The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Mauvaise graine -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 243
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Sam 11 Aoû 2018 - 23:36
Savannah restait guillerette, posée et observait la jeune française avec une certaine attention, une certaine curiosité. Valentine dégageait quelque chose d'hautain mais d'élégant à la fois, sûrement était-ce dû à ses racines françaises. Savannah n'avait que peu entendu parler d'elle alors elle avait développé une certaine curiosité à l'égard de la jeune femme.
Lorsque celle-ci émis un léger rire, la métisse ne dit rien, ne fit aucune remarque, elle aussi avait ris en imaginant les grand dignitaires à quatre patte dans la terre alors si la brune face à elle riait aussi légèrement, son cerveau devait, lui aussi, avoir cette faculté d'avoir une imagination presque débordante.

Savannah ne la jugeait pas et fut ravie que la cadette accepte de lui faire visiter son jardin. Son potager. Mais elle fronça un peu les sourcils en écoutant la demoiselle évoquer le fait qu'il n'y avait pas que le jardin qu'elle avait envahie. Elle avait la sensation que Valentine se décrivait presque comme une folle des plantes et cela fit rire légèrement l'ancienne agente du F.B.I. Au moins elle n'était pas la seule à passer pour une dingue. Elle aussi de part sa profession étrange et son grand intérêt pour les insectes devait passer pour une déséquilibrée. Mais à dire vrai cela lui passait bien au dessus de la tête, parce que ce qu'elle faisait avait son importance. Pas que Valentine ne fasse rien d'important au contraire, elle permettait au camp de survivre avec ses aliments. Et la fana d'insectes trouvait cela fort intéressant comme démarche. Alors lorsqu'elle termina son explication avant de rajouter qu'elle tenait à terminer son café, la métisse éclata de rire avant de vite se reprendre pour ne pas réveiller son amant qui dormait toujours à l'étage. "Ne t'en fais pas ! Je ne dirai rien, chacun à ses passions et certaines prennent plus de place que d'autres. Tu as la tienne, j'ai la mienne avec les insectes, alors je ne vais rien dire, parce que mon bureau au labo ressemble à une collection de petits êtres volants et rampants dans des boîtes étalé sur la table et entassé les uns sur les autres." Elle rit à nouveau et se pinça les lèvres doucement avant de prendre sa tasse et de terminer son café, laissant à la frenchy le temps de finir le sien. "Si tu veux je te donnerai un paquet de café, ça sera en remerciement de tes bocaux. POur mes conseils ça reste juste des conseils, pas besoin de monnaie d'échange, ça te convient ?" elle lui adressa un léger sourire, l'afro-américaine étant sincère dans ses propos. Elle trouvait cela normal de venir en aide aux autres, ça permettait de garder espoir en l'humanité.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 164
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Ven 17 Aoû 2018 - 22:53
Valentine hocha la tête machinalement. Elle avait le sentiment de sortir la tête de l’eau, d’une certaine manière elle était restée attachée à sa petite routine, une routine appréciable et qui lui avait apportée la dose requise de socialisation sans que cela ne soit trop pour la jeune française. Pourtant, elle devait bien se rendre à l’évidence, elle ne pouvait décemment pas restée dans sa maison à faire pousser tout et n’importe quoi. Même si c’était clairement insultée et la sous-estimer que de croire qu’elle faisait pousser n’importe quoi. Par ce temps, elle pouvait clairement être satisfaite de sa très prochaine deuxième récolte de tomates. Savannah restait elle même guillerette et joyeuse. Si Valentine devait se compter à la métisse, elle dirait qu’elles étaient opposées en un nombre importants de point soupçonnait-elle. Mais c’était certainement des pensées qu’elle garderait pour lors du désherbage de sa petite serre, et la récolte des champignons dans la cave. Cette idée là, elle ne pouvait pas s’en dire la précurseur, pourquoi croyez vous qu’on les appelle : champignons de paris ?

Au final, les deux jeunes femme pouvaient au moins se comprendre sur les passions … encombrantes. Valentine voulait bien croire, et voulait bien imaginer à quoi ressemblait le bureau de Savannah. Elle se mit à rire doucement avant de reposer sa tasse et de reporter son attention sur son interlocutrice. Tous ces gestes redevenaient naturels, simples, tranquilles. elle découvrait une vie loin de l’urgence de la survie, même si elle devait se rendre à l’évidence que les plantations allaient devoir passer à la vitesse supérieure. Elle allait devoir donner des résultats comme tout le monde à la tête d’un projet par ici. Valentine avait plus d’une astuce dans son sac, et comptait bien mettre à profit son apprentissage qui n’était d’ailleurs pas si vieux si on faisait le calcul. « Je ne peux pas faire semblant de ne pas pouvoir accepter un paquet de café.» commençât-elle en hochant la tête le sourire aux lèvres. Elle ne ferait pas de courbettes, ou elle ne ferait pas semblant de ne pas pouvoir accepter. C’était une opportunité trop belle, et l’idée de boire un café en le matin en regardant ses plantes lui semblait comme être une belle promesse de matinée. Elle but la dernière gorgée et au contraire de la bière, la dernière gorgée de café était toujours la meilleure, comme la première d’ailleurs. « Eh bien j’ai terminé. Si tu veux nous pouvons continuer cette conversation chez moi. Et tu pourras me donner des conseils en te basant sur mon travail… que je définirais comme … encombrant. » fit-elle en se mettant à rire franchement. Elle pouvait bien passer pour folle. En attendant, elle serait curieuse de savoir combien la prendront pour une folle quand ils auront troquée les boites de conserves pour des légumes frais.

« En route ? »


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 243
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Dim 19 Aoû 2018 - 21:22
Savannah restait courtoise, elle ne connaissait pas la française, mais elle savait simplement qu'elle sympathisait peu avec les gens autour, qu'elle avait su établir quelques liens, surtout avec June lui semblait-il. Mais à dire vrai elle n'en savait trop rien. Et puis chacun avait sa façon d'être. Savannah ne pourrait juger la brune face à elle. elle aussi été restée durant de long mois sans voir d'autres personnes que ceux du labo. Elle avait été comme ça, plongée dans son boulot, n'en sortant que pour manger un peu et aller dormir et revenir ensuite travailler. ce rythme lui avait convenu durant un moment, avant qu'elle ne se rende compte qu'elle loupait bien des choses. Qu'elle ne pouvait pas rester ancrée dans cette routine qui lui bouffait toute vie sociale.

Le sourire qui naquit sur le visage jeune de la demoiselle quand elle lui annonça lui offrir un sachet de café, ne put que faire sourire en retour Savannah. "Alors ne fait pas semblant et prend le. Je peux en avoir d'autre, il suffira de me dire quand tu en voudras. Il faut s'entre aider désormais, même si ce camp est déjà soudé je trouve. " Du moins c'est ce qu'elle s'était dit en arrivant là puis en sortant enfin son petit minois du complexe scientifique un peu plus souvent. A moins que ces observations ne soient parfaitement trompeuses et que les liens qu'elle avait tissé ne soient tous fait de faux semblants. Après tout, tous pouvait bien être hypocrite, elle-même la première. Il lui arrivait de l'être. Notamment avec certaines facette de la rousse à la tête du camp. Avec elle, elle pouvait être hypocrite. Elle assumait ce fait, cet attrait de sa personnalité, mais ne le disait pas non plus de but en blanc au premier venu. A coup sûr cela ferait fuir bien des gens.

Reprenant ensuite le cours des paroles prononcées par la frenchy, elle sourit à nouveau avant de hocher la tête par politesse. Savannah capta rapidement le sujet de la discussion pour ne pas répondre à côté et paraître impolie, ce qu'elle n'était pas. Son père l'avait suffisamment bien élevé pour qu'a trente ans elle tienne encore des bases de savoir vivre. "Oui ne t'en fais pas, je te donnerai tous les conseils que tu souhaites." Lorsqu'elle termina son café, la métisse se leva et hocha la tête avant d'aller prendre sa veste et l'enfiler. mais avant de quitter le lieu de sa résidence, elle se stoppa, ouvrit un tiroir et en sorti une feuille et un stylo, alors elle écrit un mot pour Elias et s'excusa auprès de Valentine. Savannah déposa son petit mot sur la cafetière de la cuisine. Elle regagna la porte d'entrée et ferma la porte sans la fermer à clé. Puis elle emboîta le pas de la demoiselle botanique et fourra ses mains dans les poches de sa veste.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 164
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Ven 24 Aoû 2018 - 22:06
Il était évident que Valentine vivait dans son propre monde, et parfois daigner en sortir. Désormais il ne s’agissait plus de savoir si elle devait en sortir ou non, il ne s’agissait plus d'elle. Ou du moins plus entièrement. Si elle semblait avoir du mal avec les codes sociaux, ce n’était pas quelque chose sur lequel elle avait l’intention de travailler. Elle n’en voyait pas l’utilité et estimait d’ailleurs que le seul avantage de tout cette débandade avait été le fait de ne plus avoir à se tordre dans toutes les sens.. Même si en réalité elle ne l’avait jamais vraiment fait. Pourtant si elle était loin de la joyeuse française qui disait bonjour à tout le monde et à tout va, elle était appréciée du voisinage, car discrète et toujours capable d’apporter quelque chose sur la table, ou de troquer quelques denrées fraîches.

Elle se leva, et fourra dans son sac le fameux paquet de café, bien trop heureuse d’avoir pu s’en procurer. L’information d’ailleurs, comme quoi Savannah pouvait s’en procurer n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Les deux jeunes femmes se mirent donc en route. Le chemin n’était pas spécialement long, ni spécialement fastidieux, tous le contraire d’ailleurs. Elle n’en revenait jasmin e la facilité à laquelle il pouvait se balader sans rien craindre. Rassurés par les gardes, qui tour à tour prenait leur tour. Il faisait bon vivre … Étrange, étrange, petite bulle de calme, peut être moins de sérénité, protégé bec et ongles par les bras du camp. Rapidement, elle arrivèrent devant la maison qu’occupait Valentine. Elle ouvrit la porte, et déposa son sac dans l’entrée non sans récupérer le paquet de café. « Entre, je t’en prie. » Valentine retira sa veste. Elle portait un simple jean assez large taille haute, qui devait certainement appartenir à l’ancienne propriétaire des lieux, et une chemise large rayée blanche et bleue, qu’elle avait noué à sa taille. Elle prit une longue inspiration, s’imprégnant de l’odeur de terre, de chlorophylle. Valentine guida Savannah vers la cuisine qui donnait ensuite sur la veranda. Dans la cuisine sur chacune des étagères ont trouvait soit des bocaux remplis de différents légumes : choux, carottes, radis, oignons, haricots… Quelques pots renversés de confitures qu’elle avait fait elle même en suivant la recette de sa mère. Sur la table un panier remplis de denrées fraîches quelques fraises, framboises et par ce temps là les quelques tomates éclatées avait embaumée la cuisine de l’odeur si spécifique des tomates fraîches. Il y avait aussi des bouquets d'herbes qui séchait au soleil, basilic, thym, ciboulette pour n'en citer que quelques unes. Valentine avait transformé l'endroit pour qu'il ressemble un peu à ce qu'elle avait perdu en France. Il y avait une ambiance tranquille, légèrement hors du temps, où il faisait bon. Bien entendu, plusieurs expérience de différents noyaux, et germes qui patientait tranquillement dans l’eau pour ensuite être planté comme tous les restes. « Nous pouvons commencer par le jardin, je suppose que c’est là nous pourrons réellement nous donner une idée de ce qu’il y aura à faire. Je pense que les champignons à la cave peuvent attendre. »

Même sur les murs extérieurs, elle avait installé des tuteurs pour guider de la vigne, et pour l'été, elle espérait pouvoir récolter les premiers butternuts. Les citrouilles de l'année dernière avait duré pendant de nombreux mois et elle s'en était féliciter. « On pourra aller voir la serre ensuite. »  Une chose pour laquelle elle avait souffert des heures et des heures à construire cette serre de fortune, de bric et de brac en compagnie de Lucas, trônait désormais dans le jardin et ne faisait que s'améliorer au fur et à mesure du temps pour la rendre plus résistante aux intempéries. Elle se tourne vers Savannah en souriant sincèrement, toujours expressive, elle était particulièrement fière de ce qu'elle avait accompli pendant ces deux années.

Spoiler:
 


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 243
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Dim 26 Aoû 2018 - 22:48
La scientifique ne savait pas réellement à quoi s'attendre en allant chez la discrète française, mais elle l'avait avertie de sa passion des plus envahissante, d'un certain côté Savannah savait que les plantes envahissaient, mais cela ne l'empêcher cependant pas de se questionner réellement sur le milieu de vie de Valentine. Mais elle savait se montrer sereine et curieuse. Avançant donc en silence en sa compagnie elle salua d'un simple mouvement de tête une ou deux personnes qu'elle connaissait. La métisse était réputée pour sa sympathie, son altruisme aussi, elle était ainsi la demoiselle, mais on savait aussi qu'elle avait tendance à parfois se montrer un peu prétentieuse et princesse, mais cela faisait parti de son charme. C'était Savannah, et avec un sourire doux, un regard brillant d'intelligence et un brin charmeur elle savait faire oublier son côté petite peste. Elle était ainsi la jolie métisse, elle avait été habituée à vivre ainsi. Enfant unique d'un père gâteux à son égard ne pouvant quasiment rien lui refuser, elle avait grandi comme une princesse. Mais elle n'en était pas moins débrouillarde et être à genoux dans la terre ou y mettre les main ne la dérangeait cependant pas le moins du monde.

Arrivant bien vite chez l'horticultrice elle entra à sa suite et fut en tout premier saisit par toutes ces odeurs. Mélange étrange et saisissant. L'odorat étant piqué à vif, elle fronça un peu les nez et sentie ses yeux s'humidifier un peu, mais la trentenaire pris sur elle. Il fallait un petit temps d'adaptation. Et il venait tout doucement, suivant la jeune femme vers la cuisine, son regard se posa un peu partout curieuse et impressionnée. L'entomologue se faisant alors la réflexion qu'elle n'était pas la seule à être barge au final. Elle savait que sa passion et son métier pour les insectes faisaient d'elle un cas étrange et un peu barré pour le regard niaiseux du commun des mortels.
Un doux sourire alors orna le visage de la tressée et elle effleura du bout des doigts les légumes frais et à la vue des fraises, eu envie d'en croquer une. Leur robe rouge brillante était gorgée de soleil, un vrai régal pour les yeux et une véritable surprise olfactive. Tirée alors de son observation, elle sourit un peu plus. "Je suis très impressionnée par tout cela ! Et tes fraises sont superbes." Savannah s'était simplement attendue à voir des plantes de partout mais elle ne s'attendait pas à ce que cela soit si beau. Alors son sourire s'agrandit quand elle posa les yeux au travers de la fenêtre pour y découvrir quelques segments du jardin. "Oui, je te suis. Les champignons tant qu'ils sont en milieu humides peuvent survirent à bien des choses !" Lui emboîtant à nouveau le pas elle sortie de la maison et découvrit l'étendue du jardin.

C'était bien rangé, même bien organisé et donc très plaisant à voir, à constater. Savannah regarda ensuite la serre faite de bric et de broc et se fit la réflexion que cela apportait quelque chose d'étrange et de presque féerique à ce décor hors du commun. Tout était frais et les odeurs enivrantes. Avançant vers les premiers plans de légumes elle finit par s'accroupir, ôter sa veste et la plier pour la poser délicatement au sol avant de remonter un peu ses manches et saisir ses tresses pour les nouer afin qu'elles ne la dérangent pas. Fin prête l'ancienne agente du F.B.I. effleura la terre de ses doigts et se permis alors d'y creuser un petit trou. Son regard brun rivé sur la terre elle sourit doucement en constatant que les racines semblaient saines. "Tu possèdes déjà des vers de terre, la terre autour des racines est bonne et saine. Mais attention aux feuilles. Elles attirent les limaces, il te faudra donc du charbon de bois à déposer autour des pieds. Ca ne va pas intoxiquer les insectes sous-terrain."

Elle se redressa et laissa son manteau là où il était pour passer à l'autre plans de légumes et refaire la même chose, avant de soupirer légèrement. Pour les fraisiers et autre fruits, il faudrait que tu trouves quelque chose de plus sucré qu'eux pour éviter que de petits insectes ne viennent trop croquer dedans, ils sont attirés par l'odeur du sucre." Un nouveau sourire se fit plus présent et elle se redressa une fois encore observant autour d'elle, cherchant à voir la qualité du bois, cherchant d'éventuel mites ou autres petites bestioles nuisibles.. Mais rien, c'était sain. Il lui fallait quelques coccinelle cependant et d'autres petites astuces pour éloigner les rampants désagréables. "Ton jardin est superbe ! Je ne savais pas qu'on pouvait en avoir un ainsi par ces temps difficile. Mais je suis assez curieuse de découvrir ta serre." Dit-elle d'un ton enjoué, prête à découvrir plus de chose et à lui faire par la suite ses propositions.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 164
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Mar 28 Aoû 2018 - 22:38
Elle se souvenait de l’état dans lequel elle était arrivé quand on lui avait assignée cette maison. Valentine se souvenait avoir supplier pour un peu de verdure, un jardin, ne serait-ce que quelque chose pour qu’elle puisse sentir l’herbe sous ses doigts, la terre sous ses ongles, quand elle ragerait pour tout ce qu’on lui avait prit et qu’on lui rendrait jamais. La jeune femme en était certaine. Elle s’était sauvée en s’imposant un projet celui de transformer cette petite parcelle de terrain en quelque chose qui pourrait faire écho avec de l’espoir. Que Savannah n’imagine pas que l’entreprise avait été facile, elle avait désespéré plus d’une fois de voir les feuilles jaunir, et les tiges sécher. Elle avait passé ses nerfs plus d’une fois, et arroser certaines pomme de terre avec des torrents de larmes. Mais, elle avait persévérer, oublier sa peine dans la terre, apprécier de voir pousser certaines choses, son esprit s’était concentré sur autre chose, sur construire quelque chose, et à son avis il s’agissait de la meilleure thérapie la concernant. Elle n’aurait pas été capable de s’ouvrir au monde, de causer de sa souffrance à une psychologue. La française la n’aurait pas supporter qu’on lui dise : « tout ira bien, c’est normal d’être triste, de souffrir. » Elle était bien trop pragmatique pour se laisser aller à une dépression et s’y complaire.

« Tiens. » fit-elle en lui tendant une fraise qu’elle venait de cueillir t qui s’était caché sous les feuillages. « J’ai toujours eu la manie de garder les pépins des choses que je mange. Alors je suis arrivée avec ici avec assez pour planter. » Il était vrai que la diversité du jardin de Valentine était étonnante pour ne pas dire … improbable. Mais la demoiselle avait plus d’un tour dans son sac et si elle n’était pas de caractère à se laisser espérer à tout va. Elle avait toujours garder chacun des pépins, des noyaux de tout ce qu’elle mangeait et ce depuis le début de cette fin des temps. Elle n’avait pas loupé l’opportunité de cacher dans un mouchoir les pépins de tomates que son père avait pris pour elle dans une supérette, de même pour les tomates, et tout ce qu’elle voyait autour d’elle. Même si les dernières semences arrivaient directement de quelques expéditions faîte, elle n’était pas du genre à rechigner devant un fruit pourri, surtout si une fois planter celui si pouvait lui donner de quoi sublimer son jardin et être servi dans une assiette ensuite. « J’imagine que c’est plus facile quand on y met toute sa rancoeur… C’est ce qui m’a sauvé je pense, mettre toute ma tête dans les plantes ça motive à ne pas se contenter de quelques plants. Plutôt que de me déshydrater sans but, j’ai arrosé quelques plantes. » fit-elle pensive, en se baissant pour  arracher une mauvaise herbe avant de la jeter dans le bac de compost qui lui servait d’engrais. Non, il n’y avait pas de gaspillage, tout était bon à finir sa vie à nourrir les pissenlits.  « J’ai eu un problème de puceron il y a quelques semaines..  J’ai planté quelques orties et j’ai vaporisé une solution à l’ail. J’étais plutôt satisfaite du résultat. J’utilise les orties depuis un moment maintenant, ça aide à réguler le sol et ça aide à la croissance des plantes. » Elle hoche la tête en écoutant les conseils de Savannah. « Est ce que de l’eau sucré serait suffisante ? Je n’ai pas beaucoup de possibilité de rivaliser avec l’odeur naturelle des fruits. Et je me vois très mal cacher de la bière pour me protéger des limaces. » fit-elle en riant doucement. « En ce qui concerne la serre il s’agit avant tout de savoir comment réagit certains semis en abri. Je connais mal le sol par ici. Suis moi. »


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 243
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Mer 29 Aoû 2018 - 17:14
Surprise mais ravie de voir Valentine lui offrir une fraise rouge et gorgée de sucre, la métisse afficha un large sourire heureux et remercia la demoiselle avec sincérité. Bon Dieu ! Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas eu le plaisir de croquer dans une fraise, qu'avant toute chose elle en sentie le parfum, puis porta le fruit à ses lèvres et croqua dedans, appréciant le goût si particulier et fin des fraises sans traces de produits chimiques. Ca lui rappelait ses cours au Canada, où ils avaient planté des fruits pour observer le monde des rampants et leurs caractéristiques du goût. Cela pourrait paraître étrange pour quiconque ne connait pas cela, elle passerait aussi pour une dingue si elle expliquait cela en détail, et on rirait sûrement en disant que des insectes, sont justes des insectes. D'un côté ils auraient raison, mais d'un autre, c'était passionnant. Du moins aux yeux de Savannah.

Terminant donc de manger cette fraise pleine de soleil elle continua sa visite de ce lieu si particulier et frais. C'était un réel plaisir pour les yeux et l'odorat. Elle se doutait bien que faire pousser tout ça n'avait pas dû être simple. Et les dires de la petite française, la firent se tourner vers cette dernière, affichant un léger sourire de compréhension. Je comprends oui. Ca n'a pas dû être facile tous les jours. Et l'idée de garder chaque noyaux, chaque pépins est excellente. Je pense que peu d'entre nous aurait eu la malice de le faire. C'est donc très bien pensé de ta part." La métisse était sincère dans ses mots. Elle-même n’aurait su faire ce qu'avait produit la petite jardinière du camp. Et elle ne pouvait que l'en féliciter.

A sa question, elle réfléchis un court instant avant de froncer un peu les sourcils. Oui cela pourrait fonctionner, mais la bière ou de la confiture font aussi l'affaire. tant que c'est encore plus sucré et goûteux que les fruits. Les insectes penseront que c'est meilleur et c'est justement cet excès de gourmandise qui va les tuer." Elle effleura du bout de ses doigts tatoués les feuilles vertes des plans avant de hocher la tête et suivre la française vers la serre fabriquée en système D. Entrant dedans elle fut à nouveau saisit par les différentes odeurs qui lui piquèrent un peu le nez cette fois-ci, mais elle n'en dit rien. Regardant en l'air pour observer les fondations et voir quels types d'insectes pourraient s'aventurer ici. "Si des araignées viennent ici, ce n'est pas grave, par contre tu risques d'avoir des escargots, je pense que tu en as déjà. Et c'est un soucis. les escargots n'aiment pas quand il fait trop chaud mais un lieu humide comme une serre est un paradis pour eux. A nouveau il te faudra du charbon au niveau des pieds de tes plantes et des légumes, et à nouveau quelque chose de sucré. C'est peut-être barbare ce que je vais te dire, mais quand tu trouves un escargot, jette le hors de ton jardin. Sinon... Sinon, si tu m'y autorise je peux venir avec les enfants en petits groupes et on vient te retirer tous les escargots. je suis sûre que les mômes seraient ravis de les chasser." Elle lui adressa un nouveau sourire. L'entomologiste en était persuadée, les escargots avaient le don de plaire aux enfants en dessous de dix ans, et encore, elle savait que Kassidy, même du haut de ses treize ans aimait bien farfouiller dans la terre. La petite de Clayton se ferait donc un plaisir de venir, et la blondinette faisant parti des aînés du groupe était appréciée des autres. elle serait donc un véritable atout. L'idée qui germait dans la tête de Savannah prenait forme. Cela faisant plaisir à tout le monde. Qu'en penses-tu ? Serais tu prête à me laisser ici avec un petit groupe d'enfants pour nous occuper des insectes nuisibles du jardin ? Je ne te demanderai rien en échange, car le plaisir de voir ces gamins chasser les rampants est ma récompense. Tu es dans ce cas là toute gagnante. Tu ne nous dois rien, et ton jardin est encore plus sain." Savannah savait par ouïe dire que Valentine était une personne réservée qui tenait beaucoup à ce qu'elle avait créer à la sueur de son front et à l'eau de ses larmes, alors elle ne pouvait que lui proposait un accord dans lequel elle serait la plus gagnante des deux.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mauvaise graine -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...
» Mauvaise matinée [Taylor D.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: