The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Mauvaise graine -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 137
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Sam 1 Sep 2018 - 23:59
Valentine n’avait jamais été femme à avoir peur des insectes. Mais elle devait tout de même avoué une véritable aversion pour tous les rampants glissants et gluants, qu’ils soient escargots, limaces ou loches, elle avait une sainte horreur de ces bestioles. Pourtant, elle était absolument incapable d’écraser un escargot, et au contraire, par temps de pluie, entendre la coquille craquer sous sa chaussure était pour elle la pire des choses, elle en chouinait pendant quelques secondes. Rien que d’y pensé, cette image lui arracha un sourire. C’était les nuits de retours de soirée, où la pluie s’était invitée, qu’elle portait un ciré jaune, parce qu’on lui en avait rapporté un de Bretagne, et qu’au bras de son homme, elle avait écrasé un escargot.

Malicieuse ? Elle n’en savait rien. Elle avait toujours eu cette manie, cette déformation qu’elle attribuait à sa profession de ne rien jété d’un fruit ou d’un légume, que rien de ne perd, rien ne se créer, mais tout se transforme. Et son jardin en était la preuve par deux. Elle avait transformer son chagrin, planté chacune des pépins qu’elle avait gardé, préférant tout de même ne pas tenté de planté pour un citronnier ou un oranger, elle n’en avait pas encore la possibilité, même si l’idée du jus d’orange frais lui traversait l’esprit plusieurs fois par semaine, l’obligeant à se pencher un peu plus sérieusement sur la question. « Je vois. Dans ce cas, j’irais me procurer du charbon. Pour ce qui est de la confiture, je n’en ai pas encore assez pour pouvoir l’utiliser comme insecticide, mais je trouverais une solution.» Et peut être pas forcément l’envie non plus. Elle réussissait à troquer pour beaucoup avec ses pots de confiture maison. C’était peut être très primaire, mais Valentine avait besoin de certaine chose pour rester saine d’esprit. Valentine hocha la tête au conseil avisé de Savannah, elle irait se procurer du charbons dès qu’elle en aurait le temps. Elle écouta ensuite la proposition de la jeune métisse, et dans un premier temps elle n’avait aucun espèce d’intention de laisser les enfants dans son havre de paix, de tranquillité et de diversité. Elle les estimait bruyants et le fait qu’ils soient toujours d’une relatif bonne humeur avait le don de taper sur les nerfs de la jeune française. Une française qui se respectent ne peut pas être toujours de bonne humeur, c’est contre nature, et surtout c’est certainement très mauvais pour la santé. « Je n’aime pas trop les enfants. Ils ont tendance à manquer de retenue.. » commença t-elle en pensive en se penchant pour attraper l’arrosoir qui était à sa droite, avan d’en faire pencher le bec pour arroser les plants de tomates qui allaient certainement lui donner une récompense pour tout ces efforts d’ici à la fin de la semaine. L’eau goutte et goutte le long des feuilles, une chose qui a le don de calmer, et de relaxer Valentine. Elle adorait s’occuper des plantes, les arroser, et les bichonner.« Seulement en petit nombre. Et quand je ne suis pas là. Je n’ai malheureusement aucune patience pour ce qui est des enfants. J’aurais sûrement fait une mère indigne. Ils pourront aussi y aller de coeur joie dans les plantations. S’ils peuvent transmettre un peu de leur enthousiasme illimité au passage, ça ne peut être que positif. »

Elle hoche la tête et continue d’arroser légèrement distraite, et concentrer pour ne pas faire comme à son habitude et parler à ses plantes. Elle avait toujours été convaincue que des « énergies positives »  autour des plantes ne pouvaient être que positive, et peut être que cela la rassurait un peu. Non pas qu’elle était seule au point de parler à ses plantes, la situation serait alors des plus tristes et des plus pathétiques. Mais Valentine n’était pas femme à étaler ses problèmes, et avoir besoin qu’on lui donne des conseils. Le silence des plantes lui suffisait amplement.


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Dim 9 Sep 2018 - 21:24
"Si tu n'as pas de quoi faire de la confiture, peut-être sais tu fais un peu de caramel, mais pas du vrai. Quelque chose d'encore un peu liquide. Tu en places des coupelles aux coins des potagers et tu verras sur les insectes néfastes ne viendront plus grignoter tes fruits et légumes, et en effet coupler cet effet au charbon sera d'autant plus bénéfique pour toi." L'entomologiste ne perdait pas pied, elle savait ce qu'il fallait faire, certes cela pouvait être barbare d'enfermer des limaces ou autres insectes dans le sucre, mais au moins ils n'allaient pas bousiller le travail de quelqu'un qui s'acharnait et aimait les plantes autant qu'eux. Parfois la vie était injuste et elle même la rendait injuste pour ses petites bestioles.

La visite du jardin et de la serre continua. Savannah prodiguait ses conseils du mieux qu'elle pouvait et présentait aussi des idées à la française. Bien entendu, elle ne manqua pas de voir la mine surprise et peu enjouée de la jeune femme quand la métisse parla d'amener des enfants. Elle pouvait la comprendre, rameuter une bande de mômes dans un si bel endroit pouvait bien vous filez quelques sueurs froides et une forte envie de claquer la porte au nez et refuser cette invasion. Hors, Savannah connaissait chaque enfant du camp, et chacun appréciait la laborantine. Elle savait faire avec eux, elle savait comment gérer leur colère, et de façon parfois bien surprenante, retournant la situation et les amenant à les faire réfléchir par eux-même.
Savannah se servait de son éducation monoparentale, mais c'était son seul model, et puis il avait bien fonctionné sur elle, alors pourquoi ne fonctionnerait-il pas sur d'autres !?

Prête à rassurer la jeune jardinière, elle se permis de poser furtivement une main sur son épaule, et lui adressa un sourire sincère. "Merci d'accepter, et oui ce sera des petits groupes, et nous respecterons tes conditions. C'est chez toi, pas chez nous. Et puis les enfants commencent à avoir très bien intégrer la notion de respect d'autrui. Ils seront sage je t'en fais la promesse !" Dire que la trentenaire était idéologiste était peut-être une bonne chose, une simple vérité. Mais Savannah essayait simplement de tirer le meilleur de chacun et de rester positive avant tout. "Tu sais parfois ce sont les mères indignes qui sont les meilleures !" Ca elle n'en savait rien, mais c'était ce qu'elle avait entendu dire par des anciens collègues du FBI. Savannah ne saurait jamais si c'était vrai, mais elle se le disait alors elle se rassurait, même après toutes ces années, que sa mère aurait sûrement fait une mère indigne extraordinaire.

"Tu veux toujours me montrer la cave ? J'avoue que je serai ravie de contempler cet environnement et peut-être que je pourrait t'apporter quelques spécimens." Savannah était toujours enjouée, rien pour le moment ne lui faisait perdre son sourire, et elle essayait aussi de ne pas se montrer envahissante ou trop tactile avec l'horticultrice, ayant sentie qu'elle était tout de même toujours sur une certaine réserve et secrète. Mais ça, elle ne pouvait absolument pas lui en vouloir.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 137
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Sam 22 Sep 2018 - 23:54
Ce n’est pas tant que Valentine n’aimait pas les enfants. Même s’il y était évident qu’il s’agissait tout de même d’une question de les supporter ou non. Elle était une femme plutôt patiente, et qui ne s’emportait que très rarement. Pourtant, les enfants avaient la mauvaise tendance de la brosser dans le mauvais sens du poil. Quand il avait été question d’en avoir avec son fiancé, il lui avait assuré que l’on déteste souvent les enfants des autres, mais que l’on tolère, et supporte toujours les siens. Il en avait rit, mais n’avait pas plus insisté que ça. Après tout, à l’époque, Valentine était encore jeune, et ils avaient encore quelques années devant eux avant de devoir partager leurs temps en deux pour des mioches, pour un mioche. Elle regarde Savannah avant de sourire doucement, elle avait de quoi faire de confitures, il s’agissait de leur seul et meilleur manière qu’elle avait de conserver les fruits fragiles, mais elle ne se sentait pas capable d’en « gaspiller » même s’il était évident qu’il fallait voir cela comme un investissement à long terme. Elle hoche la tête, elle essayerait de trouver une alternative avant de devoir ouvrir les premiers pots pour tuer des insectes.

Savannah parle des mères indignes et Valentine se met à rire cordialement. Elle n’était pas sure que les mères indignes étaient les meilleures. Quand elle se souvenait de la sienne, c’était toujours par ses long cheveux qui commençait à grisonner, et son sourire, et sa patience, et le fait que tout le monde cherchait à graviter autour d’elle, pas de la même manière que les gens étaient attiré par Valentine. Sa mère était plus comme un astre dont on s’approche pour se réchauffer. « Je n’en suis pas certaine. » ajouta t-elle. Elle avait vu des enfants, qu’ils soit jeunes ou adultes, haïr profondément leur mère, parfaitement incapable de faire la part des choses entre l’égoïsme lattant maternel, et le fait qu’une femme n’avait pas forcément tout à sacrifier pour ses enfants, même si c’était ce que l’on attendait d’elle. Valentine ne savait pas bien pourquoi elle se mettait à penser à tout cela. Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle ne voulait pas être confronter aux regards des enfants souvent brillants de curiosité et de quelque chose qui n’était pas de l’espoir.. quelque chose qu’il fallait envier, dans leur yeux on trouvait la capacité à s’émerveiller de tout et dans les pires moments d’obscurité, ne voir que la lumière. Elle soupire, longuement. «  Mh ? » fit-elle en sortant de ses pensées. « Oui, oui, suis moi. »

Les deux jeunes femmes sortirent de la serre, et Valentine ferma derrière elle. Sa réticence s’expliquait aussi par une incapacité à faire confiance en la nature humaine. Elle n’arrivait pas à se sortir de la tête qu’à la seconde où un problème de nourritures se ferait ressentir, elle serait la première victime. C’était certainement pessimiste, mais la jeune femme avait appris à ne pas.. ne plus se laisser aller à l’optimiste. Elle ne vit la nécessité de rajouter cette crainte qu’elle avait. Toutes les deux travaillaient pour que ce genre de problème n’arrive pas. Valentine passe le pas de la porte de la cuisine, avant de conduire Savannah dans la cave. La jeune française alluma la lumière qui consistait en plusieurs ampoules nues accrochés au plafonds. Il fallait suivre le chemin qui oscillait entre les différentes parties de la plantations de champignons, qui avait été étonnement le plus facile à entretenir. Ils n’avaient pas besoin de grand chose, et apportait toujours des récoltes conséquentes à défait d’être réellement nourrissants sur le long terme.

Le sol était donc parsemé de petites têtes toutes blanches et lisses, gardés dans des caisses en bois. Impossible de les compter, mais le spectacle de la culture de champignons paraissait légèrement surréaliste, et quelque peu hors du temps? « C’est beau non ? Étrange aussi, mais au moins, c’est ce qui est le plus prolifique. »


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Dim 23 Sep 2018 - 21:24
La remarque de Valentine quand elle parla des mères indignes la fit arquer quelque peu les sourcils. Intriguée par ce qu'elle disait elle voyait bien la frenchy n'allait pas se dévoilait. Soit, elle ne la questionnerait pas sur le sujet. Sujet qui lui semblait un peu épineux peut-être. Après tout elle ne pouvait rien dire, elle ne connaissait pas suffisamment son hôte pour s'insinuer dans sa vie privée et passée et la questionner. Savannah lutterait donc contre sa grande curiosité et ne la questionnerait pas plus.
Après tout, elle, ne se souvenait de sa mère qu'à travers des souvenirs photographié. Elle resterait jeune à jamais dans sa tête, ne la verrait jamais vieillir avec l'âge, ne saurait jamais comment elle se serait comporté comme mère, ne saurait jamais si elle était en sécurité si elle avait vécu ces temps difficiles. Elle ne savait pas si son père était en sécurité à New-York dans un bunker par exemple, ni s'il était décédé. Et restait dans l'ignorance lui permettait de mieux tenir debout. Savannah ne savait pas ce qu'était qu'avoir une mère alors elle ne lui manquait pas. C'était ainsi.

Inspirant profondément elle regarda une nouvelle fois ce jardin verdoyant, et respira toutes ces odeurs délicates et mélangées. C'était frais, comme une prairie après un jour de pluie. Elle appréciait ces parfums là, parfums de liberté et de nature. Comme si rien ne pouvait empêcher quoi que ce soit. Mais voyant la cadette entrer dans la maison pour la guider vers la cave, elle la suivit en silence. Intriguée de découvrir le monde des schtroumpfs, petites créatures bleues vivant dans des champignons. La porte s'ouvrant une odeur forte d'humidité, de terre fraîchement retournée et de champignons vint dans son nez. C'était surprenant, ça piquait même un peu les yeux, mais l'entomologiste ne dirait rien. L'odeur n'était franchement pas meilleure quand elle se décidait d'ouvrir un corps et de fouiller dedans pour y récupérer ses petits. La tressée observa autour d'elle, c'était là un autre univers, plus calme, plus sombre mais tout aussi ravissant. Le regard brillant d'admiration un sourire se dessina sur ses lèvres tandis que la jeune horticultrice parlait. Savannah posa son regard sombre sur elle. "C'est beau oui. Étrange peut-être pas, mais féerique oui. Les champignons avec l'humidité ambiante pourront proliférer toute l'année, c'est intéressant en effet. La terre semble aérer. Peut-être as tu déjà des vers de terre ici." Elle restait souriante, posée, calme, même si elle trouvait le lieux vraiment sublime. Comme hors du temps, comme si elle était ailleurs, qu'elle avait quitté Fort Ward en un instant. "Je suis bluffée et admirative de tout le travail que tu fais, vraiment ! Je n'ai pas grand chose à t'apporter je le crains, du moins pour cette partie. Ca sent le frais." C'était vrai, il se dégageait de là quelque chose de parfaitement naturel, donc de sain et Savannah se devait de lui en faire la remarque et la complimenter. Car à dire vrai, elle ne s'attendait pas à tout cela, mais c'était formidable, c'était une véritable surprise.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 137
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Ven 28 Sep 2018 - 23:21
Ce qui s'étendait devant les deux jeunes femmes étaient particuliers, et tous les sens étaient mis à l’épreuve. A l’entrée, une odeur de terre humide fraîchement retournée entre huit et neuf heures du matin. On pouvait même voir une tasse de thé oubliée dans un coin ou un autre, sur un tabouret, ou simplement posée las côté d’un champignons, tant Valentine pouvait être distraite, quand il n’y aurait plus de tasse dans la cuisine, elle descendra pour récupérer une par une, chasse aux trésors de porcelaines oubliées. Une fois l’odeur appréciée et acceptée, arrivait la vision de ces centaines de petites boules blanches, lisses et rarement parfaitement rondes. Mais l’illusion du nombre faisait croire qu’ils étaient tous ronds, identiques, en forme, moins en taille. Spectacle surréaliste. Pour le gout il s’agissait d’attendre un peu. Le toucher, elle se penche légèrement, et attrape un pied, avant de le nettoyer rapidement avant de le lancer dans un panier juste à côté. la surface était lisse, toute douce, presque sans aucun disparité. Savannah semblait apprécier l’endroit, ce qui fit doucement rire Valentine. Alors qu’elle en cueillait un deuxième. Elle hoche la tête, elle avait du en voir quelques petits lombrics se frayer un chemin. Même si elle ne savait pas bien comment il avait pu arriver ici.

« Mh. L’avantage est qu’ils n’ont pas tant besoin d’aide pour proliférer. Ce n’est pas ce qui me prends le plus de temps. L’endroit est assez frais pour qu’il fasse leur vie tranquillement. Mais l’endroit est apaisant, quoiqu’un peu .. humide, je dois bien l’accorder. » fit elle en se redressant, avec quelques champignons sous le coude dans un panier rapiécé à plusieurs reprises mais dont la fonction restait intacte. « Je suis contente que tu puisses avoir vu cela, tout de même. » La métisse félicita ensuite la jeune française pour le travail accompli. Valentine hoche la tête, sans fausse modestie. Elle savait qu’elle avait fait preuve d’un travail extraordinaire, même si elle ne pouvait prendre tous les lauriers pour les installations. C’était avec l’aide de quelques bras forts qu’elle avait pu construire la serre, les bacs à composts, les bacs pour les champignons, les différentes étagères où poussait chacune des graines qui restaient encore capricieuses. « Je n’ai pas été des plus sociable durant ces dernières années, ça m’a laissé du temps libre… Même si je dois tout de même donner du mérite à ceux qui m’ont aider pour les constructions que tu as pu voir.  »

Elle prit une longue respiration, avant d’ouvrir la marche pour remonter à la surface. L’endroit était toujours calme, et Valentine n’était pas des plus encline à imposer une conversation sur le lieu qui connaissait rarement la proximité du bruit. Lubie, certainement. Mais c’était ainsi. Dans la cuisine, elle pose le panier des champignons encore sales. « Aurais-tu des livres sur les insectes ravageurs de cultures ? Je n’ai pas été une très élève durant les conférences sur l’entomologie agricole, je l’avoue. Autant connaître son ennemi, je suppose.  »

Tout ce qu’elle savait c’était qu’il y en avait une sacré liste. Et qu’à l’époque de ces études la liste lui avait parue trop longue pour qu’elle prenne le temps de la lire en entier ou même d’en mémoriser le tiers du quart de la moitié du nombre. Une erreur si l’on end voyait la situation actuelle, mais c’était sans compter sur les profils improbables du camps, et de l’entomologiste de celui ci.


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 223
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Mer 3 Oct 2018 - 21:56
Impressionnée par ce travail, Savannah souriait aimablement et ravie à la jeune femme. Puis la suivit du regard pour cueillir quelques champignons et les placer dans un panier rafistolé. C'est fou ce que l'on peut faire même en voyant les dégâts du monde actuel dans lequel ils évoluaient tous. Elle balayait la pièce de son regard et était amusée d'y voir plusieurs réceptacle en céramique et porcelaine traîner un peu partout. Le mare de café aussi donnait des champignons !? Cette idée fit sourire un peu plus la scientifique et elle recula un peu lorsque la brune eut terminé pour remonter à sa suite et refaire surface dans la maison, où une nouvelle fois son odorat fut surpris par toute cette fraîcheur. Ca donnait quelque chose de surprenant et plaisant à la fois, comme si l'on était plonger dans le jardin des plantes d'une grande ville mais qu'il n'y avait qu'à cette endroit que les fleurs, les fruits et les légumes ne se sentent à leur place pour évoluer et grandir.

Lorsque Valentine parla à nouveau tout en avouant qu'elle n'avait pas été très sociable, une légère moue compréhensive apparut sur le visage de l'entomologue. Elle aussi n'avait pas été très sociable malgré ses airs de fêtarde, de fille joviale, enjouée et pas timide. Mais il fallait bien avouer une chose, c'était une forcenée du travail bien fait, voir même très bien fait. Savannah n'aimait pas rester face à un échec, alors il fallait qu'elle retente encore et encore jusqu'à obtenir quelque chose de satisfaisant. "Je comprends oui. Je passe aussi beaucoup de temps au labo, et je n'ai pas vraiment d'amis ici. Peut-être Elias et Stan. Le reste ne sont que des connaissances je dirai." La métisse avouait avec calme et sérénité qu'elle n'était pas une grande fan des relations inter-humain. Mais au moins, elle se montrait toujours avenante, c'était elle, être ainsi. Mais Sav' avait toujours cette fâcheuse tendance à revenir à ses premiers amours : l'entomologie forensique.

Une fois dans la cuisine, Valentine parla à nouveau tout en l'interrogeant sur les insectes ravageurs de culture. Elle les connaissait oui. Après tout, cela faisait parti de son métier : les insectes. Même si elle préférait les escouades de la mort. Mais les insectes ravageurs de cultures en faisaient étrangement partie, à leur manière du moins. Mais de là a avoir des livres dessus, chez elle non, c'était certains, mais elle pourrait voir au labo. Elle y avait des bouquins sur les insectes mais de là à ce que ce soit spécifiquement sur les ravageurs de cultures elle n'en était pas sûre. "Chez moi je n'en ai pas, mais je pourrais regarder au labo. J'ai des bouquins là bas, mais je ne sais pas si j'en ai spécifiquement là dessus. Mais si tu veux je pourrais revenir pour voir les insectes du jardins. Si cela peut te rassurer. Et je pense d'autant plus qu'avec nos moyens actuels, si tu en as ce ne sera pas simple de s'en défaire. Mais je pourrais t'y aider." Un nouveau sourire vint orner son visage mate et la trentenaire posa son regard sur sa montre puis sur l'horticultrice. "J'aimerai continuer à discuter de plantes, d'agriculture et d'insectes avec toi, mais hélas je dois aller travailler. En tout cas, Valentine, sache que si tu as un soucis tu sais où toquer la prochaine fois !" Nouveau sourire, plus large cette fois-ci. La métisse avança vers la frenchy et lui donna une petite tape dans le dos, sentant bien que la demoiselle n'était guère partisane des embrassades à l'américaine.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 137
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   Mer 10 Oct 2018 - 20:59
Savannah et Valentine semblaient se comprendre, et d’être sur la même longueur, même s’il était évident qu’elles divergeaient assez drastiquement quand ils s’agissaient de leur activités personnelles. Mais Valentine trouvait la métisse rafraîchissante, et leur conversation n’avait été qu’un enchaînement intéressant de conaissances et de conseils. Elle hoche la tête en souriant doucement quand Savannah fit mention du peu d’amis qu’elle avait dans le camp. Valentine n’était clairement pas une reine de popularité et n’avait jamais vraiment chercher à l’être, oh certainement quand elle était plus jeune quand l’adolescence vous pousse vers une besoin de reconnaissance que Valentine a toujours mis sur le compte des hormones et du fait de ne clairement pas savoir fonctionner comme un individu normal. Ces années étaient lointaines maintenant, et si aujourd’hui elle s’en souvenait avec nostalgie et tendresse, il arrivait que cela la bouleverse tant ces temps étaient simples et naïfs. Elle était comblée grâce à son jardins, comme ces petites vieilles à la retraite qui insufflaient de la vie autour d’elle histoire de pouvoir continuer à exister correctement et sans trop dépendre des gens autour d’elle. Valentine ne voulait pas s’attacher, et ne souhaitait pas vraiment que l’on s’attache à elle. Elle connaissait la douleur, elle n’en voulait plus.

Pourtant, il était évident que les choses évoluaient, et que ses relations à défaut d’être superficielle par le passé devenait plus .. « profondes » si l’on pouvait les décrire ainsi. Elle essayait d’éviter cela, mais elle n’y pouvait rien, comme tout le monde elle était humaine, et si elle ne faisait pas un effort, elle finirait certainement par parler toute seule. Et ce n’était clairement pas quelques en quoi il fallait aspirer selon elle. Son interlocutrice lui fit par de ses doutes quant à sa possible possibilités d’avoir les livres dont Valentine pourrait avoir besoin. Il est vrai qu’il s’agissait d’une chose très précises et particulièrement spécifiques qui n’avait peut être pas sa place dans un laboratoire qui cherchait à créer un vaccin contre ce fléau qui les gardait cloisonner derrière ces murs. Valentine hoche la tête. « Si jamais tu trouves ces livres, fais moi signe. J’aurais du suivre plus assidûment les cours qui ont été donné sur le sujet.  » déclara t-elle avec un rire rapide. Il y a des matières qui semblent désuètes, ou .. simplement ennuyeuse à un âge où les priorités ne sont pas toujours glorieuse. Elle était brillante Valentine, mais elle avait été aussi une étudiante, une étudiante à Paris. « Tu peux repasser quand tu veux. Je ne suis jamais bien loin. » Elle s’étire un peu, avant de sourire sincèrement à Savannah, avant de se détacher les cheveux et de les ébouriffer avant de les ramener en arrière. Le geste de Savannah et sa tape dans le dos l’a fit beaucoup rire, et elle secoua la tête.

« C’est noté. Je retourne à mes plantes du coup. Passe une bonne journée, Savannah. »

Spoiler:
 


We're f`cked
Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Un faux prélat est là (..) La dame à la faux est là. Ici comme dans l'au delà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Mauvaise graine   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mauvaise graine -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...
» Mauvaise matinée [Taylor D.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: