The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Who Are You Really? -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 674
Age IRL : 43
MessageSujet: Who Are You Really?    Dim 8 Juil 2018 - 15:39
Le 8 juillet 2018

La première fois que Clayton avait entendu parlé de l’alliance conclue par June, avec le groupe de survivants de Renton, il s’était, tout de suite, demandé si cette décision était une bonne idée ou une grossière erreur. Après tout, ils n'avaient pas besoin de l'aide de ces personnes pour mater une simple bande de paysans. Et puis, qu’est ce qu’il leur prouvait que ces gens allaient tenir leurs promesses et être réglo avec eux ? Rien, absolument rien, à part peut être la parole de leur chef. Et que valait elle, réellement, sa parole dans un monde ou la majeure partie des rescapés cherchait à prendre le dessus sur les autres ? Pas grand chose, malheureusement.

Le barbu était, donc, dubitatif quand à cette alliance. Mais, il allait falloir qu'il fasse avec parce que, finalement, il n'était pas là pour juger les décisions des hautes instances dirigeantes du groupe. Non, lui il était, simplement, un des nombreux bras armés de la rouquine et de ses acolytes. Dans ces conditions, il n’avait qu’à obéir, la fermer et ne, surtout, pas se triturer les méninges à ce sujet. Et c'est, exactement, ce qu'il décida de faire tout en espérant pouvoir sympathiser avec toutes ces nouvelles têtes ? Chose que Clay ne tarda, d’ailleurs, pas à faire une fois sur place. Et c’est tout d’abord avec Victoria et Nathan qu’il commença à le faire.

En ce qui concernait les autres membres de ce groupe, il n’avait pas, par contre, eu encore l’occasion de discuter avec eux. Sans doute par manque de temps ? Quoiqu’il en soit, le brun mourait d'envie de côtoyer leur chef, le dénommé Zack. Le blond était en effet, aux yeux de Clayton, véritablement, charismatique et mystérieux. Charismatique parce ce que cet homme semblait avoir une confiance naturelle dans ses gestes, dans ses propos et dans ses actions. Et mystérieux parce ce qu’on ne pouvait pas, exactement, détecter ce qu’il ressentait. En tout cas, une chose était sûre et certaine : son attitude et sa posture mettaient en confiance ses troupes et impressionnaient ses adversaires. Et ça, c'était fort, très fort.  

Mais, l'homme n'avait pas que ces qualités. Non en réalité, le blond avait plus d'une corde à son arc. Il était, tout d'abord, doué quand à diriger un groupe, aussi, disparate. Et puis, il n’hésitait pas à prendre des décisions importantes quand il le fallait. Les otages en étaient, d'ailleurs, la preuve vivante. Ça, l’exécution de la femme retenue captive et puis, la capture de la fillette prénommée Hope. Cette dernière action en avait, d'ailleurs, surprit plus d'un. Ela pourrait, certainement, en témoigner la première ?

Toujours est il que pour prendre de telles décisions, il fallait en avoir dans le pantalon. En tout cas, cette décision avait été habile de sa part car, avec cette « prise » dans leurs filets, nul doute que les amis de la meurtrière de Swann calmeraient leurs envies de s'évader du Ranch ? Zack intriguait, donc, autant le routier qu'il l'impressionnait. Tellement que celui-ci souhaita, absolument, avoir un tête à tête avec lui afin d’en apprendre un peu plus sur l’homme. Et pour se faire, rien de mieux que d'aller trouver le principal intéressé en personne. Alors, quand la dénommée Morgane lâcha, enfin, les baskets de son chef, Clay n'hésita pas à aller au devant de l'homme afin de faire plus ample connaissance avec lui.

C’est, donc, d’un pas décidé qu’il se dirigea vers le blond et ce n’est, finalement, qu’à quelques pas de lui, qu’il lui déclara : - « Belle journée pour aller se balader non ? » Suite à ces mots, Clay esquissa, immédiatement, un sourire à l’homme avant de reprendre : - « Ela m’a demandé d’aller inspecter les alentours avec un coéquipier. Mais apparemment, tous mes camarades ont, déjà, du « pain sur la planche » ? Alors, je me disais qu’on pourrait peut être y aller ensemble ? Ça vous permettrez, peut être, de vous vider la tête et de vous changer les idées ? Et moi, j’aurais un coéquipier pour la route. Enfin, seulement si vous n’avez pas d’autres projets pour la journée ? Après tout, votre rôle de leader doit vous accaparer beaucoup de temps ? » Le brun présenta, ensuite, sa main droite tendue à l'homme en lui disant : - « Ah mais, j’en oublie les bonnes manières, je me présente Clayton Buchanan »


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4011
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Ven 27 Juil 2018 - 1:11

Les semaines s'enchaînaient et la vie menait son cours plus ou moins tranquille à Renton. Au final, tous semblaient s'être assez bien accommodé à ce nouveau mode de vie entouré de nouvelles personnes, les survivants de l'île ne s'étaient pour l'instant pas montré hostiles envers lui et les siens et s'avéraient même être des alliés de choix. Pour autant, le blond ne jugeait pas la situation pour acquise, tout pouvait basculer d'une minute à l'autre, Dieu savait à quel point la flamme pouvait prendre vite au vu des caractères bien trempés qui évoluaient désormais dans le district. Faire confiance était un acte plus que difficile sur lequel l'ancien homme d'affaires travaillait. Les doutes étaient toujours présents, mais il leur laissait le bénéfice du doute de manière considérable et n'avait, pour l'instant, aucun reproche à faire. Certains membres de Bainbridge s'étaient déjà démarqués à ses yeux et lui semblaient plus fiables que d'autres, mais il était encore trop tôt pour réellement s'avancer sur la fiabilité et la loyauté de chacun. Il ne fallait de toute façon pas se leurrer : si problème il y avait, leur loyauté irait à leur propre groupe, tout comme celle des siens se dirigerait vers lui. Il ne pouvait les blâmer pour cela, c'était totalement légitime, mais il était cependant bien décidé à prouver que lui aussi pouvait avoir cette légitimité et qu'il n'était pas de ceux qui laissaient tomber ou se tiraient en courant à la première embûche. Cette visite au ranch avait d'ailleurs été une bonne entrée en matière pour laisser entendre aux habitants de l'île que lui et les siens n'étaient en rien des enfants de chœurs, n'en déplaise à certains.

Ce matin là, le quarantenaire surveillait les alentours aux côtés de Morgan, une simple ronde de routine comme ils en avaient déjà fait des milliers d'autres. Si leur relation était plutôt calme depuis quelques temps, le blond n'était pas sans savoir que la jeune femme ne cautionnait en rien son histoire avec le journaliste mais, étrangement, elle ne s'y immisçait pas et n'avait fait aucune remarque. Mieux valait de toute façon éviter si elle voulait contourner un nouveau déchirement mais, au fond, Zack ne pouvait qu'espérer qu'elle finirait par l'accepter, au moins pour lui. Après une bonne heure, elle était partie pour s'assurer que tout se déroulait bien dans le reste du camp tandis que lui restait planté là, à un coin de la barricade, tirant une cigarette de sa poche. L'allumant en inspirant longuement sur la première bouffée, l'ancien homme d'affaires fut tiré de ses pensées par la voix d'un homme qui s'adressait apparemment à lui. Arquant un sourcil, légèrement interloqué par cette entrée en matière, il écouta néanmoins ce que le grand brun avait à lui dire. Un peu plus grand que lui, soit dit en passant, ce qui était relativement rare, mais il ne s'en ressentait pas intimidé pour autant. Si Zack n'avait pas encore pris la peine de discuter avec son vis-à-vis, il avait eu vent de l'énergumène, tout comme il connaissait un minimum chaque personne qui évoluaient auprès des siens. De l'idée qu'il en avait pour l'instant, l'homme avait l'air d'être quelqu'un de confiance, aux épaules suffisamment solides pour être un allié de taille, mais comme souvent, le blond évitait de se fier uniquement aux premières impressions.

La proposition du grand brun lui fit à nouveau hausser un sourcil. Inspecter les alentours avec lui pour se vider la tête ? De quoi au juste ? Que pouvait-il bien savoir pour supposer qu'il avait besoin de se vider la tête ? Sans doute rien. Le blond avait toujours été des plus discret sur sa personne, même envers les siens, alors ce type ne devait rien savoir, pour autant, il avait hoché la tête en lui tendant à son tour la main, lui adressant un bref sourire de circonstances. « Je sais qui vous êtes » avait-il simplement répondu en serrant sa poigne avant de tapoter sur sa barrette de nicotine pour en faire tomber les cendres au sol. « Quel chef je ferai si je ne savais pas qui évoluait entre mes murs ? » avait-il ajouté sur un ton mi-amusé mi-sérieux avant de reprendre. « Va pour cette inspection des alentours, et inutile de s'encombrer du vouvoiement. » certes, il y avait de ces personnes, comme Phelbs, qu'il vouvoyait parce-que le cadre était à ses yeux purement professionnel, mais là il n'en voyait aucunement l'intérêt, pas besoin de s'encombrer de telles mondanités alors qu'ils se croisaient tous les jours.

Se mettant alors à marcher dans le but de quitter l'enceinte du district et rejoindre la rue, le quarantenaire avait reporté ses orbes clairs sur Clayton. « Je ne connais cependant rien de plus de toi que ce que m'ont rapporté les miens alors dis moi, qu'est-ce qui te pousse à rester ici ? Simple ordre d'Amrani ou volonté de voir autre chose que votre île ? » avait-il demandé pour lancer une conversation des plus banales. Comme toujours, son ton était empreint d'une touche de condescendance, pour autant, le regard qu'il posait sur le brun n'était en rien empli de jugement. Il se prendrait le temps d'apprendre à mieux le connaître, savoir à qui il avait affaire.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 674
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Dim 29 Juil 2018 - 15:28
Bien sûr que Zack devait avoir entendu parler de Clayton. Et ce, depuis qu’il osé cogner un des otages. Ce jour là, son coup de poing et sa baffe avaient, d’ailleurs, foutu un sacré bordel. Il y avait, tout d’abord, eu Merl et Jason qui lui avaient hurlé dessus. Et puis, surtout Ela qui lui avait remonté les bretelles devant toute l’assemblée. Avait il prit la bonne décision en frappant cet homme ? Peut être, ou pas ? En tout cas, ça lui avait fait fermer sa grande gueule à ce connard. Et puis, ça avait, aussi, amusé Clay et ça lui avait, également, permit de sympathiser avec Nathan.

La réflexion du blond, quand à son rôle de chef, montra en tout cas à Clay que celui-ci prenait son rôle de leader au sérieux. Et puis, qu’il avait, aussi, des yeux et des oreilles un peu partout sur le camp. D’ailleurs, la personne qui devait être en charge de colporter les moindres faits et gestes des Remnants devait, certainement, être la rouquine avec la mine patibulaire ? Mais, en même temps, c’était tout à fait normal qu’il soit au courant de tout ce qui se passait, tout autour de lui.

Quoiqu’il en soit, Zack n’avait pas l’air d’être aussi hautain que June et Ela ? D’ailleurs, sa demande de tutoiement confirma, rapidement, les pensées du routier. A cette affirmation, le routier se contenta de hocher la tête, juste pour faire comprendre à son interlocuteur qu’il était, entièrement, d’accord avec lui sur ce point de vue.  

Et puis, il lui déclara, spontanément, en souriant : - « Je suis sûr que c’est l’épisode de l’otage qui m’a fais connaître ! » Est ce que le blond lui en voulait d’avoir frappé ce type ? Pas sûr, étant donné que c’était Nathan et Victoria qui avait commencé à le tabasser en premier ? Et puis, Zack ne semblait pas être un tendre non plus ? Après tout, c’était lui qui avait exécuté la femme retenue captive par leurs soins. Sans oublier le rapt de la gamine de la meurtrière de Swann. Dans ces conditions, il comprendrait, certainement, pourquoi le routier avait agit de la sorte ?  

Marchant côte à côte, les deux hommes commencèrent, toutefois, à discuter d’autre chose. Et plus particulièrement de ce qui avait amené le brun à rester au District. - « Un ordre d’Amrani ? » L’interrogea t’il spontanément. - « Non, si je suis là c’est parce que j’avais, vraiment, envie d’être ici » Il marqua une courte pause, tout en vérifiant si son couteau était bien accroché à sa ceinture et continua : - « Sur l’île on a tout le confort et la sécurité possible. J’aurais, donc, pu resté planqué là-bas, bien au chaud, aux côtés de ma fille à surveiller les alentours ou à faire diverses tâches pour le bien de la communauté. Mais, je n’ai jamais été le genre d’homme à rester bien longtemps sur place »

Clay fixa, ensuite, le blond un instant et continua, finalement, à lui confier des choses personnelles sur son passé. Après tout, qu’est ce que ça pouvait bien faire que Zack connaisse quelques détails de son ancienne vie. - « Cette envie de liberté, c’est peut être à cause de mon ancien métier ? » Il esquissa un sourire en reprenant : - « J’étais routier. Ceci explique donc peut être cela, va savoir ? » Il rigola cette fois-ci en continuant : - « Et avant ce métier, j’étais mannequin. Ça, c’était la belle époque. Et toi, tu travaillais dans quel domaine ? »


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4011
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Sam 18 Aoû 2018 - 20:20

Marchant tranquillement, le blond avait arqué un sourcil à la réponse du grand brun sur ce qui l'avait potentiellement fait connaître. Comme souvent, il toisait ses pairs d'un regard presque condescendant, bien qu'un soufflement légèrement amusé avait passé la barrière de ses lèvres. « Si j'étais toi je m'en vanterai pas trop » avait-il rétorqué d'un ton sérieux. Oh bien sûr, ce petit con avait sans doute mérité de s'en prendre une, mais les règles avaient été claires, et enfreintes. Victoria et Nathan avaient d'ailleurs eu droit aux mêmes remontrances de sa part que ce qu'avait eu Clayton de la part de l'architecte, bien que le trentenaire avait clairement moins affiché les siens que le routier qui avait eu droit à un remontage de bretelles en règle, en public. « On a besoin d'eux, il ne s'agit pas de jouer si leurs copains au ranch tiennent l'accord » avait-il ajouté en exprimant le fond de sa pensée. Jouer oui, c'était bien le terme qu'il avait employé, parce-que certains actes étaient totalement gratuits et relevaient plus du jeu que d'un réel règlement de compte. Il pouvait l'entendre, mais au vu de la situation qui pouvait tourner en leur défaveur au moindre faux pas, mieux valait prendre des pincettes et ne pas jouer aux cons pour l'instant. Après tout, tout ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent -même la mort brutale de la métisse- n'était qu'un juste retour des actes idiots des pécores d'Issaquah, et mieux valait que les choses continuent dans cette même lignée afin qu'ils comprennent que leurs actes avaient des répercutions réelles.

La question que venait de lui poser l'ancien homme d'affaires était cependant bien plus intéressante à ses yeux. Savoir pourquoi chaque personne avait décidé de rester ici. L'avaient-ils fait de leur plein gré et, donc, seraient-ils de potentiels alliés fiables ? Ou seraient-ils de ceux qui prendraient leurs jambes à leur cou au premier risque ? Seul le temps le dirait, mais l'échange corsé avec les survivants du ranch avait déjà permis d'évincer les troubles-faits de Bainbridge et de les renvoyer sur l'île, là où ils ne pourraient nuire à cet accord. Hochant alors la tête à la réponse de Clayon, le blond lui avait adressé un regard curieux. Envie d'être ici ? Il attendait la suite, évidemment. Et cette fameuse suite ne tarda pas à arriver. Le quarantenaire entendit donc en premier lieu ce qu'on lui avait déjà à de nombreuses reprises, que sur l'île la survie était bien plus simple qu'ailleurs, autant en terme de confort que de sécurité. Sûr qu'ici, ils n'avaient pas tout cela, mais au moins n'oubliaient-ils pas que les dangers pouvaient subvenir de partout, à n'importe quel moment. Rien que ce qui était arrivé au phare près d'un an auparavant avait suffit au blond pour ne plus jamais l'oublier. Presque un an déjà... Déglutissant difficilement à ses pensées, il s'était refocalisé sur l'explication du plus grand, apprenant qu'il avait une fille sur l'île. La fin de sa phrase lui fit à nouveau hocher la tête, lançant un simple « je vois » relativement neutre.

Et la suite piqua à nouveau sa curiosité. Ainsi donc monsieur était routier auparavant, et encore avant, mannequin. Les informations lui arrachèrent un bref soufflement amusé alors qu'il laissait son regard voguer sur les alentours. « Changement de domaine radical, pas étonnant que t'aies sur t'adapter à tout ça » avait-il lancé avant de planter un bref instant ses prunelles sur son vis-à-vis. « J'étais PDG d'une société de placements financiers, c'était aussi la belle époque. Mener la grande vie. Ça n'a pas toujours été comme ça mais je n'avais clairement pas à me plaindre. » Un bref sourire nostalgique avait étiré ses lèvres alors qu'il glissait sa main gauche dans la poche de son pantalon pour agripper le poing américain qui y était logé, marque rassurante qu'il lui permettait de garder un pied dans la réalité. Inutile de dire au brun qu'il avait grandi dans l'un des plus pourris de la ville et que son activité secondaire était d'être un dealer. Ça ne lui apporterait rien de savoir cela. « Alors comme ça tu as une fille ? Ce n'est pas trop dur d'être si loin d'elle ? » Orienter le sujet sur quelque chose d'autre que sa propre personne, ç'avait toujours été bien plus simple et habituel pour le blond. Et si lui-même n'avait pas d'enfant, il ne pouvait qu'imaginer ce que ça devait être de la laisser ainsi derrière lui. Lui-même n'aurait eu que trop de mal à s'éloigner de la sorte de Morgan, surtout avec tous les risques qu'ils encourraient chaque jour, mais probablement que Clayton avait pris la meilleure décision. Quel père responsable emmènerait sa gosse dans l'antre d'inconnus ?


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 674
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Sam 25 Aoû 2018 - 17:46
A la remarque de Zack sur l'otage, Clay répliqua simplement : - « Bien sûr. C'était, comment dire ... » Cherchant ses mots, il continua : - « … un simple coup de sang ! » Le brun n'avait bien entendu pas déclaré à son interlocuteur qu'il avait, également, frappé ce mec à cause de Nathan et de son regard condescendant à son égard. Après tout, pourquoi révéler ce secret, puisque les deux hommes étaient, maintenant, amis ?

- « Je dois avouer qu’agir de cette manière était, complètement, idiot » Continua t'il. - « Et également excessif. C'est vrai que c'est inutile de donner, à ces gens, l'opportunité de nous haïr d'avantage. Ça ne pourrait que les motiver à se monter contre nous » Pensif un instant, il continua cependant : - « Quoique, je ne suis pas certain qu'ils acceptent tous, réellement, de se soumettre à notre autorité ? » Il regarda alors, brièvement, le blond avec un regard emplit de questions en ne tardant pas à reprendre la parole : -  « Mais ça, ça ne me concerne en rien »

Souriant Clayton continua : - « En tout cas, je sais que j'ai fais une connerie et que je ne suis pas prêt de recommencer. De toute façon, Ela veille au grain » Il positionna, ensuite, son index droit vers son œil en déclarant  : - « Elle garde, constamment, un œil sur moi, je l'ai bien remarqué. Elle m'a dans le collimateur, tout comme Jenna. Alors, mieux vaut se montrer discret. En tout cas, c'est mon point de vue. Et puis, je n'ai aucune envie de passer «  en coure martiale » dans le bureau de la grande patronne si tu vois ce que je veux dire »  En prononçant ces mots, Clay se doutait bien que Zack comprendrait qu'il parlait de la rouquine qui les dirigeait.

La suite de ses paroles, Clay les déclara avec une pointe d'humour comme bien souvent. - « Et puis, je préférerais rester en bon terme avec Ela. On sait, jamais, si un jour elle se retrouve de nouveau célibataire, elle pourrait avoir besoin d'une épaule pour se consoler » S'imaginant aux bras de l'ambassadrice, Clay ricana tout seul. Premièrement parce qu'il était, quasiment, improbable que les deux adultes soient un jour en couple. Trop de différences sociales les séparaient. Et deuxièmement parce que la jeune femme était, véritablement, trop « coincée » pour côtoyer un homme aussi immature que Clay.

Avant d’écouter le grand blond se confier sur son passé et surtout sur son ancien métier Clayton déclara toutefois spontanément à Zack : - « Il faut admettre qu’elle est plutôt bien roulée non ? » Ce n’est qu’ensuite, que le routier s'exclama  : - « Wahou ! Tu devais, effectivement, bien gagner ta vie. En fait, tu étais une sorte de trader, si j’ai bien compris ? Un mec qui jouait avec l'argent des autres sans risquer le sien ! »Sans arrières pensées, sur ce qu'il venait de prononcer, le brun continua alors : - « Tu m'étonnes que tu devais te faire un sacré paquet de fric ! En tout cas, bien plus que moi ! T’avais combien de bagnoles de luxe ? Cinq, six ? Et un yacht, t’en avais un ?  » Haussant les sourcils, le routier s'imagina quelques instants la vie que Zack avait dû vivre. Il resta donc pensif et silencieux, un long moment. Chose qui n'arrivait pas si souvent.

Et ce n'est, finalement, que quand le blond lui parla de « sa fille » qu'il se décida à reprendre la parole : - « Oui, j'ai une fille. Elle a treize ans et elle s'appelle Kassidy » Souriant il continua : - «  Elle est blonde avec de magnifiques yeux bleus » Il fixa Zack, un instant, avant de poursuivre : - « C'est tout le contraire de son père ! » Sans entrer dans les détails, Clayton annonça ensuite plus sérieusement : - « Oui, je dois avouer que par moment, j'ai des petits coups de blues en pensant à elle » Il esquissa, ensuite, un sourire au blond avant de continuer : - « Elle n'aime pas, quand je m 'absente trop longtemps. Elle s'inquiète, c'est bien normal. Moi aussi je m'inquiète pour elle. Mais, je sais que là ou elle est elle est en sécurité. Et puis, elle est entouré de personnes qui l’aiment  »

Clay haussa, ensuite, les épaules tout en fixant le blond et en continuant : - « La gamine, celle qui a été prise en otage, elle ressemble un peu à Kassidy. Je dois dire que quand vous l'avez séparé de sa mère, j'ai tout de suite compris sa réaction » Il marqua, ensuite, une courte pause avant de reprendre : - « Mais, c'est une meurtrière. Elle a donc ce qu’elle mérite. En tout cas, la capture de sa fille doit la ronger de l’intérieur ? Cette décision était, donc, franchement bien pensée » Se taisant quelques minutes il posa, toutefois, une question qui lui brûlait les lèvres : - « Entre la mère de la gamine et toi, il y a déjà eu un contentieux, non ? »


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4011
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Mer 5 Sep 2018 - 14:37

Il était en effet inutile de donner à ces pécores une raison supplémentaire d'envisager une rébellion. Après tout, il ne fallait pas se leurrer : ils devaient attendre le bon moment pour essayer de reprendre leur destin en main, attendre une faille dans laquelle ils pourraient s'immiscer pour les prendre à revers. Et c'était précisément pour cette raison qu'il valait mieux éviter de s'en prendre aux otages gratuitement. Du moins physique. Mentalement... c'était une toute autre histoire et il n'était pas exclu de leur retourner le cerveau pour avoir les informations auxquelles ils aspiraient. Mais ceci était un autre débat et, même si le grand brun avançait que cela ne le concernait en rien, l'ancien homme d'affaires enregistrait chacune de ses remarques. Il apprit donc que le grand, tout comme Jenna, craignait de se retrouver dans le bureau de la Petite Cheffe, remarque qui lui avait arraché un bref soufflement amusé. La suite cependant lui fit arquer un sourcil à la fois amusé et curieux. Si Amrani avait besoin d'une épaule pour la consoler ? « Qui sait » avait simplement rétorqué le blond, imaginant difficilement les deux ensemble mais après tout, qui était-il pour juger ? Il en avait de toute façon suffisamment à faire avec sa propre situation sentimentale pour ne pas se mêler de celle des autres. Hochant la tête quant au fait que l'architecte était ''plutôt bien roulée'', il avait appuyé la remarque d'un « elle l'est ». Après tout, ce n'était pas parce-qu'il n'était pas sensible au charme féminin qu'il n'était pas capable de reconnaître une belle femme quand il en voyait une, et oui, Amrani n'avait vraiment rien à envier à ses paires.

La discussion dévia rapidement son emploi d'avant, le grand avançant qu'il devait jouer avec l'argent des autres sans risquer le sien. La remarque lui avait arraché un bref sourire à la fois amusé et nostalgique. « On peut dire ça comme ça » avait-il rétorqué. À quoi bon aller dans les détails ? Toute cette époque était révolue, à son grand dam. L'autre avait d'ailleurs l'air bien curieux de connaître ses possessions, chose sans doute tout à fait normal quand on était un routier qui ne devait pas gagner un salaire pharaonique. « Une voiture personnelle et une autre avec chauffeur. Pas de yacht » avait-il répondu, un brin amusé. Oh bien sûr, il aurait pu prendre un yacht, même dix, mais à quoi bon ? Il ne se prenait que rarement le temps de décrocher du boulot alors sans doute n'aurait-il même trouvé une utilité réelle à ce yacht. De l'argent cramé pour rien en somme. Et sa précieuse Camaro lui suffisait amplement pour ne pas avoir besoin d'en avoir cinq ou six. Pour autant, le blond ne s'était privé de rien, surtout pas de cognac hors de prix qu'il regrettait atrocement désormais.

Il y avait tellement de choses à dire sur ce passé, tellement de détails, mais malheureusement pour Clayton, il n'était pas tombé face au plus bavard et Zack n'avait jamais été de ceux qui étendaient leurs vies comme si de rien n'était. Ce n'était ni une habitude ni une nécessité alors autant ne pas se forcer à le faire. Bien sûr, s'il posait des questions il y répondrait, n'ayant pas vraiment quoi que ce soit à cacher, mais il n'allait pas en parler de lui-même, n'en ressentant aucunement le besoin.

Pour l'heure, il n'était de toute façon plus question de s'étendre sur sa propre personne, le sujet s'orientant sur la fille du routier restée sur l'île. Kassidy donc. Enregistrant le prénom dans un coin de son esprit, Zack avait soufflé d'un air amusé quand l'autre avança qu'elle était tout le contraire de son père. Il reprit une expression bien plus sérieuse à la suite des paroles de son partenaire du jour. Elle s'inquiétait pour lui, il s'inquiétait pour elle. Quoi de plus normal ? Automatiquement, le blond pensa à Molly. Si elle avait survécu, si sa grossesse était arrivée à terme, comment aurait évolué cet enfant dans ce monde ? Il n'était déjà pas des plus accueillants pour eux qui pouvaient se défendre alors un enfant... trop d'inquiétudes en effet, tout comme c'était le cas pour chaque personne importante aux yeux du quarantenaire. Trop protecteur, trop sur leur dos, tout pour ne pas risquer de perdre encore quelqu'un. Pour autant, il avait répondu au sourire de Clayton. « Sa sécurité est en effet le plus important » avait-il affirmé pour appuyer ses propos. Bien qu'il ne connaissait rien de cette fillette ni pas grand chose de l'homme à ses côtés, il estimait nécessaire qu'elle soit en effet ailleurs qu'ici, en sécurité, si toutefois il y avait encore un unique endroit en ce moment qui l'était encore. Évidemment, si Clayton n'avait pas fait parti de ceux qui évoluaient désormais autour de lui, Zack n'aurait fait preuve d'aucune compassion ni compréhension, mais ils étaient dans le même bateau alors se montrer un minimum soucieux de leur sort.

À son grand étonnement, Clayton orienta le sujet de la conversation sur Hope, la comparant à sa propre fille. Qu'allait être la suite ? Sans doute allait-il lui reprocher d'être allé trop loin en prenant la gamine ici avec eux mais qu'importait : il n'avait pas son mot à dire sur cette affaire et Atkins n'avait pas le moindre scrupule à avoir fait cela. Arquant un sourcil, il s'étonna presque de s'être trompé : le brun ne fit aucune remarque désobligeante sur sa décision, au contraire, il l'appuyait même, affirmant que c'était ce que méritait Ashley. Hochant la tête en ayant repris un air sérieux, il avait laissé son regard balayer le quartier. « Si nous voulons garder le dessus il ne faut pas hésiter à jouer sur les faiblesses de nos ennemis, et prendre sa fille était précisément la faiblesse nécessaire pour qu'ils ne tentent rien d'absurde » avait-il lancé, bien conscient de toute façon de prêcher un convaincu.

Le silence s'était installé mais il ne dura pas longtemps, le routier reposant une question qui apparemment le taraudait. Zack ne put s'empêcher de souffler d'un air mi-amusé mi-dédaigneux, hochant finalement la tête. « On se connaissait déjà avant que le monde ne tombe, elle était employée au bar de Morgan » avoua-t-il sans se formaliser du fait qu'il donnait dans le même temps ses informations sur la rouquine. Après tout, ce n'était pas un secret d'état. « On s'est recroisés il y a un peu plus d'un an mais elle avait réussi à m'échapper. » Inutile d'en dire plus, le plus grand comprendrait bien que ce qui était arrivé n'était qu'une pure vengeance personnelle mais puisque ç'avait également été utile au groupe, pourquoi s'en priver ? « J'imagine qu'elle ne doit pas plus dormir beaucoup maintenant que sa fille est ici » avait-il simplement dit sans la moindre once de compassion ni de peine, une simple affirmation qui sous-entendait le fait que ces pécores devaient tous être bien plus faibles sous la nervosité.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau de chasse et un bâton télescopique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/07/2017
Messages : 674
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    Sam 15 Sep 2018 - 16:20
Clayton, c’était exactement le genre de personne qui pouvait parler à son ou ses interlocuteurs pendant des heures entières. L'homme était, en effet, habile pour briser la glace ou le silence. Et ce, à chaque fois qu'il rencontrait une nouvelle personne avec qui il désirait sympathiser. Il est vrai que ne cesser de l'entendre parler pouvait, vraiment, être énervant ? Mais, Clay avait toujours été un beau parleur. C'était d'ailleurs grâce à son élocution et son baratin qu'il avait eu autant de conquêtes féminines à son actif. Autant dire que rien au monde ne pourrait le changerait.

Quoiqu'il en soit, depuis que les deux équipiers avaient quitté le camp, le routier n'avait pas arrêté une seule minute de questionner ou de raconter sa vie à Zack. Peut-être le saouler t-il ? Ou l’intriguait-il ? En fait, c'était vraiment difficile à savoir étant donné que le leader de leurs acolytes ne cessait de répondre, à ses interrogations, que par de courtes réponses ou de brèves affirmations. C'était à croire que le blond se méfiait de Clayton ? Ou alors c’était parce qu'il ne souhaitait révéler, absolument, aucuns détails de son ancienne vie ? Chose qui sembla curieuse au routier mais, qui pouvait se comprendre.

En tout cas, Zack sembla en parfait accord avec toutes les déclarations du barbu. Chose qui était pour le moins positive. En accord mais, toujours aussi secret et toujours aussi glacial. C’était à croire que cet homme ne ressentait aucunes émotions ni sentiments ? Comment pouvait-il rester, constamment, de marbre sans jamais décompresser un peu ? L’homme semblait, en effet, ne jamais s’amuser ni se détendre. On aurait dit qu’il était constamment sur le qui-vive ? Ou à prévoir ce qui pourrait, un jour, lui tomber sur le dos ? Curieux à ce sujet, le barbu ne posa, toutefois, pas de questions au blond.

Opinant du chef à son affirmation, le routier constata, toutefois, que la dénommée Ashley avait bel et bien un passé avec lui. Avec lui mais aussi, apparemment, avec Morgan ? Information que le barbu garda dans un recoin de sa tête, pour plus tard si besoin il en était. Depuis combien de temps, tout ce petit monde se connaissait ? Impossible à dire mais, l'histoire n'avait pas l'air de dater d'hier ? Ça voulait donc dire que la capture de la gamine était plus qu’une simple « prise de guerre ». En fait, c’était plus une vengeance personnelle.

Demander plus d'informations sur leur passé respectif était peut être prendre le risque de se faire rembarrer par le blond ? Mais, Clay n’était pas le genre de personne à se dégonfler quand il souhaitait, absolument, savoir quelque chose. Et là, visiblement, il désirait obtenir plus d'informations sur le sujet. Alors, après avoir acquiescé à la dernière remarque de Zack, le barbu ne tarda pas à déclarer spontanément : - « La capture de la gosse était, donc, un bonus inattendu ! »

Souriant Clay scruta ensuite, attentivement, le blond, les yeux dans les yeux, avant de reprendre : - « Je sais très bien que c’est une information qui  ne me regarde, absolument, pas.  Et je sais très bien que tu pourrais m’envoyer bouler et ne pas me répondre mais, qu'est-ce qu'elle t’a fait cette Ashley pour que tu la haïsses à ce point ? »


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Who Are You Really?    
Revenir en haut Aller en bas  
- Who Are You Really? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: