The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- With the same damn hunger -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 575
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptySam 1 Sep 2018 - 23:14
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

- Oui, tu as raison. Histoire de se donner bonne conscience, et surtout que des types chelous ne viennent pas nous buter lorsqu'on aura le dos tourné.

Mieux valait en être sûr que c'était encore suffisamment récent. Puis s'il n'y avait rien, ils pourraient au moins continuer leur fouille tranquillou pépère sans être dérangés ou inquiétés par des êtres humains encore vivants. Car, oui, ceux qui étaient encore dotés d'une conscience étaient bien plus dangereux que les morts; car ils étaient prêts à sacrifier leurs semblables pour une bouchée de pain, ou une bagnole, voire quelques misérables vivres. Vive l'entraide !
Le grand brun décida alors d'élaborer un "plan" avec la jeune femme. Il avait vu ça dans de nombreuses séries policières et autres films typiquement américains, puisque dans presque toutes les maisons du pays, tout le monde avait une porte qui donnait à l'arrière de sa maison. C'est d'ailleurs par là, qu'une fois, il était sorti pour faire une sépulture à une petite fille qu'il avait retrouvée morte dans son placard, il y a sans doute un an et demi de ça. Cela avait été un moment très dur pour lui.

- T'en fais pas pour ça, s'il est tout seul, j'me le ferai, ce fumier. Personne ne te touchera, ou sinon je sais que je vais me prendre une dérouillée monumentale par ton mari. Ralala, sont tous fous-furieux ces hommes.

Lui y compris, bien sûr. Mais plus trop, ces temps-ci. Il avait sérieusement d'un bon déclic ou encore un petit remontant pour pouvoir se remettre en selle. Et aussitôt dit, aussitôt ils se mirent à leur position : lui à l'entrée, elle à l'arrière. Si quelqu'un devait prendre le premier, valait mieux que ce soit lui. Il préférait se sacrifier que sacrifier Emerson; elle était la cheffe de la maison de retraite, mais aussi mère de famille, après tout. Et Kerwan avait sauvé la mise au père, alors il ferait exactement la même chose pour la mère.
Puis, il essaya de reproduire les gestes qu'il avait vu dans ces séries policières dont tout le monde connaissait déjà le tueur en série, aussitôt que l'on voyait son visage apparaître dès les premières secondes du film. Il se mis sur le côté, dos au mur, et poussa tout doucement la porte de sa main gauche. Kerwan tourna la tête, et commença à s'avancer à pas de loup, avant d'arriver d'un geste brusque et sec face à l'entrée d'un couloir vide, son fusil à pompe au préalablement chargé planté sur le couloir.

Il décida donc de rentrer, même si l'atmosphère de la maison ne l'emballait pas trop. De base, il n'aimait pas les trop grandes maisons, surtout celles donnant en premier sur un couloir. Ayant beaucoup joué aux jeux-vidéos, il savait que les couloirs n'apportaient que des screamers et autres choses prêtes à vous sauter dessus dès que vous auriez atteint un certain stade dans le corridor. Bref, il flippait un peu (sa race).
Il décida de rentrer, pas le choix, de toute façon. Il avait son doigt posé sur la détente, prêt à tirer dès qu'il verrait une silhouette ou quelque chose de suspect. Il emboita le pas, et commença à marcher en direction de la première pièce : la buanderie. Il pris la poignet et l'ouvrir avec beaucoup de lenteur; jusqu'à ne trouver personne. Il repris son allure lente et pas très rassurée dans le couloir, et entendit des tous petits bruits bruits dans le salon, et s'avança avec discrétion, au cas où c'était un type qui essayait de fuir. Au final, en arrivant, il vit que c'était en fait Emerson qui était entrée; cela le rassura. Rapidement, ils se séparèrent avant d'aller là où elle lui avait indiqué, mais aucune trouvaille. Il décida de la rejoindre à nouveau dans le salon.

- On dirait, oui. Mais restons vigilant, faut aller voir à l'étage encore.

Ils s'étaient mis à parler avec une tonalité normale, suffisamment pour que des gens qui se trouvaient dans la maison puisse l'entendre. C'est alors que, tout à coup, un bruit à l'étage supérieur le fit sursauter, et il leva les yeux au ciel.

- Merde ! Il est encore là !

De ses grandes jambes, il commença à courir et pris les escaliers deux par deux, avant d’atterrir sur un autre couleur, menant à quatre portes. Il resta en bout du couloir, et couru vers ce qui semblait être l'endroit de la source du bruit : la porte de gauche. Il se posta devant et vint à l'ouvrir d'un coup de bruit violent. Un gros fracas se fit entendre, et Kerwan pointa son fusil à pompe sur une personne qui essayait de passer par la vitre.

- Si tu bouges, j'te déglingue !
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3214
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyDim 2 Sep 2018 - 12:51
« Je vois que tu connais bien mon époux. » Fit-elle avec une pointe d’humour.

Ça avait le mérite de détendre l’atmosphère, c’était un grand pas en avant. Emy n’en attendait pas tant pour progresser finalement avec Kerwan, et peut-être aussi parvenir à lui remonter le moral. S’il parvenait à sourire après ce qui était arrivé à April, alors c’était déjà une petite victoire dont elle se contentait. Avisant l’homme avec sérieux, ils se séparèrent pour finalement mieux se retrouver. Dans l’entrée, les deux échangèrent quelques mots, jusqu’à ce qu’un bruit à l’étage n’attire définitivement leurs attentions.
Il était toujours là en effet…

« Putain ! » Grogna-t-elle sèchement en talonnant Kerwan jusqu’à l’étage. Elle n’avait jamais monté des escaliers aussi rapidement. Mais l’homme fut plus vif qu’elle pour braquer l’inconnu et le pousser à s’arrêter. La silhouette se figea lorsqu’il lui ordonna de ne pas bouger, et elle en fit autant en lui faisant un signe de la main : « Recule doucement… »

L’homme se retourna. D’un certain âge – peut-être la trentaine – le visage sale, les cheveux tirés en arrière, les vêtements usés, sa barbe lui dévorait la moitié de la face. Aurait-elle dû voir la lueur un peu folle dans ses yeux, alors que le vent s’engouffrait dans la pièce où ils se trouvaient ? Il n’attendit même pas un autre geste de leur part pour bondir par l’ouverture et descendre l’étage bien plus vite qu’il ne l’avait monté :

« Il a sauté ! » Fit-elle, totalement sur le cul ! Et vu le cri qu’il poussa en arrivant en bas, l’atterrissage n’avait pas été des plus simple ! le problème restait le même, Kerwan et elle ne pouvaient se permettre de le laisser filer s’il compromettait leur sécurité ! Plus proche des escaliers, la blonde les dévala – hors de question de passer par la fenêtre elle aussi. Elle fila vers la porte d’entrée en l’ouvrant à la volée, s’engageant dans l’allée de l’avant de la maison où elle vit disparaitre la silhouette à l’angle d’une clôture. Elle n’eut aucun mal à le retrouver, il boitait, s’étant probablement heurté la cheville en tombant : « ARRETE TOI TOUT DE SUITE. » Exigea-t-elle.

L’homme n’en fit rien. Jusqu’à ce qu’elle lève son arme en l’air et ne tire une balle en direction du ciel. Un avertissement. La prochaine serait pour lui s’il ne daignait pas se stopper immédiatement. Au moins obtint-elle ce qu’elle cherchait. Mais à quel prix ? Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, son souffle était court. Elle sentait dès lors tout le sérieux de la situation.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 575
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyDim 2 Sep 2018 - 21:04
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Kerwan essayait de déconner comme il le pouvait, à sa manière. Il avait un humour parfois de beauf, de macho, misogyne, un peu trash et noir. Il pouvait déconner sur tout et n'importe quoi, mais malheureusement pas avec n'importe qui. Du coup parfois ça passait, et parfois non. Mais là, Emerson sembla apprécier cette petite pointe d'humour venant de l'ancien agent immobilier; humour qui se faisait maintenant très rare, chez lui.

Mais, très de bavardages, et revenons-en à nos moutons.
Les deux jeunes gens avaient vite accourus dès lors qu'un bruit à l'étage se fit entendre, et Kerwan bondit comme un guépard dans les escaliers où il les monta à vitesse folle, avant d'ouvrir violemment la porte d'un coup de pied. Par là, un homme d'une trentaine d'années environ se tenait de l'autre côté de la pièce, face à la vitre ouverte de cette chambre. Son fusil à pompe chargé et brandit vers l'inconnu, il ne bougeait pas, attendant que l'autre face ce qu'on lui demande. Et il s'exécuta après avoir entendu Emerson; mais ce fut reculer pour mieux prendre de l'élan !
Le grand brun n'en revenait pas. Ses yeux s'étaient écarquillés, et il tourna son visage vers sa coéquipière, avant de pointer la fenêtre.

- Magnons-nous, faut qu'on le rattrape !

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Emerson reparti vers les escaliers, tandis que Kerwan se tentant à passer par la-dite fenêtre. Il s'avança alors, remis ses affaires sur son dos, et passa à l'intérieur. Il se retrouvait sur une toute petite portion de toit sur lequel il s'agrippa. Une fois au bord, il se tint à la gouttière et pivota, avant d'essayer de faire passer une jambe, puis l'autre, et de faire descendre son corps à l'aide de ses bras. Ce n'était pas très stable, mais il fallait faire vite. Une fois suspendu dans le vide, il se résolu à lâcher, et grimaça légèrement lorsqu'il atterrit sur le sol, ses pieds ayant tapé de "plein fouet" le sol. Il se mis alors à la poursuite de ce trentenaire qui tenait de fuir. Comme il semblait avoir subit des dégâts durant sa chute, Kerwan pouvait le rattraper assez facilement, mais entendit le coup de feu émit par Emerson. Les deux hommes s'arrêtèrent, et l'inconnu ne bougea pas. Kerwan l'avait de nouveau en joug.
C'était un moment très intense et très stressant. L'homme qui était dos à eux pouvait attaquer d'une seconde à l'autre. Emerson s'était davantage avancée dans l'allée, mais restait suffisamment loin de l'inconnu; mais elle semblait beaucoup trop près, du point de vue de Kerwan. Tous deux l'avaient dans leur viseur respectif. Un grand silence planait tout autour d'eux, un silence presque déconcertant. D'un seul coup, l'homme se tourna, levant les mains vers le ciel. Il les regarda d'une mine pâle, avant de prendre la parole.

"Foutez-moi la paix ! Je ne vous ai rien fait ! J'ai rien à vous donner de toute façon !

Et, en levant les mains, les deux purent apercevoir un pistolet accroché à une ceinture.
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3214
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyMer 5 Sep 2018 - 18:35
« Ok… » Souffla-t-elle en se sentant incroyablement tendue.

Comment pouvait-elle faire autrement ? C’était leur île. Mercer Island, l’endroit où ils s’étaient installés, et où ils ne s’attendaient pas à tomber sur qui que ce soit d’autres de plus ou moins établi. D’une certaine manière, Emy avait l’impression qu’elle avait le droit de sélectionner les gens de passage, qu’elle DEVAIT contrôler même pour être sûre que personne de nuisible n’y passe. Surtout depuis la menace qui pesait lors de la disparition de Calypso…

« Ton arme… » Exigea-t-elle froidement sans avoir besoin de croiser le regard de Kerwan pour ça.

Emy n’était pas aussi confiante qu’elle le montrait à braquer un homme ainsi. Ça ne l’enthousiasmait clairement pas, à dire vrai. Mais il fallait ce qu’il fallait pour survivre, et elle ne pouvait s’empêcher d’être incroyablement sous pression à l’instant. Ses mains transpiraient, elle avait l’impression que son arme pourrait glisser de ses paumes à tout instant. Pour autant, Emerson fit mine de rien, restant incroyablement concentrée sur son objectif :

« Quoi mon arme ?! J’vais pas vous la filer ! » Grogna-t-il, comme si elle était en train de lui demander la lune. Il boitilla sur sa jambe endolorie, en se reculant de quelques pas d’eux. Ses yeux se baissèrent vers ce qu’elle exigeait de lui, mais il ne se laissa pas impressionner le moins du monde. « T’façon on a pas l’temps pour ça, t’as tiré pauvre conne, ça va attirer tous les macchabées du coin ! »

La blonde serra la mâchoire. Elle s’avança d’un pas menaçant et sans dire à mot à sa cible, ou sans adresser un regard à Kerwan, elle lui concéda au moins un fait :

« Il marque un point pour les morts… » Elle avait pris un gros risque qu’il ne méritait peut-être pas. Le mieux était souvent l’ennemi du bien, et chaque acte avait désormais des conséquences souvent désastreuses. Restait à voir si c’était bien le cas ici. Pour cette raison, Emy prit une grande bouffée d’air et s’adressa à l’inconnu avec le même langage : « Et tu devras rester ici braqué par la pauvre conne qui a attiré tous les macchabées du coin si tu nous files pas ta PUTAIN D’ARME, t’as compris ?! »

Son mouvement en avant pour appuyer ses propos la rendait d’autant plus menaçante. Il avait des raisons de la craindre :

« Et je te jure qu’on aura tout notre temps jusqu’à ce que j’ai ce que je veux ! »

Ou pas.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 575
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyDim 9 Sep 2018 - 1:35
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Plus les secondes passaient, et plus l'atmosphère devenait réellement tendue. A deux, ils étaient plus forts que cet homme, surtout physiquement. L'autre se retrouvait avec un handicap dû à sa chute, alors il était évident qu'il finirait par craquer, et les deux amis prendraient l'avantage sur lui.
Kerwan attendait, son fusil à pompe visant l'inconnu. Ils remarquèrent rapidement que l'autre homme possédait une arme, et Emerson se chargea de la lui réclamer. Ce qui fut trop beau pour être vrai, bien évidemment, se marqua par le refus d'obtempérer. Le grand brun ne put s'empêcher de lâcher un soupir, continuant de tenir en joug le trentenaire. S'il fallait lui coller une balle n'importe où dans sa peau, il le ferait sans hésiter. Eclater un vivant ou non-vivant était devenu la même chose pour lui, surtout depuis qu'il avait été obligé de tuer son père dans le but de ne pas se faire bouffer lui-même. Depuis, vivant ou mort n'avait plus grande importance; il était prêt à tirer, pour protéger sa vie ou celle d'une personne qu'il apprécie.

Un silence s'entendit à nouveau, et le grand brun serra un peu les dents après qu'il ait entendu l'insulte de ce type. Il se serrait permis de se jeter sur lui afin de lui apprendre les bonnes manières. Sale con. Il se rapprocha légèrement d'Emerson, tout en continuant de viser l'autre homme de son fusil. Le moindre geste de travers, et le type était mort.

- On s'en fout. Nous on a une bagnole pas loin, et puis nous sommes deux. Lui, il est tout seul, et il a l'air de super bien tenir sur ses deux pieds.

Il ne dit rien de plus, laissant de nouveau Emerson parler. Un sourire se fit voir sur son visage; il aimait bien voir cette Emerson autoritaire, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Il aurait bien aimé avoir une femme comme elle, d'ailleurs. Kendale était bien servi.

Oui, ils avaient tout le temps, et d'ailleurs, Kerwan commençait à entendre des sons qu'ils connaissaient déjà beaucoup trop bien : les rôdeurs arrivaient, et en nombre. Sans bouger, le grand brun roula des yeux de droite à gauche afin de voir d'où ces rôdeurs pouvaient-ils bien provenir. Il savait qu'ils étaient proches, mais il ne pouvait encore les voir. En face, l'homme semblait devenir esquisser un petit sourire; les rôdeurs arrivaient-ils de part derrière ? Là, ils étaient vraiment dans une grosse merde. Kerwan regarda alors Emerson, en attendant qu'elle réagisse.

- Ils arrivent derrière nous, c'est ça ? Putain, dis moi que c'est pas vrai !!

Ils se faisaient prendre comme des rats à leur propre piège. Que fallait-il faire, maintenant ? Kerwan réfléchissait beaucoup trop. Il avait plusieurs idées en tête : prendre la fuite avec Emerson, tirer une balle dans le pied de l'autre homme, ou encore essayer de viser son flingue à la ceinture, voire même tenter une "opération commando" en fonçant droit sur l'homme pour venir le mettre au sol. Mais la dernière était trop risquée. Mais surtout, plus il réfléchissait, et plus il remarquait que des rôdeurs venaient aussi du côté de l'inconnu.
Bref, ils étaient tous dans une sacré grosse merde.
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3214
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyDim 23 Sep 2018 - 10:28
La tension ne redescendait pas, et Emy ne voyait pas comment ça le pourrait. Tentant de s’approcher de l’homme pour essayer de récupérer son arme définitivement et ne plus avoir cette menace sur le dos, la blonde fut interrompue dans son mouvement pas un râle dans son dos. Evidemment… Son cœur rata un battement, et immédiatement, ses muscles se tendirent. Il n’y avait pas moyen que les choses évoluent en l’état, pas positivement pour eux s’ils restaient là. Gérer une morsure serait impossible ! Sans quitter leur vis-à-vis du regard, elle écouta Kerwan pester contre le sort : c’était tellement prévisible que ça en devenait risible :

« Evidemment. Il n’y avait pas moyen que la chance soit avec nous Kerwan, tu le sais bien… » Souffla-t-elle en avisant l’homme d’un regard en coin.

Simplement, ce relâchement humoristique fut l’ouverture pour l’inconnu. Ce dernier profita de l’instant pour partir en courant, traversant la route jusqu’ à un croisement où il disparut. Emy eut tout juste le temps d’un sursaut avant de se rendre compte qu’il n’était pas sa priorité. Pas avec les morts qui venaient dans leurs dos ! Se retournant finalement, elle souffla un bon coup : le nombre était encore éparpillé, mais ils se rassemblaient en leur centre pour se regrouper vers eux. Et évidemment, Kerwan et elle étaient l’objectif !

« Merde ! » Grogna-t-elle en refaisant le compte de ses balles. Son chargeur moins une qu’elle avait tiré en l’air et qui était la cause de ce regroupement. Se détournant, elle avisa Kerwan d’un regard : les morts étant dans un état pitoyable, ils avaient une chance de s’en sortir sans s’épuiser : « Ok, on bouge de là, d’ici peu c’est le quartier entier qui sera plein… »

Il n’y avait nulle part épargné par l’épidémie malheureusement ! Mais ça, ils le savaient tous les deux. Bien rôdés à la survie, Emy se demanda si le plus judicieux était de partir maintenant… Retourner chez elle était une option, même si également un effroyable gâchis d’essence…

« Si on se retrouve bloqué dans la voiture, on est finis… » Fit-elle à Kerwan. Etre movible était leur seul solution à ses yeux : « Il nous faut un abri… Une cave, un garage, une maison je m’en fous ! Mais un endroit qu’on peut barricader ! » Ajouta-t-elle à son voisin alors qu’elle le pressait d’un geste de la main, en avisant une rue en biais où l’inconnu ne s’était pas échappé : « On va passer du temps en tête-à-tête de toute façon… » Ajouta-t-elle dans la foulée.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 575
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 EmptyLun 1 Oct 2018 - 12:02
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Lorsqu'Emerson parla à son tour, Kerwan ne put s'empêcher de rire. Dit comme ça, cela semblait à une situation un peu cocasse, où Kerwan se retrouvait toujours dans les pires merdes qui soient. Et ça l'emmerdait, très franchement. Ils pourraient coincer tranquillement ce gars qui essayait de les semer, mais il faut que des rôdeurs s'en mêlent, à cause d'un putain de coup de feu ! Finalement, lorsqu'il arrêta de rire, Kerwan lâcha un gros et fort soupir. Mais, le malfaiteur en profita pour se tirer de là; et Kerwan eut juste le temps de le considérer qu'il n'a néanmoins eut le temps de réagir afin de le ralentir davantage. Dommage qu'il n'y ait pas eu de traînées de sang pouvant les relier jusqu'à lui.
Maintenant, ils se retrouvaient de nouveau tout le deux, en proies à une nouvelle source de danger : des rôdeurs. Bien qu'éparpillés, il semblaient relativement nombreux. Kerwan s'était enfin retourné, et soupir en voyant cette nouvelle vague de mort arriver vers eux. Et bientôt, s'ils ne se dépêchaient pas, ils se feraient encerclés et bouffer Ils devaient bouger, et rapidement ! Mais hors de question de rentrer au camp; ils avaient faits tout ce chemin, ce n'était pas pour rien ! Ils allaient devoir attendre que toute cette agitation fasse route vers un autre endroit, peu importe le temps que cela prenne.

- Viens, on va partir en face, puis on tourna dans une rue un peu plus loin. On va trouver quelque chose, je te le promets !

Pour le moment, ils devaient se diriger le plus loin possible, et puis partir dans une rue adjacente. A force d'avoir observé les rôdeurs et leur mode de déplacement, il compris qu'ils se déplaçaient en général en groupe, et restaient dans les grandes rues. Alors finir par tourner et continuer de fuir jusqu'à trouver quelque chose était pour le moment la bonne chose à faire.

- J'en connais un qui va être jaloux !

Il se mis à rire, mais commença très vite à courir, se mettant au rythme de la jeune femme. Il ne connaissait pas très bien l'endroit, mais valait mieux qu'ils restent les deux ensemble, le plus proche possible, afin de se couvrir mutuellement et s'entraider le plus vite possible si besoin était.
Finalement, au bout d'une trentaine de mètres, Kerwan indiqua de sa main de montrer une des rues à gauche, qui s'avançait devant eux.

- Par là !

Il s'engagea, suivit de près par Emerson. Il commençait à fatiguer un peu; elle aussi certainement, alors ils allaient devoir trouver quelque chose dans cette rue. Il alla le plus loin possible, et tourna dans une petite ruelle entre deux immeubles; une échelle était là. Elle pourrait les conduire à une sorte d'escalier d'extérieur, qui menaient aux différents appartements de cet immeuble de quatre étage.

- Montons là ! On pourra remonter l'échelle et ils ne pourront pas nous atteindre !
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- With the same damn hunger -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Hunger Games - La nouvelle ère - RPG
» RP 1 Hunger Games (P.v Jasper, Eolia et Elyin)
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» [Les rôles] Les participants du Hunger Games
» Les Âmes Damnées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: