The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- With the same damn hunger -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptyMar 17 Juil 2018 - 9:58
A la droite de Kerwan, elle jeta un regard vers lui. Dans l’habitacle silencieux de la voiture, elle retint un petit soupir. C’était son rôle de dire quelque chose. En tant que leader peut-être, mais surtout en tant qu’amie. Ses yeux se baissèrent cependant sur la carte qu’elle tenait, en tentant vaguement de trouver un itinéraire pour l’homme à ses côtés. Depuis leur départ de la maison de retraite, ils n’avaient échangé que des formalités, sur comment quitter l’île et rejoindre la ville la plus proche pour refaire le plein… Ses lèvres se pincèrent, elle abdique. Elle ne pouvait pas être lâche, pas après tout ce qu’il avait fait pour eux – en particulier sauver Kendale :

« Nous n’avons pas eu beaucoup le temps de discuter… » Souffla-t-elle finalement, en attirant l’attention de son voisin : « Du retour de Kaycee, de Roxanne et de… »

Là, sa voix se tut. Elle n’arrivait pas à en parler ouvertement. Le fait de ne plus voir cette femme qui avait été si proche d’elle, ça lui crevait le cœur. Alors, certes : elle avait fini par retrouver sa petite fille, mais est-ce qu’elle aurait forcément sacrifier la vie d’April pour ça ? Emerson ne pourrait jamais être suffisamment reconnaissante envers son aînée pour ce qu’elle avait fait, mais son palpitant était étouffé par les regrets de ne plus l’avoir à ses côtés.

« Je suis désolée, pour April. » Fit-elle à l’égard de Kerwan : « C’était mon amie, mais je sais que tu tenais beaucoup à elle. »

Elle avait été témoin de leurs échanges, le dernier en tout cas. Elle avait vu la tendresse dans leurs regards respectifs, et ce qu’il y avait de sentiments entre eux. Emy était contente qu’April ait pu connaître ce bonheur, même fugace, avec cet homme en qui elle avait sincèrement confiance. Un sourire triste prit place sur ses lèvres alors qu’elle reprenait :

« Ne t’en veux pas pour… Vos derniers instants. » Ajouta-t-elle : « Elle tenait aussi sincèrement à toi. Et je ne crois pas qu’elle t’en voulait pour ça. Elle te connaissait assez pour savoir pourquoi tu as réagi ainsi. Elle a compris. » Se permit-elle.

Restait à voir comment Kerwan le prendrait. Emerson espérait que ça ne serait pas virulent, quoi qu’elle saurait garder son calme, parce qu’elle partageait et comprenait parfaitement sa douleur.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 582
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptyMer 18 Juil 2018 - 17:52
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Cela faisait un petit moment maintenant, que les deux jeunes gens étaient dans la voiture. Kerwan s'était proposé d conduire à la place d'Emerson, mais celle-ci n'avait pas voulu. Il avait insisté, pourtant ! Il la sentait quelque peu irrité, mais surtout chamboulée et fatiguée depuis ces derniers jours, alors il avait préféré se limiter aux futilités et courtoisies habituelles. Elle était la tête du camp, après tout, alors elle décidait non seulement pour lui, mais pour tous. Et, bien qu'elle soit aussi une amie, il la respectait énormément : elle avait la tête sur les épaules et savait gérer le camp. Mais aujourd'hui, ils n'étaient que tous les deux, dans cette bagnole. Et s'il voulait, Kerwan pourrait lui raconter tout et n'importe quoi; sauf que même ce "tout et n'importe quoi" ne voulait plus venir à l'esprit de l'ancien agent immobilier. Il était encore beaucoup trop chamboulé et bouleversé des nouvelles concernant le décès d'April; sa promesse de revenir au camp avait été rompue, et il se rongeait et se culpabilisait de ne pas avoir pu la protéger.

Et là, le silence fut rompu. La jeune femme pris la parole, sortant ainsi Kerwan du fond de ses pensées bien trop lointaines et profondes, mais aussi bien trop tristes et mélancoliques. Il tourna alors la tête vers Emerson, le temps de savoir pourquoi l'interpelait-elle et, lorsqu'il entendu la suite, retourna la tête en un petit soupir. Il croisa les bras sur son torse avant de poser l'arrière de son crâne contre son appui-tête, fermant les yeux quelques instants. Oui, leurs dernières paroles n'avaient pas été très tendre, en effet. Des choses blessantes et tristes. Mais maintenant, c'était le regret qui avait pris la place.
Il le savait trop que dire, à cet instant précis, car il se souvenait mot pour mot de la "scène des au-revoir", ou plutôt devenue la "scène des adieux". C'était encore relativement vif dans l'esprit et le cœur de l'agent immobilier, mais il ne pouvait plus rien y faire, désormais. Il se contenta d'hocher les épaules, chercher les mots à dire. Mais d'ailleurs, qu'avait-il à dire, sur ça ? C'était difficile...Il tourna donc de nouveau son visage vers la conductrice, avant de parler d'une voix calme, grave, mais surtout triste.

- Oh... Je t'avoue que je ne sais plus quoi en penser. De toute ça. J'aurais quand même préféré être avec elle, ou qu'elle soit ici; elle aurait évité de mourir. Comme ça. Seule. Au moins, elle a rejoint son mari et ses enfants, là-haut.

Il se permis un silence. Un silence de deuil. Car oui, il fallait faire son deuil maintenant, mais cela était très dur d'accepter. Il y arriverait certainement, un jour.

- Si j'avais su qu'elle ne reviendrait jamais, j'aurais préféré lui dire d'autres choses, ou passer davantage de temps avec elle. Mais elle m'évitait de plus en plus. Je suis bouffé par les remords, Emerson. Je ne sais plus quoi en penser. J'aurais tellement aimé être là pour la protéger, pour la rendre heureuse un peu plus longtemps, encore...

Il regarda de nouveau la route, une boule dans la gorge. Il avait bien trop pleuré après son départ, et n'y arrivait plus depuis qu'il avait appris que la femme qu'il avait aimé été morte.  
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptySam 21 Juil 2018 - 10:48
« On se rassure comme on peut… » Articula-t-elle dans un murmure.

C’était injuste pour Kerwan. Tellement injuste. Il n’y était pour rien dans tout ça, il ne méritait pas de souffrir. Elle n’était pas aveugle : Emy avait largement pu voir sa déprime des derniers temps, sa culpabilité. Il fallait dire que ça crevait les yeux. Elle espérait que la seule chose qui le rattachait au groupe n’était pas seulement April, ou Noam. Qu’au fur et à mesure, il avait appris à les apprécier eux aussi, qu’il était au courant qu’elle tenait à lui autant qu’aux autres. Heather, Mathew, ou Noam encore…

« J’aurais préféré qu’elle reste, aussi. » Souffla la blonde d’un air triste, avant de relever le regard vers lui.

Ses mots lui crevèrent le cœur, lui donnant une boule dans la gorge qu’elle eut du mal à avaler. Bon sang ce qu’elle pouvait en vouloir à April de ne pas avoir pu voir ça chez lui. Et ce qu’elle regrettait que Kerwan n’ait pas eu l’occasion de lui dire tout ça ! Il en garderait des regrets, de ceux qui rongent jusqu’à la toute fin. De ceux qui laissent un goût amer en bouche. Elle attrapa la poignée de la portière pour s’y tenir, alors que le moteur vibrait dans ses bras.

« Kerwan… » L’appela-t-elle doucement, en pinçant les lèvres. « C’est pas de ta faute, vraiment. » Appuya-t-elle dans la foulée.

Il ne pouvait pas se tenir responsable de tout ça. Il ne pouvait pas croire que des « et si » changeraient la donne. April était morte, et c’était triste. Ils avaient tous deux perdus une amie, mais lui avait en plus perdu une personne capable de le comprendre, de l’écouter, de lui redonner goût à la vie dans ce monde. Kerwan méritait mieux, surtout après ce temps passé à survivre plus qu’à exister. Les plaies et les comportements étaient toujours visibles, et ceux malgré son arrivée dans une communauté.

« Elle avait pris sa décision, et c’est injuste que tu n’ais rien pu y faire pour empêcher tout ça mais tu n’y es pour rien. » Ajouta-t-elle.

Il fallait vraiment qu’il l’entende et qu’il le réalise. Peut-être que ça le boufferait moins, et peut-être parviendrait-il à refaire des blagues dont il avait le secret. Un fin sourire perça sur les lèvres de la blonde, alors qu’elle reportait son attention brièvement sur la route. La zone était en vue :

« C’est à droite. » Précisa-t-elle en regardant l’avenue pleine de maisons qu’ils allaient devoir fouiller. « Tu peux te garer ici, je pense… » Fit-elle en désignant un préau, en biais d’un parking. Accessible et caché, ça devrait le faire. « Tu penses que ça va aller ? » Demanda-t-elle à son coéquipier.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 582
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptyDim 22 Juil 2018 - 12:53
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Une atmosphère remplie de mélancolie mais aussi de tristesse planait au sein de l'habitacle de la voiture que le grand brun conduisait. Le fait qu'Emerson reparle de ça maintenant remuait le couteau dans la plaie. L'ancien agent immobilier était toujours rongé de remords et culpabilisait toujours autant. Sa peine commençait tout juste à s'atténuer, qu'elle s'ouvrit de nouveau en apprenant qu'April était morte. Il en avait été fou, et avait été prêt à tout casser pour se défouler. Mais il ne l'avait pas fait. Il s'était un peu énervé sur les deux jeunes filles, sans doute par égoïste car il ne comprenait pas comment pouvait-on laisser son aînée mourir ainsi, de la sorte. Mais que pouvait-il y faire ? Rien. Il ne devait qu'accepter. Et, l'acceptation, était l'étape la plus dure parmi celles du deuil. Il allait lui falloir du temps pour accepter la mort d'April, et pour comprendre qu'il n'y était pour lui, là dedans.
Emerson essayait de le lui faire comprendre, mais c'était bien plus difficile à dire, qu'à faire. Si sa fille n'était pas revenue avec Roxanne, mais qu'elle aurait appris par son biais qu'elle était morte, elle aussi, comment aurait-elle réagit ? Certainement comme Kerwan, voire pire. Mais elle avait encore son mari, et maintenant sa fille auprès d'elle. Il l'enviait terriblement; elle avait une famille...

- Je sais bien que je n'y suis pour rien, mais j'ai l'impression que, si je m'y étais mieux pris avec elle, j'aurais pu faire changer les choses. Mais c'est avec des "si" que l'on change le monde, n'est-ce pas ?

Il s'était tourné un instant vers Emerson, le visage fermé et triste. Il se sentait éteint, au fond de lui. Même s'il appréciait tout le monde au camp, se retrouver sans April c'était... Un vide. Elle avait réussi à le rendre un peu plus vivant; elle le comprenait, le faisait rire, et il se sentait presque comme un être humain normal, faisant abstraction de cette apocalypse. Mais elle s'en était allée, et il retrouvait cet espèce de vide de solitude, comme avant qu'il ne la rencontre, elle et Noam. Un vide de solitude qu'il ne saurait décrire, mais qu'il ne cachait pas. Et, malgré tous les efforts que ses amis pourraient faire, ce vide allait avoir du mal à se refermer, au moins les premiers mois.
Il haussa les épaules. Il continuait de suivre les indications de la jeune femme, désormais silencieux. Il était concentré sur la route, bien que parfois, se remémorant quelques scènes et moments en tout genre passés auprès d'April.

Elle lui manquerait. Énormément.

Il revint à ses esprit complètement, cessant de penser à elle une bonne fois pour toute. Il tourna à droite, et se gara donc sous le préau assez rapidement, en marche arrière. Comme ça, s'ils ressentaient le besoin de partir en vitesse, ils pourraient le faire sans problème. Une fois le moteur coupé, c'est toujours en silence qu'il se tourna pour attraper ses affaires qu'il avait posé ce matin sur la banquette arrière, et descendit du véhicule. Il ajusta son fusil à pompe en passant la sangle autour de son épaule gauche, passée après son sac à dos. Sa hache était maintenant dans le vide, le manche entre ses phalanges de la main droite. Il alla rejoindre Emerson et, lorsqu'elle fut entièrement équipée, il verrouilla la voiture. Enfin, à sa question, il hocha la tête.

- On va buter de l'infecté, alors ça ne peut pas aller mieux !

Et il lui afficha un immense sourire, avant d'emboiter le pas vers l'entrée de la première maison, jardin dans lequel ils venaient de se garer.

code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptySam 1 Sep 2018 - 11:16
« Il parait. » Souffla-t-elle en essayant de garder le moral au beau fixe. Impossible vu les circonstances, et son inquiétude ne désemplissait pas au sujet de Kerwan. Il avait beau faire « comme si » ça pouvait aller, elle savait très bien que l’homme était rongé autant par les doutes que le départ d’April avait amené avec lui. Elle se voyait à sa place, elle se voyait rongé par la peur et finalement devant la révélation de la mort de l’être aimé. Emy n’était pas persuadée qu’elle aurait persisté plus longtemps pur sa part sans Kendale. « Si l’apocalypse n’avait pas existé, on serait tous bien aujourd’hui. » Souffla-t-elle avec un sourire mélancolique. « Tu vois, c’est tellement facile de se faire une meilleure vie. »

Il ne leur restait plus que leurs rêves, les « et si » qui grondaient quand le moral n’y était pas. Comme actuellement, donc. Emy garda son sourire amer jusqu’à l’arrivée, s’inquiétant de savoir si l’homme parviendrait à suivre la cadence. Elle savait qu’elle pourrait le gérer s’il partait en vrille, mais préférait largement éviter que ça arrive. Il valait mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas ? Kerwan lui fit une remarque encourageante, mais ça ne fut pas pour autant que la blonde fut particulièrement rassurée. Elle fit mine de rien, et progressa avec lui jusqu’à la première bâtisse…

Où ils ne trouvèrent pas grand-chose. Quelques babioles, du linge propre qu’elle pourrait découper pour en faire des bandages, du coton inutilisé, une bouteille d’alcool fort qui servirait pour désinfecter si Mathew ne mettait pas la main dessus. En y pensant, un soupir lui échappa. Elle revint dans l’entrée avec Kerwan, la maison était incroyablement calme :

« Tu t’en tires mieux que moi ? » Demanda-t-elle amèrement en montrant sa cagnotte. Maigre.

Ils n’eurent aucun mal à passer à la suivante, avant qu’Emy ne stoppe Kerwan soudainement. Le terrain était sec à cause de l’été, et certaines herbes hautes avaient été arraché, et tassé par un poids. La terre retournée plus loin indiquait qu’ils n’étaient pas forcément seuls.

« Hey… » Souffla-t-elle en désignant ce qu’elle avait remarqué : « Il y a eu du passage ici. » Annonça-t-elle en sortant déjà son cran d’arrêt par précaution : « Je ne sais pas de quand ça date, mais ça a pas l’air vieux si on peut voir encore les traces. »

Ça n’était peut-être pas grand-chose. Dès lors, Emy remarqua que la porte d’entrée était entre-ouverte. Très légèrement ! ça n’était pas grand-chose, mais quelqu’un avait pu y rentrer, et le vent refermait doucement.

« Mort, tu penses ? » Demanda-t-elle. Elle préférait ça à autre chose ! Au moins, un mort était facile à gérer, là où un vivant pouvait être impénétrable. Elle avait suffisamment de meurtre sur la conscience. « Heather n’est jamais là quand on a besoin d’elle. »



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kerwan Day
Overlook Hotel
Kerwan Day
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Hache et fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/01/2016
Messages : 582
Age IRL : 22
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptySam 1 Sep 2018 - 19:38
With the same damn hunger × ft. Emerson & Kerwan

Que de désillusions, désormais. Le grand brun n'avait plus grand chose, à vrai dire. Il avait April, qui ne reviendra jamais, désormais. Et il se sentait énormément seul. Certes, Emerson et les autres étaient là, mais c'était... Différent. Il se sentait éteint, désormais. Il devait se faire à l'idée qu'il allait devoir continuer son bout de chemin "seul", encore. Il se souvient de la première fois qu'il avait rencontré April; c'était très mal parti. Ils passaient leur temps à s'engueuler pour n'importe quoi. Mais, très vite, les choses avaient changé entre eux, et ils s'étaient assez rapidement bien entendus, car leur passé et leurs sentiments sur certains points de vus semblaient similaires. Elle, mère ayant perdue toute sa famille. Lui, fils ayant perdu ses parents. Il avait fait tout ce chemin pour monter sur Seattle en espérant rencontrer d'autres gens, comme lui, mais bien souvent, il dormait seul, le soir. Il n'avait pas beaucoup de compagnie à l'inverse d'elle, qui était accompagnée de Noah. Et cette femme, il savait qu'il l'avait vraiment aimé.
Les paroles d'Emerson l'arrachèrent de ses pensées nostalgiques de sa rencontre avec April. Il ne put alors s'empêcher d'hausser les épaules avant de soupirer un peu, d'un air las. Personne, de sa petite échelle, pourrait réellement changer les choses. Tuer tous les infectés prendrait un temps monstrueux, et la "maladie" serait très certainement encore présente malgré tout. Cela prendrait certainement un siècle avant que tout ça n'ait réellement disparu. Mais lui, ne serait plus là pour voir ça, et ne laissera très certainement personne derrière lui pour témoigner de son passage, de tout ce qu'il a enduré pour survivre, et pour montrer que l'espèce humaine était combattante.

- S'il n'y avait rien eu de tout ça, j'espère que j'aurais eu une femme, et des enfants. Mais maintenant, je pense que ça va être difficile, ne serait-ce que d'aller vers l'avant et de faire le deuil d'April, puis de trouver "la" autre personne...

Son visage s'était "tordu" vers le bas. Il faisait une moue triste. La famille Day allait très probablement s'éteindre à tout jamais. Personne ne viendrait déposer des fleurs sur sa sépulture ou viendrait "commémorer" sa mémoire. Personne ne se souviendrait de lui. Il aurait aimé avoir des enfants et les rendre heureux, chose que ses propres parents n'ont jamais réellement faits, puisque mis à part lui acheter un peu tout ce qu'il désirait, il se sentait déjà bien seul, lorsqu'il était enfant.
Mais il fallait quand même garder un peu de courage, même s'il touchait le fond. Il se devait de ne pas baisser les bras, et de réaliser la promesse qu'il s'était faite pour sa mère : tuer un maximum d'infectés avant qu'il ne quitte ce bas monde. Et tuer des infectés, c'était l'une des rares motivations qui arrivait à lui remonter le moral. C'était un peu morbide, certes, mais ça lui faisait du bien de défoncer quelques crânes.

Ils finirent par arriver sur place, et Kerwan descendit d'un pas moyennement décidé. Il attrapa ses affaires et rejoignit Emerson, avant d'entrer dans la première maison la plus proche. C'était bien calme et silencieux, dans le coin, alors il fallait se faire discret. Kerwan essayait de fouiller sans trop faire de bruit; mais il ne trouva qu'un peu de vaisselle et une grosse bombonne vide.

- J'ai pas trouvé grand chose, mais peut-être une grosse bonbonne qui pourrait nous être utiles pour le camp, voire peut être un peu de vaisselle, mais c'est fragile.

Il décida de tout prendre quand même, en essayant d'enrouler la vaisselle dans des draps et autres torchons qu'il pouvait trouver, et pris avec le la grosse bonbonne. Pour le transport plus facile, il trouva de la ficelle et créa une sorte de bandoulière afin de ne pas être gêné sur la route.
Une fois sortis de cette première maison, ils commencèrent à se diriger vers la seconde. Kerwan ne faisait pas trop attention autour de lui, pensant à diverses choses et d'autres. Comme il n'avait pas trop le moral, son attitude était un peu plus lente que d'habitude, avec moins d'entrain. Mais, Emerson l'arrêta d'un seul coup, et Kerwan revint à lui, avant de la regarder. Il l'écouta attentivement et remarqua, à son tour, les traces "humaines" faites dans les herbes, et la porte entrouverte. C'était louche.

- Non, je ne pense pas, non. On dirait que le chemin fait dans les herbes est beaucoup trop "droit" et bien marqué pour que ce soit un mort. Et à moins que les habitants de la maison soient partis en laissant la porte ouverte, je ne pense pas qu'un mort arrive à tourner une poignée.

Avant, il l'aurait remarqué direct, tout ça. Mais là, il était vraiment à l'ouest, depuis qu'April était partie du camp, et encore plus après l'annonce de son décès. Néanmoins, il avait gardé quelques réflexes d'analyses qu'il avait de sa cavale en solitaire.

- Si vraiment tu veux visiter cette baraque, j'te propose que l'un se mette à l'entrée, et que l'autre aille voir les autres issues de secours que la maison pour avoir. On pourrait lui tendre une embuscade. Enfin... S'il y a vraiment quelqu'un.
code by lizzou × gifs by tumblr



   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger EmptySam 1 Sep 2018 - 22:05
« On ne peut pas se permettre de partir sans vérifier. » Annonça-t-elle à l’homme quand il confirma son doute de son côté. Ça n’augurait rien de bon, Emy en avait parfaitement conscience, mais avaient-ils vraiment le choix que d’ignorer ? Dans Seattle, elle avait croisé bien trop de taré pour savoir que ça n’était jamais une bonne idée de montrer le dos. Les gens en profitaient toujours pour le poignarder, et elle avait l’impression de porter suffisamment de cicatrice pour se passer d’en prendre quelques autres au passage. « S’il y a quelqu’un qui nous prend à revers, on sera dans de beaux draps… »

Kerwan devait le savoir lui aussi. Son temps en solitaire avait été long, et il en avait sans doute vu des belles. C’était une chose dont ils n’avaient d’ailleurs pas vraiment discuté tous deux : de ses années en solitaire, avant de rencontrer Noam et April. Elle était curieuse de savoir comment il s’était débrouillé, ce qu’il avait vu, qui il avait rencontré. Non mais qu’elle souhaitait entendre des horreurs, mais l’idée était de se faire une vue d’ensemble de ce qu’il avait traversé.

« On fait comme tu as dit. Je prends l’arrière. » Fit-elle.

Et elle troqua son cran d’arrêt pour l’arme à sa ceinture, ôtant la sécurité pour contourner la maison. Elle laissa ses chaussures s’enfoncer dans l’herbe presque sauvage. Profitant d’une fenêtre, elle jeta un bref coup d’œil à l’intérieur pour essayer d’y discerner quelque chose. Une silhouette, une ombre, un mouvement. Rien. Bon… Il fallait dire que la vitre n’était pas de première fraîcheur, mais ça après toutes ces années, ça n’était pas si inquiétant.

Grimpant la terrasse, elle s’avança jusqu’à la baie vitrée arrière sans parvenir à l’ouvrir. La blonde dut crocheter la fenêtre pour réussir à se faire un accès plutôt laborieux vers l’intérieur. Le tout en gardant le silence ! Ce qui relevait de l’exploit. L’endroit sentait le renfermé, et elle n’eut aucun mal à constater que les tiroirs avaient été totalement retournés par les bons soins d’une personne au moins de passage. Dans le couloir de l’entrée, elle croisa Kerwan, à qui elle fit signe d’aller explorer la partie droite de la maison pendant qu’elle prenait la gauche.

« La personne a l’air parti… » Souffla-t-elle à l’homme quelques minutes plus tard quand ils se retrouvèrent, bredouille, devant la porte d’entrée. Un soupir lui échappa en admirant l’endroit, dans un désordre incroyable. S’ils arrivaient à trouver quoi que ce soit ici, ça relèverait du miracle ! « Ok, on va devoir être vigilant. S’il est encore dans le quartier, on le croisera… » Fit-elle. Ça ne la rassurait pas, mais bon… Ainsi allait la vie.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: With the same damn hunger   With the same damn hunger Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- With the same damn hunger -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» RP 1 Hunger Games (P.v Jasper, Eolia et Elyin)
» 400000 PROSTITUÉES?DAMN!
» La dernière fable du Damné
» CHAPITRE3. les 76th hunger games, l'arène
» Damn, it's been a while. [feat. Park In Su]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: