The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Science rules! -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2150
Age IRL : 27
MessageSujet: Science rules!   Jeu 2 Aoû 2018 - 18:22
- Hum… Stanley regarda Savannah, dubitatif, alors que cette dernière venait de lui demander de la faire sortir de l’enceinte de Fort Ward pour aller chercher la bêbête sur des cadavres. Tu sais qu’c’est pas vraiment académique, ta demande, hein ? Le système qu’on a mis en place, sur la montée en compétence, les entrainements, le séjour sur le poste d’Agate, tout ça, c’est justement pour ne pas faire ça. T’en es consciente ? Il plissa son front en haussant ses sourcils.

Parfois le jeune homme avait l’impression que le boulot qu’il faisait passait complètement au-dessus de certains. Ce n’était pas pour son petit plaisir personnel qu’ils forçaient tous les civils à connaitre les bases de la survie, et ce n’était pas non plus pour le fun qu’ils faisaient en sorte qu’absolument TOUS les gens qui sortaient de leur camp, étaient aptes à se défendre et à réagir efficacement au danger. C’était pour eux. Et le bien-être du groupe aussi, car la sécurité de leurs partenaires, que ce soit entre les murs de repaire, ou en dehors, était clairement l’un des axes essentiels à leur survie à tous. Savannah en était-elle consciente ? Certainement. Seulement elle était partagée : entre son désir de se tenir éloignée du monde extérieur – et son aversion des armes à feu - et les besoins qu’elle avait pour son travail.

- T’as d’la chance que j’t’aime bien. J’te donne une chance. Convaincs-moi. Le garçon récupéra un chewing-gum dans sa poche et le cala dans sa bouche, avant de se mettre à mâcher, sans grande discrétion. Puis il croisa les bras et lui jeta un regard malicieux. Dis-moi à quoi serviront tes expériences précisément, ce que tu cherches exactement ? Pour la Science, on peut peut-être envisager de faire une entorse au règlement. Il insista sur ce Grand mot, car il projetait bien des espoirs dans les recherches de ses compagnons.

Après tout, depuis le début de l’épidémie, Davis ne s’était pas gêné pour enfreindre deux ou trois protocoles pour obtenir ce qu’il désirait. Des cobayes, des échantillons. Stan avait travaillé un temps avec Jensen pour lui, quand celui-ci était encore vivant. Il avait effectué d’autres missions « secrètes » depuis aussi, même si ces dernières s’étaient faites nettement plus rares depuis quelques mois. Sur ce coup, il ne s’amuserait dans tous les cas pas à couvrir leurs traces. Ok depuis l’installation du poste à Agate Passage, l’île même de Brainbridge était nettement plus sécurisée. Certes des rôdeurs trainaient toujours par-ci par-là, mais le risque de croiser d’autres survivants ou un gros attroupement de morts-vivants était devenu presque nul. Pourtant après la disparition encore de Joy quelques semaines plus tôt, ils devaient continuer à se montrer prudents. Agir en cachette des plus hautes instances n’était plus une option. Clairement.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Sam 4 Aoû 2018 - 1:40
Elle avait eu du culot, elle en était parfaitement consciente, mais après tout, elle avait envie de sortir du camp, de ses barricades pour voir si l'herbe était plus verte dans le champ d'à côté. Mais surtout pour constater ce qu'était devenu le monde. Savannah n'était pas sortie de Fort Ward depuis qu'elle y était entrée. trop prise par ses recherches, trop au dessus de ces sorties qu'elle jugeait barbares. Cependant elle avait décidé depuis quelques temps de tenter sa chance, de sortir, mais pas seule. Oh grand jamais seule. la Princesse métisse avait besoin d'escorte, et qui de mieux que Stanley pour l'accompagner. elle appréciait le gaillard, était plus ou moins amie avec lui, et connaissait un peu sa demoiselle, qu'elle trouvait sympa. Mais là elle savait que l'homme en face d'elle n'était guère enchanté de ce qu'elle venait de lui demander. Se pinçant donc les lèvres, elle finit par hausser les épaules et jouer avec une pointe de l'une de ses tresses avant de relever son regard vers le sien. "Je le sais oui. Je sais que j'enfreins carrément tout ce que vous avez mis en place. Mais penses-tu que j'ai vraiment le temps d'aller faire mumuse au poste d'Agate ? J'ai la classe des enfants, mon boulot au labo, plus le gardiennage d'Elias..." Oui, le gardiennage d'Elias. Savannah tentait par tous les moyens d'empêcher le polynésien de se barrer d'ici et ça demandait bien des ressources, alors elle mettait cela aussi en avant pour que le militaire accepte sa demande "peu académique".

La trentenaire savait aussi que sa demande ne devait pas remonter aux oreilles de June, Ela ou Davis, quoique ce dernier s'en ficherait sûrement tant qu'elle apportait de nouvelles choses. Après tout, elle avait déjà bien bûché sur les cadavres du labo, et la scientifique en désirait de nouveau, des tout frais, des cadavres grouillant d'insectes nécrophages se gavant de leur chair en décomposition, sans parvenir à rentrer dans le cerveau. Ca putain que c'était étrange et étonnant, et ça la titillait grandement depuis quelques temps aussi. Stanley repris la parole, lui annonçant qu'elle avait de la chance qu'il l'aime bien. Savannah lui adressa alors un sourire resplendissant avant de s'approcher de lui et lui coller un bise claquante sur la joue comme pour le remercier d'accepter. "Moi aussi je t'aime bien Stan. Puis tu sais, ce n'est pas parce que je n'aime pas les armes à feu que je ne sais pas me défendre." L'entomologiste avait poursuivit ses études à Quantico, à l'école du F.B.I. Elle savait donc se battre et se défendre, mais n'avait jamais utilisé d'armes à feu, merci son cher père qui avait fait jouer de ses relations pour l'en dispenser. Après tout sa jolie princesse n'avait pas besoin de manier de telles atrocités.

La demoiselle observait toujours son vis-à-vis et lui sourit en coin quand il l'interrogea sur ses réelles intentions. Il était assez amusant de constater combien le pôle scientifique, si discret attirait tant et questionnait tant. C'était flatteur ceci dit. Elle se mordilla légèrement les lèvres, sans quitter son regard avant de croiser ses bras sur sa poitrine. "La curiosité est un vilain défaut tu sais. Mais tu as de la chance, je t'aime bien, donc je vais te répondre" La tressée lui adressa un nouveau large sourire, ayant repris quelques uns de ses mots juste pour le charrier gentiment avant de décroiser ses bras et mettre ses mains dans les poches de son jean. "J'ai des questions, en fait je veux un cadavre tout frais, tout neuf. C'est pour la Science en effet." Tout comme lui elle avait appuyé sur ce mot pour lui faire comprendre que sa demande était purement pour l'avancée de leur boulot. "J'ai déjà pas mal travaillé sur les cadavres que l'on a, et je sais que tu es au courant puisque je t'ai déjà vu les ramener, petit malin ! Mais voilà j'en ai besoin de nouveau parce que je ne parviens pas à comprendre le pourquoi du comment les insectes ne bouffent pas le cerveau. Ca m'intrigue, je ne saisis pas. Je connais ces insectes, je les affectionne énormément, mais là c'est vraiment étrange. Quand on meurt, et qu'on laisse le corps pourrir, au bout d'un moment les nécrophages viennent dévorer le cerveau. Et y pondrent leurs œufs, les larves agissent dans l’intérieur des cavités dans lesquelles elles évoluent, et là, elles bouffent pas le cerveau. Ca m'échappe. Alors, j'ai vraiment besoin de nouveau spécimen, et t'es le mieux placé pour m'accompagner en chercher un". La métisse était franche, et elle n'avait quitter le regard de Stanley. Elle lui disait ce qu'elle voulait, sans détours. Elle espérait donc en lui exposant ses motivations qu'il accepte de l'accompagner et de tuer un Moche pour le ramener au labo avant d'observer et de comparer la viande fraîche et la moins fraîche. Son regard questionnait presque le jeune homme en lui réclamant en silence son approbation pour cette sortie hors des clous.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2150
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Lun 6 Aoû 2018 - 16:09
Stan se mordit l'intérieur de la joue, en écoutant les arguments de la tressée. Il savait précisément à quel point la jeune femme se décarcassait pour ce groupe, mais aussi pour Elias et ses sombres pensées. Et pour tout ça, elle avait son profond respect ! Il savait aussi que tous les habitants de Fort Ward n’étaient pas destinés à devenir de purs guerriers. Quelle importance si certains ne mettaient jamais les pieds dehors ? Aucune. Tant qu’ils avaient les bons réflexes en cas d’invasion sur leurs terres et ne partaient pas se faire massacrer comme ça avait été le cas en novembre dernier. Savannah était pourtant actuellement le cul entre deux chaises, puisqu’elle ne désirait pas se former plus que nécessaire pour l’extérieur, tout en voulant aller à l’extérieur…

Quoi qu’il en fût, le militaire avait décidé de lui laisser sa chance. Il envisageait déjà possible l’idée de ne pas s’éloigner beaucoup des barricades, où ils devraient pouvoir lui dénicher un macchabée ou deux qui pourraient combler ses attentes. Mais sa condition n’était pas mensongère. S’il n’était pas séduit, ce serait : non, un point c’est tout. Tout en mâchant son chewing-gum, il laissa ainsi la jeune femme lui expliquer ses interrogations. Il plissa les yeux.

- Tu veux dire que même quand on achève ces trucs d’une balle de l’crâne, tes p’tits copains s’y intéressent pas ? S’il n’avait jamais rien eu d’un scientifique, c’était un sujet qui l’intéressait fortement. Puis il aimait bien lâcher quelques théories à deux balles. Ils sont p’t-être juste moins cons qu’ils en ont l’air. Ils sentent que ça pue là-dedans. Sévère. Il haussa les épaules. Il ne voyait pas bien en quoi obtenir un cadavre récent apporterait des réponses à sa copine, mais elle savait bien mieux que lui de quoi il était question, alors il lui faisait entièrement confiance là-dessus. Il pinça les lèvres et la regarda de nouveau en réfléchissant. Avant de trancher. Ok. On s’éloignera le moins possible. Et tu m’obéiras au doigt et à l’œil, c’est clair ?

***

Ce fut ainsi deux jours plus tard que le duo partit en chasse. Stanley accompagna Savannah jusqu’à l’armurerie où il ne cacha pas leur sortie. Celle qui gérait le lieu était une de ses anciennes élèves, et elle se contenta d’acquiescer en les laissant se servir. Il prit son Beretta et des cartouches, même s’il ne pensait pas en faire usage. Puis ils s’emparèrent d’une arme blanche chacun. Ainsi parés, ils prirent le chemin des barricades. Pour ce faire, ils accompagnèrent la relève de la garde, motorisée, et les quittèrent devant l’entrée.

- Deux heures max, les avertit le garçon, sur le temps qu’il pensait qu’ils passeraient dehors. Cette expédition n’était pas conventionnelle, mais elle restait encadrée. Ainsi elle passerait plus discrètement, car dans le fond, nombreux étaient ceux qui s’en foutait ! L’instant d’après, Stan et Savannah marchaient ainsi sur une route déserte, entourée de végétations. Ils trimbalaient avec eux une brouette. Il chargerait leur macchabée là-dedans quand il l’aurait trouvé. Ok ce n’était pas efficace comme une voiture, mais il n’était pas utile de brûler de l’essence pour si peu ! On rejoint West Blakely. Là-bas, on devrait en trouver un. C’est pas loin. Le jeune homme jeta une œillade vers sa partenaire. Tu t’sens comment ? Car si lui était particulièrement décontracté, ce n’était certainement pas la même pour la métisse qui n’avait pas mis les pieds dehors depuis une éternité !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Mer 8 Aoû 2018 - 22:20
La métisse exposa ses arguments et à la vue surprise qu'afficha le militaire elle ne pu que lui adresser un léger sourire avant de hocher la tête. Oui c'était bien cela ses "petits amis" ne s'intéressaient pas au cerveau et en temps normal le cerveau était un des mets favoris des larves lorsqu'une personne était suffisamment en décomposition pour s’immiscer dedans tranquillement. "Sûrement oui, et c'est ça que je veux comprendre. Et oui on sous estime souvent les insectes, mais sans eux on serait mal. On vivrait sur des tonnes de déchets par exemple." Savannah donnait ce simple exemple, comme si elle se sentait obligée de devoir argumentait le fait que les insectes est une intelligence. Par ailleurs dans son exemple elle faisait référence aux bousiers, petit insecte de la famille des cloportes. C'était grâce à eux que la terre restait propre en partie, du moins.
Puis lorsque Stan accepta sa requête elle ne put s'empêcher de venir l'étreindre dans une embrassade amicale avant de le quitter joyeuse et guillerette. Stanley avait fait sa journée et les suivantes jusqu'au jour de la sortie.

Jour qui arriva quarante-huit heures plus tard. Savannah avait chaussé des bottes montantes, un jean, un t-shirt ainsi qu'une sorte de parka. Elle avait mis ses nattes en queue de cheval et une casquette sur sa tête. Ainsi vêtue elle se présenta devant Stan, souriante et tenant dans sa main un petit sac isotherme contenant quelques cotons et boîtes à pétris. Si Savannah sortait c'était aussi pour récolter quelques insectes en passant, su moins dans le sillon du marcheur qu'ils croiseraient sûrement. Elle était prête mais anxieuse. C'était sa première sortie en trois ans, alors la veille elle ne s'était pas gênée pour se détendre en compagnie du polynésien. Un petit massage du dos et c'était parti comme en l'an quarante !
Le responsable de la sortie lui indiqua de le suivre et c'est ce qu'elle fit avant de comprendre qu'elle devait prendre une arme, elle ignora prodigieusement les armes à feu et pris un couteau à la me longue. Elle saurait manier le couteau, sans soucis. Même si ce serait la première fois qu'elle verrait vraiment un rôdeur dans son état naturel, Ca allait la changeait du labo, mais c'était son choix et elle en assumerait toutes les conséquences.

Toujours obéissante l'entomologue monta en voiture avec son ami et regarda dehors le paysage, ça n'était guère différent de ce qu'elle voyait au camp, mais en moins civilisé. la nature reprenant complètement ses droits envoyant balader ce que l'humain avait bâti, et rien que pour cela, Savannah était époustouflée. Ce n'était peut-être que peu, ou bien habituelle pour ceux qui sortaient régulièrement mais pas pour la scientifique qui se trouvait captivée par ce qu'elle découvrait sous ses yeux. A coup sûr la pêche serait bonne.
Lorsque la voiture se stoppa elle comprit qu'elle devait sortir et par instinct elle serra le manche de l'arme trônant à sa hanche pour se rassurer. Bien sûr qu'elle suivrait chaque indication de Stan, elle avait beau être têtue, pestouille et princesse, elle n'était pas stupide et ne désirait se mettre trop en danger. Elle tenait à sa courte espérance de vie. Stan parla et elle se contenta de hocher la tête en le laissant prendre la brouette et lui emboîter le pas.

Quelques centaines de mètres plus tard lorsque le châtain lui posa une question elle se pinça les lèvres. Comment se sentait-elle ? Angoissait, heureuse, apeurée, surexcitée. Tant de sentiments contradictoires l'envahissaient. "Je ne sais pas trop comment décrire comment je me sens. je trouve ça magnifique, mais effrayant, je suis angoissée mais surexcitée. Je ne suis pas sortie du camp depuis mon entrée dedans au début. J'ai tellement travaillé, que je n'ai pas vu le temps passer." La Princesse des Insectes ne perdait pourtant pas son sourire ni sa joie de vivre, simplement elle se montrait plus prudente observant autour d'elle, jusqu'à voir la troisième personne pour leur expédition. Elle connaissait aussi West alors elle le salua d'une accolade et lui demanda comme il allait avant de redevenir sérieuse et poser son regard sur la nature qui les entourait et rester ébahie du spectacle magnifique. Mais elle perçut le bruit de la brouette et revint vite sur terre. "Donc si on récapitule, vous me trouvez le cadavre que je veux et je vous obéis au doigt et à l'oeil. je ne dis rien à mon boss ni à June et si vous voulez en échange je vous file aussi un pack de bière, j'en ai chez moi." Le troc c'était aussi leur façon de commercialiser des services, et cela semblait plutôt bien fonctionner, mais pour le moment Savannah se sentait prête de poursuivre cette sortie qui la faisait tanguer sans cesse entre la peur et l'excitation.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2150
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Ven 10 Aoû 2018 - 9:53
Stanley avait du mal à imaginer l’effet que cela faisait de sortir de l’enceinte de leur refuge après tant de temps. Pour avoir accompagné bon nombre de ses pairs au cours de la dernière année, il savait pourtant que le plus grand choc restait la confrontation avec ce qui restait de leur civilisation. Les bâtiments abandonnés, rendus à la nature. Et l’absence de gens. Partout. Jusqu’ici, les trois compagnons évoluaient encore dans une zone un peu boisée et sauvage, mais là où ils se dirigeaient, Savannah allait découvrir pour de vrai ce que le monde était devenu. Pas qu’elle en doutait encore réellement, mais la théorie et la pratique étaient deux univers qui ne se confrontaient pas toujours en douceur !

Ils marchèrent un instant, et Savannah ressentit rapidement le besoin de refaire un point. Elle paraissait cependant toujours assez relax, c’était une bonne chose. Ses deux compères acquiescèrent.

- On sort pas sous l’sceau du secret, ajouta le militaire. De toute façon, j’crois qu’aucun des deux ne s’intéresse vraiment aux détails des expéditions qu’on fait ! Mais t’inquiète tout est en ordre, personne n’aura de problème. Personne ne pouvait penser qu’il profitait de son statut de responsable pour faire se balader des copines. Après tout, il aurait été le premier à refuser la demande de la tressée s’il ne l’avait pas jugée pertinente. Ça personne n'en doutait !
- Ceci dit, on crachera pas pour autant sur le pack de bières ! S’exclama West en passant. Il croisa le regard des deux autres et haussa les épaules, innocemment, avant de sourire.
- Pas faux, Surenchérit le plus jeune. En tout cas, si tu commençais à manquer d’motivation pour faire avancer vos recherches sur ce virus de merde, cette sortie est c’qu’il te faut ! Ajouta-t-il sans sourire.

Car quand il y pensait, ça le rendait malade d’en être là. À ramasser des corps à la brouette, en priant pour que des gens compétents mettent un jour un terme à tout ça. Ils pouvaient chercher des subterfuges, réunir et pacifier les survivants, les exploiter, reconstruire le monde… mais à quoi bon si leur seul avenir était de crever et venir grossir les rangs des monstres qu’ils s’évertuaient à éliminer ? Il en profita d’ailleurs pour lui poser une question qui le turlupinait sérieusement.

- T’as bon espoir toi qu’on y arrive un jour ? A trouver un vaccin. Ce « on » n’était pas innocemment choisi. Car si c’était le travail assidu de d’autres, son rôle dans leur réussite n’était pas à négliger pour autant. Il les avait directement aidés à survivre aussi longtemps. T’sais, j’ai réfléchi à c’que tu disais sur tes larves là. Qui pondaient pas dans l’cerveau, ou j’sais pas trop. Est-ce que d’puis trois ans, vous avez réussi à évaluer combien d’temps les rôdeurs pouvaient survivre ? Sans bouffer. J’veux dire, ils sont pas éternels, si ?

Pour tout dire, ça restait envisageable et c'était cette possibilité qui l'inquiétait. Après tout, ce n’était pas comme si il comprenait une seconde comment on pouvait mourir et se relever en mode bouffeur de chair fraiche trois minutes après. Et puisqu’ils étaient déjà morts, est-ce que le temps avait un quelconque effet sur eux ? Pourtant leurs corps – dégueux – se décomposaient tout de même, non ?! Bref il n’y voyait pas très clair et se posait une pelleté de questions sur le sujet. West lui jeta un regard un coin, amusé. S’il trouvait parfois le garçon un peu borderline quand il était question de dire des vacheries à certaines personnes, il ne pouvait qu’applaudir son engagement et sa persévérance dans tous les domaines. Il cherchait toujours à comprendre, analyser et trouver des solutions !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Science rules!   Sam 11 Aoû 2018 - 22:52
Ce besoin de faire le point de contrôler que tout irai bien, était une manière quelque peu dissimulé pour cacher le fait qu'elle était un peu stressée. Vivre tant de temps recluse dans le laboratoire à travailler d'arrache pied, à rager sur ses échecs et à recommencer, encore et encore. C'avait été ça sa vie, le labo, le labo, le labo. Les morts à observer derrière une vitre résistante aux chocs, les insectes à récolter et chercher à comprendre le pourquoi du comment. Il leur manquait encore des choses pour bien faire le travail et c'était presque pire depuis le tremblement de terre. Savannah avait perdu des résultats de recherches et ayant travailler sur bon nombre de choses elle ne parvenait pas toujours à se rappeler sur quoi elle avait plancher et ce qu'elle en avait obtenu alors elle avait recommencer encore et encore. C'était ça, sa vie, un éternel recommencement.
Ecoutant alors les dires des deux hommes elle s'arma d'un sourire poli et joyeux. Parler du pack de bières était une bonne idée, une bonne monnaie d'échange. Elle chargerait sûrement Elias de l'emmener chez Stan. Savannah n'allait pas se casser le dos à emmener ce pack chez lui, elle laisserait faire le polynésien. Et s'il avait quelque chose à lui dire alors elle n'aurait qu'à lui adresser un ravissant sourire de peste et jouer un peu les jolies princesses en mal d'attention. Elle parviendrait ainsi à ses fins, c'était ainsi qu'elle fonctionnait par moment avec l'homme à la crête. Par le charme.

Marchant toujours en leur compagnie, l'entomologiste se fit la remarque qu'elle n'avait jamais vraiment rencontré ni causé à West, ce type avait sûrement une bonne quarantaine d'année, la mâchoire carré et les cheveux poivre et sel, signe d'un âge un peu avancé sans vraiment l'être. Mais il paraissait sympathique et souriant malgré tout le sérieux qu'il dégageait. Même Stan était sérieux lui aussi, comme si l'emmener au dehors lui demander plus de sérieux que si cela avait un simple civil. Peut-être que la scientifique se faisait des films, elle n'en savaiit rien, mais doucement elle sentait son ventre se tordre. C'était impressionnant de désolation tous ces paysages. C'était donc ça ce monde où la nature reprenait ses droits. Ca lui donnait un long frisson dans le dos, mais la métisse trouvait ce spectacle aussi sublime. C'était fou, ainsi donc ce monde catastrophique dégageait une aura un peu spécial, quelque chose d'angoissant mais de rassurant en même temps.

Stan sortie alors Savannah de sa contemplation muette en la questionnant sur l'espoir qu'elle avait pour l'avenir. Alors la trentenaire tourna son visage vers le jeune militaire et lui adressa un sourire empli d'une certaine douceur, son regard brillant alors de détermination. "Si je n'y croyais pas, penses-tu que je t'aurai demandé de m'emmener dehors ? J'y crois oui, je pense qu'on peut y arriver." Peut-être que le jour où ils y arriveront elle ne sera plus de ce monde, mais au moins elle mourait en ayant garder espoir en un avenir meilleur, c'était sûrement ça qui la tenait jour après jour. Elle inspira à nouveau en fronçant légèrement les sourcils et serrant dans une de ses mains son petit paquetage, tandis qu'elle fourrait sa main libre dans la poche de sa veste. " Oui ils ne parviennent pas à pondre dans le cerveau, et je veux examiner ça sur un cerveau frais." Elle marqua une pause avant de reprendre tout en s'humectant les lèvres de sa langue. "Un rôdeur peut survivre un temps oui sans manger, il développe une agressivité un peu plus forte vis-à-vis des odeurs de chair fraîche que l'on dégage, mais le corps, hormis le cerveau continue de se décomposer, c'est comme s'il n'y avait que cette partie qui restait pratiquement intacte. Les chairs suivent le processus de la dégradation normale d'un corps mort. Alors oui, c'est au bout de long mois qu'ils meurent, parce qu'il dépérisse, que n'être plus qu'un tas d'os ne fait plus rien d'eux. " La tressée avait parlé d'un ton calme, les sourcils quelque peu froncés, elle revoyait en image bien distinctes toutes ses observations, toute cette fascination qu'elle avait pour eux. Les scientifiques devaient passer pour des intellos morbides aux yeux de bien des gens dans ce camp. Mais ils n'en étaient pas moins humain eux aussi.

Elle soupira alors doucement et posa son regard sombre sur les deux hommes avant de hausser les épaules. "Mais ma réponse est qu'ils ne sont pas immortels, c'est comme si on accordait une autre vie, une vie destructrice c'est vrai. Une sorte de "réincarnation", mais avec rien de bien plaisant et toujours dans la même enveloppe. C'est triste je trouve de finir ainsi. Mais il me semble que c'est plus ou moins notre lot à tous." Ils étaient tous porteur de ce gêne qui les réincarnait en ces monstres assoiffés de chairs et de sang. La femme soupira et déglutit, un jour peut-être qu'elle finirait comme ça, c'était déjà presque un exploit qu'elle soit arrivé à ses trente ans, alors si elle les dépassait, elle pourrait se dire qu'elle est sur la bonne voie.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2150
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Science rules!   Lun 13 Aoû 2018 - 14:15
Comme toujours Savannah se montrait confiante et enthousiaste. Elle croyait en la future découverte d’un vaccin, et elle avait raison : c’était certainement indispensable pour qu’elle continue à s’investir de la sorte dans cette entreprise. Ces bestioles la passionnaient, ça ne faisait aucun doute, mais montrerait-elle autant de zèle à les étudier si elle pensait que tout ceci restait inutile ? Le jeune homme en comprit en tout cas que la tressée et son équipe n’avaient pas encore creusé toutes les pistes et qu’un espoir perdurait. Il pourrait s’en contenter. Il fit un hochement de tête, satisfait. C’était juste qu’il avait parfois lui aussi besoin d’être rassuré ! Quant à la suite de son discours, elle lui plut également.

- Vous n’avez pas fait des estimations de ce temps de décomposition ? Imagine, si dans deux ans, ou cinq ans, tous ces crevards ne sont plus que des tas de chairs informes et inoffensives, ça changerait tout ! Certes il en resterait toujours quelques-uns pour venir les hanter. Mais la majorité de ces morts-vivants n’avait rien becté depuis deux ou trois ans… Alors si cette vague de monstres pouvaient déjà se désintégrer d’elle-même, ce serait un sacré progrès ! Enfin j’suis peut-être trop optimiste avec les dates-là, non ? Il fit une grimace.
- Nan mais ce scénario est vraiment envisageable ? Ajouta West finalement aussi intéressé. Il avait du mal à y croire. Le doux rêve d’un monde sans tous ces rôdeurs ne laissait personne insensible.

Sur cette idée, ils marchèrent un peu en silence. Chacun méditant de son côté. Ils arrivèrent finalement à proximité des premières maisons sur Blakely Avenue. Les premières avaient des signes écrits sur les portes. Stanley les expliqua pour son amie.

- Ça veut dire que les maisons sont clean. Ça a été fait pas longtemps après qu’on aménage ici. Quand on en était encore à espérer trouver des trucs dans les maisons par-là. Si tu vois un point d’exclamation à la place d’une de ces croix, c’est qu’il y a toujours des rôdeurs à l’intérieur. On f’sait pas systématiquement le ménage. Surtout quand on pouvait s’en passer. Ils avaient une autre politique aujourd’hui. Du moins sur l’île ! Depuis qu’ils avaient mis en place le poste sur Agate Passage, ils éliminaient tous les macchabées qui croisaient leur chemin. Dans le but d’avoir un jour une île vierge de tout danger, qui savait ? Mais ils en étaient encore loin… Reste bien à côté d’nous. conseilla-t-il par la suite à Savannah.

Ils continuèrent ainsi à s’avancer, plus silencieux cette fois, et davantage aux aguets.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Science rules!   
Revenir en haut Aller en bas  
- Science rules! -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» N.W.O Extreme Rules 2013 - 4 Mai 2013 (Carte)
» N.W.O Extreme Rules Non-Officiel Résultats (Version Vote)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: