirée de son observation par la question de Stan elle tourna son visage dans sa direction. Une recommandation ? Oui, elle en avait une.

La New-Yorkaise recula tout de même d'un pas, mais ne quittait pas des yeux ce rôdeurs grognant arrivant de plus en plus près d'eux. "Vise le cervelet, c'est sous le cerveau, mais je ne veux pas qu'on s'acharne sur le crâne. Tuez le de manière propre. Le cerveau, sa tête est ce qui m'intéresse. Elle fixait toujours la créature peu alléchante tout en ayant donné ses informations, ou du moins ses recommandations. Elle laissa alors le plus âgé du trio se diriger vers le rôdeurs après avoir hoché la tête en ayant entendu ses mots. La métisse était tendue, elle espérait qu'il y parvienne sans saccager le cerveau totalement, sans en faire de la bouillie où elle ne pourrait plus rien faire. Elle avait dans l'idée de découper des tranches de cervelles de divers endroits du crâne et d'y déposer ses insectes nécrophages et de les observer longuement. Elle boirait ses réserves de café en entier s'il le fallait mais elle était prête à y passer un certain temps.

Le militaire approcha du mort-vivant et le contourna même si ce dernier en suivit e mouvement pour essayer d'en faire son quatre-heure. Mais ce dernier était habitué de ce genre de chose, ses gestes étaient contrôlés, car sûrement répétés des centaines de fois. Puis tout s'enchaîna vite sous les yeux étonnés et curieux de l'entomologiste. Le corps du mort tomba pour de bon et un sourire se dessina sur le visage de la demoiselle. Alors elle se dirigea vers le cinquantenaire pour s'accroupir près du mort et l'observer tout en ouvrant sa petite mallette, enfiler des gants et sortir des écouvillons et des échantillons afin de pouvoir chercher sans trop de chichis des insectes dans les orifices présents de ce type. Elle souleva les lambeaux de vêtement avant de voir un trou par balle dans la cage thoracique, alors elle glissa un écouvillon dedans et le frotta sur la plaie avant de le sortir, puis prendre un scalpel et en découper la membrane. Elle devait passer vraiment pour une dingue, mais tant pis, elle faisait son boulot.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2188
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Jeu 23 Aoû 2018 - 17:15
- Enfin le gars… la nana… rectifia le jeune homme, encore que cette donnée n’était pas des plus évidente. Certes la créature avait les cheveux longs, mais sa silhouette difforme ne jouait pas en sa faveur. Mais si c’était bien des fleurs qui se dessinaient sur son ancienne chemise passablement déchirée et complètement noire de crasse, alors sa première impression n’était pas correcte. Mais passons…

Car alors qu’elle aurait pu se montrer intimidée, Savannah s’avança devant les deux hommes pour observer le monstre de plus près. Intriguée certainement et Stan devina un peu l’effet que la morte avait sur son amie. Il garda toutefois un œil sur elle, prêt à se jeter et l’attraper pour la pousser en arrière si la distance entre elle et le mort lui semblait devenir dangereuse. Les gens se tétanisaient étrangement parfois ! Ce ne fut pas nécessaire, car elle revint vers eux pour donner quelques directives.

- Tu nous prends pour des bouchers ? S’amusa Stanley, alors que la métisse demandait un travail propre. West rigola aussi. Ils ne s’offusquèrent pourtant pas. C’était qu’en n’ayant jamais mis les pieds au dehors de l’enceinte de Fort Ward, la jeune femme n’avait pas eu mille occasions de voir comment ses compagnons géraient les rôdeurs au jour le jour. Dans tous les cas, les garçons échangèrent un regard et Stan hocha la tête. Avant de montrer l’arrière du crâne de sa main droite. Cervelet. Histoire que son acolyte ne transperce pas la tempe du macchabée comme ils le faisaient la plupart du temps. Celui-ci acquiesça et régla le sort de la pourriture en quelques secondes seulement. Efficacité ! Célérité.
- A votre service, mademoiselle ! S’exclama-t-il ensuite, en voyant Savannah s’approcher de lui. Stan la suivit, ayant abandonné à quelques pas de là sa brouette.

Ensemble, les hommes regardèrent la tressée sortir son matériel avec application. Puis elle se mit en action et ses compagnons se turent un long moment simplement pour regarder avec attention ses gestes précis et assurés. Elle savait clairement ce qu’elle faisait ! C’était comme regarder un virtuose s’affairer sur les touches d’un piano, il y avait de la grâce dans tout ça.

- Hum on peut faire quelque chose ? Osa finalement Stanley. Ou bien ils n’avaient qu’à attendre ici… ou alors s’occuper dans les environs en nettoyant éventuellement quelques maisons toujours occupées ?


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 241
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Dim 26 Aoû 2018 - 23:19
Si Savannah prenait Stan et West pour des bouchers !? Sans doute oui. Mais la vérité étant qu'elle ne connaissait en réalité pas grand chose à leur mode de fonctionnement. Elle ne connaissait que les actes dit barbares des militaires, mais ne connaissait pas leur façon précise de tuer un rôdeur. Percevant du coin de l'oeil le geste de son ami qui désignait l'arrière du crâne, la scientifique se fit alors la remarque que peut-être elle devrait parler plus simplement la prochaine fois. "Wow. Je ne m'attendais pas à cela en fait... Et oui je vous prenez un peu pour des bouchers !" Son timbre de voix était rieur mais la scientifique cessa rapidement de rire. Après tout elle était là pour travailler.

Quelques instants plus tard, elle était accroupi devant le vraiment mort, et s'amusait comme une enfant avec un nouveau jouet sous le regard des deux hommes qui semblaient fascinés et peut-être dégoûtés de la voir faire. Poussant le cadavre comme elle pouvait pour le retourner et se retrouver avec la face du rôdeur vers le ciel, l'entomologue soupira et fronça le nez. Ca puait mais après tout son odorat s'était habitué à cette odeur depuis le temps. Elle remonta sa manche, puis son gant jusque la moitié de son avant bras et plongea la main dans la cage thoracique ouverte, évitant de s’érafler avec les côtes. Cherchant alors à tâtons et avec une certaine lenteur un nid de larves, la voix de Stanley lui fit lever la tête. La main toujours dans le corps elle sourit doucement. "Non merci. Je cherche juste quelque chose vers l'estomac et les poumons et on pourra charger le corps dans la brouette." Elle lui sourit avant de poser son regard sur West et arquer un sourcil en le voyant devenir pâle. Par contre vous n'avez pas l'air bien... Si vous voulez vomir faites le mais pas vers moi hein !" Elle rit doucement, sachant bien que ce qu'elle faisait n'était guère très glamour et pouvait tordre l'estomac s'il n'était pas bien accroché. Elle sourit légèrement désolée ensuite et son regard s'illumina quand elle trouva ce qu'elle cherchait, alors de son autre main elle cala une boîte à pétri sur le corps et la dévissa avant de sortir sa main sur laquelle était amassé un tas de larves blanches à la petites têtes représentées par un point noir. Elle approcha l'amas de son regard expert avant de venir déposer la ribambelle de "bébés insectes" dans la boîte et la refermer.

La scientifique ôta ses gants et les roula l'un sur l'autre sur l'envers avant de les mettre dans une boîte jaune destinée matériaux ayant des risques de contagions et allant finir au feu. Puis elle rangea avec pragmatisme et une certaine organisation ses échantillons et ses boîtes pleines. une fois chose faite et son sac fermé elle se redressa souriante et toute fraîche puis se tourna vers les deux hommes. "C'est bon ! On peut le charger et rentrer à la maison. Merci à vous en tout cas. Et West, ça va mieux ?" Savannah, altruiste s'approcha du militaire qui aurait éventuellement pu avoir l'âge de son père et posa une main délicate dans son dos, pour le rassurer sans le prendre en pitié. Elle adressa par la suite un regard au plus jeune et sourit à nouveau d'un air vraiment navré que son coéquipier se soit sentie mal.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2188
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Mar 28 Aoû 2018 - 16:08
Il n’était finalement pas si surprenant que Savannah ait une image biaisée de ses comparses militaires. Depuis le début de l’épidémie, ils avaient eu un rôle un peu obscur. D’abord quand ils agissaient dans l’ombre et sous le sceau du secret, alors qu’une partie de la population de Brainbridge ignorait l’étendue du fléau. Puis sous le commandement de Chambers, ce « avec ou contre nous » restait sans équivoque et les troupes armées du camp étaient alors passées pour des bourrins meurtriers pour bon nombre de leurs concitoyens. Alors oui, ils avaient assassiné plusieurs de leurs pairs, mais toujours avec un maximum d’élégance. Propre et rapide, voyons ! En gentlemen !

Mais passons, car la tressée avait enfoui ses mains dans les viscères de la morte et des bruits écœurants en sortaient. Stanley garda une tête impassible – même si avouons-le cela le répugnait tout de même ! – tandis que West ne masqua pas son dégout. Le plus jeune jeta un coup d’œil vers ce dernier, et un sourire se dessina sur son visage. C’était toujours amusant de voir les faiblesses de certains vrais gaillards.

- J’ai toujours détesté cette manie-là, se justifia le quinquagénaire. Quand en plus tu dois te recouvrir de ces trucs, oh bordel… Rien que d’y penser, il eut un haut le cœur qu’il réfréna. Stanley lui fit une rapide tape sur l’épaule et ils se reculèrent un peu. Il avait déjà utilisé la parade du déguisement d’entrailles pour se sortir de quelques mauvaises passes. Ce n’était pas un kiff mais ça avait toutefois son utilité, il fallait avouer. La dernière fois qu’on s’y est collé, j’ai l’impression que l’odeur est restée presque deux semaines.
- Et c’était probablement pas qu’une impression, s’amusa le garçon dans la foulée dans un rapide rire.

Il s’apprêtait à s’avancer un peu dans la rue, histoire de peut-être passer le temps en nettoyant l’intérieur d’une maison toujours habitée, quand Savannah annonça qu’elle avait finalement terminé. Ils pouvaient alors chercher le corps pour refaire le trajet en sens inverse et rejoindre le complexe scientifique.

- C’est une p’tite nature, que veux-tu ? Se moqua gentiment Stan, alors que la jeune femme s’inquiétait de l’état de West. Ce dernier avait aussi sa petite fierté, et minimisa l’effet de la putréfaction sur son organisme.
- Nan nan c’est bon, t’inquiète.

L’instant suivant, il prenait sur lui et aidait son acolyte à ramasser le corps pour l’installer, les bras pendant dans le vide, dans la fameuse brouette. Et ils pouvaient reprendre le chemin de la maison.

- Bon ça aura été rapide, mais ça t’a donné une idée du « monde extérieur » ! Y avait pas trop de risque à venir jusqu’ici. Ça t’inspire quoi du coup ? Demanda Stanley avant d’attraper les manches de la brouette pour la soulever. Quelques secondes, un nouveau macchabée attiré par le bruit de leur discussion déboulait dans leur dos, à une dizaine de mètres d’eux.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 241
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Mer 29 Aoû 2018 - 11:56
La métisse à la réponse de West ne pu s'empêcher d'émettre un léger rire. Même si elle était un peu mal pour lui, la manière dont il argumentait et expliquait son mal-être à la vue de ses mains dans le corps du mort, elle trouvait cela amusant. Voir un aussi grand gaillard qui aurait pu être son père devenir quasiment aussi pâle qu'un linge était drôle, et c'était là une chose dont elle se souviendrait.

Etant à nouveau sur ses jambes et détachant ses cheveux, du moins dénouant ses tresses pour les refaire tomber dans son dos et sur ses épaules. La petite trentenaire regarda ensuite les deux hommes prendre le cadavre et le charger dans la brouette. Leur procession allait être étrange, mais d'un côté cela lui faisait penser aux charrettes où l'on entassait les morts pour les mener à la fosse commune et les y jeter sans ménagement, un peu de chaux par dessus et le tour était joué.
Mais là le corps allait surtout être emmené dans le labo où elle pourrait faire mumuse tranquillement et creuser un peu plus ses questionnements.

Marchant donc aux côtés des deux hommes, elle sourit à nouveau à la remarque du cinquantenaire et leva ses yeux sur Stan. Ce que ça lui inspirait . Mh. Pleins de choses en vérité, elle se disait que le monde avait changé mais pas tant que ça, qu'il restait cruel, que la nature en fin de compte avait toujours fait sa loi, que les envahisseurs c'étaient eux, qu'elle pouvait la comprendre, et que la punitions des rôdeurs était sûrement une bonne chose. Mais d'un côté elle se disait que la nature les mettait une fois de plus à l'épreuve, et faisait son tri, seuls ceux méritant de vivre pouvaient croire en un espoir. "Pas mal de choses. En premier lieu je dirai la désolation, mais je trouve ça magnifique. Puis je dirai qu'il y a aussi la peur que cet environnement que l'on connaît nous devienne si hostile. En fait..." La scientifique n'eut pas le temps de continuer sa phrase que des grognements et le son de pas traînant se fit entendre. elle se tendit un peu plus, se faisant la réflexion qu'il devait y'en avoir un champ entier de mort- vivant non loin. La jeune femme se retourna et eut un long frisson dans son dos, il était en moins mauvais état que l'autre. Sûrement plus frais, mais c'était dérangeant, il était plus effrayant que celui dans la brouette. Instinctivement et sachant qu'elle n'avait pas d'arme à feu et ne savait pas s'en servir elle avait toujours refusé d'apprendre.
Mais elle savait se défendre au corps à corps. Inspirant et prenant sur elle, elle posa son regard sur les deux militaires. "Qui y va ? J'ai un couteau mais celui me paraît plus frais que l'autre. Du moins plus récent. Elle arqua un sourcil et les observa un instant.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Science rules!   
Revenir en haut Aller en bas  
- Science rules! -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» N.W.O Extreme Rules 2013 - 4 Mai 2013 (Carte)
» N.W.O Extreme Rules Non-Officiel Résultats (Version Vote)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: